AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 girls night out ♠ ; feat. rivera saki

avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Mar 21 Fév - 5:05
girls night out
kang yu jin & rivera saki

J’avais complètement perdu le fil du temps. Je ne savais plus quelle heure il était, ni quel était le jour de la semaine. Je ne savais plus si ça faisait quelques minutes ou quelques heures que j’étais devant ce jeu vidéo. Moi, Kang Yu Jin, je jouais à un jeu vidéo depuis des heures sans bouger, hypnotisée. Gyeojin était couché à mes côtés, lui non plus ne se souciant pas du temps qui passait. S’il ne m’avait pas encore grimpé dessus, c’est parce qu’il n’avait pas encore faim. Ce ne devait pas faire tant de temps que ça que j’étais devant mon jeu, alors.

Si c’était un jour de semaine, j’avais très fort probablement loupé les cours. Mais bon, ce qui est fait est fait, et je rattraperai une autre fois. Avec un peu de chance c’était le weekend, mais moi et la chance… on y repassera.

Je ne sais plus trop pourquoi j’en étais arrivé là, en fait. J’avais un énorme coup de déprime, et aucune idée de quel était le déclencheur. Inconsciemment, j’ai utilisé deux stratégies: le divertissement, et la noyade dans l’alcool. Donc oui, j’étais hypnotisée devant mon jeu vidéo, entourée de bouteilles de soju vides, probablement plus que saoule. C’était probablement pour cela que j’avais perdu la notion du temps.

Quelque chose me chatouillait la cuisse. Ce quelque chose, c’était un chat; et les chatouilles c’était en fait des griffes.

« Heol… Gyeo-ya… t’as faim??? »

J’ai mis le jeu en pause, et je me suis levée. Ma première tentative s’est avérée être un échec, alors que je suis retombée dans mon lit. Heureusement que je n’étais pas tombée sur le sol! J’ai finalement réussie à me mettre debout sur mes deux pieds, m’agrippant tant bien que mal aux murs et objets solides qui pouvaient m’être utile. Je suis dans la cuisine, mission accomplie. Ma coordination était toutefois absolument nulle, et j’ai abandonné l’idée de donner à Gyeojin sa nourriture habituelle pour simplement lui verser beaucoup trop de nourriture sèche dans un bol. Ça me semblait une bonne idée sur le coup. Il aurait assez de nourriture pour des heures, et je n’aurai plus besoin de me relever et m’embarrasser comme ça en face de tous ces murs qui me regardent. On sait jamais, peut-être qu’un de ces murs a le don de la vue. Si les humains le peuvent, pourquoi pas les objets?

De retour dans ma chambre, j’ai cru bon de fermer les yeux un court moment, le temps de me ressaisir. J’ai senti mon point de gravité changer de place.

Clock Strikes du groupe japonais ONE OK ROCK retentit à un volume ahurissant. J’ouvris les yeux, lentement. La lumière du jour m’a rapidement aveuglé, le tout suivi d’un affreux mal de tête. Malgré mes facultés oculaires affaiblies temporairement,je retrouvai la source de la musique: mon téléphone portable. Affiché sur l’écran de celui-ci, la fenêtre d’une alarme que j’avais programmé quelques jours auparavant.

// tu dois partir dans deux heures pour te rendre chez saki unnie à temps! palli palli~ //

« HEOLLLL »

Je me suis levée rapidement, sans tenir compte de mon état physique actuel. J’ai bien évidemment perdu l’équilibre une nouvelle fois, mon dos percutant le mur derrière moi. J’ai pu maintenir cette position de manière assez stable pour quelques instants, me permettant de me ressaisir réellement. Combien de temps avais-je dormi? Est-ce que je me suis évanouie, ou est-ce que je suis seulement tombée dans mon lit et je me suis endormie par la suite? Est-ce que Gyeojin allait bien? J’ai vérifié l’état de sa nourriture. Sa gamelle était anormalement pleine. J’ai lancé un drôle de regard au chat, avant de me rappeler que c’était ma faute s’il avait autant de nourriture. Le positif, c’est que Gyeojin n’avait pas été gourmand.

Un rapide coup d’oeil dans ma chambre me fit remarquer qu’en fait, je n’avais pu que deux bouteilles de soju… il faut dire que ma tolérance à l’alcool a toujours été faible. En fait, la lumière du jour avait fait paraître mon lendemain de veille bien pire qu’il ne l’était. Je n’avais pas de nausées, et mon mal de tête s’était rapidement dissipé. Il ne me fallait que de l’eau, une bonne douche et peut-être un cachet avant de pouvoir m’attaquer à la journée que j’avais prévue avec Saki. J’ai remercié peu importe qui il fallait remercier pour m’avoir donner la vivacité d’esprit de programmer une alarme deux heures avant mon départ, comme si c’était une évidence que j’allais avoir besoin de temps.

Il me reste maintenant 10 minutes. J’étais douchée, maquillée, coiffée, et mon outfit of the day était presque choisi. Hormis l’incontournable paire de jeans noirs, j’avais décidé d’enfiler un sweater jaune à imprimés et de porter une casquette noire. On allait au restaurant dans le cadre de la fête foraine de la Saint-Valentin, mais nous étions amies et célibataires. On pouvait se permettre d’avoir l’air un peu plus casual, je crois bien. Et puis, si jamais, une casquette ça s’enlève.

J’ai pris le transport en commun du quartier Buk au quartier Nam, là où Saki reste. Géographiquement parlant, les deux quartiers sont quand même proche, mais c’est souvent ardu de se rendre d’un quartier à l’autre en autobus et métro. Néanmoins, le trajet s’est bien déroulé, et je suis rapidement arrivée en face des appartements Nada. Entrée à l’intérieur de l’édifice, recherche de l’appartement à Saki. Je cogne à la porte, elle s’ouvre.

« Hello unnie! »

J’entre à l’intérieur de l’appartement à Saki, un énorme sourire étampé dans le visage. J’étais toujours déprimée, mais j’étais heureuse d’être avec une amie et non seule dans ma chambre à me faire griffer les cuisses par un chat affamé. De plus, c'est drôle à dire, mais on aurait dit que le fait d'avoir bu un peu la veille m'a mit dans une ambiance festive.

Mes yeux ont balayé du regard l’intérieur de l’appartement. Ça avait l’air assez grand, la cuisine était partiellement ouverte sur la salle de séjour; les deux pièces étant délimitées par un comptoir style bar. Rien n’était rangé à la perfection, mais ça m’importait peu. Le désordre, quand il est organisé, donne une nouvelle dimension à une pièce. C’est comme si elle prenait vie.

« C’est vraiment beau chez toi! Ça a l’air super spacieux et confortable, limite je suis jalouse hahaha »

Soudainement, j’ai commencé à avoir quelques regrets envers mon choix d’habit. Est-ce que j’aurais du mettre autre chose? Ou m’apporter un sac avec un plan B? Signe de nervosité, je me mis à jouer avec les bagues que j’avais sur les doigts. Je les tournais, je les retirais et les remettais, ou n’importe laquelle autre action possible pour condenser mon stress sur une action banale.

Emi Burton

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie


Dernière édition par Kang Yu Jin le Mar 9 Mai - 18:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rivera Saki
Âge : 22
Occupation : étudiante en danse et serveuse au Bleu Art Café
Quartier : Nam
Situation : célibataire
Don : Lévitation
Niveau : 4
Multicompte : Yang Somi ft. Shin Hye Jeong
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t95-rivera-saki-o-i-want-to-be-your-s
Jeu 23 Fév - 1:49



Girls night out
Saki ft Yu Jin




Tenue ♦ L’appartement était plus ou moins propre et, à tes yeux, il était rangé de façon organisée. Tu avais toujours dit qu’un logis trop bien rangé, trop carré donnait moins cette impression de chaleur ou de vie que dans un appartement où il y avait un certain bordel organisé même si, en soit, c’était une sorte de rangement selon toi. De ce fait, tu ne comprenais pas comment on pouvait te reprocher cela ou qu’on essayait de tout entassé dans des tiroirs. C’était ton chez-toi non puis tu l’assumais alors pourquoi certaines personnes te prenaient la tête avec ça ? Tu espérais sincèrement que Yu Jin ne s’en préoccupera pas même si cela ne semblait pas être son genre, elle était trop adorable pour cela ! Puis, de toute façon, même si elle faisait une remarque à ce propos, tu ne lui en tiendrais pas rigueur, tu l’appréciais trop pour cela puis, c’était la seule personne à savoir pour ton don même si ce n’était pas seulement pour cette raison que tu voulais la garder à tes côtés. Non, c’était surtout parce que tu l’appréciais énormément, c’était ton amie, une personne qui t’était vraiment précieuse.
Chantonnant légèrement après avoir jeté un œil à ton intérieur, tu allas dans ta chambre où tu ouvris la penderie pour voir ce que tu pouvais mettre. Un bras passé sous la poitrine, le coude posé sur ce bras, l’index tapotant ta lèvre inférieure, tu réfléchissais à la tenue idéale, finissant par porter ton choix sur un slim similicuir noir et un pull crème simple. Pour rendre la tenue un peu plus féminine, tu mettrais certainement une paire de chaussures à talon mais, pour l’heure, ce n’était pas ta priorité. En effet, Yu Jin n’allait pas tarder à arriver et tu étais loin d’être prête. De ce fait, tu filas dans la salle de bain pour prendre une douche, t’habiller, te maquiller et te coiffer. Pour ce dernier point, tu bouclas simplement te cheveux blond vénitien qui retombèrent dans une cascade d’ondulé sur tes épaules. Tu les ordonnas ensuite avant de sortir de la pièce pour retrouver Nami qui était dans la cuisine devant sa gamelle. En te voyant, le félin avait miaulé pour signaler son mécontentement de voir sa gamelle vide et, avec un sourire, tu lui mis des croquettes ainsi que de l’eau fraîche. Tu lui fis ensuite une caresse avant de retourner dans ta chambre où tu pris un bracelet noir. Tu n’avais pas envie de trop accessoiriser ta tenue qui était simple et, donc, à tes yeux, parfaite pour voir une amie ! Avec les gens que tu aimes, tu mettais souvent des tenues dans lesquelles tu te sentais à l’aise, qui étaient confortable.

Une fois prête, tu regardas le résultat dans le miroir et ce que tu vis te fit sourire. La tenue rendait vraiment bien, tu étais contente et le fait que tu trottine jusqu’au salon était une preuve de ta bonne humeur. De même que le fait que tu continues de chantonner inlassablement. Ah ça, tu étais vraiment contente de passer du temps avec Yu Jin, tellement que, dans le salon, tu trépignais d’impatience en sachant qu’elle n’allait pas tarder. C’est d’ailleurs pour cela qu’en entendant toquer à la porte, tu te mis presque au garde-à-vous avant d’aller ouvrir, accueillant ton amie avec un grand sourire sur le visage. Elle était enfin là !

« Yu-chaaaan ! T’exclamas-tu avec un sourire tout en la prenant dans tes bras, réellement heureuse de la voir. »

Tu ne pouvais t’empêcher d’être tactile avec les personnes que tu appréciais, tu savais que cela pouvait mettre mal-à-l’aise et, généralement, quand une de ces personnes en fait la remarque, tu essayes d’être moins tactile. Ce n’était pas chose aisée mais tu prenais sur toi.
Au bout de quelques secondes, tu te décalas puis la fit entrer dans l’appartement, liant tes mains dans ton dos, appréhendant ce qu’elle pourrait dire à propos de ton intérieur. Tu avais presque retenu ta respiration alors que tes doigts jouaient nerveusement entre eux. En entendant son compliment, tu lâchas presque un soupir de soulagement alors qu’un joli sourire se dessinait sur ton visage. Tu étais vraiment heureuse de savoir qu’elle trouvait ton appartement beau et qu’elle en était jalouse. Sans pouvoir te retenir, tu rias légèrement tout en lui mettant une tape amicale sur l’épaule.

« Ne dis pas de bêtises Yu-chan, je suis sure et certaine que ton appartement est magnifique mais aussi spacieux. En tout cas, je confirme que le mien est très fonctionnel, c’est vraiment agréable surtout que Nami semble l’apprécier. »

On pouvait presque voir des étoiles dans tes yeux alors que tu parlais de ton appartement mais aussi de ton chat dont le bien-être t’importait énormément. Ah ça, tu l’aimais comme ton enfant ce petit matou tout câlin… Un véritable amour cette boule de poiles ! D’ailleurs, elle vint rapidement dire bonjour à ton invité avant d’aller se cacher dans ta chambre. Quelle peureuse cette petite.
Avec un sourire, tu regardas l’endroit où Nami était allée puis ton regard se posa sur les chaussures de ton amie. En les voyant, tu pris conscience de quelque chose et tu levas un regard un peu gêné sur Yu Jin et tu t’inclinas avant d’aller fouiller l’armoire à chaussure qui se trouvait dans l’entrée. Tu en sortis une paire de chaussons violets que tu allas porter à ton invitée, les posant devant elle.

« Je suis sincèrement désolée de te demander cela mais pourrais-tu laisser tes chaussures dans l’entrée. C’est une coutume dont je n’arrive pas à me défaire et ça a tendance à me stresser de voir quelqu’un en chaussures chez moi, expliquas-tu avec un petit rire nerveux. »

Ah là, oui, pas de doute sur le fait que tu ais été élevée au Japon et que tu ais connaissance de coutumes dont tu n’arrivais pas à te défaire pour le moment. Cependant, en sachant que Yu Jin étudiait le japonais, tu savais qu’elle comprendrait la raison pour laquelle tu lui demandais cela.

« Tu veux boire quelque chose avant d'y aller ? Je vais aller me chercher du thé glacé et nous prendre des chips, en attendant mets-toi à l’aise dans le canapé, je reviens tout de suite ! »

Après un nouveau sourire, tu disparus dans la cuisine pour servir les boissons, prendre plusieurs bouteilles ainsi que les chips qui étaient dans un bol et tu disposas le tout dans un plateau. Une fois cela fait, tu revins dans le salon, posant le plateau sur la table basse avant de t’assoir dans le canapé de façon à être face à ton amie.

« Alors dis-moi, comment tu vas ? »

Certes, vous échangiez beaucoup par sms mais tu aimais bien aussi prendre de ces nouvelles de vive voix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Ven 24 Fév - 2:29
girls night out
kang yu jin & rivera saki

Knock knock.

J’arrivais peu à peu à me défaire de mon état de déprime à cause inconnue en gardant à l’esprit que j’allais passer le reste de la journée, la soirée et peut-être même une partie de la nuit avec une de mes amies les plus précieuses. La porte s’est ouverte assez rapidement, mais les quelques secondes qui se sont écoulées entre mon arrivée et son ouverture me semblaient infiniment longues. Je sautais presque de joie juste à l’idée d’être avec Saki. Ça ne faisait pas longtemps qu'on se connaissait, mais elle m’étais déjà extrêmement précieuse.

Le sourire que j’arborais à l’ouverture de la porte devait en dire long sur mon enthousiasme. Saki souriait également; le sentiment était donc réciproque et mon coeur s’est réchauffé davantage. Je n’étais même pas encore entrée à l’intérieur qu’elle me serra dans ses bras d’une longue étreinte. C’était un autre des points en commun que nous avions. Nous sommes toutes deux tactiles, et j’adore serrer les mes amis dans mes bras. Ce n’est pas quelque chose que j’ai pu pratiquer souvent ces temps-ci, et je dois m’habituer à faire attention aux préférences des autres. Ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise avec les contacts physiques. Je me doutais bien que ce n’était pas le cas de Saki, à en voir son énorme câlin d’accueil; je l’ai donc serrée dans mes bras en retour pour qu’elle sache que j’étais confortable.

Lorsqu’elle s’est éloignée pour me faire entrer, je me suis presque sentie triste. C’est bizarre à dire, mais même si j’aimais beaucoup Saki non romantiquement, j’aurais voulu que ce moment dure plus longtemps. Je ne sais pas.. Ça faisait un moment que je n’avais pas serré quelqu’un dans mes bras de cette manière. Ça remonte peut-être à lorsque Seul Gi me parlait encore…

Bon, je redevenais déprimée. Ma mission d’aujourd’hui sera d’oublier l’existence de Seul Gi et de penser au moment présent et à toutes les personnes qui me sont chères présentement.

Saki semblait ravie, voir même soulagée de mon compliment sur son appartement. J’ai simplement dit la vérité, mais il est bon de voir que la vérité pouvait faire sourire parfois. Elle tapota l’épaule amicalement en riant, commentant sur mon propre chez-moi. C’est vrai… je n’avais jamais vraiment dit à Saki où j’habitai. Elle va être déçue, je crois bien.

« Bof… j’habite dans les résidences de l’université, donc pour l’espace on repassera ! »

J’ai terminé ma phrase avec un rire bien senti, mais un peu gêné. J’ai remarqué la tenue de Saki, et bien qu’elle était simple, elle avait l’air plus chic et classe que la mienne. Je regrettais maintenant mon choix de tenue.. Je savais que j’aurais dû mettre quelque chose de moins casual. Écoute-toi, la prochaine fois!

Nami a accouru vers moi dès qu’elle m’a vu. Elle semblait curieuse et voulait me donner un peu d’amour, mais après quelques caresses et une inspection de mon odeur, elle s’est rapidement enfuie en direction de ce qu’il m'apparut être la chambre de Saki. Instinctivement, comme si je jouais avec Gyeojin, j’ai voulu suivre Nami. J’avais l’impression d’avoir oublié que je n’étais pas chez moi, mais la voix de Saki me ramena rapidement sur terre.

J’ai regardé à mes pieds. J’avais oublié d’enlever mes chaussures… félicitations Yu Jin! Tu gagnes aujourd’hui le prix de la personne la plus lunatique de la journée. Retirer ses chaussures lorsqu’on rentre chez quelqu’un est de mise, peu importe si cette personne est ta meilleure amie, ton pire ennemi ou une personne qui ne range jamais. Saki était bien entendu du même avis que moi, et elle a cru bon de me rappeler à l’ordre. Je ne lui en voulais pas du tout: j’aurais fait de même. Mais je me sentais terriblement coupable.

« Oh… oui, ça va de soi… je suis désolée j’ai complètement oublié c’est bête… »

Aussitôt demandé, aussitôt fait: J’ai retiré mes chaussures et j’ai enfilé les chaussons violets que Saki avait sorties de son armoire à chaussure. J’ai bien pris soin de ranger mes chaussures convenablement, et j’ai porté ma main droite à mon bras gauche, autre signe de nervosité. J’ai lâché malgré moi un soupir nerveux, et, la tête légèrement baissée, je me suis mis à me mordiller l’intérieur de la lèvre. J’avais l’impression que cette journée se transformait en désastre d’anxiété. J’essayais de garder un esprit positif et de penser aux belles activités que nous allions faire à la fête foraine, mais plus le temps avançait, plus s’était difficile.

Saki était partie chercher des consommations comme une bombe, avant même que je puisse répondre. J’ai suivi son conseil et j’ai été me mettre à l’aise dans le salon, m’assoyant dans un des canapés qui s’y trouvait. J’ai lâché un faible soupir doublé d’un petit rire nerveux, et j’ai murmuré à moi-même en me tapotant un peu le visage pour tenter de me ressaisir.

« Aah jinjja… »

J’ai secoué la tête et j’ai levé le regard en direction de la cuisine, et je voyais Saki revenir avec un bol de chips et du thé glacé. Elle déposa le plateau sur la table basse et s’est assise face à moi, demandant de mes nouvelles. J’ai pris quelque chose à boire du plateau, J’ai pris une gorgée.

« Oh uhm.. Moi ça va, l’école, les choses de la vie.. La routine quoi. J’ai pas une vie très palpitante. »

L’autre mission du jour: ne pas dire à Saki que je ne sais pas quel jour on est, que j’ai probablement loupé des cours et que je suis en lendemain de veille. Je n’avais pas envie de me faire disputer.

« Et toi, tout se passe bien? »

Nima revint nous rendre visite dans le salon. Elle a voulu se rendre vers moi, mais elle a finalement changé d’idée et s’est dirigée tout droit vers sa maîtresse, cherchant un maximum d’attention. Je lui en aurais bien donné, mais elle doit probablement se méfier de l’odeur de Gyeojin qui doit être imprégné dans mes vêtements. J’avais un peu la nausée en entrant chez Saki, sûrement un effet du lendemain de veille, mais le thé glacé m‘aidait à me sentir mieux. J’ai donc croqué dans une chip pour tester la tolérance de mon estomac. Il fallait que je sois en forme si nous allions au restaurant!

« Oh, juste pour être certaine, je ne me souviens plus trop du plan qu’on avait prévu ce soir. Est-ce qu’on sortait directement dans les bars de la fête ou nous allions à un restaurant d’abord? »

Peu importe la réponse à la question, j’espérais que j’allais me sentir mieux d’ici là. Je ne voulais pas ruiner la soirée à Saki juste parce que j’ai fait la conne la nuit dernière.

Emi Burton

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rivera Saki
Âge : 22
Occupation : étudiante en danse et serveuse au Bleu Art Café
Quartier : Nam
Situation : célibataire
Don : Lévitation
Niveau : 4
Multicompte : Yang Somi ft. Shin Hye Jeong
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t95-rivera-saki-o-i-want-to-be-your-s
Mer 1 Mar - 22:42



Girls night out
Saki ft Yu Jin




Tenue ♦ Savoir que tu allais passer du temps avec Yu Jin te ravissait énormément et, comme vous vous connaissiez assez bien tu avais décidé d’opter pour une tenue assez confortable en espérant que cela soit quand même chic. En voyant le résultat dans le miroir, tu ne pus retenir un sourire parce que ça te semblait vraiment bien et comme tout était prêt chez toi, tu n’avais plus qu’à attendre ton amie qui ne tarda pas à pointer le bout de son nez. Etant très tactile de base, notamment avec les personnes que tu appréciais, tu ne pus donc t’empêcher de la prendre dans tes bras quelques secondes avant de la relâcher et tu l’invitas ensuite à entrer sans penser à lui indiquer de retirer ses chaussures qu’elle garda donc alors qu’elle avait instinctivement suivi Nami mais, bien vite, instinctivement tu la stoppas pour qu’elle mette les chaussons que tu apportais. A vrai dire, cela faisait trois ans que tu étais en Corée mais tu n’avais pas encore fait attention pour savoir s’il s’agissait aussi d’une coutume ici ou non de retirer ses chaussures en entrant. De ce fait, tu restais plutôt compréhensive envers les personnes qui omettaient de retirer leurs chaussures chez toi. Avec un doux sourire, tu secouas négativement la tête à sa remarque.

« Ne t’inquiète pas, c’est tout sauf bête. Cela arrive même aux meilleurs, la preuve ça t’es arrivé. Puis, si je t’en voulais pour cela, je serais vraiment une horrible amie. »

Surtout que tu ne voulais pas perdre Yu Jin qui avait une place importante dans ta vie et tu ne supporterais pas que vous vous éloigniez. Certes, tu avais d’autres amis auxquels tu tenais mais aucuns d’entre eux ne savaient pour ton don et tu te refusais d’en parler car, même si tu commençais à légèrement l’accepter, tu avais encore l’impression d’être étrange. Mettant ces pensées de côtés parce qu’elles pourraient t’empêcher de passer une bonne soirée, tu invitas la jeune femme à se mettre à l’aise puis tu allas chercher des boissons ainsi que des chips pour dire de bien commencer la soirée. Rapidement, tu lui demandas des nouvelles, hochant la tête à sa réponse avant de boire quelques gorgées de thé glacé à la pêche. Cette boisson, depuis que tu l’avais découverte, tu ne pouvais plus t’en passer et sans une once de retenue tu pourrais en boire des litres et des litres sans en être écœurée.

« Hmm… Tout se passe bien, la routine aussi de mon côté, la fac, les cours, le travail au Bleu Art Café, ça ne peut que bien aller, répondis-tu avec un sourire. »

Par la suite, tu reportas ton verre de thé à tes lèvres pour en reboire avant de prendre une chips. En vérité, tu n’osais pas parler du fait que tu essayais aussi de te faire à l’existence de ton don parce qu’en parler t’effrayer quand même, même si Yu Jin était une amie et était au courant pour le fait que tu saches léviter. Perdue dans tes pensées, tu sursautas légèrement lorsqu’elle te redemanda le programme de la soirée. Tu posas ton verre vidé au trois-quarts sur la table basse avant de poser un coude sur le dossier sur canapé alors que ton index tapotait légèrement sur ton menton, signe que tu réfléchissais. Fronçant légèrement les sourcils pour te concentrer, tu fermas également les yeux pour les rouvrir quelques secondes plus tard. L’une de tes mains reposait sur ta cuisse alors qu’un sourire décorait désormais ton visage.

« Je pense qu’on avait dit qu’on prendrait un truc à emporter dans un restaurant avant de faire la tournée des bars, répondis-tu en tendant le bras dont la main était sur ta cuisse pour prendre le bol de chips que tu posas sur tes genoux. »

Sans vraiment réfléchir, tu mangeas quelques chips avant d’en reprendre mais en les tendant cette fois pour qu’elle puisse manger aussi. Tu n’avais pas vraiment remarqué que tu la nourrissais et, en voyant cela, tu ne pus empêcher un rire de sortir de tes lèvres avant que tu cognes la paume de ta main sur ton front, te sentant légèrement idiote. Tu ne comprenais pas pourquoi tu avais fait mais tu finis par te mordre la lèvre inférieure en espérant que tu n’aies pas paru malpolie. Certes, la jeune femme était ton amie mais les habitudes que tu avais prises au Japon ainsi que les coutumes étaient profondément ancrées en toi.

« J e suis désolée, je sais pas pourquoi j’ai commencé à te tendre des chips comme ça, ce fut instinctif… Un peu comme une maman oiseau haha. »

Bon pour la comparaison, tu repasseras certainement même si, en fait, ce n’était pas si éloigné que cela de la réalité. Avec un nouveau sourire, tu mis le bol de chips entre Yu Jin entre vous puis tu pris ton verre de thé glacé que tu finis après une nouvelle poignée de chips. Une fois le bol fini, tu sautas sur tes pieds avant de tendre la main à ton amie avec un « On y va ? » ponctué d’un sourire ainsi que ta bonne humeur naturelle. Vous allâtes ensuite dans l’entrée, tu rendis ses chaussures ainsi que sa veste à Yu Jin avant de prendre les tiennes, optant pour des bottillons noirs à talon mais aussi pour un léger manteau.
Très vite, après avoir mangé quelque chose, vous décidèrent de vous rendre dans le premier bar que vous croisâtes -ou qui vous croisa, au choix- et, une fois les vêtements aux vestiaires vous vous rendîtes au bar pour commander une première boisson. Tu choisis un cocktail légèrement alcoolisé pour le moment puis, bien assise sur ton siège, tu regardas Yu Jin. Pour le moment, à cause de la musique, vous étiez trop loin pour vous parler mais, très vite et, surtout parce que tu étais bavarde, tu te penchas vers elle pour lui parler.

« Ce soir, no way, on met tous nos soucis de côté et on profite comme il se doit des animations proposées pour la St Valentin dans les bars.

En tout amitié bien entendu parce que même si tu appréciais énormément la jeune femme tu ne la voyais pas autrement que comme une amie.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Mar - 2:56
Défi n°1

Le premier défi à remplir pour votre duo est:

POKE TON PARTENAIRE (EMBÊTE LE UN PEU)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Sam 4 Mar - 3:41
girls night out
kang yu jin & rivera saki

L’accueil que Saki me donna à mon arrivée était chaleureux. De nature très tactile, elle s’est naturellement rapprochée de moi pour me serrer dans ses bras. Saki et moi avions beaucoup de choses en commun, c’en était presque épeurant. Sa tactilité ne m’était pas étrangère, et j’ai bien entendu prolongé le câlin. Notre étreinte n’étant pas infinie (malgré que j’aurais bien aimé..), je suis entrée à l’intérieur et j’ai instinctivement suivi Nami qui me suppliait presque de la suivre. J’ai agit un peu comme j’aurais agi avec Gyeojin, mais sans considération pour mon amie. Heureusement, elle n’était pas fâchée que j’ai entré dans son appartement avec mes chaussures, mais je me sentais quand même affreusement mal. Je savais qu’elle était d’origine japonaise. Elle aurait essayé de me prouver le contraire et je lui aurais dit que son nom la trahissait. Et puis, la première fois qu’on s’est vu, c’est en japonais qu’elle m’a d’abord adressée la parole. Son arrivée en Corée ne datait pas de très longtemps, quelques années tout au plus; ses traditions étaient toujours bien ancrées en elle et je ne pouvais pas la blâmer. Heureusement pour elle, bien que le Japon et la Corée était essentiellement différents, plusieurs cultures ou lois non écrites leurs étaient familières, comme dans d’autres pays orientaux. Retirer ses souliers dans un appartement en faisait partie.

Enfin bon. Elle ne m’en voulait pas, et ce n’était pas quelque chose qui m’arrivait fréquemment de toute façon. Une fois dans toute ma vie, c’est quand même une bonne moyenne. J’ai enfilé les chaussons qu’elle m’a prêté, et nous nous sommes assises dans le salon avec du thé glacé et des chips. J’aimais beaucoup Saki. C’était l’une des rares personnes qui me comprenait vraiment, de A à Z. Mes peurs, mes inquiétudes, comment je pouvais me sentir. Elle avait toujours le mot juste pour me rassurer. Bien que je me sentais plus ou moins bien physiquement à ce moment-ci, elle a été capable de me faire décrocher un sourire.

Nous avons commencé à discuter, et je m’efforçais de faire en sorte que la conversation ne débouche pas sur l’université. Me connaissant, je n’arriverai jamais à lui cacher que je n’ai pas été à l’école récemment et je ne voulais pas me faire disputer aujourd’hui. C’était une belle journée, il fallait en profiter! Je lui ai dit que ma vie était routinière, elle me dit la même chose. On ne peut pas s’inventer des événements, ça fait un peu bizarre. On se trouvera un autre sujet de conversation.

« Aaah ouais, le Bleu Art Café. Je devrais y aller, un jour, pour t’embêter. »

Je me suis mise à rire, signe que je la taquinais. C’était aussi drôle taquiner Saki que mon cousin, donc j’y prenais un plaisir fou. J’ai pris une autre gorgée du thé glacé à la pêche. Elle m’a rappelé le plan de la soirée, à ma demande. J’avais la tête ailleurs et je ne me souvenais pas de l’entièreté du plan. Heureusement, elle ne m’en a pas tenu rigueur non plus. Je n’étais pas encore certaine si j’allais prendre quelque chose au restaurant en même temps qu’elle, mais je me disais que c’était quand même mieux de manger quelque chose avant d’aller au bar. On ne veut pas une autre situation comme hier soir.

« Oh, je me suis inscrite à Allium School il n’y a pas si longtemps que ça. J’ai décidé qu'il était temps pour moi d’arrêter d’avoir peur et d’essayer de comprendre mon don, ou le maîtriser. Si tu veux, un jour, tu peux venir avec moi. Peut-être ce sera moins effrayant. »

Ma première journée à Allium était haute en émotions, non seulement parce que je me suis perdue mais également parce que j’étais seule et j’ai foncé dans quelqu’un. Heureusement, une amitié en est sortie, mais tout de même. Je savais que Saki avait peur de son don, et j’espérais être pour elle le genre d’amie en qui elle a assez confiance pour l’aider à vaincre ses peurs.

Je suis sortie de mes réflexions en voyant un mouvement non loin de mon visage. Saki me tendait des chips, comme si elle essayait de me nourrir. Le thé glacé avait aidé à faire passer mon malaise physique, et mon estomac commençait à gronder donc son geste mignon tombait à point. Nous avons souris en même temps, et tandis qu’elle se cogna le front avec la paume de sa main libre, j’ai poké son autre main deux ou trois fois avant de prendre les chips qu’elle me tendait.

« Babo! HAHAHA~ C’est mignon par contre, merci unnie! Je commençais à avoir faim, c’est gentil de prendre soin de moi comme ça. »

J’ai remarqué qu’elle s’était mordue la lèvre peu après l’événement cocasse, avant de m’adresser la parole et de s’excuser. C’est drôle, j’aurais aimé qu’elle le refasse… mais voyons, que dis-je? J’ai pris une grande respiration, essayant de me défaire d’une drôle de sensation, et j’ai aidé Saki à terminer le bol de chips. Sitôt nos verres et le bol vides, nous nous sommes levées pour quitter vers le restaurant et les bars.
Saki me redonna mon manteau et mes chaussures, mais elle avait omis de me dire où remettre mes chaussons. Elle était absorbée par ses décisions vestimentaires, et je l’ai poké sur l’épaule à répétition pour attirer son attention tout en lui parlant.

« Yah, unnie… où ils vont déjà les chaussons? »

J’ai retiré les chaussons de mes pieds et je lui tendis, puisque je ne savais pas où elle préférait les ranger. Ce problème maintenant réglé,, j’enfilais mes chaussures et mon manteau et j’ai emboîté le pas à Saki alors qu’elle sortait de son appartement. Avant de quitter, je lui ai refais un câlin, pour la remercier de son hospitalité et également parce que… je sais pas, j’en avais envie. J’espérais que ça ne la déplait pas. C’était fort probable qu’elle soit contente, mais on ne sait jamais.

Nous sommes arrêtés au restaurant avant d’aller au bar, pour remplir notre estomac et notre système d’énergie pour s’assurer d’avoir une excellente soirée. Nous avons mangé assez rapidement, et nous nous sommes tout de suite dirigées vers le premier bar thématique Saint-Valentin en vue. Nous avons fait une petite escale aux vestiaires, et quelques instants plus tard nous étions déjà assises au bar, boisson légèrement alcoolisée à la main, prêtes à commencer la soirée. Elle s’est penchée vers moi pour me parler. Sa proximité soudaine m’a fait frissonner, c’était un peu anormal à vrai dire. J’ai remarqué au même moment le parfum qu’elle portait. Il lui faisait si bien, s’en était presque enivrant… bon, ça suffit Yu Jin. Ressaisis-toi! Qu’est-ce qui te prend, tout d’un coup?

Elle me parla d’animations proposées pour la Saint-Valentin. J’espérais qu’il y en avait pour all the single ladies (chanson qui, ironiquement, se mit à jouer dans le bar) qui sont sorties entres amies aujourd’hui et non pas seulement des défis de couple du genre kiss cam ou peu importe. Ça aurait été un peu malaisant. Je me suis mise à danser sur place sur la chanson de Beyoncé, chantant parfois quelques paroles bien connues en regardant Saki d’un sourire. Cet excitement m’a fait boire ma consommation assez rapidement, et j’ai porté mon regard sur le menu spécial Saint-Valentin avec des drinks originaux pour l’occasion.

« Oh regarde unnie, la carte des boissons a l’air intéressante! Y’a quelque chose qui te plait? »

Je me suis éloignée de Saki, devant m'approcher de beaucoup pour lui parler et qu’elle m’entende, pour commander au barman une de ses fameuses consommations. J’ai décidé de prendre celui qui s’intitulait Kiss on the Lips. Le nom allait bien avec le contexte de la fête, et sa description fruitée me laissait croire que ça allait être le genre de boisson qui commencerait bien la soirée sans pour autant me rendre pompette dès les premières minutes.

J’ai payé ma consommation, et sans tarder j’ai goûté à ce que j’ai commandé pour constater si j’avais fait un bon choix. Un mélange de pêches, mangues et de sirop de grenadine… c’était excellent, juste comme je les aime. Enfin, quand je ne bois pas un classique soju et que je préfères être plus sophistiquée. D’un signe de la main, en pointant mon verre du doigt et lui faisant une expression de questionnement, j’ai invité mon amie à goûter ce que j’avais pris. Je n’étais pas certaine si ça la dédaignait, mais si elle avait envie de goûter elle pouvait aussi prendre la paille de son propre breuvage et l’utiliser, peu m’importait.

Je me suis approchée de mon amie de nouveau. Nous étions tous deux très bavardes, donc il fallait nous habituer dès le départ à ses allers et retours constants pour pouvoir converser.

« Quel genre d’animation tu crois qu’il va y avoir? Que des trucs pour les couples, ou des trucs pour nous aussi? »

Je ne sais pas pourquoi, mais cette phrase m’avait fait un léger pincement au coeur. Étais-ce parce que j’étais triste d’être toujours célibataire? Peut-être bien.

Emi Burton

keur:
 

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rivera Saki
Âge : 22
Occupation : étudiante en danse et serveuse au Bleu Art Café
Quartier : Nam
Situation : célibataire
Don : Lévitation
Niveau : 4
Multicompte : Yang Somi ft. Shin Hye Jeong
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t95-rivera-saki-o-i-want-to-be-your-s
Lun 15 Mai - 15:24



Girls night out
Saki ft Yu Jin




Tenue ♦ Cette soirée avec Yu Jin s’annonçait vraiment sous de bons augures, notamment en voyant comment elle avait commencé. En effet, mis à part un petit incident concernant un oubli de la part de la jeune femme qui n’avait pas tout suite enlevée ses chaussures, tout se passait pour le mieux. Vous aviez passé un moment chez toi pour boire déjà quelque chose sans alcool et pour grignoter aussi. C’était aussi l’occasion pour vous de parler calmement parce qu’une fois dans les bars, avec le bruit, ça n’allait plus vraiment être possible et c’était toujours bien de prendre des nouvelles des autres avant de sortir. C’était quelque chose que tu veillais à respecter. Quand elle te parla devenir au café, un sourire amusé se dessina sur tes lèvres alors que tu haussais les épaules. Tu n’étais pas contre sa présence au café mais tu savais que tu viendrais la voir toutes les cinq minutes pour savoir si tout allait bien, comme la maman que tu pouvais être parfois.
Ce que ton amie te dit par la suite, te fit tourner la tête avant de la baisser. Tu avais peur de rencontrer d’autres personnes comme toi ou même de t’améliorer. Tu n’étais pas encore prête pour voir la vérité en face, pour accepter ce qui faisait ton originalité.

« J’essayerai peut-être de venir… Un jour… »

Bien entendu, tu savais que tu allais devoir le faire parce que tu l’avais dit et aussi parce que tu ne savais pas si, à l’avenir, tu allais avoir besoin d’user de ce don ou non. Personne ne savait de quoi demain était fait, tu le savais que trop bien.
Préférant ne pas trop y penser, tu avais jeté ton dévolu sur les chips que tu commenças à manger avant d’en donner à Yu Jin. Tu ne savais pas pourquoi, d’un coup, tu avais eu ce geste mais toujours est-il que tu l’avais eu et que tu avais nourri ta voisine. C’était totalement instinctif, tellement que tu t’en rendis compte après et te sentis gênée avant d’expliquer la raison de ton geste en faisant une comparaison avec une maman oiseau. Pour être imaginative, tu l’étais et pas qu’un peu. Après avoir encore un peu parlé et avoir fini de manger, vous vous êtes levées pour vous diriger dans l’entrée où vous aviez rangé les chaussons pour remettre vos chaussures. En entendant ton amie, tu te tournas vers elle avec un sourire avant de lui indiquer un placard avec un « par ici Yuyu. ». Certes, tu aurais pu les ranger aussi mais comme cela voulait dire lui prendre des mains ainsi que lui passer devant et certainement la pousser… Autant dire que tu n’avais pas envie de la déranger ni de faire trop de mouvements, tu préférais t’économiser pour la soirée.
Une fois chaussées, vous êtes sorties de l’appartement pour aller manger quelque chose avant d’aller dans un premier bar pour commencer la soirée. Attentivement, tu avais regardé la carte des boissons pour voir quel cocktail peu alcoolisé tu pourrais prendre.

« Hmm… Oui, je veux celui-ci. »

Pour éclaircir ta réponse, tu avais pointé le cocktail Cherry Vodka Sour qui te paraissait plutôt bon mais aussi peu fort en alcool. Une fois la commande passée, tu avais regardé la jeune femme qui se trouvait à tes côtés avant de te pencher vers elle pour commenter la soirée mais elle n’eut pas le temps de te répondre parce que les cocktails furent servis. Après avoir goûté, elle te posa une question que tu fis pencher la tête sur le côté, pensive. En soit, tu espérais que ça n’allait pas trop se centrer sur l’évènement de la St Valentin, ou plutôt sur la thématique des couples parce que ça risquer d’être vite lassant et ce n’était pas ça que tu cherchais pour une soirée avec Yu Jin.

« A vrai dire, je sais pas trop mais j’espère que ça ne va pas être que pour les couple, sinon, on risque de juste faire les bars… Même si c’est pas pour me déplaire, ce serait chouette qu’on s’amuse autrement haha. »

En tout bien tout honneur bien évidemment. Tu avais ensuite gonflé les joues alors que ton regard s’était posé sur une guirlande de cœur en papier, ben ça commençait bien en te rappelant ainsi ton célibat. Après avoir repris de ton cocktail, tu te penchas à nouveau vers Yu Jin.

« On prévoit d’aller dans une boite de nuit ou dans un karaoke ? Je pense que ça peut être fun, non ? »

Au pire, si elle refusait, tu lui ferais un regard auquel elle ne pourrait pas résisté pour qu’elle dise oui parce que lorsque tu avais une idée en tête, tu ne l’avais pas ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Mer 17 Mai - 4:24
girls night out
kang yu jin & rivera saki

La musique au bar est si forte que je dois approcher mon visage à quelques centimètres à peine du visage de Saki pour qu'elle puisse m'entendre. Cette proximité me fait réaliser à quel point son parfum est enivrant. Il faudra que je m'habitue rapidement, sinon j'allais perdre la tête. Ce n'est pas mon genre de me sentir ainsi face à mes amies. Il faut dire que l'alcool n'aide pas, non plus. Je croyais que la boisson que je m'étais commandée n'allait pas me rendre pompette immédiatement, mais j'ai grandement surestimé ma capacité à prendre l'alcool. Elle s'est commandé quelque chose aussi, le Cherry Vodka Sour. Honnêtement, j'ai failli le prendre, alors probablement que je me laisserai tentée un peu plus tard dans la soirée. Pour l'instant, j'allais me concentrer sur ma propre consommation, bien qu'elle se boit un peu trop rapidement. La soirée va probablement me coûter cher. J'ai déjà terminé, et comme je suis faible, je n'ai pas pu résister à l'appel de l'alcool. Un Cherry Vodka Sour ce sera pour moi aussi donc.

Curieuse, j'ai demandé à mon amie quel genre d'animation il y aura. J'aurais dû m'informer un peu plus, mais la concentration n'est pas mon point fort, tout comme la mémoire. J'ai oublié, et je me maudis intérieurement de ne pas avoir porté plus d'attention sur la soirée que nous avions prévues. J'avais même oublié notre plan de match. Je n'aurais pas dû boire autant la veille, non plus. Au niveau organisation personnelle, cette soirée est un échec de A à Z. Heureusement que Saki est moins tête en l'air que moi. Sa réponse m'a rassuré dans un sens. Elle ne savait pas trop ce que le festival avait préparé pour les couples non amoureux, comme Saki et moi. Non amoureux, je le répète. Comme si j'essayais de me faire accroire que je n'avais pas de sentiments pour elle. De plus en plus j'y pense, de plus en plus j'ai l'impression qu'ils sont bien là. Mais pourquoi je m'en rends compte aujourd'hui, et pas une autre fois? Je suis si souvent avec elle, ça aurait pu arriver n'importe quand. Mais non, il fallait que ça soit lors de notre soirée de Saint-Valentin. Le destin est si mal fait et si cruel. J'ai soupiré à moi-même pour me sortir de ces pensées, qui me faisaient presque oublier ce que Saki venait de me dire.

« J'espère qu'ils ont pensé à nous, parce qu'on doit pas être les seules Single Ladies de ce monde! »

Ode à la chanson qui jouait dans le bar, je l'avoue. Et comme lorsque nous sommes entrées et que j'ai dansé sur la chanson, je me suis remise à danser sur place en riant. Faire la folle avec Saki m'aidait à décompresser. Je ne pourrais probablement pas rêver mieux. J'ai vu les joues de Saki se gonfler, et j'ai suivi son regard jusqu'à cette guirlande de papier en forme de coeur. Ouais, rien pour nous mettre à l'aise. Mélangeant délusion personnelle et humour, j'ai essayé de remonter le moral à mon amie.

« Unnie! », dis-je en pointant la guirlande, « je t'offre mon coeur~! »

J'ai poussé de rire en déposant ma tête sur son épaule, hummant de nouveau son parfum. Je dois me calmer, sinon ça va mal se terminer. J'ai pris une grande respiration, mourant un peu intérieurement au passage, avant de me remettre à boire mon verre d'alcool. Comme l'autre, ça se buvait si bien, si vite! J'essaie de ralentir la cadence, mais j'en suis déjà à la moitié.

« Oh le karaoké ça serait bien! J'adore ça! Et on pourra crier autant qu'on veut! »

Sans vraiment m'en rendre compte, j'avais déjà la paille de mon cocktail entre les lèvres, et je buvais tout le reste du liquide alcoolisé. C'est lorsque j'ai entendu le mélange d'air et d'eau passer au travers de la paille que j'ai froncé les sourcils, surprise. J'avais déjà terminé? Hm. J'ai déposé mon verre et j'ai regardé le menu de cocktails, songeuse.

« Ton truc là, le Cherry Vodka Sour, il se boit tout seul c'est fou. Je vais voir si y'a pas quelque chose d'autre. » J'ai regardé les verres, et un en particulier attira mon attention, en particulier sa description. « Sortez la dominatrice en vous? Parfait pour toi unnie! », dis-je en ricanant.

Elle comprendra à coup sûr  que c'est une blague. Je n'imagine pas Saki en dominatrice du tout... oooh non. L'image mentale s'en vient. J'ai fermé les yeux pour essayer d'oublier. Okay, saine et sauve! J'ai lâché un soupir de soulagement, et j'ai redéposé mes yeux sur le menu. Décidément, je ne pouvais pas faire de choix. C'est donc le moment de faire une pause alcool de quelques minutes.

Emi Burton

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rivera Saki
Âge : 22
Occupation : étudiante en danse et serveuse au Bleu Art Café
Quartier : Nam
Situation : célibataire
Don : Lévitation
Niveau : 4
Multicompte : Yang Somi ft. Shin Hye Jeong
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t95-rivera-saki-o-i-want-to-be-your-s
Ven 8 Sep - 14:31



Girls night out
Saki ft Yu Jin




Tenue ♦ Les bars comme les boites de nuit n’étaient pas forcément les endroits que tu préférais même s’il y avait du monde et qu’il était possible de danser. C’était assez bruyant, ce qui rendait la communication difficile et cela se confirma ce soir puisque Yu Jin avait dû s’approcher de toi pour écouter ce que tu lui disais. Néanmoins, tu n’étais pas contre d’y venir de temps à autre comme ce soir parce que ça permettait de passer un bon moment entre amies, avec de l’alcool. Alors, certes, tu n’étais pas une buveuse quotidienne d’alcool et tu n’en buvais qu’en soirée en cocktail mais tu appréciais ça de temps en temps. Ce genre de soirée était ton excuse pour sortir de tes allures de petites filles sages, pour boire encore et encore, quitte à ne plus te souvenir de ton prénom au cours de la nuit ou de ce que tu avais fait en te réveillant.

Un peu beaucoup tête en l’air, tu n’avais pas regardé le programme de la soirée pour voir s’il y aurait ou non quelque chose pour les célibataires. Tu en doutais un peu comme c’était la saint Valentin mais vous pouviez toujours être surprises dans le bon sens, tu l’espérais fortement en tout cas. Surtout que, sur un point, Yu Jin avait raison, vous n’étiez pas les seules célibataires au monde, vous alliez bien pouvoir trouver quelque chose pour vous certainement.

« Du monde, et même de la Corée. Je suis certaine que d’autres Single Ladies seront de sortie ce soir ! Maybe on croisera des Single Men aussi, qui sait ? »

Personne et surtout pas toi. Tu ne savais pas ce que vous alliez pouvoir trouver pendant la soirée ni pendant la nuit, la fête ne faisait que commencer !
Alors que tu commençais à être optimiste quant au déroulé de la soirée, tu vis une guirlande de cœur qui te fis gonfler les joues. L’amour, l’amour, l’amour… Et l’amitié alors ? Il n’y avait pas de place pour l’amitié en ces festivités de Saint Valentin ? Apparemment, non, c’était triste. Lorsque Yu Jin t’offrit son cœur, tu souris grandement avant de passer une main dans ses cheveux, caressant doucement sa chevelure. Quand elle revint à sa place, tu te penchas vers elle, posant tes mains sur ton cœur, tout en clignant des yeux de manière séductrice.

« Oooh oui, j’accepte ton cœur avec plaisir, sois ma valentine Yuyuuuuu ~ »

Tu lui envoyas un bisou avant de rire légèrement et de retourner à ton cocktail pour le boire. C’était tellement bon, tellement traitre aussi que tu risquais d’être saoule avant de pouvoir dire « Geronimo » mais tu t’en fichais royalement. Tu continuas de sourire alors que ton amie semblait partante pour le Karaoke. Génial, vraiment. Tu avais hâte d’y être et de pouvoir chanter comme une casserole et de crier à être aphone le lendemain !
Sans crier gare, ton amie vint prendre de ton cocktail pour goûter, ce qui te tira une moue boudeuse avant de reprendre ta paille pour le finir. C’était ton tien d’abord. Nah mais oh.

« Dominatrice ? Moé ? T’es sure que tu fais pas erreur sur la personne ? Nan ? Bon ben, je prendrais ça ! »

L’alcool commençait déjà à faire son effet et tu te rapprochas de Yu Jin pour regarder la carte et tu désignas l’un des cocktails. Avec un sourire, tu regardas ton amie avec un sourire avant de lui parler.

« Celui-là, il est bien pour notre situation. Après la bromance, la girlmance haha. Tu prends ça, diiiiis ? »

Tu ne mesurais pas la portée de tes paroles, l’ambiance était peut-être trop fêtarde et inhabituelle pour que tu puisses t’en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
 
girls night out ♠ ; feat. rivera saki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» @hermajesty
» It's gonna be a night to remember (feat. Maxym)
» Wednesday Night Raw # 60
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA
» 07. Girls running wild

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: NAM-
Sauter vers: