AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Come to my rescue | Nahyun

avatar
Lee Jung Ran
Âge : 22
Occupation : escort de luxe, strip-teaseuse (fuzzy navel) et hotesse (velvet)
Quartier : Busanjin
Situation : fuit toute relation sérieuse, mariée spirituellement à sa bff
Don : aquamancie
Niveau : 5
Multicompte : yoo myeong hee (irene; rv); gao hwa young (iu) & moon sakura (sana; twice)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t780-lee-jung-ran-paradise-lost
Dim 11 Juin - 2:21
come to my rescue
nahyun & jungran

Comme pratiquement tous les soirs je travaillais au Fuzzy Navel, offrant la vue de mon corps à tous comme salaire. Une certaine peur me nouait toujours l'estomac depuis l'incident avec ce pervers sadique. Je priais chaque soir avant de travailler pour qu'il ne se trouve pas une nouvelle fois dans cette salle pour terminer ce qu'il avait commencé. Avec chance je portais toujours mon couteau papillon sur moi ce qui m'avait permis de me défendre, pour autant je n'étais pas certaine de savoir viser aussi juste une prochaine fois. Me déhanchant au son de la musique je tentais de tout oublier. Oublier Saren et ses menaces. Oublier mon frère et le danger. Oublier ce fou et sa menace. Oublier tout et ne faire que danser. Une fois mes vêtements retirés c'était au tour d'autres filles d'entrer sur scène et je pouvais profiter de quelques instants de repos. Aussi j'allais faire un tour dans la salle afin d'aguicher d'autres clients et de repérer de possibles friqués qui voudraient d'une escort. Le repos ici ne voulait que dire ne pas performer sur scène. J'allais au bar prendre de quoi me désaltérer avant d'aguicher d'autres clients à l'aide de ma plastique. Le but étant de les faire payer pour alimenter le Fuzzy Navel. Au fond de la salle, dans un recoin reculé et bien connu des personnes souhaitant êtres discrètes, un homme me fit un signe de main pour que j'approche un peu plus de lui. Évidement je m’exécutais. J'avançais avec détermination et un large sourire au lèvres. « Que veux-tu mon beau ? Dis moi tout. » Pour toute réponse je n'eut droit qu'à un sourire mesquin ainsi qu'un regard de feu. Il tapota sa cuisse sur laquelle je pris place, me penchant à son oreille pour susurrer un millier de choses pendant qu'il regardait les autres danseuses, l'oeil avisé.

C'est cet instant qu'il choisit pour glisser avec lenteur une main sur ma cuisse et remonter vers mon entre jambe. Je resserrais les cuisses afin de l'empêcher de monter plus haut sans pour autant me départir de mon sourire. Mais l'homme serra avec force ma cuisse afin que je lâche la précieux et qu'il puisse accéder à ce bel endroit intime. Je me relevais immédiatement, ne pouvant plus le laisser un seul instant continuer son petit jeu. Un jeu que je ne pouvais pas accepter. Pas ici, pas comme ça. Pas avec un client que je n'avais pas moi-même choisi. Mais il ne me laissa pas fuir. Bien au contraire ! Il serra sa main autour de mon bras et me reposa sur ses cuisses avec une telle force que j'étais persuadée de finir avec des bleus le lendemain. Il remonta lentement ma cuisse alors que je tentais de partir. « Lâchez moi. Je ne suis pas une prostituée. » Mais seul un rire rauque traversa ses lèvres. Il approcha avec une lenteur effrayant ses lèvres de mon oreille pour chuchoter avec la plus grande des perversités : « C'est pas ce qu'on m'a dit sur ton compte petite June. Fais moi plaisir et bouge plus. » Devenir une escort de luxe était une chose. Je choisissais mes clients et ils n'abusaient pas de moi. Je savais reconnaître une agression sexuelle d'une travail sexuel. J'étais en plein dans la première option. Il serra mes joues entre ses doigts pour me faire tourner la tête vers son faciès. Les pervers tel que lui ne devraient pas entrer dans ce club. Les scènes qui s'étaient passées quelques temps plus tôt me revinrent en mémoire et j'en étais presque paralysée. De ma main libre je tentais d'atteindre ma bottine dans laquelle était glissée mon couteau papillon mais je n'y arrivais pas avec cette homme tenant mon faciès entre ses mains. « Je refuse. Ceci est une agression ! Lâchez-moi. » J'étais désespérée et une peur sous-jacente était audible dans ma voix. Mais j'étais parfaitement impuissante. Il m'étais impossible de crier ou de l'attaquer en plein milieu du Fuzzy Navel au risque de créer un scandale et d'être virée par mon patron. J'étais une nouvelle fois impuissante face à un pervers. Pourquoi la vie s'acharnait-elle sur moi ?
Made by Neon Demon

_________________


“Some girls want to be a princess when they grow up. I wanted to be in a bad bitch girl gang. And I was more addicted to self destruction then to the drugs themselves... something very romantic about it”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ihm NaHyun
Âge : 21
Occupation : Stripteaseuse au Fuzzy Navel.
Quartier : Nam
Situation : Lesbienne célibataire en couple officieux avec son vibromasseur.
Don : Nyctalopie
Niveau : 2
Multicompte : Yoon KiReun (Hani)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t729-ihm-nahyun-o-ft-ahn-hyejin-hwasa
Dim 18 Juin - 18:59




Ferme la bouche quand tu reluque, chérie. Tu bave.
Ft. JUNGRAN&NAHYUN

Comme tous les soirs depuis de longues années, une nuit à danser à poil m'attendait. Et je savais pertinemment que les femmes n'allaient pas se bousculer au portillon pour me demander un petit show contrairement à tous les hommes qui seront présents. Mais bref, je m'y étais relativement habituée, ou plutôt j'avais réussis à en faire abstraction. Oui, je n'irais pas jusqu'à dire que de sentir un homme bandait entre mes jambes étaient quelque chose que j'adorais. Mais c'était les risques du métier comme on pourrait dire.

J'étais arrivée à mon heure habituelle après mes cours pour me préparer et ainsi me mettre dans une tenue plus qu'affriolante... Ma préférée. Chaussures à talons très hauts. Je les vénère ses déesses. Un petit coup de maquillage et de coiffure et le tour était joué. J'avais évidemment saluer ma petite JungRan allias ma petite élève qui était devenue grande maintenant. La soirée c'était plutôt bien passé. Les hommes avaient sortis le grand jeu pour m'avoir sur leurs genoux et espérer un petit supplément... Si seulement ils savaient. Mais ils savent pas. C'est tellement jouissif de les faire espérer puis une fois qu'ils viennent me proposer de leur couper l'herbe sous le pied. Orgasmique... Et je n'ai même pas encore utiliser mon vibromasseur. Bon ok... C'est bon, j'arrête avec mes conneries.

Un dernier tour sur les genoux d'un riche damoiseau et je me retrouva entièrement nue ce qui annonçait bientôt la fin de mon service. Encore quelques minutes à danser contre la barre, piercings ainsi dévoilés, je pus enfin retourner en coulisses pour m'habiller et sortir fumer comme je le faisais souvent, devant les fenêtres de la boîte mais ce soir, ne fut finalement pas comme tous les autres. Alors que je jetais un rapide coup d'oeil à l'intérieur du bâtiment me voilà alors happé par une scène qui me déplut plus qu'un peu. Putain... Pas lui. Il en devient vraiment casse bonbon. Mais mes sentiments étaient partagés... Aller sauver ma tendre et douce JungRan ou finir ma clope. Je suis trop gentille. Je tira sur ma cigarette une dernière fois avant de l'écraser dans le cendrier et ainsi refaire mon apparition dans le club, côté client cette fois-ci avant de me faufiler entre les gens ainsi présents et aller me faufiler derrière l'autre du cul qui se pensait irrésistible. Non mais sérieux... Regardez moi cette gueule... Il faut vraiment être affamée pour s'exciter devant lui. Je vins alors passer mes mains sur ses épaules pour ensuite les laisser glisser sur son torse, tandis qu'il te tenait toujours d'une main ferme.

- Tiens, tiens... Bonsoir mon cher... Alors comment vas-tu en cette magnifique soirée ? Je suis étonnée qu'on se croise de nouveau dans cette boîte, mon tendre.

Ma voix était mielleuse mais seule ceux qui me connaissent vraiment bien peuvent savoir ce que cela signifie. Mes gestes doux et mon sourire était des plus sadique qu'il soit. Il savait parfaitement qui j'étais et n'avais pas besoin de plus d'explications.

- Maintenant... Tu vas me faire le plaisir de lâcher la belle demoiselle ici présente, que j'ai bien envie de faire mienne le temps d'une soirée, mais passons hein. Je penses que mes soucis hormonal ne t'intéresse pas hm ? Donc tu vas lâcher son bras et la laisser s'éloigner tandis que tu vas me faire le plaisir de sortir ton fessier strictement inexistant d'ici. Un geste négatif de son visage me fit prendre une moue faussement triste. Non ? Tu veux pas... Comme c'est dommage... J'aurais bien voulu éviter en arriver là.

Moi ? Sarcastique ? Que signifie ce mot ?
Heureusement, il était assis sur l'un des petits canapés à banquettes relativement basse, avachie comme un sagouin dans ce dernier, peu de son épaule dépassait de cette dernière.

- Bon, tu vas m'écouter un peu plus attentivement...

A ses mots, je leva la jambe droite pour la passer au dessus de son trapèze et ainsi venir déposer avec une extrême douceur mon talon sur ses chers bijoux de famille qui devaient se rappeler de moi.  Bon d'accord... Douceur n'était pas le terme que j'aurais dû employé... On va plutôt dire que je ne savais pas dosé ma force ? C'est plus crédible déjà.

- J'ai dit « attentivement ». J'appuya un petit plus sur mon talon pour voir ses traits se tordre quelque peu sous la douleur que cela pouvait lui infliger. Il ne montrait pas vraiment à quel point j'appuyais mais vous comprenez... C'est un homme. Mais beau self contrôle soit dit en passant. Bien... Maintenant tu la lâche immédiatement avant que je te fasse perdre ta seule et dernière couille encore valide...

Il lâcha alors ton bras ce qui me fit quelque peu sourire. Toujours trouvé le point faible de quelqu'un pour obtenir ce qu'on veut de lui.

- Et d'ailleurs... Tu m'excuseras hein mais je garde ta deuxième bourse en souvenir du bon temps. Aller maintenant dégage avant que je passes à la deuxième.

Je retiras alors ma jambe pour qu'il se lève en tenant son paquet entre ses doigts et ainsi tituber vers la sortie. Cela devait lui faire mal... Pauvre chou. Je fis alors le tour de la banquette pour venir poser ma main sur ton épaule et inspecter ton corps au cas où qu'il t'ai fait autre chose que t'attraper.

- Tu vas bien ma beauté ? Je t'ai déjà dit de faire attention à toi, hm ? J'ai pas envie qu'il t'arrive quelque chose.
© SunSunCute



Revenir en haut Aller en bas
 
Come to my rescue | Nahyun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bôn Nouvèl: IFAD USD 10 million rescue package for farmers in Haiti
» rescue Jack Russel
» RESCUE Caniche moyen de 6/7 ans a rejoint le paradis
» Rescue
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: NAM :: Fuzzy Navel-
Sauter vers: