AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 De passage au refuge [PV Min Kyo Ji]

avatar
Lim Ludwig
Âge : 27
Occupation : Tenancier boite de nuit / galerie d'art. Marché noir de l'art
Quartier : Haeundae
Situation : Célibataire ♫
Don : Illusion psychique
Niveau : 4
Multicompte : Im Chul Hei (RapMonster) et Goo Kyongée (alias Barthé; Jung Jeon)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1463-clair-ou-obscur-la-version-que-
Ven 13 Oct - 18:39
Je fixai le dernier tableau que j’avais acheté il y a peu à un artiste coréen qui, je le pensais, allait avoir du succès. Surtout si Je m’occupais de sa promotion lors du vernissage de la semaine prochaine. Je ne doutais pas une seule seconde que j’allais pouvoir vendre la plupart de ses tableaux à prix d’or. J’avais une réputation à tenir et je savais promouvoir ceux que je jugeais les meilleurs très vite. Bien sûr les autres n’auront qu’à ramasser les miettes. Parfois ça leur suffit. D’autres, ils me collent un procès. Qu’y puis-je si les effets de modes passent et si les gouts de mes clients sont trop raffinés pour les énormes pâtés immondes qu’ils collent à leurs toiles en disant faire de l’art ? Je soupirai devant tant de bêtise et appelai mon assistant ponctuel pour déplacer la toile et la positionner sur ma place favorite, celle où les gens la voient en premier mais prennent le temps de faire tout le tour pour s’y arrêter… Ce sont toujours les dernières toiles du lot qui partent les premières. Enfin, quand je sais comment les valoriser avec les moins bonnes exposées en premier. Le jeune homme affairé se prit les pieds dans ses propres chaussures – mais qui avait eu l’idée de lui mettre des pieds de cette taille ? Il n’était pas humain ! Impossible ! – et réussit tant bien que mal à accrocher la toile. Je posai ma main sur mon visage avec un air d’exaspération exagéré et secouai la tête. Celui-là n’allait pas plus faire long feu que les autres. Incapable.

La sonate pour piano Waldstein de Beethoven retentit dans ma poche avant, je fis glisser mon téléphone dans ma main d’un geste souple pour y voir un message du refuge me demandant un coup de main. Ils avaient récupéré une chienne et sa portée près du temple et avaient besoin d’une paire de mains supplémentaires pour gérer tout le petit monde le temps de la vaccination, dépistage, identification et déparasitage. Je lançai un coup d’œil agacée vers mon assistant et me résignai à lui laisser la galerie le temps de cette urgence. Je lui fis mes recommandations, imprimai même le tout pour qu’il ne puisse pas oublier quoi que ce soit, enfilai ma veste d’automne en cuir teinté et filai vers le refuge au volant de ma Porsche violette.

A peine arrivé, on me mit entre les mains une adorable boule de poil brune, de type femelle et très très enjouée. Je fondis comme neige au soleil et perdis mon irrémédiable visage impassible en lui grattouillant le ventre. Je m’assis sur le sol pour faire barrage à tous les bébés chiens et essayai de les canaliser en jouant avec eux, en les caressant avec un sourire niais et en les embêtant. La pièce – petite – retentissait de petits aboiements aigus. L’autre bénévole de garde était en train de gérer le passage de chaque chiot au vétérinaire, elle leur mettait un petit point de bétadine sur le front pour chaque passage, ils en subiraient quatre chacun. J’étais aux anges, quoi de mieux pour me détendre que d’aider de pauvres bêtes abandonnées par des gens sans cœur ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 27
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Sam 14 Oct - 17:45


De passage au refuge

FT. PRENOM

Si on me demandait ce que je faisais de mes jours de congés ou de mon temps libre, je répondrai surement que je les passais dans mon appartement, devant la télévision. Peinard. Enfin, presque car il y avait toujours une âme fantomatique qui trouvait le moyen de passer à travers mon mur. Heureusement qu'ils ne s'amusaient pas à donner mon adresse les uns aux autres sinon, ma tranquillité serait très lointaine.
Enfin, ce n'était pas vraiment un mensonge que je flemmardais le plus souvent sur mon canapé. J'omettais simplement de rajouter la partie où je passai mon temps au refuge avec les animaux. Pas parce que j'avais honte, mais je n'avais aucune envie de voir la tête de mes collègues ou celle de ma voisine là bas. C'était mon petit plaisir personnelle de chouchouter ces petites bêtes abandonnés que personne n'avait voulu ou abandonné. Un peu comme moi vous voyez...Et puis je parlais plus facilement à un chien ou à un chat qu'à un être humain. Parce que eux, ils ne te jugeaient pas en te regardant de travers ou commentais la moindre de tes actions.
En dehors de Min Ho et de Mio, c'était aussi les seuls avec qui je partageais mon secret. Le plus drôle, c'était qu'il y avait certains animaux qui sentaient la présence d'un esprit. Je le savais très bien, puisque je les voyais aussi.
Je n'aimais pas les enfants, c'était bruyant et ça faisait que pleurer toute la journée. Mais pour les chiots c'était différent. Des nouveaux petits êtres sur terre, c'était beau. Si innocent. C'était donc avec joie que j'avais appris la nouvelle d'un arrivage d'une chienne et de ses bébés. Il ne m'avait pas fallu longtemps pour arriver au refuge. Même si ça ne se voyait pas beaucoup, j'étais heureux. Je n'avais jamais vraiment été très démonstratif des émotions qui m'animaient. A part quand j'étais vraiment en colère. Ou gêné, car je rougissais comme une adolescente à ce moment là.
Il y en avait un par contre, qui avait d'être au paradis entouré de tous ces chiots. Non mais regardez moi ce sourire niais peint sur son visage. Il m'arrivait de le croiser quand j'allai faire un petit tour dans les expositions de peinture. Le visage rigide et froid. Rien à voir avec ce que j'avais actuellement devant les yeux. Moi qui pensais qu'il n'y avait que les filles qui gagatisait autant devant les animaux. Je les appréciais aussi beaucoup, mais je savais me tenir un minimum. Je terminais de donner le dernier chiot au vétérinaire avant de rejoindre le dénommé Ludwig, si ma mémoire était bonne. On étais bénévole ici tous les deux, c'était donc normal de savoir comment on s'appelait les uns les autres non ? Ce qui était déjà pas mal vu mon taux de socialisation.

- Si vos employés vous voyaient ainsi, ca en serait fini de votre réputation

J'ignorais si il en avait une mais, sachant que j'étais moi même une armoire à glace avec les autres. Je savais qu'on parlait derrière mon dos, et pas que en bien. Je ne comptais pas non plus raconter à qui le voulait que Monsieur Lim était à fond sur les petits chiens. Vous m'avez bien remarqué ? Je détestais les commères, les gens qui ne se mêlaient pas de leurs affaires. Moi j'avais le droit de fouiner, j'étais policier. Mais savoir que X avait couché avec Y, ne m'intéressait pas du tout.

(c) proserpina


Revenir en haut Aller en bas
 
De passage au refuge [PV Min Kyo Ji]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» SOS POUR DEUX CANICHES + 10 ANS REFUGE (11)ADOPTES
» Caniche abricot, 5 ans, refuge de fontorbe (17) ADOPTE
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: HAEUNDAE-
Sauter vers: