AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Oh god, that's him. [Ft. Min Kyo Ji]

avatar
Lee Jae Sun
Âge : 24
Occupation : Barman chez Interplay
Quartier : Busanjin
Situation : Il y a ce petit flic qui lui plaît bien
Don : Contrôle de la lumière
Niveau : 1
Multicompte : Kim Ho Joo - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t560-lee-jae-sun-p-r-e-t-t-y-boy
Mer 21 Fév - 15:12
Oh god, that's him.




Le bar aujourd'hui était d'un calme relativement impressionnant. Il n'y avait presque personne sans doute parce que c'était la fin du mois. Les gens étaient fauchés, ils commençaient à attendre la paye et puis il faisait froid, le moral des troupes était au plus bas et malheureusement je ne faisais pas exception. En effet, depuis quelques semaines déjà, depuis les fêtes plutôt devrais-je dire, je me sentais vraiment mal à l'aise dans ma vie personnelle. Je devrais pourtant être habitué, c'était comme ça chaque année à cette période et pourtant je ne m'y faisais pas. Peut-être était-ce la fin de l'hiver qui devenait éprouvante ? Ou alors le fait que je passais simplement chaque putain d'année les fêtes seul dans mon appartement. Pas un coup de fil, pas un texto, rien. Bon, mes parents ne savaient pas envoyer de textos mais ils savaient appeler et pourtant ils ne prenaient pas la peine de le faire. Pourquoi ? Je n'en avais aucune putain d'idée mais s'ils comptaient sur moi pour appeler ils pouvaient se mette le doigt dans l'œil jusqu'au coude.

Vingt-trois heures, fin de service. Je troquais enfin mon tablier de barman contre ma tenue de Jae Sun normal, un pull noir et sobre, sans doute un peu trop large et ma longue veste beige ainsi que ma grosse écharpe en laine. Je détestais avoir froid au même titre que je détestais avoir faim et là mon ventre se mettait à grogner. Je n'étais pas sûr d'avoir de quoi me préparer quelque chose à manger. Aish, je passerais sans doute au Lotteria pour me prendre un petit truc bien trop gras qui me fera sans doute prendre un peu de poids. Ou peut-être pas ? Je n'avais rien mangé encore aujourd'hui de toute façon.

Une demi-heure plus tard, après avoir salué mes collègues je quitte le bar. Je sors mon téléphone et une cigarette que j'allume en consultant ce dernier mais rien. Toujours pas l'ombre d'un message de mes parents. Presque fin février ? Record battu. D'habitude ils ne tiennent que jusqu'à la mi-janvier. Mon doigt survole le contact "mom". Est-ce que je dois ? Aish ! Va chier ! Je range mon portable sèchement et me mets en route pour ce fast-food en espérant qu'il soit encore ouvert. J'ai bien trop faim. Je réfléchirais à ça plus tard.

Vu l'heure, il n'y a pas foule dans le restaurant mais Dieu soit loué, ils servent encore. Je peux commander et manger tranquillement en savourant ce délicieux poulet pané et gras qui s'offre à moi. C'est divin et bien chaud ! Mais au milieu de mon repas mon estomac se serre et mon sourire se fane. Pourquoi ? Pourquoi il faut qu'à chaque fois que je suis un peu heureux en ce moment ça m'arrive ? Je repose mon poulet et je vais jeter ce qu'il reste sur mon plateau. Il ne reste pas grand-chose, mais je ne pourrais pas le terminer. Tant pis. Encore une fois je serre le col de mon manteau, je fourre mon autre main dans ma poche et je m'aventure dehors. Foutu froid, foutu saison et foutue foule qui se promène la nuit.

Pendant que je marche vers chez moi, je croise... Une personne qui me semble extrêmement familière au loin. J'essaye tant bien que mal de me souvenir à tel point que je m'arrête au milieu de la rue et que je me mets à le fixer sans trop m'en rendre compte. Qui est-ce ? D'où vient ce visage ? Je plisse un peu les yeux et me rapproche. Oh... OH ! Ça me revient. C'est ce flic à qui j'avais tenu la jambe quelques mois plus tôt. Mince alors, étonnant que je ne l'ai pas croisé avant. Je me mordillais l'intérieur des joues. Je ne m'étais pas rendu compte que j'étais presque à sa hauteur maintenant et que je le fixais toujours droit dans les yeux. Tant pis, il valait mieux que je me lance. Je finissais donc de parcourir le peu de mètres qui nous séparaient et m'arrêtais en face de lui, un sourire légèrement gêné au visage.

Bonsoir, ça faisait longtemps.. Aha..

Quel hasard, ça alors ! On se recroisait au même endroit que la première fois, ce qui en soit n'était pas si étonnant quand on considérait que le poste de police n'était pas loin et que je passais ma vie dans ce quartier où étaient réunis mon travail et mon logement. Enfin bon. La différence avec l'autre fois c'est qu'aujourd'hui ça faisait presque trois jours que je n'avais plus un seul gramme d'herbe chez moi et plus d'une semaine que je n'avais pas bu une seule goutte d'alcool.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 28
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire, mais il y a ce petit jeune, mon premier slow...
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Jeu 22 Fév - 19:38
Oh god, that's him.




Les fêtes étaient enfin loin derrière. Un 25 et un 31 Décembre passés au poste, laissant libre mes collègues d'aller retrouver leur petite amie ou leur famille. Je n'avais ni l'un ni l'autre à Busan alors. Un simple coup de fil à ma mère pour lui souhaiter un joyeux Noël et quelques jours plus tard une bonne année. Bien évidemment, j'avais reçu un cadeau par la poste. Un carton rempli de nouveaux vêtements. Elle avait laissé un petit mot dans une enveloppe, espérant que ça me plairait. Je n'étais pas franchement difficile là dessus et le présent m'avais beaucoup touché. Elle savait que je n'étais pas riche mais je ne m'étais pas attendu à ce qu'elle refasse ma garde robe. Elle ne roulait pas sur l'or non plus, le geste était donc encore plus remarquable. J'avais bien besoin qu'on me remonte le moral en plus. Je n'étais pas fan de l'hiver. Il faisait froid et cette neige. Combien de fois je m'étais étalé par terre en glissant sur une plaque de verglas ? Trop souvent si on demandait à mon derrière. Heureusement qu'il était rembourré. Aish, en plus les périodes de fêtes c'était horrible pour mon régime. Toutes ces pâtisseries étalés en vitrine. Je m'étais offert une bûche au chocolat pour moi tout seul que j'avais dévoré après le travail, assis sur mon canapé tout en regardant un drama devant la télévision. Quand j'avais ensuite vu le plateau vide, autant dire que j'avais tout de suite déprimé. J'avais pris un kilos. C'était monstrueux. J'avais eu envie de mourir et d'aller me cacher sous ma couette. Mais rester à ne rien faire ne faisait qu'aggraver les choses. Alors j'avais pris mes baskets, mon manteau et étais partis courir jusqu'à ne plus sentir mes jambes. Mais même après tout ça...J'avais toujours cette foutue graisse. Ma vie était nulle...

Aiden était partie, Alexander aussi. Yong Kyu était mort. Min Oh papillonnait avec l'autre mec là...Et au milieu de tout ça, moi, je me retrouvais tout seul. C'était surement pour cette raison, qu'après la fin de mon service j'avais laissé tomber mon uniforme pour des vêtements plus léger. Toujours avec un haut trop large qui servait à cacher mes horribles formes. Vers 22 heures j'avais élu domicile dans un bar. Ne comptant plus les verres entre ceux que je m'étais moi même payé et ceux qu'on m'avais offert.  Je me souvenais plus trop, des discussions que j'avais eu à la fin. Juste avoir quelques mains qui s'était faite trop entreprenante. J'avais dû surement en énerver plus d'un d'ailleurs. Mais quel importance ?
J'avais commencé à avoir chaud alors j'étais sortie. Le froid m'avais frappé au visage, me réveillant et m'engourdissant en même temps. Ce n'était que quelque pas plus tard que je m'étais rendue compte que j'avais oublié mon manteau là bas. Tant pis. Il n'y avait rien dedans vu qu'il était dépourvue de poches. Tout était dans mon vieux jeans. J'avais pas envie de rentrer, et déprimer sur mon canapé. Je devais liquider toutes mes calories. Je me souvenais de la boîte de nuit où j'avais été trainé la dernière fois. Mon minois compenserait surement mes habits haha. Titubant légèrement je me mettais en route, en essayant de me souvenir du chemin. De toute manière, j'étais bien trop pleins pour réfléchir. Je n'avais même pas fait gaffe à la personne qui s'était planté en face de moi. Ce n'était que lorsque j'entendais qu'on me parlait, que je m'étais arrêté. Sinon je lui serait rentré dedans.

Aish. C'était qui ? L'alcool rendait ma vue un peu flou et j'avais dû rapprocher mon visage de celui d'en face. Oooh. Un sourire venait étirer mes lèvres lorsque ma mémoire me revenait.

- Jae Sun-ah ~ Je t'avais pas r'connu ~

Ca faisait combien de temps que je l'avais pas vu ? La dernière fois il était défoncé non ? Maintenant qu'il avait plus les yeux rouges et bien ouvert. Il avait l'air plus en forme. Visiblement, il était rentré en toute sécurité. Ce qui en même temps me soulageait et me rendait aussi heureux, pour une raison que j'ignorais.

- J'suis désolé j'ai grossi depuis ~ j'suis toujours pas présentable

Avouais je avec une petite moue. Danser c'était bon pour dépenser mais peut être que Jae Sun n'aimait pas se bouger le popotin ? Pourtant lui, il était toujours aussi maigre.
lumos maxima

_________________
Darkness eyes ✽
I feel the weight of the world
Weighing on my mind
I can't carry the earth
I'm not strong enough



Dernière édition par Min Kyo Ji le Lun 5 Mar - 22:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Jae Sun
Âge : 24
Occupation : Barman chez Interplay
Quartier : Busanjin
Situation : Il y a ce petit flic qui lui plaît bien
Don : Contrôle de la lumière
Niveau : 1
Multicompte : Kim Ho Joo - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t560-lee-jae-sun-p-r-e-t-t-y-boy
Lun 5 Mar - 16:25
Oh god, that's him.




Nous étions visiblement tous les deux bien différents de la dernière fois sans que je ne puisse expliquer pourquoi. Moi j'étais sobre et clean et lui... Il sentait l'alcool à plein nez. J'avais pu le sentir car il s'était pas mal rapproché de moi sans doute pour pouvoir voir mon visage et qui j'étais la nuit n'aidant pas à distinguer les traits d'une personne. Au moins il m'avait reconnu et je n'avais pas pu m'empêcher de sourire quand il avait si joyeusement prononcé mon prénom. Il ne semblait pas fâché de me voir là et je devais bien avouer que ça me rassurait pas mal. La dernière fois que je l'avais vu j'avais vraiment abusé avec lui et j'avais un peu peur qu'il m'en veule mais visiblement ça allait. Enfin, c'était peut-être un des effets de l'alcool, autant ne pas crier victoire trop vite. Je fronçais néanmoins les sourcils quand il m'avouait avoir grossi depuis la dernière fois. Je jetais un rapide coup d'œil à son corps et soupirais en passant une main dans mes cheveux.

Je ne vois pas où ! Tu es plus que présentable ne dis pas de sottises.

Je passais ma main dans mes cheveux en souriant. Pauvre petit. La dernière fois il me semble aussi avoir survolé le sujet avec lui. Ce mec avait l'air d'avoir de graves soucis avec son physique alors qu'il était loin d'être déplaisant à regarder. D'ailleurs c'était la raison pour laquelle je l'avais abordé la première fois. Enfin, ça et sa tenue de policier aussi qui m'avait parue plus attrayante que la normale. Aish, qu'est-ce qu'on peut faire comme connerie quand on plane. Enfin, ce n'était pas ça qui allait me faire arrêter pour autant.

Qu'est-ce que tu fais ici par ce froid et sans manteau ?

Je penchais légèrement ma tête du côté. C'était curieux quand même qu'il ait bu et se traîne dehors vêtu de la sorte. C'était même un peu dangereux. Il allait attraper la mort s'il ne se mettait pas rapidement au chaud. C'était tellement ironique tout ça. Les rôles étaient totalement inversés ce soir. En fait, c'était plutôt amusant et je remarquais que depuis que j'avais commencé à lui parler mon sourire n'avait pas quitté mes lèvres. Je ne savais pas combien de temps ça allait durer mais c'était le cadet de mes soucis pour l'instant. La température corporelle de mon interlocuteur était bien plus inquiétante. Le fait qu'il ait bu, ça je m'en foutais un peu pour l'instant. Il était majeur et vacciné, il était libre de se détendre de temps à autre. Puis vu l'état dans lequel j'étais il y a de ça quelques mois je n'avais rien à dire. Allez. Tant pis. J'enlevais ma veste et la passais sur ses épaules. Je sortais tout juste du fast food moi alors j'avais encore bien chaud d'ailleurs ma veste devait sentir le poulet frit. Je n'y avais pas pensé avant de la glisser sur lui. Puis mon pull était assez épais alors ça allait.

Il ne faut pas que le gentil flic soit malade. Je souriais et passais ma main dans mes cheveux. Au fait, bonne année ! Bon c'est un peu tard mais quand même.

Il était la première personne à qui je le souhaitais. Mon estomac se serrait et j'avais du mal à déglutir. La première personne hein... Alors que nous étions en février. Franchement ? Super. Si c'était la première personne c'était parce que ma famille n'était pas foutue de se souvenir que j'existais. Un soupir s'échappait de mes lèvres. Mon sourire avait disparu maintenant.
lumos maxima


Dernière édition par Lee Jae Sun le Lun 12 Mar - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 28
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire, mais il y a ce petit jeune, mon premier slow...
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Mer 7 Mar - 21:07
Oh god, that's him.




Sa réponse, plutôt que de me plaire, me décevait. Je ne savais pas pourquoi personne n'osait me dire la vérité. Je n'allai pas m'énerver parce qu'on allait me critiquer sur mon poids. J'avais un caractère de cochon, certes, mais je n'étais pas un flic impulsif qui tapait tout le monde à la moindre contrariété. J'avais d'ailleurs plutôt tendance à lever les yeux au ciel ou à me tirer quand c'était le cas. Bref, encore un coréen qui n'avait pas envie d'être honnête. Je pouvais aussi accuser mon tee-shirt trop large. La prochaine fois je mettrais quelque chose de moulant et ils ne pourront pas mentir.

- Aish, c'est parce que tu vois que l'emballage là mais regarde !

Sans aucune cérémonie, je soulevais légèrement mon vêtement pour montrer mon ventre. Qui était vraiment énorme - en vérité il n'y avait pas plus plat. Le froid commençait tout de même à me chatouiller le nombril et je rabaissais rapidement mon haut. Il était cependant trop tard, car il s'était infiltré à l'intérieur. Aish, mon manteau était trop loin de moi et me manquait terriblement à cet instant. Jae Sun avait cela dit, noté ce point manquant sur ma personne et ce que je faisais dehors dans cette tenue. J'étais pas non plus tout nu.

- Oh ~ j'ai oublié mon manteau dans le bar là bas ~

J'indiquais vaguement la rue d'où je venais. Je ne savais même plus comment il s'appelait. Il fallait dire aussi que mon cerveau était un peu out et pas hyper fonctionnel.

- Et là, j'voulais aller danseeer

Chantonnais je tout en tournant sur moi même, manquant de peu de trébucher. Ce n'était que parce que je m'étais raccroché à mon interlocuteur que je n'étais pas tombé comme une baleine sur le sol. D'ailleurs, Jae Sun venait d'enlever sa veste, me la mettant sur mes épaules sans que je n'ai rien demandé. Et bah voilà, j'avais ma pièce manquante. Elle sentait un peu le poulet frit mais bon. Ah, poulet. Miam. Mon estomac était d'accord avec cette pensée et s’était mis à grogner. Il faut dire aussi que je n'avais pas mangé depuis hier soir. Je me retenais de pleurer en songeant au pot de glace au chocolat que je m'étais enfilé tout seul. Enfin, c'était du passé. Faire du sport m'aiderais à évacuer toutes ces vilaines calories.

- Tu me trouve gentil ~ moooh c'est trop chouuu

J'avais senti mes joues me chauffer suite à ce compliment. Ce n'était pas tous les jours qu'on me qualifiait de la sorte. J'étais plutôt vu comme un méchant garçon. Alors que j'étais adorable, d'après ma mère. Je lui renvoyais aussi son sourire. Bien que le sien avait soudainement disparu après m'avoir souhaité une bonne année. Moh ?

- Ya ! Fais pas cette tête !

Je posais mes mains gelées sur ses joues, posant mes pouces sur le coin de ses lèvres pour les étirer.

- Voilà c'est mieux ! Bonne année à toi aussi !

Comment ils faisaient déjà dans les pays occidentaux ? Ah oui. Lâchant Jae Sun, je lui laissais un bisou baveux sur chaque joue avant d'éclater de rire devant sa tête. Les coréens n'étaient pas vraiment habitués à ce genre de choses.

- Alors, tu veux venir avec moi en boite ou pas ?

Demandais je tout en essayant d'imiter les yeux du chat potté. Je serai vraiment très heureux si il venait avec moi ! Déjà parce que sinon j'allai devoir lui rendre sa veste qui sentait trop bon la bouffe et puis mine de rien, être accompagné permettait d'éloigner les lourdeaux. Même pompette, je pensais à tout. Quand j'y arrivais. Il fallait dire que le froid me décuvait un peu depuis tout à l'heure.
lumos maxima

_________________
Darkness eyes ✽
I feel the weight of the world
Weighing on my mind
I can't carry the earth
I'm not strong enough



Dernière édition par Min Kyo Ji le Lun 12 Mar - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Jae Sun
Âge : 24
Occupation : Barman chez Interplay
Quartier : Busanjin
Situation : Il y a ce petit flic qui lui plaît bien
Don : Contrôle de la lumière
Niveau : 1
Multicompte : Kim Ho Joo - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t560-lee-jae-sun-p-r-e-t-t-y-boy
Lun 12 Mar - 15:35
Oh god, that's him.




D'accord, je devais bien avouer que je n'étais pas tout à fait préparé à ce que Min Kyo Ji, le flic que j'avais embêté il y a quelque temps et qui me semblait si coincé me dévoile son ventre en pleine rue et par ce froid. Ventre qui, soit dit en passant, était vraiment plat. Sans doute plus que le mien, ou pas ? Je n'en savais trop rien et pour être honnête je m'en fichais un peu moi de mon bidon. Ça ne semblait pas être le cas pour lui et c'était assez triste finalement car il semblait obsédé par quelque chose qui n'en valait visiblement pas la peine. Enfin bon, cette courte séance de levé de t-shirt m'avait quand même permis de me rincer un peu l'œil et ça je n'allais pas cracher dessus. Je restais fidèle à moi-même !

Je te regarde, Kyo Ji, et je ne vois pas de ventre disgracieux !

Bon. Visiblement mon petit policier avait tellement bu qu'il en avait oublié sa veste dans un bar quelque part par "là-bas", direction incertaine qu'il me montrait avec sa main sans plus de précision. Comment avait-il pu oublier quelque chose d'aussi important que sa veste par ce temps et ce froid de canard ? J'espérais au moins qu'elle ne contenait rien d'important, cette veste sinon il risquait d'avoir de gros ennuis. Enfin bon, s'il n'était pas allé la récupérer plus tôt j'imagine qu'elle devait être vide.

Ce n'est pas raisonnable ça !

Sa petite maladresse ensuit me fit clairement rire alors que je tenais assez fermement ses avants bras pour ne pas qu'il tombe. C'est donc à ça que ressemble une personne ivre et joyeuse ? Il était mignon, l'alcool lui allait plutôt bien. J'étais content en quelque sorte de le voir se lâcher un peu. Finalement, ce Kyo Ji était plein de surprise ! Moi qui étais parti dans l'idée que je ne trouverai jamais plus coincé, je m'étais trompé.

Enfin bref, sa petite gaffe eut pour effet de me faire rentrer en contact physique avec lui et donc de vraiment sentir à quel point sa peau pouvait être froide. Ni une ni deux je lui glissais ma veste sur les épaules dans l'espoir qu'il se réchauffe un peu. Ma veste qui puait le graillon... Au moins elle était chaude, ma propre température corporelle étant toujours un peu plus élevée que la moyenne. C'était un mystère que je n'avais jamais réussi à résoudre. En tout cas, son odorat semblait avoir détecté le poulet puisque j'entendais son ventre réagir en grognant, quelque chose qui m'arrachait encore un sourire avant que je ne lui souhaite la bonne année et que tout ça disparaisse encore. Ce n'était pas le moment. Je n'avais pas envie de déprimer face à lui qui était si heureux ce soir.

Je fus un peu surpris quand il posait ses mains sur mes joues pour étendre à nouveau mes lèvres. Je le regardais faire avec des yeux un peu ronds traduisant cette surprise avant de me mettre à rire. Définitivement trop mignon, et trop baveux ! Sa bise avait été très... Spéciale. J'avais souvent vu les gens faire ça en France et je m'étais retrouvé à le faire moi-même plus d'une fois alors ça ne me gênait pas plus que ça et ça semblait le faire rire alors c'était ok !

Merci Kyo Ji~

Il me demandait ensuite d'aller danser avec lui. Wow. C'était plutôt inattendu mais pourquoi pas ? Je devais bien avouer que je ne trouvais pas ça recommandé vu son état et pourtant j'étais déjà en train d'approuver d'un rapide hochement de tête. J'avais besoin de me défouler moi aussi puis de toute façon je serais là pour le surveiller pas vrai ? Puis son regard me faisait craquer, il fallait l'avouer.

Allons-y mais je te préviens, je ne vais pas te laisser de repos !

J'aimais danser et encore plus quand c'était en si charmante compagnie. J'avais hâte d'y être finalement. Puis comme ça, j'aurais bien chaud ! J'étais certain que je n'aurais pas besoin de ma veste en sortant. C'était mieux, je pourrais la lui laisser. Je ne voulais vraiment pas qu'il tombe malade.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 28
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire, mais il y a ce petit jeune, mon premier slow...
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Mer 14 Mar - 22:01
Oh god, that's him.




Il ne voyait pas mon gros ventre ? Jae Sun avait vraiment besoin d'aller voir un opticien. Non mais c'était clairement visible cette bouée non ? Ces paroles m'avaient donc laissé quelque peu dubitatif mais je ne m'étais pas attardé plus longtemps dessus, le froid ayant gagné cette fois ci. Le manteau qui me manquait se rappelait aussi doucement à moi et c'était tout à fait innocemment que j'annonçais que j'avais oublié mon vêtement dans un bar quelque part. Comme si j'en avais rien à faire. De toute manière il n'y avait rien dedans, tout était bien dans les poches de mon jeans. Les pickpocket je les connaissais. Et ils osaient moins venir tâter des cuisses que les poches d'un manteau. T'facon ce n'était pas comme si j'avais grand chose dans mon porte-monnaie et mon appartement n'était pas non plus un endroit à cambrioler. A part si c'était un collectionneur de chaussettes sales. Bwarf, je n'allai pas laisser ça me miner le moral. J'étais sorti pour aller danser pas pour m'inquiéter du sort de mon manteau.

- Ooh j'y retournerai demain, quand il fera jour ~

Déclarais je avec un sourire. Pas raisonnable. Pourquoi donc ? D'accord il faisait pas chaud-chaud par ici mais c'était pas non plus le pôle nord. J'avais pas vu d'ours polaire en tout cas. Juste Jae Sun. Un gentil garçon qui me prêtait sa veste. Même si celle-ci me rappelait à son odeur que je devais manger. Mais j'avais pas envie. Je devais me montrer fort. La nourriture c'était tabou, je devais en venir à bout, comme ma graisse. Et puis qui disait nouvelle année, disait bonne résolution aussi. Heureusement que le barman était là pour me rappeler même si on était déjà au mois de Février. Mais pour moi il n'était jamais trop tard pour souhaiter la bonne année, tant qu'elle était pas encore finie tout restait possible. Surtout que Jae Sun avait fait une tête toute triste, que je m'étais empressé de corriger. Pas de larmes ce soir. Si j'avais autant bu, c'était justement pour m'éloigner de ma triste vie alors ce n'était pas pour voir celle des autres. Danser ferait surement du bien à mon interlocuteur. La musique, il n'y avait rien de mieux comme échappatoire, et aussi les animaux. Mais à cette heure ci, je ne me voyais pas débarquer au refuge.
Après l'avoir gratifié d'un clin d'oeil suite à son remerciement, je lui proposait donc de se joindre à moi. Quelqu'un d'autre, genre mon ami d'enfance, m'aurais surement dit que dans mon état il valait mieux que j'aille plutôt me coucher. Mais j'étais pas du tout fatigué et assez grand pour me défendre. De toute façon, Jae Sun avait déjà accepté et un immense sourire avait à nouveau étiré mes lèvres.

- Yeaaah !

Je sautillais tel un enfant à qui on venait de promettre une glace. Rattrapant de justesse la veste de mon nouveau camarade de soirée avant de me calmer.

- Let's go ! Y'en a une pas loin ~

Sans plus de cérémonie, je prenais sa main dans la mienne. Ya ! Pourquoi elle était aussi chaude ? C'était un radiateur ambulant ? La mienne était froide. C'était surement un atout pour draguer les gens. J'avais vu beaucoup de couples mettre sa main dans la poche de son petit ami pour se réchauffer les mains en hiver. Avec le barman, pas besoin. Hélas, je n'avais pas le temps de profiter plus longtemps de sa chaleur car on était déjà arrivé devant le club. C'était fou comme le temps passait vite.

- Bonsoir !

Je saluais le vigile qui devait faire deux fois mon poids. Ou peut être moins ? Est ce qu'il y avait du bidou en dessous cette chemise ? Je penchais la tête sur le côté, avec un air interrogateur tout en fixant le ventre du coréen baraqué. Ce dernier commençait à perdre patience, vu que je n'avais pas bougé d'un iota.

- Vous rentrez ou pas ?

Son aboiement m'avais fait sursauté et je me mordais les lèvres pour ne pas rire, avant de m'excuser en m'inclinant, entrainant Jae Sun à l'intérieur avec moi. Une fois dans l'établissement, je laissais mon rire éclater, recouvert par la musique.

- Il m'a fait trop peur hahahaha

Sérieusement, je sentais mon coeur paniquer dans ma poitrine. Pas de sentiments négatifs ce soir. Malheureusement, j'étais un peu à sec. Tournant ma tête à droite et à gauche, je repérais celui qui allait m'offrir de l'alcool gratuitement. Dos tourné à sa bouteille, je la lui volais ni vu ni connu.

- C'est mon point fort, je suis doué en imitation ~

Racontais je à Jae Sun, en lui montrant mon trophée. A courir après les voleurs on en apprenait des choses. Et aussi à la télévision. Sans regarder ce que c'était, je vidais ce qui restait de la bouteille. Grimaçant sous le goût fort de l'alcool.

- Aigooo ~ Tiens prend ça toi ~

Je mettais la bouteille dans les bras d'un type qui passait. La musique me tapait les tympans et je ne pouvais pas attendre plus longtemps. L'alcool coulait à nouveau dans mon sang et je me précipitais sur la piste de danse tout en nouant la veste de Jae Sun autour de ma taille pour ne pas la perdre. Je fermais les yeux, laissant mon corps suivre le rythme. J'oubliais tout pendant un moment. Jusqu'à ce qu'un blaireau vienne me coller. Pourtant j'avais un pull moche et mes fesses étaient cachés par une veste. Aish, je n'avais qu'à l'ignorer.

- Salut Miko

Une voix suave venait de me murmurer à l'oreille - saupoudré d'alcool. Je m'étais arrêté. Il n'y avait que quatre personnes qui connaissaient ce nom que j'avais inventé lors d'une couverture. Ca ne pouvait pas être Yong Kyu. Je me retournais doucement, tombant sur un sourire avec des dents blanches impeccables et je crois bien que j'avais cessé de respirer en reconnaissant le fils du député. Celui que j'avais envoyé en prison. Seo Ju Lan. Omo. Pourquoi ce soir ? Je cherchais Jae Sun du regard. Où était il passé ? Est ce qu'il s'était fait emporter ? Ils pouvaient pas arrêter de bouger, ça me donnait mal au crâne.

- Ju Lan ~ quelle surprise ~

Je lui lançais un sourire timide. Notant que ma voix était encore à nouveau partie vers le fluet. Aish, j'avais trop bu encore.

- On a pas pu finir notre danse de la dernière fois....

Oh bah on était pas obligé non plus hein. Enlève tes mains ! Pourquoi j'ai pas la télépathie comme pouvoir ? Je n'avais cependant pas trop le choix de suivre, j'étais complètement en coton et n'arrivais pas à repousser ses mains ou son corps contre le mien. Je préférais l'odeur du poulet frit que de son eau de toilettes qui devait coûter mon loyer. Voir plus. Et le plus horrible, c'était que je sentais son sexe durcir contre ma cuisse. J'allai finir par vomir.
lumos maxima

_________________
Darkness eyes ✽
I feel the weight of the world
Weighing on my mind
I can't carry the earth
I'm not strong enough

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Jae Sun
Âge : 24
Occupation : Barman chez Interplay
Quartier : Busanjin
Situation : Il y a ce petit flic qui lui plaît bien
Don : Contrôle de la lumière
Niveau : 1
Multicompte : Kim Ho Joo - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t560-lee-jae-sun-p-r-e-t-t-y-boy
Jeu 15 Mar - 21:55
Oh god, that's him.




Je levais les yeux au ciel. Il était ivre et avait oublié sa veste dans le bar dans lequel il avait passé la soirée. Mais qui était-il ? Ce n'était pas le Kyo Ji que j'avais rencontré quelques mois plus tôt ! Impossible ! Ou peut-être que si, il avait bien le droit de s'amuser aussi après tout. Ça faisait plaisir de le voir comme ça dans un sens. Au moins il profitait de la vie ! Être policier ça ne devait pas être simple tous les jours après tout et en cette période où le monde était morne ça faisait du bien de voir que certains savaient encore profiter de la vie. Bon ça restait quand même assez inattendu que je tombe sur lui dans cet état. Si on me l'avait dit plus tôt je n'y aurais sans doute pas cru une seconde !

Tu y iras demain ? C'est promis ?

Je souriais. Je me doutais bien qu'il ne laisserait pas derrière lui une veste qu'il avait achetée et tout ça. J'espérais juste que personne ne lui ait fauché. Ce serait dommage mais dans un sens les chances qu'il retourne au bar et que le patron lui rende simplement sa veste étaient plutôt minces. Personnellement, si je vouais une fringue qui me plaît laissée quelque part à l'abandon, je la prendrais sans hésiter une seconde et tant pis pour celui qui l'aurait oublié ! C'était pas très moral comme manière de raisonner mais tant pis, je savais bien que pas mal de monde pensait la même chose que moi alors bon.

Pour rattraper un peu mes pensées peu morale je lui prêtais ma veste. Moi j'avais encore chaud alors ce n'était pas un problème. Puis si je venais à tomber malade c'était moins grave que lui au pire ! Avec son travail et tout, impensable qu'un agent de police ait un rhume ou quoi. Ce serait peu crédible. Déjà que lui n'inspirait pas vraiment l'autorité au premier coup d'œil. Hm. Parfois je remerciais vraiment le ciel que tout le monde ne puisse pas lire dans les pensées des autres. Le pauvre serait sûrement vexé mais je le trouvais plus "à croquer" qu'à craindre. Enfin bon, ce n'était que mon opinion après tout.

Après s'être souhaité la nouvelle année et après un contact physique encore une fois inattendu il me proposait d'aller danser avec lui. Cette soirée allait de surprises en surprises, vraiment ! Il ne me fallut d'ailleurs pas longtemps pour accepter sa proposition. Me défouler me ferait sûrement le plus grand bien et de toute façon vu la moue qu'il avait faite en me demandant, impossible pour moi de refuser. En tout cas, il semblait vraiment heureux que j'accepte d'aller avec lui. Ça faisait légèrement chauffer mes joues. Heureusement qu'il ne pouvait pas le voir. Eh, c'est qu'il était drôlement cute quand il était euphorique !

Je n'eus même pas le temps de répondre qu'il s'était déjà lancé dans une folle course jusqu'au club me tirant avec lui. Je ne pouvais pas m'empêcher de regarder nos mains l'une dans l'autre. Est-ce qu'il se rendait seulement compte de ce qu'il faisait ou est-ce que l'alcool avait tellement imprégné ses tissus qu'il agissait juste spontanément ? Je connaissais bien cet effet là. C'était plaisant de le vivre mais du coup j'étais un peu perplexe. Non pas que ce contact me dérange, bien au contraire, mais c'était si différent de ce qu'il m'avait montré la première fois. Bah. Au moins il ne m'en voulait pas de l'avoir embêté si longtemps et ça c'était déjà un point positif.

On y arrivait vraiment rapidement. J'avais eu du mal à le suivre ! Il était rapide comme l'éclair ce type. Maintenant nous étions face à ce gigantesque vigile qui portait un regard sur Kyo Ji que je n'aimais pas vraiment. Il le regardait comme s'il le trouvait bête ou un truc du style pendant que moi je le fusillais du regard. C'est bon quoi ! Il n'avait jamais vu quelqu'un de simplement heureux de vivre ? Aish ! Ce genre de personne m'énerve. Et son ton froid... Je n'aimais pas ça non plus.

Bien sûr qu'on entre. On n’est pas venus ici pour admirer le vigile.

Je faisais peut-être un peu trop le malin à en juger par ses sourcils qui se mettaient à dangereusement se rejoindre formant une magnifique ride entre eux qui traduisait bien la tension en lui qui venait de monter d'un cran ou deux. La prochaine fois il se montrera plus poli ! Être aussi large qu'une montagne n'excusait pas tout ! Heureusement que Kyo Ji nous traînait à l'intérieur parce qu'une battle de regard commençait entre nous n'annonçant rien de bon. Je passais une main sur mon visage pour me calmer et riais quand Kyo Ji avouait avoir eu peur de lui.

Je dois t'avouer que je n'en mène pas large non plus !

On arrivait enfin au niveau de la foule et là, contre toute attente, Kyo Ji fauchait une bouteille à un type qui avait le dos tourné. Un de mes sourcils se levait alors que le bord de mes lèvres s'étirait légèrement. Est-ce qu'il venait vraiment de faire ça ? Même moi je ne l'avais jamais fait ! Ou peut-être juste une ou deux fois mais sans le faire vraiment exprès.

Bon sang tu m'impressionnes de plus en plus !

Je riais comme un idiot face à lui. Mince alors j'étais vraiment sur le cul ! Aucun doute, ce type avait du talent à revendre et beaucoup, beaucoup de facettes différentes à offrir. Je devenais de plus en plus curieux à son sujet, vraiment. Et j'étais également impressionné qu'il boive si vite. Je mettais une petite pichenette sur son front.

Yah ! Tu te comportes comme un alcoolique. Je vais aller nous chercher quelque chose à boire, quelque chose d'acheté honnêtement petit voleur !

Il partait vers la piste de danse et moi vers le bar. Alors... Qu'est-ce que j'allais pouvoir prendre ? De l'alcool pour lui c'était raisonnable ? Et pour moi ? Ce n'était pas mieux que je reste sobre vu son état ? Non sans doute pas. Je demandais donc deux bières. Ça passait toujours bien pour un début de soirée non ? Enfin moi c'était mon début de soirée. Lui l'avait déjà pas mal entamée visiblement.

Ma tête bougeait légèrement au rythme de la musique alors que j'attendais sagement qu'on me serve. Mes yeux balayaient la foule, il y avait du monde, pas moyen de trouver Kyo Ji au milieu de tous les danseurs. J'espérais que ce serait plus simple ensuite. En général le fait de porter une boisson faisait s'écarter les gens qui ne voulaient pas risquer de salir leurs belles tenues choisies spécialement pour venir danser. D'ailleurs, mes boissons arrivaient ! Je les payais tout de suite et m'aventurais entre les corps certains puant le parfum, d'autre la sueur. Je cherchais désespérément cette petite tête blonde que j'accompagnais ce soir mais ce n'était pas simple. En fait, je mettais cinq bonnes minutes à le trouver et pour être franc j'aurais préféré mettre encore plus de temps, voire ne pas le retrouver. Il était en train de danser avec un type louche. Danser... C'était un bien grand mot. En fait ils avaient l'ai bien plus proche que ça... Et moi j'étais là, planté comme un con. Si tôt ? Vraiment ? Je n'avais servi qu'à faire le chemin avec lui et lui prêter ma veste ? Hm ? On n’utilise pas Lee Jae Sun comme ça. Jamais. Ma vengeance serait terrible. Tu as trouvé ta proie Kyo Ji, ben laisse moi te dire que c'est pas gagné coco !Je prenais une grande inspiration et me précipitais vers eux.

Yah ! Tu n'es qu'un salaud ! Un salaud ! Et dire qu'il y a de ça une heure tu me disais que tu m'aimais ! J'en étais sûr que si tu ne répondais pas à mes textos c'était pour une raison ! Je me tournais vers l'autre type. Et toi qu'est-ce que tu regardes ?! Tu veux ma photo ou une invitation pour dégager d'ici ? Tu es idiot ou stupide ? Tu ne vois pas que lui et moi on doit sérieusement discuter là ?! Fous-moi le camp !

Ok. C'était peut-être nul comme technique, prétexter être un petit ami jaloux et trompé pour faire fuir quelqu'un mais en général ça suffisait à mettre les gens assez mal à l'aise pour qu'ils se tirent rapidement. Je l'avais déjà fait une fois pour emmerder un ami qui était en train de draguer une nana, c'était un bon souvenir qui me faisait bien rire en général, mais pas ce soir. Le type semblait un peu sonné. Il devait aussi avoir pas mal d'alcool dans le sang
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 28
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire, mais il y a ce petit jeune, mon premier slow...
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Dim 18 Mar - 21:31
Oh god, that's him.




Évidemment que j'allai y retourner ! Je roulais pas sur l'or alors je n'allai pas donner un vêtement. Et puis de toute façon le barman savait que j'étais flic, j'avais dû le glisser entre deux verres. Sinon et bien tant pis, je mettrais un autre manteau pour l'hiver même si celui-ci était le plus chaud que j'avais. Je n'avais donc plus qu'à espérer que les températures remontent rapidement pour ne pas finir avec un gros rhume qui me collerait au lit. J'avais horreur d'être malade. Tousser, se moucher et éternuer pendant des heures - autant m’assommer jusqu'à ce que j'aille mieux.

- Promis ~

Je levais mon petit doigt, comme faisait les enfants quand il se promettait des choses. Je ne l'avais pas fait souvent, à part une fois avec Min Oh concernant la non divulgation de nos pouvoirs. J'étais donc en quelque sorte, heureux de faire ça avec quelqu'un d'autre. Avec un jeune Coréen très gentil - et je ne me souvenais plus actuellement pourquoi je l'avais trouvé chiant avant. Toujours était il que Jae Sun était mon héros de cette nuit, avec sa veste. J'avais peut être perdu un manteau mais j'avais gagné une relation sociale. Ce n'était pas n'importe quoi pour moi, vu ma difficulté à interagir avec les autres. Sauf quand j'étais pompette. C'était donc tout à fait naturellement que je lui avais proposé de se joindre à moi pour aller s'éclater en boîte. A ma plus grande joie il avait accepté. Mon côté enfantin refaisait des siennes et il ne m'avais pas fallu longtemps pour le trainer jusqu'au lieu de la danse. L'alcool dans mon sang me donnait plus d'énergie que je n'en avais. Car en y regardant bien il était tout de même tard et dans une autre vie, je serai dans mon lit à cette heure-ci. Mais bon, là j'avais plutôt envie de bouger mon gros corps que de me faufiler sous ma couette.

Il me semblait qu'il y avait eu un étrange échange entre Jae Sun et le vigile du club. J'avais regardé les deux hommes, le sourire aux lèvres avant de me faire bousculer par le gros gorille. Aigo, les gens étaient vraiment impatient de nos jours. Je confiais dans un rire que le musclé m'avais tout de même fait peur, et visiblement c'était aussi le cas du barman. Tout ça avait bien mérité un verre et je ne m'étais pas privé de priver un inconnu de sa bouteille, sous le regard surpris de Jae Sun. Hé oui, j'étais plein de ressources.

- Et encore tu n'as rien vu ~

Déclarais je en lui faisant un clin d'oeil. J'avais ensuite descendue la bouteille d'une traite, regrettant de l'avoir fait ceci dit vu le goût et la gorge qui me brûlait. Mais c'était trop tard ~ Jae Sun osait ensuite me traiter d'alcoolique. Je faisais une petite moue qui était rapidement chassé lorsque j'entendais une bonne musique passé. Alors pendant que monsieur pas-drôle commandait des boissons légalement, j'étais partis à l'assaut de la piste de danse. Pensant être tranquille jusqu'à l'arrivée de mon camarade, j'étais loin d'imaginer que je tomberais dans les bras de Ju Lan. Le monde était vraiment trop cruelle avec moi et j'étais trop saoul pour me défendre. A vrai dire, être aussi proche me tétanisait légèrement. Si seulement il n'avait que m'empester...Mais non. Je sentais bien qu'il était attiré par moi, et même bourré je n'étais pas un homme aussi facile pour ce niveau là. Le fils à papa pouvait donc toujours courir pour que je fasse des trucs avec lui dans les toilettes ou ailleurs. Ce qui n'empêchait pas le fait que j'étais coincé...Jusqu'à ce que Jae Sun apparaisse - tel un prince sur son cheval blanc - bon avec deux bières à la place. Ju Lan n'était cela dit pas le seul à être légèrement assommé par les hurlements du barman. Entre les lumières, la musique et les personnes qui bougeaient tout autour, mon état alcoolisé me rappelait bien que je n'étais pas trop habitué à picoler. Et pis d'abord quand est ce que je lui avais dit que je l'aimais ? J'avais même pas donné mon numéro pour les sms ~ Mon cerveau avait du mal à fonctionner mais par réflexe, je m'étais éloigner du pervers qui avait relâché sa prise sur moi. Je fixai Jae Sun depuis tout à l'heure, mon esprit faisant ensuite tilt. C'était une mise en scène ~

- Moooh Sunny t'es trop chouuu

M'exclamais je à voix haute. Ju Lan avait hélas repris ses esprits et ne comptait pas abandonner la partie si facilement.

- T'es qui toi ?! Miko est à moi !
- Euh j'ai rien signé ~

Je l'interrompais sans aucune gêné, un sourire élargissant mes lèvres avant de sautiller jusqu'à Jae Sun - oui oui même si on était à un mètre l'un de l'autre j'avais sautillé - et de passer mes bras autour de son cou.

- C'est un malentendu babe, ce type avait flashé sur moi avant qu'on se rencontre et il me harcèle ~ y'a rien du tout entre moi et ce pervers ~

C'était la vérité après tout. Toute cette affaire avait eu lieu avant ma rencontre avec Jae Sun. Je crois. Vu que je me souvenais plus de notre rencontre. Je faisais une petite moue, espérais qu'il allait me croire. Même si je savais pas pourquoi. C'était censé être un plan pour me sauver non ? Ou pas ? Aish, ma tête était toute embrouillé. Je savais même plus si c'était un vrai petit copain ou pas. Dans le doute, je posais mes lèvres sur les siennes. Ce qui avait fini de faire enrager Ju Lan qui avait détourné les talons furieusement.

- Yipiii on a gagné ~

Je relâchais Jae Sun, récupérant l'une des bouteilles de bière.

- Merci ~ tu es mon hérooos Sunny

Rajoutais je avec un sourire enjôleur. Me remettant ensuite à danser tout en fixant Jae Sun, pour ne pas le perdre des yeux cette fois ci.
lumos maxima

_________________
Darkness eyes ✽
I feel the weight of the world
Weighing on my mind
I can't carry the earth
I'm not strong enough

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Jae Sun
Âge : 24
Occupation : Barman chez Interplay
Quartier : Busanjin
Situation : Il y a ce petit flic qui lui plaît bien
Don : Contrôle de la lumière
Niveau : 1
Multicompte : Kim Ho Joo - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t560-lee-jae-sun-p-r-e-t-t-y-boy
Mar 20 Mar - 21:01
Oh god, that's him.




Il me promettait d'aller récupérer sa veste qu'il avait oubliée au bar et après ça il eut un enchaînement de pleins de choses plus inattendues les unes que les autres. D'abord il me demandait d'aller en boîte avec lui pour danser, ensuite il m'avait traîné jusque-là en me tenant la main, puis il y avait eu ce petit moment de tension avec le vigile qui, je devais bien l'avouer, m'avait légèrement retourné l'estomac ! J'avais fait le malin sans trop savoir pourquoi mais la manière dont il avait osé regarder Kyo Ji m'avait mis hors de moi. Il était loin d'être idiot et ce type n'avait pas à le juger de quelque sorte que ce soit. Enfin bon, finalement il m'avait tiré à l'intérieur avant que la situation n'ait le temps de dégénérer complétement et heureusement pour moi d'ailleurs. Ce n'était pas facile à admettre pour ma fierté mais je ne faisais clairement pas le poids contre ce type et il aurait pu m'écraser en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire.

Une fois dans le club, Kyo Ji avait volé une bouteille d'alcool à un type dont l'attention était portée sur autre chose. J'avais l'impression d'être en plein rêve. Autant la situation était vraiment amusante, autant j'étais vraiment surpris de découvrir ce petit blond sous un tout autre jour que la première fois. Même si j'étais dans un état plutôt pitoyable ce soir-là je me souvenais parfaitement de notre échange et de sa personnalité à ce moment. C'était difficile de croire une seconde que le policier que j'accompagnais ce soir était le même que celui à qui j'avais tenu la jambe quelques mois plus tôt. D'ailleurs il m'affirmait que je n'avais "encore rien vu". Cette déclaration faisait naître un petit sourire joueur au coin de mes lèvres. Ça sonnait comme un défi et je n'ai pas pour habitude de ne pas relever les défis qu'on me lance.

Dans ce cas, il me tarde de voir !

Il avait vidé cette bouteille à une vitesse affolante. Je n'étais même pas certain de pouvoir boire si vite moi-même d'autant plus qu'à en juger par la tête qu'il avait faite juste après, l'alcool que contenait cette bouteille devait être relativement fort ! Enfin bon. Le policier avait soif, je proposais donc d'aller lui chercher quelque chose à boire de manière honnête en allant commander au bar. Lui s'éloignait dans la foule pendant ce temps et un nouvel événement inattendu survenait.

Je ne saurais dire ce qui m'as pris. Je ne saurais dire pourquoi j'avais décidé d'opter pour un plan aussi ridicule que celui-là. Je venais de me faire passer pour le petit ami jaloux de Kyo Ji pour faire fuir cet inconnu bien trop collant et ivre à mon goût. D'ailleurs, est-ce que j'avais un quelconque avis à avoir ? Pourquoi j'avais agi comme ça ? J'aurais pu simplement m'en aller et laisser Kyo Ji s'amuser avec ce mec ou faire je ne sais trop quoi d'autre. J'avais agi sans réfléchir et c'était sans doute ça qui était le plus inquiétant. J'étais vexé. Ouais. Vexé qu'il soit avec quelqu'un d'autre alors que c'était à moi qu'il avait demandé de l'accompagner. D'ailleurs j'étais venu gentiment alors que j'aurais pu rentrer chez moi alors il n'avait pas le droit de me faire ça ! On n’abandonne pas Lee Jae Sun. Ça non.

Sa réponse me fit sourciller légèrement. Sunny ? Aish est-ce qu'il était vraiment en train de marcher dans mon jeu ? Qu'est-ce que ça voulait dire ? Je pensais qu'il se mettrait en colère et qu'il me refoulerait ou quelque chose comme ça car après tout il ne me devait rien du tout. Mais non. Au lieu de ça, il jouait le jeu du petit ami détaché qui expliquait ce qu'il se passait. L'autre type ne semblait pas content du tout. Je portais mon attention sur lui à nouveau.

Comment ça qui je suis ?! Ça ne te semble pas assez clair ?

Miko... C'était quoi ce surnom ridicule ? L'entendre sortir de sa bouche avait fait naître un frisson de dégout de la base de ma nuque jusqu'au creux de mes reins. D'ailleurs, le dit "Miko" sautait jusqu'à moi maintenant. Je le regardais faire avant d'adopter à nouveau une position de "chien de garde" contre l'autre type. Tandis que lui passait ses bras autour de mon cou, une de mes mains venait machinalement attraper sa hanche. Un malentendu ? Je n'y comprenais plus rien. Pourquoi jouait-il à ce jeu s'il avait choisi de draguer ce type ? Est-ce que ce qu'il me disait était vrai ? J'avais le cerveau tout embrouillé et je n'étais pas au bout de mes surprise puisque, contre toute attente, cet imbécile décidait de me voler un baiser. C'était rien de bien langoureux ou torride mais ça restait... Surprenant. Tellement surprenant que je n'arrivais rien ajouter. Je restais juste à le fixer comme un imbécile sans rien dire pendant que l'autre partait furax. J'étais tellement perdu que je ne remarquais pas vraiment qu'il me prenait une bouteille en se détachant de moi avant de recommencer à danser. J'attrapais malgré moi son bras et le tirais vers moi.

Tu peux me dire ce que c'est ce bordel ?! C'était qui ce type enfin ? J'étais toujours un peu en colère mais je ne savais même plus contre qui ou contre quoi. J'étais perdu. Je ne voulais pas gâcher sa soirée mais j'avais besoin de réponse. Il t'a fait du mal ? Mince. Pourquoi j'avais demandé ça moi ? Ça m'avait traversé l'esprit et j'avais pensé à voix haute...
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 28
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire, mais il y a ce petit jeune, mon premier slow...
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Jeu 22 Mar - 20:44
Oh god, that's him.




Je n'étais pas venu jusqu'ici pour déclencher une guerre. Je ne m'appelais pas Hélène de Busan. Ca serait bien la première fois d'ailleurs que deux hommes se battraient pour ma pomme. Même si ce n'était que du cinéma du côté de Jae Sun. D'ailleurs j'ignorais pourquoi il avait réagit ainsi en me voyant avec Ju Lan. A moins qu'encore une fois tout mon corps envoyait des signes de S.O.S et que le barman les avaient interceptés. Je n'allai cela dit pas rechigner sur l'aide qu'il m'avais apporté, quitte à devoir se faire passer réellement pour son petit ami. Pour ce qui était du reste, j'étais surement un peu trop saoul pour me rendre compte de mes gestes. Jae Sun n'avait pas profité de mon état, j'avais simplement senti sa main sur ma hanche. Ce qui en soit, n'était rien comparé aux attouchements que le fils du député avait eu sur moi. Mon camarade m'apparaissait comme un héros et je n'arrivais pas à savoir si il était vraiment énervé contre l'autre homme ou si il le feignait. Étrangement, je me sentais fier, comme si il faisait partie de quelque chose dans ma vie. Alors qu'au fond, on ne se connaissait pas vraiment. C'était la deuxième fois qu'on se rencontrait et la première, ne s'était pas vraiment passé dans les règles de l'art. Même si actuellement, ma mémoire était plutôt flou sur ce sujet là. Tout ce dont j'avais envie là, c'était de danser jusqu'au lever du soleil. Il fallait cependant avouer que je commençais à fatiguer avec l'alcool dans mon sang et l'énergie que je dépensais.
Il était hors de question que le pervers me ruine ma soirée, alors une fois qu'il était partie j'étais lancé à nouveau. Jusqu'à ce que Jae Sun m'attrape par le bras et m'attire vers lui. Je manquais de peu de tomber en avant, avec mon équilibre rendue précaire à cause de tout ce que j'avais bu. Tout ça pour me demander des explications. Aish, une piste de danse ce n'était pas fait pour papoter on allait se faire piétiner par les autres. J'avais secoué la tête en signe de négation à sa question sur mon état. A part m'avoir touché il n'avait rien fait de physique. Je me faisais soudainement bousculer par derrière et finissais dans les bras du barman. Je pestais dans ma barbe et prenais le poignet de ce dernier pour aller s'asseoir à une place libre. Je posais ma bière sur la table et mes fesses sur le siège.

- C'est le fils d'un député que j'ai envoyé en prison ~ J'l'avais croisé par hasard et il voulait me mettre dans son lit ~ mais j'suis pas un mec facile moiii ~

Expliquais je en secouant la main à la fin de ma phrase. Rien que de repenser à ses mains sur moi ainsi que celle de son pote, j'en avais des frissons. Je buvais une gorgée de bière pour essayer de faire passer ce mauvais souvenir.

- J'ui ai dit que j'm'appelais Miko ~

Rajoutais je avec un sourire. Référence ou non à Pocahontas, je savais pas trop mais j'avais dû improviser un truc et c'était la première chose qui m'étais venu. Hélas, ce n'était pas le premier, ni le dernier à vouloir faire des cochonneries avec moi. C'était triste parce que la majorité des personnes essayaient d'être sympas avec moi juste pour ça.

- C'est pour ça que t'a bien voulu v'nir avec mwa ? Pour me baiser après dans les toilettes ~ ?

Demandais je avec une petite moue. Aigooo, ils étaient tous pareils. J'étais détesté d'un côté parce que j'étais un monstre et de l'autre parce que je refusais de montrer mes fesses. L'euphorie était partie d'un coup, et je me mettais à pleurer, essuyant les larmes qui coulaient sur mes joues avec la manche de mon pull.
lumos maxima

_________________
Darkness eyes ✽
I feel the weight of the world
Weighing on my mind
I can't carry the earth
I'm not strong enough



Dernière édition par Min Kyo Ji le Ven 23 Mar - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Jae Sun
Âge : 24
Occupation : Barman chez Interplay
Quartier : Busanjin
Situation : Il y a ce petit flic qui lui plaît bien
Don : Contrôle de la lumière
Niveau : 1
Multicompte : Kim Ho Joo - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t560-lee-jae-sun-p-r-e-t-t-y-boy
Ven 23 Mar - 13:07
Oh god, that's him.




Je m'étais sans doute emporté bien plus que je n'aurais dû et maintenant je commençais à regretter un peu. C'est vrai quoi, si Kyo Ji voulait passer la soirée avec ce type je n'avais pas à m'interposer de la sorte entre eux. Cependant tout ne semblait pas être si évident. En fait, il n'avait pas du tout choisi d'aller le voir, c'était plutôt l'autre qui était venu à lui le forçant à danser de manière si... Serrée disons. Jae Sun, tu n'es qu'un pauvre abruti. Enfin, j'avais compris ça mais ça ne m'empêchait pas d'être quand même encore en colère et je voulais savoir si ce type avait fait du mal à Kyo Ji qui pourtant était bien parti pour reprendre la danse comme si de rien n'était. Il m'indiquait que non avant de tomber dans mes bras à cause d'un inconnu qui passait par là. Je suivais le type du regard et brandissais mon poing vers lui.

Yah ! Tu ne peux pas faire attention ?!

Le type partait en agitant les mains en signe de paix. Il fallait définitivement que je me calme sinon j'allais finir par m'en prendre une bonne. C'était déjà la troisième personne que j'agressais à moitié et il fallait se méfier des gens dans ce genre d'endroit. Bon j'avais eu de la chance ce coup-ci, le gars l'avait bien pris mais ça ne changeait rien. Calme toi Jae.

Sans que je ne comprenne, Kyo Ji prenait mon poignet et me tirait jusqu'à une table pour qu'on s'assoit tous les deux. Je me sentais encore plus coupable car je savais au fond de moi que lui avait envie de danser et j'étais certain que c'était de ma faute s'il avait finalement décidé de se poser. D'ailleurs mes doutes furent confirmés quand il me racontait le fin mot de l'histoire avec le gars de tout à l'heure. J'étais à moitié rassuré que ce ne soit pas un choix de Kyo Ji mais en même temps j'étais encore plus énervé que ce type ait eu ce genre de comportement envers lui. Mais quel idiot j'étais.

Je suis désolé Kyo Ji... Je p-pensais que c-c'était toi qui... Enf-fin...

Mince j'étais tellement gêné que maintenant mon bégaiement refaisait son apparition. Décidément, je semblais les accumuler ce soir ! Moi qui pensais que j'allais simplement pouvoir me faire pardonner de notre première rencontre, c'était visiblement de pire en pire tout simplement. Je passais nerveusement une main dans mes cheveux avant de commencer à boire. Ouais. S'échapper dans la bière, c'était bien ça !

Sa question ensuite me fit sourciller. Pardon ? Comment pouvait-il penser à ça ? Et surtout je ne lui connaissais pas ce langage si cru. Bon venant de moi ça ne m'étonnait jamais mais venant de lui c'était autre chose. Ensuite il se mettait à pleurer. Là j'étais totalement perdu. Vraiment. Je prenais mon paquet de mouchoir dans ma poche et le lui tendais.

N-non ! Bien sûr que non ! J-je t'ai accompagné p-pour danser !

Mince mince mince mince ! Je tendais le bras pour frotter le sien dans le but de le réconforter un peu. Les gens autours de nous commençaient à nous regarder bizarrement. Entre la crise que j'avais piquée tout à l'heure et ça ils allaient finir par croire que nous venions de rompre ou une connerie du genre !

Yah ! R-reprends toi ! Allons d-danser tu veux ?

Ouais, là j'étais un peu à court d'idée. Il était mignon, certes mais je ne voulais pas qu'il pense ça de moi ! Je ne le voyais pas comme un vulgaire objet, en tout cas pas ce soir. La première fois, je l'avoue, j'avais eu des pensées plutôt vulgaires le concernant mais je n'étais pas non plus au top de ma forme, il fallait bien l'avouer et même si je le trouvais charmant, loin de moi l'idée de faire des cochonneries avec lui dans les chiottes d'un club. Il ne méritait pas ce genre de traitement. Aish mais à quoi je pense moi ?!
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 28
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire, mais il y a ce petit jeune, mon premier slow...
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Sam 24 Mar - 19:14
Oh god, that's him.




Voir Jae Sun me défendre, c'était quand même assez mignon. Le pauvre homme n'avait cela dit pas du faire exprès de me bousculer. Heureusement, l'agressivité de mon camarade n'était pas transmissible et il n'y avait donc pas eu de poings lancés. La fête était totalement ruiné entre Ju Lan et Jae Sun qui demandait des explications. En même temps après ce qu'il avait fait je pouvais bien répondre à ces questions. Je l'avais donc trainé jusqu'à une table. Lui expliquant qui était le mec qui avait eu une attitude indécente envers moi. Et non l'inverse contrairement à ce que mon interlocuteur avait pensé. Ca montrait bien qu'il ne me connaissait pas du tout pour avoir eu cette idée. Sérieusement, je détestais qu'on me touche ce n'était pas pour aller moi même coller quelqu'un ensuite. J'étais peut être bourré mais les habitudes restaient tout de même présente peu importe l'état dans lequel j'étais.

- T'excuse pas ~ tu pouvais pas savoir ~

Difficile de lui en vouloir après tout. Même si il avait l'air de se sentir vraiment coupable d'avoir imaginer des choses à mon sujet. C'était bien pour ça le retour de son bégaiement non ? Je crois bien que la première fois qu'on s'était vu, il avait eu aussi ce petit soucis. Sauf que à ce moment là il était plus défoncé que gêné. Et moins protecteur aussi. Il aurait pu faire de la concurrence au gosse de riche. Ce qui me faisait penser, que finalement, il m'avais peut être juste accompagné pour avoir mon cul plus tard. Cette pensée m'avais attristé, bien plus qu'elle ne l'aurait dû. Je pensais m'être fait un nouvel ami, en quelque sorte. A force de traîner avec Dae je commençais sans doute à devenir naïf.
Je ne cachais pas mon illumination, étant surement plus vulgaire que je ne pouvais l'être avec ma tête d'ange. Mais bon, voilà c'était dit et je n'étais pas venu ici pour ce genre de choses mais simplement pour danser. Si Jae Sun m'avais suivi en espérant une récompense par la suite, la sortie était par là. Ou de l'autre côté. Du coup, je mettais mis à pleurer comme un idiot. Alors que je versai des larmes rarement. L'alcool c'était vraiment de la merde. Le barman m'affirmais qu'il était venu là pour la même raison que moi tout en me tendant un paquet de mouchoir. Je reniflais, saisissants l'objet pour en prendre un et m'essuyer les joues avec. Je sursautais lorsque que je sentais sa main frotter mon bras. Surement dans le but de me réconforter mais ça me faisait penser plutôt à autre chose, et je ne pouvais pas m'empêcher d'afficher un air dégoûté une seconde. Je soupirai et fermais les yeux, ravalant mes dernières larmes.

- J'suis désolé, j'ai eu un p'tit coup de blues...

Chuchotais je en le regardant. Je finissais de me remettre de mes émotions, me tapotant légèrement les joues avec mes mains pour me réveiller. Aish, quelle soirée pourrie. Jae Sun était gentil et me proposait de retourner danser. J'hochais la tête après quelques secondes de réflexions.

- Mais tu restes près de moi hein ?

Demandais je avec une petite moue. Je n'avais pas envie que quelqu'un vienne envahir mon espace vitale. J'attrapais ma bière et buvait une longue gorgée pour avoir l'esprit en paix. Avec tout ce que j'avais ingurgité ce soir, j'aurai surement une gueule de bois d'enfer demain quand je me réveillerait. Tant pis. Une fois opérationnelle, j'attrapais Jae Sun par le poignet et l'emmenait avec moi sur la piste de danse. Je n'avais qu'une seule pensée en tête : m'amuser. Je n'oubliais cependant pas le barman dans l'équation. Tel un enfant je sautais autour de lui selon la musique, tournait sur moi même en riant. J'avais surement dû rentrer dans plus d'un danseur mais j'avais ignorer leurs insultes - ou tout simplement pas entendu. J'avais l'impression de revivre. J'étais tellement à fond que lorsque la musique était passé à quelque chose de plus calme, je m'étais soudainement arrêté, regardant autour de moi dans une totale incompréhension. Des duos s'étaient formé et j'étais resté immobile sur la piste. Je n'avais jamais dansé de slow de toute ma vie et je ne savais absolument pas quoi faire.
lumos maxima

_________________
Darkness eyes ✽
I feel the weight of the world
Weighing on my mind
I can't carry the earth
I'm not strong enough

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Jae Sun
Âge : 24
Occupation : Barman chez Interplay
Quartier : Busanjin
Situation : Il y a ce petit flic qui lui plaît bien
Don : Contrôle de la lumière
Niveau : 1
Multicompte : Kim Ho Joo - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t560-lee-jae-sun-p-r-e-t-t-y-boy
Mer 28 Mar - 14:22
Oh god, that's him.




Je ne comprenais vraiment pas ce qu'il m'arrivait. Je ne comprenais pas comment j'avais pu penser ça de Kyo Ji, pourquoi j'avais réagi comme ça ni pourquoi j'avais agressé ce pauvre type qui l'avait bousculé sans doute sans le faire exprès. J'étais tellement sur les nerfs en ce moment, ça devait être ça ouais. Mais je ne voulais pas gâcher sa soirée pour autant avec mes sauts d'humeur pénible à supporter. D'ailleurs il fallait que j'arrête de faire autant le malin, j'allais finir par m'en prendre une bonne dans la gueule si ça continuait comme ça et même si je n'étais pas du genre à me laisser taper dessus sans rien faire, je n'étais pas non plus un boxeur professionnel. Enfin bon, j'étais tellement gêné face à lui et à la vérité que mon bégaiement était revenu. Il m'assurait que je ne pouvais pas savoir, que je n'avais pas à m'excuser et même s'il avait raison sur ce point, je n'avais quand même pas à porter un quelconque jugement sur lui. Surtout pas moi. J'avais déjà fait bien pire. Ce n'était pas comme si j'étais un modèle de chasteté.

D'ailleurs, il avait bien compris que j'étais loin d'être un ange de ce côté là puisqu'il me demandait clairement si la raison de ma présence avec lui ce soir traduisait un quelconque projet sexuel à son égard. D'accord, la première fois j'avais été bien lourd parce qu'il m'avait fait un effet particulièrement intense dans sa petite tenue de policier mais ce soir j'étais clean et sobre, j'étais juste venu parce qu'il me l'avait demandé et que ça m'avait parut sympa comme projet plutôt que de rentrer chez moi pour me morfondre en fixant encore et encore mon téléphone dans l'attente d'un appel ou d'un SMS. D'ailleurs je lui assurais qu'il faisait fausse route et que je l'avais accompagné pour danser. J'espérais vraiment qu'il me croit et qu'il ne partirait pas en me laissant là tout seul avec le sentiment honteux d'avoir tout gâché. Gâché quoi d'ailleurs ? Je n'en savais trop rien. Et j'étais trop paniqué pour réfléchir puisqu'il se mettait à pleurer soudainement. La seule solution que j'avais trouvée pour réparer ça c'était de lui tendre mes mouchoirs et de lui proposer d'aller danser en tentant de le réconforter par un contact physique que je regrettais immédiatement vu la mine de dégoût qu'il avait affiché. J'avais vite rapatrié ma main, le rouge aux joues. Quel imbécile.

Ce n'est rien, ça arrive à t-tout le monde ! Aha... L'alcool...

Combien de fois j'avais fini minable chez moi en position fœtale dans mon lit ou même sur le sol en train de triper et de trembler comme un con poursuivi par mes démons. Bon, bien souvent je ne consommais pas que de l'alcool quand je finissais dans cet état, c'était certain. Mais je n'allais pas le juger d'avoir eu un petit coup de mou. Loin de là.

Enfin bref. Il acceptait qu'on retourne danser. La soirée n'était peut-être pas totalement perdue. Je lui promettais de rester près de lui et on s'aventurait de nouveau sur la piste. Je me laissais complétement aller au rythme de la musique. Ça faisait du bien de se défouler autant et de le voir s'amuser finalement. C'était drôle de le voir tourner autour de moi et je ne pouvais pas m'empêcher de rire en le suivant du regard. Sacré Kyo Ji, comment pouvait-il avoir encore autant d'énergie ? Quand les danseurs autour osaient se plaindre de ça d'ailleurs je leur lançais des regards noirs et me rapprochais du petit policier pour leur faire comprendre que ce soir il valait mieux que personne ne s'interpose dans son amusement.

Soudainement, un slow résonnait à la place de la musique entraînante qu'il y avait jusqu'à maintenant. Les danseurs se calmaient et l'ambiance changeait radicalement alors que des couples se formaient. Il n'y avait que Kyo Ji et moi au milieu de tout ça qui regardions autour de nous comme des idiots sans trop savoir quoi faire. Je passais nerveusement une main dans mes cheveux avant de tendre l'autre vers lui pour l'inviter à danser avec moi. Des slows, j'en avais déjà dansé deux ou trois sans doute. Je pouvais sûrement le guider s'il voulait bien qu'on soit si... Proches.

M'accorderais-tu cette danse, mon cher Kyo Ji ?
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 28
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire, mais il y a ce petit jeune, mon premier slow...
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Lun 2 Avr - 19:47
Oh god, that's him.




Depuis que j'étais petit j'adorais la musique. Je ne jouais d'aucun instrument, mais j'appréciais l'écouter. Ca avait été mon refuge pour échapper à mon don et à ma solitude. Quand mes camarades s'étaient moqués de moi à l'école et que je rentrais chez moi, je m'enfermais dans ma chambre et mettais la musique à fond jusqu'au retour de ma mère. Ils nous étaient déjà arrivés de danser ensemble tous les deux jusqu'à pas d'heure un samedi soir. Simplement pour se vider la tête. Après le départ de mon père, elle n'avais jamais cherché quelqu'un d'autre dans sa vie. Elle s'était uniquement consacré à moi et à son travail. Elle disait que j'étais l'homme de sa vie, et que donc ça lui suffisait. Bien évidemment, quand je suis partie pour Busan elle avait pleuré comme une madeleine mais en même temps elle était heureuse pour moi. Honnêtement, Séoul avait été un enfer pour moi depuis ma naissance. Entre les fantômes et les humaines idiots.
Venir dans cette nouvelle ville il y a quelques années c'était comme tourner la page. Mais nos démons venaient toujours nous rattraper, surtout quand il s'agissait des morts. Heureusement, la musique n'avait pas disparue. C'était à nouveau mon exutoire - avec l'alcool en bonus. Je n'avais plus vingt sept ans actuellement, mais j'étais un vrai gamin qui souriait et ne voulais juste, que pour une seule soirée avoir les épaules libres. J'étais flic, le poids de la société était sur mon dos. Les affaires en cours que j'avais en charges, les plaintes des défunts. Tout ça s'envolait l'espace d'un instant. Demain, tout ça revendra telle une pierre qu'on jette dans un lac mais c'était demain. Du moins si le DJ ne ruinait pas ça. Ce crétin venait de mettre une musique douce, me stoppant dans mon délire.

Un slow. Est ce qu'on pouvait le faire tout seul ? Ca sonnait triste non ? Pourtant je n'avais aucune envie de poser mes mains sur quelqu'un et encore moins qu'on les mettes sur moi. Je n'avais pas du tout penser que Jae Sun m'inviterait. J'étais donc surpris lorsqu'il m'avais tendu la main. Je me souvenais vaguement des soirées aux lycées où ma mère m'avais poussé à aller. Normalement c'était les garçons qui invitaient les filles. Mais combien de fois elles étaient venu me voir alors que j'étais assis sur ma chaise ? Combien de refus j'avais donné ? Surement trop. Mais étrangement, là, j'avais envie de dire oui. Ce qui était aussi embarrassant que la proposition de Jae Sun. Si mes joues n'avait pas été déjà aussi rouge à cause de la chaleur et des efforts que j'avais fait, surement qu'il aurait remarqué que j'étais gêné.

- Hum...d'accord

Je lui lançais un sourire timide tandis que je prenais sa main doucement. Le contact m'avais fait frisonner mais je me retenais pour ne pas me dérober. C'était juste une danse, Jae Sun n'était pas comme l'autre pervers. Je me rapprochais de lui, essayant de copier de façon hésitante le duo d'à côté enlacé. Mon coeur battait atrocement fort dans ma poitrine et je fermais les yeux pour me concentrer sur la musique. Bercé par le rythme, j'avais fini par poser ma tête sur l'épaule de mon partenaire danse.

- Ca fait pas de mal un peu de calme finalement...

Murmurais je plus pour moi-même que pour Jae Sun.
lumos maxima

_________________
Darkness eyes ✽
I feel the weight of the world
Weighing on my mind
I can't carry the earth
I'm not strong enough

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Jae Sun
Âge : 24
Occupation : Barman chez Interplay
Quartier : Busanjin
Situation : Il y a ce petit flic qui lui plaît bien
Don : Contrôle de la lumière
Niveau : 1
Multicompte : Kim Ho Joo - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t560-lee-jae-sun-p-r-e-t-t-y-boy
Sam 14 Avr - 16:57
Oh god, that's him.




Depuis le déut de cette soirée je n'avais fait que des bêtises. Vraiment. J'avais accumulé gaffe sur gaffe et j'avais peur de finir par agacer Kyo Ji. C'était aussi pour cette raison que j'avais fini par couper court à la conversation pour lui proposer de retourner sur la piste nous défouler un peu. Je n'avais même pas fini ma bière, d'ailleurs je n'étais pas certain d'avoir envie de la terminer. Je voulais juste que la soirée se finisse bien. Décevoir encore une personne de plus serait le coup de grâce surtout qu'il ne méritait pas ça. Je comptais bien faire en sorte qu'il s'amuse et se détende comme jamais, il le méritait bien !

Nous dansions donc tous deux de manière plutôt endiablée. Enfin, il dansait. Moi je me contentais de fusiller du regard tous ceux qui osaient se plaindre parce qu'il bougeait un peu trop. Sérieux ? S'ils ne voulaient pas se faire bousculer, ce n'était pas ici qu'ils devaient se rendre ces imbéciles. En tout cas je ne permettrais à aucun d'entre eux de faire Kyo Ji se sentir mal à l'aise avec une remarque désobligeante ou un truc du style et ils semblaient tous l'avoir compris finalement.

Cependant, quelque chose de plutôt inattendu avait fini par se produire. En effet, le DJ contre toute attente avait décidé de passer un slow. Un slow ? Sérieusement ? Dans un club comme celui-ci ? Je ne savais pas que c'était possible. Enfin bon, ce serait bien bête qu'on retourne s'asseoir tous les deux comme des cons et qu'on retourne danser après non ? Alors je tentais le tout pour le tout et lui tendais ma main pour l'inviter à danser avec moi. Je n'étais pas totalement inconnu à ce genre de danse. J'en avais déjà fait quelques-unes auparavant, parfois avec des hommes, parfois avec des femmes. Je savais donc aussi bien conduire que suivre. Avec lui, pas besoin d'être devin pour savoir que j'allais devoir conduire. Ça m'allait, ce n'était pas gênant. C'était même mieux comme ça.

Au début, je sentais bien qu'il était on ne peut plus crispé. Il n'avait pas l'habitude du contact hein ? C'était certain. Le pauvre. Et dire que je lui avais dit toutes ces choses carrément horribles la première fois. Honte sur moi d'avoir pu tenir de tels propos envers un homme aussi... Prude que lui. Je ne savais pas que ça pouvait encore exister de nos jours. En tout cas, j'étais content de voir qu'il finissait par se détendre et même par poser sa tête sur mon épaule. Ce changement de situation me faisait sourire. Je ne savais pas si sa remarque était pour moi ou pour lui-même mais je décidais de répondre que j'étais d'accord. J'avais plus soufflé ma réponse qu'autre chose, je n'étais même pas certain qu'il l'ait entendu finalement. Enfin, ce n'était pas si important.

Ses cheveux me chatouillaient un peu le nez. Il sentait étrangement bon ! Bon, je me doutais bien que ce n'était pas le genre de type à ne pas prendre de douche pendant une semaine mais là il sentait vraiment bon. Parfum ou shampooing je n'en savais trop rien mais c'était agréable. Pas trop fort, juste un peu sucré disons. Ça lui allait plutôt bien d'ailleurs.

Le slow se terminait. Déjà ? Ouais déjà. Pourquoi j'avais pensé ça ? Je n'en savais rien. C'était mieux non ? Il allait pouvoir se remettre à danser dans tous les sens maintenant. Mais avant que la musique couvre à nouveau ma voix je lui souriais et pinçais sa joue.

Merci d'avoir accepté cette danse Kyo Ji, c'était vraiment sympa !
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Oh god, that's him. [Ft. Min Kyo Ji]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: BUSANJIN :: Seomyeon Road-
Sauter vers: