AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 You shall not pass || ft. Kwang Tae

avatar
Kim Min Soo
Âge : 19
Quartier : Haeundae
Don : communication avec la nature
Niveau : 2
Multicompte : pas de schizophrénie diagnostiquée pour le moment
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2078-kim-min-soo-seeking-my-own-whit
Sam 13 Oct - 19:50
You shall not pass
Kwang Tae & Min Soo
« ... » oui, c’était à peu près le “son” qui avait franchi sa bouche lorsqu’il était entré dans la cuisine. Un silence accompagné de l’incompréhension la plus totale qui s’était placée sur l’ensemble des traits de son visage face à la scène de sa mère aux fourneaux.
Evidemment, l’étonnement n’avait rien à voir avec le fait que sa mère cuisinait de bons petits plats. Non, les raisons étaient tout autres et c’est en s’approchant dans le dos de sa mère qu’il avait commencé à lever les voiles sur le mystère « Tu cuisines ? » certes, la question était idiote, la réponse était par conséquent toute trouvée « Non poussin, tu vois bien que je suis en train de faire un mot compte triple au scrabble. » arquant un sourcil, une moue d’enfant sur le visage, il avait collé ses fesses contre le plan de travail, se perdant quelques secondes face à la quantité. Il ne comprenait pas. Est-ce qu’il n’avait pas été clair ? « Tu reçois du monde ? » ou bien, est-ce que sa mère profitait de son absence pour se faire un dîner entre amis ? L’idée ne le dérangeait pas, bien au contraire, il y avait juste une part de doute en lui qui se méfiait… à raison. La réponse n’avait pas tardé à tomber pour confirmer ses doutes  « Kwang Tae. » … et ainsi avait-il soupiré.

Qu’on ne se méprenne pas, il n’était en rien jaloux de l’affection que sa mère pouvait porter à son grand frère de coeur. Bien au contraire, il partageait sa mère avec lui avec plaisir. C’était juste une réponse impossible ce soir… à moins de ne pas avoir compris ce qu’il lui avait dit une heure plus tôt avant de filer à la douche… ou bien de faire semblant de ne pas avoir compris « On sort. Tu sais ? Tu te souviens, je t’ai dit qu’on mangerait dehors avant de voir ce qu’on faisait. » oui, il se souvenait même avoir exposé leurs plans assez clairement. Oui, ce qu’ils feraient après manger, Kwang Tae et lui n’en n’étaient pas encore certains, mais il avait précisé dans des mots alignés pour former des phrases correctes qu’il ne mangeait pas à la maison « Oh ? … ça a dû me sortir de la tête ! » elle mentait… elle mentait et il le savait, il le voyait sur son air faussement innocent. Il le voyait d’autant plus à la suite quand elle avait décidé de clore le futur débat d’un « Enfin, maintenant c’est cuisiné, on ne va pas gâcher !  » Sa mère était un bout de femme adorable, un ange véritable aux premiers abords… un ange au fond duquel reposait un démon, celui de la fourberie « Omma.... » … et ce début de protestation n’y changerait rien « Vois le côté positif, vous êtes certains de manger frais sans risquer l’intoxication alimentaire. Tu sais, on ne sait jamais ce qu’on mange à l’extérieur ! » pourquoi tu luttes ? Pourquoi tu luttes face à cette femme qui va t’énumérer tous les dangers du Monde et qui sera même capable de parler du port obligatoire de la ceinture de sécurité dans le débat ? Pourquoi tu luttes alors qu’elle finira par te faire cette petite moue dont tu as probablement hérité ?
Accepte ta défaite Skywalker, on ne peut lutter face aux Siths « Et puis, tu mangeras mieux ici. Pense à ton teint. »

Oui. Son teint. Son teint aurait été très bien le lendemain même s’ils avaient mangé à l’extérieur. Mais dans quelques secondes, elle allait parler des conseils diététiques de son père recruté, l’évangile de la bonne santé, et la contredire quand on parlait de Ku Hwan… c’était gaspiller encore plus de salive.
Il avait pourtant bien ouvert la bouche. Il avait le début de protestation sur le bout de langue mais des coups salvateurs avaient été frappé à la porte de l’appartement et il aurait juré de voir un début de sourire victorieux sur les lèvres de sa mère lorsqu’il l’avait abandonné pour aller ouvrir « Salut. » il aurait pu souhaiter Bienvenue à Fort Alamo à Kwang Tae en se décalant pour le laisser passer, mais il savait que ce serait une exagération pour le faire culpabiliser. Oui, parce qu’après tous les risques des sorties à l’extérieur, sa mère lui parlerait de Kwang Tae avec lequel elle avait bien le droit de passer un peu de temps « Entre. Ma mère est dans la cuisine. » à préparer des pièges anti sorties démoniaques mais pas mauvais. … les mères poules, les pires criminelles de ce Monde !

©️ flappy bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Dim 14 Oct - 5:53
You shall not pass
Kwang Tae & Min Soo

Il avait laissé le commerce à Hee Kyung, lui expliquant qu’il allait à une activité entre frères avec Min Soo. Lorsqu’ils le pouvaient, ils faisaient des trucs tous les trois ensemble. Ce jour-là par contre, il fallait que son meilleur ami reste derrière pour tenir le fort. Il se sentait un peu mal, sachant un minimum de choses sur la situation familiale de Kyungie c’était tout naturel de l’ajouter au puzzle, mais cette fois-ci ce serait que lui et Min Soo.

Une fois à l’appartement il avait concocté un petit quelque chose qu’il avait mis au frigo avec un post-it informant son colocataire que bien qu’il l’abandonnait il lui laissait une offrande sous forme d’un souper préparé pour se faire pardonner, puis il s’était changé hors de ses habits de pâtissier, avant de quitter les lieux, Hwajeon aux talons. Bien que le plan soit d’aller manger quelque part, il pourrait fort probablement trouver quelque part où il serait possible de prendre un repas à l’extérieur et de garder le chiot sous la table. Il avait particulièrement hâte de montrer le nouveau membre de la famille à son petit frère. Il aurait très probablement une meilleure réaction à la nouvelle que celle d’Hee Kyung…

Il ne pouvait s’empêcher de sourire en regardant le bâtiment où ceux qu’il considérait comme sa véritable famille résidaient. « Aller viens Hwajeonie, nous sommes attendus. » Prenant le chiot dans sa main, il était si petit, il monta les marches avant de cogner à la porte, serrant son bébé contre lui en attendant que la porte lui soit ouverte. Voyant Min Soo ouvrir, il ne put s’empêcher de sourire. « Salut Minnie-ah. » Oui, ça resterait son petit Minnie, rien à faire, il serait un grand frère embarrassant jusqu’à sa mort, même s’il était maintenant 5 centimètres plus petit que la grande perche qui lui ouvrait la porte. « Je te présente ton neveu. » Sourit-il en déposant le minuscule poméranien dans les mains de son frère. « Hwajeon, soit gentil. » Ordonna-t-il, peu inquiet qu’il y ait un problème entre un chien et un grand gamin qui avait le don de communication avec la nature. Il pourrait très bien y perdre son chien, mais bon. « Je vais aller la voir. Elle nous a fait à souper sans que tu n’y aies de quoi à y dire, je présume? » Il ne put s’empêcher de rire avant de se glisser dans la cuisine et laissant Min Soo seul avec Hwajeon un moment. « Salut Omma. » Salua-t-il en entrant dans la cuisine, se glissant pour déposer un baiser rapide sur la joue de sa mère. Ce n’était pas biologiquement sa mère, elle était bien trop jeune en fait, mais elle restait sa seule figure maternelle et il ne l’échangerait pour rien au monde, même lorsqu’elle n’en faisait qu’à sa tête et ignorait le désir de ses garçons qui voulaient aller essayer un nouveau resto. « Ça sent bon, mais nous avions des plans. » Lui il pouvait se permettre de la gronder un peu plus, elle était un tantinet moins protectrice lorsqu’il était question de l’aîné.

©️ flappy bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Min Soo
Âge : 19
Quartier : Haeundae
Don : communication avec la nature
Niveau : 2
Multicompte : pas de schizophrénie diagnostiquée pour le moment
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2078-kim-min-soo-seeking-my-own-whit
Lun 15 Oct - 11:15
You shall not pass
Kwang Tae & Min Soo
Dans approximativement 5 secondes, nous allons assister à la perte de Kim Min Soo. Oui, c’était une annonce officielle. Une annonce inévitable. Une annonce amenée par un grand frère de coeur.
Parce qu’il avait suffit que Min Soo ouvre la porte. Il avait suffit qu’il salue son aîné et que son aîné le salue en retour d’un surnom courant, il avait suffit qu’il baisse ensuite les yeux « ... » pour que tout soit terminé.
Là, les yeux baissés sur la boule de poils la plus adorable du monde, il avait perdu chaque neurone présent dans son cerveau. Le silence le plus total s’était fait face au dénommé Hwajeon. Alors, quand Kwang Tae lui avait demandé si sa mère leur avait fait à manger « ... », il s’était contenté de relever les yeux avant d’hocher la tête d’un air absent. Voilà, c’était malin, il nous l’avait rendu Bernardo !
C’était… c’était… c’était…
Un petit chien, oui, Minsoo. Tu peux aussi dire chiot.
Kwang Tae… Tae… avait… il avait… oui Min Soo, ton frère a adopté un chiot ! Remets toi ! Souviens-toi que tu es supposé manifester ton mécontentement avec ton aîné au sujet de ce repas obligatoire.

Oh ça… est-ce que ça avait de l’importance maintenant ?
Evidemment, il avait laissé son aîné se rendre seul dans la cuisine, évidemment il était resté planté dans l’entrée pour « Salut toi. » … saluer finalement le chien. Allez, quand on connaissait son secret, ça le rendait un peu moins niais… non ? Bien sûr, quand il nous faisait ensuite un sourire à la Leeloo Dallas Multi-Pass, on n’était plus trop certain de cette affirmation mais on pouvait aussi avoir la gentillesse de laisser à l’homme de l’intimité le temps qu’il reconnectait quelques trucs dans son cerveau.
Il était si mignon… comment aurait-il pu résister à le câliner en seulement quelques secondes ? C’est sûr, c’était un peu prématuré, ils venaient seulement de se rencontrer et ils n’avaient même pas encore échangé. Mais ce chien avait les yeux de l’amour.
Alors on allait les laisser s’étudier du regard intrigués pour s’éclipser vers une cuisine où la situation semblait plus normale

« Salut toi. » quoi ? Au moins, elle, elle ne le faisait pas au chien ! « Oui je sais, Min Soo vient seulement de le dire. C’est dommage, s’il m’avait prévenu plus tôt, je n’aurais pas cuisiné.  » … mais elle mentait. Et elle était capable de le faire en regardant son second fils droit dans les yeux, comme ça « Tu sais, je m’inquiète beaucoup pour lui, il est de plus en plus tête en l’air. » et elle osait même se servir du défaut de son fils pendant son absence pour faire passer sa fourberie. C’était moche, très moche. Cette femme n’avait aucunes limites pour kidnapper de jeunes enfants sous son toit « Qu’est-ce qu’on va faire de lui ? » et qu’est-ce qu’on allait faire d’elle ?
C’était une bonne question à laquelle on ne répondrait pas tout de suite car celui qui n’avait pas tant de problèmes de mémoire que ça sur ce coup-là, était revenu dans la cuisine avec un bébé chien dans les bras. Et il avait suffit qu’il ouvre la bouche, il avait suffit qu’il prononce un « Omma.... » pour que l’interpellée ne lève l’index dans un « Non. » oui, il avait bien tenté d’ajouter quelque chose « Mais.... » la réponse à la question inconnue avait été la même « Non. La réponse est non. » et Min Soo avait eu beau protesté d’un « J’allais pas... » il s’était vu couper à nouveau la parole d’un « Non. »

Pourtant, c’est vrai il n’allait pas demander, encore, d’adopter un petit être tout en poils à la maison. Oui, s’il venait avec ce chien dans les bras dont la langue faisait connaissance avec son cou, c’était pour lui montrer que Tae avait adopté… ok, peut-être que la conversation aurait éventuellement tourné ensuite vers un plaidoyer… mais vraiment discrètement. Maintenant, tout ce qu'il avait pu faire c'était protester d'un « Hyung ! » mais franchement Min Soo, c'est moche de prendre ton grand frère à partie.

©️ flappy bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Ven 19 Oct - 5:14
You shall not pass
Kwang Tae & Min Soo

Première constatation : Bien meilleure réaction à l’annonce d’un membre additionnel à la famille que la réaction de Hee Kyung. Bon, ce n’était pas particulièrement difficile à atteindre, en plus que lorsque l’on considérait le don du jeune Kim c’était même une évidence. Deuxième constatation : Il avait peut-être brisé le cerveau de son frère, à voir combien le gamin n’arrivait plus à prononcer le moindre mot. Bon, ça aussi il aurait dû s’y attendre, à vrai dire. Au moins, il avait entendu Min Soo retrouver la parole alors qu’il se rendait dans la cuisine pour affronter la maîtresse des lieux.

Il n’y avait aucune question, cette femme était sa mère, celle qu’il appelait Omma, et aussi celle qui parfois l’exaspérait comme personne d’autre peut le faire qu’une mère. Peu patient en général, il ne l’avait jamais été malgré toutes les tentatives de lui inculquer cette vertu dans son enfance, il avait passé l’âge de passer par quatre chemins pour exprimer son mécontentement. Sa seconde maman avait enduré les premières années d’une adolescence assez houleuse, elle ne devait plus être à quelques commentaires pointus près, non? « Omma. » Elle avait beau jouer la carte de l’innocence, le regarder droit dans les yeux, il savait les mots manquants dans la phrase. Min Soo lui avait dit, il ne lui avait juste pas dit au moment précis où elle avait décidé de les garder à souper.  Elle avait même le culot de blâmer la nature lunatique de son véritable fils. Ce qu’elle pouvait être fourbe avec eux! C’était presque aberrant. « Omma. » Répéta-t-il en avertissement avant qu’elle ne reprenne de plus belle. « Je me demande plutôt que ce que nous, on va faire avec toi. » Que Min Soo n’ait crainte, son grand frère n’allait pas le laisser affronter leur mère seul comme ça. « Tu sais, si tu voulais vraiment que je mange à la maison, il ne suffisait que de le dire dès le départ. » Est-ce que sa voix semblait teintée d’irritation? Oui? Bien alors. C’était ce qu’elle méritait, d’entendre qu’il n’était pas fier de son attitude. Ni lui ni Min Soo n’étaient des enfants, il faudrait qu’elle l’accepte bien malgré elle. User de fourberies et s’en sortir, c’était terminé…

Il allait continuer et lui dire que oui, ils allaient rester à souper mais que c’était bien la dernière fois qu’ils se faisaient avoir par ce subterfuge qu’ils connaissaient tous les deux que trop bien, elle l’avait utilisé trop souvent, lorsque Min Soo entra dans la cuisine avec Hwajeon. Alerte rouge. Ce chien n’était autorisé dans aucune cuisine. Aucune. Il ne suffisait qu’il soit admis dans une seule pour que toute l’éducation que Kwang Tae tentait d’inculquer tombe à l’eau. Il avait ouvert la bouche pour parler et demander à ce que le poméranien soit sorti de la pièce, mais l’habituelle argumentation sur oui ou non les occupants des lieux devaient ajouter un membre à poil à leur famille était de nouveau en cours. Ça ne finirait donc jamais?

Il secoua la tête lorsque Min Soo l’appela à l’aide, lui prenant Hwajeon des mains pour le serrer contre lui et sortir de la cuisine. « Hwajeon n’est autorisé dans aucun emplacement où de la nourriture est produite. Je l’ai promis à Hee Kyung, et le seul moyen que Jeonie comprenne que c’est une règle générale, c’est si j’applique la règle partout. » Vint l’explication tandis qu’il déposait le chiot parterre pour voir s’il aurait envie d’aller dans la cuisine, rattrapant le petit alors qu’il tentait de retourner voir Min Soo. « Oh bon sang. Hwajeon! » gronda-t-il en reprenant le chiot dans ses mains, le stoppant dans son élan. «Je vais devoir donner raison à Omma sur ce coup-là, Minnie-ah… Avec tes études et ton boulot, tu n’auras pas le temps de t’en occuper autant qu’il faudrait. Tu vois, j’ai attendu que la pâtisserie soit bien partie en affaires avant d’adopter mon bébé. » Mais il n’avait pas attendu l’accord de Hee Kyung… Ça, il n’allait pas le dire, ou Min Soo adopterait un chien sans en parler à sa mère, et qui serait blâmé pour l’idée? Kwang Tae.

©️ flappy bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Min Soo
Âge : 19
Quartier : Haeundae
Don : communication avec la nature
Niveau : 2
Multicompte : pas de schizophrénie diagnostiquée pour le moment
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2078-kim-min-soo-seeking-my-own-whit
Ven 19 Oct - 16:42
You shall not pass
Kwang Tae & Min Soo
Pour Ji Hyun, ça n’avait jamais fait aucun doute. Lorsqu’elle s’était installée avec le père de Kwang Tae, son coeur avait décidé pour elle de considérer l'enfant comme un autre fils. Il avait beau se montrer moins docile que Min Soo, lui au moins ne fuguait pas. A chacun son avantage. Quelle importance de toute façon ? Sa bouille avait su la faire fondre… et puis cette petite vie qu’elle ne trouvait pas si mal, cette petite famille… elle avait été forcé de tout plaquer. Elle n’avait jamais blâmé Kwang Tae, elle le savait bien, il n’y était pour rien. Oui, c’était aussi vrai qu’elle avait d’abord angoissé de savoir que Min Soo tienne autant à le revoir… mais la vérité, c’était qu’à elle aussi, il lui manquait. “Omma”, c’était comme ça qu’il l’appelait… et la première fois qu’il l’avait fait, elle avait dû se retenir très fort pour ne pas pleurer, peut-être l'avait-elle fait un peu en vérité....
Alors évidemment, quand Min Soo lui parlait d’une soirée avec Kwang Tae où ils commençaient par manger tous les deux en extérieur, elle était deux fois moins d’accord. Et ce n’était pas quelques omma pour la rappeler à l’ordre qui la rendraient moins fourbe « Tu sais, si tu prends sa défense comme ça, il ne fera pas plus d’efforts !» oui, maman Kim avait un sacré culot. Elle ne doutait vraiment de rien. Elle était même prête à lui mettre une cuillère dans la bouche pour triompher de douces saveurs.
Mais pourquoi le faire quand elle avait déjà gagné ? C’est vrai, ils n’allaient tout de même pas osé la planter là alors qu’elle avait cuisiné pour lui faire plaisir ?
Et voilà que maintenant, face à cet air contrarié, elle lui sortait une moue de petit animal trempé sous la pluie. C’était moche, essayer de faire fondre son prochain pour s’en sortir à bon compte « Mais ce n’était vraiment pas intentionnel… mais oui, ça me ferait vraiment plaisir que tu manges à la maison. » #poutyface103

Et elle n’avait pas vraiment eu le temps de voir si la tactique fonctionnait ou non que déjà elle devait reprendre son cadet sur des envies d’adoption.
Un cadet qui s’était vu reprendre ce bébé bien trop adorable et qui avait bêtement protesté d’une moue qui ressemblait curieusement à celle que sa mère avait employé quelques secondes plus tôt sur Kwang Tae « Oh… mais pourquoi ? » pourquoi un chien n’avait pas le droit d’entrer dans une cuisine ? Sérieusement, tu poses la question ?
Oui mais peu importe la réponse, cette boule de poils qui était revenue vers lui avait su le faire assez fondre pour qu’il en oublie tout le reste. Et tandis qu’il s’accroupissait pour être prêt à l’accueillir, son aîné avait réprimé l’adorable chiot bien avant. Du coup, c’était bien une puppy face que l’étudiant avait relevé vers son frère sans se redresser. Frère qui ne se faisait même pas son avocat. Tristesse. Décidément, il ne pourrait jamais connaître les joies de l’adoption.
Et tu viens de dire que ce n’était pas ce que tu allais demander ?
… presque pas… il voulait juste insister sur le fait que cette boule de poils privée de cuisine était bien trop mignonne. Mais voilà, sa mère rebondissait sur une réponse qu’elle validait bien trop « Exactement ! Et puis tu es encore trop jeune pour en être pleinement et parfaitement responsable. » réponse qui avait eu le don de le faire maugréer entre ses dents « J’ai 19 ans... » et il était majeur, vacciné, et absolument dingue des animaux. Alors pourquoi ? « Marmonne pas dans ta barbe comme ça. » oui Min Soo, arrête où tu vas finir par être privé de dessert « Et inutile de soupirer, je t’ai entendu ! » parfois, souvent, il se demandait si sa mère réaliserait un jour qu’il avait dépassé 10 ans depuis pas mal d’années…

« Et puis j’ai du temps… j’aurais pu l’emmener au travail parfois... »
sérieusement ?
Va mettre la table Min Soo à ce niveau là, ça ne sert plus à rien de lutter.

©️ flappy bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Sam 20 Oct - 22:15
You shall not pass
Kwang Tae & Min Soo

Parfois, il arrivait que Kwang Tae ait un souper avec son père, un souper qui terminait rarement très bien car son père lui reprochait son caractère imprévisible, se permettant même de blâmer le temps où ils avaient eu une véritable famille, le temps où il avait eu une mère et autre chose que le souvenir enfoui et non mentionné de celle qui l’avait mis au monde. Cette sublime époque que son père était décidé de détruire en commettant l’irréparable. Qui de suffisamment fou levait la main sur un gamin? Aujourd’hui Min Soo avait une taille pouvant en inquiéter plus d’eux, Choi Sang Hoon inclus, mais ce n’était pas le cas lorsque le drame était tombé sur les deux non impliqués directement, mais qui en avait subi les contrecoups. Ce désespoir de n’avoir rien vu avant, de ne pas avoir su protéger le bébé de la famille d’un tel mal, ça n’avait que rendus Kwang Tae et Ji Hyun plus proches, une fois que fut passé le froid de la réalisation que le plus vieux des deux garçons devrait partir avec son père. Mais Kwang Tae avait fait une crise d’adolescence si intense, ses 15 ans bien assumés mais le bris de la famille trop dur, qu’il était devenu rapidement clair que voir celui qu’il considérait réellement comme étant son petit frère serait la meilleure chose pour lui.

Si bien qu’il se sentait pas mal mieux là ici où il était en ce moment que dans le luxueux condo de son père. Ça, c’était la maison, même si la maîtresse des lieux était assurément parmi les mères les plus fourbes de tout Busan. Elle continuait de jouer le jeu même s’il lui avait clairement indiqué qu’il n’avait pas la moindre intention d’être de son côté sur ce coup-là. De les garder à souper, c’était tout elle, et même s’il la grondait, elle allait continuer à jouer le jeu. « Il ne s’en sort pas si mal que ça, Omma. J’avais déjà quitté la maison à son âge, je n’en suis pas mort. » Plutôt qu’il avait fallu qu’il sorte. Vivre en résidence à l’université n’était pas si mal comparé à la tension qu’il y avait dans la maison depuis qu’il avait avoué sa sexualité à son père. Au moins, il y avait un parent qui n’avait pas changé d’attitude avec lui, et il lui en était reconnaissant. Elle, par contre, il faudrait qu’elle change certaines de ses habitudes. « Nous mangeons ici, mais après nous sortons. » prévint il avec un ton sérieux, à la limite agacé. « Ne pense même pas à nous retenir, Omma. Je ne rigole pas. » Est-ce que ça avait servi de faire la moue? Non.

Encore moins lorsqu’il lui avait fallu remettre son cadet à l’ordre. Est-ce qu’il venait vraiment de demander à un pâtissier – qui lui-même vit avec un chocolatier – pourquoi un chien n’était pas admis dans la cuisine? Vraiment? Avec un soupir un peu exaspéré, il s’empressa de répondre tout en tentant de contenir son bébé. « Règle d’Hee. Il fait trop de poil, donc s’il fallait qu’on se retrouve à en manger… » Du duvet de chiot, ce n’était pas une saveur pour du chocolat, absolument pas! Mais le mal était fait, le chien pensait maintenant qu’il avait le droit d’être dans la cuisine. Retenant Hwajeon encore une fois, lui disant fermement que non, il n’avait pas le droit d’être dans cette pièce-là, il avait tout de même été capable de se mêler de la conversation entre mère et fils. « Non Omma, l’âge n’est pas la question. » Il fallait qu’elle comprenne que l’an prochain, son fils serait pleinement majeur, même pas la date d’anniversaire pour fausser le résultat.

Une fois que Hwajeon avait abandonné l’idée d’intégrer la cuisine, il s’y était glissé de nouveau, question de prendre ce qu’il lui fallait pour justement mettre la table. « Vraiment, Minnie-ah. Tu pourras babysit Hwajeonie si tu veux, mais lorsque c’est bébé, c’est du travail constant. En plus beaucoup de gens sont allergiques, tu ne pourras pas l’apporter au boulot… » Il essayait de raisonner son frère, mais il savait très bien c’était difficile lorsque l’on voulait un animal de compagnie. « Peut-être un tout petit aquarium avec un joli poisson? » Il avait volontairement haussé le ton pour que leur mère l’entende. Mais est-ce que Min Soo communiquait avec les poissons??

©️ flappy bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Min Soo
Âge : 19
Quartier : Haeundae
Don : communication avec la nature
Niveau : 2
Multicompte : pas de schizophrénie diagnostiquée pour le moment
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2078-kim-min-soo-seeking-my-own-whit
Mer 24 Oct - 8:51
You shall not pass
Kwang Tae & Min Soo
Oui Kwang Tae était toujours bien en vie. Son indépendance semblait même plutôt lui avait réussi. Mais évidemment, au lieu de le féliciter, Ji Hyun avait eu cet air de personne qui se retient d’avoir une crise cardiaque. Oui et même théâtralement d’être au bord de la mort… oui, comme une préparation à un casting pour Hamlet et encore… c’était peut-être même davantage marqué sur les traits de la mère célibataire qui avait fini par s’expliquer sur les raisons de telles répétitions « Trop jeune, bien trop jeune, il n’est pas prêt ! » et inutile de lui faire remarquer que c’était parce qu’elle ne le voulait pas… quelques secondes plus tard, elle prenait doucement le poignet de son fils de coeur pour l’attirer et lui demander « Rassure-moi, il ne t’as pas parlé de déménager hein ? » et pourtant, il faudrait bien qu’un jour qu’elle encaisse la triste nouvelle, la dramatique nouvelle, d’un oisillon qui s’envole du nid.
En attendant, elle devait accepter le fait de le faire ce soir pour quelques heures et, vu la moue sur son visage, c’était bien dans ses intentions de garder les deux pour la soirée. Elle avait dû ceci dit évaluer ses chances, se dire qu’elle ne s’en sortait pas si mal et qu’au moins ils resteraient à sa table le temps du repas « Mais évidemment ! » … ou alors, elle comptait refaire une petite crise d’oubli à la fin de ce dernier. On ne savait jamais, sur un malentendu, ça pouvait marcher et Ji Hyun était, bien évidemment, pour l’exploitation des malentendus !

Quand son fils essayait désormais de comprendre les raisons du bannissement d’un bébé si mignon en des terres saintes. ça semblait toutefois faire du sens vu qu’il avait hoché la tête « Mais tu sais, je suis sûr qu’il ferait la différence entre votre cuisine et la nôtre. » bah oui, c’était intelligent les petits chiens. Et celui-ci semblait l’être de son avis d’amoureux des animaux parce qu’il le connaissait depuis quoi… deux minutes ?
Laisse tomber Minnie, t’es à priori trop jeune pour pas mal de choses dans la tête de ta mère. Aussi avait-il finit par se redresser dans un soupir « Disons que c’est un facteur... » laissant sa mère se montrer bornée tandis qu’il ouvrait le frigo à la recherche de quelque chose à boire « Tu veux boire quoi ? » pas rancunier pour un sou avec son aîné qu’il n’embaucherait définitivement pas en avocat. Des poissons. ça terminait toujours en poissons. Il adorait les poissons, il adorait toutes les formes de vie à vrai dire. Mais il était encore marqué par le sort du dernier… par ce triste jour où il était rentré à l’appartement et où sa mère lui avait appris que Pip’ avait terminé dans la cuvette des toilettes. Il le savait, elle ne pensait pas à mal, elle ne savait même pas… mais Pip’, il méritait un enterrement digne de ce nom.

« C’est gentil de me laisser être son babysitter. » alors c’était ce qu’il avait fini par dire, sincère, en se tournant du frigo pour adresser un sourire à son aîné « J’y ferai attention, promis. » oui, et ça lui remonterait probablement encore plus le moral si Kwang Tae avait besoin d’une nounou dans pas trop longtemps ?
C’est vrai que ça aiderait…
Lui, il n’était manifestement pas assez doué pour la guerre. Il avait sans doute passé l’âge de se rouler par terre et il ne l’avait d’ailleurs jamais fait. Non, gamin, quand les choses n’allaient pas, il préférait s’éclipser et disparaître un moment dans la nature. Ce qui n’était en soit pas mieux.

©️ flappy bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Mar 30 Oct - 5:16
You shall not pass
Kwang Tae & Min Soo

« Il sera bientôt dans la vingtaine, Omma. »  Vraiment, il allait falloir un jour qu’il prenne le temps de d’asseoir avec sa Omma et qu’il lui fasse comprendre que Min Soo n’était plus un petit garçon. Ji Hyun elle-même n’était-elle pas déjà mère à pareil âge? Elle devait savoir qu’à 19 ans on n’est plus un enfant. Mais en même temps il la comprenait. Lui-même était extrêmement protecteur de Min Soo, ça en était presque maladif, mais considérant ce que le monstre se cachant sous le rôle de son père avait fait, cela s’expliquait très bien. Comment un homme qui pouvait tourner le monde à l’envers pour son fils pouvait également lever la main sur le fils de quelqu’un d’autre? Il ne valait mieux ne pas y penser ou il se mettrait en colère.

À la question inquiète de sa mère, il secoua la tête doucement. « Je doute qu’il soit capable de te laisser seule, tu sais? » On parlait du gamin qui s’en voulait de grandir car cela signifiait qu’il devait se faire acheter d’autres vêtements et qui se sentait mal d’autant solliciter le budget de sa mère. Ce n’est pas comme s’il allait soudainement disparaître dans la brume pour de bon en laissant sa précieuse Omma derrière. « …je n’ai pas vraiment eu le choix de partir, moi. Il n’accepte pas… ce que je suis. » ‘Il’, c’était assurément son père, et Kwang Tae faisait une allusion évidente à son homosexualité. « Il a osé me demander si le commerce était une façade pour cacher une ‘relation dépravée’ avec Hee Kyung » Il avait roulé des yeux en faisant les guillemets de citation avec ses doigts. « Tu traites Min Soo infiniment mieux que ça. » Sauf peut-être lorsqu’elle abusait le jeu de la mère fourbe, mais Kwang Tae savait en quoi se tenir sur ce front. Il lui jeta un regard peu impressionné devant l’expression de la supposée ‘évidence’ comme quoi elle les laisserait libres après le souper. Il la connaissait mieux que ça, il ne se laisserait pas avoir.

Tout comme il ne se laisserait pas berner à laisser Hwajeon aller dans la cuisine. Hee Kyung n’allait pas aimer si le chiot allait dans la cuisine, il fallait donc être très ferme. « Il est encore trop jeune, c’est un bébé. Éventuellement on regardera à ça, mais maintenant la règle est claire : aucune cuisine. » et il serait absolument intransigeant... autant que leur mère sur le sujet d’une adoption signée Min Soo. « Rendu à 19 ans, ce n’est plus un facteur, Omma. » Vraiment, il faudrait qu’il ait une conversation avec elle, ça ne pouvait plus durer, elle allait materner son fils jusqu’à la quarantaine! Bon, ok, le gamin ne voulait pas vieillir, d’un côté, mais il était tout de même mature. « Il peut très bien s’occuper d’un animal. C’est son horaire que je ne crois pas être adapté. » Il fallait aussi que Min Soo se rende à l’évidence sur ce point-là. Aish. Tenter d’être objectif et neutre était ardu.

À boire? « Juste de l’eau, Minnie-ah. Je suis correct. » Une fois la question répondue, il s’était accroupi de nouveau pour féliciter Hwajeon de rester loin de la cuisine, tout sourire tandis que le chien semblait s’Extasier de l’attention donnée par son papa adoptif. « Hwajeonie, Oncle Minnie il a accepté d’être ton babysitter, c’est merveilleux, non? »  

©️ flappy bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Min Soo
Âge : 19
Quartier : Haeundae
Don : communication avec la nature
Niveau : 2
Multicompte : pas de schizophrénie diagnostiquée pour le moment
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2078-kim-min-soo-seeking-my-own-whit
Ven 2 Nov - 15:32
You shall not pass
Kwang Tae & Min Soo
« Il a encore besoin de moi… de nous… c’est Min Soo. » oui, et probable que dans sa tête l’âge de Min Soo devait prendre un “-10 ans” au bas mot. Sans eux, il tournerait mal, il se laisserait influencer, seul le hasard pouvait décider des voisins qu’il se trouverait. Et si parmi eux il y avait des trafiquants de drogue, des tueurs en série ou encore des prostitués ! Elle n’était pas idiote, elle savait bien que son fils recevait parfois des propositions étranges. N’avait-elle pas été témoin d’une le mois dernier à son café ? Elle le maintenant, ce type avec son air pervers et sa carte de visite en carton qui respirait la pédophilie à plein nez… si elle n’avait pas été là, son bébé aurait fait la première page des journaux du lendemain ! Dieu savait quels bonbons de types en imper il finirait par accepter s’ils ne se trouvaient pas souvent dans les parages « Regarde l’autre jour, ce type au café. Je suis pas sourde, je sais reconnaître une proposition indécente quand j’en entends une ! » évidemment, si cet imbécile avait su qu’elle était la mère de ce jeune étudiant perdu à une table sur ses cours, elle n’aurait sans doute pas eu besoin de le foutre dehors. Mais avait-elle besoin de raconter la suite de l’histoire quand Kwang Tae l’avait déjà entendu une bonne dizaine de fois en un mois… et de la bouche de sa mère de coeur seulement !

Une mère qui n’avait pas caché une expression soulagée à la réponse du pâtissier. Elle le redoutait ce jour où son fils lui annoncerait qu’il s’était trouvé un appartement. C’était même probablement dans le top 10 de ses pires cauchemars et, clairement, elle ne voulait pas le voir venir. Pourquoi avait-il fallu qu’il grandisse ? C’était malheureusement une question qu’elle se posait trop souvent.
Mais cette peur, elle l’avait rapidement chassé de ses traits pour un sourire plus doux. Elle n’avait d’abord rien répondu, sa main s’était tendue simplement vers un visage pour se déposer sur une joue sur laquelle ses doigts avaient glissé un instant « Tu fais les meilleures pâtisseries du Monde, c’est une chance pour Busan que tu aies ce commerce. » et elle n’exagérait même pas d’un pouce, pas plus que d’un petit doigt  « Mais si un jour tu te trouves trop jeune pour l’indépendance, tu es le bienvenu ici. Ton ami aussi » est-ce qu’elle comptait adopter une armée de fils pour gouverner le Monde ? C’était une idée. Mais elle lui trouvait quelque chose de gentil à ce chocolatier. Et puis, Kwang Tae l’adorait, il semblait en être de même pour Min Soo, pourquoi ne s’appelait-il pas déjà Kim ?

Parce que le vrai Kim de cette cuisine ferait entrer leur chien dans la pièce interdite et ruinerait les efforts de son fils Choi ! Voilà pourquoi ! « Il comprendrait… je suis sûr. ça a l’air d’être un petit futé. » oui Min Soo, mais ton aîné a dit non.
Oui, oui, il avait compris aussi. Tout comme il avait compris qu’il ne servait à rien d’insister sur son potentiel d’adoption… pour aujourd’hui ! « Il ne les a pas encore dans sa tête et c’est ce qui fait la différence. Mais oui, tu as raison, il est aussi trop occupé pour prendre soin d’un animal. » non, il avait très nettement préféré se déconnecter de la conversation pour proposer à boire à son frère. Quelques secondes plus tard, il prenait un verre pour le remplir d’eau avant de le tendre à Kwang Tae dans un sourire « Vraiment dès que tu as besoin, n’hésite pas. C’est important de sortir et de se changer les idées. » ça va Min Soo, il a compris qu’il a vraiment le droit de sortir très souvent et de te laisser son bébé. Et s’il s’était accroupi à son tour pour oser cajoler doucement la petite tête d’une adorable boule de poils, c’était pour se montrer dramatiquement niais « Il faut que je lui fasse un cadeau de bienvenue dans la famille. Il a déjà un panier ? Ou un coussin… sinon un jouet, ça lui plairait sans doute. Je connaissais le chien d’une… d’un ami, il avait cette carotte dont il pouvait plus se passer. » D’une d’un ami ?
… pitié, faites que sa mère n’ait pas entendu et ne sois pas en train de le fixer, cuillère en bois dans la main, avec son regard de Terminator « C’était un jindo, il s’appelait Volt.» c’est ça, parle du chien, ne parle que du chien.

©️ flappy bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choi Kwang Tae
Âge : 22
Occupation : Pâtissier & co-propriétaire d'une pâtisserie-chocolaterie
Quartier : Nam
Situation : Célibataire (mais marié à ses fourneaux #workaholic)
Don : Manipulation des rêves
Niveau : 4
Multicompte : Son Ha Yan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t2098-choi-kwang-tae-sweet-dreams-are
Dim 2 Déc - 19:03
You shall not pass
Kwang Tae & Min Soo

C’était attendrissant, à voir combien sa Omma se préoccupait de tout lorsqu’il était question de Min Soo. C’était lourd, aussi, mais surtout attendrissant. Après tout, il était vrai que le plus jeune était beaucoup plus innocent que Kwang Tae a pareil âge – et c’était seulement il y a 4 ans – mais ce n’était pas réellement une mauvaise chose, considérant ce que le patriarche Choi lui avait fait subir. Cependant, à le materner autant, il n’évoluerait jamais… c’était peut-être ce que Ji Hyun voulait un petit peu. « Ce n’est pas parce que quelqu’un déménage qu’il se déconnecte de sa famille. Je suis là, n’est-ce pas? » et Min Soo ne serait assurément pas capable de partir, c’était évident, et pourquoi l’entendre avait tant soulagé leur mère, Kwang Tae ne put s’empêcher de sourire. « Il est un grand garçon, il sait se méfier des imbéciles. Il a malheureusement appris trop jeune, hein… » Il eut un rire un peu trop forcé en pensant à son géniteur et surtout aux propos blessants qu’il avait tenu au sujet de son propre fils. Il ne comptait plus, c’était terminé depuis des années, mais son enfant ne pouvait s’empêcher d’être blessé. Son père avait promis à sa mère, et voilà qu’il osait tenir de tel paroles au lieu de chercher à se faire pardonner. Est-ce que Mi Young avait vu dans ses rêves prémonitoires que son fils serait gai? Était-ce pour cela qu’elle avait tant fait promettre Sang Hoon? Avait-elle vu Ji Hyun, qui était une seconde mère incroyable? Kwang Tae l’espérait, cela aurait sûrement apaisé sa véritable mère un minimum avant de mourir.

Il ne pouvait s’empêcher de fermer les yeux et de pousser un soupir en sentant la caresse sur sa joue. Il se sentait si choyé, d’avoir une seconde chance pour connaître l’amour inconditionnel d’une mère. Il se souvient avoir pleuré toutes les larmes de son corps lorsqu’il avait compris qu’elle l’accepterait peu importe qui il aimait, et de l’entendre le rassurer ainsi le rendit quelque peu émotif et il dut prendre une grande respiration pour se contenir, mais il ne put s’empêcher de rire à l’invitation. « Je… Je ne suis pas prêt à en parler tout de suite Omma, mais j’ai mes raisons de vouloir rester dans mon appartement avec Hee Kyung… J’apprécie beaucoup l’invitation. Merci. »

Est-ce qu’il avait dit qu’il adorait son chien? Il était soudainement une excellente distraction contre sa soudaine vague d’émotions, et le mode paternel était immédiatement embarqué, faisant la discipline nécessaire malgré les protestations de son petit frère. « Oui je sais qu’il est futé, c’est pourquoi il va vite comprendre la règle. N’est-ce pas, Hwajeon? » L’aboiement du chien ne fut qu’une confirmation supplémentaire et Kwang Tae resta au sol un moment pour flatter le pelage de bébé de son chiot. Il n’avait pas envie continuer sur le débat de l’âge de Min Soo, mais au moins ils s’entendaient sur le fait qu’une adoption animalière n’était pas une bonne idée dans la vie d’un étudiant qui était également mannequin. « Tu sais que rien ne t’empêche de venir à l’appartement pour jouer avec lui, aussi? Hee veut bien que tu sois là. » Et s’il ne voulait pas, Kwang Tae l’enverrait bouder dans sa chambre! Le petit frère, il était sacré!

« Il a un petit coussin dans ma chambre, mais il n’a pas de panier dans le salon, je n’en ai pas trouvé que me plaisait suffisamment… » Traduction : il n’en avait trouvé que des normaux et son excentricité naturelle n’avait pas été satisfaite. Sentant la soupe chaude alors que son petit frère s’enfargeait dans ses mots, il leva un sourcil non impressionné à son cadet avant de venir à sa rescousse. « Oh, c’est un ami maintenant? Tu disais une connaissance il n’y a pas bien longtemps, c’est bien! » Vraiment, ce qu’il ne ferait pas pour épargner Min Soo de l’oreille inquisiteur de leur mère! « Je n’ai jamais vu un Jindo dans la vraie vie… juste en image. » Vite, changeons le sujet vers le chien, c’était une excellente idée!
©️ flappy bird.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
You shall not pass || ft. Kwang Tae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hail Mary Pass !
» [UPTOBOX] Puff, Puff, Pass [DVDRiP]
» Psycho Pass
» [Psycho-Pass] Présentation
» [Guide] Les Baton Pass Teams.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: HAEUNDAE-
Sauter vers: