AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Will you help me? I'm just an innocent soul who wants to ruin someone's life ♥ ft. Bono

avatar
Moon Choo Hee
Âge : 24
Don : Mime
Niveau : 1
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t758-moon-choo-hee-face-of-innocence-
Mar 23 Mai - 7:19


Will you help me? I'm just an innocent soul who wants to ruin someone's life ♥

Aperçu de la tenue

-« Si vous aviez été bien soignée, vous auriez pu recouvrir la vue. Tranquillement... et votre vision n'aurait pas été parfaite, mais vous n'auriez pas été complètement privée de votre sens comme vous le serez... » admit tristement la voix chaleureuse de son médecin.

Choo Hee était resté muette, baissant la tête maintenant que son médecin ne lui tenait plus le menton pour examiner ses yeux éteints. Son médecin actuel était une femme plus âgée qu'elle, ses mains étaient chaudes et soyeuses, son toucher était doux et léger. Elle avait une espèce d'attitude presque maternelle et semblait très gentille. L'aveugle se méfiait encore un peu d'elle, mais elle n'avait rien en commun avec son ancien médecin. Ce dernier était un homme de l'âge de son tuteur environ, il avait les mains calleuses, toujours froides comme son regard. Il avait un sourire qui avait toujours mise Choo Hee mal à l'aise, même si la jeune femme ne le montrait pas. Ses gestes étaient brusques et il la manipulait sans faire attention à elle, comme s'il la prenait pour un simple mannequin qu'ils utilisent pour étudier l'anatomie. Il arrivait même qu'il n'empire ses ecchymoses, par ''accident''. Il l'avait ''soigné'' durant toute sa vie, gardant jalousement son dossier. Cet homme avait été un ami très proche de son tuteur et ne l'avait jamais dénoncé aux services de l'enfance ni à qui que ce soit. La Coréenne n'était pas étonnée d'apprendre qu'il l'avait mal traité et avait terminé le travail entamé par son défunt tuteur...

Elle se mordilla la lèvre inférieure, ses mains se resserrant sur le bas de sa jolie robe pastel. Son médecin posa sa main chaude sur son épaule et la caressa avec une petite tendresse dont elle semblait accompagner tous ses gestes. Choo Hee acquiesça doucement en hochant la tête et la remercia de son honnêteté.

-« Il y a encore de l'espoir pour ces cicatrices... Elles pâliront, au minimum, si vous continuez à mettre ce que je vous ai conseillé. » tenta-t-elle d'ajouter pour encourager la jeune aveugle.

Choo Hee releva la tête et esquissa un adorable sourire. Il était forcé, évidemment, mais qui pouvait le savoir? Certainement pas son médecin qui la prenait pour une pauvre orpheline laissée à elle-même, après apparemment un mauvais traitement qui avait été mal traité par un de ses confrères.

________________________________________

Un rire glacial résonna dans l'appareil qui était déjà froid selon les goûts de la jeune femme qui n'avait jamais vraiment utilisé un téléphone avant... moins d'un mois, à peine.

-« Pourquoi j'aurais fait ça? Il voulait faire de toi cette... ''œuvre d'art'', une artiste parfaite qui pouvait tout faire! Je t'ai libéré en t'empêchant de voir! Je vous ai montré à tous les deux qu'il n'y a rien de parfait en ce monde, pas même malgré tous ses stupides efforts pour faire quelque chose de toi! » répondit la voix dénuée de remords.

Choo Hee savait que c'était stupide, mais elle avait voulu savoir pourquoi... C'était du moins ce qu'elle laissait croire. Elle n'y connaissait pas grand-chose à ce grand monde, loin de son manoir à Jeju, plus réel que tous les livres qu'elle avait lu et que tous les paysages qu'on l'avait forcé à peindre... mais, elle avait lu dans ses romans et vu dans ses films que les méchants sans remords sont souvent bien naïfs et s'assument, se croyant intouchables... Et bien, l'aveugle lui ferait payé de s'être cru maître de sa personne et de l'avoir privée de ce sens qui lui était cher. Avec l'aide d'un de ses nouveaux domestique, elle enregistrait leur conversation téléphonique.

-« Je ne vous ai jamais rien fait! Pourquoi me faire ça? » demanda-t-elle, d'une voix hésitante, la boule à la gorge.

Son domestique baissa les yeux, il ne connaissait pas vraiment l'histoire de sa maîtresse, elle n'en parlait jamais et rien dans ce luxueux appartement ne laissait deviner sa vie précédente. Tout ce qu'il savait était qu'il avait été la chercher à son arrivée à Busan, y ayant été envoyé par une agence par laquelle elle l'avait engagé. La jeune femme ne savait rien faire par elle-même, elle ne cuisinait pas, elle ne se lavait pas elle-même, elle ne s'habillait pas non plus elle-même... rien. Elle ne semblait rien connaître non plus, elle ne comprenait aucune référence aux chanteurs populaires, aux films ou aux séries que tout le monde avait regardé l'année précédente... Sa maîtresse avait toujours été gentille avec lui et bien que stricte, elle le traitait bien et s'excusait parfois d'être si maladroite, blaguant sur le fait que c'était méchant d'éteindre comme ça toutes les lumières. Il l'avait souvent entendu pleurer la nuit ou lorsqu'elle se croyait seule. Il était triste d'entendre leur conversation, alors qu'il s'assurait que tout était bien enregistré pour que sa maîtresse ait des preuves.

Choo Hee jouait bien son rôle, elle ne voyait pas les réactions de son domestique, mais elle avait assez rapidement cerné son caractère et pouvait se douter qu'il prendrait son côté, s'il devait être mêlé à cette histoire. Jamais la Coréenne n'aurait pleuré devant son médecin, elle ne lui avait jamais laissé voir qu'il l'atteignait d'une quelconque manière. Elle avait toujours été trop fière et orgueilleuse pour offrir ce plaisir à cet homme de glace. Si elle se montrait si émotive au téléphone, ce n'était pas parce qu'elle s'était ramollie ou parce qu'il avait réussi à lui faire plus mal que par le passé. Non, c'était purement et simplement pour avoir encore plus l'air d'une victime et mieux convaincre les autres. Choo Hee s'était vengé des domestiques et des professeurs qui avaient participé à l'enfer de sa vie de diverses manières, il était hors de questions que cet homme, qui avait terminé de lui arracher les yeux, ne s'en tire.

-« Ton regard, il était déjà éteint. Tu regardais les gens avec un regard vide, tu étais morte à l'intérieur! Il disait que c'était le regard d'une vraie artiste! D'une créatrice, que tu observais tous les détails afin de mieux les reproduire encore que la nature ne le ferait! Mais il était fou! Il n'y avait aucune passion dans ton regard, aucun feu! Rien! Le regard est sensé être la fenêtre de l'âme et bien, il montrait que tu n'en avais pas! »
répliqua sèchement l'homme qui nourrissait clairement une sorte de mépris pour son ancienne patiente.

La jeune femme mit ses mains sur son visage, le téléphone étant sur mains libres, elle n'avait pas à le tenir. Ses épaules se mouvèrent en petits soubresauts, alors qu'elle semblait pleurer derrière ses mains. Son domestique se sentit encore plus mal, ne croyant pas un mot de ce que ce méchant docteur disait sur sa pauvre maîtresse qu'il voyait très vivante. Elle ne pleurait pas réellement, Choo Hee n'en avait rien à faire qu'il lui dise qu'il pensait qu'elle était morte à l'intérieur. Après tout, il avait peut-être raison... Adolescente, elle avait tenté de fuir par deux fois, mais n'avait pas réussi. Dans ce manoir, elle ne pouvait pas être elle-même, elle ne pouvait pas être vivante, elle ne pouvait qu'être... ce qu'on lui disait d'être. On ne lui avait jamais dit d'être vivante. On la punissait quand elle l'était, enfant. En grandissant, elle avait compris qu'elle ne devait pas se laisser atteindre et ne faisait que mépriser les gens de son entourage. Ils étaient tous des larves au service de Mr Kim, ils avaient peur d'elle, la croyant folle et morte, détestant son regard intimidant... Si elle avait tous pu les écraser avec ses jolies chaussures, elle l'aurait fait.

-« Pourquoi n'avoir rien fait pour les cicatrices? » demanda-t-elle, d'une petite voix étouffée, derrière ses mains.

Le médecin rit à nouveau.Encore ce rire froid et désincarné. Entre eux deux, c'était lui l'homme mort. Elle, elle goûtait finalement à la liberté, elle avait sa chance de vivre, de se développer, de devenir quelque chose... de devenir ce qu'elle voulait. Lui? Lui, il payerait ces années à la traiter ainsi... Il regretterait de ne pas être mort avec son ami.

-« Pourquoi?J'aurais dû te rendre ton joli visage? Pourquoi ça? Tu crois que quelqu'un aurait voulu de toi? Tu aurais voulu te trouver le petit nécrophile de tes rêves et avoir pleins de bébés morts avec? » demanda-t-il en riant, se trouvant visiblement drôle.

Choo Hee ne répondait pas, baissant la tête, son visage toujours caché contre ses mains. Elle semblait pleurer encore plus, de ce que voyait son pauvre domestique impuissant dans cette situation.

-« Comme ça, au moins, les hommes ne perdront pas de temps à t'approcher. Ils le verront directement que tu es affreuse, j'ai simplement aidé ton apparence physique à refléter ton intérieur vide! » ajouta-t-il, semblant fier de lui.

La Coréenne se leva et voulut partir, mais elle tomba, n'y voyant rien et ne connaissant pas encore bien son appartement. Le médecin rit en entendant le bruit, comprenant environ ce qui se passait.

-« Qu'est-ce que tout ce bruit? Tu n'arrives pas à encaisser la vérité? » demanda-t-il en riant.

Le domestique raccrocha, n'en pouvant plus et se leva rapidement pour venir aider sa pauvre maîtresse qui avait le visage en larmes. Il la conduisit jusqu'à son lit, l'aida à se coucher et alla lui préparer une tisane à la camomille pour l'aider à se détendre. Choo Hee attendait dans son lit, sagement. Elle continuait de pleurer, voulant avoir l'air le plus vulnérable possible pour mieux convaincre son domestique. C'était ce qu'elle se disait, ce qu'elle se répétait pour se convaincre que ces mots tranchants ne l'avaient pas atteinte. Il était difficile de dire s'ils l'avaient fait ou non, tout ça était de l'histoire ancienne, elle commençait une nouvelle vie et faisait ces démarches pour se débarrasser définitivement de son ancienne vie. Dans cette optique, il pouvait dire ce qu'il voulait... Choo Hee n'y accordait pas d'importance, plus vil il se montrait, plus facile il serait à détruire.

________________________________________

Choo Hee portait une robe couleur crème à motif de marguerites blanches, la robe était à manches longues, le col dévoilait à peine ses clavicules et la jupe lui arrivait juste en haut des genoux. De longs bas blancs venaient couvrir ses jambes, s'arrêtant à ses genoux et elle portait de jolies chaussures de designer jaunes, assorties à son pull attaché autour de son cou et aux cœurs des marguerites. Ses cheveux tombaient en cascade sur ses épaules, son domestique lui avait fait un maquillage naturel, simple. L'aveugle portait aussi de grosses lunettes de soleil, ainsi qu'une petite voilette blanche qui était cousue à une petite coiffe ornée de marguerites blanches. Les lunettes cachaient ses yeux aveugles, la voilette était une couche de plus pour camoufler les cicatrices qui dépassaient des lunettes. Le maquillage les dissimulait grandement, mais Choo Hee avait toujours peur qu'on ne les voit quand-même. Elle avait donc un look très clair, très innocent et pur. Tout avait méticuleusement été calculé pour qu'elle apparaisse sous son jour le plus naïf.

La Coréenne avait, évidemment, demandé l'aide de son domestique pour ses choix. Ce dernier voulant vraiment qu'on aide sa pauvre maîtresse s'était fait une joie d'ainsi pouvoir l'aider. Il était d'ailleurs assis à côté d'elle, dans ce bureau d'avocat. Il était ses yeux, pour le moment, et la guidait, l'aidait à s'adapter à ce changement brutal de vie. Elle, elle se tenait droite dans son fauteuil, ayant toujours une délicieuse posture. Toute sa vie à danser lui aura donné ça, une magnifique posture, une démarche et des gestes gracieux... Ses mains étaient si délicates qu'on pouvait facilement comprendre qu'elle ne les utilisait que très peu, dans son cas, elle ne les avait jamais utilisé pour autre chose que les arts. L'enregistrement de sa conversation avec son médecin jouait, partageant ainsi ''péniblement'' cet épisode de sa vie avec un étranger. Si Choo Hee le faisait, c'était bien pour montrer que son ancien médecin était un homme cruel et sans éthique. On devait l'arrêter avant qu'il ne brise une autre vie. C'était du moins ce qu'avait dit l'aveugle, feignant de se soucier du bien d'autrui. En réalité, elle ne voulait que lui faire payer, se venger.

La jeune femme baissa la tête et serra ses mains, feignant de se sentir mal en écoutant à nouveau cette conversation qui avait été ''douloureuse'' la première fois. Son majordome s'inquiéta pour elle et vint doucement lui donner un mouchoir de tissu. Elle s'en servit pour éponger ses larmes derrière ses lunettes. Évidemment, elle ne pleurait pas pour vrai, mais elle continuait de jouer son rôle d'innocente victime brisée. En réalité, elle bouillait intérieurement. Avait-il vraiment cru qu'il s'en tirerait? N'avait-il pas compris que personne ne pouvait lui faire tout ce mal sans en ''cadeau de remerciement''? Elle regrettait presque de ne pas avoir pu faire quelque chose à Mr. Kim elle-même! Choo Hee n'aurait pas ce regret deux fois. L'enregistrement toucha à sa fin. L'aveugle attendit un peu, feignant d'avoir besoin de quelques secondes pour composer avec le tout, puis releva la tête.

-« Vous comprenez mieux, monsieur Choe, pourquoi il faut arrêter cet homme? » demanda-t-elle, d'une petite voix. « Je ne sais pas s'il avait d'autres patients... mais aucun médecin n'est sensé rester muet devant la maltraitance... aucun médecin ne peut ainsi décider de laisser quelqu'un aveugle... » insista-t-elle, déguisant sa hargne en douleur.

Elle le détestait presqu'autant qu'elle avait détesté son tuteur. Il n'avait rien dit, il l'avait rendu aveugle, mais il avait aussi toujours eu ce regard qui la mettait mal à l'aise. Il était son médecin, donc l'avait vu nue et Choo Hee n'était pas l'idiote qu'elle prétendait être. Elle savait ce qu'était ce regard, elle surveillait de très près ces mains, quand il l'examinait et elle ne laissait rien passer... L'aveugle était dégoûtée en y repensant, son médecin ne la rendait pas triste, il la rendait malade. Elle voulait lui enlever tout ce qu'il lui avait enlevé et même plus, petit ''cadeau'' pour le remercier pour ces années de service. Après avoir fait le ménage, elle pourrait être en paix, elle pourrait être une adorable jeune femme sans histoire, être celle qu'elle prétendait être. Choo Hee devait juste se débarrasser de cet être répugnant... Seulement, si elle le disait comme ça, elle passait pour la méchante et on ne l'aiderait probablement pas. Elle devait avoir l'air douce et brisée pour qu'on ait pitié d'elle et qu'on prenne sa défense... pour qu'on lui apporte la tête de son ennemi afin d'apaiser ses cauchemars, le monstre n'y serait plus.

-« Je veux seulement l'empêcher de faire du mal à d'autres... Je n'imagine même pas sa pauvre famille... » continua-t-elle, en ayant toujours l'air aussi désolée et hésitante.

Elle n'hésitait pas du tout, en réalité. Elle voulait juste avoir l'air de se soucier de son prochain. Si sa famille se retournait contre lui et le détestait aussi, Choo Hee n'en serait que ravie! Elle n'espérait même que ça! Elle n'avait pas de famille, pourquoi lui, ce porc, en aurait une? Mais, il était mieux de jouer la carte de celle qui ne veut pas faire de mal, mais... qui le fait ''pour la bonne cause''.


           
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

         
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Junior
Quartier : Busanjin
Situation : Owned by Haneul~
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 5
Multicompte : Lee Gwang Jin
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Mer 24 Mai - 20:57

Will you help me?

I know you came here to do some harm. I’m down for it.

Choe Boon No & Moon Choo Hee



Devant moi, un être naïf, délicat, soucieux de son prochain, inquiet. Je sens ses craintes battre dans l’air ambiant comme un amas de petits papillons. Je sais que le malaise ne m’est pas destiné. C’est l’autre personne qui l'inquiète. Celle qui fait semblant d’être naïve, délicate et soucieuse de son prochain. Moon Choo Hee. Je la dévisage sans pudeur - elle ne peut pas me voir de toute façon. Son majordome est trop bouleversé par ce qu’il pense que sa maîtresse endure pour me remarquer. Ses émotions à elle sont stables, bien que très discernables. Aucun papillon autour d’elle, non, Madame Moon brille d’une haine flamboyante. Elle était excitée aussi, vengeresse peut-être. L’enregistrement fait valses ses sentiments; une colère énorme bout derrière sa robe fleurie, derrière cette façade soigneusement construite. Je me retiens pour ne pas sourire de mon vrai sourire. Pas celui que je pratique pour montrer aux gens que je suis gentil, celui qui vient naturellement quand quelque chose d’intéressant se présente finalement devant moi.

La bande sonore se termine sous les rires idiots du médecin qu’elle souhaite poursuivre. Son histoire n’est pas très étoffée et je comprends pas ce qui s’est passé. Qu’est-ce qui l’a rendu comme ça? Qu’est-ce qui l’a autant brisé? Son fiel me courtise, j’ai envie de m’enrouler les doigts dedans, de le tirer vers le haut. Jusqu'où est-ce que je pourrais t’emmener? Mais je suis censé travailler. Je suis là pour l’aider à exécuter ce qu’elle veut exécuter, pas pour exécuter ce que je veux exécuter. Enfin, pas tout de suite. En ce moment, elle veut une réponse. Je dois essayer de lui faire croire que je suis désolé pour elle. Que sa souffrance m’importe. Que moi aussi je m’inquiète du fait que ce médecin a peut-être causé du tort à d’autres. Si c’est lui qui t’as rendu comme ça, je vais vouloir le rencontrer avec grand intérêt. C’est un travail de maître.

Vous voulez intenter un procès criminel ou un procès civil?” Je travaille habituellement pour les méchants, ceux qui ont brisé la loi et se sont fait prendre. Si elle est là, c’est qu’elle n’est pas allé voir la police. Si elle s’inquiétait vraiment pour les autres, elle aurait déjà intenté un procès criminel public, avec toute la médiatisation que ça génère. La vie du docteur serait sûrement chamboulée, il serait condamné, passerait quelques mois dans une prison de luxe avant d’en ressortir. Il déménagerait dans une autre ville où il pourrait recommencer ses horreurs. C’est ce que je ferais si je devenais prisonnier du système. Mais ça n’arrivera pas. “J’ai plutôt l’habitude de préparer des dossiers de défense criminelle. Votre médecin - ex-médecin - serait le genre de client avec qui je traite normalement.” Sont-ils venus ici par erreur? Je veux croire que non. “En droit criminel, vous devez porter plainte à la police pour qu’il y ait une enquête. C’est un procureur qui vous représente devant la cour. L’accusé peut être condamné à aller en prison, par exemple, mais vous n’aurez rien. Si vous faites une poursuite en droit civil par contre, vous pouvez décider ce que vous voulez obtenir de lui.” Dans les limites des lois des hommes, bien entendu. Elle doit le savoir, mais je dois me le rappeler. Je veux savoir ce qu’elle pense. Je n’ai jamais eu à faire face à un innocent auparavant. Et si elle ne veut pas aller voir la police, je doute que Choo Hee devienne ma première cliente irréprochable.

Revenir en haut Aller en bas
 
Will you help me? I'm just an innocent soul who wants to ruin someone's life ♥ ft. Bono
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» [Validée]Karusi "Soul" Osaki
» — bring me to life
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]
» Danse ta vie vie, danse [Alex]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: BUSANJIN-
Sauter vers: