AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 The truth untold ☾ ft. Nobira Takuya

avatar
Park Beverly
Âge : 21
Occupation : Étudiante, serveuse et bénévole dans un refuge
Quartier : Haeundae
Situation : Elle n'est avec personne. Pour le moment
Don : Aucun, à son plus grand regret
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1250-park-beverlylove-is-like-a-cher
Mar 5 Juin - 23:32
THE TRUTH UNTOLD

NOBIRA TAKUYA & PARK BEVERLY

Beverly dormait tranquillement, roulée en boule dans son lit, sa tête tournée vers la seule source de fraicheur de la pièce, son ventilateur. L'été était finalement arrivé sur Séoul et avec lui, sa vague de chaleur. Pour pallier à celle-ci, la jeune fille avait fait cet achat très pratique, le petit engin lui permettant de dormir en paix et dans une fraicheur relative. Pourtant, ce ne fut pas les pâles qui tournaient à plein régime qui la réveillèrent. Pas plus que le soleil puisque ses volets étaient fermés. Non, c'était le bruit de quelqu'un frappant avec une sorte de frénésie à sa porte. Au début, elle ne l'entendit pas, trop plongée dans le monde des rêves. Mais petit à petit le bruit devint omniprésent et finit par la tirer de son sommeil.  

Au radar, elle quitta son lit douillet, les cheveux un peu en bataille. Elle ne comprenait pas ce qui se passait mais dans sa tête, ça devait être assez important pour qu'on tienne temps à la réveiller. En ouvrant la porte, elle frotta doucement ses yeux, cherchant à voir qui la dérangeait. Encore dans les brumes, elle mit quelques secondes à reconnaître Takuya devant elle. Elle mit encore plus de temps à comprendre qu'elle était dans ses bras, contre son torse. Torse qui se soulevait de manière anarchique comme si le jeune homme avait couru, comme s'il s'inquiétait pour elle. Ce qu'elle ne comprenait pas. Il n'y avait pas de raisons après tout...

« Ta... Takuya ? Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu... Tu vas bien ? »

Elle avait beau être encore dans le coltard, dans son short court et son débardeur avec lesquels elle dormait et collé au torse du jeune homme, elle était bien plus inquiète pour lui qu'autre chose. Mais elle n'osait pas sortir de son étreinte, elle n'osait pas bouger. Parce qua'u fond d'elle, Beverly savait qu'il en avait besoin. Même si ce contact avait le don de faire rougir un peu ses joues. Alors elle resta là, dans les bras de Takuya, sa tête contre son torse, à écouter sa respiration se calmer.  

« Tu... Tu veux rentrer ? »


Sa voix était calme, alors qu'au fond, elle s'inquiétait. Ce n'était pas dans el caractère du garçon qu'elle avait appris à connaître d'arriver ainsi. Même si elle se sentait bien dans ses bras, elle voulait avant tout comprendre.  

code by awib. forumactif .com
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nobira Takuya
Âge : 24
Occupation : Garde du corps
Quartier : Gangseo
Situation : Le néant
Don : Télé-localisation... en théorie.
Multicompte : Kang Yu Jin, Yang Emily, Lee Dae Won, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t760-nobira-takuya-blossom-tears
Ven 8 Juin - 5:45


► june 2018, new town, haeundae ♥ i thought i lost you
the truth untold
takuya


Qu'est-ce que tu fais ici?

Les paroles de Beverly se répétaient sans cesse dans ma tête alors que j'essayais de me convaincre que tout allait bien. Je ne comprenais pas pourquoi cette fois-ci mon don m'avait complètement lâché. Pourquoi n'étais-je pas capable de détecter ne serait-ce que la moindre parcelle de vie chez Jung Ran, Saki ou Beverly? Même lorsque mon don ne fonctionne pas correctement, je suis au moins capable de détecter qu'ils sont en ville sans plus de précisions. Mais là, absolument rien. Silence radio complet. Alors voir la tête de mon amie jaillir de l'embouchure de la porte de son appartement m'a submergé d'une vague d'émotions multiples, impossibles à contrôler pour quelqu'un qui n'y est pas habitué. De l'inquiétude, du soulagement, de la peur... un cocktail sombre, peu digérable qui donne l'effet d'une bombe à l'intérieur de mes entrailles.

Je n'ai pas pu m'empêcher de me propulser à son cou dès que j'ai vu son visage. La simple pensée que quelqu'un aurait pu me l'arracher et lui faire subir mille et unes tortures me faisait frissonner de peur, si bien que j'en avais presque des sueurs froides. Ma respiration se faisait sacadée à la fois en raison du surplus d'émotions et à la fois de fatigue physique, ayant couru bien plus rapidement qu'à mon habitude pour m'assurer de sa sécurité. En y repensant, c'était peut-être une réaction exagérée, ou qui peut sembler l'être pour quiconque n'ayant pas vécu ma vie. J'avais d'excellentes raisons de croire que quelqu'un qui me voudrait du mal s'attaquerait à quiconque est immensément important pour moi. Mais ça, je ne pouvais pas en faire part à Beverly.

Non, elle ne doit rien savoir de mon ancienne vie. Sinon elle prendrait peur, et s'enfuirait le plus loin possible de moi. Après tout, j'ai déjà eu du sang sur les mains. Qui voudrait d'un criminel comme moi dans sa vie? Un traitre comme moi?

Rentrer. Mon absence de rationalisme en ce moment m'a fait oublier que nous étions toujours enlacés, au milieu de l'entrée d'un appartement à une heure relativement matinale. Pour ce faire, il fallait rompre le contact, même si sentir la tête de mon amie doucement appuyée sur mon torse ne faisait que m'emplir de soulagement et de bien être intérieur. Les doigts tremblants, je referme la porte derrière fois moi et je m'y appuie le dos, tentant du mieux que je pouvais de retrouver mon souffle que j'avais perdu dès mon réveil. « Désolé, je... »

Je quoi? J'ai paniqué parce que je n'étais plus capable de détecter sa présence. C'est la principale raison de ma présence ici, après tout. Est-ce que c'est une bonne idée, de lui avouer qu'à chaque matin et à chaque soir, systématiquement je la localise pour m'assurer qu'elle n'est pas là où elle ne devrait pas être? N'aurais-je pas l'air d'un fou? Que dis-je, j'ai déjà probablement l'air fou. Mes mésaventures de la veille me semblent être un souvenir lointain, mais j'en vis toujours autant les effets. Nausée, fatigue, étourdissements. Je n'ai que de vagues souvenirs, des bribes qui me laissent croire que j'ai peut-être été attaqué, mais c'est tout. Tout cela, mélangé à mon essouflement et ma panique antérieure ne doivent pas me donner l'air normal.

« J'ai fait un cauchemar, ça... ça avait l'air trop vrai, j'ai eu peur. » C'est la première excuse bidon qui m'est venue en tête. Trouver des excuses devenait de plus en plus facile au fur et à mesure que mon coréen s'améliorait. L'accent est là, mais les mots et les pensées sont correctes. Mentir n'est pas la meilleure des choses à faire dans un tel cas, mais comment lui avouer toute la vérité? « Ah, j'ai chaud... », lançais-je en guise de tentative pour changer de sujet. Au moins, cette fois, je dis la vérité.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
i'm both jekyll and hyde
i want to be brave. ▬ so when you look at me i can hold you with all my heart. now i’m going to walk on the same path with you to meet a better me of a better tomorrow
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Park Beverly
Âge : 21
Occupation : Étudiante, serveuse et bénévole dans un refuge
Quartier : Haeundae
Situation : Elle n'est avec personne. Pour le moment
Don : Aucun, à son plus grand regret
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1250-park-beverlylove-is-like-a-cher
Dim 10 Juin - 17:07
THE TRUTH UNTOLD

NOBIRA TAKUYA & PARK BEVERLY

Beverly n'avait pas prévu un réveil ainsi. Takuya frappant à sa porte comme si la planète allait exploser puis la prenant dans ses bras, ça avait de quoi la déstabiliser pas vrai ? Pourtant, encore un peu au pays des rêves, l'étudiante se laissa faire, restant sagement contre le torse du jeune homme. Sa respiration anarchique l'inquiétait autant que son comportement si peu habituel. Elle connaissait Takuya comme quelqu'un d'assez calme, qui n'exprimait que peu ses émotions. Alors ce brusque témoignage, ça lui faisait un peu tourner la tête. Surtout qu'elle ne le comprenait pas. C'est bien pour ça qu'après quelques minutes à reprendre pied avec la réalité, et non plus le monde des rêves, elle lui demanda ce qu'il faisait là, sans bouger de ses bras. Au fond, elle s'y sentait bien, en sécurité. Même si elle pensait plus au jeune homme qu'à elle actuellement.  

Mais le japonaise semblait coupé du monde, plongé dans ses pensées et elle n'obtient pas de réponse à ses premières questions. Mais voyant que l'état du jeune homme ne semblait pas se calmer, elle décida de lui proposer de rentrer, qu'il puisse au moins s'asseoir. Même si elle était plus petite que lui, il lui suffisait de lever un peu les yeux pour voir son visage bien plus pâle que d'habitude et la sueur qui fait briller son visage. Elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour les gens qu'elle aimait Beverly, c'était une seconde nature chez elle. En temps normal, elle était altruiste et cherchait toujours le mieux pour tout le monde. Mais là, en face de Takuya, elle souhaiterait pouvoir soulever des montagnes pour comprendre son état et l'aider. Heureusement pour elle, il accepta de rentrer, la lâchant. Elle recula de quelques pas, entrant chez elle et laissant le jeune homme faire de même. Il semblait tellement fatigué à ce moment précis, alors qu'il s'appuyait contre la porte qu'il venait de fermer.  

« Tu n'as pas à t'excuser, même si j'aimerais bien comprendre ce qui a pu te faire arriver ici dans un tel état. »

Elle n'en voudrait jamais à Takuya, c'était impossible pour elle. Elle l'appréciait bien trop pour cela. Néanmoins, comprendre les choses étaient dans sa nature alors elle voulait savoir ce qui avait pu l'inquiéter ainsi. Mais tout ce qu'elle voyait c'était l'essoufflement persistant du japonais, sa pâleur et ses mains tremblantes. Alors quand il lui répondit que c'était à cause d'un cauchemar qu'il était là, elle haussa un sourcil, le regardant d'un air qui montrait clairement ce qu'elle pensait de ce mensonge. Heureusement pour lui, elle s'inquiétait plus de son état que de ses réponses pour relever et quand il lui avoua qu'il mourrait de chaud, elle réagit aussitôt.  

« Viens. »

Cela aurait été comme d'habitude, jamais Beverly n'aurait osé prendre la main de Takuya pour l'emmener jusqu'à son canapé. Jamais, elle n'aurait osé prendre ses doigts et les lui serrer pour lui montrer qu'elle était là. Mais quelque chose au fond d'elle voulait rassurer le jeune homme, lui montrer qu'elle était là. Sans un mot, elle le força à s'allonger sur le canapé, une moue inquiète étirant ses lèvres. Son état n'était juste pas normal. On aurait dit les contrecoups de quelque chose mais quoi ? C'était plus ça la question qui la taraudait.  

« Bouge pas, je vais chercher de quoi te rafraîchir. »

Sa voix avait beau être calme, la jeune femme sentait son ventre se contracter tant elle était inquiète pour Takuya. Prenant le chemin de la cuisine, elle alluma l'eau, la mettant vers le plus froid qu'elle pouvait. Sortant un torchon propre, elle le mouilla aussitôt, avant d'ajouter quelques glaçons et d'enrouler le tout. Elle espérait que ça aiderait un peu le japonais à se sentir mieux. De retour dans la pièce où elle avait abandonnée Takuya, elle s'assit sur le sol, malmenant ses lèvres à causes de l'inquiétude.

« J'ai fait ça, j'espère que ça aidera à te faire avoir moins chaud... J'ai un ventilateur si ce n'est pas suffisant. »

Doucement, elle posa le linge mouillé et glacé sur le front du jeune homme, espérant de tout son cœur que cela suffirait à faire baisser un peu sa chaleur corporelle. Il semblait malade, sans l'être totalement. Ramenant ses jambes contre elle, Beverly posa sa tête sur ses genoux, regardant celui qui était allongé sur son lit.  

« Maintenant tu veux bien me dire pourquoi tu es vraiment là ? Je te connais, un simple cauchemar ne te mettrait pas dans cet état... »

Cela pouvait sembler être de la curiosité alors qu'elle pouvait juste prendre soin de lui, mais elle avait besoin de comprendre. De comprendre ce qui pouvait pousser une personne comme Takuya à réagir ainsi. Mais même s'il ne voulait pas lui dire pourquoi il était là elle prendrait soin de lui, tant qu'il en aurait besoin. Après tout, les yeux de la jeune femme le couvaient du regard, espérant voir son visage retrouver un peu de couleur ou sa respiration se calmer un peu.

code by awib. forumactif .com
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
The truth untold ☾ ft. Nobira Takuya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Number One Contender for the LMDC Unified Tag Team Titles Zac Ericson & Carlito Vs R-Truth & Daniel Bryan
» R-Truth Vs Kane
» Little Jimmy Says...Cherchons des informations avec R-Truth!
» Dolph Ziggler & Tyson Kidd vs R-Truth & Sheamus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: HAEUNDAE :: New Town-
Sauter vers: