AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 I was wondering if after all these years you'd like to meet. [Ft. Kang yu Jin | 18+]

avatar
Kim Ho Joo
Âge : 21
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Im Chae Rin / Lee Jae Sun
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Mer 14 Juin - 18:42
I was wondering if after all

these years you'd like to meet.


Quand je la complimentais en lui disant qu'elle était belle elle répliquait à ça que si elle était mignonne moi j'étais un Dieu grec ce qui me faisait vraiment partir dans un fou rire incontrôlable. Sacré Yu Jin. Elle était vraiment trop mignonne et elle m'avait vraiment énormément manqué. D'ailleurs je lui avais embrassé la joue avant que l'on parte car je savais pertinemment que ça lui ferait plaisir. Et bizarrement j'aimais bien que mes lèvres touchent sa peau. Elle était toute douce et agréablement parfumée. C'était Yu Jin quoi. Là-dessus elle n'avait pas changé.

Enfin bref. Maintenant il était grand temps d'aller chez moi. D'ailleurs nous y arrivions bien plus vite que prévu sans doute un désir partagé de se retrouver seuls chez moi et de pouvoir continuer à profiter l'un de l'autre ainsi que de cette délicieuse soirée. Puis j'étais impatient alors moi ça m'allait parfaitement. Avant d'entrer elle s'était collée à mon dos me faisant frissonner de plus belle. Je ne savais pas si elle avait conscience de ce qu'elle venait de faire mais peu importe. Je n'étais pas non plus un animal alors je pouvais faire comme si de rien n'était.

Une fois à l'intérieur, elle commençait à complimenter mon appartement ce qui me touchait réellement mais je me sentais un peu coupable tout de même quand elle me parlait du sien. Yu Jin ne méritait pas de vivre dans une boîte à chaussure. Elle méritait de vivre dans un château. C'est pour cette raison que je l'invitais à passer quand elle le voulait. Bon on était loin du château quand même mais si elle en avait marre elle pouvait toujours venir dormir ou squatter ici. Elle était autant chez elle que chez moi de mon point de vue. Cependant quand elle répondait je faisais une moue et lui pinçais la joue encore une fois.

EH ! Tu ne me dérangeras jamais. Et je suis jaloux. Ton chat a de la chance d'être avec toi tous les jours.

Je riais légèrement. Je comprenais qu'elle ne veuille pas aménager ici de manière permanente et je ne lui en voulais pas. Beaucoup d'amis qui s'étaient mis en collocation n'étaient plus amis aujourd'hui et je ne voulais pas que ça arrive entre nous. Cependant elle était tout de même la bienvenue ici et ce quand elle voulait et à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. D'ailleurs... J'allais attraper le double de mes clefs que je gardais dans un tiroir. Je prenais sa main et mettais la clef dedans.

Plus sérieusement, tu viens quand tu veux, d'accord ?

Je lui offrais un sourire chaleureux avant d'aller m'asseoir sur mon canapé rapidement rejoint par ma petite Yu Jin qui se blottissait contre moi et glissais sa main dans la mienne. Main que je caressais avec mon pouce en embrassant son front. Il était grand temps de trinquer avant de passer à quelque chose de nettement plus déplaisant : la vérité et les explications. C'était chiant de devoir revenir là-dessus malgré la bonne ambiance mais je ne pouvais pas faire autrement. Je voulais repartir de zéro avec elle et c'était le seul moyen. Je tenais trop à elle pour laisser planer ça dans la crainte que ça vienne à exploser un jour. Autant crever l’abcès tout de suite. Donc on trinquait, on buvait et je lui racontais en craignant sa réaction. J'étais lancé. C'était trop tard.

Je la regardais en paniquant. Je serrais sa main plus fort. Mon cœur battait la chamade. Et soudainement contre toute attente elle me sautait dans les bras. Je soupirais d'aise et souriais en la serrant contre moi. À ce moment, même si j'avais tout fait pour que ça n'arrive pas, une larme s'échappait de mes yeux pour s'écraser contre la peau de son cou. Elle n'aurait pas pu tomber sur son haut non ? Quand elle se redressait je ne pus m'empêcher de sourire puis de rire nerveusement avec elle. On avait l'air fins tous les deux tiens. Enfin bon. J'écoutais ce qu'elle me disait malgré toutes les émotions qui me traversaient. Alors elle aussi avait un don ? Et Seul Gi avait mal réagis... Je comprenais mieux maintenant. Tout était beaucoup plus clair. La pauvre. Tout était vraiment tombé au mauvais moment.

Je suis désolé Yu Jin, je ne savais vraiment pas. Si j'avais su je serais resté avec toi. Je t'aurais tout dit, on serait partis ensemble, je ne sais pas mais ça ne se serait pas passé comme ça en tout cas.

Elle semblait plus calme et moi aussi. J'allais mieux. D'ailleurs en la voyant boire je me souvenais de ma propre bouteille dans ma main. Je buvais la même gorgée qu'elle et je grimaçais. Pourquoi elle semblait boire ça comme elle boit du Mountain Dew ? Elle devait avoir une gorge résistante à toute épreuve la petite. Quand elle me parlait de mes parents je levais les épaules en faisant une légère moue.

Je n'en sais rien. Je suppose qu'ils ne voulaient pas que ça se sache. Tu sais ? Que leur enfant est un monstre avec un don. Enfin peu importe. Je suis bien mieux aujourd'hui. Puis maintenant que je t'ai récupéré j'ai tout ce qu'il me faut pour avoir une bonne vie et être vraiment heureux.


Je finissais ma première bouteille avec elle. Je ne savais pas pourquoi je me sentais obligé de le faire de la sorte. C'était sans doute ma fierté masculine qui faisait que je ne pouvais juste pas finir ma bouteille après elle. C'était un peu bête parce que je sentais que je commençais à avoir chaud aux joues et ça ne s'arrangeait pas quand elle se blottissait de nouveau contre moi et que son souffle s'écrasait contre mon cou quand elle parlait. J'eus un deuxième frisson et je fermais doucement les yeux. Je me laissais aller et je posais une main dans son dos pour le caresser du bout des doigts dans le but de la rassurer.

Je serais toujours là pour toi, Yu Jin.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Jeu 15 Juin - 1:14
i was wondering if after all these years you'd like to meet
kang yu jin & kim ho joo
Nous étions enfin arrivés chez Ho Joo. Je crois que tous deux nous étions impatients de rentrer et d'être enfin seuls à seuls pour rattraper ces trois dernières années, à manger n'importe quoi et boire un peu tout en parlant. J'ai aidé Ho Joo à déposer les courses, et il a déposé les fleurs dans un verre pour ne pas qu'elles meurent avant que je puisse les ramener dans ma chambre. Il faudra que je trouve un moyen de les garder longtemps et de faire en sorte que Gyeojin ne les mange pas. Bref, je n'ai pas manqué de complimenter l'appartement de mon ami, qui m'a toute suite invité à y venir plus souvent. Malgré que son offre soit tentante, je n'avais pas envie de le déranger ou d'abandonner ma meilleure amie aux résidences. Et puis, est-ce que Ho Joo va apprécier Gyeojin?

« Ouais, vas-y soit jaloux! Gyeojin c'est l'homme de ma vie, il dort même avec moi toutes les nuit », lançai-je à la blague en clignant d'un oeil.

J'ai sourcillé en regardant Ho Joo se diriger vers un petit meuble avec un tiroir, y prendre quelque chose et revenir vers moi. Que faisait-il? Si c'est une nouvelle surprise ou un autre truc qu'il a acheté pour moi, je crois que je le boude pour de vrai. C'est un objet métallique que j'ai senti tomber dans le creux de ma main, et j'ai baissé les yeux pour constater que c'était une clef. J'ai souris en retour à son propre sourire, tout aussi chaleureux que le mien. Savoir que j'étais la bienvenue chez lui quand je veux me rassurait énormément. En soit, ça veut dire qu'il veut à tout prix qu'on se revoit. Pas que j'en doutais, mais mon subconscient et cette petite anxiété qui traîne toujours au fond de moi me font toujours douter de la sincérité des gens lorsqu'ils disent qu'ils m'apprécient. Cette clef, c'est une vraie preuve qu'il tient à moi. Alors j'allais la chérir longtemps.

« Merci Ho Joo, j'apprécie énormément. »

Rapidement, nous nous sommes assis sur son canapé et je me suis blottie contre lui alors que nous trinquions à nos retrouvailles. C'est con, j'ai encore cette impression que si je ne le touche pas ou que je ne tiens pas sa main qu'il disparaîtra. Comme si j'étais entrée chez un inconnu avec un fantôme. Ou pire, comme si ce n'était qu'un rêve et que j'allais me réveiller dans ma chambre, entourée de bouteilles vides. Je crois que si je me réveille d'une telle manière et que je me rends compte que ma réunion avec Ho Joo n'était pas réelle, que je serai inconsolable. Pas même Gyeojin ou Rosalee pourront mettre fin à cette tristesse. Enfin, là n'était pas le moment de penser à l'hypothèse que tout ça n'était qu'une illusion. Nous avons bu une gorgée, et Ho Joo est devenu plus sérieux. Il m'a expliqué pourquoi il est parti, qu'il a un don qui lui ruine la vie et qu'il voulait vivre sa vie loin de ses parents qui voulait l'exclure de la société. Moi, comme une idiote, j'ai pleuré. Des larmes qui témoignent de toute l'anxiété que j'avais au fond de moi. J'étais rassurée de savoir qu'il n'était pas parti à cause de moi... alors je lui ai expliqué, brièvement, pourquoi je pleurais. Pourquoi je me suis jeté sur lui comme ça.

« Ça va, t'en fait pas. Tu sais très bien que je ne parle que rarement de ce qui me tracasse. J'en ai même pas parlé à ma mère, t'imagine? Peut-être que j'aurais dû. Elle se serait pas autant inquiété après mon départ. Je lui ai pas dit que je partais... enfin, je comptais lui en parler mais je sais pas, j'ai fugué. Au moins Woo Shin est à Busan, il m'a hébergé. Ah, je divague, désolée », terminai-je en me blottissant davantage sur lui, recherchant le confort de ses bras pour me réconforter.

En parlant de parents, je me suis mise à dire mon opinion sur ceux de Ho Joo un peu à voix haute. C'est horriblement méchant de leur part, de ne pas aider Ho Joo mais plutôt le considérer comme un monstre. Ses propres parents! J'ai soupiré en entendant l'explication que Ho Joo m'a donné. Même si je n'avais pas de don, je ne crois pas que j'aurais agi de la sorte avec mes amis ou ma famille. Un don, c'est un truc qui nous rend différent, comme la couleur de peau. Nous appeler des monstres c'est de la discrimination. Nous sommes humains, et ça fait mal.

« Du coup... c'est pour ça que t'aimes pas les orages? Ça te fait mal? » Je lui ai caressé les cheveux en souriant doucement, pour me montrer rassurante. « S'il y a un orage je t'aiderai à faire taire le bruit le plus possible, okay? Je vais protéger Monsieur Dieu Grec des méchants éclairs! », ajoutai-je à la blague.

Dans ma hâte, je ne lui ai pas dit quel était mon don. Juste que j'en avais un, moi aussi. Je me suis penchée pour prendre une autre bouteille, un peu par réflexe comme la mienne était vide. Un peu comme quand on remplit un verre d'eau de nouveau. Je l'ai débouchée avec ma main, c'est facile et ça me fait pas trop mal. Ça ne me fait plus mal? Qu'importe. Je suis retournée me blottir contre Ho Joo, le sourire aux lèvres.

« L'université ça m'a endurci, y'a toujours des partys alors », dis-je en agitant un peu ma bouteille. « Au fait, je t'ai pas parlé de mon don! Tu t'es déjà dit que tu souhaiterais comprendre une émission dans une langue quelconque sans sous titres? C'est ça, mon don. Comprendre toutes les langues et les signes. Mais ça fonctionne pas tout le temps, c'est frustrant quand ça arrive », ajoutai-je en buvant un peu.

J'ai beau dire que je suis endurcie, ou que je tiens bien l'alcool; je commence déjà à être un peu pompette et ça paraît dans mes mouvements ou même mon langage. Je suis un peu plus expressive, et sans nécessairement le vouloir, je sens mes mains devenir un peu plus baladeuses. En fait, c'est surtout que mes doigts ont besoin de bouger. Inconsciemment, je caressais la cuisse de Ho Joo du bout de mes doigts tout en déposant ma tête sur son épaule de nouveau. Je veux, non, j'ai besoin d'être le plus près possible de lui, physiquement.

« Alors... tu voulais faire quoi ce soir, Ho Joo? À part manger et parler? »

Sait-on jamais, peut-être a-t-il prévu la soirée de A à Z. Et je ne veux pas trop m'imposer... même si je suis la bienvenue chez lui et que je peux faire comme chez moi, c'est quand même son appartement et la première fois que j'y viens. J'ai tourné la tête en sa direction, le menton appuyé sur son épaule et les yeux rivés vers son visage. Je me suis surprise à regarder son visage avec attention, tous les détails de sa peau, son nez, ses yeux, ses lèvres. C'est inhumain d'être aussi beau, je crois. Pendant cette réflexion, inconsciemment, je me suis mordue la lèvre inférieure. Un geste si inconscient que je ne m'en suis même pas rendu compte.
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 21
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Im Chae Rin / Lee Jae Sun
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Jeu 15 Juin - 2:03
I was wondering if after all

these years you'd like to meet.


Quand elle me parlait de son chat, je ne pouvais pas m'empêcher de faire le gros jaloux pour l'embêter un peu et elle en rajoutait une couche, jouant à 100 % dans mon jeu. C'était une des raisons pour lesquels j'aimais vraiment Yu Jin de tout mon cœur. Je savais que peu importe si ma blague était nulle où peu importe à quel point j'étais ridicule elle me suivrait envers et contre tout et ne me laisserais pas m'enfoncer dans la solitude. D'ailleurs pour jouer encore un peu je faisais une moue.

Ouais ben ce soir c'est avec moi que tu dors. Toc le chat.

Oui j'avais profité d'une fausse dispute et d'une fausse jalousie pour l'inviter à rester ici. Et alors ? Les rues de Busan n'étaient pas sûres la nuit. Ou peut-être que si. Je n'en savais absolument rien mais je m'en foutais royalement. Je ne préférais pas prendre le risque. Elle restait avec moi et c'est tout. Dormir tout serré contre elle ça me plaisait bien. Puis si je me réveillais demain avec le nez dans ses cheveux au moins je serais certain que je n'ai pas rêvé.

Ensuite j'allais lui confier ma clef. Ça me semblait être une excellente idée. Elle pourrait venir ici quand elle le voudrait, la porte serait toujours ouverte et si elle venait à ne pas l'être, elle pourrait l'ouvrir d'elle-même. En tout cas ça avait l'air de faire son petit effet puisqu'elle m'avait offert le même sourire que je lui avais offert. J'étais heureux qu'elle ne cherche pas à me rendre la clef. C'était la sienne maintenant au moins jusqu'à ce que je déménage.

Une princesse mérite un peu plus qu'une boîte à chaussure.

Nous nous étions enfin posés sur le canapé retrouvant cette proximité que nous avions un peu perdu sur le retour à cause du port des sacs de courses et de l'alcool. J'étais content. Elle sentait bon et elle avait bien chaud. Puis elle avait quelque chose d’apaisant et de rassurant. Ce petit truc à la Yu Jin que je ne saurais décrire mais qui pourrait facilement me rendre accro à sa présence. Puis on buvait ensemble. Moi avec du mal et elle avec une étrange facilité. Enfin bon. Je n'y portais pas plus attention puisque je savais pertinemment que j'allais devoir passer aux révélations qui, pour mon plus grand bonheur, s'étaient mieux passées que ce que j'imaginais. En même temps je voyais difficilement comment ça aurait pu se dérouler autrement. Yu Jin m'avait toujours compris et avait toujours été le principal pilier de ma vie. Je m'en voulais d'être parti mais comme je lui avais expliqué, je comptais revenir. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle ait de tels problèmes qui la pousseraient également à fuir Séoul.

Oh. Heureusement. C'est cool. Ouais. Super. C'est qui Woo Shin ?

Je vous vois bien venir. Je n'étais pas jaloux. Pas une seconde. Mais je voulais savoir qui elle fréquentait et si la personne qui l'hébergeait ne représentait pas un danger. Je ne supporterais pas cette idée. Elle me rendrait même complètement fou. Alors je préférais me renseigner. Bon ok je m'étais peut-être un tout petit peu crispé mais ce n'était pas de ma faute. C'était juste comme ça.

Il fallait cependant que je reprenne une conversation normale alors je lui ai un peu parlé de mes parents. Parents qu'elle n'avait d'ailleurs jamais rencontré ce qui était parfaitement normal finalement vu que je n'avais pas le droit d'être en contact trop fréquent avec des autres enfants. Ils ne connaissaient pas son existence et elle ne les avait jamais vus et c'était bien mieux ainsi. C'était pour ça que je ne préférais pas m'étaler sur le sujet ce qu'elle devait avoir compris puisqu'elle lançait une blague sur les orage et le fait qu'elle m'en protégera. Je riais d'ailleurs à ce qu'elle disait.

En effet. Ça résonne de manière horrible dans mes oreilles et ma tête.
Je souriais et embrassais le haut de ses cheveux. Monsieur le Dieu grec apprécie mais il ne pense pas que la minuscule chose à ses côtés puisse faire suffisamment de bruit.

Je la taquinais bien sûr. C'était une façon de cacher que dans le fond, chacun des mots qui pouvaient sortir de sa bouche me touchaient vraiment profondément. Elle était si douce merde c'était pas humainement possible, si ? Tout comme il ne me semblait pas possible d'ouvrir une bouteille de soju de la sorte et de la gober comme elle le faisait. Maintenant que je n'avais plus rien en tête je pouvais me pencher là-dessus. Elle assurait que c'était à cause des soirées qu'elle faisait mais j'en faisais aussi des soirées et je n'avais tout de même pas son aisance. Je prenais cependant une bouteille moi aussi et l'écoutais parler de son don tout en gardant ce que je venais de remarquer dans un coin de ma tête.

C'est absolument génial comme don. Je t'envie sincèrement. Ça doit être trop cool d'avoir le don de pouvoir communiquer avec le monde entier.

J'étais rêveur en lui disant ça et complètement admiratif. Si elle venait à faire un tour du monde elle n'aurait aucune contrainte pour comprendre et se faire comprendre. Franchement c'était quelque chose de génial. J'aurais préféré ça qu'un foutu décuplement des sens à la con. Bon il m'était utile parfois, certes. Mais dans les moments comme ce soir, dans les moments de tempête, il me faisait vraiment chier. Enfin bon, au moins son parfum était meilleur encore grâce à ça.

Je commençais sérieusement à avoir chaud aux oreilles avec l'alcool. Qu'est-ce qui m'avait pris de boire si vite ? Ah ouais. Ma foutue fierté masculine. Quel pauvre idiot j'étais. Pendant qu'elle caressait ma cuisse, je laissais mes doigts de balader sur son avant-bras légèrement songeur suite à sa question. Je n'en savais fichtre rien finalement de ce qu'on pouvait faire maintenant moi. Merde j'aurais dû y penser plus tôt. Je ne voulais pas qu'elle s'ennuie. Vraiment.

On pourrait... Se matter un film ?

Je baissais mon regard vers elle qui semblait déjà me fixer de manière assez assistante. Ça ne me dérangeait pas. Bien au contraire. J'aimais qu'on me regarde et j'aimais encore plus quand c'était de la manière dont elle le faisait. Elle mordait d'ailleurs sa lèvre en le faisant ce qui me fit intérieurement frissonner. Je me demandais bien à quoi elle pouvait penser... Inconsciemment, ou pas, je remontais une main à son visage et passais mon pouce sur sa lèvre. Je ne me rendais compte que quelques secondes plus tard de mon geste et me ravisais en essayant de ne pas rougir.

C'est... Faut pas se mordre. Ça s'appelle de l'auto-cannibalisme et c'est désapprouvé dans la plupart des sociétés ma vieille !
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Jeu 15 Juin - 5:13
i was wondering if after all these years you'd like to meet
kang yu jin & kim ho joo
Ce soir c'est avec moi que tu dors. Cette invitation, si je peux l'appeler comme ça, m'a un peu prise au dépourvu. Dans le même lit? Dans la chambre d'ami? Ou est-ce qu'il avait autre chose en tête? Non, il est comme mon frère, c'est ridicule de penser ça. Sinon, je n'avais pas planifié de vêtements de rechange pour le lendemain, ni rien à porter pour dormir. Ah, et puis je pouvais bien demander à Ho Joo un pyjama non? Et pour mes vêtements, au pire je peux les remettre... ou lui demander de les laver. L'autre problème c'est Gyeojin... hm, j'écrirai à Rosalee. Elle adore ce chat, et elle est comme sa deuxième mère. Et comme ça, en l'avertissant, elle ne s'inquiètera pas si je ne suis pas dans ma chambre et qu'elle veut venir me voir.

« Okay, si t'insiste! Mais je dois écrire à ma meilleure amie avant. Elle habite aux résidences aussi, et elle a le double de ma porte alors elle peut s'occuper de mon chat si j'ai besoin. » J'ai sorti mon téléphone portable, un sourire mesquin aux lèvres. « Tiens, je pourrais prendre une photo de toi et la mettre comme fond d'écran, moi aussi! Mais je vais faire comme toi et je vais la prendre en secret, comme ça tu seras encore plus mignon~ »

[text - michin yeoja] hey bae~ je vais dormir chez mon ami d'enfance ce soir! c'était pas prévu haha mais je suis à genre busanjin et y'annonce des orages et j'ai pas de parapluie lmao bref t'as le droit d'aller voir gyeojin (pls do) et voler mon dew ily

Bon, une bonne chose de faite! Rosalee était avertie, et moi je savais quels étaient mes plans pour ce soir. Je n'ai pas dit à Rosalee qu'on s'était acheté du soju parce que je n'ai pas envie qu'elle s'inquiète. Je sais qu'elle n'apprécie pas particulièrement ma consommation d'alcool... mais bon, je fais ce que je peux. Et puis j'arrive à diminuer, ces temps-ci! Aujourd'hui est une occasion spéciale, et je n'allais pas laisser mon alcoolisme la ruiner. Je n'allais pas trop boire, juste comme une personne normale, et j'allais recommencer mes efforts pour rester sobre plus tard. De toute façon, me problèmes étaient le moindre de mes soucis. Ho Joo a réussi à me faire rougir plusieurs fois dans la soirée, et encore maintenant en m'offrant le double de la porte de son appartement et en me considérant comme une princesse. Cet idiot a toujours le mot juste pour me faire craquer.

Blottis l'un contre l'autre, nous avons commencé à parler de choses sérieuses. Son départ, son don; mon propre don et mon départ. Sans oublier l'alcool que nous avions commencé à boire. Je n'avais aucune idée de la tolérance de Ho Joo, mais je sais qu'une bouteille ce n'est pas suffisant pour que je ressente quelque chose. À deux probablement, mais je miserais plus sur trois. Je n'ai pas pu m'empêcher de pencher ma tête sur le côté (c'est la faute de Saki, elle commence à déteindre sur moi... ah, l'amour) lorsque j'ai entendu le ton de Ho Joo changer un peu à la mention de Woo Shin. Il ne se rappelle pas de lui?

« Ah tu te souviens pas de lui? Mon cousin Woo Shin, tu sais le patineur artistique! Boulet! » J'ai pris une gorgée de soju en riant. « Aaah mais il est pas resté à Séoul super longtemps, c'est peut-être pour ça. »

Mais bon, là était le moment de détendre l'atmosphère. J'ai eu une soudaine réalisation à propos de sa peur des orages, et j'ai associé le tout à son don. Il a confirmé mes dires. Ah, pauvre Ho Joo. Ça doit être terrible, de souffrir à chaque fois qu'il y a un orage parce que les sons sont trop forts. J'ai rigolé suite à sa dernière remarque. Il croit que j'allais combattre le bruit par le bruit? J'ai caressé ses cheveux de plus belle et j'ai déposé mes mains sur ses joues en faisant une moue.

« Tu crois vraiment que je vais faire davantage de bruit? Je veux te protéger, pas te tuer, tu sais! » J'ai déposé un baiser sur sa tête. J'avais peur qu'il aie déjà mal. Je sais que j'ai tendance à parler fort parfois... j'espère qu'il se sentira à l'aise de me demander de baisser le ton si je parle trop fort. « Non, je vais te... te serrer dans mes bras, et te caresser le dos, et cacher tes oreilles avec mes mains... et m'assurer que tu vas bien. »

J'étais déjà rendue à ma deuxième bouteille de soju. En boire était devenu beaucoup trop naturel, c'en était presque effrayant. Je l'ouvrais avec ma main nue avec une étrange facilité qui ne me dérangeait pas, mais je me suis rapidement rendu compte que j'ai eu un comportement qui trahissait mon problème d'alcool. J'ai tenté de sauver le coup en disant que l'université m'a endurcie et que j'étais habituée à cause des partys. Ce n'est pas tout à fait un mensonge. Je ne savais pas trop pour lui, mais aux résidences il y a souvent des partys, même parfois un par semaine ou plus. On est une grande famille, à force. Et comme on boit beaucoup mais qu'on est pauvre, on a pas nécessairement quelque chose sous la main pour déboucher une bouteille. On apprend à le faire avec les moyens du bords. Souvent, la paume d'une main.

« Ça serait dément comme don si je pouvais communiquer avec lui aussi, mais je peux que comprendre ce que les autres dit. Même si parfois j'aimerais mieux pas... » Je me suis mise à penser aux quelques fois où j'ai entendu des touristes parler de quelqu'un en mal, ou même moi. Par exemple sur mon physique. Quand mon don fonctionne à ce moment, ça me rend triste. Je pourrais me retourner, leur parler en anglais et faire genre "tu sais j'ai compris ce que t'as dit sur moi", mais je n'ai pas la force mentale de le faire. « Mais bon, c'est pratique! Ça m'a aidé à apprendre l'anglais, le japonais... oh et le langage des signes! C'est cool non? Ton don aussi il doit être pratique parfois. Il n'a sans doute pas que des points négatifs. »

Mais maintenant, on fait quoi? Je me suis renseignée auprès de Ho Joo. Peut-être avait-il quelque chose de prévu? Sinon, on trouvera bien ensemble. Nous sommes similaires sur beaucoup de choses, alors je crois que trouver une activité qui nous plaira les deux sera assez facile.

« Un film...? »

Je le regardais avec une tendresse inégalée, par pur inconscience. Je me mordillais la lèvre inférieure aussi pour la même raison. Je ne me rendais pas compte de tout cela, c'est sans doute à cause de l'alcool. Ça, ajouté à ma main qui caresse sa cuisse et sa main qui caresse mon avant-bras... c'était un peu intime, comme moment. Mais comme j'ai dit, je ne m'en rendais pas compte, et ce seulement jusqu'à ce que Ho Joo caresse mes lèvres se son pouce. J'ai senti mon coeur arrêter et mon corps au complet se remplir de frissons. Mais que fait-il?

« De quoi tu parles, je me suis pas mordu, tu dis n'iiiimporte quoi! » J'ai glissé ma tête le long de ton torse pour venir la déposer sur ses cuisses et m'étendre sur son canapé. Encore une fois, l'alcool me faisait faire de drôles de choses. Mais il a des cuisses confortables, Ho Joo! Je pourrais y dormir n'importe quand. « T'as quoi comme film? Je m'y connais pas très bien~ si un jour tu passes dans ma chambre aux résidences tu vas voir, j'ai pas de film mais j'ai des tonnes de jeux vidéos! Hehehe »

Je me suis servie de ma main libre, celle qui n'avait pas de bouteille de soju à tenir, pour agripper le bras de Ho Joo et le caresser de mes doigts. J'ai bu une autre gorgée, mais pour que ça soit plus facile je me suis résolue à devoir me rasseoir. Bon. J'ai quand même appuyé mon dos sur Ho Joo pour me blottir contre lui encore plus qu'avant. Le dos de ma tête est venu s'appuyer contre son torse, proche de son coeur. Entendre les battements m'aide à me rassurer. C'est idiot, mais si ça fonctionne...
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 21
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Im Chae Rin / Lee Jae Sun
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Dim 2 Juil - 16:42
I was wondering if after all

these years you'd like to meet.


J'avais balancé mon invitation comme ça sans lui demander son avis pendant ma crise de jalousie envers son chat mais je n'avais pas vraiment pensé au fait que cette petite chose aurait besoin de nourriture quand même ou un truc du style. Elle avait cependant accepté ce qui m'avait arraché un large sourire. Il fallait que je pense à remercier sa meilleure amie d'exister un jour. Grâce à elle j'allais passer la nuit entière avec ma Yu Jin. J'étais le plus heureux des hommes à ce moment. Je faisais cependant une moue quand elle me parlait de me prendre en photo en secret pour me mettre en fond d'écran également. Je frottais doucement sa tête avec mon point.

Eh. Je ne te permets pas ! C'est mon truc ça. Tu n'as pas le droit de le reprendre.

Je la laissais ensuite écrire son texto. Ce serait fâcheux qu'elle oublie finalement et qu'elle soit obligée de rentrer parce qu'elle n'a pas prévenu. Pendant ce temps je buvais un peu donc. Heureusement que les jeunes écrivaient vite en majorité. J'avais envie de perdre le moins de temps possible. D'ailleurs j'allais vite chercher ma clef. Ça aussi ce serait chose faite comme ça. Je la lui donnais et elle rougissait encore. La pauvre. Elle était plus rouge qu'autre chose ce soir. Mais en même temps elle était si mignonne quand elle rougissait. Je me demandais d'ailleurs su ne faisais pas un peu exprès de provoquer ça. Oh et puis merde tant pis. J'aimais bien l'idée qu'elle soit touchée par mes intentions au point d'en rougir.

On parlait après ça de choses plus sérieuse que nous étions obligé d'évoquer afin de pouvoir faire repartir notre amitié de zéro. Enfin façon de parler quoi. Pas de tabou ou de non dit. Rien de tout ça. Juste nous et la vérité. Puis cette proximité nous rendait à l'aise malgré le fait que nous parlions de notre séparation imprévue. Puis elle me parlait de Woo Shin dont je ne me souvenais pas. J'avais été un peu sec malgré moi quand je lui avais demandé qui c'était mais je me sentais clairement con quand elle me répondait. C'était à mon tour de rougir maintenant. Son cousin. Mais bien sûr.

Je te taquine ! Bien sûr que je m'en souviens... Pour qui tu me prends ? Ahah... Ah..

J'étais vraiment gêné là. Mais heureusement elle se mettait à parler d'autre chose. Des orages et de ma peur de ces derniers. Même un sujet comme ça me mettait plus à l'aise que ce que je venais de dire. Je confirmais donc ce qu'elle pensait. Quand j'étais petit je souffrais à chaque orage et je n'avais pas eu la chance d'avoir des parents qui mettaient leurs mains sur mes oreilles en chantant des berceuses. Non. J'avais juste eu des parents qui m'en mettaient une quand je pleurais un peu trop. Forcément ça laisse des séquelles. Elle voilait prendre la relève et m'en protéger ce qui me touchait vraiment. C'était pas faux. Combattre le bruit par le bruit ne serait pas très malin pour le coup. Encore une fois j'avais dit n'importe quoi. L'alcool commençait à monter ?

Son baiser sur ma tête coupait ma réflexion. Tellement mignonne. Je souriais de manière niaise comme un imbécile et ce qu'elle me disait ensuite ne m'aidait pas vraiment à me calmer. Pas du tout même. Je posais ma tête sur son épaule pour cacher mes joues rosies par ses mots. Puis quand je fus calmé je buvais de nouveau faisant comme si rien ne s'était passé.

Heureusement que je t'ai maintenant.

Je la regardais ouvrir sa bouteille avec sa paume ce qui m'impressionnait vraiment. Moi je ne savais que les ouvrir avec un briquet et encore. C'était une fois sur douze. J'allais à des soirées aussi par moment et pourtant je ne savais pas faire ça. Bon en même temps pendant les soirées étudiantes je ne buvais pas énormément. Les seuls moments où je buvais vraiment beaucoup c'était quand j'étais avec Aiden. Là c'était catastrophique. Je buvais vraiment trop.

Enfin bref. Je parlais de son don que je trouvais vraiment cool. J'étais content que nous en parlions de cette manière ensemble. Je savais que des gens étaient gênés par ceux qui avaient des dons. Même ceux qui en possédaient parfois. Mais là on était juste détendus.

Oh merde. Je pensais que tu pouvais répondre. Ouais du coup c'est pas si dément. Mais c'est quand même cool. Enfin ouais sauf dans certains cas. C'est cool que tu ais pu apprendre avec. Le mien me sert pas mal dans mon travail ouais. C'est plus simple de composer les bouquets selon les odeurs.

Et c'était à peu près tout. Bon il y avait aussi quand je sortais. Je pouvais entendre ce que les gens disaient à mon propos en bien ou en mal. C'était pratique. Je savais qui je pouvais draguer ou non au moins. Mais ça pas besoin de lui préciser. Elle me connaissait. Même si je le passais sous silence j'étais certain qu'elle pouvait le deviner. D'ailleurs elle me demandait ce qu'on pouvait faire et je lui proposais de regarder un film. D'ailleurs je baissais les yeux vers elle et je n'aurais jamais dû. J'étais tombée sur l'image la plus... Perturbante de toute ma vie sans doute. Elle était belle et sa manière de se mordre la lèvre était irrésistible. D'ailleurs je me retrouvais à la caresser avec mon pouce malgré moi alors j'avais sorti une plaisanterie que je remerciais mille fois mon cerveau d'avoir trouvé là sur le tas.

Si tu te mordais ! J'ai vu !

Elle laissait tomber sa tête sur mes cuisses et je caressais doucement ses cheveux en la regardant. Puis malgré moi et encore une fois sans m'en rendre compte je caressais sa joue toute douce puis son cou. J'étais tellement plongé dans ma réflexion à sa question que ma main se baladait toute seule sur sa peau.

Comme film j'ai... Pas mal de films d'horreur et j'ai aussi des films comique. Puis... Le reste c'est des films d'auteur principalement.

C'était à son tour de caresser mon bras. Ça me faisait frissonner. Comme une décharge électrique qui partait du bout de ses doigts jusque dans mes chaussettes en passant par la racine de chacun de mes cheveux. Puis elle s'est replacée contre moi ce qui me fit rire.

Je vais quand même devoir me lever pour mettre le film !

Je le faisais d'ailleurs. Sur le chemin entre le canapé et la télé je titubais un peu. On va juste dire que je ne m'étais pas levé depuis longtemps. Ouais. Voilà. C'est bien ça ! Finalement on optait pour Kill Bill. C'était un film sympa alors bon. Puis je n'étais même pas sûr de vraiment suivre. Enfin bref. Une fois le dvd mis je retournais m'asseoir à côté d'elle et je la tirais contre moi mais j'avais tellement peu de force qu'en tirant je me soulevais je ne sais trop par quel miracle et je me retrouvais moi contre elle. La tête contre elle. La tête posée dans ses seins. J'explosais de rire sans trop savoir pourquoi. Sans doute pour dissimuler ma gêne.

Pardon~

Ouais là j'étais complètement ailleurs. Je laissais aller mon poids pour finir mon ascension vers ses cuisses. Ma tête passait contre son ventre et s'écrasait enfin. Je riais encore et d'un coup pris de lucidité je reprenais mon sérieux et je me redressais d'un coup. J'étais rouge comme jamais et... J'étais vraiment très proche d'elle. Je déglutissais en plongeant dans son regard.

Pardon Yu Jin je...

Je n'avais pas la force de finir ma phrase. Merde. L'alcool était monté d'un coup et je ne m'étais pas rendu compte que là j'avais peut-être un chouilla trop empiété dans son espace vital. Cependant... Mon corps ne semblait pas en avoir assez puisque ma main se posait sur sa joue. J'avais l'impression que l'écart entre nous n'avait de cesse de rétrécir.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Dim 2 Juil - 23:24
i was wondering if after all these years you'd like to meet
kang yu jin & kim ho joo
« Nah mais je vais le reprendre si je veux! », lançai-je en lui tirant la langue.

J'ai pris mon téléphone en feignant de prendre une photo de mon ami pour le narguer, mais je ne l'ai pas fait. Il fallait que j'écrive à Rosalee pour s'assurer qu'elle s'occupe bien de mon chat. J'ai parlé des orages et de mon manque de parapluie pour justifier que j'allais dormir chez Ho Joo, espérant qu'elle ne se moque pas trop de moi ou qu'elle ne se pose pas de questions. Après tout, c'est mon ami d'enfance. Pourquoi se passerait-il quelque chose entre nous? Entretemps, il m'a donné une clé pour son appartement. L'attention m'a prise au dépourvue, et j'ai rougi. Je ne m'attendais pas à ce qu'il fasse ça pour moi. Ça prouve à quel point je compte pour lui, et vice versa. Maintenant, j'avais seulement envie de le serrer dans mes bras jusqu'à la mort. Mais il fallait que je retienne. Buvons. Tout en buvant, nous avons décidé de parler d'un peu de tout et de rien pour être capable de bien repartir de zéro et comprendre ce qu'on devient. J'ai rapidement mentionné mon parcours et le fait que mon cousin m'aie hébergé, mais il ne semblait pas se souvenir de lui.

« T'es drôle Ho Joo. T'as autant de mémoire que moi! »

La discussion est devenue plus sérieuse. Les dons. J'ai appris qu'il en avait un, que ses sens sont décuplés. Je sais qu'un don peut ruiner une vie, alors je garde généralement le mien secret. Le sien a des répercussions un peu plus solides sur sa vie, par contre. J'ai fait un plus un et j'ai réalisé que c'est pour ça qu'il n'aime pas les orages, ils lui font du mal au oreille. Et là je lui ai promis que j'allais être là pour lui cacher les oreilles si le tonnerre venait à se pointer le bout du nez une nouvelle fois. Sa tête qui se dépose sur mon épaule me fit rigoler doucement. Cette fois-ci, j'ai l'impression que c'est moi qui protège quelqu'un. D'habitude c'est l'inverse et je me sens si vulnérable... même si je le suis réellement. Cette cicatrice à ma lèvre s'amuse à me le rappeler à chaque fois que je me regarde dans le miroir.

« Ça devrait être moi qui devrait dire ça, tu sais. »

J'ai entendu ma voix craquer alors que je terminais ma phrase en me rappelant les événements de cette soirée-là. C'est con, j'avais réussi à oublier. J'ai chassé ses pensées en buvant toujours plus d'alcool, terminant une bouteille au passage et en ouvrant une autre un peu par réflexe sans toutefois l'entamer. Ce geste est normal, pour moi, une alcoolique qui ne s'assume pas trop. Je n'ai même pas remarqué la surprise dans le visage de mon ami.

« Oh mais ça serait bien trop cool si je pouvais répondre! Mais je crois que ça me ferait peur en même temps, haha. » J'ai bu quelques gorgées d'une autre bouteille, on s'en fout si je suis saoule. « Au moins ton don t'es utile aussi. Pouvoir agencer les bouquets selon les odeurs c'est un véritable talent. Je suis certaine que tu fais fureur! »

Maintenant que nous avions parlé un peu, il fallait trouver quoi faire. Peut-être que Ho Joo avait quelque chose de prévu? Mais peut-être pas non plus. Il m'a proposé de regarder un film, idée qui me plaisait bien. Ça allait me permettre de rester tranquille et me blottir contre lui toute la soirée pour m'assurer qu'il n'allait pas disparaître. Je serais complètement inconsolable si je me rendais compte qu'il n'était pas vraiment là et que tout ça était un rêve. Pleurer jusqu'à en mourir, ça se peut? Bref, j'étais blottie contre lui, parce que je me sens bien dans ses bras. Selon lui je me suis même mordue la lèvre mais je ne m'en suis pas trop rendu compte. Je reste dans le déni, mais je suis un peu gênée. J'ai peut-être trop bu pour m'en rendre compte. Eh merde. On s'en fout, on oublie. Ma gêne est disparue rapidement, surtout avec la douceur dont il use pour caresser la peau de mon cou. Ça me fait frissonner.

« Hmmmm... vas-y, je te laisse choisir. Je te fais confiance! » C'est vrai, il doit se lever pour faire jouer le film. J'en ai pas trop envie, je l'avoue... « Oh ouais. J'attends ton retour avec impatience~ »

Il a finalement opté pour Kill Bill. Je l'avais déjà regardé quelques fois, mais c'est un classique dont on ne se tanne pas. J'ai suivi mon ami du regard alors qu'il se lève pour mettre le film, jusqu'à ce qu'il marche en ma direction une fois le film allumé. Je ne sais pas trop si les muscles de Ho Joo l'ont lâché ou si les miens étaient d'une force phénoménale (c'est vrai que je vais au gym souvent ces temps-ci...), mais lorsque mon ami a voulu me ramener contre lui à son retour sur le canapé c'est plutôt lui qui s'est retrouvé sur moi. La tête un peu plus bas que prévu, je crois. Si ça avait été n'importe qui, sauf peut être Rosalee, je l'aurais repoussé immédiatement. Ma poitrine n'est pas un terrain de jeu pour quiconque le veut. Mais Ho Joo... non, ça ne me dérange pas du tout qu'il s'y repose la tête. Il peut y rester aussi longtemps qu'il le veut. L'alcool doit faire effet plus que je le crois. J'ai ri en même temps que lui, amusée. Et le voilà qu'il glisse encore. Que ce soit voulu ou par un manque de force, je m'en moque. Je le laisse faire. Quand sa tête a terminé sa descente, j'ai ressenti comme un choc électrique dans mon estomac. Inconsciemment, je me mords la lèvre et je prends une grande respiration.

« Yah, qu'est-ce que tu fais? »

Je ne suis pas vexée, au contraire. Mon ton amusé camoufle la petite gêne que je peux ressentir. Petite est le mot clé, évidemment. Il s'est relevé d'un coup, et je me suis surprise à ressentir de la déception. Le souffle coupé, j'ai dirigé mon regard vers lui. Il est si proche... j'ai l'impression d'agir un peu par automatisme. Sa main sur ma joue me fait frissonner un peu. Qu'est-ce que je fais? Non, ne soit pas idiote Yu Jin. C'est ton ami. Tant pis. Il me repoussera s'il le faut. Cette proximité me tue trop pour que je reste immobile. J'ai donc approché mon visage du sien pour que les quelques millimètres qui nous séparent deviennent nuls. Pourquoi ses lèvres sont-elle si douces? C'est inhumain, presque cruel. Ça me donne envie de les garder pour moi. Mon baiser est d'abord doux, un peu timide, mais je l'ai inconsciemment prolongé avec un peu plus de passion. Ou était-ce inconscient?

J'ai glissé une main le long de son bras jusqu'à atteindre son cou, caressant sa peau de mes doigts doucement. Mon autre main a fait de même mais a continué sa course un peu plus bas sur son torse pour finalement se stationner au milieu de son dos. Mon coeur bat si fort, c'en est presque étourdissant. Je me rapproche un peu de lui pendant qu'une petite voix à l'intérieur de moi me dit que je suis conne et que je devrais arrêter et m'excuser. Mais je la repousse d'un coup de poing imaginaire. C'est con, je savais que la proximité que je pouvais avoir avec Ho Joo me faisait du bien mais je ne croyais pas en avoir besoin autant.
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 21
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Im Chae Rin / Lee Jae Sun
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Lun 3 Juil - 1:16
I was wondering if after all

these years you'd like to meet.


J'ignorais volontairement son débordement d'insolence. J'avais eu ce que je voulais de toute façon. Elle allait dormir avec moi et son chat serait sûrement entre de bonnes mains alors que demander de plus ? Elle oublierait de prendre la photo sans même que j'insiste pour qu'elle ne le fasse pas. Bon j'avais eu un peu peur quand elle avait sorti son portable certes mais visiblement elle ne l'avait pas prise. C'était bien ce que je pensais. Elle allait oublier. Je la connaissais la petite hein. Elle était comme moi. Mais en pire ! Toc ! D'ailleurs en parlant d'oubli, son cousin était totalement passé à trappe. Heureusement qu'elle ne se concentrait que là-dessus et pas sur le ton froid que j'avais employé qui reflétait parfaitement la méfiance que j'avais envers les autres hommes qui pouvaient bien lui tourner autour. Je parlais bien de méfiance et non de jalousie. Ce n'était pas pareil. Hum.

C'est ça moque toi ! On verra qui a Alzheimer en premier hein.

Ensuite comme j'avais prévu de le faire depuis la soirée nous parlions de choses plus sérieuses c'est-à-dire nos dons respectifs et quelques autres trucs comme les raisons de mon départ. Elle méritait de savoir et même si ce n'était pas très plaisant de changer si vite d'atmosphère, tout se passait finalement bien. Yu Jin avait toujours eut ce truc qui me faisait me sentir à l'aise peu importe ce qu'on fait ou de quoi on parlait. C'était comme ça. Juste comme ça. C'était Yu Jin. Et c'était une des nombreuses, très nombreuses raisons qui faisaient que je l'aimais de tout mon cœur.

J'en suis pas si sûr.

Je m'étais caché contre elle. Bien sûr c'était gênant. Je n'avais pas l'habitude de dire ce genre de chose et encore moins de le penser sincèrement. Je me demandais encore comment j'avais pu attendre si longtemps avant de retourner vers elle. Tout m'avait tant manqué... Son odeur surtout qui se glissait dans mes narines alors que j'étais contre elle. Tellement enivrante. Et dire que demain mes draps sentiraient la même chose. Ça sonnait un peu pervers psychopathe non ? Peu importe. Quand il s'agissait d'elle de toute façon je divaguais à coup sûr l'alcool n'aidant pas vraiment. D'ailleurs en parlant de ça je me redressais pour pouvoir continuer à boire avec elle.

Je ne sais pas. Je ne suis pas sûr que les clients puissent apprécier à leur juste valeur les fleurs et leurs senteurs. C'est dommage.

Je ne voulais pas de ce fait dire que je me sentais supérieur ou quoi. Loin de là d'ailleurs. Mais certaines fleurs ont un parfum vraiment subtil. Quand mon don était au repos je n'étais même pas capable de les sentir. C'était toujours ennuyeux quand j'étais en pleine confection de bouquet. Pourtant j'essayais vraiment de m'entraîner jours après jours mais ce n'était pas vraiment simple. Mon patron me gardait. C'était tout ce dont j'avais besoin. Mon travail était trop important pour moi.

Enfin bref. Il était grand temps de faire quelque chose de cette soirée. On ne pouvait pas simplement rester là à se caresser pendant des heures bien que l'idée ne soit pas si dérangeante. Mais autant le faire devant un film ou quelque chose du style. C'était donc à contre-cœur que je la chassais de mon torse et que mes doigts quittaient sa peau. Je devais me lever pour démarrer Kill Bill. C'était au moment où mon corps se retrouvait à la verticale que l'alcool fit tout un tour dans mon sang je crois bien. Je titubais donc jusqu'à la télévision et aussi sur le chemin du retour. J'étais vraiment bizarre d'un coup. Tellement bizarre qu'au lieu de la serrer contre moi, je tombais sur elle. Sur un endroit assez intime d'elle, sa poitrine. Et le pire c'est que j'avais continué ma descente jusqu'à ses cuisses. Je ne me rendais compte que tard finalement que j'étais là entrain de rire comme un con avec la tête entre ses jambes. J'avais eu la bonne idée de me redresser faisant le même chemin qu'à l'instant mais dans l'autre sens alors forcément une fois à destination je me retrouvais très proche de son visage et de ce fait de ses lèvres. Je m'excusais bien sûr même si ça semblait l'avoir amusée. Mais en parallèle ma main caressait sa joue. Je me demandais même si l'écart entre nous ne diminuait pas... Doute qui fut rapidement confirmé puisque que l'écart entre nous devenait inexistant pour de bon.

18+:
 
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Lun 3 Juil - 3:59
i was wondering if after all these years you'd like to meet
kang yu jin & kim ho joo
Feigner de prendre une photo de mon ami alors que j'envoyais plutôt un message texte m'avait bien fait rire. Je n'avais pas vraiment pu voir la peur dans ses yeux. Une chance, probablement que je me serais sentie coupable même si je faisais que blaguer. De toute façon, nous nous étions rapidement retrouvé sur le canapé à parler de tout et de rien, l'idée de la photo étant loin dans mon esprit. Déjà pompette, je me suis un peu moquée de mon ami alors que je me rends compte qu'il a oublié l'existence de mon cousin. Mais il a la même mémoire que moi, c'est à dire absolument nulle.

« Tu sais que je me suis auto-moquée en disant ça? De toutes façon je gage qu'on aura Alzheimer en même temps! »

C'est à croire que Ho Joo et moi, on est la même personne. Blagues à part, le sérieux de la discussion m'avait par accident rappelé les événements un peu trop récents de mon dernier rendez-vous galant avec un homme qui n'était que belles paroles. J'ai tenté de tout chasser, avec succès je crois, même si ma voix s'est brisée à une reprise ou deux. L'alcool m'aidera. En attendant, Ho Joo était blottit contre moi. Les rôles sont inversés. J'avais l'impression de le protéger même si j'ai l'impression que c'est moi qui doit être protégée. Peut-être que finalement, il faut qu'on se protège mutuellement. Nous sommes vulnérables d'une manière qui nous est propre. Lui parce que son don lui fait vivre la misère à chaque fois que le bruit est trop fort comme lors d'un orage, moi parce que je suis trop naïve et parce que je suis une femme. C'est dommage, mais c'est comme ça. Au moins, son don a un côté positif. Tous dons a un côté positif, je crois... non? Ça ne servirait à rien, sinon.

« C'est dommage. Tes clients gagneraient à reconnaître la passion que tu mets dans ton travail. Juste au bouquet que tu m'as fait... je le sens. C'est vraiment le meilleur boulot pour toi. »

Ce que je lui dis, je le pense. Ho Joo m'aurait dit qu'il travaille comme ingénieur et je ne l'aurais pas cru. Fleuriste, ça lui va parfaitement. C'est doux, c'est délicat, c'est... lui. Peut-être que c'est pour ça que j'aime tant être blottie contre lui. Il est délicat bien qu'il me donne l'impression d'être en sécurité dans ses bras. Je n'ai pas envie de rompre le contact, mais je dois le laisser se lever pour le film. Il titube, et à son retour il tombe. Sur moi. Sur ma poitrine, puis mes cuisses. Je ne sais pas si c'est l'alcool qui me donne cette impression, mais c'est comme si les événements se sont bousculés. Une seconde il était debout, l'autre il avait son visage à quelques millimètres seulement du mien. Invitant.

18+:
 
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 21
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Im Chae Rin / Lee Jae Sun
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Ven 21 Juil - 0:15
I was wondering if after all

these years you'd like to meet.


JCette Yu Jin me faisait décidément beaucoup rire ce soir. J'étais tellement heureux de l'avoir retrouvée et invitée à la fête des lumières. J'étais en train de passer une soirée absolument magique et j'espérais que ce soit le cas pour elle aussi. D'ailleurs je riais de bon cœur à sa remarque sur Alzheimer me contentant d'une petite tape amicale sur le font comme réponse. Elle n'avait pas tort en tout cas. Notre mémoire nulle était l'un de nos nombreux points communs et je ne me l'étais jamais caché.

Ensuite on parlait de choses et d'autres un peu plus sérieuses ce coup-ci. Il fallait bien mettre les choses à plat pour repartir sur de bonnes bases pas vrai ? Enfin j'imagine. On en était arrivés à divaguer jusqu'aux bons et mauvais côtés que pouvaient avoir nos dons respectifs et donc j'avais naturellement parlé de mon travail. À sa dernière remarque je répondais par un simple haussement d'épaule. Ce serait inutile de parler là-dessus pendant des heures. Les gens étaient plutôt stupides et ne savaient pas apprécier les belles choses à quelques exceptions près. J'étais tout à fait certain que Yu Jin faisait partie des rares personnes respectables qui pouvaient voir ce qui était bon et ce qui ne l'était pas.

Mon manque de réponse à ses deux dernières remarques s'expliquait aussi par le fait que l'alcool était bien en train de prendre le dessus sur ma capacité à former une réponse construite et réfléchie. D'ailleurs mon corps aussi avait du mal à suivre puisque je m'effondrais sur elle et sur des endroits plutôt gênants de son anatomie en plus de ça. Enfin bon. J'avais réussi à me relever et à m'excuser mais là tout était allé très vite. Son visage, sa peau, son odeur, le bruit des battements de son cœur dans sa poitrine que mon visage avait effleurée, son regard, ses yeux, ses lèvres... Tout semblait m'appeler. J'avais donc cédé et je l'avais embrassée sans trop comprendre pourquoi ni comment nous en étions arrivés là. J'en avais envie point barre. Je n'étais pas du genre à refouler mes pulsions et, en plus de ça, elle semblait tout à fait d'accord avec ces dernières.

18+:
 
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Ven 21 Juil - 0:33
i was wondering if after all these years you'd like to meet
kang yu jin & kim ho joo
18+:
 
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 21
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Im Chae Rin / Lee Jae Sun
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Ven 1 Sep - 15:08
I was wondering if after all

these years you'd like to meet.


18+:
 
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Ven 1 Sep - 16:08
i was wondering if after all these years you'd like to meet
kang yu jin & kim ho joo
18+:
 
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 21
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Im Chae Rin / Lee Jae Sun
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Mer 20 Sep - 21:56
I was wondering if after all

these years you'd like to meet.


18+:
 
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Sam 23 Sep - 1:59
i was wondering if after all these years you'd like to meet
kang yu jin & kim ho joo
18+:
 
junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 21
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Im Chae Rin / Lee Jae Sun
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Jeu 5 Oct - 21:33
I was wondering if after all

these years you'd like to meet.


18+:
 
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Mer 11 Oct - 5:49
i was wondering if after all these years you'd like to meet
kang yu jin & kim ho joo
18+:
 
junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 21
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Im Chae Rin / Lee Jae Sun
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Mer 8 Nov - 15:25
I was wondering if after all

these years you'd like to meet.


18+:
 
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
I was wondering if after all these years you'd like to meet. [Ft. Kang yu Jin | 18+]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER (demande de partenariat)
» Few years ago...
» 30 years, still young
» Twenty-four Years Later
» 30 YEARS STILL YOUNG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: BUK-
Sauter vers: