AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Let's find our home | jae ♥

avatar
Gao Hwa Young
Âge : 19
Occupation : apprentie couturière la semaine; elle joue dans le groupe døubt
Quartier : Haeundae
Situation : amoureuse et jeune maman
Multicompte : yoo myeong hee, moon sakura, lee jung ran, min in hye & wang mei
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t276-gao-hwa-young-just-let-me-be#352
Ven 29 Juin - 2:52
Let's find our home
jaehyeong & hwayoung

Mon diplôme me tendait les bras, enfin après deux longues années passées dans ces stage pour espérer devenir une parfaite couturière. Et surtout pour avoir un travail qui me permettrait d’élever ma fille correctement. Je savais que je ne pouvais pas vivre éternellement aux crochets de mon père. Je le savais depuis l’instant où mes yeux se sont posés sur ces deux barres. Deux petites barres qui ont changés toute ma vie. J’étais dans une ruelle de Gangseo où j’avais traîné Jae en ce dimanche matin. C’était pas l’idéal pour lui mais au moins nous avions réussit -ou plutôt j’avais réussit- à décroché un rendez-vous tôt et sur un dimanche pour visiter un appartement. Il travaillais bien trop pour son propre bien et trouver quelques heures de libre n’était pas évident. Mais j’avais trouvé l’appartement idéal. J’en étais persuadée ! Il n’était pas si loin de son travail, ce qui était une bénédiction vu comment Haeundae en était éloigné ; et l’un des moins chers sur le marché. J’avais vu de nombreux appartement qui étaient trop délabrés ou au loyer bien trop élevé pour nous. Bordel que c’était compliqué de trouver où se loger ! Sun Hee était collée à son père pendant que je regardais ma map sur mon téléphone en avançant dans les petites rues. Ces dernières semblaient un peu délabrées mais pas trop sales, avec des rues partant dans tous les sens et de vieux immeubles en brique. « Nous ne sommes plus très loin. » Il nous suffisait de tourner à droite dans une impasse pour découvrir un immeuble de trois étages, muni d’un toit sur lequel on pouvait aisément se rendre au vu des barrière et du linge qui y séchait. Je voyais rapidement sur les boites aux lettres que chaque étage avait quatre appartements, ce qui pourrait nous faire un assez grand voisinage. Il suffisait de monter les marches pour entrer dans l’immeuble, mais avant ça ils devaient attende le propriétaire qui n’allait pas tarder à venir.

Mon cœur frappait ma poitrine. J’appréhendais pas mal cette visite. J’espérais vraiment que l’appartement plaise à Jae. Mais c’était aussi un premier pas vers l’indépendance. Nous allions réellement avoir un chez nous, notre propre maison. Nous allions nous approcher de ce qu’on peut appeler une famille. Evidemment nous n’étions pas le modèle parfait. Nous en étions même très loin ! Même si nous nous étions mis d’accord pour partager la même chambre et le même lit, pour trouver quelque chose de moins cher, cela ne signifiait pas pour autant que nous formions un véritable couple. Nous nous étions mis d’accord pour fréquenter d’autres personnes en dehors de l’appartement, et de tenter de former une famille modèle à l’intérieur de celui-ci. Nous étions réduits à l’état de deux colocataires et mon cœur en était toujours autant brisé. « La rue n’est pas si mal et avec l’impasse les voitures passeront pas souvent. Je crois que c’est vraiment une bonne chose pour Sun Hee ça. Puis t’as vu les photos ? J’espère vraiment que c’est pareil parce qu’il semblait être vraiment bien. » Je glissais mon téléphone dans la poche de mon jean avant de relever mon visage vers Jae. Aurais-je cru quelques années plus tôt que j’aurais mon propre appartement avec Jae et notre fille ? J’aurais ris au nez de n’importe quel idiot me disant une telle connerie ! Et pourtant nous en étions là, prêt à vivre ensemble comme une vraie famille.  Aux yeux de tous c’est ce que l’on semblait être ; mais les faits étaient bien différents. Je me penchais vers Sun Hee en souriant. « On va aller voir notre future maison. T’es contente ? » Elle frappa dans ses petites mains avant de rire. Dans deux mois elle aurait deux ans, et le temps passait à une allure folle. Plus elle grandissait et plus les traits de Jae se dessinaient sur son visage. Tout le portrait de son paternel. « L’appartement est au premier étage. Donc on aura que les marches là à monter. Et la caution comme le loyer sont pas élevés. » Je tournais ma tête vers l’entrée de la ruelle où je voyais un homme marcher dans notre direction. D’après la photo de profil du site, je pouvais deviner que c’était le propriétaire des lieux. Ma joie monta d’un grand. Tout cela devenait enfin reel !
Made by Neon Demon

_________________


“I will love you till the day each and every star of the universe collapses into itself. Until then i will love you with the intensity of a black hole.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Jae Hyeong
Âge : 20
Occupation : Principalement, chanteur, bassiste et leader des døubt. Mais sinon, histoire de gagner sa vie : serveur au Jazzy 302 et apprenti mécanicien en mécanautique
Quartier : Nam
Situation : Père "célibataire"
Don : Partage
Niveau : 4
Multicompte : Suh Jin Ho feat. Min Yoon Gi (Suga - BTS)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t264-kim-jae-hyeong-shake-me-right-ou
Ven 29 Juin - 17:13
Let's find our home.
It's a new beginning
Gao Hwa Young & Kim Jae Hyeong

Ce que les choses pouvaient aller vite. Il y a un an de ça j'étais encore sur Séoul à tenter de percer dans la musique. Aujourd'hui, voilà que je cherchais à me construire une vie d'adulte responsable. Beaucoup de choses avaient changées depuis l'été dernier. Trop de choses si vous voulez mon avis. Pour commencer, j'avais fini par réaliser que la petite Sun Hee n'était pas seulement la fille de ma meilleure amie et d'une espèce d'enfoiré qui l'aurait abandonnée en apprenant sa grossesse. Loin de là. La petite était de moi et j'avais été bien trop aveugle et en colère sur ce prétendu type pour m'en apercevoir avant. M'en rendre compte n'avait évidemment pas rendu les choses plus faciles, bien au contraire. Et c'est là que mon don de partage entrait en jeu – un don dont j'ignorais totalement l'existence d'ailleurs. Comme si les choses n'étaient pas assez pénibles, il fallait que cette chose qui me rendait différent des autres, pousse ma propre fille à craindre le moindre contact avec son père. Si Hwa Young n'avait pas trouvé les mots justes pour me rassurer et m'expliquer la dite situation, j'ignore comment tout ça aurait pu évoluer. Peut-être que j'aurais tout simplement fini comme ma mère. Ou pire encore.

Ma vie avait changée. En bien comme en mal mais aujourd'hui, j'essayais plutôt de voir les choses du bon côté. Vivre dans le déni comme je l'avais toujours fait jusqu'à maintenant en refoulant mes idées noires ou mes antécédents familiaux chaotiques. Et quoi de mieux pour cela que de s'occuper l'esprit ? Aussi, j'avais fini par me trouver une place  en tant qu'apprenti dans un petit atelier d'entretien et de rénovation de bateaux à moteurs. Ce n'était pas exactement l'idée que je m'étais faite de mon futur mais la vie était parfois faite de compromis. Me réfugier dans le boulot avait été ma manière à moi de renier ma propre douleur et de cacher ma honte. Il me tenait éloigné de doubt, de Hwa Young et de Sun Hee. Il justifiait mes absences et me donnait de parfaites excuses pour éviter mes responsabilités. Il était plus facile d'offrir des choses à l'enfant que de la tenir dans ses bras. Si seulement j'avais su plus tôt pour mon don et pour Sun Hee. Si seulement je n'étais jamais parti sur Séoul…. Doubt n'en serait pas là et Hwa Young et moi n'aurions pas eu à traverser cette tempête. Mais ce qui est fait est fait. On ne pouvait pas remonter le temps malheureusement, seulement avancer et faire face à ses erreurs. J'avais donc passé les huit derniers mois à rattraper mes dites erreurs non seulement vis-à-vis de ma fillette et de sa charmante mère, mais aussi vis-à-vis de doubt et plus particulièrement de Dae Won. Mon absence avait créé un tas de problèmes et mon retour n'avait fait que remuer les eaux déjà troubles de cet océan agité. J'avais vraiment merdé et sur toute la ligne.

Mais tout ça, c'était derrière moi maintenant. Derrière nous. Aujourd'hui j'étais prêt à assumer les conséquences de cette soirée et de ma bêtise plus que jamais. Aujourd'hui, Hwa' et moi étions prêt à devenir les parents que la petite Sun Hee méritait. Ce qui n'était le mois dernier que des projets étaient sur le point de se concrétiser. Gao Hwa Young, Kim Sun Hee et Kim Jae Hyeong étaient sur le point de fonder une vrai famille. Cette idée me mettait des papillons dans le ventre. Pas question de reculer et puis, nous n'étions plus très loin si je me fiais aux affirmations de la jeune mère. Je hochais de la tête sans dire un mot, me contentant d'observer les alentours. Gangseo n'était pas le quartier idéal mais il était le seul à entrer dans nos budgets. Hwa Young était encore aux études et moi, bien que j’enchaînais deux boulots, je ne m’autorisais à vivre qu'avec l'un d'eux. Je réajustais ma prise sur Sun Hee qui trônait dans mes bras, telle une princesse, observant avec excitation les quelques chats errants qui traînaient dans le coin. « Je sais qu'on n'en a pas vraiment discuté mais… j'peux pas laisser Kwahn à ma grand-mère. Puis, je suis certain qu'il adorerait embêter Sunny. » Kwahn, c'était le chat de gouttière que j'avais recueillis il y a de ça quatre ans. Une bête aussi adorable qu'affectueuse. Il adorerait Sunny, j'en étais sûr. Ce qui était moins certain en revanche, c'était son adaptation à la vie en appartement. C'était ça où la fourrière, ce qui voulait dire l'abattoir et je me refusais de l'abandonner de cette manière. Encore fallait-il que les animaux soient autorisés mais ça, j'allais très vite le savoir. Le propriétaire nous attendait déjà en bas des escaliers. Je déglutis alors, tendant ma main en direction de ma meilleure amie. « Tu es prête ? » Moi je sentais mon estomac se tordre sous le stresse. Le monsieur n'allait pas me manger, je le savais, c'était plutôt la perspective de devenir un homme qui me faisait peur. « Je suis sûr que c'est parfait à l'intérieur. » Hwa' ne m'aurait pas faire faire le déplacement aussi non. J'avançais, ma main plongée dans celle de ma meilleure amie et saluais le propriétaire d'un petit hochement de tête poli. « Bonjour. Excusez notre retard. Gao Hwa Young et Kim Jae Hyeong pour la visite de l'appartement 103. » Se détendre. Se détendre. J'y arrivais pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gao Hwa Young
Âge : 19
Occupation : apprentie couturière la semaine; elle joue dans le groupe døubt
Quartier : Haeundae
Situation : amoureuse et jeune maman
Multicompte : yoo myeong hee, moon sakura, lee jung ran, min in hye & wang mei
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t276-gao-hwa-young-just-let-me-be#352
Dim 1 Juil - 5:12
Let's find our home
jaehyeong & hwayoung

Après tout ce temps nous allions véritablement avoir un chez nous, un lieu n'appartenant qu'à nous où nous pourrions élever ensemble la petite Sun He. Tout cela me paraissait encore irréelle. Comment avais-je fini par réussir à construire ce qui ressemblait à une famille avec mon amour de lycée ? Mon coeur frappait ma poitrine. Il était clair que je l'aimais toujours. Peut-être qu'au fond je ne cesserai jamais de l'aimais. Mais mes sentiments n'étaient pas ce qui comptaient le plus à ce moment même. Ce qui comptait le plus était de pouvoir offrir à notre fille la meilleure des vies, avec ses deux parents à ses côtés pour l'élever. Je tournais mon regard vers Jae Hyeong en me rappelant de son chat. « Si le propriétaire accepte les animaux je vois pas de problème pour que Kwahn vienne. T'façon je me voyait mal prendre Leetchi avec nous. » Mon shiba inu depuis ma plus tendre enfance, sur lequel nous arrêtions pas de marcher dans l'appartement et qui avait élu domicile dans la chambre de mon père. Il était de toute manière devenu bien trop âgé pour supporter une enfant. Sun Hee était une fillette pleine de vie et même si je savais qu'il ne lui ferait jamais le moindre mal, il était préférable pour nous tous de le laisser entre les mains de mon père. J'attrapais celle que me tendait mon meilleur ami suivit d'un hochement de tête. J'avais peur. Une boule se formait lentement au creux de mon estomac. Et si nous étions trop jeune ? Et s'il ne voulait pas d'une famille avec un enfant en bas âge ? Et s'il ne voulait pas d'un couple non marié avec un enfant ? Ma gorge restait serrée malgré les mots rassurant de Jae Hyeong. Il salua le propriétaire avant de s'excuser et je pouvais sentir à quel point il était tendu. Non pas à cause de son don, mais parce que je le connaissais mieux que n'importe qui et que sa manière de me tenir la main en disait long. « Je ne suis ici que depuis cinq minutes, ne soyez pas inquiets. Vous avez une petite fille bien mignonne. Je me présente : Baek Dae Sung. Suivez-moi. » Je resserrais mon emprise sur la main de Jae Hyeong. Le propriétaire avait l'air sympa, du moins au premier abord. « Merci pour le compliment. » Le propriétaire agita sa main dans les air avant que l'on ne grimpe les quelques marches menant au premier étage. L'appartement 103 était le dernier sur la droite, juste au fond du couloir. Monsieur Baek composa le digicode avant de nous laisser entrer les premiers. Je retirais mes chaussures avec soin puis retirais celles de ma fille avant de la laisser gambader, histoire que Jae Hyeong puisse être un peu plus à son aise. L'appartement n'était pas très grand, comme attendu sur les photos. Mais il se composait déjà d'une table, de quelques chaises et d'une cuisine entièrement équipée. Ce qui semblait déjà beaucoup pour le quartier et le prix peu élevé. J'étais à la fois nerveuse et excitée.

Le propriétaire finit par fermer la porte derrière lui, entrant dans la principale pièce à vivre. Il posa une main à l'arrière de son crâne en soupirant. « Même si ce n'est pas très grand, je pense que votre famille sera très bien ici. Regardez : votre appartement donne sur la cour arrière et non sur la rue. Ce sera calme pour votre fille. Quel est son nom ? » La petite se tenait près des autres pièces de l'appartement, déjà avide de curiosité. « Sun Hee. Elle s'appelle Sun Hee. » Il nous passa rapidement tout l'appartement en revu, à savoir la pièce principale, les deux chambres, la petite salle de bain et une buanderie munie d'une machine à laver. Il nous expliqua aussi que les meubles présent ici pouvaient rester et étaient compris dans le loyer, ce qui était un soulagement au vu du budget que nous avions pour cet appartement. Evidemment, il m'avait demandé au préalable des informations sur le travail de Jae Hyeong afin de savoir si nous étions solvable ou non. J'écoutais attentivement les explications de Monsieur Dae qui nous informa que cet appartement avait tout de même quelques défauts. Même si les murs étaient bien isolés, les fenêtre l'étaient beaucoup moins ce qui amenait beaucoup de fraîcheur en hiver et beaucoup de chaleur en été. La machine à laver déconnait parfois et l'eau prenait du temps à chauffer. Mais globalement c'était un bon appartement. De plus, il acceptait les animaux de petite taille. Kwahn ne faisait clairement pas un mètre ! « Je vais vous laisser en discuter quelques minutes. Nous pourrons ensuite aller boire un café pour régler les derniers papiers, si toutefois vous êtes toujours intéressés. » Le propriétaire sorti des lieux et je regardais tout autour de nous. Malgré ses quelques défauts, l'appartement me semblait toujours aussi abordable. Ce n'était pas des choses qui allaient réellement nous compliquer la vie. « T'en penses quoi ? » Sun Hee était déjà en train de s'amuser dans la pièce vide qui allait lui servir de chambre. Je regardais la pièce à vivre qui n'était pas très grande, mais qui semblait suffisante pour nous trois. « Pour la chambre, s'il faut on peut acheter un clic-clac ou une connerie du genre. Enfin, si toi ça te dérange. Puis on a pas mal de meubles, ça fait déjà ça en moins à acheter. » Nous avions l'habitude de dormir ensemble, étant enfants. Mais tout avait changé et je pouvais comprendre. D'autant plus qu'il m'arrivait de voir quelqu'un, et s'il dormait déjà ce ne devait pas être agréable de me voir revenir dans un lit conjugal. « Et je crois que t'es qu'à 2 ou 3 stations de ton boulot. C'est vraiment pratique. Perso ça m'importe peu, après mon diplôme je pourrais bosser ici. Au moins au début. » La chambre semblait suffisamment grand pour y mettre ma machine à coudre et les accessoires qui allaient avec. J'espérais seulement que mon meilleur ami ne serait pas déçu par mon choix d'appartement.
Made by Neon Demon

_________________


“I will love you till the day each and every star of the universe collapses into itself. Until then i will love you with the intensity of a black hole.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Jae Hyeong
Âge : 20
Occupation : Principalement, chanteur, bassiste et leader des døubt. Mais sinon, histoire de gagner sa vie : serveur au Jazzy 302 et apprenti mécanicien en mécanautique
Quartier : Nam
Situation : Père "célibataire"
Don : Partage
Niveau : 4
Multicompte : Suh Jin Ho feat. Min Yoon Gi (Suga - BTS)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t264-kim-jae-hyeong-shake-me-right-ou
Dim 1 Juil - 17:07
Let's find our home.
It's a new beginning
Gao Hwa Young & Kim Jae Hyeong

Arriver en retard pour quelque chose d'aussi important qu'une visite d'appartement, ça ne le faisait pas. Vraiment pas. Ce n'était pourtant pas faute d'être partis bien à l'avance. Heureusement pour nous, le propriétaire ne nous en tint pas rigueur. Il semblait même n'en avoir rien à faire. Voilà qui me rassurait un peu. Sa présentation chaleureuse eut vite fait de faire descendre encore d'un cran mon stresse. Les choses ne commençaient pas si mal que ça. Nous suivions l'homme à l'intérieur et grimpions les escaliers jusqu'au premier étage. J'osais à peine imaginer combien cet escalier deviendrait mon pire cauchemar dans les mois à venir. Si l'appartement nous était cédé du moins. Nous n'étions encore certains de rien. Monsieur Baek composa le petit code à quatre chiffres du digicode et entra le premier. J'observais Hwa Young se déchausser, lui confiant aussitôt la petite Sun Hee afin d'imiter son geste. Je posais mes converses à l'entrée et m'avançait dans la petite salle de séjour. Les quelques meubles et éléments du décor étaient jusqu'ici vraiment représentatif de ce que ma meilleure amie m'avait montrée auparavant. Pas de subterfuges, pas d'effets de triche. Tant mieux. L'homme ouvrit alors la bouche et sans dire mot, je l'écoutais avec la plus grande attention tout en essayant de projeter notre petite famille en ses lieux. La chambre de Sun Hee n'était pas très grande mais elle offrait bien assez de superficie pour lui garantir tout le confort nécessaire. Quant au restant des pièces, tout était assez correcte. L'endroit ne vendait pas du rêve en barre mais restait réaliste contenu du prix et de ses quelques petits défauts. Pour commencer, l'endroit semblait idéal.

Le tour du propriétaire ainsi terminé, je regardais monsieur Baek quitter les lieux pour nous laisser le temps de réflexion. Pour moi c'était tout réfléchi : on devait saisir cette occasion mais qu'en était-il de Hwa Young ? Je vivais dans le garage de mes grands-parents depuis longtemps maintenant, alors les problèmes d'isolation je connaissais bien. Sun Hee était encore jeune elle et je redoutais que Hwa Young ne se rétracte à cause de cela. Mieux valait lui poser directement la question. « Est-ce... » Elle avait parlé la première, me coupant court dans ma tentative de dialogue. J'esquissais alors un petit sourire et m'installais sur l'une des chaises de la salle de séjour. « J'en pense que pour le prix, on ne risque pas de trouver mieux. Il y a des défauts, c'est vrai mais rien que l'on ne puisse pas surmonter. D'autant que les charges sont comprises alors rien ne nous empêche d'abuser du chauffage électrique l'hiver ou du clim l'été. » Pour moi c'était un oui. Un oui affirmatif. Hwa Young ré-enchérit aussitôt, abordant le sujet un peu délicat de la chambre à coucher. Nous nous étions pourtant mis d'accord avant même d'entamer les recherches mais je comprenais que le sujet restait encore délicat entre nous. « J'ai aucun soucis avec le lit ou la chambre. Mais si tu te sens plus à l'aise comme ça, on ira voir après un clic-clac d’occasion à mettre dans le salon. Je pourrais y dormir et te laisser le grand lit. » C'était maintenant qu'il fallait en parler. Le baille signé il serait trop tard pour se raviser. Les choses avaient beau être revenues à la normales entre nous deux elles n'en restaient pas moins changées depuis la naissance de Sun Hee. Ce qui était naturel avant ne l'était plus totalement aujourd'hui. Je me redressais pour m'approcher de ma meilleure amie et lui prendre une main. « J'veux pas qu'il y ait de malaise entre nous. C'est toi qui décide ce qu'on fait et si on le prend. » Je lui esquissais un petit sourire et libérais sa main. J’espérais que mon don avait réussi à la convaincre de ma sincérité. Enfin, s'il s'était enclenché. Ça avait beau faire presque un an que j'étais au courant de son existence, j'ignorais encore tout le concernant. Quelle veine. « Qu'est-ce qu'on fait ? On le prend ? » Le propriétaire devait s'impatienter un peu. Moi j'étais prêt à signer ce nouveau départ avec elle et ce n'était pas cette question de lit qui allait me freiner. Je risquais de toute manière de passer moins de temps qu'elles deux entre ses quatre murs, alors s'il me fallait dormir sur un canapé, que cela ne tienne. Je pouvais attendre qu'elle se sente prête. « On va annoncer la nouvelle à monsieur Baek ? Tu viens Sun Hee ? » Je tapotais dans mes mains pour l’appeler, ouvrant grand les bras pour l'attraper.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gao Hwa Young
Âge : 19
Occupation : apprentie couturière la semaine; elle joue dans le groupe døubt
Quartier : Haeundae
Situation : amoureuse et jeune maman
Multicompte : yoo myeong hee, moon sakura, lee jung ran, min in hye & wang mei
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t276-gao-hwa-young-just-let-me-be#352
Lun 2 Juil - 3:23
Let's find our home
jaehyeong & hwayoung

Mon meilleur ami semblait tout autant emballé que moi à l’idée de vivre dans cet appartement, si ce n’est plus. Ce n’était pas le lieu idéal, mais il était de loin en tête de liste pour le budget que nous avions. Nous étions bien loin de pouvoir louer ces foutus penthouse ! La chose qui m’inquiétais le plus était le manque d’isolation. J’avais une énorme hésitation en me demandant si notre fille allait pouvoir supporter la chaleur de l’été et la fraicheur de l’hiver. Des temps réellement peu convenables pour des enfants en bas âges. Comme s’il lisait dans mes pensées, Jae Hyeong me rassura au sujet de l’isolation en affirmant que nous pourrions pousser le chauffage ou la climatisation à notre convenance. Les charges étant comprises, cela importait peu au final. Je levais mon visage vers le sien. « Ouais… On pourrait pousser chauffage et clim. » En espérant que le propriétaire ne finisse pas par nous étriper à force de faire monter les factures, ou même finir par augmenter le loyer. Mon autre interrogation quant à l’appartement se portait sur le lit commun dans la chambre qui allait être la nôtre. Bien que nous nous étions mis d’accord pour dormir ensemble, je n’avais tout de même pas envie de le gêner. Il travaillait tant pour Sun Hee que c’en était même plus humain. Je n’avais pas envie d’être celle qui laisse le lit froid alors qu’il s’est donné toute la journée pour notre fille… Mais cela ne semblait pas le déranger, du moins il était persuadé qu’au fond j’étais la plus gênée. Ce qui n’était peut-être pas faux si l’on pense aux sentiments que j’avais encore et toujours à son égard. Alors je secouais ma main dans les air en hochant rapidement la tête. « Non non. Moi ça me va. C’est juste que tu bosses tellement que j’ai pas envie de te déranger. Tu vois ? Si c’est ok pour toi, c’est ok pour moi. » Je laissais mon index rencontrer mon pouce pour former un cercle, le levant entre Jae Hyeong et moi. Puis, il s’avance vers moi pour me prendre ma main dans la sienne. Une chaleur se diffuse dans mes veines. Je savais qu’il me soutiendrait, quoiqu’il arrive. Jamais je n’avais eut une seule hésitation sur ce point, mais son don me permettait d’en être totalement assurée. « Merci Jae. » Sa main lâcha la mienne et j’offrais un rapide baiser sur sa joue avant de le laisser récupérer notre fille entre ses bras. Nous ne pouvions clairement pas tomber sur un meilleur appartement que celui-ci. Alors nous devions le prendre. Au moins essayer et tout tenter pour l’obtenir. J’ignorais si nous allions être prioritaires, si nous allions réellement réussir à l’obtenir ou même s’il n’était pas déjà trop tard et que malgré toute la sympathie de Monsieur Baek, nous ne convenions pas aux locataires idéals. « On le prends. Je pense pas qu’on trouvera mieux. J’ai cherché pendant des semaines pour celui-là. Alors on tente. » Je laissais sortir Jae Hyeong et Sun Hee en premier, refermant la porte derrière moi. Mon cœur battait contre ma poitrine. Je ne savais pas si c’était à l’idée de faire ma vie avec le père de ma fille ; ou si c’était simplement l’idée de mon indépendance tant désirée. Quoiqu’il en soit, mon cœur frappait mes côtes. Boum. Boum.

Monsieur Baek nous attendait en bas des marches, un grand sourire sur le visage. J’ignorais si nous étions chanceux ou non de tomber sur un homme tel que lui. Cela pouvait autant être un avantage qu’un inconvénient. Il n’allait pas nous embêter en cas de problème, mais il n’allait peut-être pas beaucoup nous aider non plus. Il nous souriait, les mains posées sur ses hanches. « Alors ? Vous en pensez quoi ? » Nous étions d’ors et déjà tous deux conquis par ces lieux, et j’espérais que cela puisse aisément se voir sur nos visages. La réponse allait pratiquement de soi. C’était un grand oui à cet appartement. Du moins s’il voulait toujours de nous. Ce qui semblait être le cas. Du moins je l’imaginais. « Nous le trouvons parfait pour notre famille. » Je caressais les cheveux de ma fille avec tendresse et délicatesse avant de tourner à nouveau mon faciès vers Monsieur Baek. « Si vous voulez toujours de nous, nous voulons bien le prendre. Quand sera-t-il totalement libre ? » Il avait inscrit sur l’annonce qu’il voulait le louer rapidement, cela n’avait pas pour autant offert de date exact sur l’aménagement. J’allais commencé à travailler dès le mois prochain, aussi je ne toucherai mon premier salaire que dans deux mois. Même si nous avions assez d’argent de côté, je n’étais pas totalement certaine que l’on puisse vivre à trois sur le salaire de Jae Hyeong pendant bien longtemps. Il faisait autant d’heures pour assurer un avenir à notre enfant et je n’avais pas envie de le priver de toutes ces petites économies. « Je ne vois aucun inconvénient. Sun Hee est calme et adorable, et vous formez un couple très charmant. Je ne vois pas d’alliance à vos doigts mais je suppose que ça ne saurait tarder. Quoiqu’il en soit, vous m’avez l’air d’une famille bien agréable. » Mon cœur se serra dans ma poitrine et j’ignorais parfaitement si je devais lui avouer que nous n’allions jamais nous marier et qu’au fond nous étions que deux meilleurs amis tentant d’offrir le meilleur à notre fille. Une fille que nous n’avions pas eu pour construire une vraie famille. « Quant à l’emménagement, comme vous avez pu le voir : l’appartement est libre. Vous pouvez emménager dès cette semaine ou bien le mois prochain. Mais je dois vous avouez que je n’ai pas véritablement envie de laisser cet appartement vide bien longtemps. » Il nous fit un signe de main avant de marcher lentement en direction de la rue adjacente. « Suivez-moi, je connais un café très sympa où votre fille pourra s’amuser. Là, on pourra régler les papiers. » Je posais mon regard sur Jae Hyeong et la petite Sun Hee qui semblait comme en admiration face à tous ces chats errants, qui traînaient encore dans la petite rue. « J’espère que tout va bien se passer. » Mon inquiétude était parfaitement idiote et inutile, mais j’avais encore ce stress de voir l’appartement nous passer sous le nez, simplement parce que nous n’avions pas d’alliance ou que nous étions pas une véritable famille, au fond. Je récupérais la main libre de mon meilleur ami dans la mienne. J’avais besoin d’être rassurée.
Made by Neon Demon

_________________


“I will love you till the day each and every star of the universe collapses into itself. Until then i will love you with the intensity of a black hole.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Jae Hyeong
Âge : 20
Occupation : Principalement, chanteur, bassiste et leader des døubt. Mais sinon, histoire de gagner sa vie : serveur au Jazzy 302 et apprenti mécanicien en mécanautique
Quartier : Nam
Situation : Père "célibataire"
Don : Partage
Niveau : 4
Multicompte : Suh Jin Ho feat. Min Yoon Gi (Suga - BTS)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t264-kim-jae-hyeong-shake-me-right-ou
Lun 9 Juil - 6:24
Let's find our home.
It's a new beginning
Gao Hwa Young & Kim Jae Hyeong

Mes mots semblaient la rassurer. Mon don y était peut-être aussi pour quelque chose mais je l'ignorais bien et ne voulait pas tant intégrer cette chose à ma manière de raisonner. Le maîtriser ou non m'importait peu après tout. Quoi qu'il en soit j'étais ravi d'entendre que finalement la question de la chambre à coucher avait été réglée. Pour cette fois en tout cas. Pas de de clic-clac pour moi. Juste une chambre commune que l'on partagerait comme nous l'avions toujours fait jusqu'à présent. Pourquoi est-ce que cet incident devait-il forcément tout changer entre nous ? « Je ne vois pas pourquoi tu me dérangerais. » Et puis, j'avais le sommeil facile et elle le savait. Mon travail ou mon épuisement n'y changerait rien. Et puis je préférais cent fois la compagnie de Hwa Young dans mon lit que la solitude d'une nuit passée dans un sofa. Je m'y serais accoutumé cela dit mais puisqu'il n'en était pas question… « Rien n'a besoin de changer Hwa'. Je ronfle pas plus qu'avant, ni ne bouge plus. On sera très bien. » Je n'allais pas lui sauter dessus pour lui faire un autre enfant si ça pouvait la rassurer. Bien sûr je me gardais bien de lancer ce genre de sujet. Ce n'était ni l'endroit, ni le moment. Cependant, je ne pouvais nier y songer souvent. Pas que je voulais remettre le couvert avec Hwa Young dans l'immédiat mais disons que je ne voulais pas qu'il y ait malaise sur le sujet. Dormir ensemble ne nous obligeait pas à avoir une vie sexuelle commune pour autant. Enfin… on pouvait mais… Oh et puis c'était trop tôt pour y penser et trop bizarre aussi. Concentrer mon attention sur l'acquisition de cet appartement me semblait plus indiqué pour l'instant. Il nous fallait par ailleurs rejoindre le propriétaire si nous espérions ne pas voir l’opportunité nous passer sous le nez.

Sun Hee dans les bras, je descendais les escaliers quatre à quatre non sans attendre ma meilleure amie évidemment. Monsieur Baek semblait impatient de connaître notre avis sur les lieux et a raison. Il avait fait fort impression durant sa petite visite. Lorsque Hwa Young lui affirma que nous le trouvions à notre goût, j'appuyais ses dires par un hochement de tête. Sun Hee m'imita dans un petit rire cristallin qui ne pouvait laisser personne de marbre. Cette petite était pleine de joie et de curiosité. Je caressais sa tête d'une main distraite tandis que je répondais à monsieur Baek. « Effectivement. Nous franchissons les étapes les unes après les autres. » J'esquissais un petit sourire à l'homme, tandis que je resserrais ma main sur celle de ma meilleure amie pour plus de crédibilité. Pour dire vrai, j'avais envisagé le mariage. Pas pour vivre notre amour idyllique de jeune parents car nous savions tous les deux que Sun Hee n'était malheureusement pas née d'un amour pur et sincère mais bien pour combattre les ragots et braver les jugements de la société coréenne d'aujourd'hui. Nous marier résoudrais un tas de problème mais cela revenait à nous interdire de vivre notre vie de jeunes adultes. Je ne voulais pas enfermer Hwa Young dans une case à cause d'une capote trouée et d'une fois de trop. Je n'étais pas aussi égoïste. Je lui souhaitais l'amour et le bonheur. Monsieur Baek reprit la parole afin de nous annoncer que l'appartement était libre et disponible pour quand nous étions prêts ce qui ne pouvait que me réjouir. S'il nous le cédait, il allait falloir que je m'organise avec le boulot pour procéder à l’aménagement. Hors de question de laisser Hwa Young se débrouiller toute seule ! « Nous comprenons amplement. Pour être totalement honnête, nous aimerions occuper les lieux le plus rapidement possible. » L'information ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd. L'homme nous invita à le suivre pour signer les papiers autour d'un bon café. Il était aussi pressé que moi. En temps normal, je me serai probablement méfié mais pour l'heure, je n'avais qu'une hâte : quitté le garage de ma grand-mère et de prendre mes distance d'elle. « On vous suit. » Le propriétaire engagea le pas, nous laissons derrière lui. Hwa Young était encore soucieuse quant au baille. Je le sentais bien. C'était dans la poche. « Tout va bien se passer. Je suis là. » J'avais mis les pieds dans le monde adulte depuis un peu plus d'un an maintenant et même si j'étais encore qu'un homme aux allures d'un enfant, je me pensais assez alerte pour me débrouiller dans cet univers sans pitié qu'est ce monde. « Allons régler les derniers détails qui nous séparent de notre indépendance. » Elle devait être nerveuse que moi. Ma nervosité s'apparentait désormais plus à de l'excitation qu'à de la peur. Monsieur Baek avait su gagner ma confiance.

La main de Hwa Young récupérer (on se donnait mutuellement du courage par ce geste simple), je suivais à distance raisonnable le propriétaire de notre futur appartement. Sun Hee dans mes bras ne cessait de s'agiter. Elle tendait ses petites mains en direction de notre future maison. Adorable. Nous marchions ainsi pendant un petit cinq minutes jusqu'à rejoindre un petit café. Monsieur Baek nous désigna une table à la terrasse. Il faisait beau aujourd'hui. Je posais notre fille sur l'un des sièges avant de prendre place à côté de ma supposé future femme. C'était le moment que nous attendions et redoutions le plus. Les deux à la fois. Je posais un coude sur la table, comme si ce simple geste me donnait du courage et me lançait. « Concernant le loyer, plutôt virement ou espèce ? » Et qu'en était-il du garant ? Est-ce que Hwa Young s'était déjà arrangé avec son père ou bien la question risquait-elle de tomber ? J'étais peut-être un adulte, je découvrais cette facette là de la vie de grande personne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gao Hwa Young
Âge : 19
Occupation : apprentie couturière la semaine; elle joue dans le groupe døubt
Quartier : Haeundae
Situation : amoureuse et jeune maman
Multicompte : yoo myeong hee, moon sakura, lee jung ran, min in hye & wang mei
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t276-gao-hwa-young-just-let-me-be#352
Jeu 12 Juil - 18:12
Let's find our home
jaehyeong & hwayoung

La question du mariage restait quelque chose en suspend et j’espérais réellement que cela ne finisse pas par nous porter préjudice dans le futur. Monsieur Baek semblait s’attendre à une union officielle, ce qui ne risquait pas d’arriver. Dire que je n’y avait pas pensé serait mentir, mais je ne voulais pas que cela arrive entre Jae Hyeong et moi de cette manière. Un mariage est censé unir deux êtres pour le reste de leurs vies dans une preuve d’un amour inconditionnel. Même si nous nous aimions d’un amour conditionnel, c’était un amour fraternel. Comme vous aimez quelqu’un qui fait partie de votre famille et qui en fera toujours partie. La main de mon meilleur ami se resserra sur la mienne alors qu’il affirmait franchir les étapes les unes après les autres. Je tournais mes yeux vers son sourire et je priais pour que Monsieur Baek ne puisse pas voir la détresse sur mon visage. Je n’avais pas de mal à imaginer qu’il disait cela uniquement pour rassurer notre futur propriétaire, et il n’avait pas affirmer que nous allions nous marier, mais c’est à demi-mot ce que l’on pouvait penser. Je ne faisais que hocher la tête lorsque Jae Hyeong affirma vouloir occuper les lieux le plus rapidement possible. Comme s’il était capable de répondre à mes questions sans même que je ne les aient encore posé. J’imaginais que c’était possible de vivre pendant un mois sur son salaire et ses économies. Monsieur Baek nous invita à le suivre et alors que nous étions en retrait je voyais bien que le père de ma fille tentait de me rassurer de son mieux. J’étais un livre ouvert pour lui. « Je le sais bien… Merci d’être là. Je ne saurais pas comment faire sans toi. » Je ne saurais pas comment vivre sans toi. Je serrais encore plus fort mon emprise sur sa main. Notre indépendance… J’en avais rêvé. Je me souvenais encore de mes rêves de jeune adolescente, l’imaginant à mes côtés avec de beaux enfants. C’était le cas, d’une certaine manière. Ce n’était juste pas exactement arrivé comme je l’avais tout d’abord pensé. « Notre indépendance… Enfin ! » Cela me rendait autant nerveuse que joyeuse. J’étais partagée par ces émotions. Aussi marcher jusqu’à ce café me permettais de remettre de l’ordre dans mes pensées et de me calmer. Je tentais de puiser dans l’excitation de Jae Hyeong que je pouvais sentir passer dans tout mon être. Une fois arrivés à ce fameux café, Sun Hee prit place dans un des sièges et mon prétendu fiancé à mes côtés. Il prit une position si sérieuse que je me retenais de rire. C’était comme un jeune enfant prétendre être un adulte. Mais j’avais très certainement l’air identique. Le propriétaire se renfonça dans son siège, croisant les bras sur son buste. « Selon ce qui peut le plus vous arranger. Je dirais que le virement bancaire serait plus simple. Cela vous évitera de vous déplacer jusqu’à chez moi pour me donner le loyer. Je vous avoue que je ne passe jamais par ici. Ma maison est bien plus loin. » Une serveuse passa prendre nos commande et j’imitais Monsieur Baek avec un café glacé. Je me penchais pour prendre la tasse à bébé de Sun Hee. Je demandais une bouteille d’eau fraîche à la serveuse puis laissais Jae Hyeong choisir sa boisson. Nous devions réellement rendre l’image d’une parfaite famille. Il le fallait.

Notre futur propriétaire sorti une pile de papiers sur la table. Trois exemplaires de chaque qu’il partageait en trois différentes piles. Je regardais intriguée la masse de papier avant de poser un regard interrogatif sur Monsieur Baek. Mon père m’avait dit qu’il l’avait rapidement eut eu téléphone, qu’il nous ferait signer des papiers et que je devais prêter une grande attention à ces derniers car il était extrêmement simple d’arnaquer sous couvert de la loi une toute jeune famille comme la nôtre. « Un exemplaire pour vous, un pour votre garant Monsieur Gao et un pour moi-même. Je vous laisse prendre connaissance de son contenu et poser les questions qui vous viennent en tête. » Je récupérais un exemplaire que je lisais attentivement. Plusieurs parties avaient été laissées libres afin que nous puissions les remplir, comme la date à laquelle nous allions payer le loyer et de quelle manière, notre date d’emménagement ou encore le montant de la question. Ce qui souleva une interrogation de ma part. « Pourquoi avoir laissé ce vide à la place de la caution ? » Je désignais l’espace blanc du bout du doigt avec un sourcil arqué. Comment pouvait-on négocier une caution ? Je l’ignorais parfaitement. Monsieur Baek esquissa un sourire. Non pas moqueur ou voleur, mais ce genre de sourire que fait un parents lorsqu’il est amusé par l’innocence de son enfant. Je n’avais aucune difficultés à l’imaginer en père de famille, aimant ses enfants d’un amour infini. « Votre loyer dépendra de votre caution. Sur internet, vous avez pu voir l’annonce avec la caution minimum pour le loyer maximum. Plus votre caution sera élevée et moins votre loyer le sera. » Je pinçais mes lèvres en essayant de comprendre cette logique. Mon père m’avait rapidement parlé d’une histoire de caution qui dors sur un compte et apporte des rentes à son propriétaire, mais cela était un peu trop compliqué pour mon petit cerveau et j’avais abandonné à la moitié de son explication. Mon visage se tournait vers celui de Jae Hyeong. Peut-être que lui allait comprendre le point exact de cette histoire. Peut-être même était-il déjà au courant ! La serveuse revint avec nos boissons et je transvasait le contenu de la bouteille d’eau dans la tasse de Sun Hee avant de lui donner. A bientôt deux ans elle commençait à pouvoir tenir une tonne d’objets seule. Heureusement le bec lui permettait de boire sans difficultés. Je savais bien qu’elle n’était pas encore capable de boire correctement dans un verre normal. « Nous pouvons augmenter la caution. N’est-ce pas Jae ? » Je posais mon regard dans le sien en espérant qu’il puisse comprendre mes intention. Il savait que j’avais moi-même une certaine somme d’argent de côté. Cela pourrait permettre de l’alléger financièrement, ne serait-ce que pour le premier mois avant que mon propre salaire ne vienne nous aider pour le second mois. Je récupérais la paille de mon café glacé entre mes lèvres. Définir le prix serait déjà une première chose de faite, la seconde resterait de définir la date de notre emménagement. Pour dire vrai, plus vite cela se ferait et mieux cela serait.
Made by Neon Demon


_________________


“I will love you till the day each and every star of the universe collapses into itself. Until then i will love you with the intensity of a black hole.”
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Let's find our home | jae ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» Glorfindel • Mornie utúlië... believe and you will find your way

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: GANGSEO :: Gananhan Logements-
Sauter vers: