AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Lee Jung Ran - Paradise Lost

avatar
Lee Jung Ran
Âge : 23
Occupation : escort de luxe, strip-teaseuse (fuzzy navel) et hotesse (velvet)
Quartier : Busanjin
Situation : fuit toute relation sérieuse
Don : aquamancie
Niveau : 5
Multicompte : yoo myeong hee, gao hwa young, moon sakura & min in hye
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t780-lee-jung-ran-paradise-lost
Ven 19 Mai - 16:36
header

Lee Jung Ran

Death is Peaceful, Life is Harder
Lieu de naissance : Campagne reculée, Japon
Date de naissance : 24/07/1994
Âge : 23 ans
Nationalité : japonaise
Taille : 164cm
Poids : 44kg
Orientation sexuelle : bisexuelle, même si elle reste davantage tournée vers les torses que les boobs.
Situation amoureuse : fuit toute relation sérieuse
Métier : escort de luxe, strip-teaseuse et danseuse
Étude : n'a pas un seul diplôme en poche, merci papa
Revenu : juste assez élevé
Don : aquamancie
Signe distinctif : possède plusieurs tatouages ainsi que des cicatrices causées par son père et des missions.
Groupe : Space
Avatar : kim hyuna (ex 4minutes)

Intelligente

Dépravée

Tenace

Versatile

Débrouillarde

Rebelle

Charmeuse

Vulgaire

Solide

Excentrique
Notre vie entière est faite de choix, mais ce dernier ne nous appartient que rarement. Naître dans une famille de tueur à gage n'était pas un choix. C'était presque un fardeau. Du moins c'en est devenu un avec le temps. A peine avais-je vu le jour que mon destin était déjà tout tracé. Je deviendrai l'honneur de cette famille en étant la plus grande tueuse à gage du pays. La famille Nobira était reconnue comme les meilleurs dans ce milieu, jusqu'à réussir à avoir le respect et la reconnaissance de plusieurs lignées de Yukuza. Ce qui n'était pas rien, croyez-moi ! Mon avenir était déjà scellé avant même que je n'aie un seul mot à dire. Bien sûr, mon père aurait davantage aimé avoir un garçon plutôt qu'une fille. Mais il se promit de m'élever aussi durement et férocement que si j'étais un garçon. En plein été, je poussais mes premiers cris dans la demeure familiale. Ma mère souriait et mon père essayait d'en faire autant. Il finit par m'aimer, plus qu'il ne l'avait imaginé. Mon père avait convaincu ma mère de le laisser m'éduquer. Si je ne devenais pas tueuse à gage, je deviendrais une Geisha des temps modernes. Cette idée me fait encore sourire aujourd'hui. Même en déviant du droit chemin et loin de mon pays natale, j'ai fini par enlacer mon destin. Que la vie peut être ironique par moments !

Quoiqu'il en soit, je passais les deux premières années de mon existence dans cette douce maison de campagne, loin de tout. Nous vivions tout au nord du pays, sur l'île d'Hokkaido. Près de la mer du Japon. A cet âge nous sommes encore si innocent. J'ignorais pourquoi mes parents avaient décidé de se perdre dans une campagne avec rien aux alentours. J'ignorais pourquoi il leur arrivait de partir pendant plusieurs jours chacun leur tour. J'ignorais pourquoi certaines pièces de la grande maison m'étaient interdites. J'ignorais encore tout du monde. Cependant, c'est à deux que se marqua mon tout premier souvenir. Aussi clair que de l'eau. Aujourd'hui encore je peux voir les événements à l'identique. Ce fut l'arrivée de mon grand-frère. Le premier enfant que mon père décida de prendre sous son aile. « Chiyo, je te présente ton frère: Hanzō. » Une main posée dans son dos, il me présentait celui qui serait mon frère. Celui que j'aimerais plus que tout, qui serait mon meilleur soutien et meilleur allié. Envers et contre tous. Ce serait nous deux contre le monde. Du moins dans la théorie. A deux ans l'on vous cache tout. A ce moment précis j'ignorais que mon père venait de tuer l'un de ses cousins pour une énième trahison, que tel avait été sa mission et qu'il n'avait pu se résoudre à prendre la vie de leur fils. Que Hanzō était de ma famille, que le sang nous liait. Et que malheureusement il ne serait pas le dernier à être adopté...

Trois autres suivirent. L'un plus âgé que Hanzō et moi-même, l'autre légèrement plus jeune que moi; et le dernier n'avait que deux ans alors que j'avançais sur mes six années. Nous étions cinq, aux caractères tous différents les uns des autres. Je ne savais si mon père faisait ça par charité, par reste d'empathie ou pour construire sa petite armée de tueur à gage; mais dès qu'un enfant de moins de six ans se trouvait sur une scène de crime que mon père avait causé, il ne pouvait se résoudre à l'éliminer et le ramenait à la maison pour l'élever comme son enfant. Toutefois cela arrivait rarement et ne concernait que les garçons. Je m'étais dit en grandissant que les filles devaient être laissées pour compte à défaut d'être tuées et que si je n'étais pas biologiquement la sienne, j'aurais été tuée depuis longtemps. Nous grandissimes tous sous les ordres de notre père qui nous tyrannisaient autant physiquement que psychologiquement. Il était omniscient et nous ne pouvions presque rien lui cacher. La douceur de notre mère était le seul réconfort et instant de répit. Les journées étaient difficiles avec des matinées réservées aux enseignements basiques qu'offrait l'école, donnés par notre mère; et des après-midi entières pour l'art du combat. Cela passait par le maniement des armes et leur connaissance, mais aussi par la pratique de nombreux arts martiaux. Chaque échec menait sur une punition, lesquelles étaient toujours de plus en plus dures et de plus en plus horrible. Un tyrannie que nous devions accepter. Que faire d'autre lorsque vous ne connaissez rien d'autre ?

Ce fut ainsi jusqu'à mes seize années. Enchaînant les cours le matin et les entraînements l'après-midi. J'étais forte. Une véritable guerrière. J'arrivais même souvent à prendre l'ascendant sur mes frères. Voir les étoiles de fierté briller dans le regard de mon père était ma plus belle récompense. Le soir, dans l'immense maison, j'allais souvent me glisser dans le lit de mon plus proche frère: Hanzō. Il n'était pas forgé comme les autres. Il avait gardé une sensibilité telle que j'avais besoin de rester auprès de lui pour me rappeler que j'avais un coeur. La tyrannie de notre père avait déjà brisé nos trois frères, et j'avais peur d'être bientôt brisée à mon tour. De ne plus ressentir aucune empathie. Hanzō avait la force de résister encore, ce qui faisait sans doutes le plus fort de tous les Nobira. Quoiqu'il en soit, notre père ne fut pas aveugle à notre proximité et au lieu de nous offrir une mission chacun à nos dix-huit ans révolus, il nous estima assez prêts pour l'avoir à mes seize ans et ses dix-sept ans. C'était donc en plein hiver que nous primes seuls le train, volant vers nos premières personnes à tuer. « Chiyo, Hanzō. Je compte sur vous. Ne me décevez pas. Ne trahissez pas l'honneur des Nobira. » Les mots tournaient en boucle dans ma tête alors que le paysage blanc s'étendait derrière la vitre du train. Destination: Tokyo. Nombre de cibles: deux. Ages: Vingt ans et Vingt-deux ans. Sexe: Deux Hommes. Mission: Les tuer en discrétion.

Le protocole entier avait été respecté. Nous étions entrés dans l'appartement des victimes avec la plus grande discrétion et nous n'avions plus qu'à les attendre pour remplir correctement la mission. Je me chargeais du plus frêle des deux, Hanzō devait s'occuper de l'autre. Ils entrèrent dans la pièce et sans réfléchir plus je tirais dans le front du premier. Le sang ne manqua pas de se répandre sur le sol alors qu'il agonisait. Mais mon frère restait planté dans la pièce, incapable de tirer. J'entrepris d'immobiliser le second, ce qui posa au départ quelques difficultés. Mais Hanzō ne pouvait agir. Un bruit sourd résonna dans la pièce, celui d'une arme de gros calibre laissant voler une balle qui se planta en plein coeur de la victime. Le sang imbiba sa poitrine et mon corps qui se trouvait juste derrière, alors que la victime glissait lentement de mes bras sur le sol. Mes bras et mon buste étaient rouges, chaud; ils ne cessaient de trembler. Je savais ce que causait la mort, j'ignorais pourtant jusqu'à quel point. Jusqu'à cet instant. « Hanzō tu es la déception de cette famille. En refusant de te soumettre à ton devoir et mes ordres tu nous as trahi. Nous ne supportons pas les traître, tu le sais mieux que quiconque. Il faudra en payer le prix. » Mon regard fut empli de peur et de désespoirs. Notre père allait-il le tuer ? Ce dernier me félicita avant de m'offrir sa veste pour cacher le sang. Nous nettoyâmes les traces de notre passage avant de repartir pour le nord du pays. Un voyage de près de deux jours qui me paru durer une éternité. La première nuit avait été passée dans un vieux motel où je partageais une chambre avec mon frère. Je restai près d'une heure sous la douche à m'acharner sur mes bras, nettoyant des traces de sang qui étaient déjà parties depuis un bon moment. Alors l'eau me brûla. Littéralement. J'avais la peau rougie et si j'étais restée quelques instants de plus j'aurais sans doutes terminé à l'hôpital. L'eau se transformait presque instantanément en vapeur. J'étais terrifiée. Comment cela pouvait-il se produire ? J'ignorais tant de choses encore... Cette nuit là, je me contentais de m'allonger auprès de Hanzō en lui répétant que tout irait bien. Mais nous le savions tous deux: tout allait déjà mal.

Il fut brûlé au fer rouge, au sens littéral du terme. Une grande cicatrice jonchant sa peau. La marque de trahison. La marque des Nobira. Reconnue entre toutes. Il serait marqué à vie pour avoir failli à sa tâche. Je passais la nuit suivante à l'aider, lui offrant les soins nécessaires et bandant sa peau. Il souffrait je le voyais bien. Cette nuit là j'eu terriblement peur car je compris qu'aucun d'entre nous n'était en sécurité. Je le savais depuis un long moment, mais j'avais toujours fermé bêtement les yeux sur les actes de notre père. Comme l'avait toujours fait ma mère. Peu importe son amour et sa tendresse, elle ne pouvait s'élever contre notre père. Les jours suivants mon don se manifestait de plus en plus, ce qui me mettait dans la confusion la plus totale. Arrivais-je réellement à de tels prodiges ? L'eau était chaude ou froide, se glaçait ou s'évaporait. Lors d'une de mes quelques missions, que j'effectuais seule ou avec mon autre grand-frère puisque le plus proche en était privé depuis sa trahison, je pris le temps de m'arrêter dans un café pour effectuer des recherches. La modernité technologique n'était pas quelque chose à laquelle nous avions accès dans la demeure familiale. Si je n'ignorais pas que des dons existaient, j'avais refusé de voir que j'en possédais un. Ma famille les détestaient. Ils avaient tué de nombreuses personnes en possédant, simplement par mission. Les propos acerbes de mon père me revenaient en tête. Les Nobira étaient une famille des plus traditionnelle, s'étant retirée en plein campagne du nord du Japon pour ne jamais être repérés. Que feraient-ils d'un enfant anormal ? Il le tuerait, cela ne fait aucun doute. De la même manière qu'il a tué les parents de Hanzō pour trahison. D'une certaine manière, posséder un don et être anormal serait les trahir. J'avais la rage de vivre, la rage de protéger mes frères. Je devais alors fuir, pour le bien de tous. Sinon notre père irait également traquer mes frères et tout autant qu'ils étaient ignorants pour mon don, j'ignorais s'ils en possédaient.

Deux années suffirent à ce que j'apprenne en secret l'anglais, puis le coréen. Il fallait que j'élimine mon accent, que je passe pour une parfaite coréenne. Après deux années acharnées, travaillant sur des livres toutes les nuits, j'avais réussi mon objectif. J'avais également dérobé de l'argent à plusieurs victimes afin de m'offrir de faux papiers et un voyage sans retour en Corée du Sud. Destination: Busan. Nouveau nom: Lee Jung Ran. Il fallait que je sois discrète et que je réussisse. Je n'avais qu'une seule chance, un seul essaie. Si l'on me retrouvait, je serais tuée. Ce fut lors d'une mission solitaire que je décidai de m'échapper à jamais. Je n'étais plus Nobira Chiyo. Je ne le serai jamais plus. Ma mission fut remplie et, juste après, je décidais de laisser toutes mes affaires à terre. Veillant toutefois à ne laisser aucune trace d'une certaine Chiyo. J'abandonnais seulement des armes vierge de toute empreinte. A tout juste dix-huit ans je fuyais le Japon pour Busan, laissant tout derrière moi. Même Hanzō. Mais avec l'existence de ce don, j'étais un danger bien trop grand pour lui.

Me retrouver à Busan sans diplôme et avec peu d'argent fut horriblement difficile. Mais j'étais des plus débrouillarde. Les premiers jours en Corée du Sud se firent dans une maison d'hôte avant que je ne trouve un travail comme barman dans un petit club. Cela ne dura que quelques semaines. Les clients ne cessaient de baver sur mes courbes et je compris rapidement l'influence que je pouvais avoir sur le genre masculin. Je n'en avais jamais eu conscience jusqu'à cet instant. Une jeune femme me glissa alors un conseil à l'oreille: vendre mes faveurs. Si j'étais d'abord sceptique, je me faisais doucement à l'idée. Au fond, je cultivais une part sombre en moi depuis mon premier jour sur cette terre. Naître Nobira vous offre une noirceur dont vous ne soupçonnez même pas l'existence. Je décidai un soir de me laisser guider par la jeune femme jusqu'au club où elle travaillait en tant que strip-teaseuse. C'est là qu'elle me pistonna auprès du gérant. Pour une raison obscure elle avait décidé de m'aider et de m'offrir une vie meilleure, du moins argent parlant. Je montais alors sur scène, dansant telle une déesse autour de la barre. Petite mon seul passe-temps avait été la danse et si la manière de danser était à présent différente, je n'avais en rien perdu de ma souplesse. La première année je n'étais que strip-teaseuse et danseuse, parmi les plus demandée sur scène comme en privée. Lorsqu'un riche homme me proposa plus, je m'étais dit que vendre mes faveurs contre beaucoup d'argent était une merveilleuse idée. C'était de l'argent facile et je m'amusais autant que les clients. J'étais alors connue dans le club sous le nom de June, escort de luxe et strip-teaseuse. J'avais peu de clients, triés au volet, mais bien assez pour gagner correctement ma vie.

A l'heure d'aujourd'hui, je gagne bien assez ma vie pour avoir le luxe d'un appartement en plein centre-ville. Une garde robe bien trop grande pour moi seule et de l'alcool qui coule à flot. Si l'on ne prend pas en compte les quelques drogues que j'admets aimer prendre. Mon dons est de plus en plus contrôlable, même si je n'ai pas encore la main dessus. J'ai travaillé d'arrache pied presque chaque jour pour avoir un minimum de contrôle dessus. Par le passé j'ai manqué maintes fois de me brûler. J'ai même réussi à mon grand malheur à faire bouillir le sang d'une de mes victimes. Même si je n'en ai pas un contrôle complet, j'arrive à réchauffer mon café le matin. J'ai toujours la boule au ventre et la hantise que mon père puisse un jour remettre la main sur moi, mais après plus de cinq ans je me dis que c'est peu probable. Mon plan semble avoir fonctionné, tous les Nobira me pensent sans doute morte à l'heure qu'il est. Ma vie est faite de débauche. Au fond, j'y étais vouée depuis ma naissance. La seule différence ? Je semble aujourd'hui plus libre que jamais.


Parle parfaitement trois langues: l'anglais, le coréen et le japonais ▲ Se fait appeler June dans le club où elle travaille ▲ Possède plusieurs tatouages, le premier étant une croix faite suite à mes premières victimes ▲ Mon don s'est révélé suite à ma première mission, soit depuis sept ans ▲ Netflix et les séries américaines passant dessus sont mon petit plaisir ▲ Adore les romans érotiques types 50nuances, Beautiful Bastard, After et tout le tatouin; ils jonchent ma chambre ▲ Sais parfaitement manier les armes blanches comme les armes à feux, en plus de savoir pratiquer plusieurs arts martiaux et se défendre mieux que quiconque ▲ Viens d'une famille de tueurs à gages dont je suis la seule fille; mais ça tous l'ignorent ▲ Ma famille japonaise croit à un meurtre ou un enlèvement, il est possible qu'ils me recherchent toujours ▲ A un corps sublime dont je ne me cache pas ▲ L'amour n'est qu'une illusion, je ne suis jamais tombée amoureuse et n'ai jamais eu de petit ami ▲ Possède de faux papiers qui paraissent encore plus vrais que vrais, me faisant passer pour une parfaite coréenne ▲ Fait partie des meilleures strip-teaseuses et des escorts les plus demandées, ce qui me permet de gagner beaucoup d'argent ▲ Possède quatre frères, tous adoptés quite au massacre de leurs parents par mon propre père ▲ Adore tous les trucs américains tel que les films, les séries; mais aussi les maquillage, les vêtements et tout ce qui est commandable ▲ Mes frères me manquent plus que tout et j'ai peur pour eux, mais ayant fuit le Japon je reste impuissante ▲ Possède un chat tigré qui se nomme Lara; comme la bombe Lara Croft ▲ Danse comme une déesse, depuis petite et en secret ▲ Possède trop de vêtements et chaussures pour une seule vie ▲ A de nombreux maris secret qui sont en vérité tous les acteurs de mes rêves, j'aime beaucoup baver sur les acteurs.

Bonjour, c'est re moi hihi
Je vous aimes, prenez soin de ce bb keur 


Dernière édition par Lee Jung Ran le Sam 20 Mai - 2:53, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nobira Takuya
Âge : 24
Occupation : Garde du corps (Aden, Yong Kyu)
Quartier : Gangseo
Situation : Célibataire
Don : Télélocalisation
Niveau : 4
Multicompte : Kang Yu Jin, Ryu Lucas, Lee Dae Won, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t760-nobira-takuya-blossom-tears
Ven 19 Mai - 16:36
heart eyes

HUHUHUHUH

Je t'aime petite soeur de mon coeur coeur violet
Tu vas voir ils vont se refaire une belle vie à Busan coeur violet

hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2 hug 2

_________________
i'm both jekyll and hyde
i want to be brave. ▬ so when you look at me i can hold you with all my heart. now i’m going to walk on the same path with you to meet a better me of a better tomorrow
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Jung Ran
Âge : 23
Occupation : escort de luxe, strip-teaseuse (fuzzy navel) et hotesse (velvet)
Quartier : Busanjin
Situation : fuit toute relation sérieuse
Don : aquamancie
Niveau : 5
Multicompte : yoo myeong hee, gao hwa young, moon sakura & min in hye
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t780-lee-jung-ran-paradise-lost
Ven 19 Mai - 16:39
Jotem aussi grand frère, number one de mon coeur keur
Il vont se refaire une vie merveilleuse, ils le méritent bien jebal

Love, love, love
hug 5, on aime les c hug 5, on aime les c hug 5, on aime les c hug 5, on aime les c hug 5, on aime les c
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Ven 19 Mai - 17:29
Pff, je suis même pas first, je vous déteste !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Jung Ran
Âge : 23
Occupation : escort de luxe, strip-teaseuse (fuzzy navel) et hotesse (velvet)
Quartier : Busanjin
Situation : fuit toute relation sérieuse
Don : aquamancie
Niveau : 5
Multicompte : yoo myeong hee, gao hwa young, moon sakura & min in hye
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t780-lee-jung-ran-paradise-lost
Ven 19 Mai - 17:39
T'es second keur et la femme de mon coeur hihi

_________________


“Some girls want to be a princess when they grow up. I wanted to be in a bad bitch girl gang. And I was more addicted to self destruction then to the drugs themselves... something very romantic about it”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rivera Saki
Âge : 22
Occupation : étudiante en danse et serveuse au Bleu Art Café
Quartier : Nam
Situation : célibataire
Don : Lévitation
Niveau : 4
Multicompte : Yang Somi ft. Shin Hye Jeong
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t95-rivera-saki-o-i-want-to-be-your-s
Ven 19 Mai - 19:29
HYUNA MA DÉESSE NFKEJZJDKZJRJE je l'aime tellement ;;
Rebienvenue keur

Courage pour la fin de la fiche, j'espère que tu t'amuseras bien bien avec cette beauté ** shy:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Jung Ran
Âge : 23
Occupation : escort de luxe, strip-teaseuse (fuzzy navel) et hotesse (velvet)
Quartier : Busanjin
Situation : fuit toute relation sérieuse
Don : aquamancie
Niveau : 5
Multicompte : yoo myeong hee, gao hwa young, moon sakura & min in hye
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t780-lee-jung-ran-paradise-lost
Ven 19 Mai - 19:49
Hyuna est une merveille jebal

Merci keur

_________________


“Some girls want to be a princess when they grow up. I wanted to be in a bad bitch girl gang. And I was more addicted to self destruction then to the drugs themselves... something very romantic about it”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Ven 19 Mai - 20:05
Rebienvenue avec ce nouveau perso !

Je pense qu'on pourra trouver un lien avec mon petit Saren *sbaff*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Jung Ran
Âge : 23
Occupation : escort de luxe, strip-teaseuse (fuzzy navel) et hotesse (velvet)
Quartier : Busanjin
Situation : fuit toute relation sérieuse
Don : aquamancie
Niveau : 5
Multicompte : yoo myeong hee, gao hwa young, moon sakura & min in hye
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t780-lee-jung-ran-paradise-lost
Ven 19 Mai - 20:48
En effet je pense qu'un lien entre les deux s'impose hihi
D'ailleurs j'ai peut être déjà une petite idée bwaha

Merci keur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Ven 19 Mai - 20:55
Oh tu m'intrigues là XD

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sam 20 Mai - 3:17
Ton aventure peut commencer.


Bravo, tu fais à présent partie de la fabuleuse famille qu'est AWIB !

Tu peux dès à présent aller poster ta fiche de lien afin de faire connaissance avec tes collègues, tes voisins et te créer pleins d'amis ou d'ennemis, et peut-être même trouver l'amour de ta vie. Pense aussi à ouvrir ton listing rps pour recenser toutes tes réponses et montrer ton activité. Et si tu ne sais pas à qui demander un lien ou un rp particulier, n'hésite pas à aller faire une requête ici !

Tu devras également remplir ton profil. Pour rester en contact avec tous tes amis, tu peux également aller ouvrir un topic pour ton téléphone, mais également pour ton twitter. Parce que c'est toujours sympathique de discuter avec les autres. Si tu veux tenir un journal sur l'avancée de ton aventure sur le forum, tu peux aller poster une fiche sur ta ligne de temps.

Une fois toutes ces démarches effectuées, il ne reste plus qu'à t'amuser parmi nous ♥️

Je pense m'être assez vengé pour la seconde place sur ta liste hihi que dire si ce n'est que j'ai hâte de mettre notre tandem en marche heart 2 J'aime déjà ton chat tigré et ton don !
D'ailleurs, niveau 4, hop, hop ! Tu peux venir violer ma fiche de liens quand tu veux, après tout,
tu m'avais promis de venir sous ta bonne forme un jours hihi
Revenir en haut Aller en bas
 
Lee Jung Ran - Paradise Lost
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lee Jung Ran - Paradise Lost
» Ko Ha Na ∆ Anyone looking for the paradise lost
» Andrew J.Livingston ◊ are you lost in paradise my love, or have you found a home?
» LOST LE RPG
» Paradise City

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: PERSONNAGES :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: