AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 You're safe now buddy | lucas ♥

avatar
Yoo Myeong Hee
Âge : 25
Occupation : chirurgienne
Quartier : Buk
Situation : célibataire au coeur perturbé
Don : mémoire décuplée
Niveau : 4
Multicompte : gao hwa young, moon sakura, lee jung ran, min in hye & wang mei
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t81-yoo-myeong-joo-nothing-is-more-va
Lun 15 Jan - 20:42
You're safe now buddy
lucas & myeonghee

Comment avait-il pu se mettre dans un tel pétrin ? Les mains posées sur ma blouse, je vérifiais une dernière fois mon visage dans le miroir. Des cernes traçaient de grandes marques bleues sous mes yeux. Les heures de garde ne m'avaient pas réussi. Cependant je savais que mon ami était dans un état davantage plus horrible que le mien, alors je n'allais pas m'inquiéter pour quelques traces de fatigue. Ce n'était pas important. J'étais debout alors même qu'il était alité dans un lit d'hôpital. Je m'en voulais de ne pas l'avoir revu plus souvent. Je m'en voulais d'avoir pensé que m'éloigner de lui le garderait en sécurité. Je m'en voulais de ne pas lui avoir prêté mon épaule au départ de Rosalee. Je m'en voulais pour tout ! Lucas était l'une des rares personnes qui me tenait réellement à coeur. Il me connaissait parfaitement, ce qui semblait assez exceptionnel avec ma solitude ordinaire. C'est par un collègue que j'avais appris sa présence ici. Il le savait proche de moi, aussi il avait pensé important de m'informer de sa présence dans un hôpital autre que celui où je travail d'ordinaire. Mon poing frappa le mur à droite du miroir. Pourquoi fallait-il que cela lui arrive ? Pourquoi fallait-il que je me sente si inutile ? Une grimace tira mes lèvres et je frottais ma paume de mon autre main. Je me demandais même si tout cela n'était pas de ma faute. J'avais délié mes lèvres en parlant à Je Ha, peut-être était-ce ainsi que Saren se vengeait après l'avoir appris. Les raisons de sa présence ici m'étaient inconnues. Je n'avais pas envie de jouer les inspecteurs, mais j'avais besoin de savoir la vérité derrière tout ça. Je ne saurais m'en remettre si tout cela était de ma faute...

Passant un peu d'eau sur mon visage, je sortais rapidement des sanitaires pour trouver la chambre de mon ami. De ce que l'on m'avait dit, il était dans une section aux visites restreintes. J'espérais qu'il soit seul et que peu de personnes l'aient vu afin que je puisse profiter pleinement de sa personne. Mais je ne l'espérais qu'à moitié. Pour être honnête rien ne m'aurait fait plus plaisir que de le voir entouré d'amour. Il le méritait bien plus que quiconque, surtout en ce moment. Me traînant dans les couloirs de l'hôpital, il me fallu un long moment avant de trouver ce qui semblait être sa chambre. Par réflexe je tapotais ma blouse de Moonhwa, n'ayant même pas pris la peine de me changer. Mes cheveux étaient emmêlés par les longues heures de travail et je ne devais certainement pas sentir la rose. Pourtant c'était peu comparé à l'état de Lucas. Je m'avançais jusqu'à la petite pancarte près de la porte. Ryu Lucas. C'était bel et bien là qu'il se trouvait. Je prenais une profonde respiration avant de poser la main sur la poignet et d'ouvrir la porte, m'y engouffrant avec une détermination nouvelle. Je marchais à petit pas, prenant place sur un siège près de lui. Je pouvais citer le nom de chacune des machines auxquelles il était branché et, d'un coup d'oeil rapide, je m'assurait avec un oeil de médecin qu'il était correctement pris en charge. « Lucas... Qu'est-ce qu'il t'a pris ? » Je soupirais en frappant mon poing sur ma cuisse, sans même faire attention à ma force. Je n'allais pas le couver immédiatement de larmes et de joie, ce n'était pas dans mon caractère. J'accusais, puis je consolais. Aussi, comme à mon ordinaire, je ne pouvais m'empêcher de lui râler dessus. « Pourquoi tu t'es mis en danger ? Dis-moi que ce n'est pas de ta faute, que tu n'as pas fait une connerie volontairement. » Je voulais entendre qu'il allait mieux. Que sa peine pour sa belle n'avait en rien à voir avec ça. Même si je n'aurais jamais voulu que quiconque lui fasse le moindre mal. Mais j'avais au moins envie d'avoir cette certitude. Je n'étais certaine de rien le concernant, à cet instant précis. Ce qui au fond me rendait folle. Parfaitement folle !
Made by Neon Demon

_________________


“One dictum I had learned: You cannot save the world, but you might save the man in front of you, if you work fast enough.”
Revenir en haut Aller en bas
 
You're safe now buddy | lucas ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS
» LUCAS a menti au sujet de fevry.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: BUSANJIN-
Sauter vers: