AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Home Sweeter Home - JungYan

avatar
Son Ha Yan
Âge : 27
Occupation : Concepteur en mécanique automobile
Quartier : Busanjin
Situation : Marié
Don : Thermokinésie
Niveau : 4
Multicompte : Choi Kwang Tae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2196-son-ha-yan-i-live-so-i-love
Ven 2 Nov - 3:51
Home Sweeter HomeJungYan  heart 2 Quitter l’appartement dans lequel ils habitaient depuis leur installation à Busan était étrange. Ha Yan avait craint qu’ils regrettent une fois installés dans le nouveau loft, mais il en était tout autre tandis qu’il se tenait en plein milieu de la pièce, faisant le piquet comme un idiot dans la grande aire ouverte. C’était impressionnant, de prendre le temps de se dire qu’il avait été en mesure d’acquérir cet endroit fraîchement rénové pour Jung Min et lui-même. Il aurait été capable de demeurer dans l’ancien logement, mais il ne voulait rien de moins que le meilleur pour son époux. Après tout, il était la cause de leur expatriation vers la terre de leurs ancêtres, et il avait séparé Jung Min de sa troupe avec qui il avait toujours été assuré d’avoir un rôle et un emploi stable. D’ailleurs, c’était justement la raison de l’absence de sa moitié à cet instant précis. Bien qu’ils aient officiellement emménagé le jour d’avant, ayant dormi sur leur matelas mis au sol entre les boites, Jung Min avait une première pratique pour une nouvelle pièce et une absence avait été inconcevable. Il s’était donc levé assez tôt et avait pris le chemin du boulot.

Quant à Ha Yan, il avait été capable de prendre congé pour gérer le déménagement. Enfin, il s’était organisé. Il fallait comprendre là qu’il avait terminé un projet de conception bien d’avance comparé à la date butoir. Ça avait signifié quelques soirées passées à travailler au lieu de cajoler son cher et tendre sur leur sofa… et bien entendu, l’affaiblissement de son système immunitaire déjà pathétiquement impuissant. Au final, Jung Min avait été forcé de faire des boites par lui-même, tandis que l’aîné des deux s’était retrouvé au lit avec encore un virus quelconque à combattre. Il avait à peine eu le temps de se remettre sur pied avant le grand jour, et il avait décidé qu’il fallait qu’il reprenne sa paresse imposée.

Ainsi, dès que Jung Min avait quitté leur nouveau chez-soi, son mari s’était mis à l’ouvrage. Assembler les meubles qui en avaient de besoin, laver les draps et les rideaux pour ensuite les installer, défaire les boites… et au final il n’avait pas vu sa journée passer. La majorité des gros éléments avait été mis en place, leur nouveau logis était habitable. Il avait pris la décision de laisser les détails de la décoration à son époux, sachant depuis l’enfance qui avait l’âme artistique entre eux deux.

Il était encore en train de s’extasier sur la splendeur de l’endroit, une propriété à Busanjin ce n’était pas rien, lorsqu’il entendit le son distinct du clavier numérique de la serrure, indiquant que l’amour de sa vie était de retour. Il restait à espérer qu’il ne se ferait pas gronder d’en avoir fait autant par lui-même…
© 2981 12289 0


Dernière édition par Son Ha Yan le Jeu 6 Déc - 4:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bae Jung Min
Âge : 27
Situation : Marié
Don : Régénération
Niveau : 1
Multicompte : Yoo Hee Kyung
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2197-bae-jung-min-exit-stage-left
Lun 5 Nov - 19:45
Home sweeter homeSon Ha Yan & Bae Jung Min Partir le matin en plein milieu des boîtes avait été absolument pénible, il avait d'abord fait de son mieux pour ne pas réveiller sa douce moitié, se qu'il échoua lamentablement, faisait la moue avant de l'embrasser sur la joue pour se faire pardonner. Il avait fait vite de sa routine, la plupart de leurs choses étant encore dans les boîtes qu'il avait rangées et il n'avait pas la tête à chercher dans celles-ci pour trouver ce qu'il cherchait. C'est ainsi qu'il sauta le déjeuner, souhaitant une bonne journée à Ha Yan avant de partir de leur nouvelle maison.

Il put attraper une danoise et un américano glacée en chemin vers le métro, essayant de se familiariser à son nouvel entourage et de calmer son estomac qui se tortillait sous le stress. Il était déjà si heureux d'avoir enfin décroché un rôle pour une pièce, il n'arrêtait pas de se demander de quoi l'équipe aurait l'air, comment tout allait se dérouler, il espérait surtout que la chimie entre eux aillent bien se passer pour donner un meilleur résultat à la pièce.

La journée passa plus rapidement qu'il n'est pu le croire, Jung Min retournant vers le métro pour rentrer à la maison en fronçant les sourcils à son portable en voyant qu'Ha Yan ne l'avait toujours pas répondu. Il avait mis son téléphone sur silence ou quoi? Peut-être qu'il était encore malade, il semblait se comporter mieux pendant le déménagement, mais celui-ci aurait pu l'épuiser de nouveau. Il était si préoccupé qu'il avait presque embarqué dans le mauvais métro, réalisant qu'il avait presque pris le sens inverse par habitude à leur ancienne habitation. Il soupira contre ses propres erreurs, se dirigeant cette fois au bon arrêt, embarquant dans le bon métro et fut enfin en chemin vers son nouveau chez soi.

Il fit un cour détour à la pharmacie pour Ha Yan au cas où, sachant très bien que même s'il s'inquiétait pour rien, les médicaments allaient certainement servir pour une autre occasion connaissant son mari. En voyant son bâtiment il se sentit déjà sourire à l'idée d'être enfin à la maison, il ne pouvait pas attendre d'enfin prendre une soirée tranquille... ah non c'est vrai, ils devaient défaire leurs boîtes maintenant. Il soupira de nouveau, se retenant de gémir comme un enfant déçu alors qu'il entrait le code sur le clavier de la serrure, ouvrant la porte avec une grande respiration pour cacher son soupire exténuer.

« I'm hooome » chantonna-t-il presque en refermant la porte derrière lui, laissant tomber au sol son sac avant d'enlever ses chaussures et de remarquer le tapis installer à ses pieds. Ah, il semblait qu'Ha Yan ait au moins placé leur tapis d'entrée, bien penser.

Il releva la tête pour remercier son mari avant d'enfin prendre compte de la pièce devant lui. Avec un air ouvert comme la leur il pouvait voir tout l’ampleur du travail qu'Ha Yan est fait pendant la journée. Tous les meubles montés, bien installer, ça manquait de décoration, mais ça c'était son travail.

« T'as... une minute, t'as fait tout ça?! » s'exclama-t-il complètement abasourdis alors qu'il s'élançait pour en voir plus tout en retirant son manteau. À chaque recoin qu'il regardait il remarquait qu'il n'y avait plus aucune boîte, celles-ci avaient toutes disparues! Il ne put s'empêcher de rire bêtement, complètement extasier par la surprise d'Ha Yan, laissant tomber son manteau au sol avant de se jeter dans ses bras.

« Je t'ai dit que je t'aimais toi? Parce que je dois te le répéter mille fois » sourit-il la tête enfuie contre l'épaule du plus grand avant de se tirer sur la pointe des pieds pour placarder sa joue de baiser. « Il va rester le nouveau lit à monter j'imagine? Impossible de faire ça tout seul » commença-t-il en se reculant, mais gardant son mari près de lui en plaçant ses bras autour de son cou. La proximité lui donnant l’occasion de voir le regard d'Ha Yan s'enfuir du sien, l'homme rougissant doucement à ses compliments involontaires. « POUR VRAI? » s'exclama-t-il en réalisant que même leur lit était en place, ils n'auraient pas à dormir sur un matelas directement au sol à nouveau.

Il soupira complètement soulager de ne pas avoir à se casser la tête à monter un lit aussi gros que le leur, devant se retenir d'appeler la mère d'Ha Yan pour la remercier d'avoir mis au monde un fils aussi parfait, quoi qu'elle aurait pu se passer du premier, elle n'avait pas manqué son coup avec le deuxième.

« J'arrive pas à le croire que t'as fait tout ça par toi-même... il va juste manquer un peu de déco et notre maison sera complète » dit-il en regardant autour de lui, souriant doucement vers Ha Yan avant de l'embrasser pour cacher le fait qu'il était simplement sans mots. Tous les mots qu'il pouvait penser n'étaient pas assez pour démontrer sa gratitude. De plus il l'avait manqué et appréciait plus que toute la chaleur qui dégageait d'Ha Yan comparé aux vents froids de l'automne qu'il avait dû braver dehors.

« Ah, mais c'est fini les efforts pour toi aujourd'hui, ce soir c'est que du repos au menu » ordonna-t-il se déplaçant du câlin pour prendre le visage d'Hayan dans ses mains pour s'assurer d'avoir toute son attention. « T'as mangé quelque chose aujourd'hui au moins? » s'inquiéta-t-il aussitôt en réalisant qu'autant de travail ne c'était pas fait en seulement deux heures, c'est une journée entière de travail... Et ils n'avaient toujours pas fait l'épicerie pour remplir leur frigo à nouveau! Il semblerait que du take-out serait au menu ce soir.

« On se fait livrer ou on sort? » demanda-t-il aussitôt en caressant la nuque d'Ha Yan en attendant sa réponse.
©️  YOU_COMPLETE_MESS


Dernière édition par Bae Jung Min le Mer 21 Nov - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Son Ha Yan
Âge : 27
Occupation : Concepteur en mécanique automobile
Quartier : Busanjin
Situation : Marié
Don : Thermokinésie
Niveau : 4
Multicompte : Choi Kwang Tae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2196-son-ha-yan-i-live-so-i-love
Jeu 8 Nov - 13:02
Home Sweeter HomeJungYan  heart 2 Attention, que tout le monde soit prévenu : les armes de destruction massive sont sorties. De quoi on parle ici? Des fossettes bien ancrées dans ses joues tandis qu’il était tout sourire à entendre Jung Min entrer. Il avait si hâte de voir sa réaction à la surprise. « Welcome home, my love » C’était si facile de glisser dans l’une ou l’autre de leurs langues parlées, qu’il ne questionnait même pas pourquoi il avait automatiquement répondu en anglais, plutôt concentré à voir les différentes expressions dans le visage de son mari alors que ce dernier réalisait ce qui s’est passé avec leur logis tout au courant de la journée. Jung Min était clairement surpris, également soulagé, clairement. « Non, j’ai embauché des lutins. » taquina-t-il en continuant de sourire en toute satisfaction. Surprise réussie.

Il allait protester au manteau laissé à choir au sol, mais il n’eut pas le temps de le faire, il avait les bras remplis dans la présence de sa douce moitié, n’étant plus étonné des démonstrations parfois exagérées de celui-ci. De mouvements maintenant habituels après onze ans d’amour il avait tenu Jung Min contre lui, souriant de plus belle aux mots dirigés à son endroit. « Aujourd’hui tu ne me l’avais pas dit encore. » mais le jour avant? Absolument. L’autre d’avant aussi… et ainsi de suite. Onze ans. Il avait eu amplement l’occasion de se le faire dire, mais cela ne signifiait aucunement qu’il s’en lassait, bien au contraire. Tout comme il ne se lassait pas des baisers peu importe où Jung Min les déposait. À la mention du lit, il ne put s’empêcher de regarder ailleurs. Ça avait été difficile, mais pas impossible, d’assembler ce monstre qu’ils appelaient un lit, mais il l’avait fait justement pour pas que son mari ait à faire des efforts supplémentaires après une journée de pratique. Il continuait de tenir sa moitié par le bassin malgré la séparation, rougissant à vue d’œil à voir Jung Min bien plus heureux qu’il s’était attendu. « Pour vrai. Dormir sur le sol n’était pas très agréable… » s’expliqua-t-il, comme si ce simple fait justifiait tous les efforts mis à l’assemblage. En vérité, la réaction de son époux en justifiait beaucoup plus.

« Jagiya, tu as fait plus de 85% des boites tout seul, c’était la moindre des choses que je m’occupe de les défaire et d’installer notre nouveau chez nous. » Il détestait être malade. Il existait de ces gens qui utilisent leur santé de merde pour se sauver de situations ou pour avoir de la pitié, mais ce n’était pas le cas d’Hayan. Il avait horreur d’être pris au lit, parfois fiévreux jusqu’à l’incohérence. L’unique chose qui rendait le tout moins pénible était la présence quasi-constante de Jung Min à ses côtés, ce dernier n’attrapant miraculeusement presque jamais ce que le malade aurait pu lui transmettre. Il se sentait bien maintenant du moins, avec les lèvres de son grand amour contre les siennes et ses paumes émettant de la chaleur pour tenter de chasser le froid de contre la peau de Jung Min. Il avait bien envie de glisser ses mains directement dans son dos, mais comme il ne contrôlait pas le degré de chaleur, il ne voulait pas risquer de le brûler… encore.

Bon sang, autant qu’il avait horreur d’être malade, il était absolument charmé lorsque son mari devenait protecteur avec lui, hochant la tête doucement en réponse à l’exigence de se reposer, les yeux bien ancrés dans le regard de sa moitié. « Oui, tu pourras faire la déco un autre jour. » Parce que cette partie-là, il laissait ça à l’artiste. Celui-ci avait toujours eu un meilleur œil sur ce plan-là. « Et oui, je suis sorti et j’ai attrapé quelque chose au petit restaurant de la charmante ahjumma qui est à deux rues. » Il avait pris un seul gros repas, mais il ne s’en était pas ressenti avant maintenant.  Il aurait pu faire l’épicerie, mais pour leurs premières courses pour leur nouveau logis, il avait jugé préférable qu’ils y soient tous les deux.

« On commande. Je veux rester ici avec toi. » Avait-il répondu avant de pencher la tête juste assez pour embrasser son époux. Il faudrait qu’il lâche Jung Min s’ils voulaient commander à manger, mais dans l’immédiat, ce n’était pas urgent.
© 2981 12289 0


Dernière édition par Son Ha Yan le Jeu 6 Déc - 4:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bae Jung Min
Âge : 27
Situation : Marié
Don : Régénération
Niveau : 1
Multicompte : Yoo Hee Kyung
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2197-bae-jung-min-exit-stage-left
Lun 19 Nov - 3:03
Home sweeter homeSon Ha Yan & Bae Jung Min De revenir à la maison pour découvrir une telle surprise laissée par son mari, il se sentait comme le bien le plus choyé qui soit. Il ne pouvait se détacher de sa moitié, profitant de sa chaleur tout en le remerciant de l'avoir sauvé de cette longue soirée de déballement de boîtes qu'il s'imaginait.

« Oh, excusez-moi suis-je entrain de remercier la mauvaise personne alors? Devrais-je embrasser les lutins à la place? » blagua-t-il en retour d'un ton sarcastique en allant se réfugier dans les bras d'Ha Yan, le balançant un peu avec les baisers qu'il lui plantait sur la joue.

« Quel mari je fais de ne pas te le rappeler tous les jours » soupira-t-il avant de l'embrasser de nouveau visant spécifiquement les fossettes qui sortaient enfin de leur cachette. « Nan neoreul saranghae » lui rappela-t-il doucement en un murmure, le moment se calmant enfin de sa première surprise, mais elle ne faisait que continuer avec ces découvertes de plus.

Même le meuble le plus important de la maison était prêt juste pour eux : le lit. Ha Yan l'avait jugé trop gros à son achat. Avaient-ils vraiment besoin d'un lit qui pourrait entrer quatre personnes alors qu'ils étaient tous les deux habitués aux petits lits simples de leur enfance? Ils avaient partagé cette petite espace plus d'une fois même quand ils avaient grandi, mais Jung Min trouvait qu'ils se méritaient plus d'espace pour avoir passé des années à se plier le dos dans des nuits inconfortables.

« C'était effectivement pas agréable, mais monter tout ça par toi-même c'est quand même impressionnant » s'exclama-t-il les yeux brillant par sa fierté. Il avait envie de partir se vanter à ses voisins. De leur présenter son mari et de leur dire à quel point il était l'homme le plus parfait de sa vie. Vous saviez qu'il a monté tous les meubles à lui seul seulement pour me faire une surprise? Il voulait le hurler sur les toits, mais tout ce qu'il pouvait faire était de tenir son mari contre lui et contenir ses envies folles.

En Corée c'était impossible de faire une telle chose. Au Canada il aurait osé prendre la tête avec les nouveaux voisins qui auraient voulus leur faire des problèmes pour être gay, mais ici il risquait fort de choquer plus d'un d'entre eux. Il soupira doucement à la pensée, se rappelant brièvement de la mince conversation qu'il avait eue avec un autre acteur qu'il avait rencontré aujourd'hui qu'il lui avait demandé pour sa bague. Il était si nerveux qu'il n'avait même pas osé élaboré sur la merveilleuse existence de sa moitié, expliquant d'un ton monotone qu'il était effectivement marié et la conversation en était terminée là.

« Mais voyons, c'était pas ta faute d'être malade, tu sais bien que j'avais aucun problème à faire les boîtes par moi-même » le corrigea-t-il pendant qu'il déplaçait les mains de son mari dans son dos pour les glisser sous son chandail, soupirant à la chaleur de celui-ci.

Il hocha doucement la tête à propos de la décoration, effectivement celle-ci pouvait attendre un autre jour, mais il avait déjà une idée en tête de ce qu'il voulait installer dans l'immédiat... Mais ses pensées à propos de l'estomac d'Ha Yan passèrent en premier.

Jung Min lui-même crevait de faim. Il c'était pris un déjeuner léger en chemin, mais il n'avait pas préparé de lunch et la journée avait été bien occupé à faire connaissance avec les acteurs pour la pièce dont il faisait maintenant partie. Une aînée avait été bien gentille de lui partager une barre tendre, mais Jung Min avait été trop stresser pour avouer qu'il n'avait rien emporté pour lui-même. Il se sentait un peu hypocrite de faire la mère poule sur son mari alors qu'il apprenait que lui-même c'était nourris.

« Bien! On commande alors » hocha-t-il en retour avant de chercher un long baiser à son mari, sa présence et la chaleur de ses mains sur son dos rendant Jung Min en compote dans ses bras, le baiser devenant tranquillement languide avant que son estomac ne se plaigne d'être ignoré, séparant les amoureux avec un rire venant de Jung Min.

« Bon, bon, je te laisse commander? Tu sais que je suis pas difficile donc prends ce que tu veux » proposa-t-il en se séparant enfin pour ramasser son manteau du sol et aller accrocher celui-ci. Il avait la chair de poule, la douce chaleur d'Ha Yan lui manquant déjà, mais il devait premièrement se doucher puis se nourrir, il profiterait de la présence de son mari plus tard!

« J'vais prendre une douche rapide pendant qu'on attend, oh et oublie pas de prendre quelque chose à boire, on a presque rien ici » lui rappela-t-il  en cherchant les boîtes qui devaient rester qui contenait la décoration... ah, la voilà, bien cacher derrière leur canapé. Il ouvrit l'une d'elles et déballa doucement les objets bien ensevelis de papier pour les protéger, sortant avec triomphe les photos de leur mariage qu'il alla aussitôt installer avec un grand sourire.

« D'accord, d'accord c'est la seule déco pour l'instant, promis! » s'expliqua-t-il avant de s'enfuir se chercher des vêtements de rechange et de partir pour la salle de bain. Ils se sentaient crasse de sueur de stress et s'en sentait maintenant un peu mal d'avoir été aussi proche d'Ha Yan d'un un tel état, enfin... ils avaient certainement connu pire honnêtement.
©️  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Son Ha Yan
Âge : 27
Occupation : Concepteur en mécanique automobile
Quartier : Busanjin
Situation : Marié
Don : Thermokinésie
Niveau : 4
Multicompte : Choi Kwang Tae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2196-son-ha-yan-i-live-so-i-love
Lun 26 Nov - 6:15
Home Sweeter HomeJungYan  heart 2 Décidément, avec les années Jung Min avait développé un sens de la répartie à toute épreuve, et Ha Yan ne pouvait qu’apprécier le résultat. Il fallait dire qu’en ayant grandi autour des trois frères Son, il fallait savoir se tenir. « Alors là, je ne suis pas d’accord. Il a bien fallu les embaucher et leur donner des instructions, aux lutins… Je mérite mes baisers, mon amour. » Il était tout de même rare qu’il soit aussi vocal sur une telle requête, plutôt du type à dire 20 fois ‘je t’aime’ jusqu’à ce qu’il ait ses baisers, mais après une journée d’efforts, la langue lui déliait suffisamment pour demander directement ce qu’il désirait. Heureusement il n’eut pas à retenter l’expérience, son cher et tendre époux ne tardant pas à déposer ses sublimes lèvres sur sa peau une fois de plus, le faisant sourire de plus belle tandis qu’il était béni par des mots qu’il n’entendrait jamais suffisamment dans sa vie. « I love you too. You light up my life. » Il était hors de question qu’il se laisse dire des mots aussi importants sans qu’il en ajoute une couche…

Leur couple n’en était pas à ses débuts, cela faisait tout de même 11 ans désormais qu’ils se considéraient comme étant la moitié de l’autre, et ils s’étaient connus toute leur vie, mais il ressentait encore ce besoin de surprendre son amour, de lui prodiguer des attentions que Jung Min ne verrait peut-être pas venir. Assembler le lit à lui seul en faisait partie, bien qu’il ait retenu quelques rares jurons en les sifflant entre ses dents, et il avait probablement fait un monologue sur l’absence d’instructions claires dans les guides d’assemblages. Comme lorsqu’il avait bien failli s’échapper la tête de lit sur la tête, ou qu’il lui avait fallu forcer pour grimper le matelas sur la base. Lors de la dernière épreuve, il avait vraiment regretté d’avoir cédé pour qu’ils aient un aussi gros lit. Cependant voir le bonheur dans ls yeux de son mari en valait totalement la peine sur tous les points. « Ça a pris plus de temps que je l’aurais voulu, dans les faits… » Jung Min avait été absent une large partie de la journée, après tout…

Même s’il était rassuré par son amour comme quoi ce n’avait pas été si grave que cela qu’il ait été malade, il ne pouvait s’empêcher de se sentir découragé. Un peu trop concentré sur son désarroi à ne pas prendre soin de Jung Min autant que celui-ci passait du temps à le soigner, il avait pris conscience qu’à moitié du déplacement de ses mains directement sur la peau de son époux. Instinctivement il avait cessé l’activation de ses capacités, mais en réalisant que c’était sa chaleur que Jung Min désirait, il s’y était affairé de nouveau, remontant ses mains pour chasser l’humidité et le froid de la colonne vertébrale de son précieux mari tandis qu’ils s’étaient entendus sur le souper et avaient décidé de l’un avoir les lèvres de l’autre comme entrée.

Cependant l’appétit du plus jeune les surpris tous les deux et le grondement affamé le fit pouffer de rire, fossettes à l’attaque une fois de plus. « Oui, je vais commander. » Confirmer en attrapant son cellulaire afin d’ouvrir l’application de leur restaurant préféré. Ils avaient beau avoir déménagé de quartier, cela ne signifiait pas de détruire toutes leurs habitudes pour autant. « Oui mon amour. Bonne douche. » avait-il répondu d’un ton un peu absent tandis qu’il ouvrait tout de suite le menu breuvages pour ne pas oublier.

Il était concentré à se demander ce qu’il leur commanderait lorsqu’il entendit le bruit de la boite. Levant la tête rapidement, il eut un soupir amusé en voyant ce que faisait Jung Min. « Jagiya, tu les as sur ton cellulaire… » Il ne le grondait pas, loin de là, il aurait même dû s’y attendre, mais il devait admettre qu’il ignorait dans quelle boite Jung Min les avait mises. « Je suis en train de boucler la commande, ils disent maximum 30 minutes! » Avait-il annoncé rapidement en voyant Jung Min fuir vers la salle de bain. Quelqu’un allait essayer la douche en premier… et s’il n’avait pas peur de manquer le livreur, il se serait sûrement joint à son chéri.  
© 2981 12289 0


Dernière édition par Son Ha Yan le Jeu 6 Déc - 4:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bae Jung Min
Âge : 27
Situation : Marié
Don : Régénération
Niveau : 1
Multicompte : Yoo Hee Kyung
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2197-bae-jung-min-exit-stage-left
Sam 1 Déc - 3:43
Home sweeter homeSon Ha Yan & Bae Jung Min Jung Min avait toujours un si grand sentiment de bonheur et de fierté en regardant leur photo de mariage. Ils étaient si heureux et l'était toujours, mais ses photos représentaient un rêve pour eux, une preuve de plus que leur bague pouvait fournir. Il ne s'en lasserait jamais de les regarder.

« Ouais, mais sur cellulaire c'est pas pareille » s'expliqua-t-il avec une petite moue amusée au soupir de sa moitié. Ce n'est pas comme s'il s'en plaignait vraiment de la décoration, Jung Min savait à quel point Ha Yan en était également fier à voir son regard briller comme le sien.

Admirant son travail rapidement il put enfin repartir l'esprit en paix vers la salle de bain, écoutant d'une oreille distraite l'annonce de son mari, il était sur le point de refermer la porte avant de sortir sa tête, ses lèvres tirant vers le bas pour faire une expression déçue.

« Ça laisse pas assez de temps pour que tu puisses me rejoindre... » se plaint-il aussitôt, mais ses désirs devront attendre, manquer leur livreur serait malpoli et l'estomac de Jung Min désirait une faim pour de la nourriture plutôt que charnelle. Il soupira à Ha Yan devant accepter sa déception et s'enfuit enfin pour se laver.

Sans compagnie se fut vite fait. Étant même agréablement surpris de ne pas avoir à chercher ni shampoing ni savon, tout étant bien placé. Ha Yan ne cessait de le surprendre, jusqu'au plus petit détail il s'était assuré que Jung Min n'ait pas à s'occuper de chercher et de déballer les boîtes. Il était un peu contrarié de ne pas avoir pu aider, sachant qu'Ha Yan est agi en partie parce qu'il se sentait mal d'avoir été malade avant de partir. Néanmoins, pour l'effet de surprise et pour faire plaisir à Jung Min, il était également touché. Franchement lavé il quitta enfin le jet d'eau, faisant un travail rapide d'essuyer l'humidité de son corps et l'eau de ses cheveux avant de prendre ses vêtements en main.

Toutefois, il s'arrêta dans son mouvement en voyant sa robe de chambre accrochée derrière la porte de la salle de bain, ne l'ayant pas vu quand il était d'abord entré. Un sourire en coin il laissa tomber les vêtements pour décrocher sa robe de chambre à la place, la refermant autour de lui avec un air satisfait. Il adorait ce foutu morceau de vêtement, tout comme Ha Yan en fait. Blanche et doux au toucher, mais ce qui faisait son charme selon Jung Min était le bas du morceau qui finissait au milieu de ses cuisses, donnant ainsi une parfaite vue de ces longues jambes. Il prit même la peine de frotter la buée hors du miroir pour s'observer, enfuyant sa main dans ses cheveux mouillés pour qu'ils aient l'air un peu moins entremêlé avant de tirer sur les plis de la robe pour montrer un peu plus de son torse. Bah quoi? C'était pas parce qu'ils attendaient une livraison qu'il allait punir Ha Yan et manquer cette vue.

Après tout il était habitué à prendre des douches bien trop chaudes pour son mari donc quand il l'a prenait par lui-même il en profitait. La température avait rendu sa peau rouge même rose maintenant qu'elle n'était plus attaquée par l'eau bouillante, il se sentait frais et honnêtement, il voulait le regard d'Ha Yan sur lui, le désirait même.

Satisfait de son chef-d'oeuvre qui était sa personne il sortit enfin de la pièce, retournant d'abord dans leur chambre pour y laisser les vêtements qu'il n'avait plus de besoin avant de retourner rejoindre son mari en fredonnant comme si ne rien n'était, devant se retenir de sourire d'un air satisfait en anticipant le regard qu'Ha Yan allait avoir en le voyant ainsi.

Tournant le coin il put voir son mari qui était dans la cuisine, occupé à ouvrir les boîtes de leur livraison. Jung Min n'avait sois pas vu le temps passer ou leur commande fit livrer plus rapidement qu'il ne le pensait.

« Wow, ils ont fait vite! Ou j'ai été très longtemps sous l'eau » roucoula-t-il en se glissant derrière Ha Yan, son estomac grondant quand il put sentir la nourriture d'aussi près. Il en avait déjà l'eau à la bouche et se recula après avoir déposé un baiser sur l'épaule de sa moitié pour faire le tour du comptoir, faisant exprès de prendre son temps pour qu'Ha Yan puisse remarquer son accoutrement alors qu'il ouvrait des armoires pour trouver et leur sortir des verres.

« T'as commandé les boissons comme je t'avais demandé, pas vrai? » dit-il en se retournant enfin pour croiser les yeux d'Ha Yan, le sourire en coin car son manège était bien évident maintenant.
©️  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Son Ha Yan
Âge : 27
Occupation : Concepteur en mécanique automobile
Quartier : Busanjin
Situation : Marié
Don : Thermokinésie
Niveau : 4
Multicompte : Choi Kwang Tae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2196-son-ha-yan-i-live-so-i-love
Jeu 6 Déc - 5:00
Home Sweeter HomeJungYan  heart 2 Bien sûr que sur cellulaire ce n’était pas pareil. Il fallait ouvrir l’appareil, trouver l’application, l’activer, localiser la photo et seulement suite à tout cela pouvoir la montrer à tout le monde. Hayan connaissait déjà toute la logistique derrière la démonstration parfois un peu excessive de leurs photos de mariage, bien que depuis qu’ils étaient en Corée, le démonstration se limitait souvent à ceux qui leur étaient proches, l’ouverture envers les couples de même sexe était encore à travailler par ici… Parfois le Canada lui manquait de ce côté, mais il n’aurait jamais eu une opportunité de carrière comme celle qu’il avait ici s’il était resté à Coquitlam, donc il n’était pas vraiment à plaindre.

LA chose pour laquelle il n’y avait aucun compris, c’était la nourriture familiale, les Son avaient un restaurant du plus loin qu’Hayan se souvienne – depuis avant sa naissance, en fait – et il devait avouer que les recettes de sa mère lui manquaient. Même s’il avait appris à cuisiner les plus importantes, ce n’était pas pareil. Au moins ils avaient trouvé ce restaurant qui livrait quelque chose de similaire et ce n’était pas surprenant que ça soit devenu leur restaurant préféré, en plus de leur vitesse incroyable entre la commande et la livraison. Habituellement ils ne s’en plaindraient pas, mais alors que Jung Min faisait la constatation sur l’impossibilité de prendre une douche tous les deux – ce n’était jamais qu’une douche, soyons francs – il n’était pas si content que la livraison soit si rapide cette fois… En même temps, des activités conjugales sur un estomac vide? Il y avait de quoi entendre des grondements au travers des gémissements. Comment massacrer une ambiance!

Il était allé s’assurer qu’il n’avait rien oublié au niveau de la vaisselle et des ustensiles essentiels, se rendant vite compte qu’il avait oublié de sortir le rouleau d’essuie-tout et son support. C’est au moment où il avait localisé le duo indispensable qu’il avait entendu la porte, remerciant le livreur qui était agréablement surpris de les voir installé dans un si bel immeuble. Tout fier de leur acquisition, il s’était permis de donner un meilleur pourboire que d’habitude, pas qu’un compliment nécessite une compensation monétaire, mais il avait tout de même fait une distance supplémentaire comparée à d’habitude!

Il avait glissé les boites dans le four – celui-ci n’était pas allumé mais il était étanche contre la température plus froide de la pièce - pour qu’elles ne refroidissent pas le temps qu’il termine de mettre la table, car réchauffer chaque plat avec ses mains aurait été problématique, et avait entrepris de leur monter des assiettes lorsqu’il entendit Jung Min revenir. « Un mélange des deux » Avait-il répondu à la question, les yeux encore rivés sur la nourriture, faisant attention de ne pas en renverser. Il ne s’était pas laissé distraire par le baiser, s’il fallait qu’il soit encore dans sous ses états pour un baiser sur l’épaule après 11 ans, il y aurait peut-être un problème.

« Oui je- »Quoique, maintenant que Jung Min avait traversé de l’autre côté du comptoir et qu’Hayan avait désormais une vue sur son accoutrement, il y avait définitivement un problème. L’aîné des deux figea un moment, les oreilles et les joues prenant une teinte cramoisie bien assez rapidement. Ce n’était pas seulement le peu de recouvrement de la peau de son époux qui le rendrait dans un tel état, mais également toutes les implications qui venaient avec… Juste à y penser, son rythme cardiaque accélérait et il dut baisser la tête pour ne pas être déconcentré au point d’en échanger son précieux porc grillé. Il en avait même oublié la question de son époux, lui tendant son assiette remplie en tentant de ne pas montrer combien il était affecté. « Breuvages sur la table. » avait-il marmonné, clairement aussi timide que s’il était encore une vierge effarouchée. Ça faisait bien longtemps que cette épouse était révolue, pourtant! Que quelqu’un ait pitié de lui, puisque son propre mari en était incapable! 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Home Sweeter Home - JungYan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala
» Home, Sweet Home

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: BUSANJIN :: Résidences Hillside-
Sauter vers: