AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 can we start anew? ♠ feat. kim hae won

avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Buk
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Mer 22 Mar - 19:20
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won
suite de drown the pain away
   
C'était ça, ou l'hôpital. Je n'ai jamais compris d'où ma peur irrationnel des médecins et des hôpitaux venait, mais j'avais toujours la nette impression que ces hommes et ses femmes masqués vêtus d'un sarrau ne pouvaient pas être de confiance. Comme s'ils allaient profiter de mon état de vulnérabilité et user de leurs ressources pour me transformer en une marionnette. Non, l'hôpital, c'est non. Si j'avais vraiment besoin d'y aller, j'irai lorsque je me saurai lucide et apte à résister si quelque chose m'arrivais. Mais dans mon état, je ne pouvais rien, et je ne valais rien. Je ne connaissais pas Hae Won. Tout ce que je retenais d'elle, c'est le regard rempli de jugement qu'elle m'a lancé lorsque je me suis assise au bar, le malaise qu'elle devait vivre à cause de ma présence au bar, et, surprenamment, sa non réticence à essayer de m'aider. C'était probablement pour la forme, pour la réputation. Après tout, qui voudrait entrer dans un bar où une jeune fille en détresse avait été laissée à elle-même par la barmaid? Jamais je ne pouvais croire qu'elle m'aurait aidé de son plein gré. Ou n'importe qui, d'ailleurs.

Au moins, j'étais debout, et capable de marcher un peu. Je ne me souviens pas quelle heure il était lorsque nous avons quitté le 302, ni quelle heure il était lorsque nous sommes arrivées chez Hae Won. Je n'ai pas reconnu l'environnement ou le quartier. Si on me demandait d'y retourner, je n'en serais pas capable. Le temps me semblait affreusement long, les secondes semblaient être des minutes. Malgré la température un peu pluvieuse et le vent frais, j'avais l'impression d'être comme un volcan, mon corps entier émanait assez de chaleur pour contrer le froid et même me faire suer. Pourtant, je n'avais pas bu tant que ça. Enfin bon, l'important pour moi n'était pas de baisser ma température corporelle. Il fallait que je sois capable de mettre un pied devant l'autre, que je reste éveillée, que je reste en vie.

Lorsque j'arrivais à un nouvel endroit, j'avais souvent tendance à regarder un peu partout et analyser où j'étais. Ce soir (ou cette nuit?), c'était un peu différent. Le monde tournait autour de moi lorsque je daignais regarder dans une autre direction que droit devant. L'inconnu me faisait peur, mais beaucoup moins que les hôpitaux. Alors je prendrai mon mal en patience. Je peux faire confiance à Hae Won, je crois. Après tout, sans elle, peut-être que je serais encore couchée sur le sol d'une salle de bain crasse.

Autant le temps me paraissait affreusement long dehors, autant tout m'a semblé se passer rapidement dès que nous étions arrivées. Elle m'a montré où était la chambre d'ami où j'allais pouvoir me reposer, ainsi que la toilette si j'avais besoin. J'étais extrêmement reconnaissante des efforts qu'elle avait fait pour moi, mais dans mon état actuel, j'étais incapable de lui exprimer convenablement. J'ai incliné la tête du mieux que je pouvais en lui disant un faible « merci » , usant de toutes les forces qui me restait. J'espérais qu'elle comprenne ma sincérité. J'ai finalement réussi à me diriger vers la chambre d'ami. Now what?

« Aahh... »

La douleur à la tête était revenue, et cette fois-ci beaucoup plus forte que les autres fois. Peut-être même plus intense que lorsque j'ai reçu le coup. La douleur a tôt fait de m'aveugler, et je cherchais tant bien que mal le lit qu'Hae Won m'avait désigné pour m'asseoir sur une surface moelleuse, juste au cas où je vins à tomber. J'eus quelques spasmes avant de laisser échapper un petit gémissement de douleur, et de finalement laisser tomber ma lutte pour rester éveillée et m'étendre de tout mon long, une main déposée directement sur mes yeux. J'ai senti une larme solitaire couler sur ma joue, ainsi que ma main libre serrer les couvertures. Et puis, le noir absolu. Plus rien.

J'ai eu peine à ouvrir les yeux, tâtant d'abord les côtés du lit où je me trouvais pour caresser Gyeojin. Il n'était pas là, peut-être s'était-il réveillé avant moi? Avait-il suffisamment de nourriture dans sa gamelle? Il m'aurait marché dessus s'il avait faim, il doit être correct. Les yeux finalement ouverts, par contre, j'ai tôt fait de me rendre compte que je n'étais pas dans ma chambre à l'université. Où étais-je? Est-ce que c'est un hôpital? Je me suis redressée dans le lit rapidement. Grave erreur.

« Ah putain ma tête... »

J'ai fermé les yeux, portant mes mains à mon visage pour éviter la lumière pendant quelques secondes, ou du moins le temps de laisser mon corps comprendre que j'étais assise et de laisser mes étourdissements s'en aller. J'ai regardé autour de moi de nouveau, plus lentement cette fois-ci. Ce n'avait rien d'un hôpital, mais je ne reconnaissant pas l'endroit. J'étais encore vêtue comme hier, et j'avais l'impression d'être en lendemain de veille fois mille. Et là, je me suis souvenue de la nuit de fou que j'avais vécue. Le peu d'alcool que j'avais bu, le coup à la tête, la jeune femme au bar... c'est vrai. Elle m'avait emmenée chez elle au lieu de l'hôpital.

Quelle heure il était? Aucune idée. Mon cellulaire n'avait plus de batterie, et je ne trouvais pas d'horloge à proximité. Il faisait clair dehors. Le matin? Je me suis retournée un peu, restant assise sur le lit mais de manière à ce que mes pieds touchent le sol. J'ai passé ma main dans mes cheveux pour les replacer, puis j'ai tâté le fond de ma tête près de l'endroit où j'ai reçu le coup. Pas de sang, ni sur ma tête ni sur le lit. Excellent. J'ai pris une chance et je me suis levée. J'étais capable de rester debout, sans chavirer ou tomber. D'un air confus, j'ai avancé jusqu'à la porte de la chambre, et j'ai regardé autour de moi. Je ne savais plus trop où me diriger, ni même si Hae Won était réveillée. Now what?
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Hae Won
Âge : 22
Occupation : Serveuse au jazzy 302 & dans d'autres endroits
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t230-kim-hae-won
Lun 27 Mar - 22:32
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won


Après avoir rapidement expliqué la situation à ses collègues, Hae Won sortit du bar en titubant un peu, essayant de soutenir du mieux qu'elle pouvait celle qui avait complètement chamboulée sa soirée. Le froid s'immisça rapidement sous la veste beaucoup trop légère que Hae Won portait ce soir et elle pesta en sentant des gouttes de pluie tomber sur son visage.

« Putain, il manquait plus que ça ! »

Elle avait haussé le ton, regardant le ciel d'un œil mauvais Si on lui avait dit quelques heures plus tôt qu'elle aurait dû quitter le travail en avance pour ramener une inconnue décuver chez elle, elle aurait sûrement ri au nez de cette personne. Tout s'était passé tellement vite qu'elle n'avait pas réfléchi à ses actions, les mots étaient sortis de sa bouche beaucoup trop rapidement pour qu'elle les ravale. Elle n'avait pas vraiment eu le choix, c'était ça ou la laisser pour morte sur le sol sale des toilettes.

Tirant légèrement sur le bras pendant de la jeune fille, Hae Won essaya de raffermir sa prise sur elle. Leur équilibre était précaire, beaucoup trop, et les talons qu'elle portait n'aidait pas. Serrant les dents, elle essaya d'oublier les regards amusés ou moqueurs que les passants posaient sur elle. Elles se firent même siffler par un groupe d'hommes complètement éméchés. Fini les sourires charmeurs qu'elle avait l'habitude de faire, Hae Won leur fit un doigt d'honneur avant de continuer à avancer. A côté d'elle, l'inconnue semblait être complètement dans les vapes et n'avait rien remarqué. La barmaid se félicita intérieurement que ce soit elle qui soit tombée sur elle et non un pervers. Vu son état, il aurait pu lui arriver n'importe quoi sans qu'elle s'en rende compte. C'était une des raisons pour laquelle elle avait craqué et proposé de la ramener chez elle. Elle savait combien le monde, surtout nocturne, pouvait être dangereux.

Heureusement, le trajet était court et après quelques minutes de marche, l'appartement de Hae Won fut en vue. Elle mit plusieurs secondes à retrouver ses clés, n'ayant qu'un bras valide et poussa la porte avec soulagement. Elles étaient enfin arrivées et bientôt cette désastreuse soirée serait terminée. Enlevant rapidement ses chaussures, Hae Won posa son manteau sur son canapé noir et se tourna vers la jeune fille.

« Je suppose que tu meurs d'envie de t'allonger ? La chambre est dans cette direction et tu peux utiliser la salle de bain à ta droite si tu veux. Bien que je ne sois pas sûre que te laisser prendre une douche dans cet état soit une bonne idée... »

Ses gestes étaient lents, elle avait elle aussi envie de rejoindre son lit désespérément. Elle pria silencieusement que l'autre soit conciliante et irait rapidement décuver. Elle avait l'air de la comprendre, c'était déjà ça. Accueillant ses remerciements avec désinvolture, Hae Won la conduit à la chambre d'ami avant de s'éclipser dans la cuisine pour prendre un verre d'eau. Sentant le mal de tête pondre, elle prit un cachet et se glissa peu de temps après sous les couvertures moelleuses de son lit.

Le bruit d'une sonnerie la réveilla et Hae Won mit quelques instants à se rappeler de la veille. Elle tourna la tête en direction de son portable, regardant le numéro qui s'affichait sur l'écran. Elle n'avait pas envie de répondre et appuya sur la touche raccrocher avant de s'étirer paresseusement. Il était encore tôt, elle aurait pu se rendormir, c'est ce qu'elle aurait d'ailleurs fait si seulement elle était seule. Elle ne savait pas si l'autre était réveillée ou non mais elle se doutait qu'elle paniquerait sûrement après son réveil. Elle avait elle même fait l'expérience de plusieurs réveils difficiles dans des lits inconnus et savait que c'était déroutant.

Se frottant les yeux, elle se dirigea immédiatement vers la salle de bain pour prendre une douche. Un peu mieux réveillée, elle scruta son reflet dans le miroir et pesta contre les cernes qui avaient fait apparition sur son doux visage. Heureusement pour elle, elle ne travaillait pas aujourd'hui et c'est de meilleure humeur qu'elle se saisit de sa brosse à dent. Elle ria légèrement en entendant les plaintes qui provenaient de sa chambre d'ami avant de se faire la réflexion qu'elle ne connaissait même pas son nom. Décidée à en savoir plus, elle sortit de la pièce et toqua à la porte.

« Tu es levée ? Je vais prendre mon petit déjeuner, tu peux venir.. »

Elle n'attendit pas de réponse et se dirigea prestement vers la cuisine. Elle mourrait de faim et un café ne serait pas de refus.


©️junne.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Buk
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Mer 29 Mar - 5:57
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won
Cet affreux mal de tête ne me quittera pas de sitôt, je crois bien. Peut-être aurais-je dû demander à Hae Won si je pouvais avoir un cachet ou deux avant de me coucher... mais en même temps, comment demander ce genre de choses à quelqu'un que tu ne connais pas quand tu n'es même pas capable de formuler un mot sans t'évanouir ou presque? J'allais payer le prix de ma soirée, je le méritais bien après tout. Ou peut-être pas? C'est drôle, je me souviens de presque toute la soirée sauf la fin. Je me souviens d'être entrée dans la salle de bain, je me souviens que Hae Won s'est présentée à moi et me parlait, mais il y a une coupure à quelque part. J'étais dans une salle de bain, puis je me suis réveillée dans un lit, avec le pire lendemain de veille de ma vie.

Mais tout d'abord, je n'avais pas compris que je n'étais pas chez moi. Je cherchais mon chat, et j'ai paniqué un peu en ne le trouvant pas. Et, sous le choc, je me suis rapidement redressée, action que j'ai immédiatement regretté. Il n'y avait pas de raison d'avoir peur. Je n'étais pas à l'hôpital, et je n'étais visiblement pas chez quelqu'un avait essayé d'abuser de moi. J'avais tous mes vêtements et tous mes effets personnels, même si mon téléphone était complètement à plat. C'était 100% certain que j'étais chez Hae Won, d'où ma réflexion d'auparavant. Je savais que si j'avais été un minimum lucide, même si je ne me souvenais pas de la soirée, j'aurais demandé à quiconque m'hébergeait un cachet pour essayer de survivre au réveil. J'ai finalement réussi à me relever et constater que j'étais en bon état et complètement apte à marcher et me diriger.

Qu'est-ce qui pouvait bien s'être passé? Je savais exactement le nombre de consommations que j'avais bue hier. Deux complètes, deux gorgées d'une (qui s'est retrouvée au sol), et quelques gorgées d'une autre avant qu'Hae Won me la retire. J'étais capable de bien plus, et je n'oubliais jamais mes soirées. Et surtout, je ne faisais jamais de blackout. C'est curieux, mais c'est le passé, maintenant. De retour au présent. Je ne savais pas trop quoi faire. Est-ce que j'ouvrais la porte et je me heurtais à un appartement ou une maison que je ne connaissais pas? Ou est-ce que j'attendais qu'Hae Won donne signe de vie? J'ai rapidement eu une réponse à ma question lorsque je l'ai entendu cogner à la porte et m'annoncer qu'elle allait prendre le petit déjeuner. Hm... ça serait bien, quelque chose à manger, mais mon estomac ne serait pas d'accord dans l'immédiat je crois. Et puis, j'avais un peu mal au coeur... mais peut-être que le fait de manger quelque chose améliorait mon état. Ah, peut-être plus tard. Je ne voulais rien risquer, surtout que je n'étais pas chez moi.

J'ai replacé mes cheveux rapidement, observant mon reflet dans la fenêtre de la chambre pour essayer d'avoir l'air présentable, et j'ai ouvert la porte doucement, scrutant les alentours. Définitivement, je ne me souvenais pas d'être entrée ici. Je ne savais même pas dans quel quartier j'étais, ni comment me rendre aux résidences de l'université à partir d'ici. Je devrai faire confiance à Hae Won une fois de plus. J'ai trouvé vers où se trouvait la cuisine et je me suis avancée, tranquillement mais sûrement, les yeux un peu plissés. La lumière empirait mon mal de tête, qui était déjà lui-même amplifié par la douleur localisée à l'arrière de mon crâne. J'allais sans doute avoir une belle bosse. Avec une douleur pareil, c'était une chance que la blessure ne soit que superficielle et qu'il n'avait même pas eu de sang.

Après avoir frotté mes yeux un peu pour essayer de me débarrasser de ce picotement qui subsistait, sûrement à cause de la fatigue, j'ai lancé un regard confus à Hae Won. Je n'osais plus trop bouger, alors j'étais là, debout à l'entrée de la cuisine, les bras ramenés vers moi-même comme si j'avais froid. La situation était si ambiguë pour moi, je ne savais pas trop si c'était socialement acceptable de m'asseoir à la table de la cuisine comme si de rien était ou si je devais attendre qu'Hae Won me le propose... malgré qu'elle m'avait dit que je pouvais venir avec elle. Ah, que faire...

Je commençais à avoir sérieusement soif, ma gorge s'assèchait de secondes en secondes. J'ai pris une chance, je me suis avancée lentement vers la table alors que Hae Won se préparait un café et quelque chose à manger.

« Je suis désolée... est-ce que je pourrais avoir un verre d'eau? S'il vous plaît... »

Félicitations, Yu Jin, tu as réussi à faire une phrase complète! Fière de cet effort non négligeable, j'ai regardé Hae Won, comme si je recherchais son approbation pour m'asseoir, et j'ai finalement pris place à la table. J'avais beau être en bien meilleur état que la veille, rester debout trop longtemps me donnait le vertige.

« Je ne me souviens pas si je me suis présentée, au fait... je m'appelle Yu Jin. Merci encore de m'avoir aidé, je... »

Ah, c'est drôle comment je ne suis pas capable de finir cette phrase. Je quoi? Je ne sais pas où je serais sans toi. Peut-être je serais dans l'appartement crasseux du type qui a mit quelque chose dans mon verre (je suis certaine que c'est ce qu'il a fait), peut-être je serais dans un sac, cachée dans le coffre arrière d'une voiture, ou peut-être je serais complètement ailleurs et j'aurais disparu, sans laisser de trace, un peu comme mon père a apparemment fait avant moi. À la place de terminer ma phrase avec des peut-être, je l'ai coupée d'un petit rire anxieux, ravalant mes peurs avec difficulté. J'ai déposé la main derrière ma tête, essayant à la fois de me faire oublier les pensées précédentes et de taire la douleur, mais rien n'y faisait. J'ai esquissé une petite grimace, et j'ai remis mes deux mains sur mes cuisses, avant de regarder Hae Won de nouveau.
©️junne.

Spoiler:
 

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Hae Won
Âge : 22
Occupation : Serveuse au jazzy 302 & dans d'autres endroits
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t230-kim-hae-won
Mar 4 Avr - 22:55
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won

La cuisine d'Hae Won était un peu petite mais fonctionnelle, elle avait essayé d'investir au mieux dans ce qu'elle trouvait essentiel comme un lave vaisselle, divers mixeurs et bien sûr une machine à café. Au centre, une table pour quatre personnes de couleur bois couvrait une grande partie de l'espace et l'ensemble était plutôt harmonieux. Adossée contre le meuble de cuisine, la barmaid attendait que la machine à café ait fini son travail.

Tapotant ses doigts d'impatience contre le meuble froid, ses pensées dérivèrent sur la jeune fille qui avait occupée la chambre d'ami cette nuit. Elle se demandait vraiment comment elle allait réagir après ce qu'il s'était passé la veille. Allait-elle décider de rester ici pour prendre son petit déjeuner ou bien prévoyait-t-elle de quitter les lieux le plus rapidement possible, mortifiée de honte ? La question était légitime, il n'était pas courant de se retrouver chez la serveuse du bar dans lequel on avait passé la soirée après avoir passé toute la nuit à pleurer, et tout ça sans même donner son nom.
Hae Won espérait seulement qu'elle n'aurait pas à affronter une nouvelle crise de larmes, hier lui avait suffit largement. Toutefois, sa curiosité avait été piquée, elle se demandait ce qui avait motivé un désespoir pareil.

Elle ne la connaissait pas mais d'après ce qu'elle avait pu voir, elle n'avait pas l'air d'une gamine qui pleurait pour un oui ou pour un non. De plus, la lueur qu'elle avait aperçut la veille dans ses yeux l'avait mis mal à l'aise, elle ne connaissait que trop bien ce genre de regard éteint. Elle avait eu envie de la secouer hier soir, Hae Won n'aimait pas ne pas avoir de réponses à ses interrogations.

Perdue dans ses pensées, elle n'avait pas entendue l'arrivée de jeune femme. Sursautant légèrement, son regard se posa sur elle. Les cheveux encore un peu décoiffés, elle avait l'air perdue et semblait peu réveillée. Elle restait plantée dans l'entrée, comme hésitante sur la conduite à tenir. Le bruit de la machine à café fit diversion et Hae Won s'empressa d'ouvrir un placard pour en sortir deux tasses. A part du café ou du thé, Hae Won n'avait rien d'autre à lui proposer. Elle n'avait pas encore fait les courses de la semaine et attendrait sûrement le lendemain pour s'en charger.

Remplissant une tasse du liquide amer, elle haussa un sourcil en entendant la demande de la jeune fille. Elle appréciait sa politesse mais elle n'était pas si vieille que ça pour que l'autre emploie ce genre de langage. Elle remarqua également que sa voix était légèrement différente de la veille, plus claire mais toujours un peu cassée. Elle reposa la cafetière à sa place et se dirigea vers un autre placard pour prendre un verre. Le déposant sur la table après l'avoir rempli, elle se tourna vers elle avant de lui faire un clin d’œil.

« Mal au crâne hein ? »


Elle espérait que cette remarque détendrait un peu l'atmosphère, il était trop tôt pour avoir une ambiance tendue. Voyant que la jeune femme avait l'air un peu plus à l'aise, elle hocha la tête dans sa direction en la voyant prendre place à la table. A la mention de son nom, un sourire se dessina sur le visage de la barmaid. Enfin des réponses...Hae Won avait peut-être pensé trop vite car aussitôt Yu Jin s'arrêta en plein milieu de sa phrase, semblant ne pas savoir quoi dire. Sa posture était en retrait et sa tête semblait toujours être douloureuse. Ignorant le malaise présent, la barmaid prit la parole.

« Je suis Kim Hae Won, la barmaid du jazzy 302, je ne sais pas de quoi tu te souviens exactement...Tu étais dans un sacré état hier soir...»

Elle venait de mettre les pieds dans le plat mais peu importe, sa curiosité était plus forte. Elle n'avait pas la force d'aborder le sujet de manière plus subtile. Elle avait dormi seulement quelques heures et ses talents habituels pour extorquer des informations en pâtissaient.

«Qu'est ce qu'il s'est passé hier soir ?.. »

S'asseyant à table, son regard se planta dans celui de la jeune fille. Elle savait que certains sujets pouvaient être sensibles et elle ne voulait pas la forcer à en dire plus si elle ne le voulait pas. Elles ne se connaissaient pas après tout.


©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Buk
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Jeu 6 Avr - 4:29
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won
Je devais avoir l'air un peu idiote, debout à l'entrée de la cuisine de Hae Won, immobile. Cette incapacité à prendre quelconque décision soudainement était due à de la honte et de la gêne, un merveilleux mélange de deux sentiments super géniaux à vivre (ou pas). Au moins, j'ai réussi à me sortir de ma stupeur et demander un verre d'eau à la jeune femme. Ça allait au moins m'aider à faire passer le mal de tête, enfin je l'espère. C'est ce qu'elle fit, déposant le verre sur la table où j'ai été prendre place.

« Ouais, vraiment... »

J'ai terminé ma phrase d'un petit rire, essayant de détendre mes nerfs. Je n'étais pas nerveuse, juste gênée d'être dans un tel état devant une inconnue qui m'avait probablement sauvé la vie sans s'en rendre compte. Elle ne devait pas être beaucoup plus vieille que moi, et son ton familier me mettait en confiance. Je n'osais pas me débarrasser de cette politesse que j'avais commencé à utiliser en l'abordant, mais en même temps, était-ce vraiment nécessaire? J'ai pris une chance.

« Oui, je me souviens de votre- ton nom. Je me souviens de beaucoup de chose, en fait. »

Ce qu'il s'est passé hier soir? Oh, qu'il s'en était passé des choses. Je ne sais pas si c'était une bonne idée de lui raconter tout cela, mais je lui faisais confiance. Après tout, qui sait où je serais ce matin si ce n'était pas d'elle? Elle méritait de savoir pourquoi elle avait dû intervenir. Je me suis raclé gorge un peu, essayant de clarifier mon ton de voix. Sans doute cette soirée ne m'avait pas été bénéfique non seulement pour le moral mais également pour le physique, et là je ne parlais pas de mon coup à la tête. J'entendais bien ma voix un peu cassée lorsque je parlais, et ça m'énervait un peu. Je n'ose même pas imaginer comment Hae Won pouvait grincer des dents à m'entendre.

« Hier soir... j'avais envie de me changer les idées alors je suis sortie dans un club un peu au hasard, je voulais du changement. Direct quand je suis entrée, quelqu'un m'a agrippé la taille, mais un regard et il est parti. Enfin bon... je me suis commandé un truc, et j'ai aperçu le même homme du coin de l'oeil pas trop loin de mon verre. Je m'en suis pas trop souciée... peut-être que j'aurais dû. »

La précision des détails de la soirée dans ma tête, du moins le début de celle-ci, m'étonnait. Avec le mal de bloc que j'avais et l'état dans lequel j'étais apparemment, je ne suis pas certaine que j'aurais dû me souvenir de quelque chose. Il était toutefois rare que j'oublie des détails d'une soirée, peu importe à quel point je pouvais boire ou peu importe comment l'alcool pouvait nuire à mon jugement. Mais j'avais parlé beaucoup, alors j'ai pris une gorgée d'eau pour humidifier ma gorge avant de continuer.

« Enfin bon... j'ai pris une gorgée de mon verre et ça goûtait infect c'est affreux, et par instinct j'en ai recraché un peu, mais ça a pas plut à un autre type du bar qui m'a plaqué contre le mur, et ma tête en a souffert. C'est de ma faute tu diras, je le sais bien, mais en même temps... je sais pas si l'homme du début avait mit quelque chose dans mon verre, si oui c'était pas mieux que je recrache? Je sais plus trop. »

J'ai repris de l'eau, et j'ai soupiré.

« J'ai dû sortir, et le reste tu le sais plus que moi. Ça devient un peu flou dans mon esprit à partir du moment où je me suis levée pour aller aux toilettes, et je ne me souviens pas du trajet jusqu'ici. »

J'ai terminé le reste de mon verre d'eau d'une traite. Ça épuise la gorge, parler autant, et mon mal de crâne venait d'en prendre une coup aussi. J'ai fermé les yeux et j'ai porté mes mains à ma tête avant de prendre quelques grandes respirations pour faire passer le mal, et une fois le tout réussi, j'ai rouvert les yeux.

« Merci encore, Hae Won. Sincèrement. »

J'ai senti mon estomac gronder un peu, sans qu'il ne fasse trop de bruit heureusement. C'est quand la dernière fois que j'ai mangé? Aucune idée, probablement pendant le midi la veille. Ma note d'examen m'avait déprimé, je n'avais sûrement pas voulu manger dans la soirée. Ou pu, en fait. La tristesse noue parfois mon estomac. J'avais toujours ce mal de coeur de fond, qui me faisait douter si je devais ou non demander à Hae Won un petit quelque chose à manger, mais en même temps je ne savais même pas quelle heure il était. Peut-être bien que ça faisait 24h depuis mon dernier repas.
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Hae Won
Âge : 22
Occupation : Serveuse au jazzy 302 & dans d'autres endroits
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t230-kim-hae-won
Lun 17 Avr - 20:11
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won


La franchise de la jeune femme fit sourire Hae Won, elle ne pensait vraiment pas qu'elle en aurait le courage. Vu son état la veille, il aurait été aisé de prétendre de ne rien se souvenir, elle même l'avait déjà fait à plusieurs reprises. Masquer la vérité était si simple et quoi de plus facile que de simuler une amnésie passagère ? Elle nota dans un coin de sa tête que la dénommée Kang Yu Jin n'était pas si faible après tout.

Hae Won acquiesça silencieusement avant de lui demander plus d'informations sur son comportement. Ses yeux s'écarquillèrent au fur et à mesure du récit de la jeune femme. Elle avait vaguement compris au bar qu'elle avait eu un accrochage avec un homme un peu trop éméché qui n'avait pas apprécié qu'elle le repousse, mais ce qu'elle devina lui fit froid dans le dos. La première règle lorsqu'on sortait était de ne pas le faire seule, ou alors il fallait avoir de l'expérience et un réseau de connaissances assez grand en cas de besoin. Elle même sortait quelques soirs seules dans des endroits inconnus mais après avoir passé des années à écumer les clubs de Busan, elle savait comment procéder. La seconde règle était de ne pas laisser son verre sans surveillance ou à portée de n'importe qui, le GHB n'était pas appelé la drogue du violeur pour rien.

« Sortir seule dans un club n'est pas la meilleure idée, tu sais...Malgré ce qu'on pourra dire, on restera toujours des proies faciles pour ce genre d'individus...»

La barmaid détestait l'admettre, elle qui se croyait au dessus du commun des mortels, mais elle avait eu son lot d'accrochage aussi dans le passé. Heureusement, elle avait toujours pu compter sur quelqu'un pour l'aider. Qu'est ce que 45kg valaient face à 80kg de muscles ? C'était souvent trop peu...

Le récit de Kang Yu Jin se poursuivit et elle soupira en entendant la fin de l'histoire. Non, ce n'était sa faute, peu importe si elle avait bu, si elle était seule, si elle avait craché sur un inconnu. L'homme qui avait essayé de la drogué et réussi partiellement était entièrement responsable, et l'autre n'aurait pas du être violent avec elle. Heureusement que la jeune femme avait senti qu'il se passait quelque chose de louche et recraché son verre immédiatement. Elle ne savait pas comment la soirée aurait finie sinon...Sûrement d'une façon tragique. Hae Won profita que Kang Yu Jin boive pour lui exposer sa pensée.

« Tu as bien fait de ne pas boire le verre, avec ta plaie à la tête je n'imagine même pas dans quel état tu aurais fini... »

Hae Won passa une main dans ses cheveux avant de reprendre. Elle ne voulait pas qu'elle ai honte de son comportement mais lui mentir n'aurait rien changé.

« Il n'y a pas grand chose à dire, tu étais vraiment mal. C'était dur de comprendre si c'était à cause de ta blessure à la tête ou pour une autre raison, tu n'arrêtais pas de pleurer... Tu m'as vraiment fait peur...J'ai voulu t'amener à l'hôpital mais tu as refusé. Je n'avais pas vu quelqu'un dans cet état depuis longtemps. Ton regard était différent... »

La fin de sa phrase avait été prononcée d'une voix incertaine, elle ne savait pas comment expliquer ce qu'elle avait ressenti, surtout depuis que la jeune femme était sobre et devant elle. La barmaid accepta ses remerciements en lui faisant un signe de la main pour signifier que c'était tout à fait normal. Elle eu un petit rire en entendant le ventre de Kang Yu Jin gronder, elle aussi avait faim. Elle se dirigea vers la porte avant de se retourner vers la jeune femme.

« Je vais chercher de l'aspirine dans la salle de bain, ça pourra te faire passer ta douleur à la tête. Tu manges quoi au petit déjeuner habituellement ? Il me reste du riz dans le cuiseur et quelques œufs dans le frigo. Je n'ai pas encore fait les courses. »



©junne.


Dernière édition par Kim Hae Won le Sam 29 Avr - 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Buk
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Ven 21 Avr - 5:55
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won
J'ai raconté ce que je me souvenais de la soirée à Hae Won, maintenant que j'étais un peu plus réveillée et apte à parler. Les yeux de la jeune femme s'agrandissaient au fil de mon récit. Ça, et sa remarque m'ont prouvé que la soirée aurait pu tourner au désastre. La chance a été de mon côté, cette fois.

« Ouais... tu as raison. C'était con de ma part de croire que ça n'arrive qu'aux autres. »

Me défendre, dire que ce n'était qu'aux hommes à ne pas faire de conneries et à laisser les filles tranquille ou toutes autres conneries qui font en sorte que je suis la victime dans cette histoire aurait été puéril. Même si c'est vrai, au fond. Malheureusement, dans notre société d'aujourd'hui, certains hommes sont répugnants et seraient prêt à tous pour arriver à leurs fins. Ils veulent se taper une fille en particulier, et ils vont s'arranger pour qu'elle soit dans leur lit. La nuit dernière, c'est moi qui en a payé le prix.

Au moins, Hae Won semblait rassurée de savoir que je n'avais pas bu le verre au complet. Me faire jeter dehors de ce club était une sorte de "bénédiction déguisée", un mal pour un bien. L'homme qui a essayé de profiter de moi a perdu ma trace, et j'ai atterri dans un bar où quelqu'un digne de confiance a prit le contrôle de la situation. Ça me rassurait aussi, en fait. Même en ayant eu la pire idée de ma vie, même intoxiquée et faible, même vulnérable j'ai été capable de faire preuve d'un certain jugement. Ça m'a sans doute sauvé la vie.

« Oh ma tête... ça va je crois, plus de peur que de mal. S'il n'y a pas eu de sang c'est que je n'aurai qu'une bosse, non? »

Le reste de l'histoire me rendait un peu mal à l'aise. Je sais que je suis capable de pleurer souvent, surtout ces temps-ci, mais en général je pleure seule dans ma chambre ou dehors, tard, dans un endroit où il n'y a personne. Souvent c'est un endroit isolé pas trop loin de l'université. Rien de bien dangereux. J'y vais surtout quand il pleut, ça cache mes larmes et ça me permet de rester sous la pluie comme j'aime. Apprendre que j'avais pleuré dans un bar... je sais pas, je me sentais mal et honteuse. Quand Hae Won se mit à parler d'hôpital, je n'ai pas pu m'empêcher d'esquisser un sourire. Comme quoi même à l'article de la mort ou un truc du genre, je suis capable de refuser d'aller à l'hôpital. Je me demande à quel point je dois être malade ou en mauvais état pour accepter d'aller voir un médecin de mon plein gré...

« Haha... l'hôpital. Je sais pas, cet endroit-là... ne m'inspire pas confiance. » J'ai pris une autre pause pour boire quelques autres gorgées de mon verre d'eau. « Je suis encore désolée de t'avoir fait peur. »

J'ai baissé le regard vers mon verre vide, mon visage rempli de honte. Ma phrase n'était pas terminée, mais je me suis tut. J'allais lui dire que je n'en valais pas la peine et qu'il fallait arrêter d'avoir peur pour moi. Un jour, je mènerai à ma perte. Je le sais très bien. Et il n'y aura pas de barmaid bienveillante pour me sauver la vie. Pas comme si je le méritais, de toute façon.

C'est le grondement de mon estomac qui a mis fin à l'ambiance un peu glauque autour de la table. Visiblement, ça amusait Hae Won, mais ça réveillait en moi quelques questions. Quand avais-je mangé pour la dernière fois? Est-ce que je pouvais me permettre de dire non et ne pas profiter de l'hospitalité de la jeune femme, et partir chez moi sans trop tarder pour me nourrir là-bas? Plus j'y réfléchissais, moins je trouvais la réponse à ma question. Je ne savais même pas quelle heure il était non plus.

Hae Won se leva, mentionnant qu'elle allait chercher des aspirines. Je lui ai souris, reconnaissante, et je réfléchissais à ce que je pourrais manger en tenant compte des informations qu'elle m'avait donné. Du riz et des oeufs? En général, je ne mange rien au petit déjeuner, alors honnêtement peu m'importait. Elle était déjà suffisamment généreuse, je n'allais quand même pas me faire difficile et demander un menu. Finalement, Hae Won revint, les médicaments en main.

« Merci beaucoup », dis-je avant d'avaler les cachets avec les dernières gorgées de mon verre d'eau. « Pour ce qui est du petit déjeuner, je... »

Dire que je ne suis pas difficile, ou dire que je mange rarement le matin? D'un côté je m'évitais une énième leçon sur les bienfaits du petit déjeuner pour le corps et la performance scolaire ou au travail, de l'autre je restais honnête avec la personne qui m'a probablement sauvé la vie.

« Je mange rarement au petit déjeuner pour être honnête, je compense avec un plus gros repas le midi. Mais je ne suis pas très difficile, alors du riz et des oeufs ça me va parfaitement. »

J'étais encore un peu mal à l'aise, après tout j'avais toujours cette stupide impression d'être un fardeau ou de profiter de l'hospitalité de quelqu'un. Mais ma voix était sincère, tout comme mon regard. Tout ce qu'Hae Won a fait hier, ou fait présentement pour moi, j'en suis éternellement reconnaissante. Un jour je devrai trouver comment lui rendre la pareille.
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Hae Won
Âge : 22
Occupation : Serveuse au jazzy 302 & dans d'autres endroits
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t230-kim-hae-won
Sam 29 Avr - 20:42
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won

Hae Won jeta un nouveau coup d’œil à a tête de la jeune femme, inspectant rapidement l'état de celle-ci. A sa place, elle aurait comme même fait un check-up à l'hôpital pour être sûre que tout allait bien mais elle n'avait pas l'air d'avoir de vertiges ou d'autres séquelles.

« Je suppose que oui. Si cela aurait été plus grave, tu ne serais sûrement pas ici pour en parler »

Un petit rire nerveux s'échappa de sa gorge, la tentative d'humour de la barmaid était peut-être un peu déplacée dans cette situation. Pour autant, même si elle n'était pas médecin, l'état de Yu Jin avait l'air à peu près bon. Elle tenait debout, c'était le principal.

L'atmosphère dans la pièce était un peu tendue, Hae Won pouvait sentir la tension de la jeune femme. Peut-être n'aurait dû-t-elle pas évoquer son comportement de la veille. La mention de l'hôpital arracha un sourire à Kang Yu Jin qu'elle jugea nerveux, attisant sa curiosité. Il était évident que les gens ne se rendaient pas de gaieté de cœur à l'hôpital, mais de là à développer une peur aussi forte, il y avait un fossé. Les questions de la veille surgirent de nouveau dans l'esprit de la barmaid. Qu'est ce qui lui faisait autant peur ? De mauvais souvenirs ? Autre chose ? Elle sentait bien que la jeune femme esquivait ses questions ou observations.

Ses excuses prononcées d'une voix faible ne firent que renforcer cette impression. La tête basse, elle pouvait ressentir sa honte qui était logique, mais une fois de plus elle n'avait pas approfondi le sujet. Cela agaça légèrement Hae Won. Devait-elle lui tirer les vers du nez pour en savoir un peu plus ? Elle était une inconnue pour elle, elle le savait pertinemment mais des explications n'auraient pas été de trop. Personne ne se mettait dans un état pareil pour rien. Elle ne pouvait s'empêcher d'être curieuse. Sans savoir pourquoi, elle se sentait responsable d'elle et avait envie de l'aider. C'était assez rare pour être remarqué.

La faim de la jeune femme mit fin à cet échange tendu mais Hae Won savait que ce n'était que partie remise. Une fois qu'elle se donnait un but, elle était assez tenace pour aller jusqu’au bout. Cette distraction était la bienvenue, peut-être un moyen d'oublier que la situation de son côté n’avançait pas. Elle n'avait fait aucun progrès dans sa lutte contre les personnes dotées d'un don.

De retour dans la cuisine, elle était retournée près du plan de travail, attendant de savoir ce que Yu Jin voulait manger. Elle acquiesça à la réponse de la jeune femme et chercha des œufs dans le frigo. Un peu de riz frit ainsi que des œufs au plat feraient l'affaire.

« Comme tu veux, je commence à avoir faim. Pendant mes jours de congés je fais souvent l'impasse sur le repas du midi, je me réveille assez tard en général ».

Les horaires décalés avaient changé son mode de vie et de toute manière elle était plus une personne du soir que du matin. Se lever pour aller à la fac tôt le matin ne lui manquait absolument pas, au contraire. La barmaid commença à préparer leur repas, l'odeur qui s'échappait de la poêle attisant encore plus sa faim. Il restait encore quelques minutes avant que tout ne soit prêt et Hae Won se rassit à la table, gardant un œil sur le riz et les œufs.

« Sinon, dis moi en un peu plus sur toi . Je ne connais rien a part ton nom. Je ne vais pas te manger tu sais! »

Il était injuste après tout que seule Yu Jin en sache un peu sur elle. Il semblait qu'elles allaient passer un moment ensemble, autant faire connaissance.



©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Buk
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Mer 3 Mai - 17:12
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won
L'atmosphère était tendue, mais le léger grondement de mon estomac m'a permit de me sortir de cette affreuse situation. C'est vrai, je ne savais pas quand était la dernière fois que j'avais mangé et Hae Won avait sans doute faim, elle aussi. Je ne suis pas très difficile. Elle a des oeufs et du riz, alors des oeufs et du riz se sera. De toute façon, ç'aurait été de l'abus de dire à la jeune femme que sa proposition ne me convenait pas et qu'elle devrait aller au supermarché immédiatement. Je n'étais pas comme ça, heureusement pour moi. Quand on grandit avec une mère qui gagne tout juste assez pour survivre, on est habitué de faire avec ce qu'on a. Et, dans la situation actuelle, des oeufs et du riz, c'était plus que suffisant.

L'odeur de la nourriture dans la poêle ne faisaient qu'attiser mon appétit. C'est un signe positif. Un signe que j'allais sans doute mieux, physiquement. Et les médicaments qu'Hae Won m'a donné commençaient à faire effet. J'y voyais plus clair, j'avais moins mal et surtout, j'avais moins peur. Je me suis repositionnée sur ma chaise, histoire d'être un peu plus confortable, et j'ai glissé ma main dans la poche de mon pantalon. Un peu par instinct, je ne cherchais rien en fait. Mais j'y ai trouvé un élastique à cheveux. Tiens? C'est rare que j'en traîne un. Je devais l'avoir utilisé à l'école la veille. Il m'aidera à avoir l'air un peu plus présentable, donc.  J'ai passé mes mains dans mes cheveux frénétiquement, essayant de me servir de mes doigts comme peigne, et j'ai ramené mes cheveux en une couette approximative. Un regard rapide dans une surface réfléchissante non loin de moi me confirma que j'avais fait un bon travail. J'ai souris.

Hae Won est revenue s'asseoir avec moi quelques instants plus tard, gardant toujours un oeil attentif sur ce qui cuisait doucement. L'histoire du petit déjeuner allait être réglée, et nous pouvions continuer à discuter, même si je ne savais pas trop ce qu'on pouvait bien dire de plus. Sa remarque m'arracha un nouveau sourire. Elle avait raison, après tout. Je n'avais rien dit sur moi. Une habitude, une carapace. Je n'avais pas à m'en faire, pourtant. Elle m'a quand même sauvé la vie.

« C'est vrai », dis-je en riant doucement.

Ça faisait un bon moment que je ne m'étais pas formellement présentée à quelqu'un, j'avais presque oublié comment faire. Qu'est-ce qu'on disait? Notre nom... notre âge? Oui, pour les formalités et la politesse. J'étudie, je peux en parler aussi. Mais je travaille pas. Hm...

« Donc uh.. mon nom complet est Kang Yu Jin, et j'ai 20 ans. J'étudies à l'université en langue étrangère appliquée. En japonais, plus précisément. J'habite seule dans une chambre aux résidences, comme ma mère est loin d'ici, à Séoul. »

Vaguement, je me suis rappelée qu'Hae Won m'avait demandé si elle pouvait contacter quelqu'un hier soir. Il n'y avait personne à contacter, en fait. Pas de petit ami, ou petite amie. Pas de parents. J'ai des amis, mais ils ne savent rien de mes problèmes, et ils ne méritent pas de me voir dans cet état. Pas comme si quiconque le méritait non plus. Je me sentais toujours coupable d'avoir fait vivre ça à Hae Won. J'espérais qu'être honnête, au moins un peu, m'aide à me faire pardonner.

« Je sais pas trop quoi dire de plus en fait. Ça fait qu'un an que je suis à Busan, je n'ai même pas encore de travail... sinon uhm... j'aime bien... les jeux vidéos? Et j'ai un bébé chat chez moi... Oh! »

Merde. Gyeojin! Toute cette aventure m'avait fait oublier qu'il était seul dans ma chambre aux résidences. J'avais peur qu'il fasse du grabuge en mon absence, maintenant. Après tout, je n'avais pas le droit d'avoir un chat. Le risque que je courais était grand, mais je n'ai pas pu m'empêcher de l'adopter quand je l'ai vu dehors, sous la pluie, tout seul. La vie d'un animal est plus importante qu'un règlement de chambre universitaire.

« La batterie de mon téléphone est à plat, et il faudrait que je contacte une amie pour qu'elle s'assure que Gyeojin ait assez de nourriture. Est-ce que je pourrais emprunter ton chargeur? Enfin... si tu as un Samsung aussi. »

La plupart des téléphones Android ont le même type de chargeur, sauf les très récents. Le problème, c'est les iPhones et leur prise complètement non conventionnelle. En plus, moi et ma mémoire de fou, on ne se souvenait pas du numéro de téléphone de Rosalee par coeur.
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Hae Won
Âge : 22
Occupation : Serveuse au jazzy 302 & dans d'autres endroits
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t230-kim-hae-won
Sam 13 Mai - 20:24
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won


Assise à la table, Hae Won continuait à surveiller leur petit déjeuner des yeux, tout en attendant la réponse de Yu Jin. Un petit sourire se forma sur les lèvres de la jeune femme en pensant que la situation était vraiment étrange. En temps normal, on commençait par les présentations, ici tout avait été fait dans le désordre. Elle l'avait vu dans un état pas possible, avait séché ses larmes, l'avait fait dormir dans sa chambre d'ami avant de prendre le petit déjeuner avec elle, d'entamer une conversation et de se présenter.

La barmaid hocha la tête en entendant Yu Jin. Elle ne s'était pas trompée, la jeune femme était plus jeune qu'elle. Elle aurait toutefois pensé que leur écart était plus grand, c'était peut-être car elle était habituée à voir toute la journée des gens beaucoup plus vieux qu'elle. Le visage candide de Yu jin y était aussi sûrement pour quelque chose. Au vu de l'endroit où elle habitait, elle avait bien fait de la ramener ici, la distance entre le jazzy 302 et la fac n'était pas négligeable.

«  D'accord, je comprends pourquoi tu n'as pas voulu appeler tes parents hier alors si ils n'habitent pas ici. Tu viens donc de la capitale ? »

Après avoir prononcé cette phrase, Hae Won espérait qu'elle n'avait pas fait une gaffe. Elle avait remarqué que Yu Jin n'avait évoqué que sa mère, toutefois elle ne savait pas si c'était un oubli de sa part ou si elle avait perdu son père ou autre. Le mot 'parent' était sorti naturellement, elle n'avait pas réfléchi. Toutefois, elle se voyait mal demander maintenant plus d'explications alors que la jeune femme commençait tout juste à s'ouvrir à elle.

La barmaid s'était levée de table pour éteindre la poêle, le repas était prêt. Elle était en train de disposer le riz et les œufs dans deux assiettes tout en écoutant Yu Jin en dire un peu plus sur elle. La mention de son chat la fit sourire et elle sursauta presque en entendant l'exclamation de la jeune femme.

Son téléphone était aussi un samsung, il n'y aurait donc pas de problème pour charger le sien. Elle disposa les assiettes sur la table tout en hochant la tête dans sa direction.

« Je peux te prêter le mien, mon téléphone est un samsung aussi ! C'est bien que tu n'ai pas perdu ton téléphone hier soir. Je me suis posée la question mais je n'ai pas osé fouiller tes affaires dans le bar. »

Hae Won quitta la pièce quelques instants, le temps de récupérer son chargeur dans sa chambre. Elle le tendit à la jeune femme avant de commencer à manger. Un soupir de satisfaction s'échappa de ses lèvres en sentant la nourriture descendre dans son estomac. Ce n'était rien de recherché mais parfois les choses les plus simples étaient les meilleures.

« J'espère que ça te va. Sinon, tu mentionnais le fait que tu n'avais pas de travail, tu recherches quelque chose en particulier ? Si jamais tu es intéressée par un travail de serveuse ou autre, je peux en toucher quelques mots à des connaissances. La restauration a toujours besoin de monde ! »

Elle ne savait pas pourquoi elle lui avait fait cette proposition, elle ne la connaissait pas du tout mais elle se doutait bien que cela ne devait pas être facile d'habiter ici toute seule, en ne connaissant personne. Les frais de scolarité n'étaient pas donnés non plus.

« Séoul ne te manque pas trop ? Tu es venue ici pour les études ? »

Hae Won aimait Busan, elle avait passé sa vie ici mais la capitale avait ce côté excitant qu'elle aurait parfois aimé connaître. Elle aurait pu suivre ses parents là bas, mais avait préféré rester ici pour finalement abandonner ses études quelques mois plus tard. Elle se demanda comment ses parents allaient, elle avait très peu de nouvelles d'eux, esquivant leurs appels la plupart du temps. Un fossé s'était crée entre eux, et elle ne pouvait pas pardonner les avis qu'ils avaient sur ceux qu'elle qualifiait de monstres.


©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Buk
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Lun 15 Mai - 4:00
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won
Je ne me souvenais pas trop d'avoir refusé d'appeler "mes parents" la veille. Sans doute était-ce trop tard dans la soirée et j'avais oublié ce détail. Je savais qu'elle voulait contacter quelqu'un, mais je ne me souvenais plus trop qui Hae Won avait proposé. En révélant quelques détails sur moi pour qu'Hae Won puisse apprendre à me connaître, je n'avais parlé que de ma mère par habitude, comme je ne connais pas mon père. À vrai dire, ma mère ne m'a jamais parlé de lui. Je ne sais pas s'il est en vie, s'il est parti pour fuir ses responsabilités, si elle le connaît. Si je suis un accident ou un enfant voulu. Je ne sais rien de lui, rien de mes réelles origines sauf que ma mère est réellement ma mère. On se ressemble trop pour que je sois adoptée. Enfin bon. Hae Won a sans doute parlé de parents au sens général, et probablement par habitude elle aussi. Je ne la corrigerai pas. Je n'ai pas trop envie de m'aventurer dans ce sujet.

« Ouais, je suis née dans la capitale. J'y ai passé toute ma vie ou presque, enfin sauf le moment où je suis partie pour venir ici. Séoul c'est bien, mais c'est énorme. Et les gens y sont un peu prétentieux parfois. »

Mon opinion de la ville était sans doute biaisée. Après tout, j'y ai passé le clair de ma vie et je l'avais fuie volontairement parce que cette grande ville m'étouffait plus qu'elle me donnait de la liberté. J'ai continué à lui dire quelques petites informations, tout ce qu'il y a de plus inoffensif, alors qu'elle se lève pour éteindre le four et préparer les assiettes. J'ai mentionné Gyeojin, et je me suis souvenue qu'il devait être affamé. Malheureusement, mon téléphone est à plat... Hae Won a mentionné qu'elle avait un Samsung, elle aussi. J'étais sauvée!

« S'il y a bien quelque chose que je protège avec ma vie, c'est mon téléphone! », dis-je en riant.

Je n'ai pas trop réagi en voyant Hae Won quitter la pièce et revenir avec son chargeur, comme si j'étais dans la lune ou que mon cerveau était au ralenti. J'ai froncé les sourcils. C'est bien d'avoir le chargeur, mais où est le téléphone en tant que tel? DAns la chambre d'amis, bien sûr. Je l'ai laissé là comme il ne m'était pas utile dans son état actuel.

« Mon téléphone est dans la chambre d'amis, je reviens! »

Je me suis levée tant bien que mal, un peu trop rapidement même. J'allais beaucoup mieux qu'à mon réveil, mais j'aurais vraiment dû prendre mon temps pour me lever. Mon étourdissement n'a duré qu'une petite seconde, mais c'était assez pour me déstabiliser. Bon, tout va bien! Je marche droit et comme une personne normale, c'est l'important. J'ai attrapé mon téléphone, et de retour dans la cuisine, je me suis assurée de le brancher pas trop loin de la chaise où je suis assise pour pouvoir l'utiliser dès qu'il s'allumera.

« Merci beaucoup, Hae Won. »

Elle m'avait laissé dormir chez elle, elle m'avait préparé à manger et maintenant elle me prêtait son chargeur. Il faudra que je trouve quelque chose à la hauteur de sa générosité pour la remercier lorsque je serai en meilleur état, décidément. Nous avons commencé à manger, et entendre le soupir de satisfaction de la jeune femme me fit sourire. Mon estomac me remerciait aussi. C'est un repas simple, mais amplement suffisant.

« C'est délicieux! » J'ai penché la tête sur le côté en réfléchissant à sa question. « Hm, je n'y ai pas vraiment pensé. Pour l'instant mes économies me suffisent, mais c'est sûr qu'il me faudra un emploi plus tôt que tard. Je te remercie de ta proposition, ça serait super! »

Un élément de plus à ajouter à la liste de choses dont je lui suis redevables. Comme quoi Hae Won est un ange tombé du ciel ou un truc du genre. J'ai sursauté en entendant mon téléphone s'allumer, et sans tarder je m'en suis emparé, écrivant rapidement un message à ma meilleure amie.

[text - to: michin yeoja] Hey I had to sleep somewhere else last night, long story. J'te raconte plus tard. Tu peux voir si le chat survit? Pretty please? ily bae~

J'ai déposé mon téléphone, le laissant tranquille jusqu'à ce que j'aille une réponse de Rosalee ou jusqu'à ce qu'il soit amplement chargé.

« Hm... non, en fait, Séoul ne me manque pas trop, pour être honnête. J'aime mieux Busan. Originalement, j'y suis venue pour mes études, mais je crois bien rester ici même lorsque j'aurai mon diplôme. »

Pas que Busan est plus tranquille que Séoul... enfin, peut-être un peu. Mais je ne me suis jamais vraiment bien sentie à Séoul. Même ici. J'ai fugué de chez moi, et j'ai été majoritairement seule toute ma vie sauf quelques exceptions. Je ne suis à Busan que depuis un an, et j'ai déjà un réseau de connaissances plus élargi et plus sain que là-bas. Rien pour m'encourager à retourner dans ma ville natale de sitôt.

« Mais je crois qu'il faut quand même y aller au moins une fois dans sa vie. C'est une ville super à visiter, mais je crois qu'en tant que native je m'en suis lassée. T'es déjà allée dans la capitale, toi? »
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Hae Won
Âge : 22
Occupation : Serveuse au jazzy 302 & dans d'autres endroits
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t230-kim-hae-won
Dim 28 Mai - 21:51
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won
Hae Won laisse échapper un petit rire tout en hochant la tête à la réponse de Yu Jin. Effectivement, l'ambiance des deux villes était complètement différente. Entre la capitale qui abritait les sièges financiers des plus grosses entreprises du pays et Busan qui était une ville côtière, il y avait un fossé. Au travail, en un coup d’œil elle pouvait deviner qui était originaire d'ici ou non. Les séoulites étaient beaucoup plus flambeurs et tape à l’œil que les autres, les pourboires étaient en général non négligeables donc cela ne la dérangeait pas le moins du monde.

« Je partage ton avis également ! L'air de la mer et le port me manqueraient beaucoup trop pour que je parte d'ici... C'est fou en tout cas, tu n'as pas d'accent, enfin de ce que j'ai pu remarquer jusqu'à présent. »

Le repas fin prêt, Hae Won disposa rapidement les mets sur la table avant de quitter la pièce pour chercher son chargeur. Elle était assez impressionnée que la jeune femme n'ait rien perdu hier soir, vu son état elle n'aurait pas parié dessus. Elle était sur le point de manger quand Yu Jin mentionna le fait qu'elle avait laissé son téléphone dans la chambre d'ami. Reposant ses baguettes, elle décida d'attendre par politesse que sa convive soit prête à manger.

Le regard de la barmaid s'était dirigé machinalement sur Yu Jin et elle fronça les sourcils en la voyant vaciller. La scène s'était passé très rapidement et avant même qu'Hae Won ait pu esquisser le moindre geste, Yu Jin était déjà en train de se diriger vers la chambre où elle avait passée la nuit. Secouant la tête d'agacement, elle attendit patiemment que la jeune femme revienne dans la pièce. Si elle admirait le fait qu'elle ne se plaigne pas, alors qu'elle avait toutes les raisons de le faire après la soirée qu'elle avait passée la veille, elle était également légèrement agacée qu'elle ne veuille pas dire que ça n'allait pas. Elle espérait en tout cas que ce léger étourdissement était dû à la fatigue et à la faim et non à quelque chose de plus grave. Elle avait vérifié sa plaie et tout semblait normal mais elle n'était pas médecin pour le confirmer.

Assises toutes les deux à table, Hae Won hocha la tête face aux remerciements de la jeune femme et après lui avoir tendu son assiette, elle lui partagea son inquiétude. Elle n'avait pas l'habitude de se comporter de la sorte et restait en général distante face à ce genre d’événements mais en l'invitant chez elle, elle avait pris en quelque sorte la responsabilité de s'assurer que tout allait bien pour la jeune femme.

« Tu sais, j'ai remarqué ton étourdissement avant que tu ne partes chercher son chargeur. C'est une habitude de cacher quand ça ne va pas ? Je crois que je n'ai jamais vu quelqu'un d'aussi buté que toi.  »

Bien que ses mots pouvaient paraître forts, son ton était mesuré, elle ne l'avait pas dit pour la critiquer mais parce qu'elle s'inquiétait sincèrement pour elle. Vu les crises de larmes de la veille, Yu Jin n'avait pas à être embarrassée.

Après avoir avalé la première bouchée de nourriture, la conversation avait déviée sur un terrain plus neutre et amical. Hae Won fut satisfaite que la jeune femme paraisse intéressée par sa proposition de travail, si elle pouvait rendre service et faire quelques bonnes actions pour une fois, elle ne disait pas non.

« N'hésite pas à me contacter si besoin, tu sais où je travaille et habite maintenant ! »

Un petit rire s'était échappé de la gorge de la jeune femme et elle déposa ses baguettes sur la table pour se saisir de son téléphone portable.

« On peut échanger nos numéros, si tu veux ? »

La barmaid avait été légèrement gênée en faisant cette proposition, elle espérait que l'autre n'interpréterait pas ses paroles d'une manière étrange. Elle trouvait toujours compliqué de nouer une relation amicale avec une autre femme, surtout dans les débuts. Avec un homme, c'était tout de suite beaucoup plus simple, elle ne ressentait aucune gêne à donner son numéro ou à proposer une rencontre.

Pendant que Yu Jin envoyait un texo, Hae Won finissa son repas en pensant à ce qu'elle allait faire du reste de la journée. Elle allait sûrement faire une courte sieste pour être en forme demain au travail et irait peut-être voir des amis un peu plus tard.

« Oui c'est sûr qu'une fois qu'on est habitué à une ville, c'est dur de partir de nouveau. Tu es en quelle année d'étude à la fac d'ailleurs ? Je suppose que tu aimes voyager si tu te spécialises dans les langues ! »

Le niveau d'anglais de la barmaid était correct mais sans plus et elle ne parlait pas d'autres langues. Elle se sentait parfois décalée avec les connaissances qu'avaient les étudiants, elle qui avait laissé tomber ses études. Elle avait certes acquis d'autres compétences et connaissances qui étaient utiles dans la vie de tous les jours mais on était loin des grands principes inculqués à l'université.

«  Oui, j'y suis allé quelques fois pour du tourisme ou rendre visite à des amis. A vrai dire mes parents vivent là bas depuis quelques années maintenant. »

La voix d'Hae Won avait légèrement tremblé sur la fin de la phrase. Elle ne savait pas pourquoi elle avait mentionné ses parents, elle avait envie de tout sauf de parler d'eux maintenant, encore plus avec une quasi inconnue. 

©️junne.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Buk
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Mer 14 Juin - 3:01
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won
Sa remarque sur mon accent m'a fait rigoler doucement, mais en même temps j'ai senti mon coeur se crisper. Je sais bien que j'ai un don relié aux langues, mais est-ce à cause de lui que mon accent est négligeable? Ou peut-être est-ce juste à cause de ma force naturelle en langues? Après tout, mon don ne me permet que de comprendre les langues que je ne parle pas et les signes et symboles, pas de les parler couramment sans les apprendre. Mon malaise n'a duré qu'une petite seconde, et n'était presque pas discernable. Il faut bien que j'aille confiance en moi. Hae Won m'a fait un compliment, et ce n'est pas quelque chose que mon don a fait pour moi. J'ai souris de plus belle à mon interlocutrice.

« Oh, j'ai tendance à prendre rapidement les accents des endroits que je visite ou que j'habite. Ça ne fait qu'un an mais je suis certaine que si je retourne à Séoul on noterait que j'ai un petit accent du Sud au début de mon séjour, et à mon retour on me demanderait pourquoi je parle bizarre », ajoutai-je en rigolant.

Tu vois? Rien d'anormal là dedans. J'ai déjà entendu des histoires de personnes qui prennent les accents des endroits où ils vont. Par exemple, au Québec et en France les gens parlent français. Mais l'accent est complètement différent. Ceux qui immigrent dans l'autre pays ou y vont en voyage pour quelques semaines ont parfois tendance à prendre l'accent de l'endroit par instinct. C'est la même chose ici. Bref, nous avons commencé à manger mais je me suis rappelée qu'il fallait que j'écrive à Rosalee pour qu'elle s'assure que mon chat allait bien. Je suis partie chercher mon téléphone cellulaire, non pas sans vaciller un peu, mais j'ai rapidement repris mon équilibre et je suis revenue rapidement. Hae Won avait attendue que je sois de retour avant de continuer à manger, et ça m'a fait chaud au coeur. C'est rare que quelqu'un porte ce genre d'attention à mon égard.

Hae Won a noté que j'ai failli tomber en me relevant. Hm... c'est vrai que je n'ai pas été subtile sur ce coup. Mais je n'avais pas envie qu'elle s'inquiète pour moi. Il est trop tard, je suppose. J'ai froncé les sourcils pour réfléchir à ce que j'allais lui dire, pour ne pas faire exactement ce dont elle m'a "accusé" de faire. Lui dire "non non tout va bien!" serait un terrible mensonge, et je n'ai pas envie de me mettre Hae Won à dos alors qu'on vient à peine de se rencontrer. En même temps, je n'ai pas nécessairement envie de lui raconter toute ma vie.

« Hm... je sais pas trop, j'ai toujours été comme ça. À bien y penser... ma mère ne gagnait pas beaucoup d'argent à un certain point de mon enfance alors j'avais tendance à ne pas trop lui parler quand je n'allais pas bien pour ne pas lui mettre plus de pression. C'est devenu une seconde nature, une genre d'habitude. J'essaie de changer ça », ajoutai-je en souriant.

Ce n'était pas totalement vrai. Je n'essayais pas de changer cette habitude, mais il faudrait que je le fasse. Ça allait me nuire, au final, même si je suis comme ça pour ne pas nuire aux autres. Parfois, mes amis me disent que je devrais arrêter de penser autant aux autres et penser à moi un peu plus. C'est difficile de changer ce genre de comportement quand il t'a suivi toute ta vie. L'autre mensonge, c'est que ma mère n'a jamais gagné beaucoup. Dire à Hae Won que ce n'était qu'à un certain point de mon enfance m'évitait d'entrer plus en détail dans l'histoire, et ça m'évitait aussi d'avoir l'air de la fille qui se plaint de sa vie. J'admire ma mère, même si je suis partie sans lui dire où j'allais. Je n'ai toujours pas trouvé le courage de l'appeler.

Au moins, on a pu changer de sujet rapidement. Nous avons commencé à manger, et la discussion a chaviré sur le boulot. Je n'ai pas de job personnellement, mais Hae Won ne me jugeait pas pour ça. Même qu'elle m'a offert son aide si jamais je venais à chercher un emploi. Ça m'a rendu heureuse, ça aussi. Elle ne me connaît pas, après tout, elle n'a pas à faire tout ça pour moi.

« Promis, je te contacterai! Et ouais, on peut échanger nos numéros ça serait cool! »

L'échange de numéro s'est fait presque en même temps que mon envoi de texto. Rosalee était avertie qu'elle devait aller voir Gyeojin, et moi j'étais rassurée. Un stress de moins, yes! J'ai terminé de manger quelques temps après Hae Won, mais ce n'est pas pour autant que notre conversation est terminée. Au contraire!

« C'est ma première année à l'université! J'adorerais voyager, mais je n'ai pas encore eu l'occasion. J'aimerais bien aller au Japon en premier comme c'est la langue que j'apprends, mais je veux aussi visiter les États-Unis ou quelques pays d'Europe. Peut-être même faire un tour du monde, qui sait? »

Je ne m'ennuie pas de Séoul, en fait. Juste de ma mère, de Jae Hyeong, Ji Hae et le peu d'autres amis qui me restait. Mais tout le reste, pas du tout. Je l'ai fuie, après tout, la grande capitale. C'est con de se dire qu'une si grande ville pouvait devenir aussi étouffante. D'habitude, c'est l'inverse. On étouffe dans un petit endroit. Magré tout, le monde est petit et j'ai l'impression que la capitale au complet me hait depuis que j'ai avoué à Seul Gi mon don. Elle a sans doute propagé le scoop partout, et sans doute que Kang Yu Jin est maintenant une sorcière pour tous.

« Ah, c'est drôle, on aurait pu se croiser! Mais Séoul c'est grand quand même, y'a beaucoup de quartiers. Oh, t'es déjà allée à un cat café? J'ai travaillé à un d'entre eux.... je me souviens plus dans quel quartier, mais il appartenait à ma tante. Elle a déménagé éventuellement, alors j'ai dû trouver un autre job », terminai-je le ton léger. Ça ne m'avait pas dérangé de trouver un autre emploi, même si j'adorais le cat café de la mère de Woo Shin. De toute façon, travailler payait mes consoles et mon université pour le futur.
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Hae Won
Âge : 22
Occupation : Serveuse au jazzy 302 & dans d'autres endroits
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t230-kim-hae-won
Sam 8 Juil - 16:12
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won
La jeune barmaid hocha la tête à la réponse de Yu Jin, elle avait connu des gens comme ça, qui ne pouvaient s'empêcher de copier les accents partout où ils allaient. Elle, n'avait pas cette chance et lorsqu'elle allait à Séoul, on remarquait tout de suite qu'elle était de Busan. Elle n'avait pas honte de ses origines mais elle ne pouvait nier qu'elle était parfois embarrassée de son accent lorsqu'elle se trouvait dans les clubs luxueux de la capitale. Elle trouvait l'accent de Busan moins sexy et plus rural.

La remarque sur le léger malaise refroidit quelque peu l'atmosphère et Hae Won observait la jeune femme réfléchir, elle pouvait voir qu'elle cherchait ses mots. Elle espérait qu'elle aurait le droit cette fois à quelque chose de sincère et non à une phrase toute faite. Si la jeune femme avait craqué la veille et passé la soirée en larmes, c'était peut-être parce qu'elle n'écoutait pas ses émotions et refoulait tout en permanence. Hae Won eu un petit sourire en saisissant l'ironie de sa démarche, elle poussait Yu Jin à être sincère mais elle même ne l'était pas. Elle n'hésitait pas à mentir aux autres et surtout à elle même. S'attarder sur les sujets douloureux, faire de l'introspection n'était pas pour elle même si elle en avait sûrement bien besoin. C'était plus facile comme cela mais elle savait que ce n'était pas une solution durable et une part en elle essayait inconsciemment de protéger Yu Jin de cela.

Un petit blanc s'installa à la fin de l'explication de l'étudiante et Hae Won lui fit un sourire timide avant de réfléchir à ce qu'elle allait lui répondre. Elle était contente que Yu Jin ai été sincère et se soit un peu ouverte à elle même si elle sentait qu'elle n'avait pas dit toute la vérité. Elle s'y attendait, elles se connaissaient depuis moins de vingt-quatre heures après tout.

« Je comprends ton comportement effectivement. Je dépasse peut-être les bornes en  te disant ça car on ne se connaît quasiment pas, mais il ne faut pas tout garder en soi. Je ne sais pas à quoi était dû ta crise de la veille, ça arriva à tout le monde de péter un câble à un moment ou à un autre mais c'est encore pire si tu refoules tout... »

Hae Won regretta un peu ses paroles après coup, elle ne voulait pas passer pour la fille agaçante qui s'improvisait psychologue mais elle avait eu envie de lui faire part de son ressenti. C'était parfois les gens qui nous connaissaient le moins qui arrivaient le mieux à déchiffrer nos problèmes car ils avaient la distance nécessaire pour.

La conversation avait continuée sur des sujets plus futiles et la barmaid enregistra le numéro de Yu Jin dans son téléphone. Elle ne savait pas si elle aurait un jour l'occasion de s'en servir mais elle avait fait cette demande spontanément, trouvant la jeune femme sympathique.

Son repas fini, Hae Won apprécia l'enthousiasme qu'elle percevait dans le discours de Yu Jin sur le voyage. Un sourire prit place sur son visage tandis qu'elle l'écoutait parler de ses envies et projets. Elle ne put s'empêcher d'être légèrement envieuse, il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas ressenti une passion pareille. Pour tout dire, elle ne savait pas du tout comment elle voyait le futur, où elle serait ou ce qu'elle ferait. Ses rêves s'étaient éteints avec la mort de sa meilleure amie et ses seuls projets actuels reposaient sur la colère qu'elle n'arrivait pas à faire disparaître.

« Première année, je vois. C'est cool si tu as déjà autant de projets et que tes études te plaisent ! J'ai fait des études en économie avant que j'arrête la fac mais je n'étais pas totalement convaincue par ce que je faisais. Ce n'est pas évident de trouver sa voie... »

Elle savait qu'elle ne serait pas barmaid toute sa vie mais elle n'arrivait pas encore à se projeter dans le futur.

Évoquer ses parents était douloureux et Hae Won remercia silencieusement au fond d'elle Yu Jin de ne pas en parler. Un cat café ? Les seuls qu'elle avait fait se trouvaient à Busan, c'était amusant mais loin d'être son endroit préféré. C'était trop calme pour elle.

« Oui c'est immense c'est vrai ! Déjà qu'a Busan ça m'arrive de ne pas croiser les gens alors Séoul c'est encore pire je pense. Je ne sais pas si on a les mêmes centre d'intérêts, je sors beaucoup la nuit et plus rarement en journée donc c'est possible qu'on se soit loupé à chaque fois ! »

Un rire se bloqua dans le gorge d'Hae Won lorsqu'elle repensa au dernier cat café ou elle avait mis les pieds. Ce n'était pas pour la compagnie des chats mais plutôt pour régler une vieille histoire qu'elle s'y était rendue.

«  Hum... un cat café non pas sur Séoul. Le dernier où je suis allée c'était ici, au Bodabang cat café, je ne sais pas si tu connais l'endroit. »

Hae Won se leva de table pour préparer du thé, elle aimait en boire après avoir mangé, cela facilitait la digestion. Elle prit le soin de poser deux tasses à côté et reprit sa discussion avec Yu Jin tout en chauffant l'eau.

« Donc les langues, les voyages et les chats d'après ce que j'ai compris, tu as d'autres occupations ? »

La barmaid en doutait mais peut-être allaient t-elles se trouver un point commun ?



©junne.


Dernière édition par Kim Hae Won le Ven 4 Aoû - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Buk
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Lun 17 Juil - 18:54
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won
« Je... je sais. » J'ai pris une pause, un peu honteuse. Je ne pensais pas oser m'ouvrir à ce point à une inconnue. Elle m'a tout de même sauvé la vie, alors d'un côté je sens que je peux lui faire confiance. Ma naïveté va sans doute mener à ma perte, mais tant que je ne m'en rends pas compte, je ne peux pas corriger le tir. Au moins je sais que je garde trop mes sentiments pour moi, et que ça aussi, c'est dangereux. « Je sais pas trop ce qui s'est passé hier, je ne me souviens pas de tout alors c'est difficile de répondre. En y réfléchissant, je me souviens de quelques sensations, mais c'est complètement de l'inconnu. Je ne m'étais jamais sentie comme ça, ni physiquement ni mentalement. Mais bon. »

Cette manie que j'ai de tout garder en moi, sans doute que mes amies le voient mais ne m'en parlent pas. Soit pour ne pas ruiner l'amitié, ou soit parce qu'elles ne savent pas comment le dire ou comment m'aider. Ou.. je sais pas, quoi. Hae Won a été franche avec moi, elle l'a noté et m'en a parlé Ç'aurait pu agacer n'importe qui, mais j'apprécie sa franchise. Peut-être qu'elle aura un truc pour m'aider. Je tâcherai de me rappeler de lui demande un peu plus tard. en attendant, j'avais envie de changer de sujet. Alors on a parlé un peu de mon chat chez moi, j'ai envoyé un message à mon amie et j'ai entré le numéro de Hae Won dans mon téléphone. Et puis, on parlait de l'école et de mes plans de voyage. J'adore en parler, et je crois que ça paraît. Hae Won souriait, et je souriais en même temps qu'elle. Que de bonheur!

« Économies? Woah... j'ai jamais été très bonne avec les chiffres ou en sciences alors quand je rencontre quelqu'un qui est capable d'étudier dans un ou l'autre des domaines, ça m'impressionne beaucoup. Mais être capable et aimer ça, c'est deux choses différentes. Je suis certaine que tu trouveras ta voie! », terminai-je en souriant doucement.

Le sujet s'est rapidement dirigé vers Séoul, ma ville natale. La grande capitale, celle qui m'étouffait malgré sa taille et celle dont je me suis enfuie. Hae Won a mentionné que ses parents y habitent, et j'ai eu l'impression que nous aurions pu nous rencontrer. Mais voilà, la différence d'âge, de style de vie et même d'habitudes font en sorte que nous ne nous sommes probablement jamais vues.

« Hm... à Séoul c'est certain que je sortais plus souvent le jour comme j'allais à l'école, mais quelques temps avant mon départ pour Busan je faisais parfois quelques escapades nocturnes. La nuit, c'est une toute autre ville. Tout comme Busan, d'ailleurs. C'est joli la nuit. »

Hae Won ne connait pas de cat café à Séoul, donc. Alors impossible qu'on se soit croisé, comme c'est surtout à cet endroit que j'étais puisque j'y travaillais. Mais lorsqu'elle mentionna le Bodabang Cat Café, mes yeux se sont agrandis. Si j'aurais voulu lui cacher que c'est un de mes endroits préférés, c'est raté. Heureusement ce n'est pas le cas, et je pourrai lui proclamer l'amour pour l'endroit. Parce que oui, je connais. Même très bien. Mon sourire trahit probablement ce que je compte lui dire.

« Oui, je connais l'endroit! C'est même un de mes endroits préférés, j'adore y aller pour étudier. C'est calme et ça fait changement de ma chambre ou de la bibliothèque. Et la bouffe est délicieuse, quoi. »

Les langues, les voyages, les chats. Ouais, c'est un bon résumé qui a eu le mérite de me faire lâcher un petit rire. Elle s'est levée pour faire  du thé, et moi j'en ai profité pour réfléchir au reste.

« Hm y'a les jeux vidéos, j'aime bien la technologie. Et j'aime marcher dehors la nuit, ou lorsqu'il pleut. C'est étrange je l'admets mais c'est relaxant, je trouve. Je peux marcher pendant des heures sans m'ennuyer. Et toi? Tu connais mes goûts mais je ne crois pas connaître les tiens. »

Si je lui faisais suffisamment confiance pour m'ouvrir, peut-être ce sera réciproque? Du moins je l'espère.
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Hae Won
Âge : 22
Occupation : Serveuse au jazzy 302 & dans d'autres endroits
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t230-kim-hae-won
Ven 4 Aoû - 22:18
can we start anew?
kang yu jin & kim hae won
Les yeux rivés sur la jeune femme en face d'elle, Hae Won hocha doucement la tête comme pour inciter l'autre à se livrer un peu plus. Les paroles étaient confuses, désordonnées mais elles faisaient sens pour la barmaid. Elle ne connaissait que trop bien cet état où le cerveau disjonctait, laissant toute la douleur, la rage et la tristesse exploser. C'était tout simplement effrayant après coup, comme si sa conscience s'était évaporé pendant quelques minutes et qu'elle aurait pu faire n'importe quoi. Son cerveau était sur pilote automatique, choisissant de faire des choses dont elle n'avait même pas conscience d'avoir décidée. Son corps se mouvait tout seul, sans rien pour le diriger d'autre ce vide écrasant qu'elle ressentait, cette fureur qui coulait dans ses veines et ce besoin de laisser tout en cendres. Heureusement pour elle, Yu Jin ne semblait pas être porté sur la violence, elle s'était simplement effondrée en larmes. Ça aurait pu être pire, ça l'avait été pour elle.

Hae Won n'avait rien répondu, elle ne voulait pas s'appesantir sur des sujets douloureux. La soirée de la veille avait déjà dû être bien difficile pour l'étudiante alors la jeune femme se laissa voguer sur des banalités beaucoup plus plaisantes.

La surprise de Yu Jin pour son ancien domaine d'études l'amusa et la flatta un peu. Elle était contente qu'elle ne se soit pas attardée sur son échec. Ses mots étaient simplement encourageants et sincères, c'était assez rare pour que Hae Won le note.

« Je ne l'étais pas non plus au début, enfin j'avais un niveau correct mais ça ne m’intéressait pas spécialement. Les formules, les théorèmes étaient bien trop théoriques pour quelqu'un comme moi. Cependant, une fois liés avec des problèmes réels j'y ai trouvé un intérêt. La sociologie était une de mes matières favorites aussi ! »

Parler de ses anciens cours rendit Hae Won nostalgique, elle regrettait l'époque où ses notes étaient sa seule préoccupation. Perdue dans des souvenirs lointains, elle se fit la réflexion que même sans tout ça, elle aurait sûrement fini par changer de voie. Des commerciaux, chefs d'entreprises, banquiers etc elle en croisait souvent dans les bars et clubs luxueux où elle se rendait, elle avait pu se rendre compte que ce n'était pas fait pour elle. Elle en avait les qualités pourtant, elle aurait pu réussir dans cette voie mais il lui aurait manqué quelque chose. Elle ne savait pas encore quoi cependant et c'est avec les yeux dans le vague qu'elle répondit à Yu Jin.

« Peut-être bien... »

La mention des escapades nocturnes arracha un sourire à la barmaid. Elle ne connaissait quasiment que la ville de nuit alors elle ne put qu'approuver les propos de l'étudiante. L'ambiance était différente de Busan mais les deux villes avaient chacune leurs charmes, ça aurait été trop difficile de les comparer.

« Toutes les lumières c'est vraiment magnifique la nuit oui. La seule chose regrettable soit qu'on ne voit pas étoiles comme ici »

L'enthousiasme envers le Bodabang cat café la fit sourire, elle n'aurait pas imaginé une seule seconde la veille qu'elle puisse être autant passionnée et pleine de vie. Elle ne partageait pas le même avis sur le café, elle n'avait même pas pris une commande en y allant mais peut-être dans le futur y retournerait-t-elle...

« Je pense que j'aurais étouffé en vivant en chambre d'étudiant. Enfin mon appartement n'est pas immense non plus... »

C'était vrai mais il n'était pas non plus minuscule, elle avait un salaire à plein temps pour le payer.
L'eau arrivée à ébullition la fit se lever de nouveau de table pendant qu'elle écoutait Yu Jin lui parler de ses passe temps. Elle n'y connaissait pas grand chose aux jeux vidéos, son ami Aiden lui avait parler de quelques jeux mais elle avait écouté d'une oreille distraite ses propos. Tout en réfléchissant elle prépara le thé sommairement avant de verser le breuvage dans les deux tasses.

« Marcher sous la pluie ? C'est un peu étrange oui, enfin tu es la seule que je connaisse qui aime ça ! »

Après avoir avalé une gorgée relaxante du thé, Hae Won parla un peu d'elle.

« Si je dis que j'aime sortir, ça fait cliché pour une barmaid ? »

Un rire s'échappa de la gorge de la jeune femme mais c'était la vérité, quand elle n'était pas en train  de travailler, elle était souvent en train faire la fête.

« Dire que j'aime faire le ménage serait bizarre aussi mais je suis un peu maniaque, j'apprécie quand tout est propre. Je ne sais pas vraiment quoi dire...Je m’intéresse beaucoup à la mode et j'aime les sushis »

Hae Won se doutait que tout était un peu décousu mais elle n'avait pas trouvé autre chose, elle occupait ses journées de cette manière.

Leurs centres d'intérêts étaient différents, elle aurait pu ne jamais croiser la jeune femme si celle ci n'avait pas décidé de sortir par hasard pour se changer les idées. Pas sûr qu'elle retente l’expérience de si tôt vu le spécimen sur lequel l'étudiante était tombée la veille.

« Pour les bars, je te rassure, il y a quelques hommes lourds mais ça ne va plus loin que ça en général. J'espère que ton expérience de la veille ne te dégoûtera pas de sortir, je peux te conseiller quelques bars ou clubs avec une clientèle correcte. Qui sait, tu trouveras peut-être des hommes intéressants... »

Hae Won avait dit ça en plaisantant, elle ne savait même pas si Yu Jin était en couple.

©junne.
Revenir en haut Aller en bas
 
can we start anew? ♠ feat. kim hae won
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» start again, le 26/01/2012 à 1h05
» Are you ready boots ? Start walkin' ! [D8]
» ✣ take me back to the start (meltala)
» Just to start shit [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: BUSANJIN-
Sauter vers: