AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Come on, be my friend ! [Ft. Kang Young Il]

avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Mar 13 Fév - 23:40
Come on, be my friend!


Ça ne me ressemblait pas plus que ça d'inviter des gens que je ne connaissais pas à partager un dîner mais avec lui ça m'avait semblé tellement spontané. J'avais bien senti que ça l'avait mis quelque peu mal à l'aise et j'avais immédiatement et amèrement d'avoir posé cette question. Je ne voulais pas qu'il prenne peur et qu'il pense que je brûle les étapes ou un truc comme ça alors j'avais essayé de me rattraper tant bien que mal même si je gardais ce sentiment de malaise au fond de moi. Quel idiot je suis moi à toujours parler sans réfléchir. Mais après ça se faisait d'inviter les gens à dîner non ? Bon peut-être pas après deux verres de soda et une partie de bowling mais bon. Ça partait d'une bonne intention, ce n'était pas dans le but dans le séquestrer chez moi non plus. Je voulais juste dîner. Puis merde ! Je réfléchissais trop. Beaucoup trop. D'ailleurs cette pensée était confirmée quand il finissait par me répondre qu'il voulait bien. Je n'avais pas pu m'empêcher de le fixer quelques secondes avec un air légèrement idiot plaqué sur la face. Il venait vraiment d'accepter ? C'était génial, mais je ne m'y attendais pas du tout. En tout cas, ça me faisait chaud au cœur et je souriais au moins autant que lui.

Oh, super, parfait ! J'ai bien envie de Tteokbokki. Et de poulet frit !

Bon d'accord. Je m'emballais sans doute un petit peu pour le coup mais le fait qu'il accepte venait de faire monter en moi une joie peut-être un peu trop intense que j'avais du mal à cacher. Pourquoi ? Je n'en savais trop rien. Ce type-là je l'aimais vraiment bien. Et j'avais envie de parler de vieille littérature avec lui autour d'un bon repas. Cette idée me rendait tout content tout comme le fait que je faisais sept quilles. Bon, en deux coups, mais sept quilles c'était vraiment pas mal pour moi.

C'était à son tour. Il prenait sa boule et s'élançait mais quelque chose semblait clocher là. Vraiment. En fait on aurait dit qu'il était en train de plonger tout droit en direction du sol. Mon souffle se bloquait quand il lâchait la boule qui faisait un bruit abominable sur la piste. Je le regardais avec des gros yeux avant de pouffer contre ma main.

Yah, tu es sûr qu'il n'y avait que du jus d'orange dans ton verre ?

Je ne cherchais pas à me moquer de lui mais il semblait un peu nerveux alors je voulais le détendre en attendant que la boule finisse son chemin en direction des quilles. Il n'en restait qu'une ! C'était magique ! En même temps il avait mis tellement d'élan dans son tir que ça m'aurait étonné qu'il en reste plus, autant que ça m'étonnait qu'il n'ait pas fait le chemin avec la boule. Enfin il n'était pas tombé finalement et il faisait tomber la dernière quille avec son second coup. C'était donc un spare ! J'applaudissais avec enthousiasme son exploit ! J'étais vraiment content pour lui.

ON LES A EUES !

Je jetais un œil à l'écran quand il me disait que c'était mon tour. Il ne nous restait plus beaucoup de lancer mais je n'étais pas triste puisque nous allions sortir manger un truc après. Je prenais donc joyeusement ma boule et me mettais à ma place. Allez, concentration, élan, tir ! Trois quilles. Bon. Je ne perdais pas espoir. Moi aussi je pouvais le faire. Second lancé ! Deux quilles de plus. Eh... Est-ce que j'étais en train de régresser ? Je n'en savais trop rien. Mais ça me faisait bien rire.

Allez roi des quilles ! Encore un !
lumos maxima


Dernière édition par Kim Ho Joo le Mer 28 Mar - 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Young Il
Âge : 24
Occupation : assistant antiquaire, il travaille dans la boutique de son père, kang ji hoon
Quartier : Buk
Situation : célibataire
Don : clairsentance, il perçoit les souvenirs rattachés aux objets et aux gens
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t630-kang-young-il-do-not-touch
Ven 9 Mar - 0:04
Young Il s’étonnait lui-même d’avoir accepté cette invitation inattendue. En d’autres circonstances, il aurait balayé l’idée d’un revers de main pour retrouver sa tranquillité, mais quelque chose chez ce garçon lui donnait envie de discuter, de garder le contact, de s’amuser encore. C’était peut-être simplement ce que son père essayait de lui enseigner depuis des années : voir d’autres personnes de son âge ne lui ferait pas de mal, dans la mesure où il ne devenait pas l’un de ces jeunes débauchés qui faisaient honte à la société moderne. Ji Hoon avait, de tous temps, toujours été brut de décoffrage. Un petit rire lui échappa à cette pensée.

« Et moi de porc sauté ! » Son père ne pouvait lui reprocher de manger de mauvaises choses : ce n’était pas comme s’ils se rendaient dans un fast-food pour manger un hamburger au bulgogi ! L’idée le la nourriture lui mettait l’eau à la bouche, et il avait presque hâte que la partie se termine pour pouvoir satisfaire son appétit naissant. Fourbe de Ho Joo !

Un nouveau rire lui vint quand il entendit la remarque de son camarade de jeu, après le lancer fulgurant (et pour être tout à fait honnête, violent) qu’il venait de réaliser. S’il avait eu un peu moins de chance, la piste aurait été cassée à cause de cet atterrissage brutal. L’antiquaire dressa un index devant ses lèvres, indiquant le silence à Ho Joo, un large sourire trahissant son amusement. « T’as rien vu. » Ou peut-être l’avait-il un peu trop vu ? Tant qu’il ne le trahissait pas, lui aussi, tout allait bien. Il se sentit bien stupide en voyant la boule atterrir dans la rigole. Il avait déjà connu mieux. Et pire. Mais on ne l’avait jamais réprimandé pour avoir failli briser quelques lattes de parquet, heureusement.

On ? Il avait tiré tout seul ! Mais ce n’était sûrement pas d’une grande importance à l’heure actuelle, pourquoi commencer à chipoter sur des détails ? Young Il leva un peu les bras, mimant un geste de victoire avant de s’arrêter, jugeant qu’il devait être ridicule aux yeux des gens qui les entouraient. Reste qu’intérieurement, il continuait à danser comme un idiot, agitant un peu la tête. Il avait réussi, au moins une fois !

« Roi des quilles… » Young Il pinça les lèvres pour ne pas rire en s’imaginant sous la forme d’une quille – la première chose que ce surnom lui avait évoqué, en vérité – et il s’approcha du présentoir pour retrouver sa boule favorite. « C’est pas très élégant comme nom. » Il n’aurait pu trouver mieux lui-même, cela dit. « Tu crois qu’on fera un strike ? » La fin du tableau approchait, et avec elle le terme de la partie, mais il doutait de parvenir à atteindre le score parfait. Il prit son élan, lançant cette pénultième boule… qui s’échoua sur deux quilles et en fit chanceler une troisième. « Bon, raté pour moi. » Un second lancer lui permit de faire tomber le reste des quilles. Son score était ridiculement bas, mais il s’en contentait bien. « Allez, épate-moi ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Lun 19 Mar - 15:32
Come on, be my friend!


Cette discussion m'avait en tout cas bien ouvert l'appétit et je m'imaginais déjà ce que j'allais manger. J'avais hâte d'en savoir aussi un peu plus sur ce petit bout d'homme que semblait être Young Il même s'il restait plus grand que moi en taille. Je ne connaissais pas son âge non plus, en fait pour le moment, je ne savais pas grand-chose de lui, juste qu'il était vraiment sympa et que nous passions un moment vraiment agréable même si nos scores ne volaient pas bien haut. Si j'avais été seul j'aurais d'ailleurs sans doute déjà pété un plomb et abandonné la partie. Je n'aimais pas trop perdre, ce n'était pas mon truc, mais avec lui ça passait bien. Je m'amusais avant tout.

Oh ouais du porc sauté ! C'est aussi une bonne idée !

Et en plus de ça, il avait bon goût, que demander de plus hein ? Il fallait absolument que je pense à prendre un numéro de téléphone ou une adresse mail avant que nous nous quittions. J'avais l'étrange sentiment que nous pourrions devenir de bons amis et de ce fait je n'avais absolument pas envie de perdre le contact avec lui. Au pire, même si j'oubliais, je pouvais toujours retrouver sa boutique d'antiquité. Même si je devais faire toutes celles de la Corée, j'étais prêt à chercher ! Enfin pour le moment nous étions toujours ensemble alors pas besoin de s'inquiéter pour ça mais je pouvais être tellement tête en l'air parfois.

Après son tir violent, on riait bien tous les deux. Je mimais les gestes de quelqu'un qui fermait sa bouche à doubles tours avec une clef quand il me répliquait que je n'avais rien vu. Motus et bouche cousue, ce petit accident resterait entre nous même si le bruit avait attiré l'attention de deux ou trois personnes qui jouaient à nos côtés. Le pauvre, il n'avait pas eu de chance ! Il avait failli tomber, c'était sûrement déjà arrivé à plus d'une personne. Au moins, il n'était pas blessé et la piste n'était pas endommagée. C'était le principal ! Puis ce petit accident semblait lui avoir porté chance puisqu'il réalisait un spare. D'ailleurs, je trouvais sa petite danse de la victoire plutôt mignonne, il fallait bien l'avouer, et un sourire tendre naissait sur mes lèvres alors que je le félicitais le qualifiant même de "roi des quilles"

En effet, ça manque de charme mais je me voyais mal t'appeler prince des boules... Aha...

Bien joué Ho Joo. On fait plus fin comme humour. C'était sûrement la blague de trop. Après un petit raclement de gorge qui trahissait ma gêne j'allais me saisir d'une boule pour faire diversion. J'attendais patiemment qu'il joue, il terminait donc sa partie sur un autre spare ! C'était pas mal. Bon, moi, c'était ma dernière chance. Je me concentrais comme jamais et m'élançais et contre toute attente, comme pour nous remercier d'avoir joué, ma boule heurtait la quille du milieu de plein fouet et toutes les autres tombaient en une fois. J'avais fait un strike. Je regardais mon compagnon avec des gros yeux avant de laisser s'exprimer ma joie.

T'as vu ça ?! NON MAIS T'AS VU CA ?! ENFIN !

J'étais content que cette partie se termine si bien. Nos scores étaient quand même bas mais nous avions bien joué et maintenant un bon et copieux repas n'attendait plus que nous. J'avais hâte.
lumos maxima


Dernière édition par Kim Ho Joo le Mer 28 Mar - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Young Il
Âge : 24
Occupation : assistant antiquaire, il travaille dans la boutique de son père, kang ji hoon
Quartier : Buk
Situation : célibataire
Don : clairsentance, il perçoit les souvenirs rattachés aux objets et aux gens
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t630-kang-young-il-do-not-touch
Dim 25 Mar - 1:54
Le porc sauté était l’une des choses que Young Il préférait au monde. Il aimait, en vérité, tous les types de nourriture possibles et imaginables, mais il avait une préférence pour les mets salés, et bien salés. L’idée de prendre un repas aussi bon lui faisait déjà venir l’eau à la bouche alors qu’il réfléchissait à ce qu’il allait pouvoir commander pour accompagner ce plat délicieux. Mais était-il obligé d’y penser maintenant ? Il valait mieux consacrer le peu de concentration qu’il lui restait à une tâche plus importante, comme la partie qu’il avait à jouer, encore maintenant ! C’était, et de très loin, la meilleure idée qu’il avait eue pour l’instant.

Un exemple de mauvaise idée, ce fut le rire qui lui échappa au moment où la boule atterrit avec fracas sur la piste qui se trouvait devant lui. Comment avait-il réussi à se montrer aussi lamentable ? Si un employé était arrivé pour lui reprocher le geste qu’il venait d’avoir, Young Il aurait très certainement moins fait le fier. Mais il était préférable qu’il n’y pense pas, ou c’était la crise de panique assurée, et il n’avait pas envie de donner une raison supplémentaire à son père de penser qu’il avait besoin d’un quelconque soutien psychologique pour passer au-dessus de ses angoisses. Malgré toutes les preuves qui lui hurlaient le contraire, il voulait croire qu’il était capable de s’en tirer seul, sans avoir recours à l’aide d’un spécialiste qui n’aurait de toute façon rien eu de mieux à faire que lui prendre la tête en l’angoissant encore plus.

« C’est pas mieux, en effet. » Il lui adressa un sourire, sans vraiment comprendre qu’il était question d’un type bien particulier de boules. L’idée ne lui aurait jamais effleuré l’esprit. Le problème d’une personne qui a passé le plus clair de son temps à l’écart des autres et du monde. Il était sûrement trop prude, trop innocent. Il n’ignorait pas tout à ce sujet, oh non. Il n’était bête à ce point. Cependant, les allusions et les plaisanteries lui échappaient facilement, tout comme les sous-entendus douteux auxquels il n’était absolument pas habitué.

Quand Young Il vit la lumière clignoter au-dessus de la piste, il réalisa ce qui était en train de se produire. « OH MON DIEU ! T’ES TROP FORT ! » D’aucuns auraient mis en avant la chance du débutant. D’autres encore auraient prétendu que ça ne voulait rien dire. Lui, au contraire, se réjouissait profondément de la réussite de son nouvel ami. Un sentiment vrai, profond, sincère, quoiqu’un peu naïf. Il naviguait entre deux extrêmes, n’ayant connu que le bon et le mal qu’on lui avait enseignés. « J’en reviens pas que t’aie réussi, c’est génial ! » Il n’en finissait plus de sourire. Aussi, un petit sourire aux lèvres, il reprit la parole. « On va payer et manger maintenant ? » Pour une raison qu’il ignorait, il appréciait réellement Ho Joo. Leur rencontre n’était pourtant qu’une coïncidence, un hasard heureux. Il se mit à rire de bon cœur avant de récupérer sa veste. En reprenant conscience de la foule qui se trouvait autour d’eux, néanmoins, il s’arrêta et posa les yeux sur Ho Joo, soudainement refroidi dans son élan. « Je… Ça t’embête pas… si je te laisse passer devant ? » Ce n’était pas le moment de se laisser gagner par l’anxiété.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Mer 28 Mar - 13:53
Come on, be my friend!


Finalement je ne regrettais pas de l'avoir invité à dîner. J'avais peur qu'il se braque ou quoi, c'est vrai quoi ! Nous ne nous connaissions pas finalement mais il y avait ce truc particulier que je n'arrivais pas à expliquer. J'avais un bon feeling avec lui et j'avais envie de le conserver. Vraiment. Par contre je m'en voulais un peu d'avoir encore fait une blague salace sans trop le vouloir. J'étais juste comme ça, un esprit tordu dans un corps presque sain. Presque. Enfin bon, je n'étais même pas certain qu'il l'ait compris cette blague. Ce type avait un air si innocent collé sur la tronche ! J'étais sauvé. Quelqu'un d'autre finirait sûrement par me prendre pour un pervers mais lui non. C'était chouette.

J'avais clôturé ma partie par un strike. Sûrement un signe du destin, j'en étais certain. C'était clairement une invitation à ne pas relâcher mes efforts non ? Une invitation à revenir jouer un de ces quatre et pourquoi pas encore avec lui ? Il faudrait que je lui propose plus tard. Maintenant, il était grand temps pour nous deux d'aller manger et de se détendre un peu. Après l'effort, le réconfort. J'avais bien rigolé en tout cas et je garderais sans doute un très bon souvenir de cette soirée pleine de rebondissements sans mauvais jeu de mot ! Donc après avoir un peu paradé sur mon exploit qui finalement n'en était pas tellement un, je me tournais vers Young Il une expression fière plaquée sur la gueule.

C'était un coup de maître, je l'avoue ! Mais maintenant j'ai faim. J'ai vraiment faim ! Et je pense que je vais aussi striker le porc sauté !

Striker ouais. C'était le mot. Quand nous aurions fini de nous en charger il ne resterait plus rien ! J'étais plutôt fier de mon invention. Cette partie m'avait visiblement inspiré et lui aussi puisqu'il me proposait d'aller payer puis manger, projet que j'approuvais d'un geste de tête rapide. J'avais aussi bien hâte de retrouver mes chaussures. Celles-là étaient bien inconfortables après une partie complète ! Je l'imitais donc en prenant ma veste et alors que je me plaçais derrière lui pour lui emboiter le pas, il se tournait vers moi pour me demander de passer en premier. Ça ne me dérangeait pas du tout, bien au contraire. Je me frayais donc un chemin dans la foule en m'assurant de temps à autre que mon camarade me suivait toujours. Premier arrêt, les chaussures. Après en avoir tous les deux changé, on passait à la caisse. Pris d'un élan de générosité, ou tout simplement par hâte de sortir, je me proposais de payer. Une fois chose faite, je me tournais vers la sortie. Il y avait tant de monde... Je prenais la main de Young Il et m'aventurais dans cette foule en le serrant bien pour ne pas le perdre. Une fois dehors je prenais une grande inspiration.

Ah ! De l'air ! Ça fait du bien non ?

Je lui offrais un grand sourire sans trop me rendre compte que je tenais toujours sa main. Dans l'euphorie d'être enfin sorti de cette foule étouffante, je n'avais pas fait attention.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Young Il
Âge : 24
Occupation : assistant antiquaire, il travaille dans la boutique de son père, kang ji hoon
Quartier : Buk
Situation : célibataire
Don : clairsentance, il perçoit les souvenirs rattachés aux objets et aux gens
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t630-kang-young-il-do-not-touch
Sam 31 Mar - 23:54
Ce n’était qu’un jeu, en fin de compte, mais il permettait à Young Il d’oublier tous les facteurs anxiogènes qui l’entouraient. La foule, l’impossibilité de fuir rapidement si le besoin se faisait sentir, et tous ces regards qui pouvaient se poser sur lui pour juger une différence dont ils ignoraient tout. C’était cela, le plus irrationnel de l’histoire : l’apprenti antiquaire craignait d’être jugé pour une chose dont ces gens ne pouvaient avoir conscience s’il ne leur révélait pas. C’était comme avoir peur d’un raz-de-marée en vivant au sommet du montagne. Mais c’était également pour cette raison que ces peurs étaient irrationnelles : elles n’avaient aucune raison d’être. Elles étaient l’érosion qu’avaient provoquée les critiques qu’il avait dû essuyer pendant toute son adolescence et son enfance, un vestige d’une douleur qui ne s’était jamais complètement effacée.

Cette douleur, Young Il l’oubliait aujourd’hui. Il était heureux de jouer, heureux d’être considéré comme une personne digne d’intérêt par un parfait inconnu, devant qui il aurait sûrement fuit, si les circonstances avaient été différentes. Mais Ho Joo n’avait pas l’air d’une mauvaise personne, quand bien même il était un peu tôt pour affirmer de telles choses. Il avait juste l’air d’un garçon venu d’amuser avec les autres, tout comme lui. Autant profiter de cette trêve minuscule que lui accordaient ses angoisses.

« Striker le porc sauté… » Un sourire souleva le coin des lèvres de Young Il, qui s’efforça de ne pas rire comme un idiot face à un commentaire aussi ridicule. Il hésita un instant avant de répondre, tant et si bien qu’il pouvait donner l’air d’être sérieux au moment où il reprit la parole. « Tant que tu ne lances rien dans ton assiette, ça me va. » C’est qu’il se trouvait drôle, à dire de telles bêtises.

Quand ils partirent payer, Young Il se sentit soudainement anxieux. Tout d’un coup, la réalité lui revint à l’esprit : il vit la foule, ces gens si nombreux qui grouillaient dans la salle, voyageant entre les pistes, le bar et l’accueil. Il sentit son cœur s’emballer, mais il essaya de ne pas y penser alors qu’il suivait Ho Joo jusqu’à l’entrée, où se trouvait l’accueil. Il y laissa les chaussures puantes du club, gêné à l’idée que son ami paie pour lui, mais il n’osa rien dire. Son père lui avait souvent répété que refuser un cadeau n’était pas une chose correcte ; il ne s’imaginait pas refuser comme un impoli.

Ce qu’il imaginait encore moins, toutefois, c’était que Ho Joo saisisse sa main pour l’emmener au dehors. L’apprenti antiquaire resta saisi, fermant les yeux de crainte que son don ne fasse des siennes. Ce n’était pas le moment de tout gâcher avec son don. Ce n’était pas utile. Pas maintenant qu’il avait rencontré un gars qui acceptait de le fréquenter ! Quand ils s’arrêtèrent à l’extérieur de l’établissement, Young Il demeura silencieux.

« Oui, vraiment ! » La voix débordante de gêne, il dégagea doucement sa main de celle de Ho Joo, espérant ne pas le vexer en agissant de la sorte. « Je... » Non, il n’allait rien dire. Il ne pouvait pas lui dire que tenir la main de quelqu’un le mettait mal à l’aise, même cela n’avait rien de particulièrement mauvais. Il se torturait l’esprit tout seul. « On y va ? » Il glissa les mains dans ses poches, espérant ne pas avoir à expliquer les raisons pour lesquelles il se retrouvait soudainement sur la défensive. Il ne fallait pas que son ami apprenne. Surtout pas. Qu’allait-il penser de lui, après ?


Dernière édition par Kang Young Il le Dim 1 Avr - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sam 31 Mar - 23:54
Le membre 'Kang Young Il' a effectué l'action suivante : Les dés de la chance


'Niveau 3' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Sam 14 Avr - 16:35
Come on, be my friend!


Je n'avais jamais eu un humour très développé. J'étais bien conscient que mes blagues étaient souvent au ras des pâquerettes mais avec lui je me laissais juste aller à ce que j'étais et je me permettais d'inventer ce mot "striker". J'avais vu qu'il avait souri ! Il n'avait pas ri mais il avait souri. C'était déjà ça non ? Il aurait pu soupirer et me dire que j'étais pénible comme la moitié des personnes qui devaient supporter mes blagues. Sa remarque ensuite m'amusait beaucoup. Je m'imaginais à essayer de faire tomber les morceaux de porc sauté avec une olive ou une tomate cerise. Une mini partie de bowling culinaire. C'était un concept !

Eh ! En tout cas il faudra être délicat. Pas certain que la table résiste à un lancer comme celui que tu nous as fait tout à l'heure monsieur muscle.

Je le tapotais légèrement avec le coude. Ouais je le taquinais encore avec ça mais c'était bon enfant, je ne cherchais pas à le vexer ou quoi que ce soit bien au contraire ! Mais cette petite gaffe de sa part restait encore vraiment amusante. Quand j'y repensais j'avais encore envie de rire. Heureusement que personne n'avait vu ça ! Le gérant du bowling nous aurait sûrement fait un petit signe pour nous ordonner de nous calmer ou un truc du style. D'ailleurs je me serais peut-être fâché si ça c'était passé comme ça ! Enfin bon, tout allait bien et j'avais même fait un strike alors je me sentais bien.

J'avais payé et pris sa main spontanément. Parfois je m'en voulais un peu de faire ce genre de choses. Ça pouvait mettre mal à l'aise beaucoup de monde un tel comportement surtout un tel contact physique mais je n'y pouvais rien, je n'avais juste pas réfléchis. D'ailleurs je ne m'en étais même pas tellement rendu compte. Je n'avais remarqué qu'une fois que nous étions enfin tous des dehors loin de la foule et de la chaleur du bâtiment. D'ailleurs je prenais une grande inspiration, heureux d'avoir enfin un peu d'air.

Heureusement Young Il prenait l'initiative de dégager sa main de la mienne. Ça ne me gênait pas, bien au contraire. Quand je faisais ce genre de chose j'étais toujours genre "quand est-ce que je peux te lâcher sans que je paraisse méchant ?". Enfin, maintenant j'étais débarrassé de cette contrainte. Il semblait vouloir parler mais ne finissait pas sa phrase. Je me contentais de lui sourire tendrement l'air de dire "pas besoin de parler". Je m'en voulais vraiment d'avoir pris sa main, je voyais bien que ça l'avait gêné. C'était juste histoire de ne pas le perdre dans la foule mais je préférais ne pas m'expliquer. Ce serait encore pire.

Oui, je meurs de faim ! Allons-y !

Je faisais un petit signe de tête et me mettais en route. On en avait pour quelques minutes de marche jusqu'au restaurant. Je ne pouvais pas m'empêcher de sourire malgré le vent un peu frais qui soufflait sur mon visage. J'étais vraiment content qu'on continue cette soirée autour d'une bonne viande.

Alors, ça t'arrive souvent de sortir en solo ?
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Young Il
Âge : 24
Occupation : assistant antiquaire, il travaille dans la boutique de son père, kang ji hoon
Quartier : Buk
Situation : célibataire
Don : clairsentance, il perçoit les souvenirs rattachés aux objets et aux gens
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t630-kang-young-il-do-not-touch
Sam 14 Avr - 22:10
Ho Joo le faisait rire. C’était une chose suffisamment rare pour que Young Il s’en réjouisse. L’étudiant avait une façon de plaisanter et de se comporter qui lui donnait l’impression de pouvoir lui faire confiance. Pourtant, il avait rencontré de nombreuses personnes qui se comportaient aussi ouvertement, qui essayaient de l’approcher et de rire avec lui, mais rares étaient celles qui avaient réussi à se frayer un chemin jusqu’à lui sans provoquer une fuite instantanée. Ho Joo se rendait-il compte de cette particularité ? Young Il craignait de voir le charme se rompre. Que faire si son ami réalisait qu’il n’avait rien d’intéressant ? Qu’il n’était qu’un antiquaire ennuyeux, avec une vie ennuyeuse et des pensées ennuyeuses ?

« Hahahah, t’es cruel en fait. » Il s’en voulait encore pour cette pauvre piste de bowling. Mais ce n’était pas bien grave, tant qu’il ne l’avait pas cassée ! Cela aurait été le pire des scénarios. Heureusement, ça n’était pas arrivé et ils pouvaient quitter le club sans aucun problème.

Mais la soirée n’était pas finie pour autant, et encore moins la surprise de Young Il, qui résista fortement à l’idée d’arracher sa main à celle de Ho Joo. Il le fit plus délicatement, gêné de se sentir aussi mal à l’idée que quelqu’un le touche. Il n’avait pas envie de risquer de découvrir le passé de ce nouvel ami, pas involontairement. C’était un acte de la plus grande indiscrétion. C’est pourquoi, quand Ho Joo sembla ne pas vouloir d’explication, un petit sourire reconnaissant se forma aux lèvres de l’apprenti antiquaire. Il valait mieux y aller, désormais, avant de commettre une nouvelle maladresse et de passer pour le dernier des idiots de cette planète.

Sans perdre une seconde, Young Il emboîta à le pas à Ho Joo, les yeux posés sur le pavement de la rue et les mains enfoncées dans les poches, les doigts serrés autour de son pendentif d’argent. Une douce chaleur lui réchauffait le cœur, signe des souvenirs particuliers qui étaient attachés à cet objet, sans qu’il puisse en connaître l’origine. Son pouvoir était encore trop faible. Il releva la tête vers Ho Joo en entendant sa voix.

« Non, je sors pas souvent… En fait, c’est mon père qui voulait. » Un rire lui échappa. Ce vieillard était si insistant que Young Il se demandait parfois s’il n’avait pas envie de sortir lui-même. Il voulait qu’il rencontre du monde, qu’il se mêle aux gens de son âge. C’était totalement le contraire de sa démarche précédente, lorsqu’il était plus jeune. Young Il, de son côté, préférait rester seul chez lui. « Et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Mer 23 Mai - 13:52
Come on, be my friend!


D'accord, il fallait que je l'avoue, taquiner Young Il à propos de ses maladresses était vraiment rigolo pour moi mais je savais aussi qu'il ne fallait pas que j'en abuse. J'avais déjà perdu pas mal de personnes dans le passé à cause de cette manie que j'avais de toujours pousser le bouchon un peu trop loin. Aussi, quand il me disait en riant que j'étais cruel je riais avec lui et lui adressais un petit clin d'œil malicieux.

Tu n'as encore rien vu !

Enfin bon. C'était largement le moment de se mettre en route et sans savoir pourquoi j'avais pris sa main pour le tirer avec moi dans la foule de peur de l'égarer dans tout ce monde. J'avais bien compris qu'il n'était pas à l'aise parmi tous ces gens et j'avais aussi bien compris une fois dehors que je venais de faire une sacrée boulette. Heureusement il décidait par lui-même de retirer sa main de la mienne et son sourire me rassurait. Il ne l'avait pas trop mal pris visiblement et c'était mieux ainsi. J'avais tendance à oublier que le monde n'était pas forcément comme moi, que tout le monde n'était pas à l'aise avec le contact physique. Young Il semblait d'ailleurs l'être encore moins que les autres. Je devais y aller avec des pincettes avec lui et ça ne le rendait que plus intéressant encore.

On se mettait en route et je décidais de reprendre la conversation sur quelque chose de plus simple en le questionnant sur ses habitudes quant à sa vie sociale. Sa réponse me fit légèrement sourciller, puis sourire. Son père lui avait demandé de sortir alors, ça en disait long sur sa manière d'occuper ses journées. Il ne devait pas avoir énormément d'amis, ce n'était pas un problème.

Alors tu lui diras merci ! C'est vrai quoi, sans lui tu ne m'aurais pas rencontré, moi qui suis si génial.

Je riais plus franchement de manière presque exagérée pour qu'il comprenne que j'étais ironique. J'étais bien conscient que je n'étais pas quelqu'un d'ennuyeux ou quoi que ce soit mais je ne voulais pas non plus qu'il pense que j'étais un gros vantard qui se croyait au-dessus des autres. Ce n'était pas le cas.

Moi ? Je sors pas mal ouais. C'est quelque chose dont j'ai besoin voir du monde et tout ça.

Je ne savais pas pourquoi j'avais autant développer ma réponse mais je me sentais à l'aise avec lui. Sans doute un peu trop après si peu de temps mais je n'y pouvais rien. C'était le genre de chose qui ne se contrôlait pas, pas vrai ? En tout cas, nous pouvions affirmer avec certitude que nous étions tous les deux très différents. C'était une évidence.

Tu m'as dit que tu bossais chez un antiquaire n'est-ce pas? Parle-moi de la boutique ! Ça doit être cool de vivre au centre de tous ces... Vieux trucs !
lumos maxima


Dernière édition par Kim Ho Joo le Ven 1 Juin - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Young Il
Âge : 24
Occupation : assistant antiquaire, il travaille dans la boutique de son père, kang ji hoon
Quartier : Buk
Situation : célibataire
Don : clairsentance, il perçoit les souvenirs rattachés aux objets et aux gens
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t630-kang-young-il-do-not-touch
Lun 28 Mai - 18:21
Encore rien vu ? Un sourire éclaira le visage de Young Il, que ces propos amusaient plus qu’ils ne l’auraient dû. Il n’avait jamais été vraiment confiant, confronté à d’autres personnes de son âge, mais Ho Joo parvenait à le mettre à l’aise avec une facilité déconcertante. Son père, s’il avait été présent, se serait certainement demandé si l’étudiant ne possédait pas un quelconque pouvoir magique. C’était de ce genre de personnes positives qu’il aurait souhaité voir son fils entouré, et non pas des livres jaunes aux pages cornées dont il se repaissait à longueur de journée quand on le laissait faire. Mais cela, évidemment, Young Il s’en moquait bien : les livres étaient une meilleure compagnie à ses yeux que n’importe quelle personne de son âge, voire de sa génération, avec leurs passe-temps étranges qu’il ne comprenait pas, pour n’y avoir jamais été confronté.

C’était donc un miracle qui se jouait en cette soirée, provoqué par Ho Joo, dont le rire ne cessait d’appeler celui de Young Il. Leur partie de bowling avait été incroyablement amusante. Il en garderait un très bon souvenir. Young Il peinait à croire qu’il s’était autant amusé en compagnie d’un parfait inconnu. Il ne connaissait en effet que peu de choses au sujet de cet étudiant qu’il venait de rencontrer. Étrangement, cela ne lui faisait pas peur. Il semblait posséder un aura positif et entraînant. Ce même aura qui l’avait poussé à accepter d’aller manger en sa compagnie par la suite. « Je lui dirai. » répondit-il en riant de bon cœur. Pour sûr, il ne manquerait pas de parler de Ho Joo à son père. Ce dernier se réjouirait sûrement d’apprendre que son fils avait finalement réussi à se trouver un ami. Mais n’était-il pas trop tôt pour le considérer comme tel ? Young Il était incapable de faire cette différence, seul comme il l’avait été pendant des années.

« Oh, je vois… Tu vas où, d’habitude ? » Sans feindre la curiosité, Young Il posa les yeux sur son ami, réfléchissant aux rares endroits où il se rendait d’habitude. Il lui arrivait de sortir au parc, quand son père l’envoyait prendre l’air un moment. Il aimait également se rendre à la plage, quand il ne faisait pas trop chaud, trop froids et que les lieux étaient relativement déserts. « Moi, j’ai trop peur pour sortir. » Il craignait de toucher une mauvaise personne, d’accéder à un passé qu’il aurait préféré ignorer. Il avait peur, également, d’être jugé pour des fautes imaginaires. Il se rappelait trop bien le regard des mères qui le considéraient comme une créature bizarre parce qu’il n’en avait pas. Lui-même ne l’avait jamais compris. Pourquoi son père refusait-il d’en parler ?

« Oui, j’aime beaucoup ! » Un large sourire éclaira le visage de l’antiquaire. « On dirait pas quand on entre, mais la boutique est assez grande, on a des énormes étagères avec des vieux livres, des vieux meubles et des bibelots dont les gens ne veulent plus. [/color] » Son rire fila entre ses lèvres alors qu’il se rappelait d’une chose moins joyeuse. « L’autre jour un type nous a ramené des têtes réduites… C’est odieux. » Il avait pris peur, mais il s’était ressaisi comme il l’avait pu, heureusement. « Quand j’étais petit, j’allais voler dans l’étalage pour voir les objets de plus près, c’est comme ça que j’ai… » Découvert son don. Il réalisa qu’il avait failli trop en dire et il pinça les lèvres, gêné. « Que j’ai appris à reconnaître certains objets. » Cherchant une diversion, une question plus simple lui vint à l’esprit. «Tu as un téléphone ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Ven 1 Juin - 15:01
Come on, be my friend!


Ce soir j'avais fait une rencontre surprenant et vraiment agréable. Je n'aurais pas pu tomber sur quelqu'un de meilleur que Young Il à mon sens et plus le temps passait plus il semblait s'ouvrir à moi ce qui me faisait extrêmement plaisir. J'avais eu un peu pendant cet épisode "sortie du bowling" où ma main avait tenu la sienne sans que je ne puisse le contrôler mais ce petit accident était bien derrière nous maintenant et nous étions enfin en route pour manger pour le plus grand bonheur de mon ventre qui grondait depuis plusieurs dizaines de minutes déjà.

Je voulais savoir si ça lui prenait souvent de sortir ou pas. De ce que j'avais cru comprendre, ce n'était pas vraiment le cas. En début de soirée il semblait beaucoup renfermé que maintenant. Je repensais à son visage quand je l'avais vu tout seul à sa table. Il semblait si perdu, on pouvait lire dans ses yeux qu'il se demandait clairement ce qu'il fichait ici.

Je m'étais permis de me la jouer un peu en balançant une vanne sur le fait que sans son père il ne m'aurait pas rencontré moi qui étais si "génial". Je plaisantais bien sûr et j'étais content de voir que Young Il jouait dans mon jeu. Cependant après avoir bien rigolé avec lui je lui lançais un regard plus tendre, un sourire plus doux.

En réalité, tu pourras vraiment le remercier mais de ma part. C'est toi qui es vraiment cool ! Je le pense !

Je me demandais bien quel genre de type pouvait être son père mais il me devançait me demandant où j'avais l'habitude d'aller. J'haussais les épaules en réfléchissant. Là sur le coup rien ne me venait pourtant j'étais vraiment rarement chez moi. Oh, ça y est, j'avais trouvé.

Je suis souvent à la boutique de fleurs vu que j'y travaille mais ce n'est pas vraiment une sortie pas vrai ? Sinon le reste du temps je vais voir mes amis ou je vais à la bibliothèque. Ou alors je m'invite à des fêtes comme celle de ce soir !

Quand il me confiait qu'il avait trop peur pour sortir je ne pouvais m'empêcher de ressentir un peu de peine. C'était un garçon formidable, c'était vraiment dommage qu'il n'ose pas affronter le monde extérieur et les autres gens. Il pourrait sûrement faire des rencontres surprenantes ! Il y avait des gens sympas ici à Busan.

Ce n'est pas grave Young Il. Tu n'as pas à te forcer si tu n'aimes pas ça. Mais je suis quand même content que tu l'ais fait ce soir~

Je riais à nouveau. Le pauvre. Ça ne devait pas être facile de vivre avec la crainte de sortir. En tout cas, pour moi c'était impensable. Mais ça semblait le mettre mal à l'aise d'en parler alors je divaguais sur quelque chose qu'il semblait nettement plus apprécier : sa boutique d'antiquité. Je lui demandais de m'en parler un peu, après tout moi aussi j'étais pas mal intéressé par tout ça ! D'ailleurs j'avais visiblement réussi mon coup puisqu'il semblait vraiment enthousiaste d'un coup. Ça faisait vraiment chaud au cœur de le voir comme ça. J'étais d'ailleurs tellement plongé dans ce qu'il me disait que je n'avais presque pas remarqué qu'il avait changé de sujet.

Oh, euh oui ! Tu veux mon numéro ?

J'étais déjà en train de chercher mon cellulaire dans ma poche. J'étais très content qu'il m'ait posé cette question, c'était le signe qu'il comptait me revoir !
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Young Il
Âge : 24
Occupation : assistant antiquaire, il travaille dans la boutique de son père, kang ji hoon
Quartier : Buk
Situation : célibataire
Don : clairsentance, il perçoit les souvenirs rattachés aux objets et aux gens
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t630-kang-young-il-do-not-touch
Jeu 7 Juin - 22:01
Young Il ne s'était pas attendu à croiser le chemin d'une personne comme Hojoo, quand il avait été poussé hors de chez lui par son père. Il s'attendait, au contraire, à passer la soirée seul, à patienter silencieusement dans le coin d'un café ou d'un bar, en espérant que personne ne viendrait l'interpeller ou l'ennuyer. La réalité était toute autre, maintenant qu'il avait rencontré Hojoo : ce garçon était tout le contraire d'une personne ennuyeuse. Du moins, c'est ce que leur conversation et la partie de bowling qu'ils avaient faite ensemble permettait à l'antiquaire de penser.

La seule chose qui l'effrayait vraiment, maintenant, était que son camarade change d'avis s'il apprenait, par mégarde ou non, qu'il possédait un don particulier. Ce n'était certes pas le genre de choses qu'il disait spontanément, compte tenu des regards désobligeants qu'il avait déjà reçu de la part de parfaits étrangers, mais qu'allait-il faire, si une vision pointait le bout de son nez? Il n'avait aucune envie de devoir expliquer à Hojoo qu'il était capable de voir le passé des objets et des gens en les touchant simplement ! Il le prendrait sûrement pour le dernier des fous, dans le meilleur des cas, où il proposerait de l'enfermer avec toutes les personnes de son genre. Non, impossible d'en parler.

Mais heureusement, aucune vision ne s'était déclenchée au moment où Hojoo avait saisi sa main. Sa honte avait été bien différente de celle qu'il aurait éprouvé s'il avait capté, sans le vouloir, des bribes du passé de son ami.

«C'est gentil.» dit-il, un sourire sincère peint aux lèvres.

Young Il ne s'était jamais trouvé particulièrement cool ou sympathique. Il était comme les objets qui traînaient au magasin, incapable de savoir où était vraiment sa place, comme s'il avait toujours été au mauvais endroit, même lorsqu'on lui proposait d'intégrer un groupe. Il avait déjà remarqué à quel point ses habitudes étaient différentes de celles des autres, mais que pouvait-il y changer ? Cela ne se faisait pas en un claquement de doigts !

«Oh, je vois. Je pensais que tu sortais plus souvent. »

Il s'en voulut un peu d'avoir ainsi imaginé la vie de son nouvel ami. Ce n'était pas une chose à faire, s'il voulait s'entendre avec lui, pas vrai ? Il fixa un instant la table qui les séparait, pinçant les lèvres en glissant nerveusement les mains sur ses cuisses. Ce n'était pas le moment de paniquer, pas pour si peu. Il prit une profonde inspiration. Ce n'était rien. Il devait arrêter son mental. C'était une question de secondes, et les choses iraient à nouveau mieux. Voilà.

« Je suis vraiment content de l'avoir fait. Même si j'ai beaucoup de mal... à interagir avec les autres. » Il rit doucement avant de reprendre. « Mon père dit toujours que je suis asocial. »

Ce n'était pas très drôle, mais il ne pouvait s'empêcher de rire. Son père essayait toujours de le faire sortir de chez eux, mais quand il était plus jeune, c'était tout le contraire. Pourquoi ne pouvait-il pas décider une bonne fois pour toutes ?

Revenant sur un sujet qu'il connaissait mieux, la boutique d'antiquité de son père, Young Il lui donna une brève description avant de se rendre compte qu'elle était certainement banal. Mais il aimait cet endroit. Il y avait passé la plus grande partie de sa vie.

«Oui? Enfin... Sauf si tu ne veux pas? » Il pinça doucement les lèvres, son regard fuyant légèrement. Il n'avait peut-être pas à faire ce genre de propositions? Mais en le voyant, il se dit que ce n'était peut-être pas le cas. «Comme ça on pourra garder contact. » Il rit doucement avant de lui montrer son téléphone. «Par contre, je ne sais pas encore comment on ajoute un contact. » expliqua-t-il, soudainement honteux. Il y avait trop d'icônes et de menus, sur ces objets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Mer 13 Juin - 2:16
Come on, be my friend!


L'air frais du dehors était ce qu'il y avait de meilleur pour clôturer cette partie de bowling forte en émotion. Il y avait un peu de monde dehors mais c'était quand même relativement calme et ça nous permettait de discuter tranquillement d'un peu tout et rien sans avoir à crier pour nous entendre l'un l'autre.

J'avais fini par lui avouer que je le trouvais cool. Je m'étais retenu de justesse d'ajouter que je le trouvais un peu bizarre aussi mais comme il était plus cool que bizarre alors ça allait. Je ne voulais pas le froisser de toute façon. Pas maintenant que nous nous étions si bien amusés tous les deux.

Il ne sortait donc pas souvent. Ça ne m'étonnait pas plus que ça. Je lui avouais que bizarrement moi non plus. La boutique me prenait pas mal de temps et quand je n'y étais pas, j'étais en cours ou je lisais. D'ailleurs je ne savais pas pourquoi j'y allais encore en vérité. Je ne comptais pas partir du fleuriste après mes études. Je voulais juste être certain d'avoir un maximum de connaissance sur la littérature et des diplômes de secours juste au cas où.

Je riais légèrement quand il m'avouait penser que je sortais souvent. Ce n'était pas surprenant non plus, après tout j'étais allé l'aborder sans prévenir de façon sans doute un peu trop spontanée pour le commun des mortels. Je pouvais donc parfaitement comprendre son raisonnement et je ne lui en voulais pas du tout.

Avant que je n'ai le temps d'ajouter quoi que ce soit, il enchaînait sur le fait qu'il avait quelques soucis à interagir avec les autres. Il me confiait même que son père le qualifiait d'asocial. Je souriais à moitié en passant une main dans mes cheveux. Je pensais ce que je venais de lui dire, ce n'était pas important.

Tu dois rester toi-même avant tout Young Il.

Enfin bref, je voulais revenir sur quelque chose de plus léger et de plus familier pour lui sans doute, sa boutique. Elle m'intéressait pas mal et je voulais qu'il m'en parle. Les livres que j'aimais le plus étaient les plus anciens et s'il en vendait j'irais sûrement faire un tour là-bas pour faire quelques folies. Je l'écoutais donc la décrire, il y avait quelque chose de différent dans sa voix quand il en parlait et c'était touchant cependant il finissait à son tour par prendre la discussion en main et divaguer sur autre chose : si j'avais ou non un téléphone portable. Je me mettais directement à le chercher en lui demandant s'il voulait mon numéro. J'étais content qu'il me le demande, j'aurais sans doute oublié et on aurait perdu le contact. C'était impensable.

Quand il me tendait son téléphone en m'avouant qu'il ne savait pas s'en servir je ne pus m'empêcher de me moquer gentiment de lui. C'était cruel mais il était tellement... Mignon ? J'ajoutais mon numéro puis je m'envoyais un sms avant de lui expliquer en détail comment me contacter. Du coup je ne savais pas trop s'il savait le faire ou pas.

Si tu as besoin de cours particulier je suis là !
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Young Il
Âge : 24
Occupation : assistant antiquaire, il travaille dans la boutique de son père, kang ji hoon
Quartier : Buk
Situation : célibataire
Don : clairsentance, il perçoit les souvenirs rattachés aux objets et aux gens
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t630-kang-young-il-do-not-touch
Ven 15 Juin - 0:57
L'existence de Young Il avait toujours été particulièrement paisible. Son père, qui faisait partie de la couche plus âgée de la population, n'avait jamais été très friand de sorties et de rencontres où se croisait un grand nombre de personnes. Il était, au contraire, plus habitué aux soirées entre proches, avec sa famille. En l'occurrence, avec lui. C'est ainsi que lui était venue cette habitude que le vieillard qualifiait aujourd'hui de mauvaise. En s'isolant des autres, il refusait de vivre pleinement, disait-il. Cependant, il ne faisait jamais mention des années durant lesquelles il avait conseillé à son fils de rester à la maison, avant sa majorité. Ce n'était, à ses yeux, pas nécessaire.

Quand quelque chose venait bouleverser ce quotidien paisible, le résultat était rarement bon. Young Il, sujet à des crises de panique imprévisibles, s'agitait et peinait à retrouver son calme. Il faisait de gros efforts afin de se contrôler, et les courses que l'envoyait faire son père étaient d'une grande aide pour l'apprenti antiquaire qui, en interagissant avec les clients, apprenait également la vie. Ce qui arrivait aujourd'hui, c'était presque un miracle. Si les anges gardiens avaient existé (tout était possible, après tout, quand on avait un don), Young Il aurait été prêt à avancer que Hojoo était l'un d'entre eux.

L'étudiant avait, en effet, une façon d'être différente de celle des autres jeunes dont Young Il avait croisé la route. Il était plus ouvert. Sûrement pas de ceux qui lui avaient mené la vie dure parce qu'il n'avait qu'une mère, parce qu'il était trop grand, parce qu'il était bizarre et qu'il parlait peu. Jamais il n'oublierait la façon dont on lui avait parlé, parce qu'il ramenait souvent de vieux objets pour s'amuser, en guise de jouets, et que d'autres avaient des jeux bien plus sophistiqués et récents. Mais il aimait ses toupies. Il aimait ses dés. Et quand il discutait avec Hojoo, ces souvenirs ne lui revenaient pas comme autant de coups de fouet. Il se sentait en sécurité.

«Oui, c'est vrai. »

Rester lui-même, c'était bien difficile. Young Il n'avait jamais apprécié celui qu'il était. Plus exactement, il ne l'avait jamais su avec certitude. Pourquoi son père refusait-il de parler de sa mère? Pourquoi était-il si âgé? Plus important encore, pourquoi lui ressemblait-il si peu? Toutes ces questions s'agitaient dans l'esprit de l'antiquaire depuis de nombreuses années, sans qu'il puisse y répondre, en dépit de tous ses efforts. Il était certes Kang Young Il, le fils de l'antiquaire, mais son existence se résumait-elle à ces mots ? Parfois, il en doutait.

Au bout du compte, la boutique d'antiquité était bien plus qu'un havre de paix: c'était une certitude. C'était l'endroit où il avait grandi, où il avait évolué. C'était une partie intégrante de son identité. Il aurait été incapable de décrire sa vie sans citer la boutique comme une de ses pièces maîtresses. Sa vie, comme ses souvenirs, reposait sur les étagères de l'établissement, avec autant d'objets anciens et usés, depuis longtemps oubliés.

Voilà pourquoi il y mettait tant de coeur, quand il devait expliquer à quoi ressemblait le magasin. Il aimait expliquer comment s'alignaient les livres et les bibelots sur les étagères de bois massifs, anciennes, elles aussi. Il aimait dire le soin particulier avec lequel ils nettoyaient et remettaient en état chaque article, avant de le mettre en vente. Il aimait raconter l'histoire attachée à chaque breloque abandonnée, quand elle n'était pas triste. Il se réfugiait dans ces bavardages nostalgiques et routiniers qui ne l'impliquaient pas vraiment. La passion de son père vivait à travers lui.

«Okay, je devrais y arriver... » Il rit un peu, saisissant le téléphone où se trouvait désormais le numéro de son ami, avant de lui adresser un sourire embarrassé. «En vrai, c'est mon premier téléphone. » À son âge, c'était sûrement étrange. Il en avait conscience, ce qui lui fit pincer les lèvres. « J'ai encore un peu de mal avec toutes les images sur l'écran, mais ça devrait venir, non ? J'ai pensé que je devais en prendre un parce que c'est plus facile pour les clients. » Mais cette histoire de cours particuliers n’aurait pas été de trop, à vrai dire, ce qui le poussa à rire comme un idiot en regardant son écran. « C’est gentil. Je t’appellerai au besoin… Enfin, si j’arrive à le faire. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Come on, be my friend ! [Ft. Kang Young Il]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Kang Young Il + Do Not Touch
» kang young il + put you on my shelf
» (f ≈ anna kendrick) best-friend, young love
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» Goodbye my old friend...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: BUSANJIN :: J-Pub-
Sauter vers: