AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 hold me tight | dae won ♥

avatar
Moon Sakura
Âge : 22
Occupation : étudiante au conservatoire (musique, violon)
Quartier : Nam
Situation : célibataire
Don : télépathie
Niveau : 4
Multicompte : yoo myeong hee, gao hwa young, lee jung ran, min in hye & wang mei
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t97-moon-sakura-sweetest-things-ever#
Jeu 4 Jan - 18:13
hold me tight
sakuwon

Le temps s'écoulait d'une lenteur monstrueuse. Je me souvenais de tous ces événements avec une limpidité impressionnante, pourtant j'avais l'impression que tous cela est arrivé voilà un million d'années. J'étais rentrée chez moi depuis trois petits jours. Si Gabriel ne m'avait pas trouvée dans cette ruelle peut-être que je ne serais jamais rentrée. D'une certaine manière ils me manquaient. Malgré tout le mal qu'ils m'avaient fait, ils avaient réussi à se faire une large place dans mon coeur. J'ignore les raisons qui me font les aimer. Je me souviens vaguement que mon esprit à changé au fur et à mesure des horribles séances. J'avais mal, au début. Doucement cette douleur s'est mélangée au plaisir et, à la fin, je ne savais plus vraiment si c'était plaisant ou déplaisant. Même cet épisode avec Monsieur le psychopathe m'avait d'abord paru ignoble avant de paraître agréable. Comment avaient-ils pu modifier autant de choses en moi ? Comment peut-on autant modifier un être humain ? Recroquevillée sur moi-même, je desserrais mes bras de mes jambes pour étendre mon corps sur le lit. Le regard dans le vide j'essayais de me souvenirs de qui j'étais avant ça et comment revivre après ça. Les médecins m'avaient laissée sortir à condition que je sois surveillée et que je puisse contacter un psychologue au besoin. Mais je n'en avais pas besoin. On m'avait dit qu'il fallait reprendre mes habitudes et mon ancienne vie au plus tôt. Mais je n'en avais pas la force. Au lieu de cela je restais terrée dans mon lit depuis 3 jours, ne pouvant rien avaler des dîner que ma mère me portait. Elle avait décidé de prendre du repos pour rester à mes côtés, tandis que mon père ne pouvait pas abandonner l'hôpital d'Haeundae. Ce que je ne pouvais que comprendre. Un long soupir traversa mes lèvres lorsque je daignais quitter mon lit pour faire un tour de chambre. Mon regard sa portait sur tout ce qui avait fait de moi la douce et joyeuse Sakura. Mes albums de girls band; mes shojos et yuri; mes milles peluches issues de l'univers de miyazaki; mon petit lapin gris aka Totoro; mon beau violon; un mur rempli de photos de mes amis. Je restais face à cette mosaïque de beaux moments, m'arrêtant sur les cinquantaines de visages. Mon doigt caressait celui de Yu Jin, d'Hisae et d'Aiden; les étoiles les plus flamboyantes de ma vie. Je me laissais glisser au sol. Ils avaient sans doute tenté de ma voir après ces longues semaines d'absence. Peut-être même qu'ils savaient ce qu'il m'était arrivé. N'ayant droit à aucun moyen de communication j'ignorais même s'ils m'avaient envoyé ne serait-ce qu'un message. J'ignorais tout, piégée dans mon cocon d'acier...

Il fallait que je les voient. Ne serait-ce que l'un d'entre eux. Si je voulais réellement revenir à ma vie d'avant et à celle que j'étais, il me fallait les revoir. J'ignorais qui était la Sakura d'aujourd'hui. J'allais surement le découvrir. Avec une nouvelle détermination j'ouvrais les portes de mon placard pour enfiler quelques vêtements. J'ignorais comment cacher les ecchymoses et différentes marques sur mes bras, celles du dos étaient bien plus simples. Tout comme je ne pouvais pas me permettre de porter un jean avec les différents points de suture sur mes jambes. Alors j'enfilais une robe à manche longue en espérant que ça puisse convenir. De la mezzanine, j'observais ma mère dans le salon. Jamais elle ne me laisserait sortir sans m'accompagner et j'avais un besoin fou de savoir qui j'étais devenue. Pour cela il me fallait me reconstruire, sans son aide. C'est à pas de souris que je descendait les marches jusque dans l'entrée, où j'enfilais des bottines et une longue veste. J'étais parée à affronter le monde réel, malgré la boule énorme qui se lestait au creux de mon estomac. Ma main serra fort la poignet avant d'ouvrir la porte, m'engouffrant dans le froid hivernal de janvier. A peine sortie j'avais envie de me réfugier dans ma chambre à toute allure. Mais ce n'était pas la bonne solution. Il fallait que j'aille véritablement de l'avant. Maintenant plus que jamais. Alors je me faufilais dans les ruelles de Busan jusqu'à l'appartement le plus proche: celui d'Aiden. Une fois face à son appartement je frappais plusieurs fois. Un sourire se formait déjà sur mes lèvres. La surprise fut immense lorsqu'un total inconnu apparut derrière la porte, m'expliquant rapidement que mon meilleur ami ne vivait plus ici. Sans dire mot je me mise à courir dans les escaliers, loupant les dernières marches et tombant à genoux dans le hall d'entrée. Comment reprendre mon ancienne vie si rien n'y était identique ? Les larmes au yeux, l'image de Dae Won apparut dans mon esprit. Je le connaissait peu, trop peu, mais je le savait extrêmement proche d'Aiden. Lui, plus que quiconque, saurait où le trouver. Je me précipitait jusque chez lui, là où j'avais de nombreuses fois rejoint mon meilleur ami par le passé. J'avais toujours attendu devant le bâtiment, mais trouver un nom sur une sonnette ne me semblait pas si compliqué. J'entrais dans le hall, ne sachant pas véritablement comment la suite allait se passer. Ce n'était plus l'heure de question mais de l'action. Je me savais perturbée, je savais que j'avais besoin de mettre de l'ordre dans mon esprit. Mes yeux se posaient sur chaque sonnette et, lorsque le nom de Dae Won apparu j'y collais mon doigt. J'espérais qu'il puisse être chez lui. La nuit était déjà tombée, très tôt comme chaque hiver, alors peut-être qu'il avait enfin pu rentrer. Un soupir de soulagement m'échappa lorsqu'il apparu derrière la porte et je ne pu retenir mes larmes bien plus longtemps. « Dae Won... Où est Aiden ? Je l'ai cherché chez lui mais... mais quelqu'un d'autre y vit. Où est-ce qu'il est parti ? » Ma main s'appuya à l'encadrement de porte. Je n'avais pas marché depuis des jours et mes jambes encore meurtries commençaient à me faire souffrir. J'aurais dû être plus préparée au violent retour de bâton. « Il ne m'aurait pas abandonnée... Jamais... Où est-il ? » Les larmes roulaient sur mes joues. Avec ma lèvre à peine guérie et mon arcade cousue je devais être pitoyable à voir. Mais à cet instant précis je m'en fichais bien. Tout ce qui m'importait était de savoir pourquoi Aiden n'était plus là.
Made by Neon Demon

_________________


“Life is full of beauty. Notice it. Notice the bumble bee, the small child, and the smiling faces. Smell the rain, and feel the wind. Live your life to the fullest potential, and fight for your dreams.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Dae Won
Âge : 22
Occupation : Batteur pour døubt, croupier au Seven Luck Casino
Quartier : Nam
Situation : Aussi libre qu'une relation libertine me permet d'être, malgré mes sentiments grandissants pour lui
Don : Perception des auras
Niveau : 0
Multicompte : Kang Yu Jin, Nobira Takuya, Ban Min Hwan, Yang Emily
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t616-lee-dae-won-letting-go
Lun 15 Jan - 0:31


january 2018, bada apartments, nam ♣ i'll always be there for you
hold me tight
dae won & sakura
« Salut Aiden c'est Dae, mec ça fait des dizaines de messages que je t'envoie. T'es où? Rappelle-moi s'il te plait. », ajoutai-je avant de terminer l'appel et de lancer mon téléphone portable sur mon lit en soupirant.

L'histoire entre Aiden et moi a été courte, mais amusante. Rapidement nous nous sommes rendu compte que notre relation était peut-être plus amicale qu'amoureuse. Enfin, c'était le cas pour la plupart de mes tentatives de relations de couple. Avec Ho Joo c'est différent, mais il est bien le seul. Ça me trouble encore aujourd'hui, mes sentiments pour lui. Mais bon, là n'est pas la question. Même si Aiden et moi nous sommes séparés il y a belle lurette, il est encore mon ami. Et je tiens encore là lui, énormément. Du coup, quand j'ai su qu'une petite expo de jeux vidéo s'amenait à Busan, rien de bien gros, j'ai voulu l'appeler et l'inviter. Il était probablement déjà au courant, et probablement qu'il avait déjà planifié d'y aller. À deux c'est plus cool, non?

Le hic, c'est que pour une raison ou une autre, j'avais complètement oublié qu'il n'était plus à Busan. Il s'est envolé à l'extérieur du pays, aux États-Unis si je ne me trompe pas, pour sa carrière eSportive ou un truc du genre. Alors j'ai l'impression qu'il m'ignore ou que quelque chose lui est arrivé. Je veux dire, c'est pas comme lui, de pas répondre. Alors ça m'inquiète beaucoup, c'est normal. En plus c'est relativement rare que je décide de laisser un message, d'habitude j'appelle, et si ça ne répond pas j'envoie un message texte. Ou parfois j'appelle pas du tout. Ça dépend de mon humeur, de la quantité d'alcool que j'ai ingéré, ou même si je suis avec quelqu'un au moment même.

Je me couche sur mon lit, à côté de mon téléphone inerte, en soupirant une énième fois. Est-ce qu'il fallait que j'appelle la police? Soudainement, la sonnerie de mon téléphone retentit. Cha Aiden. Mon coeur ne fait qu'un bond, et c'est sans hésiter que je décroche. « Aiden?? » Fausse alerte. C'est le nouveau propriétaire du numéro de téléphone qui me demande de le lâcher, qu'il s'appelle pas Aiden mais bien Park Min Jun ou un truc du genre. Je m'excuse à l'homme et je raccroche, déçu. Brutal retour à la réalité. Aiden n'est plus là. Comment je peux être boulet, parfois! Je suis en contact avec lui sur Skype, toussa; mais j'avais complètement oublié d'enlever son téléphone de mes contacts. La personne qui avait disparu, c'est pas lui, c'est Sakura. Je me souviens, pas beaucoup de temps avant qu'il s'envole vers l'Amérique du Nord, il est venu me voir. Il n'avait pas pu annoncer son départ à sa meilleure amie et ça le tuait. Je lui ai promis que j'allais essayer d'entrer en contact avec elle, promesse que j'ai tenue; mais jamais je n'ai réussi. Et contrairement à monsieur Park Min Jun, personne n'a retourné mes appels.

J'entends des coups à la porte, et je me lève, perplexe. C'est assez rare qu'on cogne à une heure pareille, j'avoue. Y'a pas de colporteurs aussi tard, et à part Ho Joo je connais personne qui viendrait me rendre visite dans un moment similaire. Et puis, Ho Joo il entre sans cogner. Alors, intrigué, je pars répondre. « Sakura!! » C'est un peu flippant, quand même. Direct quand je pense à Sakura et ma promesse à Aiden, la voilà qui se ramène chez moi? Mon enthousiasme et ma nervosité s'estompent rapidement pour faire place à de l'inquiétude. Déjà, elle cherche Aiden. Faudra que je trouve un moyen de lui annoncer la mauvaise nouvelle. Et ensuite, elle a l'air salement amochée. « Allez, entre, reste pas à l'extérieur. Je vais t'aider », ajoutai-je rapidement avant de la prendre par la taille et de passer un de ses bras autour de mes épaules. Je le vois bien, elle a du mal à marcher. Faut que je l'aide. Par seulement par principe, pas seulement parce que toute une ordre de gens seront en colère contre moi si je fais rien.

Je la guide donc vers le canapé le plus près et je me mets à genou devant elle. Pas question de m'asseoir plus loin. Et puis je voulais la regarder de face, pas de côté. « Ç-ça fait des semaines qu'on te cherche Sakura, on s'est tellement inquiété..! » J'ai pris une grande respiration puis j'ai agrippé une de ses mains libre, doucement. « Aiden est aux États-Unis, pour sa carrière. Il voulait t'en parler mais t'avais disparu... » Eh. Je baisse les yeux, juste l'espace d'un moment. Je me sens trembler, c'est pas cool. La dernière fois que c'est arrivé, c'est la journée où j'ai découvert mon don... et justement, je relève les yeux, et le voilà qui fait des siennes. Il est récent, j'ai aucune idée comment le contrôler, les couleurs apparaissent quand elles veulent. Et celle de Sakura me rappelle étrangement celle de Yu Jin cette soirée-là. La première fois. Et celle de l'homme qui jouait au poker à ma table.

J'avais fait 1 + 1 à ce moment là. J'espérais que ça ne soit qu'une coïncidence. Il faut que ça ne soit qu'une coïncidence. Merde..! Du calme, Dae Won. Tu réfléchis trop. « J-je suis capable de le contacter okay, alors t'inquiète pas pour lui d'accord? On le contactera tout à l'heure. Okay? » Je serre sa main davantage, devenant de plus en plus inquiet. « Qu'est-ce qui t'es arrivé? Est-ce que t'as mal? Faim? Soif? T'es en danger? T-t'es comme chez toi ici okay? » Mon cerveau bougeait à tout allure. La bombarder de questions n'était sans doute pas la meilleure chose à faire, mais tout garder en moi non plus. Merde! Qu'est-ce que je fais?
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
be free, don't worry
carpe diem. ▬ dance with me, 'til you get dizzy, 'til you become a mess, nobody cares. think about how nice it’ll be when you climb into bed, baby
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Moon Sakura
Âge : 22
Occupation : étudiante au conservatoire (musique, violon)
Quartier : Nam
Situation : célibataire
Don : télépathie
Niveau : 4
Multicompte : yoo myeong hee, gao hwa young, lee jung ran, min in hye & wang mei
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t97-moon-sakura-sweetest-things-ever#
Lun 15 Jan - 19:06
hold me tight
sakuwon

La solitude et l’abandon m’avaient attrapée toute entière. Les quelques bières que j’avais bu sur le chemin laissaient doucement l’alcool glisser dans mon sang. Toutes mes émotions étaient à vif. Comment avait-il pu s’en aller avant mon retour ? Fort heureusement Dae Won m’aida à entrer dans l’appartement. Sa main sur ma taille et mon bras sur ses épaules, ce contact chaleureux m’apporta un peu de réconfort. Cela ne dura qu’un court moment. Bien rapidement je me retrouvais assise sur son canapé, lui à genoux face à moi. Il me fallait user des forces qu’il me restait pour ne pas me laisser sombrer. Ce qui me semblait être une tâche extrêmement difficile ! Un vague sourire tira mes traits lorsqu’il me fit part de son inquiétude, juste avant de prendre mes mains entre les siennes pour déclencher une nouvelle vague de chaleur dans tout mon corps. Mais cela ne dura qu’un instant. Les mots qui suivirent laissèrent de nouvelles larmes imbiber mes joues déjà humides. Aiden n’était plus là. Aiden était parti. Aiden ne m’avait pas attendue. Le monde avait continué à tourner en mon absence et le choc de son départ était des plus intense. J’en avais un creux dans la poitrine, cette dernière qui s’accélérait sous le coup de ma respiration saccadée. Mon meilleur ami, ma moitié. « Pourquoi ? Pourquoi il est parti ? » Ma voix se perdait dans ma gorge et je n’étais plus capable d’aligner d’autres mots. Dae Won avait beau parler de le recontacter plus tard dans la soirée, mon hochement de tête n’était pas déterminé. Un simple oui, les yeux perdus dans le vide. Tout le monde semblait disparaître autour de moi. Hisae. Aiden. Je me demandais qui serait la prochaine personne à disparaître de ma vie. Je me sentais soudainement complètement seule et vide, sans rien à quoi me raccrocher. Aussi, par le peu d’humanité que ces psychopathes avaient laissé en moi, je me raccrochais à Dae Won juste face à moi. Mes mains serrèrent davantage les siennes, en réponse à ce même geste de sa part. « Je… J’ai soif. Mais pas de l’eau. Quelque chose de fort. Je t’en prie… » Ma voix s’était transformée en plainte et j’en avais les mains qui tremblaient au creux des siennes. Il ne me restait plus rien de celle que j’étais avant. Je ne savais plus qui j’étais, ce que je voulais ni ce que j’aimais. Comme de l’argile que l’on aurait modulée tant et tant de fois qu’il n’aurait plus rien à voir avec son état d’origine. J’étais cela, une pièce d’argile bien trop modulée. Mes lèvres se pincèrent un court instant, cherchant les mots qui pourraient bien suivre. Mais il n’existait pas, je crois, de manière bien douce pour dire ce que l’on m’avait fait subir. « J’ai… J’ai été enlevée. Deux personnes m’ont enlevée, enfermée et torturée pendant des semaines et… je ne suis sortie que depuis hier. Ou deux jours. J-Je ne sais plus… » La notion du temps était perdue. Lorsque l’on reste pendant des semaines enfermée dans une pièce pendant si longtemps on oublie le temps qui s’écoule lentement. J’avais conscience d’avoir disparue depuis des semaines, sans pour autant pouvoir les calculer avec exactitude. Le monde avait tourné et j’étais comme une étrangère. Dae Won n’était pas totalement étranger, aussi je pouvais espérer me rattacher à cela. Ne serait-ce qu’à cet instant précis.

Mes lèvres s’étaient déliées pour la première fois. Personne n’avait réellement entendu ce qu’il m’était arrivé et comment je le ressentais. Absolument personne. Ils avaient tous entendu ma voix, mais pas mon histoire. Ils s’étaient arrêtés à la façade de cette carapace, telle une forteresse imprenable. J’ignorais si c’était parce qu’il était proche d’Aiden, parce que nos mains se joignaient ou parce que j’avais besoin de parler à quelqu’un. Mais ce fut Dae Won. Il était là, face à moi, emplit tout à la fois d’inquiétudes et de douceurs à mon propos. Après ces longues semaines j’avais désespérément besoin de ces tendres attentions. « Je suis perdue Dae Won. Je… Je ne sais même plus qui je suis. » Je passais une main dans mes cheveux, prête à m’effondrer une nouvelle fois. J’étais totalement brisée. Jamais encore je n’avais ressenti un tel vide au creux de ma personne. Jamais encore je ne m’étais sentie si seule. Me glissant un peu plus vers l’avant, je récupérais Dae Won entre mes bras. Je n’avais plus si soif, soudainement. Les bières avaient déjà étanché une partie de cette soif et je devais sentir l’alcool à plein nez. Cependant, je voulais continuer à noyer ma peine et ma tristesse dans l’alcool. Je savais que c’était une très mauvaise idée, ainsi qu’une très mauvaise solution. Mais j’en avais besoin. L’alcool m’engourdissait mentalement. J’avais beau être triste et perdue, j’oubliais parfois toutes ces émotions. « Ils sont tous partis… Je me sens si seule… Je me sens si vide… » Mon étreinte devenait forte, même trop forte. Je n'étais pas certaine de pouvoir le briser en deux mais c'était presque le cas. Mes doigts agrippaient le tissus de son haut. J'avais désespérément envie que sa chaleur emplisse ce vide froid dans mon corps et mon âme. Lentement, je desserrais mon étreinte pour poser un baiser sur sa joue. Mon front trouva un instant le sien, essayant de me repaître de sa chaleur. J'entendais bien ses inquiétudes et j'essayais de les taire pendant un moment. Alors je me relevais du canapé, non sans perdre l'équilibre et m'accrocher à l'accoudoir. « Merci. J-Je ne vais pas t'embêter plus... Oublie... C'est pas important... » De nouvelles larmes roulèrent sur mon visage. J'étais incroyablement fatiguée de toute cette situation. Fatiguée d'être moi et seul. Vide. Pas assez importante pour que l'on reste dans ma vie. Je voulais fuir et cesser d'être une gêne pour ce monde. Pour Yu Jin. Pour Gabriel. Pour Dae Won. En avançant ma jambe s'emmêla à celle du jeune homme et je glissais sur le sol, laissant une petite plaie s'ouvrir à nouveau près de mon arcade. J'avais l'air aussi pitoyable que je me sentais pitoyable en cet instant précis. « Ne regarde pas mon état... Je suis pitoyable... » Mes larmes ne cessaient et j'avais l'impression d'être le robinet des océans du monde, déversant toute l'eau existante sur mon visage. Je tendais les bras vers Dae Won, mes mains à plat pour cacher son regard sans pour autant lier nos peau. Je baissais mon visage face au sol. On m'avait détruite et je ne savais pas comment me reconstruire.
Made by Neon Demon

_________________


“Life is full of beauty. Notice it. Notice the bumble bee, the small child, and the smiling faces. Smell the rain, and feel the wind. Live your life to the fullest potential, and fight for your dreams.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Dae Won
Âge : 22
Occupation : Batteur pour døubt, croupier au Seven Luck Casino
Quartier : Nam
Situation : Aussi libre qu'une relation libertine me permet d'être, malgré mes sentiments grandissants pour lui
Don : Perception des auras
Niveau : 0
Multicompte : Kang Yu Jin, Nobira Takuya, Ban Min Hwan, Yang Emily
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t616-lee-dae-won-letting-go
Dim 21 Jan - 10:24


january 2018, bada apartments, nam ♣ i'll always be there for you
hold me tight
dae won & sakura
Sakura. Sakura est là, devant moi, alors que jamais je ne croyais que ça allait être possible. Aiden avait tellement retardé son départ le plus qu'il pouvait, repoussant les dates à chaque fois qu'il en était capable pour s'assurer qu'il puisse lui parler en pleine face et lui dire qu'il devait partir. Mais jamais elle ne venait. Et malgré tous ses efforts, jamais elle ne répondit à ses messages. Alors avec le coeur un peu brisé, il est parti quand il a arrêté de pouvoir repousser son départ. J'imagine que ça l'a aidé à partir lorsque je lui ai dit que j'allais continuer à essayer. Et c'est vrai, j'ai essayé à tous les jours. À chaque jour j'essayais de l'appeler, et puis je lui écrivais un message texte. À chaque fois que je marchais, je regardais autour de moi, je prenais parfois même des chemins différents en sachant clairement que Sakura traînait parfois dans ses endroits juste pour voir si j'allais la croiser. Ça n'a jamais été super concluant, jusqu'à aujourd'hui. C'est à ma porte qu'elle s'est présentée, misérable comme jamais. L'aider à entrer allait de soi. Elle semblait complètement au bout du rouleau, tellement que je me demandais presque comment elle avait fait pour se rendre jusqu'à chez moi. Malheureusement, la voir ici ne m'a pas soulagé. Au contraire, j'ai commencé à m'inquiéter davantage. Avec raison, j'imagine.

Je l'ai presque forcé à s'asseoir sur le canapé, du moins j'avais l'impression de le faire. Mais elle s'est laissé tombé presque avec joie dans le creux du meuble. Inquiétant? Soulageant? Mon coeur est en conflit, et je ne sais pas quoi dire ni quoi faire pour l'aider à se sentir mieux. Elle est en détresse, je le vois bien. Et ça serait impensable que je la laisse repartir dans cet état. Je m'en voudrais à jamais, comme je m'en serais voulu si Ho Joo n'avait pas croisé Yu Jin cette journée-là. Je l'avais laissé partir, il lui a sauvé la vie. Je n'allais pas commettre la même erreur, surtout pas avec quelqu'un d'aussi importante que Sakura. Surtout pas. « C'est le eSport, Sakura. Sa carrière... il a essayé de retarder, il est parti à la toute dernière minute. Promis on le contactera quand tu veux, peu importe l'heure, je te le promets... » Elle a hoché de la tête positivement, mais son regard semble si... vide. Qu'est-ce qui se passe? Est-ce qu'elle va me mourir dans les bras? Mon coeur se met à battre la chamade, et je sers les mains de Sakura en même temps qu'elle serre les miennes.

Elle a soif. Mon instinct me dit d'aller lui chercher de l'eau, mais elle veut quelque chose de fort. Mon instinct me dit que ce n'est pas une bonne idée, mais en même temps il a peur de sa réaction si je refuse. Je suis dans un dilemme, quelque chose d'horrible et intense à la fois. Tant pis, j'irai chercher les deux. Si elle veut boire, je vais au moins m'assurer qu'elle s'hydrate en même temps. Et puis, elle restera ici. Toute la nuit, s'il le faut. Toute la semaine. Autant de temps qu'elle en aura envie. « ... Okay. Ne bouge pas, je reviens. » Je lâche ses mains à contrecoeur, et je me précipite dans ma cuisine presque en courant. Je n'avais aucune envie de la laisser dans mon salon toute seule bien longtemps. J'avais peur de la laisser seule trop longtemps. J'ai attrapé trois ou quatre bières d'une seule main et la même quantité de bouteilles d'eau de l'autre, juste au cas où. Un plan de secours si besoin. Et j'ai soupiré de soulagement quand j'ai réalisé qu'elle était toujours sur mon canapé, qu'elle n'avait pas changé de position. Comme si elle me faisait confiance.

J'ouvre deux bières, une pour moi et une pour elle, et je lui tends malgré mon indécision. « Voilà... mais fait attention hein. J'ai de l'eau aussi, si jamais tu changes d'avis. » J'ignorais si c'était parce que je me voulais rassurant ou si la bière faisait déjà effet, mais elle s'est confiée, sans passer par mille chemin. Droit au but. Et bien franchement, je ne savais pas trop quoi penser. Ça eut comme l'effet d'un énorme camion qui te roule dessus. Kidnappée, séquestrée, torturée, agressée. Mon don avait décidé de s'afficher pour une rare fois, et bien que j'espérais que ce ne soit qu'une coïncidence,j'ai malgré moi fait un parallèle entre celle de l'homme du casino, celle de Yu Jin et celle de Sakura. Il fallait que ça ne soit qu'une coïncidence. Ça allait me rendre complètement fou sinon.

Bouche bée. C'est probablement la meilleure expression pour décrire ce que je ressentais en ce moment, sans compter mon coeur qui s'emballait et mon estomac qui se nouait. « T..Tu es en sécurité ici... », c'est tout ce que je suis arrivé à dire. J'aurais aimé savoir si d'Autres personnes savent qu'elle est ici, si elle a besoin d'une place où rester, si elle veut aller à l'hôpital. Mais probablement que la bombarder de questions ne serait pas la meilleure chose à faire de toute façon. Et puis, lui dire qu'elle était en sécurité ici impliquait qu'elle pouvait rester chez moi aussi longtemps qu'elle le voudrait. Même si c'était sans doute la pire idée, je la laissais boire autant qu'elle le voulait. Mais semble-t-il qu'elle n'avait plus soif.

Cette fois-ci, peut-être que la pire idée était de la laisser faire ce qu'elle voulait. Je la laissais passer sa main dans mes cheveux, et je la laissais se blottir contre moi, murmurer qu'elle se sentait vide et agripper le tissu de mon t-shirt. Sans réagir, je la laisse même m'embrasser la joue. Je n'ai nullement envie de la brusquer, j'ai peur qu'elle se brise si je lui dis non, j'ai peur de la perdre une nouvelle fois. Mais je m'inquiète, c'est normal; et elle se recule soudainement, me lance qu'elle ne m'embêtera plus. Elle veut partir. La forcer à rester chez moi serait peut-être l'équivalent d'un kidnapping, mais elle n'est clairement pas en état de partir. Avant que je puisse réagir, elle trébuche, elle se fait mal. Je tremble de plus belle, mes inquiétudes se multiplient. Non, je ne peux pas la laisser partir. Je dois l'aider, je dois faire quelque chose, c'est important. Vital.

« Sakura... » J'ai agrippé ses mains à nouveau, elle qui essayait tant de fuir mon regard. Je voulais voir où elle s'était blessé et surtout, je voulais l'aider le plus possible. « Tu n'es pas pitoyable. Et surtout, tu m'embêtes pas, d'accord? » Je caresse ses cheveux tendrement alors que mon coeur se brise en voyant toutes ses larmes couler contre ses joues. « Ne bouge pas... d'accord? Boit quelque chose, de la bière ou de l'eau si t'en a envie, mais ne bouge pas. Je reviens. »

Aussitôt dit, aussitôt fait. J'étais dans ma salle de bain à la recherche de ma trousse de premier soin, et dès qu'elle fut dans mes mains, je suis revenu m'asseoir à terre à ses côtés, accompagné également d'une boîte de mouchoirs. « Ça va peut-être piquer un peu... », dis-je alors que je désinfectais soigneusement sa plaie. Elle n'était pas très grande, ni très profonde; j'avais espoir que le saignement s'arrêterait rapidement. Je l'ai recouvert d'un petit pansement, puis je lui ai souris, tout aussi tendrement qu'avant. « Voilà, ni vu ni connu. » Je l'ai finalement aidé à sécher ses larmes, puis je l'ai serré dans mes bras, tout doucement. J'espérais qu'elle me fasse suffisamment confiance pour décider d'elle-même de rester. Je ne voulais pas la forcer. Après tout, il fallait qu'elle se sente en sécurité ici. Avec moi.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
be free, don't worry
carpe diem. ▬ dance with me, 'til you get dizzy, 'til you become a mess, nobody cares. think about how nice it’ll be when you climb into bed, baby
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Moon Sakura
Âge : 22
Occupation : étudiante au conservatoire (musique, violon)
Quartier : Nam
Situation : célibataire
Don : télépathie
Niveau : 4
Multicompte : yoo myeong hee, gao hwa young, lee jung ran, min in hye & wang mei
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t97-moon-sakura-sweetest-things-ever#
Mer 24 Jan - 21:33
hold me tight
sakuwon

Toutes les raisons du monde ayant forcé le départ de mon meilleur ami ne suffiraient pas à dissiper le vide immense que je ressentais soudainement au fond de moi. Tant de personnes disparaissaient, laissant mon cœur davantage meurtri jour après jour. Pas une seule fois je n'avais pensé pouvoir souffrir autant. La solution qui me semblait la plus simple était de noyer ma peine dans l'alcool. Je ne me sentais pas capable d'affronter toutes ces blessures seules. Je ne me sentais pas de taille à les affronter. C'était bien trop douloureux. Comment était-il permis de ressentir une telle peine ? Comment l'Homme avait-il été créé pour ressentir de telles choses ? S'il existe un Dieu il devait être d'une humeur massacrante le jour où il a eut l'idée de nous mettre toutes ces émotions douloureuses dans nos cœur. Je liais mes mains à celle de Dae Won. Il ne méritait pas de me voir ainsi. Personne ne le méritait. Aussi, lorsque nos mains se délièrent un moment pour qu'il amène de l'alcool, je n'étais pas même certaine de toujours vouloir y toucher. Pas devant lui. Ma tête s'articulait une nouvelle fois de haut en bas lorsqu'il m'affirma avoir également de l'eau. Cette boisson était bien la dernière que je voulais ingérer. L'eau était trop clair, trop limpide. Or j'avais absolument besoin de flouter toutes les émotions qui se battaient dans mon cœur. Alors la vérité dévala mes lèvres. Une avalanche qui arrive sans prévenir en emportant tout sur son passage. Absolument tout. Je le voyais dans son regard, même si je pouvais entendre au loin son esprit. Au lieu de cela j'essayais de mon concentrer sur le bruit des voitures dans la rue. Son inquiétude me faisait mal tant elle était sincère et emplie de bonnes attentions. Dae Won semblait trop doux pour partager ces horreurs avec moi. Même s'il m'affirmait être en sécurité ici, chez lui. Il n'avait pas à se porter garant de ça. Peut-être que j'étais dans le lieu le moins dangereux sur cette terre, mais je ne pouvais pas lui imposer de me garder en sécurité. Personne n'avait à le supporter. Alors je me laissais aller contre lui, confiant cette profonde solitude et cet énorme vide dans mon être tout entier. Un geste de tendresse pour le remercier, mais aussi pour fuir par la suite. Et quel échec ! Je trébuchais pour me retrouver au sol, une plaie une nouvelle fois ouverte et pathétiquement faible. Mes mains tentaient de cacher ses yeux alors que les miens brillaient des larmes que je retenais ; en vain. Comment avais-je pu tomber aussi bas ? Mon nom résonna dans la pièce, glissant de ses lèvres. Pourtant je fuyais son regard, même lorsqu'il attrapa mes mains pour qu'elles cessent de cacher sa vue. Les larmes dévalaient mes joues, comme les chutes les plus froides du monde. « Mais si... » Bien sûr que j'étais persuadée d'embêter le monde entier. Chaque personne que j'approchais risquait de finir blessée, ne serait-ce qu'émotionnellement. Puis Dae Won parla de boisson, avant de partir un très court instant pour réapparaître avec une trousse de soin entre les mains. Je profitais de cette courte absence pour récupérer la bière précédemment ouverte et en boire une bonne moitié. L'alcool semblait dissiper la douleur. J'avais conscience que tout ça n'étais qu'une illusion qui rendrait le tout plus douloureux une fois pleinement consciente. Mais j'avais besoin de faire taire ce cœur qui se tordait dans tous les sens. J'en avais terriblement besoin... Ce goût amer vint se coller sur mes papilles et je savais que bientôt le poids du monde allait paraître moins lourd. Je comprenais bien mieux tous ceux qui buvaient et contre qui je m'étais tant de fois opposée. Je les comprenais mieux que jamais.

Le musicien s'appliquait pendant que je buvais plus doucement la bière bloquée entre mes doigts. Je ne la reposait qu'après qu'il ait collé un pansement sur la plaie, après avoir tout désinfecté. Il sécha mes larmes, qui avaient bien trop inondé mon visage. Ce dernier était certainement complètement bouffie. Peut-être même rougie. Puis il me serra dans ses bras avec une douceur que je n'avais pas connu depuis bien trop longtemps. Gabriel s'était aussi montré doux lorsqu'il m'avait retrouvée, mais c'était bien différent. Je le ressentais différemment ! Ma tête trouva son épaule, mes bras s'enroulèrent autour de son buste. Une chaleur se dégageait de lui et une bonté qui me faisait plus de bien que je ne l'aurais imaginé. Je ne pouvais pas prétendre ne plus être vide dans mon cœur, mais je pouvais affirmer qu'il remplissait ne serait-ce qu'un peu cette espace creux et solitaire. Mon cœur se blottissait un peu plus contre le sien pour profiter de toute cette tendresse offerte. Mon cœur battait davantage. J'avais besoin de ça, je crois. De cette attention que personne n'avait su réellement me porter depuis de trop longues semaines. Une attention simple, sans un millier de questions ou d'intérêts cachés. Je me reculais doucement pour poser mon regard sur Dae Won. Ses yeux trahissaient la peine qu'il avait de me voir ainsi. Mes dents vinrent attraper un court instant ma lèvre inférieure. « Merci Dae Won. Merci, merci d'être là. » Je détournais le regard, une nouvelle larme roulant sur ma joue. « Merci de toujours exister... » Alors que tant d'autres avaient quitté ma vie. Hisae. Aiden. Connaissant les antécédents de Yu Jin je ne pouvais pas la faire replonger avec moi... Je n'avais personne d'autre. Yu Jin n'avait pas à supporter la nouvelle femme que j'étais. C'était la dernière personne sur terre que je voulais blesser ! Voir la peine du jeune homme a mon égard n'avait fait que confirmer mes pensées. A cet instant précis je n'avais personne d'autre que lui sur qui me reposer. « Je suis désolée pour tout ça... » J'essuyais cette larme avec la paume de ma main avant de tourner une nouvelle fois mon faciès vers le sien. Plus que jamais j'avais besoin de savoir qui j'étais. J'avais besoin de me remémorer ce qu'était la douceur, la tendresse, l'attention. J'en avais désespérément besoin au risque de sombrer à tout jamais dans des abîmes bien plus sombres que la plus opaque des noirceurs. Sans réfléchir davantage je me laisser glisser vers Dae Won pour poser maladroitement mes lèvres sur les siennes. Une de mes mains trouva son épaule tandis que l'autre brassait maladroitement de l'air. Le seul garçon qui m'avait embrassé était ce psychopathe, que j'avais étrangement finis par apprécier. Repenser à ce que ce fou m'avait fait me dégoûtait... Pourtant, tout restait embrouillé. J'avais besoin de savoir si ce n'était qu'une sensation, si c'était réel ou simplement un rêve. Mes lèvres restaient accrochées à celle du musicien alors que mes larmes se remirent à couler. Ce baiser avait un goût affreusement salé. Je me reculais en laissant mes bras dans le vide, sans réellement savoir de quelle manière agir. « Tu... Je... J'ai pas réfléchis. » chuchotais-je. Ce furent les seuls mots capable de traverser mes lèvres. Mon geste m'étonnait moi-même. Alors je détournais une nouvelle fois le regard, sans vouloir affronter celui du jeune homme. Je me sentais encore trop faible et trop brisée.
Made by Neon Demon

_________________


“Life is full of beauty. Notice it. Notice the bumble bee, the small child, and the smiling faces. Smell the rain, and feel the wind. Live your life to the fullest potential, and fight for your dreams.”
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
hold me tight | dae won ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hold you tight, make you mine. - Zoé&Julian
» Don't ask : I just need you to hold me tight [Livre 1 - Terminé]
» Hold me tight (Flylla)
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Amore Vita - Conad ----- Objectivement Hold'up tente de manager cette équipe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: NAM :: Appartements Bada-
Sauter vers: