AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Don't cry, I'll shoot him down. -Flash-back- [Ft. Yu Jin ❤]

avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Jeu 14 Déc - 16:01
Don't cry, I'll shoot him down.




Deux éclats de voix plus hauts que les autres et j'étais parti en claquant la porte. Je venais de m'engueuler avec Dae Won pour la seconde fois cette semaine. J'avais descendu les marches quatre à quatre et j'étais simplement parti. Pour qui se prenait-il enfin ? Je ne saurais même pas dire pourquoi nous nous étions engueulés pour être tout à fait honnête. C'était juste comme ça. Il faisait le malin et je n'aimais pas ça, je n'aimais pas ce sale gosse. Je n'aimais pas cette façon qu'il avait d'être si indifférent. Je n'aimais pas sa voix, je n'aimais pas son regard, je n'aimais pas ses cheveux, je n'aimais pas la moue qu'il faisait quand on se disputait. Je mettais mes écouteurs sur mes oreilles et marchais sans but précis dans la rue. Je voulais juste marcher. Juste me laisser aller. Juste crier et extérioriser tout ça.

Il m'arrivait tellement de merde en ce moment ! Entre mon patron qui avait visiblement décidé de recommencer à me briser les noisettes, les sales notes que je me tapais par manque de temps, le froid qui s'installait petit à petit dans l'air de Busan, mon don qui faisait des siennes à cause de la fatigue accumulée et mon petit ami, si je pouvais l'appeler ainsi. Petit ami à qui j'étais déjà en train d'écrire un sms d'excuse que je finissais par effacer. Non mais franchement ! Pourquoi j'agissais comme ça ? Pourquoi je me sentais si mal ? Pourquoi il fallait toujours qu'il prenne le dessus sur toute ma vie ? Pourquoi il fallait que je sois parti ? J'étais trop fier sans doute. Ou peut-être que c'était de sa faute, peut-être que c'était lui qui avait commencé. J'avais envie de lancer mon portable le plus loin de moi possible pour qu'il s'écrase contre un mur. Dommage que cette merde coûte si cher.

Bzz. Bzz. Une vibration dans ma poche. Ma poche dans laquelle j'avais rangé mon téléphone de peur de faire une bêtise. Instantanément je pensais à Dae. Je sortais donc mon téléphone avec un air fier collé à la gueule. Ce petit con avait enfin mis sa fierté de côté ! Il avait enfin...

Votre opérateur vous informe [...]

L'envie de balancer mon téléphone me reprenait. Je le rangeais de nouveau. J'avais envie d'hurler. J'y avais cru comme un idiot. J'y avais vraiment cru ! Ce n'était pas juste. Pourquoi les choses évoluaient comme ça ? Je n'aimais pas du tout le sentiment qui naissait en moi quand je savais que j'allais le voir, je n'aimais pas le sentiment que j'avais en moi quand il chuchotait à mon oreille.

Un banc entrait dans mon champ de vision. Ce n'était qu'en le remarquant que je me rendais compte d'à quel point mes jambes étaient lourdes. Il était temps de faire une pause. J'allais m'asseoir et en profitais pour souffler un peu. La tête en arrière, les yeux vers le ciel je me posais des tonnes de question. Des questions sur lui, des questions sur moi. Toujours pas de message. Je voulais savoir ce qu'il faisait. C'était gênant de vivre ce genre de chose.

Merde Ho Joo. Reprends-toi.

Je me levais, le torse gonflé d'une détermination nouvelle. J'allais retourner sur mes pas et lui dire que rien n'allait plus. J'allais m'expliquer avec lui, lui demander d'agir autrement. Lui faire l'amour sur le tapis. Peut-être. Enfin, tout ça c'était sans compter sur un contre-temps de taille. Cette petite silhouette au loin je la connaissais bien. C'était Yu Jin. Je retrouvais instantanément mon sourire et laissais cette histoire de côté. Elle tombait à pique.

En quelques secondes je me retrouvais derrière elle et posais mes mains sur ses yeux en souriant bêtement visiblement très fier de ma bêtise de gamin.

Eeeeeh Yu Jin, devine qui c'est.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
#super yuyu
Âge : 22
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 10
Multicompte : Yang Emily, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin En ligne
Jeu 14 Déc - 21:03


► may 2017, nam ♠ i can't turn the light on
Don't cry, I'll shoot him down
yu jin & ho joo
Il fait froid. L'odeur de l'alcool que j'ai ingéré me monte au nez au fur et à mesure que je me sens redevenir sobre, le tout mélangé à cette affreuse odeur de frites plus ou moins fraîches qui gisent tout près de moi. Les minutes passent, beaucoup trop longues. Les heures, peut-être même. Je ne sais pas trop ce qu'il attend. Peut-être qu'il espère que je m'enlèverai la vie pour qu'il n'aille pas à se salir les mains. L'idée me traverse l'esprit plusieurs fois, mais avec quoi? Il n'y a rien autour de moi qui me permettrait de faire quoi que ce soit. Peut-être si je m'aventure un peu plus dans le bureau, mais mes jambes bloquent. Mon corps est paralysé, je sais que même si je pouvais fuir je n'y arriverais pas. Et puis, n'importe lequel homme serait capable de rattraper une fille à moitié saoule qui court dans la rue, confuse, apeurée. Et personne ne la sauvera, pas à cette heure-ci de la nuit. N'importe lequel homme serait capable de trainer une fille à moitié saoule même si elle se fait molle, même s'il doit user de toute ses forces pour tirer ce poids mort vers l'endroit où il le veut. Incapable de bouger, incapable de réfléchir à autre chose, c'est cinq personnes en particulier qui tournent en rond dans mon esprit. Ma mère, mon héroïne; Somi, qui occupe la majorité de mes pensées pour une raison que j'ignore, même si je la connais à peine; Woo Shin, mon cousin qui est comme un frère pour moi; Saki, à qui j'ai avoué mes sentiments sur un coup de tête, la dernière personne à qui j'ai parlé avant que je meurs, et Ho Joo. Mon coeur se serre alors que je sens le vent contre ma peau et que j'anticipe les actes de cet homme, des actes pires que la mort. J'ai mal partout, je me noie dans mes larmes, et une douleur transperce ma cuisse...

Des miaulements. Gyeojin hurle à pleins poumons dans mes oreilles, les griffes fermement insérée dans ma cuisse dans une vaine tentative de me réveiller. Mon oreiller est complètement trempé, peut-être un mélange de larmes et de sueur. J'ai peu à peu réussi à m'habituer à ces cauchemars redondants, mais revivre cette nuit me fait toujours autant de mal. Le chat déloge ses griffes et vient se blottir contre ma poitrine alors que je le serre dans mes bras, tremblante. Oui, je pleure en rêvant mais plus les journées avancent, moins je me sens capable d'exprimer ce que je ressens. Plus ce que je sens en moi, c'est du vide. Le néant total, l'absence d'émotions. Il n'y a que l'énervement qui se pointe le bout du nez une fois de temps en temps. Nonchalamment, je me lève du lit sans regarder à l'extérieur ni même oser regarder mon téléphone. De toute façon, la batterie est à plat, et c'est probablement ainsi depuis des jours. Je ne sais plus quel jour on est, je ne sais pas quelle heure il est. Parfois j'entends des gens cogner à ma porte, sans doute des employés qui se demandent pourquoi je ne sors plus de là. Rosalee entre, parfois, elle me serre dans ses bras et repart. Elle s'est assurée de dire à tout le monde que j'étais malade et que j'allais retourner en cours dès que le virus s'était en allé. Un virus imaginaire, oui.

Nonchalamment, donc, je me hisse hors du lit et je marche vers le réfrigérateur à la recherche d'un quelconque liquide alcoolisé à boire. La première bouteille s'est rapidement vidée dans mon estomac, de même que la deuxième. La troisième, elle... était vide. Énervée, j'ai lancé ladite bouteille sur le mur impulsivement. C'était idiot, et je sais qu'en temps normal je me serais sentie affreusement coupable pour mon voisin. Pas une once de culpabilité dans mon coeur. Rien, le vide, alors que je nettoie le dégât que j'ai causé pour que Gyeojin ne se fasse pas mal. Pas comme moi, qui vient de se couper assez violemment avec un bout de verre par accident. Ça, et les griffes de Gyeojin dans ma cuisse... la douleur physique, je la ressens. Elle me fait oublier tout le reste. Curieuse, je remets le bout de verre dans ma main, et je serre, je serre de toutes mes forces même si la douleur me donne envie de crier. C'est... grisant. Un faible sourire se dessine sur mes lèvres alors que je me débarrasse de l'objet et que j'enroule ma main d'un bandage rescapé d'une trousse de premier soin un peu louche.

Plus d'alcool. C'est ce qu'il me faut, et s'il le faut j'irai jusqu'à Pyeongyang pour en trouver. Peut-être qu'avec un peu de chance, les militaires à la frontière s'occuperont de moi. Un coup de fusil ou deux, ça serait suffisant, non? Eh. Peut-être que je pourrais partir? Ouais. Comme dans le bon vieux temps. Papier, crayon. Je suis partie, je sais pas si je reviens. Gyeojin est à toi, la Wii U aussi. Comme tout le reste. Rosalee saura que ça lui est adressé. Je l'espère. Un sac à dos, quelques vêtements, de la nourriture pour le chat, et je pars. Personne aux résidences ne m'a vu. Personne ne m'a entendu. De toute façon, à l'heure qu'il est, les gens mangent, ou les gens terminent leurs derniers cours de la journée. Moi, je m'en vais. Je ne reviendrai probablement pas.

J'erre dans les rues, certaines un peu trop familières pour moi. Est-ce qu'on peut sortir de Busan par Nam? Je ne sais pas, j'en ai aucune idée. Boire deux bouteilles de soju l'une après l'autre n'était pas la meilleure idée pour mon sens de l'orientation, mais au point où j'en suis, je m'en moque éperdument. Ma vision s'obscurcit soudainement, résultat des mains de quelqu'un, et je n'entends qu'une chose. Devine qui s'est, gracieuseté Ho Joo. « Salut, Ho Joo. », les seuls mots qui sortirent de ma bouche avant que je me défasse de son emprise et que je me retourne doucement pour lui faire face. Je cache ma main dans la poche de mon pantalon. Pourquoi il est là? Qu'est-ce qu'il me veut? Est-ce qu'il sait que je veux m'en aller, est-ce qu'il va m'en empêcher? Merde! Il faut qu'il parte, il faut que je trouve un moyen qu'il me déteste pour que j'aille une raison de plus de disparaître. Il le faut, sinon il va souffrir à cause de moi.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie


Dernière édition par Kang Yu Jin le Dim 14 Jan - 20:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Mer 3 Jan - 15:44
Don't cry, I'll shoot him down.




Tout va mal. Tout va affreusement mal. Je suis en colère contre le monde entier. Je suis en colère contre le vent, contre les gens, contre Dae Won, contre moi-même. Pourquoi je ressens tout ça pour ce type ? Je l'ignore. Personne ne m'a jamais mis en colère comme ça et ça me fait encore plus enrager. C'est un putain de cercle vicieux duquel je n'arrive malheureusement pas à sortir. J'ai envie de l'étrangler. Vraiment. Je marche dans les rues alors que le soleil commence à se coucher et que le froid se fait sentir et me fouette le visage. Ça aussi ça m'énerve. Je pourrais être chez moi à lire un bouquin mais non il avait fallu que j'aille chez lui parce que j'avais envie de le voir. Parce qu'à la base il me manquait. J'avais décidé d'aller le voir et je regrattais cette décision maintenant. Je le déteste, je me déteste. J'ai envie de tout envoyer chier.

Puis contre toute attente, pas loin, j'aperçois cette petite nana que j'adore et qui est aussi la cause de mon conflit avec mon petit ami. Malgré moi je souris. Je ne sais pas si c'est une réaction normale mais je suis vraiment content de la voir. Je pourrais lui en vouloir à elle aussi après tout vu toute la colère que j'ai en moi actuellement mais je n'y arrive pas. Je repense à ce que Dae Won m'a dit. Je repense au bruit qu'avait fait la porte quand j'étais parti en disant qu'elle comptait plus que tout pour moi et qu'il ne pourrait rien n'y changer. Ce petit bout de femme qu'était Yu Jin avait ce pouvoir, elle me rendait heureux peu importe ce que je vivais même à l'époque où nous n'avions pas encore renoué tous les deux. Quand j'allais mal, la croiser dans les couloirs me faisait me sentir bien. C'était comme ça et je m'étais disputé avec Dae pour ça. Tant pis pour lui.

Je m'avançais vers elle et posais mes mains sur ses yeux comme un gamin. Elle me reconnaissait instantanément, ce qui n'était pas vraiment étonnant. Elle connaissait ma voix et elle connaissait également les gamineries dont j'étais capable. Je souriais de toutes mes dents mais ce fut de très courte durée. Elle avait ouvert la bouche pour me saluer avant de se tourner et mon odorat affûté avait décelé quelque chose d'anormal. En effet, l'air était chargé d'une forte odeur d'alcool. Yu Jin avait bu. Yu Jin avait également le regard bien vide. Impossible qu'elle sorte d'une soirée étudiante amusante ou quelque chose comme ça avec une telle mine. J'étais perplexe et à mesure que les neurones de mon cerveau se connectaient je me disais qu'il se passait quelque chose de relativement anormal. Mince. Je paniquais mais je faisais en sorte de ne pas le montrer. Instantanément mon estomac se serrait mais je ne pouvais pas me permettre de l'effrayer. Alors je souriais. Faiblement, mais je souriais. J'avançais ma main vers elle et replaçais doucement une de ses mèches de cheveux derrière son oreille.

Comment est-ce que tu vas ma princesse ?

Je voyais. Je le savais et je le sentais mais je ne disais rien. J'étais vraiment inquiet. Bizarrement je pensais à Dae Won. Je me demandais aussi comment lui allait. Cette pensée disparaissait cependant vite de mon esprit. Je me concentrais plutôt sur Yu Jin. Qu'est-ce qu'elle avait ? Pourquoi elle sentait l'alcool ? Je devais faire preuve de douceur et de tact. J'avais l'impression qu'au moindre faux pas elle me glisserait entre les doigts. Prudence Ho Joo.

Allons boire un verre !

Je glissais ma main sous son bras dont la main était dans sa poche et la tirais un peu plus contre moi. Lui proposer de boire n'était peut-être pas une bonne idée. J'allais sans doute la guider jusqu'à mon appartement en lui faisant la conversation pour qu'elle ne s'en rende pas compte. C'était une bonne idée ça non ? Je n'en savais trop rien mais je ne pouvais pas me permettre de rester avec elle dehors. Je ne voulais pas qu'elle me fuit alors je serais honnête plus tard. Je n'étais pas un très bon comédien pour sûr alors une fois en bas je ferais genre "Oh mince alors ! Ben on est chez moi ! Montons du coup". Ouais. J'étais confiant, ça ne pouvait que marcher.

J'ai plein de choses à te raconter. Si tu savais la journée complètement horrible que j'ai passé. Je suis content de te voir.


Ce n'était peut-être pas une bonne idée non plus de lui dire quelque chose comme ça mais je m'étais senti obligé de le faire. Pourtant je savais bien que quand on était au plus bas le fait que quelqu'un d'autre nous raconte ses problèmes n'était pas vraiment le bienvenu mais j'avais cette irrépressible envie qu'elle sente que j'avais besoin d'elle. Qu'elle avait illuminé ma journée en croisant ma route. Je ne savais pas si ça marchait dans l'autre sens, en fait j'étais presque sûr que non mais j'étais comme ça.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
#super yuyu
Âge : 22
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 10
Multicompte : Yang Emily, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin En ligne
Sam 6 Jan - 16:09


► may 2017, nam ♠ i can't turn the light on
Don't cry, I'll shoot him down
yu jin & ho joo
Kim Ho Joo. Parmis tous ceux que j'aurais pu croiser ce soir alors que j'essayais de m'en aller, il a fallu que je tombe sur lui. J'ai déjà eu un mal fou de me débarasser de Dae Won quand il m'a surprise si loin de chez moi. Qu'est-ce qu'ils trament, ces deux-là? Il fallait que je trouve un moyen de me défaire de son emprise. Peut-être si je lui lance des insultes par la tête? Peut-être que là, il sera en colère et il me laissera partir. Ou peut-être si je suis... violente? Non, c'est pas moi du tout. Il va se rendre compte qu'il y a quelque chose. Je retourne à mon plan initial. Les insultes. Mais il m'attaque avec un princesse, le fourbe. J'ai l'impression que je n'aurai pas la tâche facile. « Ça va. Toi? », laissai-je finalement échapper, impuissante. Oui, c'était un mensonge, mais un mensonge nécessaire. Sans quoi il m'aurait demandé ce qui ne va pas, et je n'aurais jamais pu m'en aller.

Avant même que je puisse ouvrir la bouche et lui annoncer que j'étais "occupée" et que je ne pouvais pas rester plus longtemps, je vois son bras se diriger dangereusement vers le mien. Il m'agrippe. Il me tient prisonnière. Un spasme m'a parcouru le corps en entier, et quelques images cauchemardesques se sont mises à me revenir en tête. Ce n'est pas lui, pourtant. Ce n'est que Ho Joo. Il ne peut pas me faire du mal... si? En plus, la simple mention d'alcool me provoque des sentiments conflictueux. Je suis toujours partante pour noyer ma vie à l'aide de ce liquide, mais j'ai déjà bu beaucoup et le mot en tant que tel m'a donné mal au coeur. C'est le temps de mettre mon plan en action... mais je n'y arrive pas. Autant les mots interdits brûlent mes lèvres, autant je ne suis pas capable d'être le moindrement méchante avec lui. Alors je me laisse traîner par lui, un peu molle.

Il dit qu'il a passé une mauvaise journée, il dit qu'il a des tonnes de trucs à me raconter, qu'il est content de me voir. Chacun de ses mots pèsent sur mes épaules et m'empêchent d'en placer un seul, ne serait-ce qu'un "lâche moi connard" ou même un refus poli. Et je ne peux m'empêcher d'angoisser en réalisant qu'il me traîne dans un coin où il n'y a aucun bar que je connais. Et des bars, et des boîtes de nuit, j'en connais des tonnes. Je ferme les yeux pour essayer de chasser les flashbacks de mon esprit, et finalement, je m'arrête. Je tire sur mon bras pour tenter de me défaire de son emprise, et je laisse mon regard plonger vers le sol. « Je suis capable de marcher seule. ». Je prends une grande respiration, parsemée de tremblements. Mon anxiété me trahit, sans doute. « Je peux pas rester, j'ai quelque chose à faire. » Et sur ce, j'essaie de rebrousser chemin. Quelque chose, c'était pour ne pas trop avoir à lui mentir. Parce que dire que je m'en vais dans une autre ville ou que je pars vers le pont le plus proche, tout dépendant des occasions qui se présentent, ça ne se fait pas.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie


Dernière édition par Kang Yu Jin le Dim 14 Jan - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Sam 6 Jan - 19:41
Don't cry, I'll shoot him down.




Yu Jin me répondait qu'elle allait bien. Enfin, que ça allait mais je ne la croyais pas une seconde. Je ne pouvais pas m'empêcher de la fixer avec ce regard inquisiteur dont j'avais le secret. Je ne voulais pas qu'elle prenne peur et se doute que j'étais inquiet à ce moment précis mais bon elle me connaissait bien à mon avis c'était déjà peine perdue. Un soupir m'échappait face au débordement d'enthousiasme de ma meilleure amie. Ça devenait vraiment compliqué de me contenir et de ne pas la secouer dans tous les sens pour qu'elle me dise ce qui n'allait pas. Vraiment. Pourquoi elle était comme ça aujourd'hui ? Pourquoi elle sentait autant l'alcool ? Beaucoup de questions se bousculaient dans ma tête. Des questions auxquelles je comptais bien avoir des réponses tôt ou tard.

On fait aller.

Ouais je n'avais pas réussi à répondre mieux. Je ne voulais pas lui dire que je pétais la forme alors que j'étais en froid avec mon petit ami et que tout allait de travers au moment présent. C'était impossible de faire semblant et je le savais très bien mais ce n'était pas bien important. Ce qui l'était c'était elle et cette retenue dont j'avais l'étrange sensation depuis tout à l'heure. Je ne pouvais pas me permettre qu'elle me fuit sans que je ne sache ce qui l'avait mise dans cet état. Ça me faisait peur. J'avais peur ouais. J'étais même carrément effrayé. Alors sans crier garde j'agrippais son bras pour l'attirer avec moi lui proposant d'aller boire un verre même si mon plan était un peu plus poussé que ça. Elle n'avait pas besoin d'un verre. Elle avait visiblement déjà bu son verre. Je comptais bien faire diversion et la ramener chez moi même si dit comme ça, ça n'avait pas du tout l'air honnête.

Contre toute attente elle ne s'y opposait pas et me suivait même si une fois de plus elle ne montrait pas la moindre forme d'enthousiasme à l'idée que je l'embarque. En fait je la trouvais même un peu molle. Je ne savais pas si je devais m'en sentir soulagé ou au contraire encore plus perdu et inquiet. Qu'est-ce qu'il t'arrive ma belle dis-moi pourquoi tu es comme ça ? J'adorerais lui poser la question mais je ne pouvais pas. Pas pour le moment. Alors je me forçais et je souriais en commençant à marcher en direction de chez moi. Elle ne devait pas s'en douter. Elle ne devait pas porter attention à la route qu'on empruntait alors je parlais de tout et de rien survolant cette histoire de problème de couple. Mon ton était neutre, comme deux personnes qui discutent normalement. C'était même étonnant venant de moi. Ma voix était basse comme si je voulais créer une intimité entre nous, nous enfermer dans une bulle. J'avais l'impression que c'était ce dont j'avais besoin. Ce dont nous avions besoin. Juste elle et moi. Personne d'autre. Rien d'autre. Mais au milieu du chemin elle s'arrêtait et se dégageait de mon emprise. Je me tournais vers elle et la regardais sans comprendre. Après qu'elle m'ait affirmé qu'elle était capable de marcher seule je sentis mon cœur et mon estomac se nouer. J'avais peur. Mes sourcils se fronçaient. J'aurais aimé lui répondre quelque chose mais elle me devançait en me confiant qu'elle ne pouvait pas rester avec moi.

Tout se mettait à tourner autour de moi. Mon souffle devenait plus rapide. C'était définitif, quelque chose n'allait pas. Je m'avançais vers elle et reprenais son bras. Je ne savais pas pourquoi j'avais fait ça mais je ne pouvais juste pas la laisser partir. J'avais le sentiment que si je la laissais partir ce serait la dernière fois que je la voyais tout court.

S'il te plaît, Yu Jin, viens avec moi. Je la suppliais vraiment du regard. Je ne savais pas pourquoi j'agissais comme ça. Je ne savais vraiment pas. On va chez moi juste... Le temps d'un café ? Après c'est promis je te laisse tranquille. On est tout près ! On en a pour cinq petites minutes.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
#super yuyu
Âge : 22
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 10
Multicompte : Yang Emily, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin En ligne
Sam 6 Jan - 23:59


► may 2017, nam ♠ i can't turn the light on
Don't cry, I'll shoot him down
yu jin & ho joo
Ça devait être la pire idée que j'ai eu. Du moins, pour ce soir. Passer par Nam en essayant de m'enfuir de Busan, la pire des idées. C'était évident que j'allais croiser quelqu'un que je connaissais dans le quartier. À part certaines personnes à Haeundae, une ou deux exceptions à Busanjin ou mes amis des résidences à Buk, tout le monde que je connais habite Nam. Dae Won habite Nam, et bien évidemment Ho Joo s'y retrouve tout le temps. Moi qui avait espoir de ne croiser personne et de pouvoir échapper à cette vie silencieusement. Peut-être que c'est comme ça qu'il a fait, mon père. Il a fugué, et il s'est enlevé la vie loin. Et personne ne l'a retrouvé. Pourquoi moi je n'étais pas capable? Pourquoi a-t-il fallu que je le croise lui? Résister à Ho Joo relève du miracle tellement cet homme est parfait en tous points, mais ce soir il le faudra. Ma décision est prise. Je me suis déjà faite à l'idée que c'était la dernière fois que je le verrai.

Pourtant, même si j'étais on ne peut plus décidée, je n'ai offert aucune résistance quand Ho Joo a décidé de me trainer vers je ne sais où. C'est seulement en réalisant qu'il n'y avait pas d'endroit où prendre un verre dans la direction qu'il a prit que je me suis mise à paniquer et à vouloir me défaire de lui. Comme s'il essayait de me kidnapper. De me faire du mal. J'ai réussi à me libérer de son emprise, mais mon anxiété de s'en allait pas. De plus en plus je sentais que ma respiration se faisait difficile, mais j'essayais de me contenir. Il le faut si je veux partir. Si je suis capable de m'arranger pour qu'Ho Joo ne s'ennuie pas de moi, ça sera encore mieux.

Mais merde, c'est qu'il est insistant. J'ai continué à regarder le sol à mes pieds, incapable de le regarder lui. Mes yeux me trahiraient sans doute, de toute façon. J'essayais tant bien que mal de réfléchir à une alternative ou à une insulte à lui sortir. Allez, c'est pas compliqué. Non, je veux pas allez chez toi. J'aime pas le café, et puis ça pue, et je veux pas te voir, je te hais, fous-moi la paix. Les mots ne sortent pas. L'hair, c'est un concept impossible. Ça me rend la tâche si compliquée. Si seulement lui, il pouvait m'hair... alors je regarde mon téléphone portable, même si sa batterie est à plat. Pourquoi j'ai trainé ce truc avec moi s'il ne me sera plus jamais utile? Réflexe, sans doute. J'ai feins de regarder l'heure, et j'ai fait une moue. « ... cinq minutes, mais pas plus. »

À ce moment, c'est moi que je commençais à hair. J'étais trop faible. Bien trop faible. J'ai craqué face à lui, et il a gagné. Avec un peu de chance, si je lui laisse ses cinq minutes qu'il m'a demandé, il me laissera partir et je pourrai continuer sur ma lancée. Disparaître. Je range donc mon téléphone et je le suis, gardant mes distances, les bras ramenés fermement contre mon corps. Je laisse mon regard se balader autour de moi sans regarder mon ami une seule seconde. Peut-être que si je regarde bien, je trouverai une manière de m'échapper...
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie


Dernière édition par Kang Yu Jin le Dim 14 Jan - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Dim 7 Jan - 10:18
Don't cry, I'll shoot him down.




Pour être tout à fait honnête je n'y croyais plus. Je pensais juste que Yu Jin allait me tourner le dos et partir mais non. Elle acceptait finalement de prendre un café avec moi et mieux encore, chez moi. On serait tous les deux. Je pourrais lui parler, juste elle et moi. Je n'avais pas pu m'empêcher de sourire quand elle avait finalement accepter. Je me sentais un peu soulagé mais je ne baissais pas ma garde. J'avais gagné une bataille, j'étais loin d'avoir gagné la guerre. J'avais l'impression qu'une fois chez moi j'allais devoir adopter une toute autre personnalité pour pouvoir la convaincre de me dire ce qu'il s'est passé pour qu'elle soit dans cet état. Je ne baisserai pas les bras. Elle m'était bien trop précieuse.

Oui, juste cinq minutes.

On se mettait en route et elle restait un peu en retrait. J'étais tellement impatient que je marchais un tout petit peu plus vite qu'elle, pas assez pour ne pas m'en rendre compte si elle venait à prendre la fuite sans que je n'y puisse rien. Elle était silencieuse et tellement sombre, moi-même je n'osais pas vraiment lui parler. En fait j'avais peur que n'importe quoi soit un prétexte pour elle pour me filer entre les doigts. Alors je marchais juste sans rien dire me contentant de lui offrir un petit sourire de temps en temps. Le chemin n'était pas long, en fait on arrivait chez moi relativement rapidement mais ce silence et cette ambiance étaient si pesant. Je n'en pouvais plus. Rendez-moi ma Yu Jin...

Enfin. Nous étions enfin en bas de mon immeuble. Je glissais ma clef dans la porte et l'ouvrais. Il ne devait pas y avoir grand monde de réveiller à cette heure. Enfin bon, ce n'était pas vraiment mon problème. Je m'écartais pour laisser mon amie passer en première. Pas tellement par galanterie, c'était juste quelque chose qui s'était fait naturellement. Je voulais la voir passer avant moi, je voulais pouvoir monter derrière elle, je voulais qu'elle reste dans mon champ de vision. C'était sans doute une manière de m'assurer qu'elle était toujours là, sans doute une manière d'être sûr et certain qu'elle ne pouvait plus fuir même si ça sonnait vraiment comme les pensées d'un psychopathe qui s'apprêtait à séquestrer quelqu'un. Cette comparaison me faisait me sentir mal. C'était un peu ce que j'avais fait finalement non ? Je l'avais un peu forcée à me suivre n'est-ce pas ? Est-ce que ça ne faisait pas de moi quelqu'un d'horrible ? Si sans doute. Mais vu son état c'était le dernier de mes soucis finalement.

Quelques marches plus tard, c'était dans mon appartement qu'on entrait. Je posais mes mains sur ses épaules dans le but de la débarrasser de sa veste qui n'était pas vraiment nécessaire ici. Il faisait bien chaud après tout et peut-être que par ce geste elle comprendrait qu'elle n'était pas du tout ici que pour cinq petites minutes. Je l'invitais à s'asseoir sur mon canapé tandis que moi j'allais déjà fouiller dans mon frigo.

Si tu ne veux pas de café j'ai autre chose.

Je me dépêchais. J'avais peur qu'en revenant dans le salon elle ne serait plus là. Ce serait terrible. En fait je ne me pardonnerais jamais que ça soit arrivé. Je n'avais pas réfléchi à ça en allant dans la cuisine alors j'abandonnais ma recherche de boisson et je revenais plutôt auprès d'elle. Un long soupir s'échappait de mes lèvres alors que je croisais les bras sur mon torse. J'avais sur elle un regard plus dur à présent. C'était le moment de percer à jour ce mystère.

Qu'est-ce qu'il t'arrive Yu ? Tu ne vas pas essayer de me la faire à l'envers à moi tout de même si ?
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
#super yuyu
Âge : 22
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 10
Multicompte : Yang Emily, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin En ligne
Dim 14 Jan - 21:43


► may 2017, nam ♠ i can't turn the light on
Don't cry, I'll shoot him down
yu jin & ho joo
Merde, mais quelle conne je suis. Pourquoi c'était si dur de lui dire non? Tout ce que j'avais besoin de faire, c'est de refuser son invitation, tourner les talons et repartir de mon côté. Tout ce que j'avais à faire c'est l'ignorer et partir, m'enfuir, ne jamais revenir. Au point où j'en suis, normalement, je m'en fiche. J'ai déjà écrit ma lettre d'adieu à Rosalee de toutes façons. C'est à elle que j'ai donné Gyeojin, c'était quand même... important? Qu'elle le sache? Je sais pas. Je m'étais dit que partir à une heure comme celle-là ferait en sorte que ça serait discret. Que je n'allais croiser personne que je connaissais. Peut-être que personne n'allait remarquer mon absence soudaine. Ce n'est pas comme si j'avais beaucoup d'amis à l'université, ou comme si j'assistais souvent à mes cours. On s'en fout, de Kang Yu Jin. C'est ce que je me dis. Je sais que j'ai raison. Mais non, y'a fallu que je croise Dae Won, et maintenant Ho Hoo; lui à qui j'ai tant de mal à dire non, lui qui m'empêche de penser correctement. Il essaie de me faire la conversation mais j'en ai pas envie, il veut que je l'accompagne je ne sais pas où mais je veux m'en aller.

Je regarde autour de moi pour trouver un échappatoire mais je sens que Ho Joo me surveille et je n'aime pas ça Tout ça me rappelle beaucoup trop cette nuit-là. Pourquoi il ne m'a pas tué après m'avoir autant sali? J'aurais probablement mieux aimé y rester que de vivre en me sentant sale, comme si son odeur me restait collée à la peau. J'ai beau me dire que Ho Joo n'est pas comme lui, mais toute tentative pour essayer de me sentir bien s'évaporent dès que je remarque qu'il ne m'emmène pas vers un bar. Prisonnière. Je suis prisonnière de lui, tout ça parce que je n'ai pas réussi à lui dire que je ne voulais pas passer cinq minutes avec lui. Tout ça parce que j'ai ce putain de bloquage psychologique qui m'empêche d'être méchante avec lui. Au moins, je respire un peu mieux depuis que j'ai arraché ma seule main libre de son emprise. De toute façon, s'il avait essayé de prendre l'autre, j'aurais crié.

Et puis, je ne peux pas m'empêcher de penser que d'avoir croisé Dae Won, puis Ho Joo, est plus qu'une coïncidence. Est-ce que Dae Won a appelé son copain? Ouais elle avait l'air un peu bizarre tu peux aller la voir? Non, c'est impossible. Impossible qu'il se soit à peine inquiété pour moi. Déjà, personne ne s'inquiète pour moi. Ça n'existe pas. Je sers à rien. Et en plus, Dae Won serait probablement le premier à être heureux si je crèverais. Il serait content, plus de Yu Jin pour tourner autour de son "copain", plus de Yu Jin pour lui "voler" son meilleur ami. Comme si je faisais exprès. Voilà, les gens seront bien mieux sans moi. Ils vivront tous leurs vies et moi je ne les dérangerai plus.

Plus rapidement que je l'aurais voulu, nous sommes arrivés chez Ho Joo. Il me laisse entrer d'abord, et bien que j'aurais préféré rester derrière lui, j'obéis. Par peur, je suppose. Me faire suivre me donne de plus en plus d'anxiété et je sens que ma respiration se fait de plus en plus difficile. Tous mes efforts pour ne pas exploser furent en sorte que j'ai sursauté, beaucoup plus qu'à mon habitude, quand j'ai senti ses mains sur mes épaules. J'ai fait volte-face rapidement, lui lançant un regard noir malgré moi. « J-je suis capable toute seule. », laissai-je échapper en réalisant qu'il voulait juste m'aider à retirer ma veste, comme à son habitude. Je me dépêche pour pouvoir cacher ma main blessée le plus rapidement possible, et je pars me cacher dans le salon.

Je sens mes mains trembler au même rythme que ma respiration, alors je tente de profiter de l'absence de Ho Joo pour me calmer en fermant les yeux. Il ne va quand même pas me sauter dessus... non? Il n'est pas méchant. Je me répète ces mots en boucle dans le cerveau. L'effet escompté n'arrive pas. Je me calme à peine, et j'ai peur que tout cela me trahisse. Rien ne tout cela s'améliore quand je réalise que je ne peux plus m'échapper. Il faut trouver une autre solution. « Je veux rien, j'ai pas soif. » En fait, c'est un terrible mensonge. J'avais énormément soif, tout ce stress m'avait asséché la gorge et j'aurais probablement tué pour un verre d'eau ou dix. Mais il est trop tard. Je le vois qui revient, les mains vides, le regard dur.

Cinq minutes. Belle connerie. J'aurais dû m'en douter qu'il me faisait marcher. Je me contente de regarder dans le vide lorsqu'il eut terminé de poser sa question, incapable de le regarder dans les yeux. De toutes façons, les morts ne sortent pas. Ce n'est pas comme si c'était facile de juste annoncer comme ça qu'on m'avait fait du mal. Que je me sentais sale, et que j'avais seulement envie d'en finir pour finalement me débarasser de cette horrible sensation. Que je ressens tellement de choses que j'ai l'impression de ne plus rien sentir. Plus d'empathie, plus de compassion, plus de gentillesse et plus d'amour. Plus de colère ni de tristesse non plus. Juste le vide, et l'absence totale de souffrance physique. Malgré tout, je sens les larmes monter; larmes que j'essaie de ravaler immédiatement. Si je pleure il ne me laissera jamais partir. Mais ma main commence à me faire réellement mal. C'est comme si les sensations reviennent une par une, et malgré moi, mon visage se crispe.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Mar 16 Jan - 17:39
Don't cry, I'll shoot him down.




Ce soir Yu Jin est extrêmement bizarre et je n'aime pas du tout ça. Elle est bizarre, mais pas le bizarre normal style elle a juste découvert que le personnage préféré de sa série allait mourir très prochainement, ou elle n’est pas bizarre genre elle a perdue ses clefs, non, elle est bizarre dans le sens vraiment inquiétant du terme. Elle est bizarre et en plus de ça elle a bu, chose que je n'apprécie pas énormément. Je ne crachais jamais sur l'alcool mais je ne buvais qu'en soirée moi et elle ne semblait pas tout droit sortie d'une soirée. Elle semblait au bord du gouffre en fait et je ne pouvais pas me permettre de la laisser simplement comme ça sur le bord du trottoir à aller traîner je ne sais tout. Je ne peux juste pas. Les rues ne sont pas sûres et je n'ai pas confiance. Puis je dois découvrir ce qui ne va pas. C'est une question de vie ou de mort. S'il venait à lui arriver quelque chose je ne me le pardonnerais pas. Jamais. Vraiment jamais. Elle était bien trop précieuse pour moi.

Après un échange tout aussi étrange que son état j'arrive finalement à trouver une solution pour la conduire jusque chez moi. Pendant tout le trajet mes doutes ne font que se confirmer. Elle est passive, absente et même froide. Je n'avais pas le souvenir d'avoir fait quoi que ce soit pour mériter qu'elle m'en veuille alors je pouvais affirmer avec certitude que ça n'avait rien à voir avec moi mais alors quel était le problème ? J'étais inquiet. Et le chemin me semblait vraiment long d'autant plus que j'avais cette peur constante que quand je me retourne elle ne soit plus là. Heureusement cette crainte là restait en suspend. Je pouvais apercevoir l'entrée de mon immeuble et elle était toujours là. Désolé Yu Jin, désolé de t'avoir menti.

Finalement nous étions arrivés tous les deux dans mon appartement. Je voulais la débarasser de sa veste mais sa réaction me laissait clairement comprendre qu'elle ne voulait pas que je la touche ni que je l'aide. Mais qu'est-ce qui lui arrivait ? Je me sentais vraiment con pour le coup mais si elle n'était pas d'humeur je ne pouvais pas lui en vouloir. Après tout elle n'avait pas vraiment tout à fait tort, elle pouvait le faire seule même si jusqu'à aujourd'hui ça n'avait vraiment jamais eut l'air de la déranger. Enfin bon. Il fallait que je laisse cette histoire de veste de côté. Ce n'était pas si important dans le fond. En fait il fallait que je la mette à l'aise alors j'allais naturellement vers mon frigo pour lui prendre à boire, lui laissant le temps de s'installer. C'était comme ça que ça marchait en général quand on invitait quelqu'un sauf que quelque chose me sautait à la figure d'un coup : ce soir Yu Jin n'était pas une invitée normale. Je ne devais pas la laisser seule. Je n'étais pas sûr quelle serait encore là le temps que je me décide sur quoi lui servir. Quel con ! Mon ventre se serrait à cette idée et ne sachant pas comment faire je décidais de finalement revenir bredouille quand je l'entendais me dire qu'elle n'avait pas soif. Au moins elle était toujours là.

C'était le moment de passer aux choses sérieuses. J'avais un air vraiment sévère que je n'étais même pas sûr de lui avoir déjà montré un jour. En fait j'avais rarement ce genre d'expression sur le visage sauf quand je me disputais avec Dae. Je n'aurais pas pensé avoir à être dans cet état avec Yu Jin mais c'était plus fort que moi. Je n'avais pas envie de rigoler là actuellement et le fait qu'elle ne me réponde pas ne faisait que me froisser davantage. Pourtant je savais là tout au fond de moi qu'il fallait que je reste calme, c'est ce genre de truc qu'on sait et qui est inscrit en nous sans qu'on le comprenne et pourtant je n'arrivais pas. Ma langue claquait contre mon palais et j'allais nerveusement passer mes doigts sur mes lèvres et mon menton puis dans ma nuque sans perdre le contact visuel avec elle.

J'attends, j'ai toute la nuit devant moi.

J'étais sec. Vraiment. Je ne le faisais pas exprès. En fait je cherchais plus à avoir une certaine forme d'autorité que de lui montrer de la colère. Puis je voyais son visage à elle se déformer. Elle semblait vraiment souffrir, comme brûler, exploser de l'intérieur. Mais qu'est-ce qui se passait ici enfin ?

Je prenais une grande inspiration et allais m'asseoir à côté d'elle finalement. Je regardais désespérément le sol entre mes jambes en frottant mes mains l'une contre l'autre. C'était un peu gênant. Je ne savais pas quoi dire. J'avais besoin d'être proche d'elle mais je n'y arrivais pas. Même si son corps physique était là elle ne l'était pas. Une de mes mains allait se poser doucement sur son épaule sur laquelle j'exerçais une légère pression. Comme un petit massage. J'avais toujours l'estomac noué et cette frustration en moi mais je devais les faire taire encore un peu.

Tu sais que tu peux me parler princesse, tu le sais. Alors dis-moi ce qu'il s'est passé. C'est ton chat ? Comment il s'appelle déjà ?

Ouais j'avais pensé que sa petite bête était peut-être morte. Si c'était le cas au moins je saurais ce qu'il s'est passé. Si ce n'était pas ça, penser à son chat la ferait peut-être se détendre un peu. Je ne savais pas trop pourquoi je résonnais comme ça mais ça ne me semblait pas si mal finalement.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
#super yuyu
Âge : 22
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 10
Multicompte : Yang Emily, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin En ligne
Mer 17 Jan - 23:44


► may 2017, nam ♠ i can't turn the light on
Don't cry, I'll shoot him down
yu jin & ho joo
J'ai toute la nuit, il dit ça comme s'il se fichait que je lui avais accordé que cinq minutes. Elles sont même largement dépassées, et bien franchement ça m'énervait au plus haut point. J'ai été faible, j'ai été conne. Je n'ai pas réussi à lui dire non alors que pourtant mon trajet était déjà dessiné de A à Z dans ma tête, alors que ma destinée nouvelle m'attendait à bras ouverts. Les mots brûlent mes lèvres. Ils veulent s'échapper, se confier à mon meilleur ami pour qu'il puisse me prendre dans ses bras et me convaincre que tout ira bien. Mais d'autres mots plus venimeux veulent sortir aussi. J'ai envie de lui crier de me foutre la paix, que j'avais dit cinq minutes et qu'il m'avait menti. Trahie. Que je le hais. Mais j'en suis incapable. Pourquoi c'est aussi dur essayer de se faire détester pour que personne ne s'ennuie de moi quand je serai disparue?

Ma respiration se fait de plus en plus courte quand je réalise qu'il s'approche. La distance qu'il avait prise aurait été malaisante habituellement. J'étais si habituée à désirer cette proximité et cette enivrante intimité qu'on partageais lorsque nous n'étions que tous les deux. Aujourd'hui c'était tout le contraire. Bien que je sentais qu'au fond de moi une parcelle de mon âme voulait qu'il soit tout près, le reste de moi-même voulait le rejeter. Il me répugne, non. Je me répugne. Un corps souillé et répugnant qui mérite juste de couler au fond d'un lac. Il ne mérite aucunement qu'un être aussi beau que Ho Joo le touche. Beau? Ugh. Tant je le trouve magnifique, tant mon corps se crispe quand je le vois s'approcher de moi. Ne me touche pas, éloigne-toi s'il te plait.

Le contact initial m'a fait sursauter, plus que je l'aurais voulu; puis ses doigts qui se serraient au fur et à mesure ont fait renaître toute angoisse et panique que j'aurais pu réussir à dissimuler. Si bien que j'ai à peine compris ce qu'il a essayé de me dire. Des paroles avec de bonnes intentions ou des paroles toxiques? Aucune idée. Brusquement, j'ai fait un bond vers l'arrière en arrachant mon épaule de son emprise. Je le regardais, apeurée, incapable de lui dire quoi que ce soit. Je suis à sa merci s'il veut me faire du mal. Comme quand il m'a rendu incapable de réagir en amplifiant tout ce que je pouvais ressentir. Ma main que j'essayais tant de cacher s'est retrouvée contre le canapé alors que j'essayais désespérément de garder l'équilibre. La douleur engendrée par le contact entre ma plaie et le tissu ont eu pour effet apparent de me sortir de ma torpeur. La pression est redescendue. La nausée s'amène et sans réfléchir, je me lève.

Fuir est la meilleure option, n'est-ce pas? Ma tête voulait m'amener vers la sortie mais mes pieds me guidaient jusqu'à la salle de bain. Pas besoin de réfléchir pour savoir où cette pièce se trouve. Au nombre de fois que je suis venue dans cet appartement, au nombre de choses que nous avons pu faire semble; tout ça était suffisant pour que je puisse connaître cet endroit par coeur. J'ai verrouillé la porte derrière moi alors que je sentais les larmes couler d'elles même contre mes joues. Je tremble de tout mon corps, j'ai affreusement peur. Mais je suis en sécurité ici. Mais pour combien de temps? Est-ce que Ho Joo va essayer de défoncer la porte? Mon mal de coeur s'est dissipé alors je noie ma main sous l'eau du robinet, essayant de soulager ma douleur. Je me suis moi-même fait prisonnière. À part sortir par la porte, agripper mes affaires et prendre mes jambes à mon cou, tout ce que je peux faire c'est sauter par la fenêtre. Mais c'est trop haut. Et je ne peux pas faire ça ici. Alors je m'écroule au sol en explosant en sanglots, espérant que le bruit de l'eau couvre les sons.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Jeu 18 Jan - 9:22
Don't cry, I'll shoot him down.




J'avais tant bien que mal tenté une approche physique avec elle qui se voulait rassurante mais visiblement elle avait eut tout l'effet contraire. Je n'étais même pas sûr qu'elle avait entendu ma question à en juger par sa réaction violente. Je ne comprenais plus rien ouais c'était le cas de le dire. Vraiment. Yu Jin était dans un état bien trop grave pour que ce soit juste sa petite boule de poil qui soit souffrante ou quoi que ce soit d'autre mais tout était embrouillé dans ma tête. Je n'arrivais pas à faire la part des choses. Les idées se bousculaient, j'étais perdu. Complétement perdu. Puis son regard... C'était sans doute ce qu'il y avait de pire. Je pouvais voir toute la peine et la détresse dans ses yeux ainsi que de la peur. Yu Jin avait peur et le plus inquiétant dans l'instant présent c'était qu'elle semblait avoir peur de moi. Qu'est-ce que je lui avais fait hein ? Moi rien du tout. Mais quelqu'un d'autre avait dû lui faire quelque chose de si terrible qu'elle en était arrivé à avoir peur.

Mon regard passait du sien à son épaule puis le long de son bras et enfin sa main posée sur le canapé. Elle cherchait de l'équilibre, c'était indéniable. Mais pourquoi ? Elle se sentait donc si mal que ça ? Est-ce que c'était à cause de tout l'alcool qu'elle venait d'ingurgiter ou est-ce que c'était juste une crise d'angoisse ? Je ne savais pas comment gérer ça. Je ne savais pas comment réagir face à quelqu'un dans cet état. J'eus à peine le temps de prononcer son nom qu'elle se levait. Je voulais me lever avec elle pour l'empêcher de fuir, je pensais que c'était ce qu'elle allait faire mais quelque chose attirait mon attention. Une petite tâche d'une couleur déplaisante sur le dossier du canapé. Elle était blessée ? à la main ? Mes sourcils se fronçaient. Même pas une seconde je pensais que c'était accidentel. C'était comme si je le savais. Elle a fait ça toute seule.

Elle finit par disparaître dans la salle de bain et j'entends le verrou. J'ai peur. Je panique. Je me lève et je titube jusqu'à la porte où je me mets à cogner fort. Sans doute trop fort. Je crie son nom. Je la supplie de m'ouvrir. J'entends l'eau qui coule mais ça je m'en fous car je l'entends aussi pleurer. Je l'entends fort, j'entends presque ses larmes tomber sur le sol. Je n'en peux plus qu'est-ce qui nous arrive ? Je pose mes mains sur mes oreilles. Ce n'est pas le moment. Je ne veux pas entendre ça. Je ne peux pas entendre ça. Il faut que je pense à autre chose alors je me mets à regarder autour de moi. Mes yeux tombent à nouveau sur cette tache de sang et j'ai soudainement la nausée. Il ne faut pas que j'y pense, elle n'a pas fait ça toute seule, c'était un accident.

Mes yeux croisent son sac à main. Je m'y précipite. Je sais que ce n'est pas poli et j'espère qu'elle ne m'en voudra pas mais il faut que je trouve quelque chose à faire et je me dis que ça pourrait m'aider. Donc je fonce jusqu'à ce dernier et je cherche un potentiel indice sur quelque chose qui pourrait m'éclairer. J'entends encore l'eau couler. Je l'entends encore pleurer. Ça me fend véritablement le cœur mais je dois continuer mes recherches. Mes doigts entre en contacte avec quelque chose que j'identifie être comme des photos. Ni une ni deux je les sors et tombe sur quelque chose de spécial. Vraiment spécial.

Sur la photo, je nous vois, Yu Jin et moi le sourire aux lèvres. Il y a en second plan pas mal de passants, un soleil radieux. Je me souviens de ce jours, j'entends encore son rire. Qu'est-ce que j'aimerai l'entendre son rire, là, tout de suite. Je retourne vers la salle de bain et me laisse tomber contre la porte toujours avec la photo dans les mains. Je ne peux pas la quitter des yeux.

Yu... Cette photo dans ton sac.

Je me mords la lèvre. Je ne dois pas craquer. Pas maintenant. J'espérais avoir attiré son attention en parlant de son sac. Tant pis si elle me détestait après ça mais je ne la laisserai jamais tomber. Jamais. Pas une deuxième fois.

Tu te souviens de ce jour-là Nous étions si jeunes tous les deux. Je fermais les yeux et collais ma tête à la porte comme pour moi-même essayer de me replonger dans ce souvenir. Un petit rire m'échappait. Tu avais fait tomber ta glace alors je t'ai donné la mienne. Tu m'en dois encore une, pas vrai ? Une larme roule sur ma joue. Reviens-moi Yu Jin je t'en supplie.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
#super yuyu
Âge : 22
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 10
Multicompte : Yang Emily, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin En ligne
Ven 19 Jan - 11:43


► may 2017, nam ♠ i can't turn the light on
Don't cry, I'll shoot him down
yu jin & ho joo
Fuir. La porte d'entrée? La porte de sa chambre? La salle de bain? La salle de bain. Mes pas m'ont guidé vers là, presque inconsciemment, comme si c'était la bonne chose à faire. Comme si mon coeur me disait que j'allais être en sécurité là, mais la vérité était tout autre. Je me faisais moi-même prisonnière de l'emprise de mon meilleur ami. Non, celui qui se dit être ton meilleur ami, Yu Jin. Tu n'as rien compris? Personne ne t'aime. Personne. Si tu es ici, c'est parce qu'il a voulu te piéger. Il t'a trahi, le fourbe. Et surtout, il t'a menti. C'est un homme, il est comme tous les autres. Il te veut du mal. Mais tu es bien trop conne pour le réaliser, et au lieu de prendre tes jambes à ton cou quand tu en avais l'occasion, tu t'es enfermée dans la plus petite pièce possible. Soudainement, la pression revient au galop, et la nausée fait de même. Et si c'était vrai? Et s'il me voulait du mal? Il m'aurait réellement trahi?

Je tente de noyer ma main sous l'eau, noyer la douleur et noyer tout le sang qui s'en échappe malgré mes efforts pour dissimuler ma blessure. Le contact avec le canapé a peut-être altéré le tout, peut-être que ça guérissait mais qu'en ayant peur j'ai tout ruiné. Ou peut-être que la poche de mon pantalon dans laquelle je la gardais cachée est, elle aussi, remplie de sang. L'eau ne fait rien. C'est même pire, j'ai l'impression; le liquide rougeâtre s'échappe de la plaie, semble-t-il, plus rapidement. Et j'ai encore plus mal. Ma main brûle, j'ai l'impression que ma panique a déclenché toutes sortes d'émotions et de sensations qui s'étaient enfouies tout au fond de moi pour me protéger. Même si je ne le mérite pas. Tu ne mérites pas d'être protégée. Tu mérites
d'avoir mal, tu mérites de souffrir, tu mérites de mourir.

Le voilà, il crie ton nom. Il a peur que tu t'échappes.Tu es en train de faire foirer son plan. Peut-être devrais-tu abandonner? Laisse-le te faire du mal, de toute façon, tu le mérites. C'est inutile, peu importe ce que j'essaie de faire pour rester calme je sens les larmes couler toutes seules et mes sanglots se font de plus en plus forts. J'ai affreusement peur, j'ai l'impression que tout autour de moi tourne et devient flou. J'ai du mal à respirer, et mon souffle se fait de plus en plus court au fur et à mesure que les images me reviennent en tête. Les souvenirs, les flashbacks. Puis, je sens mon coeur s'arrêter pendant l'espace d'une seconde.

Le fourbe, il a fouillé dans ton sac à main. Il cherche un moyen de t'amadouer, il veut que tu ouvres la porte pour que tu sois vulnérable. Les images de nous deux, et tous nos bons moments passés à Séoul me reviennent d'un coup. Oui, un jour il m'avait donné sa glace parce que la mienne s'était effondrée au sol. Un peu comme moi, présentement. J'étais triste et je voulais pleurer mais Ho Joo a réparé mon coeur. Il dit que je lui en dois une; ce n'est sans doute pas totalement sérieux. On s'en fout, de toute façon ça n'a plus d'importance. Bientôt je ne serai plus là. Bien que je sens que j'arrête peu à peu de pleurer, j'ai toujours le souffle aussi court, la gorge nouée, et je tremble toujours autant.

Puis, je lève mes yeux vers le mur. La fenêtre. De l'air, j'ai besoin de respirer. Je rampe du mieux que je peux jusqu'à elle et je l'ouvre non sans difficulté. Je manque terriblement de forces et je n'ai qu'une main. Je l'ouvre donc juste assez pour arrêter d'étouffer. L'air extérieur brûle mes poumons, mais ça me fait tant de bien à la fois. Et peut-être que je pourrais... peut-être que tu pourrais sauter, finalement? Hm? Ou est-ce que tu aurais peur? Ouvre la fenêtre davantage, vas-y, faufile toi dans le trou et laisse toi tomber. Tu pourrais t'échapper, ou encore mieux, en finir là, toute suite. « Ta gueule connard..! » murmurai-je à moi-même, les dents serrées. Ma main me fait mal de plus belle, je me suis surprise à donner un coup au mur avec mon poing. Un réflexe, une impulsion. J'essaie de faire taire mes sanglots en me mordant la lèvre mais je ne fais que me faire mal davantage. Je hais ce goût de fer dans ma bouche, c'est horrible, horrible, horrible...
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Ven 19 Jan - 11:46
Don't cry, I'll shoot him down.




Elle est enfermée dans la salle de bain à présent. Je suis, en quelque sorte, rassuré qu'elle n'ait pas pris la porte tout court. Finalement si elle était venue à vouloir le faire qu'est-ce que j'aurais pu y changer ? Je n'ai pas le droit de la séquestrer et ça je l'ai bien compris mais le fait qu'elle soit allée dans la salle de bain me redonne un peu d'espoir et assez de force pour faire sans doute ce que je peux qualifier comme la plus grosse connerie de ma vie: fouiller dans son sac. Je tombe sur quelque chose qui me fend le cœur autant qu'il le réchauffe. Une photo de nous deux au cœur de Séoul avec un cornet de glace vide à la main pour moi et une boule à la vanille pour elle. Cette photo m'arrache un sourire et une larme avant que je n'aille m'asseoir contre la porte. J'essaye de la raisonner en passant par ça. J'essaye de la rassurer en lui rappelant qui je suis. Je n'ai pas changé. Je suis le même. Je ne lui ferais jamais de mal. J'espère qu'elle le sait au fond de son cœur.

Entendre l'eau couler, voir la tache de sang sur mon canapé, entendre ses larmes, tout ça est une véritable torture. J'ai juste envie de me crever les tympans pour ne plus avoir à entendre ça. Mon don est une ordure et à ce moment je le déteste vraiment de m'infliger quelque chose d'aussi terrible. Puis j'entends enfin sa voix même si j'aurais préféré ne pas entendre ça . Yu Jin, ma meilleure amie, la femme qui compte le plus au monde à mes yeux, celle que je respecte plus que quiconque, Yu Jin vient de m'insulter. Une main se glisse dans mes cheveux. Puis la deuxième. Je tire dessus de toutes mes forces alors que ma mâchoire se serre et que mes genoux se replient sur mon torse. Je souffre. Connard. Ce mot résonne en boucle dans ma tête encore et encore. J'ai envie de hurler et de tout envoyer en l'air, de tout briser, que mon environnement reflète ce que je ressentais, là, dans mon torse.

Puis il y a autre chose. La fenêtre qui s'était ouverte juste avant ça. Je devais me concentrer là-dessus. Ce n'était pas normal qu'elle ouvre. Nous étions au quatrième étage. Elle n'allait pas le faire tout de même si ? La Yu Jin que je connaissais ne le ferait pas. Pas ici. Mais cette fille dans la salle de bain est loin d'être la Yu Jin que je connais. Elle n'est pas dans son état normal. Sauve là. Je prends une grande inspiration et renifle une énième fois avant de me mettre à cogner de toutes mes forces la porte.

OUVRE CETTE PUTAIN DE PORTE YU JIN !

Je ne contrôle plus ma force. Je ne vois plus rien autour de moi. Je ne sens ni ma peau, ni le bois se briser sous mes coups. La porte finit par céder et je tombe nez à nez avec elle. Mon sang ne fait qu'un tour quand je vois l'état de l'évier et du sol en général. Elle saigne et ça ne me plaît pas du tout du tout. Je me jette littéralement au sol avec elle. Mes genoux claquent contre le carrelage mais je ne le sens pas. Aucune douleur ne pourrait dissiper celle que j'ai dans le cœur de toute façon. J'attrape son poignet et l'agite légèrement.

Ça te fait rire ?! Dis-moi que ce n'était pas volontaire ! DIS-LE YU JIN PITIÉ DIS LE !

Les larmes coulent sur mes joues. Ma mâchoire est serrée. Mon visage est déformé par la colère et l'inquiétude. Je ne comprends pas. Je ne comprends plus. Je n'arrive pas à lier les choses. Je veux qu'elle me parle. Je veux qu'elle revienne. Je veux que tout ceci ne soit qu'un horrible cauchemar. Je veux que quand je me réveille, elle soit à mes côtés, le visage légèrement baigné des premiers rayons du soleil. Je veux qu'elle me sourie, qu'elle caresse ma joue et qu'elle me dise que tout va bien. Mais la douleur me rappelle que malheureusement tout ceci est l'horrible réalité.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
#super yuyu
Âge : 22
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 10
Multicompte : Yang Emily, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin En ligne
Ven 19 Jan - 11:49


► may 2017, nam ♠ i can't turn the light on
Don't cry, I'll shoot him down
yu jin & ho joo
J'étouffe. Non seulement ma gorge se noue et mes poumons brûlent, mais je mène également un deuxième combat. Invisible, certes, mais infiniment plus difficile et douloureux. Se battre contre soi-même est toujours plus épuisant. Je sais qu'ils sont là, que mes démons qui m'ont suivis toute ma vie veulent s'emparer de mon âme et s'amuser avec ma carcasse. Autrefois, j'étais faible. Ils faisaient ce qu'ils voulaient de moi, j'étais leur fidèle serviteur et esclave de leurs caprices. Faible, je le suis encore aujourd'hui. Malgré mes accomplissements, malgré mon cercle social, je suis faible. Tout ce qui me garde en vie présentement c'est mon instinct de survie. Autant j'ai terriblement envie de finalement mettre fin à mes jours pour arrêter de me sentir aussi sale, autant je ressens de plus en plus la peur. Peur de mourir, peur d'avoir mal, peur de lui. Ho Joo? Ou peut-être celui qui hante mes rêves? Je ne le sais plus. Mon cerveau semble vouloir les associer. Ils sont la même personne. Tous les mêmes.

La fenêtre s'ouvre finalement, récompense de mes efforts. J'étouffe mais d'une autre façon; trop d'air, trop de froid dans mes poumons. Je me sens revivre, une sensation qui m'avait toutefois à peine manquée. Je préfère me sentir vide que trop ressentir. J'arrive à faire taire le discours haineux et toxique qui virevolte dans mon cerveau, et en même temps sans m'en rendre compte je me fais du mal. Ma lèvre saigne, le creux de ma main chauffe et mes articulations souffrent. Pas autant que la dernière fois, au moins. Ce n'est pas cassé... enfin je crois. Je me crispe de nouveau, le poing de Ho Joo dans la porte me prenant par surprise. Je me surprends à me retourner et me recroqueviller le plus loin possible de la porte dans un coin de la salle de bain. Comme si j'allais être plus en sécurité à cet endroit. Quelle idiote je peux être, parfois.

Tous les mêmes. Il est violent, il te veut du mal. Il frappe si fort que la porte s'est écrasée devant lui. Tu devrais avoir peur, Yu Jin. Il te veut du mal, Yu Jin. Mes sanglots se font de plus en plus forts, j'essaie d'éviter son regard qui m'effraie tant. Il veut me frapper. Il me veut du mal. Le Ho Joo que je connais ne ferait pas ça. Mais ce garçon devant moi est loin d'être le Ho Joo que je connais. Mon corps tout entier tremble, j'ai l'impression que je vais m'évanouir. « N-ne me fait pas de mal, je t'en prie, ne me fait pas de mal! »

Ce n'est pas le Ho Joo qui m'avait promis qu'il ne laisserait plus jamais personne me faire du mal lorsqu'il a vu qu'on m'avait frappé suffisamment fort pour qu'une cicatrice naisse sur ma lèvre inférieure. Il l'a laissé me faire du mal, il m'a menti. Et il s'apprête à faire comme lui. « Pas comme lui s'il te plait, ne fait pas comme lui, ne me fait pas de mal je t'en prie..! » Les mots s'échappent de ma bouche sans que je puisse les contrôler, et je répète sans cesse les mêmes paroles même si elles sont la plupart du temps étouffées dans mes sanglots. Ne me fait pas de mal. Je revois les images de cette nuit-là dans ma tête, elles reviennent en boucle, elles me hantent. Tout cela n'est qu'un cauchemar, pas vrai? Je ne suis pas vraiment chez Ho Joo, et il ne veut pas vraiment me frapper, il ne veut pas vraiment m'agresser. Détrompes-toi, Yu Jin. Tout ceci n'est que l'horrible réalité.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Ho Joo
Âge : 22
Occupation : Fleuriste/étudiant en lettres/dragueur à temps plein.
Quartier : Busanjin
Situation : Libre à 50% d'un commun accord qu'il a de plus en plus de mal à supporter
Don : Acuité des sens.
Niveau : 5
Multicompte : Lee Jae Sun - Kim Il Kwon - Seo Myung Dae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t357-kim-ho-joo-you-can-call-me-monst
Sam 20 Jan - 20:47
Don't cry, I'll shoot him down.




Je ne réfléchis plus. Je ne peux plus réfléchir. J'entends l'eau qui coule, la fenêtre qui s'ouvre et ce mot. Connard. Je n'aurais jamais pensé que Yu Jin puisse m'appeler de la sorte un jour. Non jamais. Et ça me brise véritablement le cœur. Je ne sais pas ce qui lui arrive, ce qu'il nous arrive. Puis rapidement sans que je ne m'en rende compte la porte se brise. Je vois tout ce sang au sol, dans l'évier et même sur son visage. Ni une ni deux je la saisis, je la serre. Je ne veux pas lui faire mal mais je ne me contrôle plus. Mon cœur est serré et je ne veux pas la voir comme ça. Je veux qu'elle me dise ce qu'il ne va pas et qu'on règle ça ensemble. Je veux ma Yu Jin.

Puis sa voix résonne enfin dans la salle de bain. Je l'entends et je comprends le sens de sa phrase cependant je suis encore plus perdu que si elle avait gardé le silence. Elle me demande de ne pas lui faire de mal, pas comme lui. C'est qui est ce "lui" ? Mes peurs se confirment. Quelqu'un lui a fait du mal et maintenant elle a peur. Elle est terrorisée et même par moi. Quelqu'un lui a fait assez de mal pour que je lui fasse peur et ce quelqu'un payera ça très cher. La colère monte encore d'un cran en moi. Je ne peux pas la lâcher. Je n'y arrive pas. Une de mes mains tient son poignet, l'autre attrape son épaule pour ne pas qu'elle tombe au sol. Je la soutiens, je suis là. Je ne suis pas sûr de bien m'y prendre mais je n'arrive toujours pas à réfléchir correctement. Il faut que cela cesse.

Qui Yu Jin ?! Qui t'a fait du mal ?! Qu'est-ce qu'il t'a fait ?!

Ce sont les seules questions qui me viennent. Je n'arrive pas à me calmer et simplement la prendre dans mes bras pour la rassurer. Je devrais sans doute lui dire que tout va bien, que je l'aime, que je ne lui ferais jamais de mal mais je n'y arrive pas. Je veux juste tirer cette affaire au clair. Je veux juste qu'elle me parle. Le pire c'est qu'elle répète ça en boucle encore et encore. Sa voix pleine de sanglots, ses mots, le bruit incessant de l'eau qui coule, les gouttes de son sang qui martèlent le sol. Tout se mélange et me pousse encore un peu plus vers la limite de ma patience. Je la secoue un peu malgré moi. Regarde-moi.

Yu Jin répond moi ! Qui ?!

C'est idiot de ma part d'exiger qu'elle réponde. Idiot et cruel. Je sais très bien que quand une personne nous fait du mal, quand les plaies sont tout juste ouvertes, c'est difficile d'en parler simplement à chaud sans se préparer avant. Je suis idiot. Elle doit me détester de la torturer ainsi. À cette pensée mon cœur se resserre un peu plus. Je suis à bout. Je regarde l'eau qui coule de l'évier et lève d'un pas décidé pour l'éteindre rapidement. C'est toujours un bruit insupportable de moins. Je me disais que peut-être ça m'aiderait à m'entendre penser mais pas du tout. C'est encore pire. Maintenant il n'y a plus que les larmes de Yu Jin et son sang qui coule. Il faut que je la soigne. Je prends la mallette de soin et retourne près d'elle. Une compresse et un bandage ainsi que du désinfectant devraient faire l'affaire. D'ailleurs je n'y vais pas de main morte avec le produit. J'aurais dû la mettre en garde que ça allait piquer mais les mots ne sont pas sortis de ma bouche. Je me trouve horrible de penser que ça la dissuadera peut-être de recommencer.

Tu ne dois pas faire ça Yu Jin.

Je mords encore l'intérieur de mes joues. Mon souffle est rapide. Mes mains tiennent fermement les siens pour ne pas qu'elle bouge de trop. Ma colère ne redescend pas. Je ne suis même plus sûr de vouloir savoir ce qu'on lui a fait de peur de commettre l'irréparable. Je ne me suis jamais senti comme ça et mes mains tremblent. Je sais que c'est mal et que ça ne fait que lui donner encore plus de raison de me craindre et pourtant je n'arrive pas à faire autrement. Pardonne-moi, si tu savais comme je t'aime.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Don't cry, I'll shoot him down. -Flash-back- [Ft. Yu Jin ❤]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» you shoot me down but i won't fall › Ilian Oms
» Les Rangers 2.1
» Nos amis les elfes [One-Shoot]
» Shootout !!! TRES IMPORTANT
» AZAZEL ◭ Pile tu meurs, face je te tue !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: NAM-
Sauter vers: