AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 If there's the moonlight | Hee Kyung & Kwang Tae

Dim 6 Jan - 22:22
Le membre 'Choi Kwang Tae' a effectué l'action suivante : Les dés de la chance


'Don - palier 2' :
Revenir en haut Aller en bas
Yoo Hee Kyung
Yoo Hee Kyung
Âge : 24
Occupation : Co-propriétaire et chocolatier dans une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Séduction
Niveau : 6
Multicompte : Bae Jung Min
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2099-yoo-hee-kyung-are-you-seduced-y
Mer 9 Jan - 4:21
If there's the moonlight
Yoo Hee Kyung & Choi Kwang Tae
The third night


Hee se sentait minuscule, il désirait s'effacer, disparaître de sous ses regards perçants. Oh, comme il aimerait être invisible, n'être qu'une masse au visage flou comme cette foule. Il pourrait marcher sans problème, lever la tête vers le ciel, admirer le soleil et ne plus avoir cette impression d'être constamment surveillé.

Mais sans son don, que perdrait-il en retour? S'il devenait invisible, qui voudrait bien rester pour sa propre personne sous son visage? Hee était hanté par ses pensées, des 'si' et des 'mais' qui n'en finissait plus avant de soudainement sentir des bras autour de lui.

Son premier reflex fut de se recroqueviller plus lui-même, un bruit de sanglots quittant sa bouche alors qu'il essaya de se séparer de la personne qui l'agrippait soudainement avant qu'il puisse relever la tête et reconnaître son colocataire.

Il avait son nom sur le bout des lèvres, mais sa voix fut aussitôt brisée par les larmes qui j'haïssais soudainement. Kwangie, lui il resterait pour Hee, n'est-ce pas? Même sans son don, il l'appréciait pour vrai, n'est-ce pas? À sa connaissance il ne l'avait toujours pas séduit par accident, donc Kwang Tae restait à ses côtés parce que c'était ce qu'il souhaitait, n'est-ce pas?

Il n'arrivait pas à répondre à ses propres questions, Hee ne pouvait qu'espérer en s’élançant dans les bras de Tae, s'accrochant à lui pour pleurer contre son épaule, l'aîné noyer dans les émotions qui s'ancraient à son cœur. Il était terrifié, incertain et perdu, mais dans cette foule rien ne le soulageait plus que d'avoir la compagnie du plus jeune avec ses bras autour de lui.

Une accolade bien aimable et rassurante, mais qui fut malheureusement de courte durée. Aussi rapidement que la foule c'était arrêter de marcher, soudainement tout se remettait en mouvement. Les bruits qui revenaient étaient assourdissants, Hee sursautant pour s'y couvrir les oreilles avant de sentir plusieurs mains s'accrocher à lui et le tirer loin de sa moitié.

« N-Non, non, non, non, lâchez-moi! » s'écria-t-il en se débattant, rapidement épris par la panique alors qu'il n'était clairement d'aucune force contre ses gens qui l'avait soudainement attrapé.

Il ne pouvait pas voir combien ils étaient, pouvant simplement sentir plein de mains autour de ses bras, d'autres accrochés à ses vêtements, il avait beau se débattre en cherchant son colocataire du regard, rien ne les faisait lâcher prise.

« KWANGIE » cria-t-il désespéré en voyant enfin celui-ci toujours au sol au même endroit où ils s'étaient étreint, mais il semblait figer sur place, des gens de la foule se tenant immobile derrière lui.

Leur seule présence terrifiait Hee, leur visage n'était plus flou, ils avaient tous le même masque blanc. Dénudé de traits particuliers, comme s'ils étaient tous une seule et même entité. Autant qu'il avait peur pour lui-même, maintenant il devenait encore plus inquiet pour son colocataire, tirant sur ses bras pour se libérer avec peine et misères. Ses gens ne le lâchaient toujours pas, mais il sentait enfin qu'il pouvait au moins les ralentir.

Il réussit pendant quelques secondes à se mettre sur ses pieds, mais les personnes masquées en profitèrent pour le renverser sur le ventre, la plaquant au sol. Hee lâcha une plainte de douleur, la sensation des mains lourdes comme des briques sur son corps, il en avait peine à s'étirer le cou pour essayer de voir où en était Kwang Tae. Était-il toujours figer? Les gens masqués l'avait-il tiré ailleurs lui aussi?

Il était si inquiet, l'aîné serrant les dents en essayant de forcer son corps à bouger, mais c'était pire que quand il se faisait tirer, il était totalement impuissant. Il soupira de rage, appuyant son front contre le sol, l’asphalte étant froid et douloureux contre sa peau, mais il en avait plus rien à faire, il devait reprendre des forces, Hee devait se sortir de là.

Il ferma les yeux, prenant de grandes respirations alors que des mains se rajoutaient pour le tenir plus fortement au sol, chaque touché dégoûtant Hee plus que le premier. Le désespoir s'installait tranquillement dans ses pensées, Hee se perdant dans son impuissance avant de remarquer la chaîne qu'il portait au cou, le médaillon choyant au sol qui reflétait la lueur du soleil.

Ce médaillon était étrangement familier, il n'en savait pas trop pourquoi, mais il associait Kwang Tae à celui-ci, peut-être un cadeau? Il avait du mal à s'en rappeler, mais sa présence ramenait de l'espoir à Hee Kyung. Il voulait rien savoir de l'attention de ses gens masqués, de leur toucher ou leur regard, Kwang Tae avait besoin de lui.

© 2981 12289 0


Dernière édition par Yoo Hee Kyung le Lun 14 Jan - 6:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Choi Kwang Tae
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Mer 9 Jan - 4:27
If there's the moonlightHee Kyung & Kwang TaeThe third night
Trois fois. C’était la troisième fois que Kwang Tae assistait aux rêves désemparés de son meilleur ami. Trois instances où il avait toute l’ampleur de la détresse de son inséparable étendue devant lui, et qu’il n’y avait presque rien fait. Il commençait sérieusement à se demander si le cerveau d’Hee rejetait sa présence dans ses songes au point de le relayer au niveau de simple témoin impuissant, après tout son ami avait l’habitude de tenir tout le monde à distance, est-ce que son cerveau s’était conditionné à le faire même en rêvant, au point de rejeter toute tentative de manipulation? Ou encore, pourrait-il être question de ses propres sentiments qui nuisaient autant? Était-il si perdu dans ce qu’il ressentait, qu’il en perdait ses moyens devant autant de détresse de la part de l’être aimé? Il n’était peut-être tout simplement pas suffisamment puissant comme manipulateur de rêves pour être en mesure de protéger celui qu’il désirait protéger plus que tout?

Au moins, le subconscient d’Hee Kyung semblait savoir à quel point le plus jeune était protecteur, en considérant comment le Kwang Tae des rêves s’était élancé à la rescousse du séducteur involontaire, servant de bouclier humain contre les regards indésirables. S’il avait été capable d’agir sur cet ‘avatar des rêves’, il aurait serré Hee Kyung plus fort, lui aurait caressé le dos tendrement pendant qu’il pleurait un désespoir qu’il avait déjà trop pleuré, et il était impossible pour Kwang Tae d’oublier toute la peine qu’Hee avait eu la dernière fois qu’ils étaient allés au bar. Impossible de se sortir de l’esprit qu’il était incapable de démontrer à la personne qu’il appelait sa moitié qu’il était plus qu’un corps transportant un don. C’était vrai : Hee Kyung était un véritable rayon de soleil et il fallait que la vie ait décidé qu’il faudrait un écran protecteur constant contre ce rayon-là. S’il le fallait, Kwang Tae serait volontairement cet écran protecteur-là. Tout pour ne plus voir ces larmes couler des yeux de son inséparable.

Bien entendu que les rêves d’Hee ne le laisseraient pas gagner sur ce coup-là. Bien entendu qu’ils ne le laisseraient pas être la présence rassurante qu’il voulait être jour et nuit. En voyant les nombreuses mains agripper Hee Kyung, en voyant ces horribles masques qu’il avait pourtant l’habitude de voir dans des circonstances beaucoup plus pacifiques, comme si le subconscient du rêveur tentait de prévenir contre les capacités du manipulateur, il avait tenté par tous les moyens de secouer le corps dans lequel il était coincé, voyant ses propres mains qui ne semblaient pas les siennes lâcher mollement leur prise sur l’aîné qui se faisait entraîner au loin en criant. Entendre le diminutif de son nom, hurlé ainsi, ça faisait si mal que c’était à se demander comment se faisait-il qu’il n’avait pas été extirpé du rêve.

Je suis tellement désolé Hee Kyungie…

Désolé de n’avoir jamais été capable d’insister suffisamment pour qu’il soit crédible qu’il ne quitterait jamais son colocataire, désolé d’être suffisamment faible pour que les songes le jugent incapable de le protéger, désolé de justement être si incapable d’utiliser son don et de pouvoir corriger le tir.

Désolé de rester figé là, avec comme seul mouvement les larmes résignées qui coulaient sans bruit sur ses joues, comme s’il avait réussi à affecter le Kwang Tae des rêves par la force de l’émotions. Il n’arrivait même plus à voir où était Hee Kyung, seulement ces silhouettes malveillantes, et il ne pouvait qu’assumer que son ami était victime de leurs agressions où il n’était plus possible de le voir. Et Kwang Tae restait là, retenu par les bras, encore à genou aux sols, comme quelqu’un résigné à se faire exécuter. Il ne méritait rien de point en fait, à ne pas être en mesure de protéger la personne qu’il aime plus que quiconque.
©️ 2981 12289 0

_________________
In the dream I shortly went into,
my agonizing phantom pain is still the same


Dernière édition par Choi Kwang Tae le Jeu 10 Jan - 2:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mer 9 Jan - 4:27
Le membre 'Choi Kwang Tae' a effectué l'action suivante : Les dés de la chance


'Don - palier 2' :
Revenir en haut Aller en bas
Yoo Hee Kyung
Yoo Hee Kyung
Âge : 24
Occupation : Co-propriétaire et chocolatier dans une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Séduction
Niveau : 6
Multicompte : Bae Jung Min
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2099-yoo-hee-kyung-are-you-seduced-y
Lun 14 Jan - 5:24
If there's the moonlight
Yoo Hee Kyung & Choi Kwang Tae
The third night

Hee était toujours figé au sol, incapable de bouger et impuissant. Il avait d'abord été désespéré, mais maintenant ça le frustrait. Qu'est-ce que tous ses gens au même visage lui voulaient? Ça leur servait à quoi de le séparer de son colocataire? Non mais, ça se prenait pour qui ses gens? Au moment que l'aîné s’apprêtait à crier sa frustration il sentit une goûte d'eau sur sa joue, goutte qui se fit rejoindre par d'autres bien rapidement, le trottoir devenant de plus en plus sombre par la pluie qui commençait à tomber.

Hee pouvait ressentir que les gens aux masques devenaient perplexes, sentant les mains sur son corps s'alléger, puis doucement le relâcher. Il n'osait à peine bouger, de peur qu'ils changent d'avis et l'attaque de nouveau, mais la foule autour de lui avait à la place sorti leur parapluie, restant immobile en observant l'homme toujours couché au sol.

Même sans voir leurs yeux directement, ça en était trop pour Hee. Il ne se tarda pas plus longtemps, se dépêchant aussitôt de se relever, glissant presque dans sa hâte et courut aussitôt à la recherche de Kwang Tae.

Ils ne l'avaient pas tiré si loin et il avait vu que Tae avait été laisser à genoux au sol, il devait être toujours là, n'est-ce pas? Hee ralentit son pas de course, observant autour de lui au travers de la pluie et des masques qui l'observait en retour, mais il ne le voyait plus. Ses gens l'avait-il emmené ailleurs? Il relâcha sa respiration, son corps tremblant de froid maintenant qu'il était complètement trempe jusqu'aux os, mais c'était la dernière chose qui inquiétait le chocolatier.

Il essaya de crier le nom de son colocataire, le son bloquant dans sa gorge alors qu'il cria le nom une seconde fois avec le même résultat. Il serra des dents, son impuissance le frustrant de plus en plus alors qu'il continuait de chercher au travers de la foule qui avait recommencé à marcher comme si ne rien n'était, leur marche rapide et inarrêtable, maintenant tous accompagné de leur parapluie.

Hee sentit ses dents claquer, essuyant l'eau de sur son visage alors qu'il aperçut une silhouette familière dans une des ruelles. Sans même y penser il se jeta hors de la foule, courant dans la ruelle, convaincu d'avoir bien reconnu le dos de Kwang Tae, prêt à l'interpeller avant que ses mots ne meurent sur le bout de sa langue.

Non.

Ça ne pouvait pas être Kwangie.


L'homme qu'il pensait être son colocataire c'était retourner en entendant les pas lourds de Hee s'approcher de lui, mais alors que le chocolatier s'attendait à voir Kwangie, il faisait maintenant face à un autre masque.

« N-Non, j't'en prie... » balbutia-t-il d'un air désespéré, faisant un pas en arrière alors que l'homme au masque fit un pas vers lui.

Hee ne pouvait pas expliquer les masques, mais il se doutait clairement leur signification. Non, il la savait. Tous ses masques qui l'observaient, tous ses gens qui l'avaient soudainement épris. Kwang Tae ne pouvait pas avoir de masque, Hee ne pouvait pas l'avoir séduit.

« Pas toi... j't'en prie, j'ai tout fait... » continua-t-il essuyant son visage ne sachant plus s'il s'agissait de la pluie et son propre désespoir qui mouillait ses joues ainsi. C'était vrai, il avait tout essayé, il avait été si prudent et tout allait bien depuis des années maintenant. Hee le savait pourtant, il avait attendu ce jour même s'il la craignait. Il avait prévenu Kwangie, qu'un jour son don allait agir sans son contrôle et séduire son meilleur ami. Il ne pouvait pas supporter cette pensée, se couvrant le visage de ses mains, sa respiration tremblante sous l'émotion.

« Ne me regarde pas... Ne me regarde pas! » plaida-t-il, répétant la phrase autant de fois qu'il le fallait, perdant le compte alors qu'il suppliait Kwangie de faire marche arrière, de partir et le laisser ici, tout ce qu'il fallait pour qu'il n'ait plus à poser ses yeux sur Hee Kyung et son foutu don.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Choi Kwang Tae
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Lun 14 Jan - 5:34
If there's the moonlightHee Kyung & Kwang TaeThe third night
Kwang Tae en avait la nausée tellement son cœur le faisait souffrir. De voir Hee Kyung subir tout cela dans ses rêves sans que la personne qui était le plus apte à l’aider, c’est-à-dire Kwang Tae lui-même, ne soit capable de faire quoique se soit, cela était suffisant pour lui briser le cœur en mille miettes. Si de bercer Hee Kyung tandis qu’il pleurait à la sortie du bar n’avait pas été un craquement suffisamment douloureux, cette nuit achevait de le fissurer d’une façon irréversible. Quelqu’un aurait dû le prévenir que l’amour faisait si mal, il ne s’en était jamais rendu compte avant… mais comme il l’avait constaté en parlant avec Dae Won, il n’avait jamais aimé comme il aimait Hee Kyung.

Il avait tant cherché à se débarrasser de l’emprise de son avatar des songes, d’au-moins prendre le contrôle dessus, que lorsqu’il sentit celui-ci enfiler l’un des masques blancs, il se sentit gronder de l’intérieur. Il ne portait jamais ce genre de masques sauf pour urgence, mais comment est-ce que son ami pouvait savoir? Après tout, ce Kwang Tae était le fruit des rêves d’Hee, et celui-ci n’avait réellement su toute l’ampleur possible de la présence de son colocataire dans un rêve.

Absolument pas, sinon il n’aurait jamais osé penser que Kwang Tae serait comme tous les autres, et tandis que leurs regards se croisaient de nouveau et que l’horreur flashait dans les yeux de l’aîné, le pâtissier sentit la rage monter de nouveau contre sa version erronée. Il se sentait prisonnier d’une marionnette dont les fils étaient entremêlés tandis qu’Hee Kyung pleurait sa détresse au travers de la pluie.

Non, il en avait plus qu’assez.

Comme alimenté par une force plus grande que ce qu’il pouvait imaginer, probablement son désir incommensurable de protéger la personne qui lui était la plus chère, il s’était enfin senti avoir le contrôle sur lui-même, poussant sa chance jusqu’à se pousser hors de l’infâme copie de lui-même tout comme il entendait la litanie des supplications de son inséparable. Une phrase qu’il avait trop souvent entendue et qu’il n’en pouvait plus d’entendre, mais il ne pouvait pas empêcher Hee Kyung, il savait trop bien pourquoi celui-ci ne voulait pas qu’on le regarde… et pourtant, au-delà de son don, qui n’agissait pas réellement dans le monde des rêves, il était absolument sublime aux yeux potentiellement biaisés de Kwang Tae. Une beauté naturelle qui n’avait rien à voir avec une quelconque séduction surhumaine.

Réalisant que son précédent avatar avait toutes les allures d’une coquille vide, il le poussa sur le côté, le corps tombant au sol comme un mort corps. S’il était chanceux, les yeux de seraient plus bleus au travers des trous du masques. Sinon, il n’aurait qu’à s’assurer qu’Hee Kyung ne les regarde pas. Passant par-dessus la masse inanimée sans y jeter un second regard, il réalisa soudainement ce dont il devait avoir l’air. Il portait clairement ses habits habituels de manipulation de rêves, une première depuis qu’il avait commencé à visiter les rêves de son colocataire, et en plus il sentait le froid de son masque contre ses joues, la forme beaucoup plus familière étant le seul indice nécessaire pour qu’il sache qu’il portait bel et bien le blanc et or auquel il avait l’habitude.C’était sans parler des mèches rouges qu’il parvenait à voir devant les trous du masque. Tout pour prouver à Hee Kyung qu’il ne s’agissait pas d’une autre personne quelconque au travers ses agresseurs, mais aussi pour indiquer que son meilleur ami avait osé s’inviter dans ses songes… c’était complètement involontaire, mais ça Hee ne le savait pas.

Retirant son masque d’un geste pas trop brusque pour ne pas effrayer son ami, il sourit doucement en brisant la distance entre eux, serrant Hee Kyung dans le câlin qu’il avait voulu lui donner depuis le début du rêve, osant déposer un long baiser contre la tempe de son inséparable, terme auquel il comptait bien redonner ses lettres de noblesse. « C’est moi, Hee Kyungie… Tout va bien… C’est moi. » assura-t-il tandis qu’il frottait tendrement le dos de de l’aîné. « Tu ne peux pas m’affecter dans un rêve, tu le sais ça… Tout va bien...» Il ne savait pas pourquoi il murmurait ainsi dans les cheveux d’Hee, mais il savait qu’il était complètement faible tandis qu’il déposait un autre baiser sur une tempe détrempée. Tout pour s’empêcher d’en planter un ailleurs.  
 
©️ 2981 12289 0

_________________
In the dream I shortly went into,
my agonizing phantom pain is still the same


Dernière édition par Choi Kwang Tae le Lun 14 Jan - 6:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Jan - 5:34
Le membre 'Choi Kwang Tae' a effectué l'action suivante : Les dés de la chance


'Don - palier 2' :
Revenir en haut Aller en bas
Yoo Hee Kyung
Yoo Hee Kyung
Âge : 24
Occupation : Co-propriétaire et chocolatier dans une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Séduction
Niveau : 6
Multicompte : Bae Jung Min
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2099-yoo-hee-kyung-are-you-seduced-y
Mar 15 Jan - 19:16
If there's the moonlight
Yoo Hee Kyung & Choi Kwang Tae
The third night

Il vivait son pire cauchemar. Hee gardant ses mains accroché à son visage comme s'il s'agissait d'un masque qu'il voulait s'arracher de sa peau. Un masque maudit qui était seulement capable de manipuler les autres autour de lui, personne ne pouvait y échapper, même pas ceux dont Hee tenait le plus.

Il n'était même pas certain si son corps était couvert du frisson à cause du froid de ses vêtements détremper ou peut-être ses sanglots qui se forçaient hors de sa gorge nouée. Il avait peur de retirer ses mains, ne voulant surtout pas croiser les yeux de Kwangie, connaissant par cœur la lueur qui allait y régner comme dans le regard de toutes ses victimes.

Entendait des pas se rapprocher à lui Hee fit rapidement un pas vers en arrière, essayant de retenir un son paniquer alors qu'il ressentait la présence de son colocataire juste devant lui. Son corps lui hurlait de courir, de se sauver le plus loin possible pour ne pas blesser son meilleur ami plus longtemps, mais les bras qui se refermèrent autour de Hee l'en empêchèrent.

Son premier reflex fut d'agripper les vêtements de Kwang Tae, baissant la tête contre son épaule pour continuer de se cacher alors qu'il hésitait dans ses prochains mouvements. D'un côté le câlin était rassurant, il désirait plus que tout se faire rassurer et se perdre dans l'étreinte, mais le masque était mauvais signe, il savait qu'il serait plus intelligent de repousser son meilleur ami même si ça le blessait lui-même.

Ses doigts tournaient au blanc tellement il resserrait sa prise en sentant le baiser contre sa tempe, Hee devant se mordre la lèvre pour taire ses pleurs alors qu'il essaya de repousser son meilleur ami, mais n'arrivant pas à le lâcher. Pourquoi était-il si hésitant? Il avait séduit Kwang Tae! La culpabilité le rongeait tout autant qu'il désirait rester dans l'étreinte, blâmant son manque d'affection pour être aussi indécis.

Les mots de son colocataire ne firent rien pour le calmer, au contraire les sanglots confus du plus vieux survenant de plus belle alors qu'il fronçait les sourcils avec confusion. Bien sûr, qu'il s'agissait de Kwangie, il le savait très bien malgré qu'il est voulu se le dénier plus tôt. L'entendre de sa propre voix était bien pire, Hee reniflant en insistant pour cacher son visage contre Tae, profitant de la caresse dans son dos même s'il s'en sentant mal. Comment est-ce que tout pouvait bien aller? Kwangie était définitivement sous l'emprise de quelque chose pour dire des choses pareilles.

C'est ce que Hee pensait avant que les prochains mots l'atteignent avec confusion.

L'affecter dans un rêve?

Un rêve?

C'était comme si malgré les larmes sa vision s’éclaircissait, ses pensées sortant de la brume que la logique des rêves semblaient toujours embrouillée. Soudainement, c'était comme si l'étreinte de son meilleur ami l'avait éveillé dans son propre rêve, commençant à devenir lucide des choses illogiques qui c'étaient passer plus tôt. Rien de tout cela n'était réel, il était en plein rêve.

Il renifla de nouveau, essayant de prendre une grande respiration avant de tousser à la sensation de sa gorge irritée par ses sanglots. Même s'il s'agissait d'un rêve tout semblait toujours si réel, Hee étant toujours incertain de se qui se passait alors qu'il osa enfin lever les yeux après le second baiser déposé à sa tempe.

C'était Kwang Tae. Exactement comme il le connaissait, ses cheveux rouges qu'il avait teints il n'y avait pas bien longtemps, ses yeux bruns qui l'observaient avec une expression que Hee avait du mal à décrire. Même les vêtements qu'il agrippait toujours avaient changé du Tae qu'il avait aperçu dans la foule, relâchant doucement le tissu, mais gardant ses mains sur les épaules du plus jeune alors qu'il remarquait enfin le corps délaissé un peu plus loin.

C'était déstabilisant, il s'agissait aussi de Kwang Tae, mais c'était comme une coquille qui avait absorbé différents souvenirs de son colocataire selon les années. Il le reconnaissait mais il était inconnu à la fois. De le voir inanimé ainsi, les yeux vides d'émotions rendaient Hee presque malade, devant tourner la tête pour arrêter d'observer la création de son propre subconscient.

« U-Un rêve... » marmonna-t-il alors que la réalisation prenait place, levant de nouveau les yeux vers Kwang Tae, abasourdi de pouvoir observer son meilleur ami d'aussi proche et directement dans les yeux. Hee avait seulement qu'une mince idée du don du pâtissier, mais il savait qu'il s'agissait du vrai Kwang Tae, même s'il était toujours surpris en se rappelant des baisers sur sa tête, Hee levant une main pour caresser sa tempe alors qu'il cherchait ses mots.

Que pouvait-il bien dire? Remercier Kwangie de l'avoir sortie de son cauchemar? Il l'avait vu pleurer et vivre ses plus grandes insécurités, l'aîné en était définitivement embarrassé et n'était pas certain s'il voulait expliquer la situation.

Parlant de larmes il essuya rapidement son visage, reniflant en essayant rapidement de reprendre le dessus sur ses émotions, essayer de couvrir le tout avec un sourire forcé, pensant même blâmer les larmes sur ses joues sur la pluie, mais il en avait simplement pas la force une fois qu'il croisa le regard de Kwangie à nouveau.

Hee ne savait pas trop quel mot utilisé, mais Tae paraissait... inquiet? Même triste? Son sourire s'effaça aussitôt, remplacer par un soupire alors qu'il remarquait qu'il ne pleuvait plus malgré leur état toujours détrempé. Kwangie était bien moins pire que lui, mais l'eau dans ses cheveux faisait couler sa teinture, Hee caressant du dos de sa main les coulis rouges de la mâchoire du pâtissier.

« Tout va bien... tu le promets? » murmura-t-il, ne sachant pas trop d'où il sortait sa demande de promesse alors qu'il glissait sa main directement entre lui et Kwangie, la tenant plus proche de son propre torse pour l'appuyer contre le médaillon à son cou. Il tenait son petit doigt levé comme un enfant qui avait besoin de plus que des mots pour être convaincu. Peut-être avait-il besoin d'être plus rassuré, qu'une confirmation sur ses insécurités allait lui donner une conscience tranquille. Hee aurait toujours peur, il serait toujours aussi prudent pour s'assurer de ne pas séduire et manipuler son meilleur ami, mais pour l'instant il voulait se faire assurer que tout allait bien se passer.

Que tous les deux allaient s'en sortir indemne.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Choi Kwang Tae
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Mar 15 Jan - 22:25
If there's the moonlightHee Kyung & Kwang TaeThe third night
D’enfin pouvoir serrer Hee Kyung dans ses bras était une libération sans nom, mais de sentir le corps de son ami se secouer sous la force des pleurs était également indescriptible comme douleur. Ça n’avait juste aucun sens, Hee pleurait tellement, et Kwang Tae avait l’impression que même s’il lui assurait que c’était correct, qu’ils allaient bien et qu’il n’y avait eu aucune séduction en jeu, rien ne pouvait consoler l’aîné. Au moins, le fait de lui mentionner qu’il rêvait semblait avoir éveillé quelque chose. Oh, bien sûr qu’il n’avait pas réalisé qu’il rêvait, pour un manipulateur de rêve le plus jeune était bien nul pour ne pas remarquer lorsqu’un rêveur ne faisait pas la distinction. Ainsi, comme une tentative silencieuse de se faire pardonner, il laissa son meilleur ami prendre le temps de constater la situation, n’aimant pas son expression lorsqu’il regarda le faux Kwang Tae affalé au sol, l’aidant à détourner la tête vers lui d’un délicat mouvement de ses doigts contre la mâchoire de son inséparable. « Un rêve. » confirma-t-il doucement, ses yeux se perdant dans ceux d’Hee Kyung. Bon sang, ce qu’il était magnifique.

« Je suis désolé, j’aurais dû arriver plus tôt, mais je n’y arrivais pas… » Il serait probablement une vraie loque le lendemain matin, considérant à quel point il avait utilisé son énergie pour se manifester entièrement comme cela. « …je n’ai pas réussi à l’effacer non plus. » grommela-t-il en parlant de la version de lui qu’Hee Kyung avait imaginer séduire, mais il avait encore le bout des doigts bien en place pour empêcher que la coquille vide soit observée une fois de plus. Bien qu’il eût cessé de le serrer contre lui, Kwang Tae ne lâchait pas son aimé pour autant, une main encore sur sa taille tandis qu’il le laissait s’essuyer le visage. Il avait bien droit de reprendre contenance. Cela ne l’empêcha pas d’avoir un petit rire embarrassé en réalisant qu’il avait tellement été dans tous ses états qu’il avait laissé la pluie l’affecter, le laissant avec des traces de coloration excessive qu’Hee effaçait du revers de la main.

« Tout va bien, promis. » assura-t-il en liant son petit doigt à celui de son ami avant d’utiliser leurs mains liées pour tirer Hee dans un autre câlin, un peu plus rapide cette fois. «  Bouge pas d’accord? » demanda-t-il doucement tandis qu’il se concentrait pour changer le décor autour d’eux, souriant en constatant où ils étaient, une sorte de vieux boudoir sorti tout droit de l’époque rococo. « Je me suis incrusté dans ton rêve, bienvenue dans le mien. » expliqua-t-il sur un ton plus enjoué tandis qu’il les séparait, tenant encore son ami par la main pour le guider vers le sofa le plus proche, indiquant à Hee de s’y asseoir pour l’attendre tandis que lui-même se mette à récolter les nombreuses feuilles de papier au sol, toutes gribouillées de mots disparates et de les mettre sur la première table accessible. Puis il prit le miroir qui était planté en plein milieu de la pièce et le souleva pour le déplacer jusqu’à ce qu’il fasse face au mur. Il en avait marre de ces rêves de miroirs, mais lorsqu’il avait repensé au décor enchanteur dans lequel il était plus tôt, il avait décidé que c’était un bel endroit pour y apporter Hee loin de son cauchemar. Voyant son masque accroché à sa taille, il le déposa sur la pile de feuilles juste avant de retourner auprès de son inséparable.

S’asseyant sur le même sofa, il osa passer une jambe derrière Hee Kyung pour pouvoir le tirer vers lui de façon à pouvoir le serrer contre lui de nouveau, calant la tête de son inséparable contre son torse. « Thérapie de câlins jusqu’à ce que tu te réveilles. » ordonna-t-il pour camoufler le fait que tout ce qu’il voulait, c’était pouvoir tenir l’être aimé dans ses bras aussi longtemps que possible. Non seulement cela lui donnerait l’occasion de pouvoir aussi observer Hee tant qu’il le pourrait, mais il savait trop bien que son hyung en avait cruellement besoin.

Il fut incapable de rester silencieux bien longtemps par contre, ses yeux baissant vers son aîné et voyant quelque chose qu’il voulait adresser sans révéler ce qu’il avait fait auparavant. « Dis, Hee Kyungie, est-ce que tu sais qu’un pendentif… non, laisse tomber. » Son courage l’avait quitté d’un coup et il se contenta de serrer un peu plus autour de son colocataire qui n’avait pas besoin d’être secoué une fois de plus cette nuit. « Ce n’est rien d’important. »
©️ 2981 12289 0

_________________
In the dream I shortly went into,
my agonizing phantom pain is still the same


Dernière édition par Choi Kwang Tae le Mer 16 Jan - 2:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Jan - 22:25
Le membre 'Choi Kwang Tae' a effectué l'action suivante : Les dés de la chance


'Don - palier 2' :
Revenir en haut Aller en bas
Yoo Hee Kyung
Yoo Hee Kyung
Âge : 24
Occupation : Co-propriétaire et chocolatier dans une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Séduction
Niveau : 6
Multicompte : Bae Jung Min
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2099-yoo-hee-kyung-are-you-seduced-y
Mer 16 Jan - 5:12
If there's the moonlight
Yoo Hee Kyung & Choi Kwang Tae
The third night

Hee secoua doucement la tête. Comme s'il allait en vouloir à Kwang Tae de ne pas être arrivé plus tôt, il était déjà plus qu'heureux de s'être fait sauver de ce vrai cauchemar. La foule, les masques, les mains sur lui... il en avait encore des frissons à se faire mentionner le corps du Kwang Tae que son rêve avait créé, au moins rassuré que le toucher sur sa mâchoire l'empêche de jeter un autre coup d’œil.

Il voulait remercier son meilleur ami plus que tout, mais ses mots lui faisaient défaut dans l'état émotionnel qu'il était, bien qu'il commençait à se calmer. Ce n'est qu'une fois que Kwangie serra son petit doigt avec le sien qu'il se sentit sourire à nouveau, n'ayant plus à se forcer alors qu'il se sentait rassurer par la présence familière du pâtissier.

Il n'eut même pas le temps de répondre qu'il se faisait tirer plus près vers Tae, n'essayant pas de s'en échapper alors qu'il refermait les yeux, faisant entièrement confiance à son meilleur ami alors qu'il déposait son front contre l'épaule du plus grand en hochant de la tête.

Il ne bougea pas d'un poil, se sentant même relaxer en ressentant l'atmosphère changer. C'était comme si l'air était plus facile à respirer, que l'ambiance lourde qui régnait dans son propre rêve c'était complètement volatilisé. Il n'osait pas ouvrir les yeux par contre, attendant après Kwangie de lui donner un signe avant de se faire surprendre par ses paroles.

« Eh? Ton rêve? » se questionna-t-il en relevant soudainement la tête, prenant enfin conscience de leurs alentour d'un air curieux. Cet endroit était plus que modeste! Comme s'ils se trouvaient dans un film historique, là où des gens Européens prendraient le thé ou quelque chose du genre. Hee sourit de plus belle, passant une main dans ses cheveux pour essayer d'y essorer l'eau qui coulait sur son cou.

« C'est joli » dit-il d'un ton un peu abasourdis, encore un peu surpris que tous les derniers événements qu'il venait de vivre étaient bel et bien un rêve. Il se laissa facilement guider sur le sofa y prenant place tout en restant figé sur lui-même. Malgré que l'endroit le faisant sentir plus confortable, tout restait inconnu pour lui.

Il observa la pièce, prenant compte des papiers étalés un peu partout avant de remarquer le masque accrocher après Kwang Tae. Il eut d'abord un frisson d'horreur, mais reconnu que le masque était bien différent de ceux qu'il avait rêvés, même que le masque était magnifique. La dorure, les détails dessus, ce masque avait tout un style qui se joignait bien à la pièce dont ils se trouvaient.

« À voir ta chambre aussi bien rangée j'aurais pensé que se serais pareille ici » taquina-t-il légèrement en bougea une feuille de papier plus loin avec son pied, ne s'intéressant pas au contenu de celles-ci. Tout comme il n'avait pas posé de questions sur le miroir, s'il commençait à être curieux il en finirait jamais côté questionnaire.

Voyant Kwang Tae se rediriger vers lui Hee se bougea un peu pour faire plus de place sur le sofa, mais fut surpris par la jambe qui se glissa derrière lui avant de soudainement se faire tirer contre son colocataire, son corps se crispant de peur alors qu'il se figeait contre le torse de Kwang Tae.

Ça va aller Hee... Kwangie avait promis que tout allait bien et il lui faisait confiance. C'est ce qu'il voulait se convaincre, mais les insécurités le rongeaient, les images de l'autre Kwang Tae avec le masque étaient toujours frais dans sa tête.

« T'es... t'es certain que je t'ai p- » il appuya ses lèvres ensemble pour se taire. « Que je t'ai pas séduit? » Il savait comment le pâtissier semblait toujours énervé quand il posait cette question, mais une partie de lui ressentait le besoin de l'entendre pour avoir la conscience tranquille.

Il n'insista pas pour terminer sa phrase par contre, croiser le regard de Kwangie était juste assez pour avoir la réponse qu'il souhaitait. C'était bien facile pour lui de reconnaître le regard des gens, de lire l'intérêt sur le visage une fois qu'ils étaient séduits, mais Tae n'avait aucun signe de la sorte, même... Même que Hee n'arrivait pas à décrire l'expression qu'il avait. Son regard semblait vulnérable, mais aussi décidé sur quelque chose que l'aîné ne comprenait simplement pas. Il était complètement perdu par le regard du plus jeune et ne sachant comment y répondre il fuit de nouveau, tournant la tête pour appuyer son visage où elle était auparavant.

Ses épaules s’adoucir, l'aîné se calmant dans l'étreinte avant de s'y mettre un peu plus confortable, la honte le faisant rougir un peu. Bien sûr que c'était honteux. Il était l'aîné et il ne faisait que prouver à Kwang Tae à plusieurs reprises à quel point il était une catastrophe émotionnelle. Même ses rêves ne le laissaient pas s'échapper de ses peurs et maintenant son colocataire en était témoins, c'était plus qu’embarrassant pour le chocolatier qui enfuit son visage contre Kwangie.

Il avait appeler ça une thérapie, Hee l'avait trouver un peu ridicule, mais plus longtemps il restait dans les bras de Kwangie, plus il réalisait à quel point il souhaitait qu'il ne le lâche jamais. C'était ce même manque de contact qui poussait souvent Hee à sortir au bar comme il le faisait, recherchant un réconfort éphémère qui faisait bien peu pour le satisfaire à long terme. Ce serait certainement pareille avec le câlin qu'il partageait à l'instant, Hee en profitant avec culpabilité en s'accrochant à Kwangie et enfuyant son visage là où il ne pourrait pas lire l'expression d'Hee.

« Merci... » finit-il par murmurer après un moment de silence, fermant les yeux pour se concentrer sur le battement du cœur sous lui, le cocon de sécurité offrant un confort inimaginable pour Hee. « J'suis désolé que t'es eut à voir tout ça, mais merci de m'avoir sortie de là » dit-il toujours caché contre Tae, ses mains agrippant ses vêtements de nouveau pour se ancrer à la réalité, enfin, aussi réel un rêve pouvait paraître.

À la mention du pendentif il releva enfin la tête, restant appuyer contre l'épaule de Kwang Tae pour l'observer en haussant un sourcil, curieux que le plus jeune se soit coupé si rapidement. Son pendentif? Il attrapa la chaîne pour lever le médaillon, glissant son pouce dessus avec un air curieux.

« De quoi laisse tomber? Il a quoi mon pendentif? » questionna-t-il un peu perdu en gardant ses yeux sur le bijou. « J'ai pas de pendentif comme ça... en fait, je sais pas pourquoi, mais pendant que je rêvais, je te reliais à lui » avoua-t-il en caressant le bijou une dernière fois avant de le relaisser tomber, le pendentif retombant contre Kwang Tae.

« Mh, j'arrive pas à me rappeler d'avoir eu un pendentif comme celui-là, il est à toi? » questionna-t-il aussitôt se disant que c'était peut-être la raison que Kwangie l'avait mentionné. C'est vrai que se serait plutôt curieux que Hee rêve à un pendentif qu'il avait vu qu'une fois dans sa vie auparavant.

C'était presque étrange qu'après un rêve si mouvementé il se sentait maintenant en sécurité, confortable et même apprécié, le cœur de l'aîné gorgée d'un bonheur qu'il ne pouvait s'empêcher de se blâmer pour démontrer autant de faiblesse à son colocataire. Il était déchiré de l'intérieur, mais l'emprise qui se resserrait autour de lui convaincu Hee de ne pas se séparer tout de suite, qu'il pouvait profiter de l'étreinte quelques instants de plus.

Après tout Kwangie avait dit qu'il le teindrait ainsi jusqu'à son réveille et d'un côté Hee espérait presque que son réveille n'allait pas se pointer le bout du nez bientôt.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Choi Kwang Tae
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Mer 16 Jan - 6:33
If there's the moonlightHee Kyung & Kwang TaeThe third night
« Ça m’arrive de faire mes propres rêves, oui… » Ce n’était pas l’univers standard des rêves de Kwang Tae, les habituels étaient pas mal moins glorieux, moins lumineux, mais il était hors de question qu’il y entraine son précieux meilleur ami. Ce n’était pas un endroit reposant, et même dans ce rêve-ci, le chaos des lettres indéchiffrables était encore présent, mais il espérait au moins que la luminosité et l’élégance de l’endroit serait suffisante pour apporter un minimum de réconfort. « Je n’ai aucune idée comment mon cerveau a produit cet endroit, pour tout dire…j’y ai rêvé pour la première fois tout à l’heure… » Il n’était pas obligé de dire que c’était uniquement le lieu qui était différemment de ses habitudes, se contentant de ramasser le fouillis qui s’était fort probablement causé par la force de son transfert soudain dans les rêves d’Hee Kyung. Pourtant plus tôt il n’avait aucun souvenir d’avoir rêvé avant de se connecter au rêve de son ami, était-ce parce qu’il était coincé dans son infâme version des songes? Il n’en avait aucune idée, il en découvrait constamment par rapport à son don.

Si on était dans un dessin animé, on aurait sûrement vu une veine apparaître en rouge éclatant sur la tempe de Kwang Tae à la mention de l’état de l’endroit, mais il se força à rester calme… ce qu’il ne ferait pas pour la personne dont il était amoureux. « Je… » Il soupira en tentant de mettre ses idées en mots logiques sans trop en dire qui pourrait inquiéter Hee Kyung et nuire aux tentatives du plus jeune de calmer son inséparable. « Lorsque l’on rêve, c’est notre cerveau qui soit fait du ménage soit nous envoie un message… Disons que je ne rêve pas assez. » Façon subtile de dire qu’il n’avait pas le contrôle sur l’état des lieux, et sincèrement, ses propres rêves étaient un tel chaos qu’il ne pouvait juger les rêves de qui que ce soit. En étant si souvent dans les rêves des autres au lieu des siens, ce n’était pas étonnant qu’il soit si fatigué les matins ou qu’il ait déjà souffert de somnambulisme, considérant qu’au final son activité cérébrale n’était pas du tout normale lors du sommeil.

Plus satisfait de l’état des lieux il avait entrepris son plan visant à s’assurer que son très cher Hee puisse se remettre de ses émotions et passer une meilleure nuit, mais malgré ses promesses précédentes, il se retrouvait encore avec une moitié qui s’inquiétait. « Pas dans les rêves, et encore moins dans un des miens. » Car il aimait Hee Kyung sans avoir besoin d’être séduit. Son cœur s’affolait sans que le moindre don ait besoin d’agir… En plus, il se savait immunisé contre bien des dons lorsqu’il était question de ce qu’il appelait souvent ‘son domaine’.

Pourquoi ne pouvait-il pas avoir cela dans le monde éveillé? La possibilité de serrer Hee contre lui, de le sentir se détendre, de savoir que c’était grâce à lui que son aîné était plus détendu, de sentir son cœur battre contre le sien… Il allait se mener à sa propre perte avec des souhaits comme ceux-là. Il n’avait pas la moindre indication qu’Hee Kyung retournait ses sentiments. Au final, que ça soit Kwang Tae ou quelqu’un d’autre qui donnait le câlin, c’était de cette affection que le chocolatier avait besoin, et pas précisément de la personne qui offrait le dit câlin. C’était une réalité que le plus jeune avait un mal fou à digérer plus il y pensait, et il sentait tout son être en souffrir. Ce fut plus fort que lui, il resserra un peu son étreinte, comme s’il n’aurait plus jamais l’opportunité de tenir son inséparable ainsi.

« Je vais accepter tes remerciements, mais je t’interdis d’être désolé. » Il tentait de garder son calme, mais il était déjà compromis émotionnellement et d’entendre de telles paroles sortir de la bouche d’Hee le jetait dans un état qu’il ne tolérait pas. « Tu es trop dur envers toi-même Hee Kyungie… au point que même tes rêves le sont… » murmura-t-il en essayant vraiment d’être calme et de ne pas brusquer son aimé installé contre lui. « Si tu as honte, tu n’as pas la moindre raison de l’être avec moi. » C’était tellement hypocrite, considérant combien il avait honte de ce que ses rêves avaient habituellement l’air. Heureusement ici il n’y avait pas de problèmes d’humidité ou des ronces un peu partout… mais son ami n’avait pas à le savoir. « J’ai déjà vu bien, bien pire. » Quoi exactement, ça non plus ce n’était pas quelque chose à révéler.

Il savait que mentionner le pendentif était une mauvaise idée. Il aurait dû se taire dès le départ, car maintenant qu’Hee en parlait, c’était un véritable coup dévastateur. « Non… » croassa-t-il alors que sa gorge lui semblait sèche. « C’est… C’est le produit de ton rêve. » Il se sentait si mal de ne pas tout déballer. Comment pouvait-il le lui dire? Comment pouvait-il carrément dévoiler ce qu’il en comprenait? Un pendentif est le symbole d’un amour inconditionnel, et Hee Kyung venait de littéralement dire qu’il pensait à Kwang Tae lorsqu’il était question du bijou. Il avait envie de pleurer, se sentant tellement compromis et pourtant il s’était plus d’une fois refusé d’imposer ses sentiments sur son meilleur ami. Il devait être exactement cela : un meilleur ami, un colocataire, un partenaire d’affaire, bien avant d’être un homme amoureux. « Je n’ai jamais eu un tel pendentif… » Mais il avait bel et bien cet amour qu’il présentait, et le voilà qui ne pouvait absolument rien dire, se contentant de serrer Hee un peu plus fort.

Kwang Tae était tombé amoureux de quelqu’un qui tenait tout le monde à distance en raison d’un don injuste qui ne l’isolait beaucoup trop qu’il attirait les gens autour de lui. Il était épris d’un être qui non seulement était béni par une beauté naturelle tout à fait époustouflante, mais qui également ne savait pas accepter un compliment car il n’était pas habitué à ce que ces compliments soient sincères. Il se damnerait pour Hee Kyung, et il l’assumait totalement, mais c’était également si difficile car il savait qu’il n’avait aucune chance d’avoir ce qu’il voulait. Hee ne comprendrait pas, il blâmerait son don et il ne saurait pas accepter l’amour de Kwang Tae. Donc il valait mieux se taire et ne rien révéler. Même si ça faisait mal, c’était le confort de son aimé qui comptait et le prix à payer n’importait peu.

« Ça va mieux? Un peu? » Vint finalement la question qu’il aurait dû demander avant, s’assurant qu’il atteignait au moins ce but.
©️ 2981 12289 0

_________________
In the dream I shortly went into,
my agonizing phantom pain is still the same
Revenir en haut Aller en bas
Yoo Hee Kyung
Yoo Hee Kyung
Âge : 24
Occupation : Co-propriétaire et chocolatier dans une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Séduction
Niveau : 6
Multicompte : Bae Jung Min
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2099-yoo-hee-kyung-are-you-seduced-y
Mer 16 Jan - 21:09
If there's the moonlight
Yoo Hee Kyung & Choi Kwang Tae
The third night

Hee Kyung était totalement nouveau dans cet univers, le monde des rêves étaient remplis de confusion, l'aîné se faisant l'idée qu'un manipulateur des rêves pourrait donc créer de tels endroits, mais il fut surpris d'entendre Kwangie admettre qu'il avait lui-même rêvé de cet endroit tout récemment. Il faisait donc des rêves hors de son contrôle lui aussi?

Hee n'y comprenait pas grand-chose, mais ses rêves étaient souvent si illogiques qu'il n'osait pas poser des questions, après tout un monde créé par son subconscient doit être très compliqué à comprendre, encore plus quand il s'agit du subconscient d'un autre.

C'est pourquoi il était si surpris du désordre, se disant que Kwang Tae était déjà passé par ici, car il s'agissait de son propre espace, mais à voir la réaction de son colocataire et son soupire, Hee grimaça à son manque de tac. Il n'y comprenait vraiment rien à ce monde.

« Désolé, j'voulais pas dire... enfin, j'y comprends pas grand-chose aux rêves, honnêtement » expliqua-t-il en se grattant la nuque, un peu mal à l'aise en observant la pièce pourtant si majestueuse. Il appréciait bien le style Rococo, c'est joli et détailler, mais avec tout ce désordre ça en était même presque trop. Trop de détail, trop de choses partout, il ne savait même plus où y mettre les yeux, décidant de les garder fixés sur ses genoux.

La réassurance était juste ce qu'il avait de besoin pour se détendre contre son meilleur ami, malgré la culpabilité qui le rongeait toujours leur moment de silence aurait presque pu être considéré comme tendre si ce n'était pas des deux colocataires trop préoccupés par leurs propres pensées.

Il toussa un petit rire moqueur, pas très surpris que Kwangie rejette ses excuses comme à l'habitude. Il ne comprenait pas pourquoi le plus jeune était aussi borné à ne jamais le blâmer pour quoique se soit. Même quand Hee considérait avoir raison de s'excuser, le pâtissier ne l'acceptait jamais.

« Mais voyons... je peux m'excuser pour mon propre subconscient » soupira-t-il avec un mince sourire pour adoucir l'atmosphère avec peu d'exploit. Venant même à éviter le regard de Kwangie alors qu'il remettait l'aîné en place.

Était-il vraiment si dur sur lui-même? Hee ne l'avait jamais vraiment réalisé, ses propres insécurités faisaient tellement de sens pour lui. Oui, il prenait de plus en plus conscience qu'il avait certainement des problèmes, plusieurs reliés directement à son don, mais ce n'était pas quelque chose qu'il pouvait changer, seulement endurer.

Il était presque tenté de demander à Kwangie dans quel sens il était dur vers lui-même, mais il avait peur de la réponse et de la réaction de son meilleur ami à l'entendre être confus sur sa propre situation. Peut-être qu'il demanderait une autre fois s'il y trouvait le courage.

« Enfin, tu dis ça comme si c'était tous mes rêves qui me torturaient, mes rêves ressemblent pas toujours à ce que tu viens de voir » corrigea-t-il en haussant les épaules avant de froncer les sourcils avec confusion. C'est ce qu'il croyait après tout, mais les rêves pouvaient être si confus que peut-être il y en avait dont il ne pouvait pas se rappeler, mais ça apportait une nouvelle question.

« T-Tu vois souvent mes rêves ou...? » demanda-t-il le sachant pas trop comment se sentir à la question. Ses rêves faisaient rarement du sens donc ce n'était pas trop embarrassant de penser que Kwangie est vu plusieurs d'entre eux, mais parfois des rêves en révélaient trop... Surtout que son colocataire ne lui avait jamais parler à propos de ce qu'il avait rêvé, était-ce par signe de politesse?

Après tout il lui avait dit qu'il n'avait pas besoin de se sentir honteux avec lui, mais Hee se sentait quand même gêner en repensant à quelques rêves que Kwangie aurait pu être témoins sans que le chocolatier ne le sache.

« Tu m'as vu pleurnicher en public et saoul donc rendu là plus besoin d'avoir honte, eh » blagua-t-il doucement avec un rire jaune, se sentant idiot d'essayer de cacher ce qu'il ressentait vraiment. Honnêtement il se sentait encore pathétique de l'incident à la sortie du bar, il n'avait pas eu toute sa tête et l’interaction avec l'homme l'avait rendu émotionnel, il lui avait rappelé des mauvais souvenirs d'une personne que Hee faisait son possible pour effacer.

Et puis il avait déballé à Kwangie à quel point il avait peur de le séduire à son tour. Ça tous les deux le savaient depuis longtemps, mais c'était autre chose de l'avouer à haute voix au travers de ses larmes. Hee était certain qu'avec n'importe qui d'autre il n'aurait jamais agi ainsi, mais il faisait confiance à Kwangie, il était sa moitié, son ancre et son entraide... Il avait ressenti la sécurité de lui avouer ses peurs malgré l'embarras.

Au moins c'était facile à croire que le manipulateur est vu bien pire, Hee lui-même avait déjà fait des rêves bien sordides auparavant, après tout le subconscient pouvait créer des cauchemars assez terribles. Hee fredonna doucement en retour, ses doigts caressant les motifs sur les vêtements de son ami pour se distraire avant que le pendentif ne soit mentionné.

Le produit de son propre rêve? L'aîné était définitivement confus, observant le bijou en penchant la tête un instant avant de se désintéresser de la conversation comme les deux colocataires n'avaient aucune autre réponse pour expliquer le pendentif.

Oubliant le collier il retourna confortablement dans sa thérapie de câlin, Hee essayant de calmer son cœur qui se serrait dans sa culpabilité et la honte alors qu'il faisait tout pour se convaincre qu'il méritait de rester là où il était, que même si ce n'était pas totalement réel, la sensation l'était et Hee avait besoin de ce moment de confort.
Enfin besoin était relatif, mais il souhaitait plus que tout que le moment ne s'arrête jamais.

Il hocha lentement la tête à la question de son meilleur ami, se sentant trop fatiguer pour répondre alors qu'il se battait contre ses propres paupières lourdes. Il était si confortable, totalement choyer dans les bras de la personne dont il faisait le plus confiance.

« Kwangie-ah » soupira-t-il doucement en cherchant ses mots au travers de ses pensées qui essayaient de réveiller l'aîné qui se bâtait encore pour rester endormis.

« Tu sais... mon don, peut-être que c'est seulement pour un moment, mais ça manipule les émotions des gens... c'est plus pareil après, leur regard... » murmura-t-il, sa voix devenant de plus en plus faible, ses mains se resserrant sur les vêtements de Kwang Tae pour essayer de se garder conscient dans le monde des rêves. « Je veux jamais te faire ça, les personnes importantes pour moi... j'veux pas les manipuler » Kwang Tae était-il capable de comprendre comment il se sentait? Il l'espérait plus que tout. Hee avait le cœur gros, à ses derniers mots, refermant enfin les yeux alors que la conscience de l'aîné se glissait dans la réalité.

Hee se réveilla doucement, ouvrant les yeux en sentant quelques larmes coulés sur ses joues. Il soupira en reniflant en glissant sa main de sous les couvertures pour essuyer son visage, se recroquevillant sur lui-même pour garder la mince chaleur qu'il pouvait toujours ressentir du câlin qu'il avait partagé avec Kwangie.

Comme il souhaitait être dans ses bras à nouveau. De ne plus avoir cette peur qui avait toujours une forte emprise sur son cœur.

Il reprit son souffle, un peu tremblante, mais au moins il sentait que l'inconfort dans sa gorgée commencé à partir, Hee se réveillant assez pour jeter un coup d’œil et lire l'heure. Kwang Tae était supposé ouvrir la boutique aujourd'hui... Non, s'il y avait un détail que Hee connaissait sur le don de son ami c'était que quand il utilisait son don, il finissait encore plus fatigué le lendemain. Le chocolatier se releva doucement dans son lit, ébouriffant ses cheveux et commença sa routine comme il ferait à l'habitude. Tirant les couvertures il s'approcha de la fenêtre, tassant un côté du rideau du bout des doigts pour jeter un coup d’œil dehors.

Il pleuvait. Une fine pluie qui tapait doucement à sa fenêtre, Hee sourit doucement, le temps gris l’apaisant alors qu'il quittait son point d'observation pour continuer ses habitudes du matin sans trop faire de bruits. Il pouvait se permettre d'ouvrir la boutique et la tenir à lui seul toute la journée s'il le pouvait, la pluie allait certainement baisser le nombre potentiel de client.

Kwangie méritait tout le sommeil dont il avait besoin aujourd'hui.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Choi Kwang Tae
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Jeu 17 Jan - 6:46
If there's the moonlightHee Kyung & Kwang TaeThe third night
Parfois il détestait son propre sale caractère, surtout dans des moments comme ceux-là, où ses réactions faisaient que Hee Kyung se sentait mal pour des choses sur lesquelles il n’avait pas le moindre contrôle. « Il y a certaines choses qu’il n’est tout simplement pas possible de comprendre par rapport aux rêves, ne t’en fais pas… » Il était hors de question qu’il ajoute du poids au cœur déjà évidemment lourd de son meilleur ami. « Mais le bordel représente tout ce qui ne se règle pas lorsque je ne fais pas mes propres rêves. » Son cerveau travaillait au lieu de nettoyer, et ça causait bien des ennuis. Il avait déjà été somnambule, il avait vraiment mauvais caractère, et il s’agissait de deux choses qui étaient souvent reliées à un manque de sommeil réparateur. « Mais le miroir… là… » Il pointa l’objet qu’il avait enlevé. « Ça c’est un message que mon cerveau me donne. » Il n’avait pas envie de dire ce que son cerveau était en train de lui dire, préférant prendre place aux côté d’Hee pour le cajoler.

« Tu viens de le dire, Hee Kyungie… subconscient. » argumenta-t-il, bien décidé à gagner le point à savoir s’il était question d’être désolée ou pas. « On ne choisit pas ce que l’on rêve, ni quelle forme nos songes vont prendre… Donc non, je ne ressens pas le besoin que tu m’adresses des excuses. Tu es sensé te laisser câliner, pas t’excuser. » Il n’accepterait pas le moindre mot de demande de pardon. Hee en avait suffisamment plein les bras ainsi, il n’avait pas besoin de s’ajouter un embarrassement supplémentaire.

« J’espère bien que tes rêves n’ont pas tous l’air de cela, ça serait invivable et je ne saurais aucunement comment tu ferais pour parvenir à être de meilleure humeur à tous les matins. » tenta-t-il d’alléger la conversation, se rendant bien compte que d’avoir tenté de faire un peu de diversion ne servait à rien du tout.  Il était de serrer son précieux meilleur ami un peu plus contre lui lorsqu’il entendit question. Merde, il répondait quoi à cela? ‘Oh non, juste deux autres fois avant’? Il justifierait ça comment, qu’ils n’en aient pas parlé? « Jamais à ce point. » fut sa réponse floue, mais véridique. Il n’avait jamais assisté à autant en si peu de temps, c’était un rêve où il n’avait pas eu une tonne de symboles à décortiquer, juste une incarnation des peurs de l’aîné.

Est-ce qu’il avait envie de parler de cette foutue soirée au bar? Non, mais son inséparable avait amené le sujet et il devait donc y faire face. « Hee… Bon sang, ce que tu as vécu ce soir-là… » Cet homme qui s’était imposé ainsi, qui aurait très pu être accusé d’attouchements si les deux colocataires n’avaient pas fui ainsi, il avait causé une telle vague d’émotions autant chez le pâtissier que sa cible, ils n’avaient pas besoin d’étaler l’état dans lequel ils s’étaient retrouvés. « Il fallait que ça sorte et il n’y a rien de honteux à cela. » Il fallait vraiment que l’aîné cesse de tout garder en dedans et de ne pas se permettre d’avoir des moments de faiblesses.

Un peu comme Kwang Tae le faisait en ce moment, tandis qu’il serrait son inséparable adoré contre lui, se permettant la faiblesse de ne pas vouloir le laisser aller et aussi celle de ne pas dire ce qu’il avait à dire, de ne pas tout révéler. Il n’arrivait pas à se libérer de cette peur, de cette petite voix qui lui disait que s’il dévoilait ses sentiments, tout changerait entre lui et Hee Kyung et cela ne serait pas pour le mieux. Surtout qu’il sentait que son adoré glissait tranquillement vers un retour à la conscience. Le plus jeune avait eu envie de lui dire de ne pas combattre et de juste se réveiller, mais lorsqu’il se rendit compte qu’Hee allait parler, il se tut pour pouvoir écouter.

« Je comprends, Hee… mais moi je veux juste que tu cesses de t’en faire… » Lui murmura-t-il doucement en réponse tandis qu’il laissait aller le rêveur, sachant qu’il partait pour de bon. Sachant son devoir accompli, il avait sombré dans son propre sommeil de nouveau, dormant tellement profondément que son réveil programmé ne parvint même pas à le réveiller. Il avait utilisé toutes ses forces… Oh, ce qu’il ne ferait pas par amour…
©️ 2981 12289 0

_________________
In the dream I shortly went into,
my agonizing phantom pain is still the same
Revenir en haut Aller en bas
Yoo Hee Kyung
Yoo Hee Kyung
Âge : 24
Occupation : Co-propriétaire et chocolatier dans une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Séduction
Niveau : 6
Multicompte : Bae Jung Min
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2099-yoo-hee-kyung-are-you-seduced-y
Ven 18 Jan - 21:01
If there's the moonlight
Yoo Hee Kyung & Choi Kwang Tae
The fourth night

Hee se réveilla définitivement confus. Quoiqu'il fît toujours sombre dans sa chambre, il était capable de juger que c'était encore la nuit. Aucun rayon de soleil n'essayant de se glisser d'entre ses rideaux. Le chocolatier s’étira un peu le cou, essayant de se remémorer son rêve, ne pouvant que discerner quelques images.

Il était dans un bain, étrangement toujours vêtu dans l'eau.

Un parapluie?

Il se rappelait de la couleur rouge de celui-ci, mais d'aucun autre détaille. Il finit par laisser tomber, sentant le rêve lui échapper plus qu'il essayait de s'en rappeler. Il agrippa son téléphone pour y observer l'heure, confirmant qu'il avait encore bien des heures à dormir et se retourna dans son lit, prêt à s'endormir de nouveau.

Son cerveau lui semblait bien éveiller, Hee rêvant de nouveau. Il se tenait dans une supérette, se sentant nerveux alors qu'il observait les bières devant lui. Ce n'était pas la haute qualité, même qu'il détestait le goût, mais il commençait à tranquillement s'habituer. Jetant un regard à l'extérieur pour s'assurer que ses amis l'attendaient toujours il agrippa deux caisses et se dirigea vers le comptoir.

Il se rappelait vaguement de la fille derrière le comptoir, elle prenait souvent les heures du soir et était si facile à séduire qu'elle laissait toujours Hee partir avec de l'alcool même s'il n'avait clairement pas l'âge. Il lui fit un grand sourire quand elle leva les yeux, son expression désintéressée semblant s'illuminer quand elle reconnut le jeune garçon.

La nervosité de Hee se calma aussitôt, ça arrivait que son don en fasse des siennes et ne veule pas coopérer, mais aujourd'hui il se sentait confiant. Il fit un signe à ses amis qui l'attendait l'autre bord de la fenêtre pour leur prévenir que tout allait bien.

Pendant qu'elle scannait les articles et essayait de garder une mince conversation Hee observa les alentours, la supérette vide d'autres clients, le miroir dans le coin pour avoir une vue sur la superficie de la place. Il regarda son image quelques instants, replaçant ses cheveux qui lui tombait devant les yeux.

C'était un rêve, mais la conscience de Hee semblait avoir régressé avec les souvenirs auquel il se mélangeait. Il était toujours lui-même, mais bien plus jeune, reconnaissant facilement le style qu'un adolescent qui essayait de montrer l'image d'un adulte confiant et mature. C'était plutôt l'inverse avec toutes les conneries qu'il pouvait faire avec sa bande d'amis, mais ils étaient heureux et riaient quand ils faisaient les fous, donc ça ne l'inquiétait pas.

Il fouilla dans les poches de sa veste pour y sortir l'argent qu'un de ses hyung lui avait prêté, comptant le montant avant de se rappeler qu'il lui manquait quelque chose, demandant aussitôt de se faire rajouter un paquet de cigarettes avec son plus grand sourire.

La caissière sourit en retour et lui donna le dernier item, promettant à Hee qu'elle le paierait pour lui avant d'accepter son argent pour les bières. Avec un clin d’œil et une promesse de se recroiser il prit ses achats et sortie de la supérette ses amis sautant aussitôt sur lui. Quelqu'un le décoiffa un peu, plusieurs le félicitant d'avoir réussi à nouveau à acheter leurs biens. Les caisses firent libérer de ses mains, Hee donnant le paquet de cigarettes à celui qui les avait demandé et tous se mit en marche vers leur lieu habituel.

Il était tard en soirée, mais le temps était doux, un petit vent obligeant quelques fois à Hee de resserre sa veste sur lui-même en gardant ses mains dans ses poches. L'air sentait l’asphalte mouillé, devant parfois contourné les flaques d'eau au sol ou de sauter plus loin en riant quand un de leur amis décida qu'il était plus amusant d'arroser tout le monde en sautant dans les trous d'eau. L'imbécile. Pourtant c'était ses imbéciles, il appréciait leur compagnie. Avec eux il se sentait comme une autre personne, comme libéré d'un poids sur ses épaules.

C'était étrange de les revoir dans un rêve alors que le chocolatier n'était même pas conscient de celui-ci. Il sentait ses lèvres bougées autour des noms de ses amis, mais il ne se rappelait pas d'eux, les souvenirs trop distants. Même leurs visages n'étaient pas très détaillés, mais ça n'alerta pas Hee alors qu'ils prenaient place dans une structure de béton abandonnée, se réfugiant dans un coin sec que la pluie n'avait pas pu atteindre.

Le rêve devenu bien flou après cela, Hee se voyait avec les cannes de bières vides accumulant autour de lui, les rires se mélangeant à la musique que quelqu'un faisait jouer, il ne savait plus qui. Ils se passaient bières et collations, Hee essayant même d’attraper avec sa bouche des bleuets que son hyung lui laissait, tous deux partant à rire quand il échoua lamentablement.

Il était en plein milieu d'une cigarette, sentant ses poumons accepter la fumée avant qu'il ne réalise que quelque chose clochait. Hee n'avait jamais fumé de sa vie, la cigarette ne l'ayant jamais intéressé. Il observa le feu gruger la cigarette d'un air confus, ne pouvant arrêter son corps de porter le bâton à ses lèvres et d'en prendre un autre coup.

Était-il saoul à ce point? Les canettes autour de lui étaient toutes vides, quelqu'un ayant essayé d'en faire une montagne avant que celle-ci ne tombe et qu'il abandonne le projet. Hee leva soudainement les yeux pour remarquer que quelqu'un c'était rajouter à leur groupe, personne ne semblant alerter par sa présence. Il avait son capuchon remonté sur son visage, se tenant un peu plus loin de leur petit groupe comme s'il n'osait pas les rejoindre.

Un ami en commun? Il devrait se présenter, il était quand même le plus jeune dans son groupe d'amis il ne voulait pas paraître rude. Hee finit par se lever, dansant d'un pas chancelant au rythme de la musique à cause de l'alcool. Se rapprochant lentement vers l'inconnu, celui-ci assis au sol avec une canne de bière qu'il laissait vaciller du bout des doigts.

« Hey, moi c'est Hee » se présenta-t-il en s'abaissant en petit bonhomme pour agripper le capuchon de la veste de l'inconnu pour le tirer hors de son visage. Étrange, il semblait le reconnaître, Hee ayant de la misère à replacer son propre colocataire qui leva ses yeux bleus sur lui. Il prit une nouvelle bouffer de sa cigarette, l'ayant presque oublié alors qu'il tapait les cendres à côté de lui.

« Kwangie, c'est ça? » sourit-il aussitôt laissant la fumer s'échapper de ses lèvres. Il n'arrivait pas à expliquer comment il connaissait le surnom du nouveau venu ou même pourquoi il se sentait aussi bien en sa présence.
« On va commencer une partie de cartes, tu veux nous rejoindre? »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
If there's the moonlight | Hee Kyung & Kwang Tae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Forum : moonlight city
» Edition Panini
» {The White Bird and the Moonlight} {OK}
» Kwon Kyung Hei feat. Baek Ho (nu'est)
» Follow your inner moonlight; don't hide the madness. | Adrian Corriveau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: NAM :: Appartements Bada-
Sauter vers: