AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Unsuspected | ft. Bae Jun Seo & Choe Boon No

avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Junior
Quartier : Busanjin
Situation : Owned by Haneul~
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 5
Multicompte : Lee Gwang Jin
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Mer 7 Juin - 13:44

Unsuspected

Are you… Are you talking about me?

Choe Boon No & Bae Jun Seo



Tout le monde a besoin d’une sortie de secours, une stratégie de dernier recours au cas où tout tourne au vinaigre, une solution ultime avant d’atteindre le pire. Je n’essaie pas de toucher le fond, je n’espère pas me faire prendre: ce n’est pas une mission d’autodestruction que je mène, c’est une tentative de libération des règles des hommes. Jusqu’à maintenant, je pense que c’est très bien réussi. Combien j’en ai détruites sans me faire prendre? Combien j’ai laissé pour mortes, combien étaient mortes? Et pourtant je suis ici, libre, alors que d’autres autours de moi sont prisonniers. Dans ce poste de police. C’est toujours un délice de venir ici, de me frotter à mes nemesis sans qu’ils ne me voient. Ils doivent se douter que je n’ai pas beaucoup de morale; c’est un des principes du boulot, une nécessité quand on doit défendre des criminels sans scrupules.

Certains policiers ne voient pas cela. Ils croient au système de justice dur comme fer, ils pensent qu’on travaille tous pour la même chose. Ils sont pleins d’espoir, aucun cynisme. C’est à se demander depuis combien de temps ils ne sont pas aller travailler dans la rue. Flashnews, cette ville regorge de personnes horribles, et la plupart ne sont pas derrière les barreaux. Ceux qui y sont, c’est moi qui vient les aider à s’en sortir. Ça ne veut pas dire que je ne peux pas jouer le jeu, paraître contrits par ce travail que je fais, leur laisser croire que j’essaie vraiment de faire triompher la justice. Les gens ont tendance à faire confiance d’abord aux autres, puis à réévaluer cette confiance si la personne fait quelque chose qui mérite une reconsidération. C’est pratique cet aspect du psyché humain. On voit un homme bien habillé, en costard, avec un diplôme impressionnant en poche, on pense qu’il a bien réussi, qu’il est équilibré, qu’il est bien intégré à la société. Il le faut, sinon ça ne voudrait rien dire, tous ces trucs, ça serait des artifices. Personne ne voit un mec comme moi et pense qu’il passe ses nuits à terroriser des filles pour le plaisir de les voir se briser. Je vous souris, mais à l’intérieur je ne fais que penser à celle que j’ai violé hier, celle qui s’est effondrée, vaincue, ses émotions balayées par ce que je lui faisais.

J’ai un gamin à sortir d’ici. Un autre dont la famille est tellement friqué que ça lui permet d’échapper à la loi. Il n’a pas besoin de les apprendre, lui. Il n’a pas besoin de comprendre les règles, il achète sa liberté à coup de billets. C’est une position intéressante, quoique dispendieuse. J’aime mieux rester sous le radar, ne pas être prisonnier de quoi que ce soit, surtout pas d’un montant d’argent. Vous voyez, Min Seok Jin, il va se retrouver avec un gros problème quand son papa ne pourra - ou ne voudra - plus payer pour lui éviter ce qu’il mérite. Seok Jin n’est pas prudent, la police a un dossier épais comme mon poing sur lui; ils ont des photos de lui sous tous les angles, ils ont ses empreintes digitales, sa taille, son poids, des enregistrements de sa voix. Il n’a aucune chance de retomber dans l’anonymat, aucune chance de continuer à s’échapper quand l’argent ne coulera plus à flots. Lui, il est dans une mission d’autodestruction, même s’il ne le réalise probablement pas.

Bonjour, je suis ici pour voir un client. Monsieur Min Seok Jin.” Je tends les formulaires requis à la secrétaire. Ça prend toujours plusieurs minutes à faire les vérifications requises, temps que je prend pour voir s’il y a des visages que je reconnais, des gens à qui je peux aller montrer mon masque d’avocat qui essaie de détruire le crime en assurant la juste sanction des criminels - ou quelque chose dans ce genre là. Jun Seo. Je le salue en m’inclinant à travers l’aire ouverte que forme les bureaux des agents. Il n’est pas enquêteur, il n’est pas assez haut placé pour avoir son propre bureau fermé. Un demi-mur sépare les civils des agents de la paix. Je m’appuie les coudes sur celui-ci, m’appuyant pour me donner un air désinvolte. “Bonjour hyung!” Il a des documents empilés devant lui, un truc qui a l’air compliqué. “Un autre de mes clients te donne une migraine?” J’indique son travail d’un coup de menton avec un sourire mi-amusé, mi-désolé. N’empêche que ça a vraiment l’air de l’embêter, ce dossier.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bae Jun Seo
Âge : 26
Occupation : Agent de police, maître-chien.
Quartier : Busanjin
Situation : Marié, père comblé et fou amoureux, mais la réalité est plus compliquée ...
Don : Clairesentance.
Niveau : 5
Multicompte : Kang Woo Shin, Cha Aiden & Nam Min Ki.
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t402-bae-jun-seo-protect-what-you-lov
Jeu 8 Juin - 10:11

Unsuspected
La plus part du temps je suis dehors, sur le terrain. En tant que maître chien, les rondes dans des lieux très fréquentés, la sécurité à l’entrée de bâtiments importants, des interventions de sauvetages ou de contrôle anti-substance illicites, c’est mon quotidien la plus part du temps, toujours accompagné de mon fidèle compagnon : Logan. Pour aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Logan est resté à la maison, je sais que je n’aurais pas besoin de sa compagnie pour la journée. Je l’ai sorti tôt ce matin et il aura droit à une autre longue promenade ce soir, peut-être avec So Eul s’il n’est pas trop tard. Du haut de ses trois ans il adore aller au parc avec le berger allemand. C’est mignon à voir et c’est toujours agréable de voir ce petit bonhomme après une longue journée de travail. Il me redonne le sourire et de l’énergie. Aujourd’hui, je reste au commissariat. Il y a besoin de plus de personnel ici, avec ce qu’il se passe en ce moment. Des agressions principalement, ce n’est pas beau à voir. D’après certains cela viendrait d’une seule et même personne. Il faut donc passer des dossiers au peigne fin. Ressortir les dossiers de personnes qui pourraient être suspectes dans la région, comparer avec ce que nos collègues ont pu trouver sur le terrain, heureusement que beaucoup de chose se font par informatique de nos jours.

Il faut aussi remplir la paperasse, pour avoir une trace de tout et ne rien laisser passer. J’ai lu certains rapports et témoignages des victimes. Il faut retrouver cette ordure et le mettre derrière les barreaux. C’est ce genre d’affaires qui me rappelle à quel point notre monde est pourris. Des monstres vivent encore librement à l’extérieur. Le pire, c’est que ce sera toujours comme ça. Arrêter tout le monde relève de l’impossible. Certains criminels les plus recherchés du monde n’ont jamais été retrouvé. Ils sont trop intelligents, c’est bien le problème. Il y a aussi des erreurs de notre côté. Nous faisons de notre mieux pour trouver les criminels et les arrêter, mais les agents de police, les enquêteurs et j’en passe, nous restons tous humains. Une omission, un manque de preuves, malheureusement ça arrive. Penché sur un pile de dossier, je commence à saturer. Je préfère largement être sur le terrain, j’étouffe ici. Même si je sais que je peux me rendre utile. C’est sans doute l’une des seule raison qui me tient assis face à ce bureau. Je relève la tête, retenant un soupire. J’ai besoin d’un café, un café bien noir. Une cigarette aussi, peut-être deux … Au loin j’aperçois une tête familière : Boon No. Ce n’est pas la première fois que je le vois ici, après tout il est avocat. Il a aussi son rôle à jouer dans tout cela. Même si je me demande toujours comment il fait pour défendre des ordures de la pire espèce dans certaines affaires. C’est son métier, mais bon … Si j’étais persuadé de la culpabilité de quelqu’un, je préférerai le mettre derrière les barreaux, plutôt que le défendre. Je lui adresse un signe de tête poli.

- Bonjour, hm non, juste une affaire … Un peu compliquée.

Je ferme le dossier, tout ça est censé rester secret, même pour un avocat qui travaille souvent en collaboration avec le commissariat de Busanjin. On ne peut pas prendre le risque d’ébruiter certaines choses. Surtout si on veut espérer coincer cette ordure. Je regarde l’heure. Je n’ai pris aucune pause aujourd’hui. Si, j’ai fumé une cigarette rapide, en cinq minutes, ce matin. J’ai vaguement pris la peine de déjeuner, un simple sandwich, que j’ai mangé la tête toujours pensé sur ce tas de dossier. Je n’ai pas réellement pris de pause. Je peux bien m’accorder une dizaine de minutes. Je préviens un collègue au cas où un supérieur me chercherait.

- Tu es pressé ? J’ai besoin d’un peu d’air frais, d’un café et d’une cigarette. Les cafés de la machine ne sont pas digne d’un café italien, mais ça fait l’affaire. Je t’en offre un ?

S’il n’est pas pressé, je peux bien prendre le temps discuter cinq minutes aussi, d’autre chose que de tout ce boulot, c’est usant. J’adore mon métier, mais certains jours, faire face à autant d’horreur me donne juste envie de rentrer chez moi, puis de prendre So Eul et Sohee dans mes bras. Parfois je m’inquiètes pour lui et du monde dans lequel il va vivre. J’espère qu’il ne fera pas de trop mauvaises rencontres … Il en faut pour se forger un caractère, mais certaines mauvaises rencontres pourraient être épargnées. Je pense à toutes ces filles qui se sont faites agressées, violées … Elles ne méritaient pas cela. Si j’avais ce salopard sous la main ...


☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Junior
Quartier : Busanjin
Situation : Owned by Haneul~
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 5
Multicompte : Lee Gwang Jin
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Sam 17 Juin - 14:22

Unsuspected

Are you… Are you talking about me?

Choe Boon No & Bae Jun Seo



Il me répond sans vraiment me répondre. Je sens son agacement, une irritation qui peut aussi bien m’être destiné que résulter de son travail. Je vois du dégoût latent, aussi. Il n’aime pas cette affaire, je pense. Ça pique ma curiosité. Si cet individu ne fait vraiment pas parti de mes clients, j’aimerais beaucoup l’ajouter à ma brochette. Si c’est compliqué pour la police, c’en est d’autant plus intéressant pour moi. Je pourrai toujours étudier son cas quand il se fera prendre. Je pourrai en apprendre plus sur comment mieux me camoufler. Les erreurs des uns font le succès de Boon No!

Jun Seo me propose de prendre un café ensembles, probablement pour discuter. Je veux en savoir plus sur ce mystérieux dossier, mais je ne sais pas s’il a l’intention de vider son sac. Je n’ai pas envie de discuter pour discuter, de parler de sa petite famille et de leur chien, de me plaindre sur la météo comme si ça allait y changer quoi que ce soit. Je les doigts qui piquent, j’ai envie d’essayer quelque chose. Est-ce que je peux le pousser à s’ouvrir? Au pire, je perdrais quelques minutes à entendre parler de son foutu chien. Ah, et mon client peut attendre. Il faudra qu’il s’y habitue, de toute façon, en prison ils ne font que ça attendre. “Non, pas du tout en fait.” Une cigarette et un café. Des accessoires de gens stressés. Tout a fait ce dont on a besoin en ce moment - enfin, surtout lui, moi c’est juste pour le look. “Avec plaisir, la journée a été longue de notre côté aussi.” Je lui souris doucement, ne ressentant absolument aucune compassion.

Je lui emboîte le pas jusqu’à l’extérieur, me concentrant sur ses émotions. Qu’est-ce qui pousse quelqu’un à se confier? Je dois monter une recette, quelque chose qui va le faire parler. Premièrement, un peu plus d’agacement. Je cajole son sentiment du bout des doigts, juste pour dire que je l’augmente. Quand les filles au cabinet sont trop énervées, c’est là qu’elles commencent à jacasser, à se plaindre aux autres, à dire des trucs qu’elles ne devraient pas dire. J’aurais besoin de lui faire monter sa confiance en moi, mais c’est impossible. Je sors un paquet de cigarette de ma poche, celles qui valent chères, celles qui j’utilise pour soudoyer les gens. J’en offre une à Jun Seo nonchalamment, et j’en enfile une entre mes dents en même temps. “Ça t’arrive de te demander si tu as choisi le bon boulot?” Je tire sur ma cigarette pour ponctuer ma phrase. “Y a des jours je me demande si j’ai vraiment fait le bon choix. On a de ces clients, je te jure...” Psychologie 101: les gens ont tendance à réciproquer les actions et les paroles des gens autours d’eux. Si vous vous confiez à quelqu’un, cette personne va avoir tendance à se confier à son tour. Je le regarde en coin, prenant un air contrit, avant de retourner sur ma cigarette.

C’est un jeu de patience. Je ne suis pas normalement très patient, mais je peux l’être quand il le faut. Et si ça ne fonctionne pas, je pourrai toujours essayer d’augmenter son agacement encore plus. Y a des tas de façons de faire craquer les gens, non? Vous devriez le savoir, depuis le temps.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bae Jun Seo
Âge : 26
Occupation : Agent de police, maître-chien.
Quartier : Busanjin
Situation : Marié, père comblé et fou amoureux, mais la réalité est plus compliquée ...
Don : Clairesentance.
Niveau : 5
Multicompte : Kang Woo Shin, Cha Aiden & Nam Min Ki.
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t402-bae-jun-seo-protect-what-you-lov
Mer 21 Juin - 19:12

Unsuspected
Cette affaire m’agace. J’aimerais mettre la main sur ce monstre avant qu’une autre victime ne vienne allonger la liste, déjà trop longue. C’est dans ces moments que je n’aime pas mon métier. Je me sens impuissant. Je sais que je ne dois pas baisser les bras et qu’avec tous les agents qui travaillent sur l’affaire, on finira bien par mettre la main sur cette ordure, mais quand ? J’ai besoin de souffler et de me changer les idées, une cigarette et un café, ça me paraît bien. Je ne suis pas d’une nature très stressée, mais ce métier me met parfois sur les nerfs. C’est souvent quand j’ai des longues journées et des affaires difficiles que je fume. J’en profite d’être au commissariat, je ne veux pas fumer à la maison. Je m’empoisonne les poumons j’en suis conscient, mais je n’ai pas envie de jouer avec la santé de Sohee et So Eul. Une fois à l’extérieur je prends la cigarette qu’il me tend.

- Merci.

Je sors de quoi l’allumer et je tends mon briquet à Boon No. Je prends une première bouffée de tabac, sachant très bien que cela va me détendre. Sinon j’en grillerai une deuxième/

- Si, ça arrive. Ce n’est pas tous les jours facile, mais je me réconforte en disant que je peux aider certaines personnes et que grâce au métier que je fais des ordures ont pu être mis derrière les barreaux.

Je pense à cette affaire sur laquelle les agents du commissariat dépense beaucoup d’énergie en ce moment. Je sais que pour l’instant c’est compliqué et éprouvant. Heureusement que je ne travaille pas tous les jours sur cette affaires. Je pense que je pourrais vite devenir dingue. Quand je vois tous les horreurs que mon métier me montre, j’en viens à avoir peur pour Sohee et So Eul. Je ne m’en remettrais pas si quelque chose leur arrivait.

- Je peux te comprendre. Il y a des journées où j’aimerais faire autre chose aussi, mais je me rends vite compte que je me vois mal ailleurs au final …

Faire de longues études ce n’était pas pour moi. Même si la formation pour devenir agent de police n’est pas forcément plus facile, je me voyais plus dans ce domaine qu’être des années assis sur les bancs de l’amphithéâtre d’une université quelconque.

- Je ne te le fais pas dire. On enquête parfois sur des affaires assez horribles … Si jamais tu t’occupes de l’ordure qu’on essaie d’arrêter, je compte sur toi pour ne pas le laisser filer. Il mérite d’être enfermé pour le restant de ses jours après ce qu’il a fait à ces pauvres filles …

Cette affaires me monte tellement à la tête qu’un jour un cauchemar est venu troubler mon sommeil. Avec le temps, c’est devenu plus rare qu’un mauvais rêve lié aux affaires sur lesquelles je travaille ne vienne m’embêter, mais il faut croire que cette enquête me perturbe plus que d’habitude. J’ai rêvé que Sohee était victime de cet être abjecte. Je mourrais d’envie de le tuer de mes propres mains. Me souvenir de ce cauchemar, ne m’aide pas à me détendre. Je me penche sur le garde corps  et prends plusieurs bouffées de tabac. Vivement que cette histoire se termine avant que ça ne commence vraiment à me prendre la tête.

- Tu étais venu voir quel client ? Demandais-je finalement en essayant de détourner mon esprit de cette histoire sordide.


☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Junior
Quartier : Busanjin
Situation : Owned by Haneul~
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 5
Multicompte : Lee Gwang Jin
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Jeu 29 Juin - 13:56

Unsuspected

Are you… Are you talking about me?

Choe Boon No & Bae Jun Seo



Rien de plus satisfaisant qu’un gros poisson qui mord. Enfin, j’imagine, je n’ai jamais été à la pêche donc je peux pas vraiment dire - dans mon cas, je suis surtout content quand je réussis à manipuler quelqu’un avec succès. Jun Seo est dans la bonne voie, mais il ne m’en a pas encore beaucoup dit. Aucun détail, aucune mention d’un modus operandi - les trucs qui m’intéressent vraiment. Le policier mentionne des filles, des pauvres filles, et mon intérêt grimpe en flèche. S’il fait des trucs horribles à des filles, ça m’intéresse. Je peux toujours avoir besoin d’inspiration. Je continue de tirer sur ma cigarette, l’air nonchalant. Ce n’est pas extrêmement difficile: je suis naturellement très inexpressif.

Faudra voir si le bureau veut bien le prendre. On représente surtout des gens pour des crimes un peu plus mineurs - vols, conduite avec facultés affaiblies, etc. Qu’est-ce qu’il a fait ce type? Il bat ses copines?

Une suggestion inoffensive, bien que j’imagine qu’une simple histoire de violence ménagère ne mettrait pas un policier dans un état pareil. C’est soit un meurtre sordide, un viol hyper violent, ou une combinaison de crimes très inventive. Et il y a un élément de répétition qui vient ajouter à l’inquiétude du policier: quel genre de personne peut vouloir faire autant de mal à une autre personne, et le faire plusieurs fois. À des pauvres filles en plus - il serait trop lâche pour s’en prendre à quelqu’un de sa taille. Je souris intérieurement: je suis exactement ce genre de personne.

Mon client?” J’hausse les épaules avec un soupir - c’est la dernière chose dont je veux discuter. “Un autre gamin avec des parents trop riches pour son propre bien, je suppose.” Je le joue bien, l’avocat blasé? Quel métier ingrat, on est censé travailler pour s’assurer que la police et la justice font leur devoir en respectant toutes les procédures pour que notre client soit jugé équitablement - dans les faits, on se bat pour faire innocenter des criminels, et on le sait. “Y a une part de moi qui aurait voulu faire policier. Mais j’imagine qu’on ne choisit pas toujours ce qu’on devient, hein...” Petit rire sec ponctué d’une gorgée de café. C’est faux, j’ai jamais voulu être flic. Ça serait un peu trop ironique pour moi de faire ce boulot.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bae Jun Seo
Âge : 26
Occupation : Agent de police, maître-chien.
Quartier : Busanjin
Situation : Marié, père comblé et fou amoureux, mais la réalité est plus compliquée ...
Don : Clairesentance.
Niveau : 5
Multicompte : Kang Woo Shin, Cha Aiden & Nam Min Ki.
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t402-bae-jun-seo-protect-what-you-lov
Dim 9 Juil - 11:31

Unsuspected

Dans un premier temps, je n’ose pas trop lui parler de cette affaire. Boon No a beau avoir l’habitude de ce genre de milieu et il a dû en voir passer des histoires sordides, mais c’est tout de même une enquête confidentielle et toujours en cours. Qui sait, peut-être que si on l’attrape Boon No se retrouvera à être son avocat. Je sais que son métier est de défendre, cela dit, je reste intimement convaincu que ce genre d’ordure ne mérite aucune défense. Je sais que je ne dois pas trop m’impliquer dans ces affaires, du moins pas personnellement. Je réussi à faire la part des choses, mais cela n’empêche pas que je reste humain et quand je vois certaines horreurs, je ne peux pas m’empêcher d’être dégoûté par ce monde dans lequel nous vivons. L’être humain est parfois capable du pire, sans aucune empathie pour ses semblables. L’auteur de ces agressions est certainement a classer dans les psychopathes ou les sociopathes, quelque chose ne tourne définitivement par rond chez lui. J’allume la cigarette que Boon No me propose et je prends une première bouffée. Je ne fume jamais quand je suis chez moi pour ne pas embêter Sohee et So Eul avec l’odeur, par contre j’ai du mal à me retenir en dehors. Surtout quand je suis préoccupé. Je sais que ce n’est pas bien, mais c’est plus fort que moi, ça me détend.

- Ce type agresse des jeunes filles, je ne sais pas comment il les attire dans un coin sombre, mais il a l’air malin …

Beaucoup trop malin et ça n’arrange pas nos affaires. Si seulement il pouvait faire une erreur, rien qu’une, pour que nous puissions lui tomber dessus.

- Certains ont juste subis quelques coups, mais si seulement il n’y avait que cela … Je me demande jusqu’où il est capable d’aller après ça.

Je n’entre pas encore trop dans les détails, tirant quelques bouffées de tabac. Une agression peut déjà être traumatisante, mais si en plus il y a agression sexuelle. C’est le cas dans cette affaire. Certaines de ces filles ont été agressée sexuellement. Cela aurait pu nous aider, mais pour celles qui sont venues porter plainte, aucun adn n’a été trouvé. Il est trop méticuleux, en plus d’être dangereux. Je suis persuadé que les quelques filles qui se sont présentées au commissariat ne représentent pas toutes ses victimes. Il doit y en avoir d’autres, trop apeurées pour porter plainte. Pourtant, il suffit que l’une d’entre elles ait l’adn de son agresseur quelque part sur son corps pour nous aider à suivre une première piste … Je ne suis pas tranquille de savoir qu’il y a un dingue qui traîne dans les rues de Busan. Je pense d’abord à Sohee. Ou à ma petite-sœur qui vient parfois me voir ici, à Ellie … S’il leur arrivait quelque chose, je promets d’aller moi-même retrouver cette ordure et je ne garantie pas de pouvoir me retenir. J’écoute d’une oreille distraite, les informations que Boon No me donne sur le client qu’il est venu voir, je ne voudrais pas le retenir trop longtemps.

- Tu voulais être policier ? Demandais-je curieux, comme pour détourner la conversation.


☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
 
Unsuspected | ft. Bae Jun Seo & Choe Boon No
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» boon petit chien 6 ans a adopter spa 27
» Cinéma: bienvenue chez les cht'is de Dany Boon
» Boone fete a tous les VSNs
» Les fesses officielles de mon père pour Dany Boon!
» [évent Halloween] Parfois la Mort est joueuse elle aussi [Anathème Vyrad/ Bonnie Flinfletcher/ Hyun-Ae Choe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: BUSANJIN :: Poste de police-
Sauter vers: