AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Sex, Drugs and Vodka | Kallie

avatar
Lee Jung Ran
Âge : 22
Occupation : escort de luxe, strip-teaseuse (fuzzy navel) et hotesse (velvet)
Quartier : Busanjin
Situation : fuit toute relation sérieuse, mariée spirituellement à sa bff
Don : aquamancie
Niveau : 5
Multicompte : yoo myeong hee (irene; rv); gao hwa young (iu) & moon sakura (sana; twice)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t780-lee-jung-ran-paradise-lost
Jeu 25 Mai - 15:18
Sex, drugs and vodka
kallie & jungran

Tout le nécessaire pour ce soir prenait déjà place sur la table de la cuisine. Principalement de l'alcool mais aussi quelques petites choses à manger. Il fallait bien que les invités puissent se sustenter. Une fois par mois j'organisais cette petite fête dans mon appartement avec les mêmes invités. Il parait que cela resserre les liens avec les connaissances qu'on a. Quoiqu'il en soit, je savais que j'allais pouvoir me lâcher complètement. Je le faisais déjà d'ordinaire, mais là c'était un peu différent. Si je savais me contrôler au travail, je savais que ce soir serait une soirée no limit. Alcool et drogues coulant à flot, avec peut-être quelques parties de jambes en l'air. Depuis mon arrivée sur Séoul j'avais étoffé ma liste de contacts et je savais combien il était important de garder ces personnes au plus près de soi. Ils m'offraient des clients potentiels et un prix défiant toute concurrence pour ces choses illégales. Nous devions être une dizaine, rien d'extravagant. Des personnes toutes peu fréquentables. Mais étais-je moi-même quelqu'un de fréquentable ? Pas réellement. Mais parmi toutes les personnes celle que j'attendais avec le plus d'impatience était Kallie. Ma meilleure amie. Ma plus fidèle comparse. Une partie de moi à présent. C'était la personne qui me connaissait le mieux, si l'on retire toute la partie avant mon arrivée sur Séoul. C'était également celle en qui j'avais le plus confiance. A tel point qu'elle avait un double de mes clés pour venir à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Mes yeux glissent sur tout l'attirail sur la table alors que j'y pose les derniers gobelets en plastique. Peut-être même que la moitié des invités finiraient par dormir sur place. Entre ma chambre, celle d'amis et mon grand canapé chacun pouvait trouver sa place. Ce n'était pas comme si cela n'était jamais arrivé. J'en avais même trouvé un allongé dans ma baignoire au petit matin, une fois. Il parait qu'une fois saoul on est capable de dormir n'importe où. J'avais pu le constater à de nombreuses reprises.

Quoiqu'il en soit, j'attendais ma jolie Kallie avec une impatience monstre. Elle mieux que personne savait me déconnecter de ma triste réalité. Si elle n'ignorait pas que Saren était un de mes clients en tant qu'escort, elle ne savait pas pourquoi il me tenait si bien entre ses mains. Kallie avait beau aimer la nuit et ses dérives, elle était bien loin d'être une personne cruelle et sans âme. Comme je l'ai été. Comme je le serait encore s'il n'y avait pas eut Hanzo, s'il n'y avait pas eu Kallie pour me permettre de garder un lien avec ma compassion. Comment réagirait-elle si elle apprenait ma véritable identité ? Nobira Chiyo, japonaise en fuite pour trahison envers sa propre famille. Une ex-tueuse à gage au sang sur les mains. Comment réagirait-elle si elle me savait meurtrière ? Je redoutais sa réaction, alors je préférais tenter de l'ignorer. J'articulais ma tête de gauche à droite, comme si les pensées allaient sauter hors de mon esprit. Traversant le petit couloir, je rejoignait le salon où Lara s'étendait sur le canapé de tout son long. Ce chat était l'image même de la paresse. Jamais encore je n'avais vu un animal aussi paresseux, du moins dans ce que j'avais de l'image d'un chat dans mon esprit. Au Japon nous n'avions pas d'animal. Cela aurait été une perte de temps. Nos journées étaient réglées et millimétrée, il n'existait pas de place pour un quelconque animal. Et pour quoi faire de toute manière ? Nous offrir de l'amour ? Non. Nous n'avions pas besoin d'aimer. Mon père avait fait régner la tyrannie pour nous briser et retirer toute compassion. J'aurais surement été brisée si je n'avais pas fui le pays. Brisée comme mes trois frères. Seul Hanzo savait résister aux châtiments de notre père. Il a toujours été le plus fort d'entre tous. Un long soupire m'échappa. Mon frère me manquait plus que tout au monde. Je savais que je ne serais jamais complète tant qu'il ne serait pas à mes côtés. Malheureusement je savais parfaitement que jamais je ne pourrais le revoir. Fuir en sachant ça avait été la décision la plus difficile à prendre de toute ma vie. Aujourd'hui encore mon coeur en est meurtri.

Quoiqu'il en soit, je tentais d'effacer ces pensées moroses de mon esprit avant que la terreur d'être retrouvée par les Nobira ne m'envahisse. Je filais prendre une douche avant de me changer dans le dressing, optant pour une nouvelle tenue des plus provocante. Un crop top blanc et un short en cuir, avec quelques bijoux aux oreilles et aux poignets. Je me maquillais avant de m'installer d'enfourner une pizza dans le four et m'installer dans le salon. Kallie n'allait certainement pas tarder. Je mettais donc de la musique sur la télévision, enclenchant les enceintes. Heureusement les murs avaient une isolation plus que convenable. Tant que je n'entendais jamais mes voisins, j'ai toujours pensé qu'à l'instar ils ne m'entendaient pas non plus. La musique résonnait dans la pièce et je n'entendis pas ma meilleure amie débarquer dans mon appartement. Ce n'est que lorsque je la vis apparaître que je me jetai à son cou. « Oh ma belle Kallie ! Je suis heureuse de te revoir. » Techniquement on se voyait aussi souvent que possible. Mais Kallie était mon lien le plus étroit avec ma propre compassion, la voir aussi souvent que possible me faisais un bien inimaginable. Lara daigna se lever du canapé pour se frotter contre les jambes de la jeune femme. Parfois je me demandais si elle ne l'appréciait pas bien plus que moi. Mes mains s'attardaient sur ses cheveux. Cette américaine était bien plus que jolie et je me demandais encore pourquoi elle n'était pas avec quelqu'un. Enfin personne ne serait assez bien pour elle, si vous voulez mon avis. Une fille belle et extrêmement intelligente, bientôt à la tête d'un empire. Personne ne lui allait à la cheville. « Tu verras on va s'éclater. D'ailleurs t'as déjà une place toute réservée dans mon lit cette nuit. Comme d'habitude. » Kallie savait s'amuser, elle aimait ça. Mais souvent elle se contrôlait. Elle ne lâchait jamais à 100% prise. Jamais encore je ne l'avais vu être totalement saoul au point de ne plus savoir son propre nom. Pourtant elle m'avait vu dans des états lamentables un nombre incalculable de fois. Souvent, je me demandais comment une telle fille pouvait être ma meilleure amie. Le karma semblait m'avoir sourit au moins une fois dans ma vie. « Dis moi que ce soir tu te lâches complètement. Avec tout tes exams et la pression de ton père, je suis certaine que t'en a plus que grandement besoin. » J'haussais les épaules avant de m'embarquer dans la cuisine. Oui, elle en avait plus que besoin.
Made by Neon Demon

_________________


“Some girls want to be a princess when they grow up. I wanted to be in a bad bitch girl gang. And I was more addicted to self destruction then to the drugs themselves... something very romantic about it”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Kallie
#corail
Âge : 22
Occupation : Etudiante en troisième année d'économie & youTubeuse gaming
Quartier : Haeundae
Situation : Mariée spirituellement à ma meilleure amie
Don : Projection Astrale
Niveau : 7
Multicompte : Suh Jin Ho feat. Min Yoon Gi (Suga - BTS) & Kim Jae Hyeong feat. Kim Myung Soo (L - Infinite)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t689-yoon-kallie-disappointment-is-my
Jeu 1 Juin - 3:05
Sex, Drugs and Vodka

Lee Jung Ran & Yoon Kallie

Vingt et une heure passé. Déjà. J'esquissais un sourire aux quelques viewer présents sur ma chaîne twitch, et coupais enfin la caméra. L'heure du live était terminée. Je passais ma main contre mon front dans un geste résultant plus du réflexe et de la comédie que de la fatigue. J'étais née pour exagérer mes réactions et pour être mignonne. Je devais certainement ça à mes origines coréennes, même si je les avais véritablement découvertes il y a seulement six – sept ans. Faire des aegyos ne me serait jamais venu à l'esprit avant. C'était purement culturel, purement coréen et Dieu que j'aimais ça. J'aimais les compliments que je recevais en échange de ces quelques postures enfantines. Assise sur ma chaise de bureau, je me poussais d'un geste vif jusqu'à mon lit où j'allais m'échouer. Jung Ran préparait une fête pour ce soir et cette dernière n'allait plus tarder. Aussi, je m’autorisais cinq minutes de répit. J'observais les motifs sur mon plafond en me récitant mon planning de la semaine. Parfois, je donnerai tout pour ne plus être une Yoon. Juste une semaine. Connaître une vie normale, sans cette pression familiale des plus étouffantes. J'avais envisagé de rentrer à Seatles pour les vacances d'été. Mais pas sans Ellie ma petite sœur chérie. Jamais je n'oserai la laisser seule avec notre tyran de père. Sait-on jamais quelle idée bizarre lui viendrait. Mes vacances dépendrait d'elle et de ses désirs. Qui sait si je n'allais pas réussir à convaincre Tyler de venir nous passer le bonjour en personne. Il fallait que je l'appelle dans la semaine. C'était important ! Mes yeux parcouraient le mur derrière l'un de mes écrans de bureau. Dépitée par le nombre de post-it colorés qui y traînaient encore je soupirais lourdement. J'avais tant de choses à ne pas oublier et tant à faire. Je n'avais jamais vraiment le temps de me reposer. Je l'avais choisis. Pour Tyler. Pour Shun Ji… entre autre. Nous remettre ensemble aujourd'hui n'avait pas de sens et ne fonctionnerait pas mieux que la fois d'avant et pourtant je n'arrivais pas à me retirer cet idiot de l'esprit. J'étais tombée bas à ce point ? Je l'aimais au point de me faire mal gratuitement. J'étais ridicule. Un nouveau soupire s'extirpa de mes lèvres. Je n'avais pas le temps de me laisser submerger par quelques regrets du passé. Lui et moi, c'était terminé. Pour de vrai.

Comme pour me redonner un poil de motivation, je tapotais fortement dans mes mains et me redressais sur mes pieds. Je devais me préparer pour mon objectif du soir, à savoir aller rejoindre Jung Ran et ses quelques invités un peu douteux pour m'amuser. Oublier Shun Ji quelques heures et faire la fête ! Mais avant tout, il me fallait me refaire une beauté. Le look que je me donnais derrière mon écran n'était pas le même que celui en vrai et puis, connaissant les énergumènes qui traînaient aux soirées de ma meilleure amie, je préférais de loin avoir l'air à peu près sage que trop décomplexée. Question de survie. Je n'étais pas frigide au point de ne vouloir m'abandonner dans aucun autre bras que ceux de mon ex, mais quitte à coucher avec quelqu'un, autant le faire correctement. L'alcool et le sexe ne fait pas bon ménage à mon sens. Ajoutez à ça les quelques substances qui passaient de main en main à ce genre de fête… la panne assurée ou presque. Non, vraiment, ce n'était pas aux fêtes organisée par Jung Ran que je risquais de trouver la perle rare, tant au niveau sexuel que mentale. Je ne jugeais pas les fréquentations de ma meilleure amie, mais sur ce point-là, nous n'avions aucun point en commun. Nous ne venons pas du même milieu aussi. Si mon père savait que je me rendais à ce type de soirée, sûrement que cette sortie serait ma dernière à tout jamais. Mieux valait qu'il ignore tout à mon sujet. Mieux valait que la Yoon Kallie à la maison soit la seule véritable image qu'il ait de moi. Je n'étais pas ce qu'il pensait. Je n'étais pas la sœur modèle que je plaisais d'être avec Ellie à la maison. J'avais deux visages. J'avais deux style de vie.

Plantée devant ma penderie, je faisais le tour de mes robes sans parvenir à m'arrêter sur un choix précis. Autant je voulais m'épargner la drague maladroite des quelques lourdeaux possiblement présents ce soir, autant je ne voulais pas passer pour la petite américaine prude. J'optais alors pour une robe - tunique noire moulante  et quelques bijoux en strasses afin d'ajouter un semblant de couleur et de détails à la tenue. Accompagnant le tout d'un long collier et d'escarpins couleur ocre. Mes préférés en ce moment. Maladroitement, je réajustais mes cheveux de quelques coups de main rapides avant de juger le résultat impeccable. J'avais l'air sauvage. C'était parfait. J'éteignais les lumières principales de ma chambre, ne laissant que ma guirlande murale au-dessus de mon lit et la lampe de bureau allumées, avant de quitter silencieusement ma chambre. Pas très loin mon père travaillait encore sur quelques projets. Aussi, sur la pointe des pieds, mes chaussures encore en main, je traversais le long couloir de la demeure familiale, attrapant mes lunettes de soleil et mes clés au passage, et m’engouffrais dans la cuisine. Pas question de passer par le hall d'entrée au risque de me faire interroger par mon paternel. C'était par le jardin que j'allais filer en douce. Je n'allais pas non plus pouvoir emprunter la voiture, c'était donc en bus que j'allais devoir me rendre jusqu'au centre-ville. Tant pis.

À pied nus, j'entamais le chemin jusqu'à l'arrêt de bus le plus proche. Ce n'est qu'une fois assise dans l'aubette de bus que j'enfilais mes talons, sous le regard interrogatif de la vieille ahjummas à côté de moi. Je lui esquissais un petit sourire navré avant de m'isoler dans ma musique ; écouteurs aux oreilles. L'attente fut plus ou moins longue. J'en avais perdu la notion du temps. Le trajet quant à lui fut court. J'avais tout juste eu le temps de poster quelques nouveaux tags sur mon Twitter et de poster mes dernières photos sur mon Instagram que j'étais déjà en bas de l'immeuble de ma meilleure amie. Je levais les yeux vers le ciel, le vent balayant subitement mes cheveux avec violence. Ce soir il faisait particulièrement frais. Sans plus attendre, j'attrapais l'ascenseur qui venait tout juste de laisser sortir un couple de sa cabine et appuyais machinalement sur le numéro désiré. Tandis que la cage de métal faisait son ascension vers le sommet, je farfouillais mon sac pour en sortir mon trousseau de clé. Jung Ran m'avait offert le double de chez elle. J'aurais tant aimé pouvoir en faire de même mais avec mon père, c'était impossible. Jung Ran n'était pas du tout le genre d'amie qu'il me tolérerait d'avoir. Je glissais ma petite clé dans la serrure et entrait. La musique allait déjà bon train et c'est dans un petit pas de danse que j’appelais après elle, ravis et enthousiaste d'être arrivé avant tout le monde. Nous allions pouvoir discuter tranquillement ! « Arrête, on dirait que tu ne m'as pas vu depuis des mois ! » Je lui tirais la langue, et m'avançais dans le salon. C'était là que le plus gros de la fête allait se dérouler. Je l'écoutais d'une oreille, mon intérêt étant rivé sur l'odeur qui émanait du four. Une pizza ? Elle me prenait déjà par les sentiments. « Hum ? Ça dépend ce que tu entends par 'se lâcher complètement'. » fis-je en riant timidement. Ce n'était pas l'envie qui manquait, c'était simplement la peur d'aller trop loin et d'être démasquée. « Je suis sortie en douce, alors il me faut savoir rentrer en marchant. Désolée Juju, cet été, sûrement. » Je posais un petit baiser à la commissure de ses lèvres et me jetais dans le canapé. « Qu'est-ce que tu dirais d'un trip aux States cet été justement ? Juste tout les deux. On irait dans les plus grandes soirées, on ferait des nuits blanches à ne plus en tenir ! » Sans mon père, tout ça était possible oui. Ici, à Busan, c'était compliqué. « Rha ! J'ai déjà mangé, mais cette odeur, omg, Juju, tu me prends par les sentiments chérie ! »

code by awib. forumactif .com

_________________
I was lost for such a long time. But don’t worry now, I won’t ever leave again
Revenir en haut Aller en bas
 
Sex, Drugs and Vodka | Kallie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bouteille de vodka, deux grands enfants et trois étoiles
» Vodka orange && Jimmy Choo. {Eden <3 }
» EZRA •• l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila
» vodka
» (m) •• il a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: BUSANJIN :: Résidences Hillside-
Sauter vers: