AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 If there's the moonlight | Hee Kyung & Kwang Tae

Choi Kwang Tae
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Jeu 20 Déc - 7:06
If there's the moonlightHee Kyung & Kwang TaeThe first nightLorsqu’il s’était installé dans son lit, Kwang Tae ne s’était attendu à strictement rien de particulier. Rien ne présageait une connexion quelconque aux songes de quelqu’un, bien qu’il ne puisse jamais prévoir entièrement. Il avait fait une livraison pour un mariage, puis avait tenu boutique jusqu’à la fermeture. Même sa soirée n’avait pas été particulièrement mouvementée. Il avait été celui en charge du souper pendant qu’Hee Kyung avait pratiqué des tours avec Hwajeon, et ils avaient mangé devant la télé. Une soirée tout à fait habituelle, différente ne serait-ce que par l’heure hâtive à laquelle ils avaient décidé de prendre le chemin de leurs chambres respectives. Avec le chiot qui refusait de s’installer lui aussi pour dormir, il avait fallu qu’il berce Hwajeon un moment, véritable papa gâteau qu’il était. Alors il s’attendait à une nuit normale de sommeil, peut-être qu’il aurait quelques flashs de rêves qu’il n’associerait à personne, peut-être serait-il dans ses propres songes pour une rare fois ou si son corps comprenait enfin à quel point il était épuisé, il aurait une nuit dans rêve, une véritable bonne nuit réparatrice.

Lorsqu’il était finalement sombré dans les bras de Morphée, il avait en effet eu un moment de douceur, de vide complet, et si quelqu’un avait été conscient dans le logement à ce moment-là, cette personne l’aurait entendu respirer très profondément, récoltant enfin du repos bien mérité après avoir passé trop d’heures éveillé ces derniers jours afin de réussir à compléter dans les temps le gâteau de mariage qu’il avait livré en début de journée. Habituellement, lorsqu’il tombait dans un tel sommeil, son don ne s’activait pas et il ne se trouvait presque jamais dans son propre univers de rêves. Habituellement. Le truc en étant Wonder, c’est que souvent, notre don nous prend par surprise.

Lorsqu’il avait repris conscience de lui-même, il avait vite réalisé que son sommeil réparateur avait été fracassé par un rêve très insistant, un rêve qui n’était pas le sien. Ce n’était pas de cela que ses songes avaient l’air. Les jeux de lumières tamisées n’y étaient pas, il n’y avait aucune de ses fleurs adorées, aucune des lettres perdues qu’il pouvait passer des nuits entières à tenter de décortiquer. Non, ce n’était pas son rêve. Il avait été tiré de son moment de récupération afin d’être dans le rêve de quelqu’un d’autre. Plus jeune, il ne s’en serait pas contrarié, mais depuis quelques années, lorsqu’il était aussi brusquement tiré vers le rêve de quelqu’un, c’était rarement des rêves de guimauve ou de dinosaures - il se souvenait amèrement de ces derniers.  Il était présent dans ce songe pour une raison, restait à savoir laquelle.

Non, il était dans une habitation quelconque, le domicile de quelqu’un, mais il ne savait pas où il était à proprement parler. Était-il en train de visualiser ce que le rêveur visualisait? Était-il présent à proprement parler dans le rêve? Regardant autour, il se trouvait incapable de savoir où il était plus que ce qu’il avait constaté déjà, et en baissant son attention vers son allure, il pouvait voir que les vêtements n’étaient pas ce qu’il appelait son ‘uniforme de rêveur’. Il n’était donc pas réellement présent, première chose d’établie. Il devait donc probablement être en train de voir ce que son ‘hôte’ rêvait… mais pourquoi ne se passait-il rien?

Comme sur commande, il entendit l’aboiement d’un chien et la distinction lui pris aux tripes. Hwajeon. Comme un véritable parent avec son enfant, il savait que ce son provenait de son chien et d’aucun autre. Justement, il vit enfin la petite boule de poils qu’il avait bercé avant de s’endormir apparaître dans son champ de vision. Après avoir l’avoir entendu japper encore une fois, il avait vu le chiot s’engouffrer dans une pièce et son hôte s’avançait vers la porte que le poméranien avait traversée. En cours de route, il perçut un miroir et il était heureux d’être en mesure de savoir qui exactement était le rêveur… ou pas. En reconnaissant son propre visage, il dut s’admettre qu’il ne comprenait plus rien. Il avait la confirmation qu’il ne portait pas ses vêtements habituels de manipulation, mais en plus, ses cheveux étaient bruns et non rouges comme il les avait teints une semaine plus tôt. Il n’était donc ni une réelle présence de lui-même, ou en train de voir ce que le rêveur voyait, mais plutôt témoin d’un rêve ou quelque rêvait de lui. C’était quelqu’un qui le connaissait, car cette personne se souvenait de lorsqu’il avait commencé à pâlir ses cheveux à l’université… et cette personne connaissait Hwajeon…

Hwajeon! C’est vrai! Il n’avait pas le droit d’entrer dans cette pièce. Il le savait pourtant, il avait été suffisamment grondé à ce sujet. Sa forme rêvée avait fait de grandes enjambées en direction de la porte, bien décidé à sortir son fils canin de l’endroit interdit. C’était comme la cuisine, le chiot n’avait pas le droit d’être dans la chambre d’Hee Kyung. Minute. Chambre d’Hee Kyung? Mais ce n’était pas chez eux ici, non? Et pourtant… C’était bel et bien son colocataire qui se faisait déranger par leur chien, et soudainement tout faisait beaucoup plus de sens. C’était le rêve de son inséparable. Pour la première fois depuis qu’ils se connaissaient, il était dans les rêves d’Hee Kyung sans avoir cherché à l’être.

Sincèrement? Il ne savait pas quoi en penser.
©️ 2981 12289 0

_________________
In the dream I shortly went into,
my agonizing phantom pain is still the same
Revenir en haut Aller en bas
Yoo Hee Kyung
Yoo Hee Kyung
Âge : 24
Occupation : Co-propriétaire et chocolatier dans une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Séduction
Niveau : 6
Multicompte : Bae Jung Min
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2099-yoo-hee-kyung-are-you-seduced-y
Mer 26 Déc - 0:01
If there's the moonlight
Yoo Hee Kyung & Choi Kwang Tae
The first night

Hee se sentait plus que fatigué quand il avait décidé de suivre le mouvement de son colocataire d'aller se réfugier dans leurs chambres respectives, le chocolatier ébouriffant les oreilles du chiot avant de souhaiter une bonne nuit à son ami et de refermer la porte derrière lui. Il savait qu'il avait à se lever tôt après tout, l'aîné étant bien plus lève tôt que ça moitié et comme Kwang Tae s'était occupé de la fermeture c'était à Hee d'ouvrir la boutique le lendemain pour le laisser se reposer.

Il fit rapide avec sa routine, se changeant en pyjamas avant de ressortir pour aller se brosser les dents et bientôt il était de retour dans le confort de sa chambre plongé dans la noirceur avec la porte et les rideaux fermés. Il se glissa sous les couvertures, s'installant sur le côté avant d'agripper un oreiller pour le serrer contre son corps en soupirant.

C'était le moment qu'il détestait le plus. Quand il se sentait si fatigué qu'il croirait pouvoir s'endormir aussitôt, mais que finalement du moment qu'il se retrouvait dans son lit, son cerveau décidait d'être alertes de nouveau. Hee fit une moue, passant une main dans ses cheveux en se retournant, prêt à convaincre son corps qu'une autre position plus confortable allait peut-être le laisser dormir, mais rien ne marchait. Il était éveillé.

Il pensait beaucoup trop, le silence et la noirceur lui offrant rien pour se distraire sauf ses propres pensées qui revenait toujours le hanter avec des souvenirs ou des pensées qu'il se forçait d'oublier pendant la journée. Serrer l'oreiller contre lui n'était qu'un mince réconfort pour un véritable câlin qu'il n'avait que rarement. Il était presque assez désespéré qu'une nouvelle sortie au bar ne ferait pas trop de mal, mais se rappelant à quel point son colocataire n'avait eu aucun plaisir la dernière fois qu'ils étaient sortie... Hee passa sa main sur sur cou, finalement absent des hickeys laisser là il y avait quelques semaines maintenant.

Il savait que ses sorties n'étaient pas la meilleure idée pour laisser son don faire ce qu'il voulait pour une fois, l'alcool était sa meilleure amie tout en étant son pire ennemi, mais se connaissant il savait qu'il n'allait pas arrêter. Ça lui manquait trop. De danser, les toucher qui lui donnait des frissons, de pouvoir tenir quelqu'un prêt de lui et d'embrasser... Toutes des choses qu'il n'avait pas dans son quotidien. Hee se retourna de nouveau dans son lit, soupirant de nouveau en ébouriffant ses cheveux avant de cacher son visage dans son oreiller.

Il était en si grand manque de contacts il s'en trouvait pathétique. La simple chaleur de son oreiller lui rappelant quand Kwangie l'avait tenu contre lui le jour qu'il c'était acquis Hwajeon. La main dans ses cheveux et la présence de sa moitié, au simple souvenir Hee ne souhaitait que de se lever pour chigner un câlin à son colocataire, mais il était plus fort que cela. Il c'était dénier toutes ses choses depuis si longtemps, c'était devenu une seconde nature d'endurer sa solitude.

C'est avec ses tristes pensées que Hee c'était finalement endormis, les bras de l'aîné rapprochant l'oreiller pour y enfuir son visage alors qu'il rejoignait le monde des rêves.

Le truc avec les rêves c'est qu'ils ont peu de logique, mais quand on est en train de le vivre, tout semble exactement logique. Rien ne se fait questionner et les pensées sont brèves sans réaliser qu'elles sont loin de la réalité. C'est pourquoi quand Hee ouvrit les yeux pour observer la chambre de son enfance il se sentait exactement à sa place. La pièce était sombre comme à son habitude, Hee restant allongé dans un lit simple dont il n'avait réellement pas dormi depuis des années, mais pour le chocolatier c'était chez lui. Sa mère était probablement dans le salon en train de lire un livre ou peut-être était-elle au travail? Il pouvait entendre du mouvement dans le couloir et se dit qu'il devait s'agir d'elle.

La porte entrouverte montrait qu'il faisait jour, la lumière du soleil illuminant le couloir, mais Hee n'en était pas aveuglé, la lumière restant à l'extérieur comme si sa chambre bloquant celle-ci pour laisser la noirceur régner autour de Hee. Il fut soudainement épris d'un sentiment de tristesse, l'émotion inconfortable dans son torse alors qu'il se relevait pour s'asseoir avant que la porte ne soit poussée pour qu'un chien n'y entre.

Un chien?

Hee se baissa soudainement pour prendre la boule de poile dans ses mains, déposant Hwajeon sur ses cuisses en caressant la petite bête qui l'observait avec curiosité. Si Hee avait été lucide dans ses rêves il se serait sérieusement demandé ce qu'Hwajeon faisait à la maison de sa mère, mais à cet instant ce n'était que la logique du rêve, l'aîné ne questionnant absolument rien alors qu'il déposait le chiot au sol avant que la porte s'ouvre de nouveau. Il leva les yeux pour reconnaître son colocataire malgré la noirceur de sa chambre qui l'engouffrait aussitôt quand il quitta le couloir gorgé de la lumière du soleil.

« Ça va, Hwajeon devait être curieux » rassura-t-il le pâtissier en se disait qu'il était entré après avoir suivi le chien, celui-ci courant aussitôt hors de la pièce, faisant rire Hee en le regardant sautiller à chaque pas. « Et voilà qu'il est partie à nouveau »

Se doutant que Kwang Tae allait suivre le chiot Hee baissa la tête pour s'étirer quelque peu se faisant surprendre en ressentant soudainement une main sur sa tête avant que son visage ne soit pressé contre son colocataire qui l’entraînait dans une accolade.

« Kwangie? » questionna le chocolatier alors que ses bras enlaçaient les hanches du plus grand en retour, penchant la tête pour observer celui-ci. Malgré la noirceur il pouvait très bien distinguer son meilleur ami, les cheveux bruns tombants juste au-dessus de ses yeux bleus qui observaient Hee en retour. Dans la réalité il aurait paniqué, croisé leur regard ainsi était bien rare, même quasi inexistant avec la peur de Hee de séduire quiconque par accident, c'était sûrement à cause de cette habitude qu'il ne se questionna pas sur la couleur des yeux de son ami... mais les rêves ont leur propre logique.

Hee ne dit rien au manque de réponse de Kwang Tae, profitant simplement du confort que celui-ci lui procurait dans ses bras, la sensation se mélangeait avec les souvenirs de Hee qui rendaient le contact plus que réel à ses yeux. La tristesse qu'il ressentait par contre ne semblait pas vouloir le quitter. Pourquoi se sentait-il aussi triste alors qu'il profitait simplement d'un câlin avec son meilleur ami? Devenant un peu inconfortable il se sépara de celui-ci à contre-cœur, s'allongeant plutôt sur son lit pour essayer d'effacer l'émotion qui rendait son cœur si lourd avant de ressentir à nouveau la chaleur d'une accolade.

Hee n'y voyait plus rien, mais dans ses pensées il savait qu'il s'agissait de Kwang Tae qui c'était installer avec lui et qui le tenait à nouveau dans ses bras, l’aîné un peu confus mais désespéré passa ses bras en retour autour du plus grand, agrippant son pull à deux mains pour le faire rester près de lui, pour garder le mince soulagement à sa douleur près de lui.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Choi Kwang Tae
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Mer 26 Déc - 4:06
If there's the moonlightHee Kyung & Kwang TaeThe first nightLa première chose que la mère de Kwang Tae avait écrit dans la liste de conseils à son père vis-à-vis la possibilité qu’il soit un wonder comme toute sa famille maternelle avait été que s’il développait le don de manipulation des rêves comme tous les hommes de sa lignée, il fallait qu’il soit entraîné par son grand-père. Mi Young avait-elle vu dans ses prémonitions que son cher et tendre en ferait rien? Peut-être, considérant qu’elle avait aussi fait une liste de choses qu’il faudrait que son fils apprenne s’il n’était pas en contact avec le patriarche. Parmi celles-là, apprendre la symbolique des rêves. Encore aujourd’hui, Kwang Tae avait un dictionnaire d’interprétation dans sa table de chevet, question de pouvoir rapidement rechercher quelque chose qu’il n’avait pas l’habitude de voir.

Cependant, en étant dans le rêve d’Hee Kyung, il se sentait atrocement mal de décortiquer toute la symbolique derrière ce songe. D’un autre côté, il savait trop bien que s’il était entré dans les rêves de son colocataire sans avoir voulu y aller par lui-même, c’est que sa présence était nécessaire. Il n’avait jamais discuté d’une telle éventualité avec Hee. De se pointer à l’improviste dans un rêve sans importance pour faire une blague, il savait que c’était correct… mais d’être dans un rêve où il n’avait pas cherché à être, un rêve qui avait le potentiel d’être très chargé émotionnellement, un rêve où il avait été entraîné… il n’avait jamais demandé à Hee s’il avait le droit d’être là, s’il devait se forcer à sortir du rêve ou s’il devait voir ce pourquoi il avait été connecté à ce rêve. Comme avec Min Soo à l’époque, il était trop jeune et pas assez expérimenté mais pendant tout ce temps son don avait tenté de le tirer dans les cauchemars qui aurait révélé plus tôt le terrible traitement que son père faisait à son frère. Malheureusement, il avait vu que les rêves de dinosaures… Depuis ce temps, il refusait de manquer un rêve où il avait été entraîné par la force de son don.

Donc, cela signifiait qu’il devait trouver ce qu’il pouvait faire pour son inséparable. On parlait de son meilleur ami, de la personne pour qui il alimentait des sentiments précieux, il était hors de question qu’il laisse Hee Kyung comme ça. La première chose à questionner était la présence de Hwajeon, mais un chien, ça avait tellement des symboliques différentes d’une situation à une autre. En plus que ce n’était pas n’importe quel chien, c’était leur chien, à eux. S’il se souvenait bien, de voir son propre animal de compagnie signifiait un besoin d’amour… et peu importe les forces supérieures qui veillaient sur ce monde, elles devaient toutes savoir à quel point l’aîné en avait de besoin, de plus d’amour, d’affection pure au lieu de ce désir malsain que beaucoup trop de gens arboraient en raison du don. Était-ce la première fois que leur chiot se présentait dans de tels rêves? Il ne pouvait malheureusement pas demander.

Tout comme il ne pouvait pas demander où ils étaient. Le lieu où se déroulait un rêve était si important. L’endroit était si détaillé dans le couloir, il était évident que c’était un endroit qu’Hee Kyung connaissait bien. Quant à la pièce où Hwajeon était entré et donc lui-même, elle était un peu trop sombre pour qu’il voit son niveau de détails, mais il se doutait bien qu’il en était de même que le couloir. Tandis qu’ils avaient tous les deux des lits doubles dans leurs chambres au logement, le rêveur semblait presque trop grand dans son lit simple… s’il y avait un lit simple, c’était que cette pièce en a un dans la vraie vie aussi… Logiquement, l’endroit le plus fréquent où on a un lit simple, c’est dans sa chambre d’enfant. Était-ce donc chez la mère d’Hee? Ceci était fort possible, et Kwang Tae était en train de se remémorer quelle était la symbolique d’un tel endroit lorsqu’il entendit la voix de son inséparable. Il sentit ses lèvres d’étirer et un sourire s’y installer avant qu’il hoche la tête, confirmant qu’il avait compris les paroles de son ami, tandis que l’observateur se demandait comment se faisait-il que le chien était déjà parti. Était-ce parce que sa symbolique dans le rêve était déjà découverte? Était-ce parce qu’il n’avait jamais le droit d’être dans la chambre d’Hee Kyung à la base?

Lorsqu’il avait ressenti sa forme songée s’approcher du lit, il avait décidé d’agir. La présence de Hwajeon n’était pas là pour rien et il savait qu’il avait besoin de donner à son meilleur ami ce qu’il n’arrivait pas à avoir dans le vrai monde. Il ne pouvait pas s’empêcher de se souvenir combien Hee lui avait semblé apaisé lors de leur câlin dans la vraie chambre de l’aîné, lorsqu’ils s’étaient mis la tête par rapport à l’adoption de leur adorable bébé poilu, et c’est ainsi qu’il avait utilisé son don juste le temps de forcer cette version de lui à serrer le rêveur contre lui. Il ne voulait pas en faire plus pour le moment, laissant le rêve entre les mains de celui qui le tissait, et il devait admettre qu’il avait franchement peur qu’Hee se doute qu’il ne s’agissait pas d’un Kwang Tae rêvé mais bel et bien du manipulateur lui-même. Justement, à entendre son don être demandé ainsi, il savait que trop bien qu’il avait bien fait de ne pas pousser la note, laissant son inséparable le serrer et l’observer. Il devait vraiment vérifier toutes les symboliques derrière la couleur bleue, car de toutes ses lentilles, Hee rêvait à celles-là et il les observait tellement. Il fallait dire qu’ils ne se regardaient presque jamais dans les yeux, il pouvait compter sur une main les fois où c’était arrivé dans le monde éveillé.

S’il aimait autant ses câlins que Kwang Tae le pensait, pourquoi est-ce l’aîné le cessait aussi rapidement? C’était Hee Kyung qui était en contrôle, le don du plus jeune n’avait rien à voir comme il ne l’utilisait pas dans le moment. Il avait repoussé le câlin par lui-même. Non, c’était logique. De faire un câlin à quelqu’un signifiait un besoin d’affection, comme la présence d’Hwajeon. C’était quelque chose qu’Hee rejetait d’instinct, il était si persuadé que personne ne pouvait lui donner de l’amour ou de l’attention sans que le don y ait quelque chose à y voir, c’était très possible que cela en transparaisse même lorsqu’il rêvait… mais la suite ne faisait pas de sens. Il avait cessé un câlin mais voilà que le Kwang Tae des songes rejoignait l’occupant du lit pour le serrer encore. Ce dernier ne le repoussa pas, bien au contraire.

Non, là ça en était assez. Il prenait le contrôle pour vrai cette fois. Recevoir un câlin de quelqu’un signifiait devoir baisser sa garde. Kwang Tae avait mal interprété le premier câlin mais dans les deux situations, c’était sa forme rêvée qui avait initié le câlin. C’était donc l’option qu’il n’avait pas considérée qui était la bonne. Jetant l’autre lui aux oubliettes, sauf son apparence car il ne voulait pas alarmer Hee Kyung, il avait resserré les bras autour de son meilleur ami, lui caressant le dos dans un geste rassurant.  « Ça va aller, Hee Kyung… Je suis là. » Avait-il murmuré doucement, laissant son meilleur ami s’agripper à ses vêtements sans un mot de plus pour l’instant, se bougeant un peu pour littéralement mouler son corps à la forme de celui d’Hee afin de pouvoir mieux le serrer. « Je vais nulle part… Je te l’ai promis… »

Ce rêve était littéralement un appel à l’aide. Qui était-il pour ne pas y répondre? Il était tant en amour et s’il ne pouvait pas agir dans leur véritable monde, il agirait bien dans les rêves tant qu’il le pourrait.
©️ 2981 12289 0

_________________
In the dream I shortly went into,
my agonizing phantom pain is still the same


Dernière édition par Choi Kwang Tae le Mer 26 Déc - 4:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Déc - 4:06
Le membre 'Choi Kwang Tae' a effectué l'action suivante : Les dés de la chance


'Don - palier 2' :
Revenir en haut Aller en bas
Yoo Hee Kyung
Yoo Hee Kyung
Âge : 24
Occupation : Co-propriétaire et chocolatier dans une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Séduction
Niveau : 6
Multicompte : Bae Jung Min
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2099-yoo-hee-kyung-are-you-seduced-y
Ven 28 Déc - 17:23
If there's the moonlight
Yoo Hee Kyung & Choi Kwang Tae
The first night

Même s'il n'y voyait plus rien, Hee savait dans ses pensées que la présence à ses côtés était Kwang Tae, il aurait dû trouver la situation rassurante même profiter du confort offert par son colocataire, mais la douleur et l'inconfort émotionnel dans son abdomen lui donnaient peine à respirer.

Il ne pouvait que s'accrocher aux vêtements de Kwangie, combattant l'émotion prise dans sa gorge ne pouvant expliquer d'où sa tristesse provenait avant que des mots viennent se glisser entre leur silence.

Ouvrant aussitôt les yeux Hee remarqua aussitôt qu'il avait peine à voir, cherchant aussitôt le regard de son meilleur ami alors qu'il le sentait se rapprocher, lui-même venant cacher son visage dans le cou de Tae alors qu'il ressentait les mots l'atteindre plus qu'il n'aurait pu le croire.

Il réalisait maintenant, ce n'était pas nécessairement de la tristesse qu'il ressentait, c'était de la solitude. Malgré qu'il se trouvait dans sa maison d'enfance où il c'était toujours senti le bienvenu, la présence de Hwajeon et de Kwangie, il ne pouvait empêcher la solitude de le prendre aux tripes.

Il tentait rapidement de se rassurer, de se concentrer sur la main de Kwangie qui caressait son dos pour se convaincre que tout allait bien, mais se faire rappeler la promesse de son colocataire poussa l'aîné dans un trouble émotionnel bouleversant.

Il se rappelait la promesse, quoiqu'il est été complètement saoul à cet instant il n'aurait jamais oublié les mots de Kwang Tae à cet instant précis. Il s'y accrochait avec un espoir désespéré, Hee faisant de même dans son rêve en serrant Kwangie au point que ses bras en tremblaient, un sanglot se déchirant finalement de sa gorge alors qu'il sentait les larmes coulées sur son visage.

Du monde éveillé il aurait senti humiliant de pleurer aussi ouvertement sans aucun contrôle pour s'arrêter, mais la logique de cet endroit et la sécurité que l'aîné ressentait autour de lui le faisait sentir soulager d'enfin admettre que sous ses multiples dénis de son quotidien il était profondément attristé.

Il tenta de parler, la voix le quittant aussitôt alors qu'il essayait d’interpeller le nom de Kwang Tae, sa gorge restant prise sur son souffle et Hee s'éveilla aussitôt en sursaut, son corps paniquant en cherchant de l'air.

Hee s'assit aussitôt, maintenant de retour dans son propre lit, son appartement. Peu importe du monde éveillé ou endormis il faisait toujours aussi sombre, mais l'aîné n'était que confus en sentant les larmes coulés sur son visage appuyant une main sur sa bouche pour taire les sanglots qu'il échouait à arrêter.

Pourquoi pleurait-il autant?

Il prit de grandes respirations, caressant ses bras pour se calmer alors qu'il essayait de se remémorer son rêve. Il pouvait se rappeler de plusieurs détails, certains étant un peu plus flous que d'autres... Commencer à pleurer comme ça était toute une surprise par contre, Hee ne l'avait jamais vu venir, un rêve comme ça il aurait dû profiter d'un câlin, pas chigner comme un enfant.

Il soupira à ses propres réactions essuyant ses joues à deux mains alors qu'il agrippait son cellulaire sur sa table de chevet pour regarder l'heure. Exactement 6 minutes avant que son alarme ne sonne. Bon, autant se lever alors, il avait la boutique à ouvrir après tout, pas besoin de raconter à Kwangie son rêve embarrassant, l'aîné serait de retour dans son état normal après une bonne douche et tout le mal serait oublié.

Enfin, si seulement il pouvait dénié ses sentiments pour toujours.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Yoo Hee Kyung
Yoo Hee Kyung
Âge : 24
Occupation : Co-propriétaire et chocolatier dans une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Séduction
Niveau : 6
Multicompte : Bae Jung Min
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2099-yoo-hee-kyung-are-you-seduced-y
Ven 28 Déc - 19:33
If there's the moonlight
Yoo Hee Kyung & Choi Kwang Tae
The second night

Hee s'observa une dernière fois dans le miroir, passant une serviette une dernière fois sur son front pour s'assurer d'avoir bien essuyé l'eau qui y restait avant d'ébouriffer ses cheveux se sentant trop lâche pour utiliser le séchoir ce soir, il était déjà assez tard pour son habitude. Il quitta la salle de bain regardant un peu autour, mais il avait déjà souhaité une bonne nuit à son colocataire, celui-ci sûrement encore éveiller à entendre Hwajeon, mais ça ne valait pas la peine de les déranger donc l'aîné se retourna vers sa chambre, fermant la porte derrière lui.

Il l'oubliait souvent au début avec le chiot dans leur logis, mais maintenant c'était une seconde nature de toujours avoir sa porte fermée, Hee observant sa chambre avec une soupire en s'étirant pour au moins rester éveillé jusqu'à son lit, le chocolatier se glissant sous les couvertures en allant aussitôt cacher son visage dans son oreiller pour chercher à se réchauffer. Il aurait peut-être été plus simple de simplement monter le chauffage, mais l'aîné était têtu, la chaleur naturelle de son corps sous les couvertures était tout aussi efficace donc pas la peine de payer plus pour du chauffage, n'est-ce pas?

Au moins, malgré le froid, il se sentait si épuisé que pour une fois ses pensées ne le gardèrent pas éveillé. Hee rejoignant les bras de Morphée aussitôt qu'il s'était retourné en serrant un oreiller contre lui.

Quand il reprit conscience de lui-même il se trouvait derrière le volant d'une voiture. Maintenant dans un rêve il était loin d'être alarmé d'être dans un endroit totalement inconnu alors qu'il observait la voiture dans laquelle il se trouvait. Heureusement pour lui qui ne savait pas du tout conduire celle-ci ne fonctionnait clairement pas, même qu'elle semblait ancienne malgré que Hee n'y connaisse pas grand-chose aux automobiles.

Il essaya de regarder l'extérieur par le pare-brise craquelé, Hee fronçant les sourcils un peu confus en réalisant qu'il semblait se trouver au milieu d'un champ. Plus que curieux et se sentait maintenant un peu inconfortable dans la voiture il força un peu sur la vieille poignée et réussit à se sortir de l'engin.

Comme il l'avait remarqué dans la voiture il était effectivement au milieu d'un champ, Hee observant le ciel bleu, aucun nuage dans les environs, il aurait trouvé le paysage plus que magnifique si ce n'était pas du champ désert, pâle en couleur si même mort. Cet endroit semblait vieux et abandonner, tout comme la voiture d'où il venait de sortir. Il se retourna vers celle-ci, une fois qu'il s'était désintéressé de ses environs avant de remarquer le dessus de la voiture.

Malgré qu'il est été à l'intérieur de celle-ci il n'avait pas remarqué à quel point le toit était détruit, comme si quelque chose était tombé sur la voiture et avait enfoncé celui-ci, même le pare-brise était maintenant craquelé en si petits morceaux que Hee se demandait vraiment comment il avait pu y voir quoique se soit auparavant.

Il savait quelque part par la logique du rêve qu'il se trouvait seul, mais Hee ressentait un inconfort constant, comme s'il était observé. Normalement la solitude lui était étouffante, mais à cet instant, c'était comme si c'était ce qu'il désirait. Il regarda rapidement autour de lui, mais rien, des champs à perte de vue l'entourait. Néanmoins l'angoisse ne faisait que s'agrandir et Hee se mit aussitôt à bouger, peu importe la direction il voulait sortir d'entres ses récoltes mortes et asséchés.

N'ayant pas la force de courir il se mit en marche, le paysage ne semblant jamais changer, le ciel bleu et les récoltes le suivant partout où il marchait.

« Hee Hee! »

Il s'arrêta aussitôt au son de la voix. Le ton loin d'être menaçant selon certain, la voix douce presque sincère de tendresse. Ça faisait si longtemps qu'il ne l'avait pas entendu en personne et même l'entendre en rêve il se sentait piégé.  Il regarda autour de lui en panique, mais il ne pouvait y voir personne d'autre. Où était-elle? Il n'avait pas imaginé la voix de sa tante, il en était certain. Pris de panique il se mit à courir espérant qu'il s'éloignait de la source de la voix qui l'avait interpellé avant de se prendre le pied dans quelque chose recouvert par les récoltes asséchées et de tomber lourdement au sol.

Il serra son bras contre lui-même en hissant de douleur après l'impact alors qu'il se relevait pour observer dans quoi il avait foncé avant de voir son colocataire, celui-ci complètement endormi dans ce champ abandonné. Dans un rêve qui semblait bien manquer de logique l'aîné se dit aussitôt que l'état de la voiture avait sûrement quelque chose à y voir avec Kwang Tae qui se trouvait soudainement inconscient devant lui.

S'inquiétant aussitôt il s'accroupit aux côtés de Kwangie, balayant de sur lui les récoltes qui le couvrait avant de lui prendre le visage, soupirant de soulagement en le voyant ouvrir ses yeux bleus. Hee sourit aussitôt en retour, caressant les cheveux hors des yeux de son ami avant que l'angoisse ne reprenne le dessus.

« Tu m'as foutu une de ses peurs, allez, faut partir d'ici » tentât-il d'expliquer alors qu'il entendit son nom être interpellé de nouveau, l’aîné paniquant en tirant sur le bras de son meilleur ami pour qu'il se lève. « S'il te plaît, il ne faut pas rester ici, il faut partir maintenant » supplia-t-il en regardant rapidement leurs alentour en recherche de la source de la voix, mais il n'y avait toujours rien et ça rendait le chocolatier complètement fou.

© 2981 12289 0


Dernière édition par Yoo Hee Kyung le Sam 29 Déc - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Choi Kwang Tae
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Ven 28 Déc - 21:52
If there's the moonlightHee Kyung & Kwang TaeThe second night
Une sale tête. C’était la meilleure façon de décrire Kwang Tae ces derniers jours. Il n’arrivait pas à dormir et lorsqu’il dormait, il était plongé dans les rêves des autres. Même pas son propre espace, sa base d’opérations, non, toujours dans des rêves qu’il n’avait pas choisis. Si seulement il pouvait constamment avoir le contrôle d’où il se retrouvait. Depuis qu’il avait atterri dans les songes d’Hee Kyung l’autre nuit il ne savait pas sur quel pied danser par rapport à tous cela. Dernièrement, son inséparable lui semblait de plus en plus triste, et de le voir pleurer autant dans un rêve en plus de sa perte de contrôle complète à la sortie du bar ne faisait que confirmer que son meilleur ami se sentait beaucoup plus seul qu’il ne le laissait présager. En même temps, il n’y avait rien de surprenant, car Hee Kyung gardait tout le monde à une certaine distance et Kwang Tae devait avouer que c’était difficile même pour lui. Il s’était promis de tenir ses sentiments sous verrous, mais avec l’aîné qui souffrait autant, cela devenait difficile de ne pas tout déballer. Bref, tout ce cocktail ne contribuait pas à son humeur. Au moins il avait bien fait comprendre à Hee que son air maussade n’avait rien à voir avec lui et comme son colocataire savait les effets secondaires de son don, tout baignait.

…jusqu’à ce que son don lui fasse le coup une seconde fois. Il pensait réellement dormir, tout était noir encore une fois, il était tout vraisemblablement dans un sommeil profond, jusqu’à ce que celui-ci fut secoué par une sensation qu’il pouvait décrire comme étant la version rêve de recevoir d’un coup. Après tout, on ne ressent pas la douleur dans un rêve, mais il savait qu’il avait été secoué. La question était, pourquoi est-ce qu’il n’y voyait rien? Il avait tenté de pousser de la clarté dans le songe, mais rien n’y faisait… qu’était-il en train de rêver cette fois? Tout aussi rapidement la réponse lui fut apportée alors qu’il sentit sa vision revenir, reconnaissant trop vite qui était devant lui. « Hee Kyungie… » Avait-il entendu sa forme rêvée murmurer. Forme rêvée? Hee Kyung rêvait donc à lui encore? Ils devaient vraiment avoir une discussion, ça devenait bizarre s’il devait être témoin de chaque fois où son ami rêvait à lui. Cependant, si c’était comme la fois précédente, tout indiquait qu’il était grandement nécessaire qu’il soit là.

Une fois les cheveux bruns retirés de devant ses yeux – la preuve qu’il ne s’était pas manifesté en tant que manipulateur mais en tant que l’un des éléments du rêve d’Hee Kyung – il fut un moment subjugué par le sublime sourire de son vis-à-vis. Bon sang, il était si magnifique lorsque c’était possible de le regarder dans les yeux… Se rappelant bien trop tôt qu’il avait été intégré à ce rêve pour une raison, il prit rapidement connaissance des lieux, remarquant la désolation des récoltes dépéries et du désert à travers les foins séchés. Un champ aux récoltes mortes… Un symbole de pessimisme comme il s’en faisait peu. Celui qu’il considérait le rayon de soleil de ses journées ne vivait pas du tout des moments ensoleillés, avec des rêves pareils. « Pourqu- » Il allait demander pourquoi Hee Kyung était si pressé de partir, lorsqu’il s’interrompit en entendant une voix qui en temps normal de l’aurait pas affecté mais à ce moment-là il eut la même sensation que si le sang lui avait glacé dans les veines. À voir l’éclair de terreur dans les yeux de son meilleur ami il comprit que la sensation ne venait pas réellement de lui-même, mais plutôt un message que le rêve lui donnait. Serait-il capable de prendre contrôle de cet ‘avatar’ qui résidait dans les songes de sa moitié?

Il eut sa réponse suffisamment rapidement, comme si les supplications d’Hee étaient suffisantes pour réveiller son don dans l’ensemble de ses capacités existantes. Se levant rapidement, il enlaça ses doigts à ceux d’Hee Kyung et se mit à courir, entraînant le rêveur avec lui. Le champ ne semblait pas s’arrêter, et c’était franchement inquiétant, et la voix ne semblait pas s’éloigner non plus. Il refusa de s’arrêter pour autant, tentant par tout ce qu’il pouvait générer que le rêve cesse ou change. Il n’avait pas la force de transitionner un rêve sans causer une coupure mais si seulement quelque chose pouvait arriver pour qu’il puisse tenter d’éloigner Hee de cette voix qui leur foutait les jetons et qui appelait le nom de l’aîné ainsi, Kwang Tae pourrait alors considérer qu’il avait effectué quelque chose dans son rêve.

Il était tellement concentré à tenter de changer un quelconque élément du rêve qu’il ne réalisa pas que cela était survenu avant qu’il ne se retrouve avec les deux pieds dans l’eau. De l’eau? Il stoppa net, serrant la main d’Hee Kyung plus fort en voyant le flot des vagues. Quand s’étaient-ils retrouvés à l’océan? Se retournant rapidement, il voyait les herbes mortes du champ qui s’arrêtaient très abruptement dans le sable de la plage. Merde. Merde. Il fallait qu’il reste calme. Une plage. Que signifiait une plage… il fallait qu’il s’en souvienne, il évitait les plages comme la peste même dans le monde des rêves, mais pour celui qu’il aimait, il lui fallait faire un effort. S’il se souvenait bien, le sable représente la stabilité, le côté rationnel, tandis que les vagues représentent le changement, l’irrationnel. D’être ainsi sur le bord de l’eau, les pieds encore sur la terre ferme… cela signifiait être coincé entre deux états d’esprit. Mais comme ils regardaient vers la mer, un symbole qu’il y avait possiblement des changements majeurs dans la vie d’Hee Kyung, mais que ce dernier ignorait… Cela avait-il un lien avec l’état de son ami?

« Hee Kyung… Il n’y a plus personne, on peut arrêter maintenant… » se lamenta-t-il, étant beaucoup trop près de l’eau pour être à l’aise, même s’il savait que rien de tout cela était vrai. Il refusait de lâcher la main de son inséparable, mais il voulait tellement se sortir les pieds de l’eau. « On ne va pas nager, s’il te plaît… » Nager alors que l’on est en fuite signifiait éviter des enjeux sentimentaux importants, et Kwang Tae n’avait vraiment pas besoin de voir son meilleur ami se faire cela une fois de plus. Et il n’avait pas besoin d’affronter sa phobie au travers de tout cela.
©️ 2981 12289 0

_________________
In the dream I shortly went into,
my agonizing phantom pain is still the same


Dernière édition par Choi Kwang Tae le Sam 29 Déc - 7:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Déc - 21:52
Le membre 'Choi Kwang Tae' a effectué l'action suivante : Les dés de la chance


'Don - palier 2' :
Revenir en haut Aller en bas
Yoo Hee Kyung
Yoo Hee Kyung
Âge : 24
Occupation : Co-propriétaire et chocolatier dans une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Séduction
Niveau : 6
Multicompte : Bae Jung Min
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2099-yoo-hee-kyung-are-you-seduced-y
Sam 29 Déc - 22:56
If there's the moonlight
Yoo Hee Kyung & Choi Kwang Tae
The second night

Rien ne l'avait autant soulagé que de voir son meilleur ami se lever et de l'entraîner à courir avec lui. Hee s'accrochant aveuglement à la main de Kwangie, se rendant à peine compte qu'il courait sans destination claire. Sa vision en était presque floue, l'aîné s'accrochant désespérément au plus jeune pour ne pas se prendre les pieds dans les récoltes asséchés au sol avant que tout ne s'arrête soudainement.

Hee garda les yeux fermés, la main dans la sienne serrant douloureusement, mais le remmenant à l'ordre avec la panique qui semblait enfin le quitter, le froid dans ses veines se réchauffant peu à peu alors qu'il retrouvait un peu ses esprits aux mots rassurants de Kwangie.

S'arrêter? Nager? Confus il ouvrit enfin les yeux, observant la mer infinie devant eux en soupirant doucement en laissant ses épaules retombées, la peur le quittant enfin à la vue du nouveau paysage. Il sourit même doucement, les vagues et la sensation de l'eau à ses pieds calmant l'esprit du chocolatier alors qu'il tournait la tête pour voir une expression semblable chez son meilleur ami qu'il ne trouva pas. Non, bien au contraire celui-ci semblait plus qu'inconfortable, l'émotion se mélangeant rapidement à l'humeur de Hee qui serra la main dans la sienne en retour pour le rassurer.

« Non, on va pas nager, t'en fais pas » rassura-t-il en baissant les yeux sur leurs pieds. L'eau était loin d'être bleue et invitante, même brunâtre il avait peine à voir le fond, ses pieds presque disparus après chaque petite vague qui venait lui lécher les chevilles.

Il se baissa pour attraper une roche colorée aperçue proche de ses pieds, se relevant pour la montrer à son colocataire avant de se rendre compte qu'il tenait une barre de savon dans sa main.

« Eh? Je croyais que c'était un caillou » dit-il abasourdi avec un rire léger, tournant le savon d'un air curieux avant de prendre un souffle brusque. « Oh! J'ai oublié quelque chose dans la voiture! » s'écria-t-il aussitôt en tirant Kwang Tae avec lui pour retourner sur le sable, cherchant au travers du champ avec ses yeux pour essayer de voir où était rendu la voiture abandonnée.

C'était comme si la logique du rêve avait déjà fait oublier à Hee la raison qu'ils s'étaient ainsi sauvé, désirant maintenant revenir dans le champ désertique en sachant que la mer était bien plus terrifiante pour son meilleur ami. Même la barre de savon avait déjà été oubliée, celle-ci comme volatiliser de la main d'Hee Kyung.

Aussitôt qu'il fit un pas au travers des récoltes le sentiment d'être observé fut de retour, Hee rapprochant son meilleur ami pour agripper son bras en plus de sa main pour se rassurer avec sa présence. Il n'était plus seul et pourtant il avait l'impression de marcher dans une foule qui avait les yeux rivés sur lui.

« La voiture, il faut retourner à la voiture » insista-t-il en tirant Kwang Tae avec lui, marchant sans savoir dans quelle direction ils se promenaient, mais il ressentait qu'ils étaient sur le bon chemin.

En apercevant enfin le véhicule plus loin il réalisa en même temps à quel point le ciel bleu c'était assombris, un coucher de soleil déjà bien avancer laissait croire que le temps avait passé bien plus rapidement que Hee n'aurait pu le croire, mais il en était pas alerté pour l'instant, ses pensées concentrées sur Kwangie et la voiture détruite devant eux.

Ils en étaient plus qu'à quelques mètres avant que Hee n'aperçoit une silhouette près du sol qui le fit sursauter, un cri de surprise quittant sa gorge alors qu'il se figeait à l'image devant lui.

Il aurait souhaité qu'elle soit floue, qu'une silhouette qu'il aurait pu confondre pour n'importe qui d'autre, mais elle était aussi claire qu'une photographie. Il détestait le visage de sa tante arboré d'un grand sourire, celle-ci accroupit sur ses genoux comme pour se mettre au niveau d'un enfant avec les bras grand ouvert devant elle, mais les yeux rivés dans ceux de Hee.

« Hee Hee! Vient donner un bisou à tatie adorée » invita-t-elle doucement alors que Hee se sentait figé sur place, hésitant en désirant crier sa frustration, sa culpabilité et sa peur à la figure de sa tante, mais sa voix sortait faible et impuissante.

« N-Non » lâcha-t-il pathétiquement agrippant Kwang Tae pour essayer de se cacher derrière lui pour avoir une présence pour le séparer de cette femme alors qu'elle roucoulait de nouveau en invitant Hee à venir la rejoindre.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Choi Kwang Tae
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Sam 29 Déc - 23:58
If there's the moonlightHee Kyung & Kwang TaeThe second night
C’était étrange, la sensation qui lui indiquait qu’il n’était plus en train de manipuler le rêve. Il ne savait pas comment la décrire, comme si quelqu’un avait resserré un étau sur sa tête tout le temps qu’il modifiait des éléments du songe et qu’au moment où il n’était plus en mesure de le faire, l’étau se desserrait et son cerveau recommençait à fonctionner normalement. Ce n’était pas alarmant en soi, pas douloureux non plus, juste… étrange. Cette sensation était venue à lui alors qu’il avait les deux pieds dans l’eau et il espérait vraiment que le Kwang Tae des rêves d’Hee Kyung avait autant peur de l’océan que le vrai, car la différence d’attitude pourrait être plus que déconcertante pour quelqu’un qui le connait bien et qui connait ses habiletés. Quelqu’un comme son colocataire.

Alors que son lui rêvé baissait les yeux pour constater l’état de l’eau, la voyant pas du tout comme elle était lorsqu’il était encore en contrôle, il n’aimait pas du tout ce qu’il y voyait. Un autre symbole d’émotions négatives. Il n’arrivait donc pas à sortir Hee de toutes ces mauvaises pensées? C’était vraiment dur sur son cœur, de savoir qu’il y avait tant de choses qui pesaient sur le cœur de son inséparable, toutes ces choses qu’il ignorait avant d’être témoin ainsi de ces songes. En voyant la ‘roche’ qu’Hee Kyung avait ramassée, il aurait sûrement ri s’il avait été en contrôle du rêve. Un savon. Au moins même le cerveau de son ami pensait qu’il en était assez de toutes cette négativité. Il fallait nettoyer son esprit, laisser s’écouler les pensées négatives et repartir sur des bases propres, neuves… c’est ce que voulait dire un savon, s’il ne se trompait pas. Il fallait dire que depuis sa dernière visite dans le rêve d’Hee, il avait recommencé à lire assidument son dictionnaire de symboliques, et il en avait appris un sacré lot.

Quoi? Il se sentit tiré par Hee Kyung vers l’endroit qu’ils venaient de quitter. Il avait oublié quelque chose? Quelle voiture? Le Kwang Tae des rêves ne semblait pas se poser de questions et il se laissait entraîner dans la direction que le manipulateur de rêves avait fait exprès de quitter. Était-ce un signe qu’il n’aurait jamais du apporter l’aîné à cette plage? Il ne savait pas quoi penser, et s’il tentait de penser aux significations de faire un oubli dans un rêve, il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus, il y en avait plus qu’une et pour le moment aucune de faisait du sens. Il n’y avait pas une tonne d’explications pour l’état du ciel, par contre. Un ciel assombri par le coucher du soleil… Le coucher de soleil signifiait la fin d’un cycle, mais Kwang Tae ne pensait pas que cela avait du sens, vu le reste de la symbolique qu’il trouvait dans ce rêve, cela ne faisait aucun sens. Le fait que tout s’assombrisse, par contre… n’augurait rien de bon.

Le cri qui sortit de la bouche de son ami l’aurait fait sursauter s’il était dans la vraie vie, mais son soi des rêves n’avait pas bronché, les yeux rivés sur la raison pourquoi Hee avait crié. Une femme? Quand était-elle arrivée là? Elle n’était pas là il y avait un moment. Était-ce à elle qu’appartenait la voix qu’il avait entendue appeler ‘Hee Hee’ plus tôt? Hee Kyung semblait terrifié. Cette personne n’était pas juste un élément quelconque du rêve, elle représentait un mauvais souvenir.

Minute. …’tatie’?

À la voir s’accroupir ainsi, comme si elle faisait face à un bambin et non un jeune homme de 24 ans… Est-ce qu’Hee Kyung avait une tante qu’il n’avait pas vue depuis l’enfance? Pourquoi lui faisait-elle si peur?

Car oui, à voir combien Hee avait refusé de s’approcher et faire le dit câlin, à voir comment il s’était caché derrière Kwang Tae, l’aîné était absolument horrifié de voir cette femme et cela brisait le cœur. Sa main s’était glissée dans le dos de son inséparable, le gardant en sécurité contre son dos. Même dans les rêves d’Hee Kyung il était protecteur, c’était une bonne chose, ça signifiait qu’ils se connaissaient bien au niveau de leurs personnalités… mais clairement pas au niveau de leurs historiques personnels.

« Il a dit non. » S’était-il entendu dire à la femme tandis qu’elle secouait les doigts comme si cela inciterait sa… sa proie… à sortir de derrière son bouclier humain. Que signifiait se faire protéger par quelqu’un? Ah oui, se sentir complètement impuissant face à une situation. Bon sang, qu’est-ce que cette femme avait-elle fait à Hee Kyung? Si seulement il avait le contrôle du rêve, il la ferait disparaître. Autant il ne voulait pas en savoir plus que ce que son ami aurait voulu lui dire dans leur vie réelle, autant il ne voulait pas quitter le rêve et laisser Hee à ses cauchemars.
©️ 2981 12289 0

_________________
In the dream I shortly went into,
my agonizing phantom pain is still the same


Dernière édition par Choi Kwang Tae le Dim 30 Déc - 3:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sam 29 Déc - 23:58
Le membre 'Choi Kwang Tae' a effectué l'action suivante : Les dés de la chance


'Don - palier 2' :
Revenir en haut Aller en bas
Yoo Hee Kyung
Yoo Hee Kyung
Âge : 24
Occupation : Co-propriétaire et chocolatier dans une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Séduction
Niveau : 6
Multicompte : Bae Jung Min
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2099-yoo-hee-kyung-are-you-seduced-y
Jeu 3 Jan - 21:31
If there's the moonlight
Yoo Hee Kyung & Choi Kwang Tae
The second night

Hee était si rassuré d'avoir Kwangie avec lui, même si celui-ci ne connaissait pas sa tante, même s'il n'avait jamais rien dit à personne, d'avoir la main de Kwang Tae sur son dos alors qu'il se servait de lui pour le cacher de cette femme était une bénédiction pour l'aîné. Il se disait qu'avec son visage caché elle le laisserait tranquille, qu'elle ne serait plus intéresser si elle n'était plus séduite par son image, mais à l'entendre l'appeler de nouveau rendait le chocolatier complètement impuissant.

« Il a dit non »

Ah, Kwang Tae. Hee soupira en appuyant son front contre la nuque du plus jeune avec un soupire. Il lui en devait une bonne pour le protéger ainsi, heureux que son colocataire est rapidement compris qu'il ne voulait rien savoir de cette femme. Ses mains tremblaient alors que Hee agrippait les vêtements de Tae, le guidant avec lui pour qu'ils recommencent à marcher, s'éloignait peu à peu de sa tante qui restait accroupie à la même place, sa tête étant la seule chose qui bougeait pour suivre leurs mouvements.

Terrifié Hee tira son colocataire plus rapidement, celui-ci suivant le pas en gardant son bras par-dessus les épaules du plus petit comme pour le cacher plus longtemps du retard de celle qu'ils laissaient derrière. Malgré que Kwang Tae soit une présence rassurante, voir la voiture toujours dans son piteux état mis un sourire aux lèvres de Hee.

« Enfin, je croyais qu'on était perdu » dit-il étrangement se séparant de sa moitié pour ouvrir la porte côté conducteur et de prendre place, attendant patiemment que Kwangie fasse de même du côté passager.

Hee ria légèrement, ses soucis comme balancer par-dessus ses épaules maintenant qu'il se sentait en sécurité dans l'automobile abandonnée. En voyant la main de Kwangie il la serra aussitôt dans la sienne avant de sentir un objet dans sa paume, séparant leurs mains avec confusion en observant le pendentif que son colocataire y avait laissé.

Était-ce ce qu'il avait oublié?

Il leva les yeux pour observer Kwang Tae, celui-ci avait l'air calme, un léger sourire restant sur ses lèvres en observant l'aîné. Malgré que le soleil eut l'air de s'être couché plus tôt Hee avait l'impression qu'il faisait clair de nouveau, pouvant observer Tae parfaitement comme s'il ne le regardait pas au travers de la pénombre.

Il en était presque aveuglant, comme regarder un rayon de soleil qui s'était glissé d'entre ses rideaux dans sa chambre aux petites heures du matin.

Il serra le collier dans sa main avant de soudainement avoir une sensation froide lui serrer le cœur, des mains se glissant soudainement par-dessus ses épaules et Hee n'eut même pas le temps de se dire qui c'était qu'il se réveillait déjà en sursaut.

Le cœur battant à vive allure l'aîné se releva sur son lit, essayant de calmer sa respiration alors qu'il essayait de se rappeler la raison qu'il se sentait aussi effrayé. Il avait peine à se rappeler, non, même qu'il en désirait pas se rappeler. Il se sentait si terrifié qu'il se disait que se serais mieux de ne pas se souvenir d'un cauchemar qui l'avait mis dans un tel état.

Il s'installa de nouveau dans son lit, serra un oreiller contre lui alors qu'il prenait de grandes respirations. Impossible de retomber endormis si facilement maintenant... Il prit son téléphone en main, d'abord aveugler par la lumière intense avant qu'il n'y baisse la luminosité pour y lire qu'il était environ 3 heures du matin.

Il était presque tenté de texter son colocataire pour voir si lui aussi était réveilé, peut-être qu'avec son don il aurait même pu ressentir la peur du cauchemar de Hee, mais l'aîné se décida contre l'idée ne désirant pas déranger son colocataire pour rien. De plus il ne connaissait pas très bien le don de Kwang Tae, son propre cauchemar n'avait sûrement rien à y voir... pourtant il ressentait comme s'il manquait quelque chose.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Choi Kwang Tae
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Sam 5 Jan - 5:37
If there's the moonlightHee Kyung & Kwang TaeThe second night
Même à lui, cette femme foutait les jetons, tellement l’émotion était forte venant de celui qui tissait ce rêve dans son sommeil. Il ne savait toujours pas qui c’était, s’il s’agissait réellement d’une tante à Hee Kyung et si oui, qu’avait-elle fait pour que son ami la craigne au point de rêver que le plus jeune d’eux deux saurait le protéger contre elle? Tant de questions mais aucune que Kwang Tae pourrait demander à son inséparable de lui répondre au réveil. Il devait se contenter de suivre les volontés du rêveur en le protégeant, se sentant tirer vers une solution facile : la fuite. Un tel sentiment ne signifiait rien de bon et s’en échapper était une excellente idée…

Perdus? Était-ce vraiment ce qu’Hee venait de dire? Apparemment, le Kwang Tae des rêves semblait comprendre, après tout c’était le rêve de l’ainé, cela ne fonctionnait pas si un de ses éléments mettait en doute le reste d’entre eux… et aussi, si le réel Kwang Tae tentait de prendre le contrôle pour douter des mots de l’endormi, il ne ferait que révéler sa réelle présence et cela ne mènerait nulle part. Son inséparable aurait toutes les raisons de se refermer sur lui-même. Oui, malgré tous ces signes de solitude qu’il voyait dans les songes de son aimé, ce dernier ne cessait de s’isoler et d’empirer son sentiment d’écart.

Parlant des signes que les rêves d’Hee Kyung lui donnaient, il y avait de quoi se rendre dingue avec toutes les implications que la voiture pouvait avoir. C’était presque trop, et Kwang Tae aurait eu besoin d’être en état de manipuler pour pouvoir tout décortiquer. Il y avait la voiture elle-même, les parties qu’ils pouvaient observer maintenant qu’ils y siégeaient et l’état de celles-ci… Déjà, que la bagnole soit tant endommagée, il aurait pu pleurer. Si seulement il pouvait cesser les souffrances de son inséparable… si seulement il pouvait faire quelque chose pour que ses rêves soient moins pénibles…

Le rire qui sortit de l’occupant du siège conducteur sortit l’autre passager de ses inquiétudes, et il aurait pu se perdre tellement Hee Kyung était sublime lorsqu’un sourire graciait ses lèvres. Si seulement c’était possible de le regarder aussi librement lorsqu’ils étaient réveillés… mais Hee ne voulait pas, il craignait trop son don et bien que Kwang Tae comprenait, d’un côté il n’en avait rien à faire. Il était aussi irrécupérable que cela, oui.

Le collier qu’il sentit se glisser de sa main à celle de son meilleur ami le rendit confus un moment et il était heureux de ne plus avoir le contrôle de sa version rêvée car ça aurait assurément paru sur ses traits bien malgré lui. Ils étaient bien comme cela, à s’observer, à sourire doucement. Si seulement cela pouvait donner l’inspiration à Hee, lui montrer qu’ils pouvaient faire pareil dans le monde éveillé…

Ses pensées furent interrompues aussi brusquement que la fin du rêve, n’ayant pas eu le temps de constater ce qui avait secoué le rêveur au point de le réveiller aussi soudainement, entraînant même Kwang Tae avec lui, ce qui était généralement très rare. Assit tout droit dans son lit, il tourna son regard vers le mur qui séparait sa chambre de celle de son colocataire, alerte pour savoir s’il entendait le moindre bruit qui lui indiquerait qu’Hee avait besoin de lui, mais il n’entendit rien.

Le cœur battant la chamade il s’était étiré et il avait attrapé son dictionnaire de symboles qu’il gardait à proximité depuis le premier rêve d’Hee Kyung auquel il avait assisté, cherchant avec une panique incontrôlable une réponse à sa plus grande question. Collier, collier… des désirs insatisfaits. D’accord, mais ca semblait trop vide. Et s’il cherchait pendentif? Il y en avait un au bout de la chaine…

Désir d’un amour inconditionnel.

Ce fut plus fort que lui, il dut plaquer la main devant sa bouche pour ne pas faire un son traître tandis que ses yeux devaient humides. C’était lui, le Kwang Tae des rêves d’Hee Kyung, qui avait mis ce pendentif dans la main de l’autre et de penser à toutes les implications, il sentait son cœur serrer au point où cela était horriblement douloureux. Il n’avait justement pas été capable de se rendormir, tout autant incapable de gérer la vague d’émotions qui l’avait emporté.
©️ 2981 12289 0

_________________
In the dream I shortly went into,
my agonizing phantom pain is still the same
Revenir en haut Aller en bas
Yoo Hee Kyung
Yoo Hee Kyung
Âge : 24
Occupation : Co-propriétaire et chocolatier dans une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Séduction
Niveau : 6
Multicompte : Bae Jung Min
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2099-yoo-hee-kyung-are-you-seduced-y
Sam 5 Jan - 20:44
If there's the moonlight
Yoo Hee Kyung & Choi Kwang Tae
The third night

Hee Kyung n'aurait bien pu jamais se rendre compte qu'il rêvait cette nuit-là, celui-ci d'abord couché dans son lit son pouce défilant les médias sociaux devant ses yeux avant que son cellulaire ne commence à lui faire des problèmes. L'écran s'éteint une première fois, surprenant l'aîné qui appuie sur le bouton, ayant tout juste le temps de voir l'écran s'illuminer quelques secondes avant de se refermer de nouveau.

Est-ce qu'il était brisé? Il pouvait pourtant encore y entendre la musique qu'il y faisait jouer, murmurant même la chanson alors que son rêve se changeait doucement, Hee rouvrant les yeux devant un coucher de soleil. Il n'était même pas alerté par le changement, les rêves fondant dans un autre si souvent et puis les sensations comme le confort de son lit ou le vent qui lui ébouriffait les cheveux semblaient si réel qu'il ne questionnait pas du tout la logique des événements.

Il observa le téléphone toujours dans sa main, mais ne donnant toujours pas de signe de vie il glissa l'appareil dans sa poche en regardant rapidement autour de lui. Il semblait qu'il avait décidé de prendre une marche en ville, les environs lui étant familiers et inconnus à la fois, mais il ne se sentait pas perdu, plutôt qu'il se promenait sans but.

Il glissa ses mains dans les poches de sa veste pour se réchauffer et se mit en marche, profitant du calme des petites rues du petit quartier où il semblait se trouver avant de soudainement tourner sur une rue bien plus occuper. Il y avait du monde partout, tous marchant dans des directions différentes et si rapidement que Hee hésita à s'y rejoindre.

La foule était opposante, mais Hee devait continuer son chemin et se glissa aux travers des gens, remontant ses épaules comme pour se protéger des regards qu'il sentit aussitôt sur lui. Il se sentait inconfortable de marcher au travers tous ses gens. Il ne les connaissait pas, c'était simplement une foule qui passait et qu'il ne reverrait sûrement plus jamais, personne ici ne devait le connaître, mais pourtant il ressentait comme si tout le monde avait les yeux rivés sur lui...

Il essaya de marcher plus rapidement, évitant de foncer dans les gens qui marchaient dans le sens inverse tout en essayant de garder ses yeux rivés au sol pour ne pas croiser les regards des visages flous autour de lui. C'est à cet instant que Hee réalisa son inconfort; il marchait en plein public sans masque, ni lunette, le visage totalement à découvert alors qu'il faisait encore clair dehors.

Non, ça c'était mauvais, il ne s'attirerait que des ennuis. Il essaya de rebrousser chemin, ses épaules s'accrochant au travers de quelques silhouettes qui marchaient trop rapidement pour faire attention aux autres passants. Il leva les yeux pour essayer de se trouver un chemin pour partir de cette cohue avant d'apercevoir quelque chose de familier. Plus long devant lui, cette couleur de cheveux, non il en était certain, il savait qu'il s'agissait de son colocataire.

« Kwang Tae » essaya-t-il d'appeler, sa voix étouffer au travers des gens alors qu'il jouait des coudes pour essayer de rejoindre le plus jeune qui s'éloignait de plus en plus. Hee sentait le désespoir l'envahir alors qu'il fonça dans une silhouette, le faisant tomber au sol sous le choc. La douleur heurtant aussitôt ses mains qui avaient adouci sa chute et son torse où le pendentif qu'il portait l'avait frappé.

C'était comme si tous les bruits de la foule c'était arrêter en un instant. Du coin des yeux Hee pouvait apercevoir les silhouettes marchées autour de lui, mais tout à la fois il avait l'impression que le monde c'était arrêter pour l'observer. Le visage à découvert, seul et perdu.

La seule autre personne immobile était l'inconnu dans lequel il avait foncé, sentant ses yeux le percer sur place avec le reste de la foule autour d'eux. Hee recouvrit son visage de ses mains, remontant ses genoux contre lui-même pour s'y cacher. Il remonta ses épaules, Hee se recroquevillant sur lui-même pour se séparer de tous ses gens. Il se sentait comme un enfant, un gamin qui avait perdu son guide au travers d'une ville trop grande et inconnue. Où était Kwangie, pourquoi était-il partit dans une autre direction?

Pourquoi était-il si seul dans cette mer de gens?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Choi Kwang Tae
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Dim 6 Jan - 22:22
If there's the moonlightHee Kyung & Kwang TaeThe third night
Kwang Tae n’avait jamais fait autant de rêves qui étaient les siens que dernièrement. Il s’était franchement demandé si c’était les rêves d’autres, avant de constater qu’il était toujours devant un miroir ou un autre objet réfléchissant à un moment ou un autre dans chacun d’entre eux. Contrairement à la première fois qu’il avait rêvé connecté à Hee Kyung, son apparence était toujours celles qu’il avait lorsque son don était actif. Tout indiquait qu’il s’agissait de ses propres rêves. Il n’aimait pas les implications de ces rêves, qui était pourtant si différent de son rêve habituel. Lui qui était habitué de toujours rêver la même chose lorsqu’il était question de ses propres songes, il ne comprenait pas.

Lorsqu’il s’était retrouvé dans ce rêve-ci, il s’attendait à être dans un autre de ses songes. Cependant il n’y avait jamais autant de gens dans ses rêves. C’était donc le rêve de quelqu’un d’autre. Il n’arrivait pas à voir son reflet nulle part, les gens autour lui bloquant la vue des fenêtres des bâtiments. D’un côté, il espérait presque que se soit le rêve d’une autre personne que son colocataire, son instinct lui disait qu’il n’y avait rien de positif qui pourrait ressortir d’un tel rêve, qui avait tous les airs d’un cauchemar pour quelqu’un qui craint le regard des autres.

Kwang Tae

Oh non. C’était la dernière voix qu’il voulait entendre et pourtant voilà. Son réflexe fut de se détourner, mais lorsqu’il s’en trouva incapable, il hurla mentalement, tentant par tous les moyens de gagner un minimum de contrôle sur ce fichu cauchemar, mais le voilà coincé dans un avatar de lui-même. Il ne voulait plus avancer mais il continuait. Non. Il voulait aller trouver Hee Kyung, le laisser seul dans une telle foule c’était cruel. Pourquoi est-ce qu’il était capable de passer au travers de tant de gens sans problème? Est-ce que le rêve de l’aîné le poussait à être hors de la vue du rêveur? Comment se faisait-il qu’il n’était pas en mesure de contrôler le moindre élément.

Puis, enfin, il sentit sa tête se détourner et le sang lui aurait glacé dans les veines s’il avait été conscient. Hee Kyung au sol, avec quelqu’un qui se tenait devant lui, debout, grand et trop imposant pour que cela soit confortable d’être observé de haut par un tel individu. Hee Kyung avait l’air misérable, pourquoi est-ce que Kwang Tae ne bougeait pas? S’il avait été en contrôle, il se serait déjà élancé.

Puis, comme un miracle, il sentit le soi des rêves partir à la course vers son inséparable, il sentait cœur battre la chamade et il était persuadé que son corps, bien qu’endormi dans son lit, devait avoir le même rythme cardiaque que s’il avait couru un marathon. C’était comme si la distance était devenue très petite et il poussait l’inconnu afin de pouvoir se jeter aux pieds d’Hee Kyung pour venir à sa rescousse, serrant son meilleur ami contre lui, le cachant ainsi des regards des autres. Il paniquait trop malgré qu’il n’était qu’un témoin sans volonté, il n’arrivait pas à penser à aucune symbolique de ce fichu rêve sauf une seule : Être secouru par quelqu’un signifiait avoir besoin d’aide, signifiait avoir trop longtemps négligé une partie de soi…
©️ 2981 12289 0

_________________
In the dream I shortly went into,
my agonizing phantom pain is still the same


Dernière édition par Choi Kwang Tae le Dim 6 Jan - 23:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
If there's the moonlight | Hee Kyung & Kwang Tae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Forum : moonlight city
» Edition Panini
» {The White Bird and the Moonlight} {OK}
» Kwon Kyung Hei feat. Baek Ho (nu'est)
» Follow your inner moonlight; don't hide the madness. | Adrian Corriveau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: NAM :: Appartements Bada-
Sauter vers: