AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 ryu lucas ; ♦ never ever

avatar
Ryu Lucas
Âge : 23
Occupation : Étudiant (enseignement en éducation physique), employé au Day 271
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Aquamancie
Niveau : 5
Multicompte : Kang Yu Jin, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t411-ryu-lucas-never-ever
Lun 20 Mar - 17:47
header

RYU LUCAS

i lightly smile but my insides are twisted without anyone knowing about it
Lieu de naissance : hong kong
Date de naissance : 28 mars 1994
Âge : 22 ans, très bientôt 23
Nationalité : moitié chinois, moitié coréen
Taille : 174 cm
Poids : 63 kg
Orientation sexuelle : hétérosexuel
Situation amoureuse : célibataire
Métier : employé au day 271
Étude : enseignement en éducation physique
Revenu : moyen
Don : aquamancie
Signe distinctif : deux piercings au lobe gauche, un piercing au lobe droit, une face de bébé chat :3
Avatar : jackson wang (got7)

extraverti

colérique

athlétique

paresseux

altruiste

maladroit

souriant

impatient

humoristique

orgueilleux
everything about you is just right
Tout allait bien, dans ce jeune couple composé d'une chinoise native de Hong Kong et d'un coréen natif de Busan. Oui, tout allait bien, jusqu'à ce que la dame tombe enceinte par accident.
   
Enfin, ça a permit au couple de s'asseoir et discuter de leur avenir. Ça faisait un moment qu'ils étaient ensemble, mon père avait même déménagé à Hong Kong pour habiter avec ma mère quand il a terminé son service militaire. Finalement, ils ont décidé de garder le bébé et de se marier. En général, en Corée, ils appellent ça un shotgun marriage. Tu te maries avec ta femme qui vient de tomber enceinte pour ne pas que l'enfant naisse et que les parents ne soient pas mariés. C'est mal vu, apparemment. Bref, petit bébé s'appellera Lucas, va naître à Hong Kong et avoir la citoyenneté de là-bas pour qu'il soit pas obligé de faire son service militaire en Corée, et ils vivront heureux jusqu'à la fin des temps. C'est comme ça que l'histoire est sensé se terminer, n'est-ce pas? Un peu trop beau pour être vrai.

L'histoire avait bien commencé, je crois. J'étais un enfant qu'on pouvait considérer hyperactif, sans nécessairement avoir besoin d'être traité avec des médicaments. Mon besoin de courir était facilement satisfait en faisant du sport ou en jouant dehors. Mes parents m'ont déjà dit que je n'étais pas un enfant difficile à combler. Laisse-moi jouer dehors, laisse-moi courir, et je serai le bébé le plus heureux du monde. Très jeune, je rampais déjà; je marchais et j'avais à peine 11 mois. J'ai appris à courir quelques mois plus tard. J'ai appris à parler un peu plus tard, mais c'est parce que je ne ressentais pas le besoin de m'exprimer par les mots. Un sourire, c'était suffisant.

stop it, you're driving me crazy
Trois années s'écoulèrent. Je vivais une belle vie de petit garçon actif avec des parents qui m'aimaient. Ils étaient toujours un peu en colère lorsque je revenais de mes aventures rocambolesques à l'extérieur avec des vêtements souillés ou déchirés, mais je savais qu'ils m'aimaient quand je voyais la peur et la tristesse dans leurs yeux lorsque j'entrais à la maison avec un genou écorché, des larmes ou un bras cassé. Les séjours à l'hôpital était fréquent. J'étais un peu casse-cou, mais je me dis qu'au moins ça a forgé mon caractère. Et en trois ans j'ai pu vivre de belles expériences d'enfant libre que je ne pouvais plus vivre depuis que les jumeaux sont nés. Au début, je n'étais pas certain si je voulais un frère ou une soeur. Quand mes parents m'ont annoncés qu'il y avait deux bébés dans le ventre de maman, j'étais en colère. Lucas vivait la belle vie, seul avec ses deux parents. Pourquoi avions-nous besoin de deux autres personnes dans la famille?

Un garçon et une fille sont nés. Autant le concept d'un petit frère et d'une petite soeur m'apparaissait comme une abomination lorsqu'ils étaient encore au chaud dans l'utérus de ma mère, autant ils devinrent rapidement les personnes les plus précieuses du monde à mes yeux. J'allais faire mon travail de grand frère et les protéger coûte que coûte. Dès leur naissance jusqu'à ce que je commence à passer le plus clair de mon temps derrière les bancs d'école, je les observais, je jouais avec eux, je les consolais lorsqu'ils tombaient de la balançoire et je faisais tous les bobos magiques qu'ils avaient besoin pour que leur genou écorché arrête de faire mal.

Rapidement, les professeurs se sont rendu compte que j'avais quelques problèmes de concentration. Lorsque j'arrivais à tenir en place, j'étais capable de grandes choses. Mes notes étaient excellentes, mais mon champ d'expertise était bien entendu les cours d'éducation physique. Les professeurs ont observés un pattern dans mon développement. Parfois se trouvait à mon horaire un cours de sport en matinée, et le reste de la journée se déroulait comme un charme. L'observation fut partagée à mes parents, qui ont décidé de m'inscrire dans une école où j'aurais de l'activité physique à tous les matins. C'est dommage, j'étais un petit garçon populaire à l'école primaire. Mon sourire et mon entrain en avait charmé plus d'un. La décision de me changer d'école m'a fait de la peine, mais elle m'a grandement aidé dans mon parcours académique. J'allais être capable de rendre mes parents fiers pendant qu'ils en avaient pleins les bras avec les jumeaux. Au départ, mes bonnes notes les rendaient heureux. Ils me félicitaient de mon bon travail, et cetera. Avec le temps, les félicitations devinrent des attentes. Si tu n'as pas telle note tu n'as pas travaillé assez fort. Être la "fierté" de la famille est devenu un fardeau.

i know how to flow with the water
Au moins, j'étais capable de trouver un peu de réconfort à l'école même, surtout lors de mes cours de sports. L'exercice physique me défoulait, vidait mon esprit de tous doutes ou inquiétudes que je pouvais avoir. Je me sentais revigoré, capable de m'attaquer à la journée qui se présentait devant moi. À chaque fin de cours de sport, j'avais pris comme habitude de boire l'entièreté de ma gourde d'eau à l'effigie de Squirtle (Carapuce pour certains). Un peu comme une sorte de rituel. Par habitude, je la prenais, vide, et je la remplissais d'eau fraîche venant tout droit de la fontaine d'eau du vestiaire. Une fois, j'avais peut-être huit ans, l'eau était un peu plus chaude qu'à l'habitude. Mon rituel s'est gâché dès les premières gorgées d'eau tiède. En un soupir, j'ai tenté d'imaginer comment la vie serait belle avec une gourde remplie d'eau glacée, et j'ai senti l'eau se refroidir alors que j'avalais les gorgées subséquentes. Je me suis arrêté dans mon élan. Je n'étais pas idiot, je savais bien que cela ne pouvait pas être une coïncidence. Peut-être une illusion? J'ai bu quelques autres gorgées, avant de me rendre à l'évidence que mon eau était devenue froide par elle-même. Mon père m'avait déjà raconté des histoires de personnes ayant des dons. Un de ses amis était capable de voir dans le noir, et sa première copine lui avait avoué qu'elle l'avait séduit grâce à son don de séduction. Ces histoires me fascinaient, et me rendre compte que j'étais comme eux me donnait l'impression d'être un super héros. Bien que je savais que mon père n'était pas étranger aux personnes avec des dons et ne me trouverait pas bizarre de lui dire « hey j'ai réussi à rendre l'eau dans ma gourde froide! », je n'ai pas osé lui en parler. Du moins, pas immédiatement. Je n'en ai pas parlé à ma mère non plus, ni à mon frère et ma soeur. J'ai gardé mon secret, me disant qu'un jour je pourrais être un justicier ou quelque chose du genre.

Dès lors, j'ai voulu réessayer. Si ça fonctionnait avec de l'eau, peut-être que ça fonctionnait avec mon jus d'orange matinal? Non, sa température reste la même. Ou peut-être avec une canette de coca? Non plus. Est-ce que ça fonctionnait avec des objets? J'ai essayé de changer la température d'une roche, mais à part la rendre légèrement plus chaude avec ma propre chaleur corporelle, l'expérimentation n'a pas fonctionné. Peut-être que ça ne touchait que l'eau, après tout. Mais je n'ai jamais réussi à reproduire l'exploit. Que ce soit ma gourde, un verre d'eau, ou même l'eau de la baignoire, rien n'y faisait. Mes expérimentations ont duré jusqu'à mes douzes ans.

i'll hard carry only for you
Lorsque je vous ais dit que l'histoire avait bien commencé, et que la notion de "ils vécurent heureux" était trop belle pour être vraie, je ne voulais pas parler de ma déception face à mes expérimentations manquées ou la pression parentale à bien performer à l'école. Lorsqu'une famille fonctionnelle se met à devenir dysfonctionnelle, les enfants s'en rendent compte tout de suite. Il est si facile pour un couple de parents de se cacher dans une pièce, porte fermée, et de se lancer des insultes en se croyant à l'abri. Mais des enfants, c'est curieux. Ils se collent l'oreille à la porte, entendent toutes les grossièretés qu'une femme peut lancer à son mari. Et même s'ils le souhaitaient ou le pensaient, les murs d'une maison ordinaire ne sont pas à l'épreuve du son. Je n'ai jamais entendu mon père lever le ton sur ma mère, mais j'ai entendu l'inverse à maintes reprises.

J'ai arrêté de m'intéresser à mon don et d'essayer de le réutiliser lorsque ma mère a commencé à être de moins en moins présente à la maison. Ce n'est pas parce qu'elle travaillait trop, au contraire, je crois même qu'elle travaillait de moins en moins. L'argent se faisait rare, et mon père devait travailler de plus en plus pour compenser. Je crois que ce train de vie était plus sûr pour notre santé à nous trois que d'entamer des procédures de divorce et perdre énormément d'argent. Je voyais bien que ça détruisait mon pauvre père, de ne plus être présent pour nous. Et que dire de ma mère, qui semblait avoir perdu l'intérêt pour ses propres enfants du jour au lendemain.

C'est décidé. Moi, Lucas, douze ans, je prendrai la relève. J'ai promis du haut de mes trois ans que j'allais protéger mon frère et ma soeur coûte que coûte. Je ne pouvais pas rester de marbre devant leurs larmes, eux qui n'avaient que neuf ans et étaient impuissants face à la situation. Moi, Lucas, douze ans, j'allais garder le sourire, faire rire les jumeaux pour leur faire oublier les mauvais moments. J'allais cuisiner pour eux et m'assurer qu'ils mangent bien. J'allais superviser leurs devoirs, j'allais superviser leur routine du matin et du soir. Maman n'était pas là, papa ne pouvait pas être là, alors j'allais être là. Elle s'en est foutu, pas lui. Il m'a prit à part, un jour où il a réussi à arriver assez tôt pour m'attraper au passage quelques minutes avant que je dormes. Il pleurait, se désolait de ne pas pouvoir faire plus, mais il était reconnaissant. Il me récompensait avec de l'argent de poche, que je ne dépensais pas. Savoir que ma mère ignorait, volontairement ou non, les efforts que je faisais me blessait; mais savoir que mon père pensait à nous et ne vivait que pour nous guérissait mes blessures. Nous deviendrons plus fort tous ensemble.

Mes nouvelles responsabilités ont donc tôt fait de me faire oublier que j'avais un don, comme il ne s'était jamais manifesté de nouveau. À mes quatorze ans, toutefois, je me suis rappelé qu'il était bien là, seulement caché. Pour un enfant normal, quatorze ans c'est peut-être un peu jeune pour boire du café, mais pour rester éveillé assez longtemps pour pouvoir faire mes propres travaux scolaires lorsque les jumeaux étaient couchés, j'en avais besoin. Je le laissais refroidir plusieurs minutes avant de le boire, mais c'est lorsque le café brûlant a touché mes lèvres que je me suis rappelé que je n'étais pas normal. J'ai sursauté un peu, mais je n'avais pas le temps de m'en faire davantage. Un café, c'était à base d'eau de toute façon, une situation du genre allait arriver tôt ou tard.

it hurts so much
Quinze ans. Le point culminant de ma vie. Cet âge marque la première fois où j'ai dû sécher les cours pour subvenir à mes besoins, et la première fois que j'ai été au supermarché seul. Argent de poche à la main, j'essayais d'être un adulte dans ce grand endroit. J'avais parfois des drôles de regards des personnes plus âgées qui se demandaient où étaient mes parents, mais j'avais la chance d'avoir l'air un peu plus vieux que mon âge donc personne ne s'en faisait. Les sports répétés ont modelés mon physique, j'étais assez bâti et je pouvais facilement passer pour un jeune étudiant universitaire malgré ma petite bouille de bébé. Je suis revenu chez moi avec quelques sacs d'épicerie replis du strict nécessaire... mais la porte n'était pas verrouillée. C'était suspect. Je suis donc entré silencieusement, déposant les sacs tout près de la porte. Des gémissements bien sentis se faisaient entendre au travers des murs de la chambre des maîtres. J'ai serré le poing, furieux. Pendant trois ans, mon père devait travailler d'arrache pied pour permettre à ses enfants de manger et d'avoir un toit. Pendant trois ans, j'ai mis de côté ma liberté pour m'occuper de mon frère et de ma soeur parce que mon père n'avait pas les moyens d'être là. Pendant trois ans, un autre homme couchait avec ma mère. Il allait payer.

J'ai attrapé le marteau que j'avais déposé sur la table de la cuisine la veille, l'ayant utilisé pour réparer une chaise de la table à manger qui avait perdu une patte. Je me suis accroupi, et furtivement, le corps tremblant de nervosité et de rage, je me suis approché de la salle de bain. L'homme venait d'y entrer, voulant aller prendre sa douche après ses dégoûtants ébats avec ma propre mère. Il m'écoeurait, et j'allais protéger la maisonnée de son emprise. L'eau de la douche se mit à couler, je l'entendis commencer à se laver. J'étais collé au mur, juste à côté de la porte qu'il avait laissée ouverte, me demandant si je devais l'attaquer lorsqu'il sortirait de la douche ou si je profitais de son moment de vulnérabilité pour m'en prendre à lui directement dans la salle de bain. Je ne voulais pas le tuer, juste lui faire peur. Lui faire comprendre de ne jamais revenir. Il m'écoeurait. Je pensais à cet homme qui souillait la baignoire que j'avais nettoyé la veille, cet homme qui utilisait sans doute mon shampooing ou celui de mon père. Il m'écoeurait. Et là, je l'ai entendu crier.

Le marteau quitta mes mains et heurta le sol, et j'entendis les pas de ma mère courir vers ma direction. J'ai vu un peu de vapeur sortir de la salle de bain. Est-ce j'avais vraiment fait ça? Est-ce que, aveuglé par ma colère, j'avais véritablement utilisé mon don de la sorte? Ça doit avoir duré quelques secondes, tout au plus... mais c'était suffisant pour que j'aie peur de moi-même. Il est sorti, et lui aussi avait entendu le marteau tomber. C'est lui, finalement, serviette autour de la taille, qui s'en est prit à moi. Plaqué contre le mur, le petit Lucas était vulnérable à tout ce que l'homme aurait voulu lui faire, ou tout ce que ma mère aurait voulu me faire.

On est parvenu à une entente. Je ne disais rien de l'adultère, et ils ne diraient rien de l'attaque que j'avais planifiée. La journée même, ma mère a demandé le divorce. Mon père n'avait plus rien à faire à Hong Kong maintenant. Il avait laissé toute sa famille et son ancienne vie en Corée derrière lui pour vivre avec la femme qu'il aimait autrefois. Il m'emmena avec lui à Busan, mais les jumeaux ne sont pas venus. Ma mère avait réussi à les convaincre que c'était de ma faute si tout cela était arrivé. C'est naïf, un enfant de douze ans. Je ne leur en veux pas, mais j'aurai le coeur brisé pour toujours. Je n'aurai pas tenu ma promesse de grand frère, au final. Parce qu'au fond, ma mère avait un peu raison.

we're gonna fly
Longtemps, j'ai gardé le secret de l'adultère caché au fin fond de mon âme. Mon père s'en doutait, comme ma mère s'est rapidement mise officiellement en couple avec le même homme que j'ai failli tuer avec mon don, mais j'avais peur d'aller en prison pour avoir voulu protéger ma famille. Savoir de quoi j'étais capable, les choses affreuses que je pouvais faire avec mon don ou sous l'effet de la colère me tuait plus que le secret, de toute façon. Ces trois dernières années m'avaient changées. Je ne faisais plus autant de sport, même si j'essayais de rester actif quand même un peu. Mes notes étaient toujours bonnes mais moins qu'elles auraient pu l'être, et je sais que ça décevait mon père de beaucoup. L'absence des jumeaux dans ma vie me donnait l'impression d'être complètement vide. Autant j'appréhendais l'idée de ne plus être enfant unique lorsque j'avais trois ans, autant ils étaient les personnes que j'aimais le plus.

Bien que la vie s'est calmée, bien que mon intégration en Corée s'est déroulée à merveille comme mon père a tenu que nous apprenons le coréen dès notre plus jeune âge, bien que j'habitais seul avec mon père dans son appartement des résidences Hillsides à Busanjin, bien qu'il avait un emploi et un revenu stable qui lui permettait d'être un peu plus présent; ma vie d'avant me manquait. Je savais que la santé mentale était un sujet un peu tabou en Corée, alors je n'ai jamais vraiment osé en parler à qui que ce soit. La dépression, c'est dans ta tête, Lucas. C'est tout. Mais pire aurait pu m'arriver. J'aurais pu tomber dans la drogue ou l'alcool, ou lâcher l'école. À la place, j'ai décidé de m'acheter une caméra vidéo. J'enregistrais les beaux moments de ma vie actuelle, j'essayais de vivre le moment présent. Ça m'a sauvé, je crois.

Cette fois-ci, au lieu de prendre une promesse pour les autres, j'ai pris une promesse pour moi. J'allais rester le plus positif possible, quitte à refouler mes sentiments négatifs. Peut-être qu'en ne ressentant plus de colère ou de tristesse, mon don ne reviendra jamais.

i see that i'm smiling in the dream
De peur de décevoir mon père, dès que j'ai pu m'inscrire à l'université, je l'ai fait mais en microbiologies. Pendant toute une session, ces quelques pénibles mois, je savais que j'étais malheureux. Mais j'avais peur d'être encore un échec, de faire honte à la famille et que mon père me jette à la poubelle comme ma mère a fait, comme elle a convaincu mon frère et ma soeur de faire. À quelques jours des examens, il s'est assit à côté de moi. « Lucas, tu as vécu ta vie à t'occuper des autres, ou à essayer de plaire aux autres. Si tu es heureux, je le serai aussi. »

Je n'ai pas fait les examens. Je me suis inscrit en enseignement à la place. Enseignement de l'éducation physique. Pour me rappeler grâce à quoi j'ai survécu, et pour me rappeler ma première promesse à moi-même. Si je n'ai pas réussi à protéger les jumeaux, peut-être ferais-je une différence chez un autre enfant.

son prénom chinois est dong hai, qui veut dire "eastern sea". il ne l'utilise jamais à cause de sa référence à l'eau ▲ sa mère est native de hong kong et son père de busan ▲ il parle couramment anglais, chinois et coréen, bien qu'il aie un adorable accent quand il parle coréen ▲ la seule raison pourquoi il irait à allium serait pour apprendre à contrôler son don pour ne pas l'utiliser ▲ il a commencé des études en sciences pour faire plaisir à sa famille, mais il a abandonné après seulement un semestre ▲ il veut être professeur avec les jeunes enfants pour leur donner une bonne influence dès le plus jeune âge et pour qu'ils grandissent heureux ▲ il a un petit frère et une petite soeur, des jumeaux, mais il ne le voit plus parce qu'il est resté avec sa mère à hong kong ▲ il se déplace principalement en longboard. c'est plus rapide que la marche, et c'est moins épuisant ▲ il a failli ébouillanter l'amant de sa mère, et c'est pour cette raison qu'il est reparti à busan avec son père ▲ depuis cet événement, il a extrêmement peur de lui mais il le cache en étant toujours trop heureux ▲ il ne sait pas que son don touche tous les liquides et pas seulement l'eau, et lorsqu'il le réalisera ça va le détruire ▲ il croit que tous les dons sont liés aux émotions négatives, et pour cette raison il ne veut jamais rendre quelqu'un malheureux de peur qu'un don se déclanche ▲ à cause de son don, il essaie d'éviter les points d'eau même si c'est inévitable ▲ son don le fascinait avant de réaliser qu'il était dangereux ▲ avant cette réalisation, il nageait comme un poisson dans l'eau ▲ lorsqu'il prend sa douche, il essaie d'être le plus rapide possible sans que ça aie un impact sur la propreté ▲ il aime bien filmer les moments qu'il vit parce qu'il ne sait jamais quand tout va s'écrouler ▲ il s'entraîne souvent et il aime faire des acrobaties ▲ il porte régulièrement des casquettes ou des chapeaux ▲ il change souvent de couleur de cheveux, parce qu'il ne sait jamais s'il préfère être blond, brun ou noir ▲ il aime bien les jeux vidéos même s'il n'est pas un pro ▲ il est accro à pokémon go, son pokémon préféré est squirtle (carapuce)

salut! c'est encore moi, iko (ou encore joelle, bébé chat, jpelle pour certains intimes et mo pour d'autres intimes). j'ai toujours 23 ans et je suis toujours québécoise et un peu folle. idk. je vous fait grâce (ou pas) d'un personnage qui est né tout récemment dans mon cerveau! haha j'ai hâte de le jouer je vous aime coeur violet
   
y'a vraiment beaucoup d'espace vide et je suis pas certaine que ça me rend à l'aise mais je sais pas quoi dire d'autre donc èé BYE

_________________
you're my paradise
just right. ▬ i like everything about you, you dazzle. do you know how pretty you are in my eyes? I want you just as you are, you’re the only one
(c) bat'phanie


Dernière édition par Ryu Lucas le Mer 22 Mar - 2:21, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Lun 20 Mar - 17:54
eheh ça se dédouble hihi (Re)bienvenue avec ce tout nouveau perso (Jacksoooon keur )
On dirait que son don lui gâche sacrément la vie :/ (quand tu dis que lorsqu'il va apprendre que son don touche tous les liquides et que ça va le détruire, tu veux pas dire qu'il va en mourir hein ? wa )
J'ai beaucoup aimé lire les premiers éléments de ta fichette (déjà bien avancée ^^) J'ai hâte de lire la suite, ton perso est vraiment super intéressant ! love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Jae Hyeong
Âge : 20
Occupation : Principalement, chanteur, bassiste et leader des døubt. Mais sinon, histoire de gagner sa vie : serveur au Jazzy 302 et apprenti mécanicien en mécanautique
Quartier : Nam
Situation : Père "célibataire"
Don : Partage
Niveau : 4
Multicompte : Suh Jin Ho feat. Min Yoon Gi (Suga - BTS) & Yoon Kallie feat. Lee Cha Eun
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t264-kim-jae-hyeong-shake-me-right-ou
Lun 20 Mar - 18:00
Je t'ai réservé ton petit avatar, comme promis hihi de toute manière, je savais que tu ne risquais rien. Hâte de voir ce que tu nous réserve avec ce personnages là et qu'il sera pas aussi... alcoolique que Yu Jin u perv tu connais la maison, alors je te laisse juste du love ici. T'en fais ce que tu veux shy:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryu Lucas
Âge : 23
Occupation : Étudiant (enseignement en éducation physique), employé au Day 271
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Aquamancie
Niveau : 5
Multicompte : Kang Yu Jin, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t411-ryu-lucas-never-ever
Lun 20 Mar - 18:04
in su: merci! t'en fait pas, il en mourra pas wa ça va peut-être le motiver à essayer de le contrôler, qui sait? pour l'instant il essaie d'oublier qu'il a son don HAHA
ma fiche est avancée parce que hier j'avais trop hâte tu vois UWU
j'ai hâte de lire la tienne aussi du coup excited

jae hyeong: "ils sont où tes points?" madame
yu jin? alcoolique? jvois pas de quoi tu parles hihi

_________________
you're my paradise
just right. ▬ i like everything about you, you dazzle. do you know how pretty you are in my eyes? I want you just as you are, you’re the only one
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rivera Saki
Âge : 22
Occupation : étudiante en danse et serveuse au Bleu Art Café
Quartier : Nam
Situation : célibataire
Don : Lévitation
Niveau : 4
Multicompte : Yang Somi ft. Shin Hye Jeong
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t95-rivera-saki-o-i-want-to-be-your-s
Lun 20 Mar - 18:20
Rebienvenuuuuuuuuuuuuuuue aww cute
OMG OMG OMG OMG JACKSOOOOOOOOOOOOOOON MZLQ²KM bave

Courage pour la fichette, hâte de voir le personnage aww cute happy keur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Lun 20 Mar - 18:26
Rebienvenue et bon courage pour la fin de ta fiche grin !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Lun 20 Mar - 20:20
T'AS MIS LE GIF EN PLUS melt
rebienvenue george lucas / golden sea
j'ai hâte de te regarder les fesses en secret pendant que t'as le dos tourné
okay c'est tout, je t'aime hug coeur violet
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Woo Shin
Âge : 24
Occupation : Patineur professionnel & étudiant en littérature.
Quartier : Nam
Situation : Célibataire & coeur brisé. But we always return to our first love ...
Don : Cryokinésie.
Niveau : 4
Multicompte : Cha Aiden & Nam Min Ki.
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t141-kang-woo-shin-shoot-for-the-moon
Lun 20 Mar - 20:46
Rebienvenue !!
Amuse toi bien avec cette nouvelle bouille heart in a bubble
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Lun 20 Mar - 22:51
hein yé ben cute lui
plz bave plz bave plz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Lun 20 Mar - 22:55
Plein de love sur ta face heart in a bubble
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Lun 20 Mar - 23:27
rebienvenue jpellebébéchat!!!! keur
full de love sur ce beau nouveau perso!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryu Lucas
Âge : 23
Occupation : Étudiant (enseignement en éducation physique), employé au Day 271
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Aquamancie
Niveau : 5
Multicompte : Kang Yu Jin, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t411-ryu-lucas-never-ever
Mar 21 Mar - 1:37
Aaah je vous aime coeur violet

woo seok ben oui je t'avais dit que c'est lui que j'allais mettre HAHA
c'est pas obligé d'être en secret u perv /pan/

rosalee hein est ben cute elle bave

_________________
you're my paradise
just right. ▬ i like everything about you, you dazzle. do you know how pretty you are in my eyes? I want you just as you are, you’re the only one
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mar 21 Mar - 23:56
oooooooh Jackson !!! excited excited Quel bon choix de vava !! heart eyes

Rebienvenuuuuuue joy Je te dis pas bon courage pour la fichette, elle semble finie mais amuse-toi bien avec ce perso du coup !! keur Je la lirais tout à l'heure hero
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryu Lucas
Âge : 23
Occupation : Étudiant (enseignement en éducation physique), employé au Day 271
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Aquamancie
Niveau : 5
Multicompte : Kang Yu Jin, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t411-ryu-lucas-never-ever
Mer 22 Mar - 0:00
Détrompe toi il en manque encore la moitié hihi mais merci beaucoup! coeur violet

_________________
you're my paradise
just right. ▬ i like everything about you, you dazzle. do you know how pretty you are in my eyes? I want you just as you are, you’re the only one
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mer 22 Mar - 0:07
Sérieux ? =OO Mais c'est bien, plus y a de détails mieux c'est héhé Bon courage du couuuup hero bwaha
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoo Myeong Hee
Âge : 25
Occupation : chirurgienne
Quartier : Buk
Situation : célibataire au coeur perturbé
Don : mémoire décuplée
Niveau : 4
Multicompte : gao hwa young (rosé; bp); moon sakura (sana; twice), lee jung ran (hyuna) & min in hye (krystal, fx)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t81-yoo-myeong-joo-nothing-is-more-va
Mer 22 Mar - 10:19
Ton aventure peut commencer.


Bravo, tu fais à présent partie de la fabuleuse famille qu'est AWIB !

Tu peux dès à présent aller poster ta fiche de lien afin de faire connaissance avec tes collègues, tes voisins et te créer pleins d'amis ou d'ennemis, et peut-être même trouver l'amour de ta vie. Pense aussi à ouvrir ton listing rps pour recenser toutes tes réponses et montrer ton activité. Et si tu ne sais pas à qui demander un lien ou un rp particulier, n'hésite pas à aller faire une requête ici !

Tu devras également remplir ton profil. Pour rester en contact avec tous tes amis, tu peux également aller ouvrir un topic pour ton téléphone, mais également pour ton twitter. Parce que c'est toujours sympathique de discuter avec les autres. Si tu veux tenir un journal sur l'avancée de ton aventure sur le forum, tu peux aller poster une fiche sur ta ligne de temps.

Une fois toutes ces démarches effectuées, il ne reste plus qu'à t'amuser parmi nous ♥️

OMG je suis tombée amoureuse de ton écriture. Réellement heart eyes C'était un véritable plaisir de te lire ! Et je suis tout autant tombée amoureuse de ton histoire et de ton personnage ! J'espère qu'il saura surpasser tout son passé ce petit.
Puis l'aquamancie c'est tellement bien. J'avais hésité avec ce don ♡ Et ton avatar je meurs (#got7stan)
Pour ton don je te place au niveau un. Car il ne semble pas de tout le maîtriser ! Mais je te fais assez confiance pour savoir que tu monteras rapidement plz Amuse toi avec ce nouveau bb !

_________________


“One dictum I had learned: You cannot save the world, but you might save the man in front of you, if you work fast enough.”
Revenir en haut Aller en bas
 
ryu lucas ; ♦ never ever
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS
» LUCAS a menti au sujet de fevry.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: PERSONNAGES :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: