AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 La mer qu'on voit danser le long des golfes clairs. [PV Kyo Ji]

avatar
Yoon Kwang Sun
Âge : 29
Occupation : Chasseur de tête (Arnaqueur)
Situation : Célibataire
Don : Projection Astrale
Niveau : 3
Multicompte : l'adorable Luna. ♥
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1569-double-je
Dim 5 Nov - 23:17



C'était une journée banale pour Kwang Sun, il était revenu de Jeju il y avait déjà une semaine où il avait revu sa tante et son oncle avant de poser ses bagages à Busan. Cet air marin était si doux à ses narines. Il avait encore quelques jours avant de commencer dans une nouvelle entreprise alors il en profitait pour faire profiter de la ville au mieux. Les deux premiers jours il s'était occupé de l'organisation de son appartement ainsi que sa décoration. Il aimait bien les choses simples et impersonnels. Sur les murs, aucune photo de famille ou de souvenirs qu'il avait pu prendre, c'était des tableaux achetés au supermarché, des paysages seulement. Il n'avait pas dormi avant d'avoir tout finit, l'avantage c'est qu'il voyageait léger et que ses affaires personnels étaient vite rangés. Le plus gros était d'acheter du matériel de cuisson, des ustensiles, un oreiller, des draps.  Il avait passé deux heures pour savoir si ses assiettes devait aller dans le placard du haut à gauche ou à droite et si les bols devaient être au-dessus ou à côté des assiettes. Une bonne organisation était la clef de tout confort. Cela devait être le plus pratique possible et le plus simple. Heureusement, il y avait des choix plus rapides comme : quelle couleur de draps avoir ? Ou bien l'ordre des couverts : baguettes-cuillères ou cuillères-baguettes ? Tout le monde sait que la première postposition est la bonne réponse. Il avait profité de passer à Jeju pour prendre les dernières affaires personnels qu'il avait, des souvenirs comme certains cahiers d'écoles, des livres, des bande-dessinés, ou encore sa petite boîte à souvenir, qui n'était plus si petite que ça. C'était une boîte à chaussure au début où il rangeait ses tickets de cinéma quand il y allait, ou les lettres qu'il recevait. Maintenant c'était plutôt cinq boîte à rangement bien classé par années qui résumé ses souvenirs à Jeju.  
Aujourd'hui encore il était nostalgique, il aimait tellement la mer, le bruit des vagues le berçait et l’apaisait. Ce matin après avoir peaufiner un détail qui le dérangeait (le tableau du paysage d'hiver semblait pencher un peu vers la gauche) il décida de sortir et de se promenait tranquillement. Il profitait de ses derniers instant où il pouvait sentir le soleil sur sa peau, l'air dans les cheveux sans que cela soit devant un bureau et un climatiseur dans la pièce. Attention, il aimait son travail, mais il aimait encore plus le sentiment de liberté.  
Il partit marcher sur la plage quasiment déserte ce matin, il n'alla pas sur le sable pour ne pas mettre des petits grains dans ses chaussures, mais sur la petite promenade bétonné à côté. Il marcha seulement une petite heure avant de s'arrêter dans un café, il faisait froid et humide. Il avait besoin d'une boisson chaude pour le réchauffer et éviter qu'il ne tombe malade par la suite, chose qu'il n'aimait pas.  Il alla dans un centre commercial dans le quartier de Nam, quartier artistique dont il était émerveillé par cette richesse d'imagination, pour acheter des dernières fournitures pour son appartement : du savon liquide, un thermostat, des cotons-tiges, des allumettes et une petite trousse noir en cuir. Il profita pour visiter les alentours du magasins, il regarda des différents habits et accessoires avant de sortir pour chercher un restaurant charmant où déjeuner. Peut-être un restaurant indien, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas mangé de bon curry. Il était assez tard pour déjeuner,  chose rare pour lui, déjà  midi passé. Il était entrain de marcher dans une petite ruelle étroite quand un bruit sourd mélangé à des tremblements : le sol entier bougeait. Surpris, d'abord il s'arrêta pour attendre que ça s'arrête. Mais la Terre tremblait de plus en plus à des intervalles de plus en plus rapprochés et une sirène retentit. Il connaissait bien cette alarme, il devait rapidement se mettre à l’abri, en hauteur. Mais, ici, il ne savait pas où aller, dans cette ruelle il vu seulement deux personnes partir en courant, instinctivement il les suivit. Ils rentrèrent dans un immeuble non loin d'ici, la porte d'entrée n'avait pas de code ni de clef, et Kwang Sun monta rapidement les marches tout en étant secoué de gauche à droite, il se cogna plusieurs fois contre la rambarde, mais continua tant bien que mal. Le couple devant lui avait disparut, caché chez eux certainement. Il était uniquement au deuxième étage quand un immense grondement devenu de plus en plus fort, de plus en plus intense, de plus en plus fort. Des hurlement venu de l'extérieur suivit d'un gargantuesque bruit sourd arriva. Kwang Sun s’accrocha de toute ses forces à la veille rambarde tout en entendant l'eau frappé son immeuble.  L'eau engouffra dans le hall d'entrée dans un gigantesque fracas et grppa les marches à une vitesse fulgurante. L'eau frappa les jambes de Kwang Sun si violemment qu'il perda l'équilibre et s'accrocha de toute ses forces à la rembarre qui représenter ses maigres chances de ne pas être emporté. Quand la vague recula en arrière, la force de l'eau entraîna le jeune homme avec, il s'accrocha fermement à la barre en fer pour ne pas être complètement emporté et se retrouva quelques marches plus bas, libéré de l'emprise de la  force de l'eau sur lui, libérant ses jambes et ses mouvement il se remit debout et continua de monter encore les marches, il pu seulement monter au troisième- qui était l'avant dernier étage de ce petit immeuble, car le sol bougeait tellement qu'il se blessait à chaque seconde où il n'était pas stable. Il se fit dans un coin du couloir et attendu la fin de cette colère, priant pour ne pas que son immeuble s’effondre.



©️ Adrenalean pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 27
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Mar 7 Nov - 22:14



Le temps semblait s'être arrêté sur Busan lorsque la Terre s'était soudainement mise à trembler. Au début, ce n'était pas énorme mais au fur et à mesure les tremblements avaient été de plus en plus fort. Les sirènes avaient retentis, la police, dont moi, avions parcourue une bonne partie du quartier de Nam pour venir en aide aux personnes en difficultés et aussi dire aux gens de ne pas rester dans la rue, de se confiner dans un bâtiment. Dans la précipitation et l'agitation de la foule, un gamin avait été séparé de ses parents. C'était ainsi que j'étais tombé sur ce gosse, en train de pleurer en restant planté en plein milieu de la route. J'avais pesté, alors que mon talki walkie se mettait à grésiller pour me prévenir d'une autre menace. Encore pire que la terre qui tremble. Un tsunami. Je n'avais pas réfléchi deux fois et avait pris le gamin dans mes bras, qui devait avoir quoi ? Cinq ans ? Et m'étais mis à courir vers l'immeuble le plus proche. Les tremblements incessants me faisait trébucher de temps à autres dans les escaliers. J'essayais aussi de rassurer l'enfant comme je pouvais avec des mots. Mais je n'étais pas doué hier c'était pas aujourd'hui que j'allai l'être. Un couple passait à côté de moi et je les hélais. Leur demandant de prendre le petit avec eux. C'était dans ses moments là que je me permettais d'espérer que l'espèce humaine n'était pas fichue. A mon grand soulagement, ils acceptèrent. Je disais donc au gamin d'aller avec le monsieur et la dame. Qu'il serait en sécurité avec eux. L'autre homme avait réussi à le dérocher de mon cou, avant de m'annoncer qu'il lui semblait avoir entendu quelqu'un d'autre dans les escaliers. Est ce que c'était censé m'inquiéter ? Oui. Chaque secondes étaient primordiales. Alors que j'allai redescendre, je voyais à travers la fenêtre une vague énorme frapper le bâtiment un ou deux étages en dessous du nôtre. Elle avait aussi englouti sans aucune pudeur les voitures. J'ignorais si la personne dont avait parlé l'autre avait eu le temps de monter assez haut.
M'accrochant à la rambarde en cas de haute secousse pour ne pas dévaler les escaliers la tête la première, je faisais marche arrière. Il n'y avait plus d’électricité bien entendu et le ciel était couvert de nuage. Malgré qu'on était en milieu de journée, on pourrait croire que la nuit allait bientôt tomber.
J'étais descendue autant que j'avais pu, l'eau se retirant lentement à la limite de mes baskets. Je n'avais croisé personne en chemin. L'inconnu s'était peut être aventuré dans un couloir ? Je sortais mon portable de ma poche, éclairant les lieux.

- Il y a quelqu'un ?

Je sursautais lorsqu'un rat se faufilait entre mes jambes, laissant échapper mon portable qui s'écrasa lamentablement sur le sol. J'insultais le rongeur tout en me penchant pour ramasser mon téléphone et comme par hasard, une mini secousse se mettais à faire trembler le sol. Me mettant moi aussi à terre. Je détestais ce pays.

©️ Adrenalean pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Kwang Sun
Âge : 29
Occupation : Chasseur de tête (Arnaqueur)
Situation : Célibataire
Don : Projection Astrale
Niveau : 3
Multicompte : l'adorable Luna. ♥
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1569-double-je
Mer 8 Nov - 23:15



C'était une cacophonie sans fin, entre les cris venant de l'extérieur, ceux des appartement, le grondement du sol et de la mer, le grincement des murs, des fracassements de vitrine, ou encore des alarmes de voitures qui se noyer dans cette agitation.
Kwang Sun venait de s’asseoir pour reprendre des forces, il sentit maintenant les douleurs de son corps ressortir. Il n'y avait pas eut que de l'eau qui l'avait heurté, mais également divers objets qui avaient été emporté par la force de l'eau. Sans doute des morceaux de bois, de verres, de plâtre, de métal ainsi que des accessoires comme des chaussures, des bouteilles, des couverts. Il avait eut de la chance quelque part car aucun de ses points vitaux n'avait été touché. Il avait terriblement mal au dos, comme si on lui avait retiré un morceau d'une dizaine de centimètre à l’épluche-légumes, ainsi qu'aux genoux à cause de la violence dont la vague l'avait projeté sur les marches et ses marches. Mais dans l'ensemble il allait bien, il pouvait marcher, mais avant ça il devait respirer un moment. Ce n'était pas seulement un grand tremblement de terre mais également un Tsunami. Et jamais une vague ne vient seule, il y en aurait encore une autre, moins forte, mais cela n'était pas fini. Etait-il en sécurité ici ? Ou devait-il bouger ? A ce moment là une lumière blanche apparut. Etait-il mort sans s'en rendre compte ? Ou une voix surgit derrière la lumière :  Saint-Pierre ? A ce moment là, la lumière disparut et il prit conscience qu'il était bien vivant. Étrangement il était déçu.


«  Oui ! Je suis ici, je monte ! Est-ce que tout va bien ? Êtes-vous blessé ? » demanda-t-il tout en se relevant par précaution.

Les lumières du couloir avaient disparurent et seul la lumière du jour pouvait l'aider à bien voir, mais c'était difficile. C'était assez sombre alors que c'était le milieu de la journée. Même le soleil se cachait devant ce spectacle alarmant. Kwang Sun montait les marches accrochés à la rambarde fermement et vit quelques rongeurs passer près de lui. Il voulait crié et partir. Mais c'était un signe, les animaux ont un sens bien plus développé que l'Homme et les rats sont des êtres, certes sales et répugnants, mais intelligents. S'ils vont vers le haut c'était que Kwang Sun visait juste. La petite sœur allait arriver bientôt.  
Il arriva en haut de l'escalier, au nouvel palier et vit en plus haut sur les prochaines marches un homme. Un policier.

«  Merci vous êtes là ! Est-ce que vous.. Ah !»

Il dû s'interrompre à cause d'une nouvelle secousse. De la poussière tombait du plafond et les tristes lampes s'agitaient au-dessus d'eux.

«  Monsieur le policier ! Est-ce qu'on doit dire aux personnes des trois étages de venir en haut ? »

Il avait du mal à parler à cause des secousses et voulait se faire entendre. Il ne connaissait rien aux méthodes de survis en cas de Tsunami. Il ne pensait jamais en vivre un. Seigneur ! Pourquoi avait-il donc décidé d'aller si tôt à Busan ?



©️ Adrenalean pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 27
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Sam 11 Nov - 19:02



Bon sang pourquoi est ce que je n'habitais pas dans un pays où n'y avait ni tremblements de terre, ni typhon et de tsunami. Un endroit calme où on se demanderait pas tous les jours qu'elle serait la prochaine catastrophe. Le problème était bien évidemment que je n'avais pas assez d'argent pour voyager. Je n'avais jamais jamais quitté la Corée du Sud malgré le fait que je me débrouillais très bien en anglais. Je n'avais simplement que internet pour me donner une idée de ce qu'il y avait au delà des frontières. J'aimerai bien pourtant voir les pays Européens. Leurs cultures, si différentes de la nôtre. Mais j'étais coincé à Busan. Je croisais juste les touristes et si je m'écoutais, je pourrai les interpeller et les questionner sur l'endroit où il venait. Un peu flippant non ? Mais je n'étais pas un homme très social alors je ne faisais rien. M'amusant tout à seul à deviner d'où ces étrangers venaient. Un instant de répit, de voyage dans ce monde trop glauque.
Heureusement je n'avais vu aucun fantôme pour l'instant. Ou peut être que je n'étais pas capable de les apercevoir tous. C'était pourtant bien une voix humaine qui m'avait répondu tandis que je me remettais debout. Mon portable était en un seul morceau. Je remerciais le constructeur de l'avoir fait solide.

- Non ca va je suis vivant

Je répondais à la question, bien que c'était drôle étant donné que c'était censé être mon rôle de m'inquiéter de la situation des civils. Mais je supposais que la personne qui m'avait parlé allait bien aussi dans ce cas là. Je l'attendais donc comme elle m'avait indiqué qu'elle montait. J'entendais des pas dans les escaliers et ça devait être le jeune homme en question. Une nouvelle secousse se faisait sentir et je m'appuyais contre le mur pour ne pas tomber. Malgré la situation, l'autre homme voulait aller prévenir les civils qui étaient restés chez eux de monter au dernier étage. J'ignorais si il y avait des personnes assez stupides pour ne pas exécuter les règles de sécurité en cas de tsunami. Mais j'en savais assez sur la bêtise humaine pour douter d'eux. Cela dit, ce n'était pas le rôle de mon interlocuteur de faire ça, de se mettre en danger.

- Monter rejoindre les autres habitants, je vais vérifier si il y a encore quelqu'un

Ordonnais je avant de descendre. Une nouvelle secousse plus forte que la dernière m'obligeait à m'accrocher à la rambarde et fort heureusement. La marche sur laquelle j'étais venait de se fissurer avant de s'écrouler. La même chose se passa quelques secondes après sur la suite de l'escalier. Génial. Je me penchais légèrement pour voir ce qu'il se passait à l'étage d'en dessous à travers le trou. L'eau avait cessé de monter mais si il y avait encore des tremblements, c'était dangereux de rester à l'intérieur. En attendant, j'allai devoir retourner sur le pallier et je commençais à avoir mal au bras à tenir cette rambarde.

©️ Adrenalean pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Kwang Sun
Âge : 29
Occupation : Chasseur de tête (Arnaqueur)
Situation : Célibataire
Don : Projection Astrale
Niveau : 3
Multicompte : l'adorable Luna. ♥
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1569-double-je
Jeu 16 Nov - 19:45



C'était un soulagement de voir quelqu'un, une personne, vivante, pas trop amoché et surtout un policier. Les yeux de Kwang Sun s’habituèrent enfin au contre-jour qui l'empêché avant de distingué convenablement l'officier d'état. C'était surprenant, il était plus jeune que ce que Yoon avait imaginé pendant quelques secondes. Il semblait d'être sortit de lycée, il avait un petit visage arrondit et surtout des joues bien dessinées que toutes les mamies du monde voulait tirer.
Kwang Sun laissa passer devant lui sans rien dire le policier qui descendait voir si des personnes étaient restés en bas tout en donnant l'ordre de monter et se mettre à l’abri.
Au début il ne dit rien et se dit que c'était la meilleure idée, après tout, lui était légèrement blessé et ne savait pas vraiment comment aider quelqu'un en difficulté. Plutôt, Kwang Sun faisait bien un peu de sport, mais c'était plus du sport d'entretien que du sport pour développer des muscles et soulever des masses. Imaginons qu'une personne en bas soit blessé, voir inconsciente. Il devrait la porter tout les étages pour la mettre à l’abri, mais pouvait-il le faire ? En avait-il la capacité ? Sûrement. Mais cela prendrait du temps, trop de temps.  Mais, il ne pouvait pas rester là à rien faire non plus, il n'était pas un lâche. Et il pouvait être utile pour aider à sauver les personnes qui étaient peut-être resté en bas.
Il se décolla du mur pour commencer à descendre les marches pour suivre le policier quand le policier soudainement disparut de sa vue. Une partie de l'escalier disparut dans l'eau plus bas.  C'était mauvais, vraiment mauvais.  Le policier était maintenant maintenu à la rembarre au-dessus du vide. Yoon s'approcha doucement vers lui, il ne devait pas à son tour détruire les marches, la chute serait terrible, non pas par la hauteur mais par tout les résidus, les morceaux qui s'étaient entassés dans l'eau en bas. C'était l'empalement à coup sûr.  

«  Attendez, je vais venir.. » dit-il pour rassurer le policier.

Yoon enleva sa ceinture et l'accrocha à la rambarde un peu plus en hauteur et la tenu fermement. Si le sol devait à nouveau disparaître, avec un peu de chance il pourrait toujours être retenu par sa ceinture. Bon, c'était aussi pour se rassurer, il n'avait pas très envie de patauger maintenant. Yoon s'avança doucement là où l'escalier s’arrêta et se pencha légèrement tout en tendant sa main vers l'homme.

«  Prenez ma main. »

C'était une phrase cliché digne d'un film à peu de budget qui passait en plein milieu d'après-midi pour les chômeurs ou les personnes âgées. Il avait toujours eu envie d'avoir ce rôle, de dire cette phrase sauf que maintenant chose faite, il ne voulait plus jamais la prononcer.
Il tira avec toute sa force le policier vers lui, vers le sol, en s'aidant notamment de sa ceinture dont il tira pour faire basculer son corps en arrière.


©️ Adrenalean
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 27
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Sam 18 Nov - 16:59



Combien de chance il y avait t-il pour qu'une pousse pareille tombe sur moi ? Se retrouver suspendu au dessus du vide - d'un trou où la chute serait certainement fatale. J'avais rien demandé, je faisais simplement mon job de flic - pour une fois. Ah dire que tant d'affaires resteraient irrésolus sans moi. Des milliers de fantômes - j’exagérai - qui ne trouveront pas le repos. Ceci dit une fois mort je pourrais aller hanter Mio, pour me venger de tout ses bisous et de tous ses câlins qu'elle m'avait fait sans mon consentement. Et ça la frustrerait de ne plus pouvoir le faire.
Je ne tenais cependant pas à entrainer quelqu'un d'autre dans l'autre monde. Le jeune homme que j'avais trouvé m'avais suivi et s'avançait, certes doucement, mais surtout dangereusement vers moi. J'avais envie de lui dire de me laisser là mais une autre partie de moi était soulagé d'avoir de l'aide. Et surtout de l'espoir de m'en sortir vivant.

- Je peux pas vraiment faire autre chose que d'attendre


Répliquais je à sa requête. Il voulait que j'aille où au juste ? Oh je savais bien que ça faisait partie des phrases toutes faites que l'on sort pour rassurer les gens. Mais j'étais actuellement un peu sur les nerfs, et j'avais aussi mal. Je me retenais de lâcher cette foutue barre. Je me demandais bien quelle motivation se cachait derrière cette forte endurance. Pourquoi est ce qu'il enlevait sa ceinture ? Il comptait faire un strip tease tout de suite ? Ah non ok il voulait s'en servir comme corde. J’espérai pour lui qu'elle était de bonne qualité. Il se penchait vers moi, me demandant de prendre sa main. Je clignais plusieurs fois des yeux, pour être certains que je n'étais pas déjà mort ou endormis quelque part. Mais non. Je me trouvais bien au milieu d'un mauvais film à l'eau de rose ou dans un Disney - au choix. Vu que je n'avais pas vraiment le choix, je joignais une main hésitante à celle en face de moi. Quelques secondes après je me retrouvai à terre - enfin plus exactement sur celui qui venait de me sauver la vie. Plus tard j'apprendrais que j'avais vraiment un don pour me mettre dans la merde.
Je me redressai prestement, manquant de peu de tomber, les joues légèrement rougies.

- Euh...merci...on ferait mieux de remonter avant que ça s'écroule davantage

Proposais je avant d’exécuter mes paroles. Le mieux était à présent de rester en sécurité jusqu'à ce que ça soit sure que c'était fini, et attendre l'arrivée des secours. J'ignorais combien de temps cela prendrait avec les inondations.

©️ Adrenalean pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
 
La mer qu'on voit danser le long des golfes clairs. [PV Kyo Ji]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» AINSI LE VOIT LE POÈTE
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: NAM-
Sauter vers: