AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Dead Things on the Wall | ft. Kang Young Il & Choe Boon No

avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Criminel Junior
Quartier : Busanjin
Situation : C'est compliqué
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 7
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Mer 24 Mai - 18:43

Dead Things on the Wall

They won't bite anymore.

Choe Boon No & Kang Young Il



C’est Maître Im Suji qui m’a offert mon premier tableau. C’était un cadeau de bienvenue, pour mettre dans mon bureau, un truc que les collègues de travail font pour s’attirer les faveurs de leurs confrères. Un truc normal, banal. Épinglé sur un carton blanc, un papillon était posé sur le fond du cadre. Elle m’avait donné un insecte mort et encadré comme cadeau de bienvenue, et c’est moi qui n’est pas normal.

Je l’ai mis sur le mur dans mon bureau, bien sûr. C’est ce à quoi elle s’attendait. Elle avait souri quand elle avait vu que l’avait posé, et je lui avais souri en retour, comme il se doit de le faire. Elle n’avait rien d’intéressant, Suji. Pas de grand trauma dans sa vie, pas de blessure déchirante, rien à quoi je pouvais m'agripper. Ses émotions négatives étaient si faibles, quasi inexistantes. J’en aurais cru autrement de quelqu’un qui donne des insectes morts à d’autre personne.

J’en avais trouvé un autre, un tableau avec un papillon séché. Je l’ai acheté parce que je me suis dit que ça leur semblerait positif, au travail.Il décore son bureau, il est tellement bien adapté! Ils savent que je suis différent, bien sûr. Papa leur en a glissé un mot, rapidement. Pas de détails, ça serait trop honteux. Je le sais parce qu’au début je sentais leur peur grandir quand ils venaient près de moi. Ça a failli me faire perdre ma contenance plusieurs fois. J’attrapais la sensation froide avec envie. La peur s’exaltait entre mes doigts tandis que je la nourrissait. C’est une émotion toujours affamée, insatiable. Comme la colère. Elles veulent grandir et grossir, consumer leur hôte jusqu’à ce qu’il ne soit plus que cendres.

J’ai commencé à collectionner les insectes morts sur les murs de mon bureau. Une collection, ça montre que vous vous intéressez à quelque chose. Les décorations montrent que vous avez un intérêt pour rendre votre espace de travail plus accueillant, chaleureux. Des mots vides de sens mais qui me libère. Tout ce travail pour être libre. Pour échapper au filet que forment les lois, ces abominables contraintes que les hommes se sont eux-mêmes imposées. Dans quel genre de logique tordue faut-il s’être perdu pour penser que l’animal le plus fort ne mérite pas de dominer sur les autres.

La petite cloche sur la porte sonne alors que j’entre dans la brocante. Le tintement m’agresse, car je sais qu’un employé va se précipiter pour m’accueillir, tellement heureux d’avoir quelque chose à faire. Je vais devoir interagir avec lui, lui sourire et le saluer. Il va me demander s’il peut m’aider à trouver ce qui m’intéresse, ce que je cherche. Je cherche des insectes morts, séchés, épinglés dans des boîtes qu’on accroche sur le mur pour décorer, pour faire joli, pour faire comme si on trouvait du réconfort à les savoir embrochés sur des tiges au lieu de fourmiller parmis nous. C’est pour avoir l’air normal. La porte se referme avec un nouveau tintement. Je me prépare à sourire, exhiber mes dents en étirant les lèvres, sans oublier de plisser un peu les yeux pour avoir l’air un peu plus sincère.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Young Il
Âge : 23
Occupation : assistant antiquaire, il travaille dans la boutique de son père, kang ji hoon
Quartier : Buk
Situation : célibataire
Don : clairsentance, il perçoit les souvenirs rattachés aux objets et aux gens
Niveau : 3
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t630-kang-young-il-do-not-touch
Sam 3 Juin - 23:05

Dead Things on the Wall

They won't bite anymore.

Choe Boon No & Kang Young Il



Dans la boutique d’antiquités, on n’entendait que le tic-tac lent d’une horloge ancienne en bois, dont le pendule faisait l’allée et venue sans interruption depuis que Ji Hoon l’avait remise en état. Autour de Young Il, des centaines d’objets entassés sur les étagères, classés par catégories, soigneusement restaurés ou nettoyés par le propriétaire de la boutique, attendaient un acheteur potentiel, sous la surveillance du jeune assistant qui, installé sur une chaise derrière le comptoir, s’enfonçait sous les flots grâce au livre qu’il tenait entre les mains. Vingt mille lieues sous les mers. Un exemplaire ancien dont personne n’avait encore voulu, mais dont l’histoire passionnait Young Il. C’était une histoire fascinante. Il ne s’en lassait jamais.

La journée était plutôt calme. Il n’avait rencontré qu’un homme qui venait se débarrasser de quelques souvenirs de vacances exotiques. Des têtes réduites qui avaient arraché une grimace de dégoût au jeune antiquaire qui, après s’être rappelé des conseils de son père, les avait emportés dans la réserve pour les stocker à l’abri des regards des plus jeunes qui, même si c’était rare, accompagnaient parfois leurs parents. La passion de certains pour le bizarre et le dérageant avait toujours piqué la curiosité de Young Il. Il était, de son côté, bien plus modéré et peinait déjà à aimer ce que d’autres considéraient comme la normalité.

La sonnette de l’entrée tinta à nouveau. Young Il se redressa de sa chaise, déposant le livre sur le comptoir avant de chercher à apercevoir le client qui venait d’entrer. Un curieux ? pensa-t-il en tendant le cou. Par pitié, pas une personne avec des têtes réduites… Il attendit calmement que l’homme arrive à sa hauteur pour l’interpeller, un sourire aux lèvres. « Bonjour monsieur. » En dedans, son cœur semblait figé par l’appréhension. Il connaissait cette boutique par cœur, y travaillait depuis longtemps, mais l’angoisse était toujours la même lorsque quelqu’un franchissait cette porte. Ignorait comment agir avec eux. Une question de courage, voilà tout ce que c’était. « Cherchez-vous quelque chose de précis ? »

Sa voix tremblait légèrement. Ce n’était pas cet homme en particulier, mais tous les clients. Ceux qui connaissaient Ji Hoon réclamaient généralement l’aide du plus âgé, qu’ils considéraient comme plus expérimenté. Lui, il n’était que le remplaçant, celui qui était là lorsque le plus vieux était endormi ou malade. Ils ne comprenaient pas que sa place était derrière ce comptoir, qu’il serait celui qui reprendrait la boutique un jour. De plus, il possédait ce don particulier qui lui permettait de connaître l’histoire des objets. Cela ne changeait rien. Il restait jeune et incompétent à leurs yeux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Criminel Junior
Quartier : Busanjin
Situation : C'est compliqué
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 7
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Mar 6 Juin - 12:40

Dead Things on the Wall

They won't bite anymore.
Choe Boon No & Kang Young Il



C’est toujours la même chose, le même échange de salutations posées, vides. L’employé me salut poliment, me sourit. Je lui souris, le salut à mon tour. Cette valse, aussi horrible soit-elle, ne dure jamais très longtemps. Je regarde un peu les alentours, j’attends la suite, le prochain pas. Mes yeux parcours les étagères rapidement, intrigués par toutes les choses qui y sont empilés. Y a-t-il un ordre que je ne comprends pas dans ce fouilli? J’attrape une boule en verre qui trône sur un réceptacle en argent vieilli, noirci. Le monde m'apparaît à l’envers à travers le verre, réflection originale de ma propre perception du monde. Puis, la fameuse question vient. Je redépose l’objet avant de me retourner vers le jeune homme qui veut si bien me servir.

Non, mer-...

J’interromps ma phrase brusquement. La substance humide, gluante me monte au nez: l’anxiété a une odeur terrible, une texture affreuse. C’est un sentiment dégueulasse, qui colle sous les chaussures, qui s’accroche après les gens comme un parasite vorace. Ce n’est pas de la peur, c’est beaucoup moins pur. C’est une moisissure, une pourriture qui naît de rien quand les gens n’ont pas d’autres émotions pour les porter. Je ne veux pas lui toucher, je ne veux pas risquer de m’en mettre sur les doigts. La colère est contagieuse, je ne veux pas savoir si l’angoisse l’est aussi. Mais ça ne veut pas dire que je ne peux pas jouer avec quand même, d’une autre façon.

Je veux dire, oui je cherche quelque chose, mais pas quelque chose de très précis. C’est un peu le fouilli ici, je pourrais avoir besoin d’aide.

L’angoisse peut être causé par différents facteurs, dont souvent les phobies. Claustrophobie, agoraphobie, anxiété généralisée; je me demande qu’est-ce qu’il l’affecte. Et comment est-ce que je peux rendre son expérience encore pire? Il a peur des inconnus, peur de se tromper, peur d’être jugé? Peur de moi? Un miroir sale me renvoie ma réflection monochromatique: chemise noire, pantalons noirs, souliers en cuir noir, cheveux noirs, yeux noirs.  me? Noire aussi, probablement. Combien de personnes m’ont dit que j’ai les yeux vides? Vides de quoi? Mes yeux sont pleins de noirceur.

Je voulais un truc pour décorer le mur de mon bureau. Un cadre peut-être?” Je garde en vue son malaise, essaie de voir si quelque chose que je dis ou fais l’affecte. Un frémissement, ce n’est que de ça que j’ai besoin, un seul mouvement pour que je bondisse.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Young Il
Âge : 23
Occupation : assistant antiquaire, il travaille dans la boutique de son père, kang ji hoon
Quartier : Buk
Situation : célibataire
Don : clairsentance, il perçoit les souvenirs rattachés aux objets et aux gens
Niveau : 3
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t630-kang-young-il-do-not-touch
Mar 20 Juin - 22:29

Dead Things on the Wall

They won't bite anymore.

Choe Boon No & Kang Young Il



Nombreux étaient ceux qui entraient dans la boutique d’antiquité par pure curiosité. On souhaitait en apprendre plus sur l’endroit, poser le regard sur les objets divers qui trônaient fièrement dans la vitrine et sur les étagères de bois, tout aussi vieilles que les articles, que supportaient les murs. Par politesse, cependant, Young Il ne manquait jamais l’occasion d’accueillir les curieux qui s’aventuraient dans ce qu’il aurait aisément désigné comme son sanctuaire. Son univers de vieilleries et de bibelots usés, devenus inutiles et revendus pour un prix plus ou moins satisfaisant, il y tenait comme à la prunelle de ses yeux. C’était un amour que son père lui avait communiqué. Une véritable passion. C’est pourquoi, en dépit de la présence intimidante d’un potentiel client dans cette boutique, Young Il essaya de surmonter la peur qui s’était emparée de lui. Il était hors de question de la laisser prendre le dessus.

Il attendit calmement que la réponse arrive. S’il ne pouvait lui être d’aucune aide, il retournerait à sa paisible lecture, sans déranger personne. C’était tout ce qu’il pouvait faire, dans ce genre de cas. Cependant, loin d’être conforme à ce qu’il imaginait, les propos de l’inconnu attirèrent l’attention de l’assistant, qui tendit l’oreille dans l’espoir d’en savoir davantage et d’oublier le stress qui, petit à petit, venait nourrir son anxiété naturelle. Tout en l’écoutant, Young Il se permit de l’observer discrètement. La plus mauvaise idée qu’il aurait pu avoir. Cet homme était sinistre, tout de noir vêtu. Il semblait également plus jeune que la moyenne des personnes qui mettaient les pieds dans la boutique. Lui, devait se calmer. « Je peux vous aider… Pouvez-vous m’en dire un peu plus ? »

D’un sourire, Young Il tenta de dissimuler le tremblement qui subsistait dans sa voix. Il avait conscience du désordre organisé que pouvait être la boutique pour un œil non exercé, mais l’idée de sortir de ce comptoir pour aider cet inconnu ne l’enchantait pas. Secrètement, l’antiquaire aurait préféré une réponse négative, pour se préserver d’une telle interaction. « Un cadre ? » Ses yeux passèrent rapidement sur les étagères voisines. Officiellement, pour regarder les différents objets qui s’y trouvaient. Officieusement, pour éviter le regard de son interlocuteur. Il cessa de respirer quelques secondes, pour réprimer un soupir, puis reprit la parole. « Quel type de cadre ? Une peinture ? » Il s’écarta lentement du comptoir derrière lequel il se trouvait et rejoignit l’inconnu de l’autre côté, affichant un pauvre sourire qu’il espérait convaincant, tout en gardant ses distances avec lui, une main gantée, pour ne pas avoir à supporter des souvenirs intempestifs, tendue vers l’endroit où ils exposaient les différents cadres les plus classiques. « Par ici, je vous prie. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Criminel Junior
Quartier : Busanjin
Situation : C'est compliqué
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 7
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Mar 22 Aoû - 9:44

Dead Things on the Wall

They won't bite anymore.


Choe Boon No & Kang Young Il



Une pointe d’agacement - ou de déception? - se faufile sur son anxiété, s’y déplaçant apparemment sans problème. Est-ce que c’est ma demande ou ce que je lui demande qu’il l’a réveillé? Est-ce que c’est moi? Son visage ne laisse rien tressaillir, il est doué. Ou alors, je ne suis pas encore assez perturbant pour qu’il ait une vraie réaction. J’esquisse un demi-sourire suite à sa question. Une peinture? Beaucoup trop calme. Trop stable. Endormant. Est-ce que vous voulez vous endormir dans le bureau de votre avocat quand vous venez discuter de comment vous en tirer avec votre dernier meurtre? Ça vous plairait de voir une toile avec des petits voiliers sur fond d’océan au-dessus de ma tête tandis qu’on considère si plaider coupable à des accusations de vol à main armée est plus sage que d’aller en cour. Je ne suis pas un psychologue.

Non, je pensais plutôt à quelque chose de plus… Réel?

Dans une autre étagère j’ai trouvé un scorpion figé dans une sphère d’ambre. Un presse papier, peut-être. Je l’agite vers mon interlocuteur, comme pour ponctuer ma phrase. Il ne me regarde pas. Bon signe: il est mal à l’aise. Je saisis son invitation à la suivre avec enthousiasme, lui emboitant le pas d’un peu trop prêt.

Comment vous ramassez tout ces trucs? Ce sont surtout des legs après des décès?

Y doit y avoir des trucs volés. Volés sur des cadavres, si ça se trouve. Un braqueur un peu trop enthousiaste qui aurait égorgé le grand-père gérant du petit commerce du coin sous le coup de la panique. Il lui aurait piqué sa montre en or, seul objet de valeur en possession de la famille. Et il se ramasse ici, disant que ça appartenait à un oncle récemment décédé, espérant en tirer quelques billets. Les billets, il s’en sert pour le soju, au bar du coin. Il essaie de se noyer dans l’alcool.

Ou alors, les gens font que venir porter des trucs dont ils n’ont plus envie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Young Il
Âge : 23
Occupation : assistant antiquaire, il travaille dans la boutique de son père, kang ji hoon
Quartier : Buk
Situation : célibataire
Don : clairsentance, il perçoit les souvenirs rattachés aux objets et aux gens
Niveau : 3
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t630-kang-young-il-do-not-touch
Jeu 7 Sep - 23:56

Dead Things on the Wall

They won't bite anymore.

Choe Boon No & Kang Young Il



Il se faisait un plaisir de combler les clients, lorsqu’ils prenaient le temps de venir à la boutique pour trouver l’objet qu’ils souhaitaient tant. Généralement, il s’agissait de collectionneurs fortunés qui désiraient mettre la main sur un objet qui n’avait aucune valeur aux yeux du commun des mortels. D’autres fois, il s’agissait de personnes plus particulières, qui avaient l’envie d’obtenir un bien pour une raison qui échappait à tous les raisonnements que Young Il, derrière son comptoir, était capable d’avoir. Aujourd’hui, c’était l’un de ces derniers, qui voulait décorer son bureau, et l’entendre dire qu’il cherchait une chose plus réelle. Mais qu’entendait-il donc par-là ?

« C’est-à-dire ? » Mais phrase mourut en chemin, coupée par la vue de la sphère d’ambre qui lui dérangea le souffle et l’esprit. Pas ces objets-là. Pourquoi n’était-il pas venu quand son père se chargeait de la boutique ? « Je vois… Je dois avoir des choses pour vous. » Et Young Il de fuir son regard à nouveau, quand il prit la direction de l’endroit où étaient rangés les cadres qui avaient plus de chances d’intéresser cet homme. Il frottait entre elles ses paumes devenues moites, réprimant un soudain sentiment de malaise. Comment pouvait-on vouloir décorer son bureau avec ce genre de choses.

Par chance – ou non – le client reprit la conversation. « La plupart du temps, oui. Sinon, ce sont des vides greniers, pour des déménagements. Il y a beaucoup de raisons. » Et son don le mettait mal à l’aise, quand il avait à manipuler tous ces objets. Il avait déjà vu le vol, la mort, la tristesse, le deuil, le suicide. Il avait senti les pleurs et la colère, l’abandon et la misère que portaient chacun de ces biens qu’on avait laissés chez eux. Déglutissant difficilement, il s’arrêta devant le mur du fond, où étaient exposés les objets les moins rassurants, à ses yeux. Les têtes réduites qu’on lui avait apportées dans la journée, les cadres remplis de carcasses d’insectes plus répugnants les uns que les autres. « Je ne sais pas si vous trouverez votre bonheur là-dedans, mais vous pouvez toujours regardé. » Un frisson d’effroi, long et glacial, glissa le long de sa colonne alors qu’il croisait les yeux l’un des objets exposés. C’était dégoûtant et glauque. Il ne supportait pas ce genre de pratiques.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Criminel Junior
Quartier : Busanjin
Situation : C'est compliqué
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 7
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Lun 25 Sep - 17:15

Dead Things on the Wall

They won't bite anymore.
Choe Boon No & Kang Young Il



Froid. Froid. Froid. Chaud. Voilà, on y est. On a franchi une étape, ensemble, vers le malaise maximum. Les insectes morts - et autres babioles du même genre - font déborder son inconfort, tsunami miniature dont j’évite habilement la vague. Il me propose de regarder pour trouver ce que je cherche, son dégoût et sa crainte se joignant rapidement à nous. C’est qu’on devient une joyeuse bande, nous!

Je regarde les cadres un à un. Il y en a plus que j’aurais pu imaginer. Est-ce que l’entomologie devenait dépassée? Les gens n’ont plus envie d’avoir des insectes séchés qui les dévisagent de leurs yeux morts dans leur salon? Il y en a une pile avec des plus petits, ceux qui sont encadrés individuellements. Des araignées, des scorpions, des chauve-souris… C’est toujours les mêmes qui tendent à être des pièces maîtresses, alors que les papillons sont encombrés dans des tableaux immenses. Y a pas que moi qui ait un goût pour les trucs choquants, faut croire. Je trouve un énorme papillon de nuit qui traîne en solo. Avec un sourire innocent, je le tends à l’employé. “Vous pouvez me le garder pendant que je continue à regarder?” C’est d’un plaisir, le voir se tortiller mentalement devant moi, essayant de pas grimacer, d’être poli. Pourquoi les humains se plient autant à ces règles, ça lui rapporte pas grand chose, non?

Mon regard est intercepté par une oeuvre d’art complètement épouvantable. Quelqu’un a inséré un rat dans un cadre, essayant probablement de créer quelque chose d’éducatif mais qui a tourné à l’horreur. L’animal est empaillé, je suppose, mais pas pour avoir l’air vivant. Il est aplati entre la vitre et la toile, l’abdomen maintenu ouvert par des épingles de chaque côté. C’est une dissection figée dans le temps, comme on en faisait en cours de science au lycée. “Et je vais prendre celui-là aussi.” je lui dis en pointant le tableau du doigt. Ce n’est même plus pour le faire souffrir, j’ai vraiment besoin de ce truc.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Young Il
Âge : 23
Occupation : assistant antiquaire, il travaille dans la boutique de son père, kang ji hoon
Quartier : Buk
Situation : célibataire
Don : clairsentance, il perçoit les souvenirs rattachés aux objets et aux gens
Niveau : 3
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t630-kang-young-il-do-not-touch
Mer 4 Oct - 20:53

Dead Things on the Wall

They won't bite anymore.

Choe Boon No & Kang Young Il



Tout ce qu’il espérait, c’était que cet homme n’ait pas des goûts trop étranges. Hélas, la chance n’était pas le don qu’il possédait, et ce client particulier paraissait, au contraire, avoir un goût prononcé pour des articles que le jeune antiquaire aurait très volontiers qualifiés de glauques ou morbides. Qui, à cette époque qu’était le vingt-et-unième siècle, se fascinait encore pour les animaux placés sous vitres, encadrés, épinglés comme de vulgaires trophées de chasses et affichés aux yeux de tous ? Une boule se forma dans sa gorge quand il vit l’homme en noir lui tendre un papillon de nuit. Il déglutit difficilement, refermant les doigts fébrilement sur le cadre qu’on lui tendait. « O-Oui, bien sûr. » Ses dents de plantèrent dans la pulpe de sa lèvre inférieure, à l’abri des regards, pour l’empêcher de trembler, en vain.

Young Il se sentait enveloppé par un froid qu’il ne pouvait définir. La peur, sans doute, mais elle ce n’était pas la panique à laquelle il était habitué. Au contraire, cette angoisse était sourde, silencieuse, elle faisait pression sur son cœur et lui donnait l’impression de ne plus pouvoir respirer. En présence d’un client, il devait faire bonne figure et ne pas laisser transparaître ce qu’il ressentait, quand bien même ce sentiment était fort et lui soufflait de quitter cette réserve et les objets étranges qu’elle abritait. Son père, lui, n’était pas victime de ces craintes.

Quand son regard se posa sur le second cadre que désignait le client, Young Il se sentit pâlir à vue d’œil. Il ne pouvait dire ce qui était le pire, entre cette dissection figée et les têtes réduites qu’on lui avait apportées un peu plus tôt. Une chose, cependant, était certaine : il se remerciait d’avoir songé à enfiler des gants avant de rejoindre cette réserve. Les images qu’il aurait perçues, si son don avait soudainement décidé de refaire surface, n’auraient certainement pas été des plus agréables.

« Entendu. » dit-il calmement, en s’approchant du cadre en question, après avoir déposé celui qui contenait le papillon de nuit, juste à côté de la boîte qui contenait encore les différentes têtes réduites qu’il n’avait pas encore eu le temps de ranger correctement. Diantre, cette dissection était encore plus horrible vue de près. Un frisson d’effroi couru le long de la colonne de l’antiquaire quand il imagina l’esprit tordu de celui qui avait osé faire cela. « Est-ce tout ce qu’il vous faut ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Criminel Junior
Quartier : Busanjin
Situation : C'est compliqué
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 7
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Sam 14 Oct - 0:42

Dead Things on the Wall


They won't bite anymore.


Choe Boon No & Kang Young Il



Viens voir papa! Je fais un pas, m’approchant du vendeur et détaillant de plus près notre trouvaille. C’était tout simplement parfait, l’oeuvre d’un artiste à l’esprit probablement semblable au mien. Il faut un oeil particulier pour pouvoir voir la beauté dans la souffrance et la mort - et surtout, savoir les apprécier. L’autre a l’air de vouloir mourir sur place. Je voudrais bien l’aider, mais ce n’est pas le moment ni l’endroit approprié pour ce genre d’activité. Je le dévisage un instant, me demandant si nos routes se croiseront à nouveau. Je ne m’en prends pas aux mecs, normalement. Ils sont plus difficiles à manipuler et mes techniques ne fonctionneraient pas de la même façon sur les deux sexes. Là où je cherche à créer de l’horreur, j’aurais probablement de la colère chez un homme. Mais y pas de mal à essayer de nouveaux trucs, non?

Oui, je crois que ça ira. Pour aujourd’hui.” Je lui souris avant de tourner sur mes talons vers la caisse. Est-ce que je reviendrai l’embêter? Possible, je me laisse l’insinuer. Les journées de famine, on peut décider de manger n’importe quoi. Je sors ma carte de crédit, tapotant sur le meuble en attendant qu’il emballe mes trucs. Le coût de ces tableaux ne m’importent pas du tout: c’est un investissement dans mon personnage, pas un petit caprice. J’ai hâte d’accrocher tout ça sur le mur derrière mon bureau. Ici on collectionne les trucs morts parce qu’ils sont plus intéressants que les trucs vivants.

Revenir en haut Aller en bas
 
Dead Things on the Wall | ft. Kang Young Il & Choe Boon No
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Kang-Dae Cheong

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: BUK-
Sauter vers: