AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Soft-Serve Nightmare | ft. Rhee In Na & Min Kyo Ji

avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Criminel Junior
Quartier : Busanjin
Situation : C'est compliqué
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 7
Multicompte : Dang Hyeon Tae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Ven 6 Oct - 5:24

Monsters are real
We look just like people


Gangseo. Pas le quartier le plus charment de Busan, pour tout vous dire. Faut s’habiller un peu plus rustiquement quand on vient ici, si on veut pas clasher avec le décor. Et quel décor, je vous dis. Y a des tâches de vomis sur le plancher en bois usé. Les danseuses-putes qui se trémoussent sur la scène sont aussi désabusées de leur vie que leur clientèle en est hypnotisée par leur mouvements de bassin. Ah, le sexe. Outil de domination, monnaie d’échange, activité récréative. C’est le seul truc qui fait marcher ce genre de business. Des bars miteux où l’alcool est dégueulasse, l’achalandage est épouvantable et le service juste écoeurant.

Le service. La serveuse. C’est à elle que je fais les beaux yeux ce soir. Pas aux putes, y a trop d’attention sur elles. Ça serait dangereux. Plus dangereux. Inutilement dangereux, je veux dire. La barmaid est moche. Elle parle coréen avec un accent incompréhensible. Ça importe peu, juste mon attention est assez pour la faire craquer. Tu finis à quelle heure bébé? Je lui paye des verres et l’écoute comme si ça m’intéressait. Je lui dis que j’arrive d’une petite ville qui n’existe pas. Que je travaille au port à décharger des trucs. Pour payer les frais d'hôpital à ma mère, qui a le cancer. Au cerveau. Oui c’est horrible, elle a pas beaucoup de chance de s’en sortir. Je suis venu avec quelques collègues ce soir, c’est pas trop mon genre d’endroit d’habitude. Ah, si je veux aller prendre un verre dans un autre endroit plus sympa après ton quart de travail? Ma foi, pourquoi pas, c’est super sympa de vouloir me faire découvrir la ville.

Elle me prend la main dès qu’on est dehors, assez bourrée pour s’en sentir à l’aise. Elle est habillée comme une catin. Sans avoir le physique pour. C’est pas grave, c’est l’intérieur qui compte. Un esprit fragile, sur le bord du précipice. Une fille un peu trop sensible, un peu dégoûtée de la vie, qui a pas vraiment rien pour elle. Étrangère dans un pays raciste. Laide dans une nation obsédée par la beauté. Et maintenant, le seul mec qui lui a donné de l’attention depuis des mois va la torturer psychologiquement. Un peu physiquement. Jusqu’à ce qu’elle casse, de l’intérieur. Qu’elle abandonne. Et là, c’est In Na qui va s’amuser avec.


On tourne dans une ruelle de plus. Elle pense me mener quelque part mais elle est trop saoule pour se rendre compte que c’est moi qui mêne. J’ai la main autour de sa taille, tout sourire. Les gens sont vraiment trop cons. Prêts à vous sauter dans les bras dès que vous leur prêter trop attention. Je suis dangereux? Ils sont dangereux pour eux-mêmes! On peut même plus avoir pitié d’eux à ce stade. S’ils ont même pas un instinct de survie un minimum développé, je peux rien y faire moi. Si ça se trouve, In Na et moi on aide le génome humain. On exécute la sélection naturelle.

On est au milieu de conteneurs abandonnés avant qu’elle commence à se questionner. Avant qu’un trait de doute se dresse au-dessus de sa tête, comme un point d’interrogation. Ses pieds résistent sur le sol. Elle veut rebrousser chemin. Vraiment? Je lui souris, lui demande ce qui va pas. Comme si je savais pas. Comme si c’était pas évident. Elle hésite encore. Elle veut se convaincre que je suis un gentil garçon. On veut jamais blesser les sentiments des gens en les accusant à tort. Ça devrait être un instinct de préservation un peu plus développé. L’empathie, c’est ce qui vous tue. Je continue de jouer une minute avec elle, laissant son doute affronter sa peur. Bataille de coqs sans importance: y a un renard qui va manger le vainqueur.

C’est sa peur qui gagne, si vous voulez savoir. Elle tremble, tire sur son poignet que je tiens fermement dans ma main. Sa panique arrive, pile à l’heure. Tout le monde est là? On va pouvoir passer à table. Je laisse aller son bras d’un coup, la laissant tomber dans son mouvement de fuite. Même si elle était restée sur ses pieds, y a personne qui court très vite en talons aiguilles. Mais comme elle est par terre, pas besoin de faire d’effort. Je me penche sur elle, fouille dans ses poches. Je cherche son portable - je referai pas la même connerie que la dernière fois. Elle n’a pas encore commencé à crier mais ça va venir. C’est une question de secondes. Elle se débat sous mes mains, rendant la fouille difficile. Je soupire. Mon coude vient se buter contre son front d’un coup sec. La douleur la fait hurler. Et sur son corps crispé, j’ai le temps de trouver son téléphone. Batterie. Carte sim. Je le balance sur le sol, et l’écrase en plus sous mon talon. Voilà, on peut passer au plat principal.

Je l’attrape par les cheveux et la tire sur le sol. On était pas encore exactement au point de rendez-vous, vous voyez. Et In Na aime pas ça quand on respecte pas le plan. Alors on va faire ça sur le X qu’elle a dessiné sur sa carte. Pas un millimètre à côté. La position est pas trop difficile à trouver - j’ai jamais de mal avec les coordonnés qu’elle me donne. C’est une sorte de clairière si on veut. Une éclaircie dans la forêt de conteneurs, une scène juste pour nous trois. Nous deux, pour l’instant.

Y a des indices physiques sur l’état mental des gens, sans avoir besoin de regarder ses émotions. Tant qu’une victime crie, elle a pas atteint sa limite. C’est très difficile d’atteindre ce paroxysme chez elle et coordonner le mien en même temps. In Na a beau dire que je fais n’importe quoi, c’est juste qu’elle voit pas la complexité de la chose. Mais aujourd’hui - cette nuit - ça va être différent. Je veux essayer un nouveau truc. Je veux que ce soit In Na qui joue dans la tête de cette fille.

On est prêt.” je lui dis simplement, certain qu’elle n’est pas loin, à nous guetter. Elle doit me suivre jusque dans les bars des fois, ça me surprendrait pas. Au cas où je fasse des trucs trop dangereux à son goût. Haha.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhee In Na
Âge : 26
Occupation : Criminologue
Quartier : Buk
Situation : C'est compliqué
Don : Bien et Mal
Niveau : 5
Multicompte : Kim Sun Hi & Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1316-rhee-in-na-l-ange-diabolique-ou
Sam 7 Oct - 1:02
Une nouvelle nuit, un nouveau lieu, une nouvelle chasse. On pourrait penser que ça devient une habitude, que ça pourrait même être un train-train quotidien. Ce n'est pas le cas. Rien n'est pareille quand il s'agit de chasser sa proie et de passer à l'action. Les victimes sont toutes différentes, elles n'agissent pas de la même façon. Et puis, il y a aussi l'adrénaline, le risque d'être surpris, tout ça forme un tout excitant. Comme toujours, Boon No était parti à la recherche de celle qui sera la victime de leur duo diabolique. Et dire qu'un jour c'était elle qui était la victime de son partenaire. L'idiot, il pensait vraiment pouvoir lui faire du mal et la manipuler comme les autres. Pour une fois, il était tombé sur un loup et non un faible agneau sans défense. C'est ainsi qu'ils se sont connus et qu'ils se sont associés. Drôle d'histoire, n'est-ce pas ? A croire qu'ils étaient fais pour se rencontrer et s'entendre -ou pas-.

In Na avait prévu le coin où il devait emmener la fille, ce n'était pas bien loin, mais s'était assez à l'écart pour que personne ne puisse les voir. Après pour ce qui est des bruits, ça devrait passer, mais la jeune femme n'est sûre de rien. A présent, elle devait attendre, planqué non loin, observant les alentours des fois que quelqu'un s'approche de trop près. Encore une fois, elle avait un pantalon, un simple jean pas tout jeune et un petit t-shirt légèrement décolleté. C'était suffisant pour une soirée de meurtre, pas besoin de se mettre sur son 31... Oh ! Cette vague idée lui donne une envie folle... Pour le coup c'est dangereux, Boon No le dirait sûrement, mais ça lui plairait sûrement d'entendre parler de cette prise de risque absurde. Pourquoi ne pas se rendre dans un théâtre ou à l'opéra lors d'un événement où tout un tas de monde habillé comme des pingouins se rendra pour assister à la représentation. L'idée de se glisser sur l'un des balcons et de commettre un meurtre presque aux yeux de tous.... Oh bon sang, l'idée était tellement stimulante... Peut-être qu'elle parlera de ça à Monsieur Choe plus tard...

Ses yeux rivés sur son téléphone, elle regarda l'heure, ça faisait déjà une bonne heure qu'elle poireautait. Pourquoi c'est toujours aussi long ? Enfin, ce n'est pas son genre de se plaindre, si elle doit attendre trois heures avant de pouvoir planter sa lame dans le corps de cette fille, elle attendra. Comme une miséreuse, elle finit par s'asseoir contre un mur à regarder le ciel obscure. Le croisant de lune était presque au dessus de sa tête, aux moins elle pouvait voir les étoiles, ça passe toujours un peu le temps. Puis, une voix se fit entendre, elle pourrait la reconnaître entre mille, celle de Boon No. Est-ce que c'est déjà l'heure pour elle de faire couler le sang ? D'un bon, elle se leva et contourna un conteneurs pour découvrir la victime et son homme. Son regard passa de la fille à celui du jeune homme, ne comprenant pas vraiment le "On" dans sa phrase. Techniquement, il n'a pas besoin d'elle pour faire ces sales petites affaires. "On ?" répète t-elle comme si elle avait mal compris. "Si tu me demandes de rester pour regarder, franchement oublie. Je veux bien supporter ce que tu fais, mais j'ai absolument pas envie de jouer les voyeuses !" Il le sait très bien, elle ne supporte pas bien qu'il se tape d'autres filles. In Na est jalouse à l'extrême, à chaque fois elle fait son possible pour supporter ça, tout en se consolant sur le fait qu'après ça, elle pourra lâcher sa colère et sa frustration en tuant la fille en question.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Criminel Junior
Quartier : Busanjin
Situation : C'est compliqué
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 7
Multicompte : Dang Hyeon Tae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Dim 8 Oct - 5:27

Monsters are real
We look just like people


Je fous un coup de pieds dans les côtes de la fille dès qu’on s’arrête, pour qu’elle crie un bon coup et qu’elle se taise après. Je lui fais signe de fermer sa gueule, la menaçant d’autres attaques physiques si elle se met à brailler. Comme si c’était le pire. Pauvre conne, elle doit penser que deux côtes cassées, un poumon perforé, c’est le truc le plus horrible que je peux lui faire. Elle manque sûrement d’imagination: les blessures physiques c’est que les préliminaires ici, on a encore plusieurs services avant d’arriver au dessert.

In Na apparaît à ma gauche, sortant de derrière un des gros conteneur vide, petit chat affamé et prêt à dévorer sa proie. Elle a le même air enragé que d’habitude, quand ça fait trop longtemps qu’elle a pas tué. Est-ce que j’ai l’air comme ça, moi aussi? Quand est-ce que le cinglé prend la place sur un visage? In Na me demande pourquoi je l’ai déjà appelé, alors que c’est évident que j’ai pas vraiment fait grand chose à cette fille. C’est probablement assez pour se retrouver en prison, mais pour satisfaire mes envies y va falloir beaucoup plus que ça. Et ces envies, In Na les comprend manifestement pas. Je lève un sourcil dès qu’elle commence à se plaindre, sans attendre que je lui dise quoi que ce soit. C’est pas comme si elle m'apprenait quelque chose de nouveau, d’ailleurs: je me souviens très bien comment elle a réagit la dernière fois qu’elle m’a vu faire devant elle.

Non mais t’arrêtes de geindre une minute!?” Comme si je me tapais toute ces filles parce que ça me plaisait. Elle croit quoi? Je veux juste les briser et c’est le moyen le plus efficace que j’ai trouvé - y'a pas grand chose d’autre qui crée autant d’horreur dans l’esprit de quelqu’un et qui est aussi simple à réaliser. Et puis, oui, je vais l’admettre, ça finit bien la soirée de relâcher toute la tension comme ça.  Je m’accroupis juste derrière la tête de celle qui se tord sur le sol, pleurant silencieusement. “Je vais rien lui faire à cette conne.” Est-ce que ça va être aussi intéressant de la regarder faire? De juste la voir exploser ses émotions sans vraiment avoir rien à y faire. Jusqu’à la finale. Je me garde la finale pour venir déclencher l’avalanche. La tuer émotionnellement. Et puis après, In Na fera ce qu’elle veut avec. “Je veux que tu lui fasse ton truc. Que tu l’envoie en Enfer.” Comment elle avait appelé ça déjà? Un don? Quelque chose du genre.

Je dévisage mon aînée, étonnement excité à l’idée de cette nouvelle expérience. Si ça m’avait fait aussi mal, ça serait encore mieux sur quelqu’un d’autre. Cette fille allait être dévorée par ses pires cauchemars, probablement pire que tout ce que je pourrais lui faire physiquement. Et arriver à la plonger dans un état comme celui dans lequel In Na m’avait mis aussi rapidement qu’elle l’avait fait était hors de ma portée. “Tu fais ton truc et je la touche pas. Deal?” je lui répète, impatient d’avoir une confirmation. Elle gagne sur tous les coups là, elle va pas faire chier quand même non?

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhee In Na
Âge : 26
Occupation : Criminologue
Quartier : Buk
Situation : C'est compliqué
Don : Bien et Mal
Niveau : 5
Multicompte : Kim Sun Hi & Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1316-rhee-in-na-l-ange-diabolique-ou
Dim 8 Oct - 20:30
C'était avec une certaine surprise qu'elle découvrait la fille toujours "intact", ce qui était assez incompréhensible. Boon No ne fait appel à elle que quand il a finis de jouer. Du coup, s'imaginant qu'il avait peut être une idée tordue derrière la tête, comme la torturer en l'obligeant à regarder son petit spectacle en sachant que ça va la rendre jalouse à mort et la faire devenir folle. Du coup, il se montra quelque peu agressif envers elle, en pensant qu'elle se plaignait. Est-ce que c'est son genre de faire ça ? Non ! In Na déteste les gens qui ne font que se plaindre, elle avait juste rappelé un fait au cas où il ait oublié. Pour lui montrer qu'elle n'était pas contente, elle le fusilla du regard, autant dire qu'elle avait également envie de le gifler, mais elle fit son possible pour garder son calme. Le jeune homme continua son histoire en disant qu'il ne ferait rien à sa victime. Est-ce qu'elle a mal entendu ? C'est quoi là le délire ? Il compte lui laisser la fille pour qu'elle puisse jouer et lui faire tout le mal qu'elle veut ? C'est un cadeau ? Non, il n'est pas comme ça, c'est pas son genre de sacrifier son petit plaisir pour elle. La jeune femme se trouvait donc dans l'incompréhension la plus total. Tout ça jusqu'à la dernière explication. In Na doit faire son "Truc". Pas vraiment certaine, toujours dans la confusion, elle haussa un sourcil. "Tu veux vraiment que j'utilise mon don sur elle !" En fait, elle ne sait pas si elle attendait une réponse. C'était confu et vraiment inhabituel. Pourquoi ça ? Pourquoi maintenant ? Puis, la dernière phrase la fit le regarder avec de grand yeux. Il ne voulait pas la toucher, vraiment ? Ceci voulait dire pas de crise de jalousie ! Est-ce qu'il cherche à trouver un moyen d'être un homme fidèle ? Non, elle en doute. Mais au final qu'importe, le simple fait qu'il ne veuille pas toucher à cette nana si elle fait ce qu'il demande ça lui convient parfaitement. "Très bien, si c'est ce que tu veux, je vais l'envoyer en Enfer." dit-elle en reposant son regard sur la fille déjà apeuré.

Un dernier regard à Boon No et elle finit par s'accroupir juste devant la nana qui allait subir son pouvoir. Elle utilisera le toucher pour être sûr que ceci ait le bon effet. Agir à distance marche, mais son contrôle n'est pas le même que quand elle touche directement la personne. Lentement, elle approcha sa main de la tête de sa victime, celle-ci eu un mouvement de recule totalement inutile. Ce geste ne pouvait hélas pas la sauver. Alors, doucement elle murmure "Chuuuuut ! Laisse toi faire !" c'était trop doux pour être crédible, mais qu'importe. Sa main poussa une mèche et ses doigts vinrent caresser sa joue. "Tu vas plonger, tout doucement mais sûrement vers les obscures abîmes de ton âme ! assure-t-elle alors que son pouvoir était déjà en action. Comme avec Boon No, elle aurait pu la lâcher directement dans le trou noir de ses pires émotions, mais elle ne le fit pas. C'est en douceur qu'elle allait sombrer vers l'Enfer. Dans un premier temps, ce qu'elle ressentait en ce moment allait s'accentuer, devenant plus fort, s'emparant de son corps. Puis au fur à et mesure qu'elle va intensifier son pouvoir, ça va changer, peut-être que ça sera de la peur, du stress, de la nostalgie ou pire encore. En fonction des gens ceci est différent. Chaque individu est unique, il est donc normal que les peurs et angoisses soient différents. C'est un peu comme l'Enfer et le Paradis, nous avons tous une vision différente d'eux.

Cela faisait déjà plus d'une minute, elle avait largement augmenté l'effet de son pouvoir, elle pouvait le voir à l'expression de son visage totalement horrifié. De même, son corps se recroquevillait sur lui-même, parfois elle avait des sortes de spasmes qui faisaient bouger son corps. La pauvre fille était plongée dans un cauchemar, le monde extérieur n'étant plus qu'un lointain souvenir. Puis, elle finit par la laisser chuter, lâcha la dose pour la laisser se perdre. La terreur travaillant pour elle. Sa main quitta le visage de sa victime, se relevant, se demandant si ce spectacle était au goût de son comparse diabolique. Peut-être qu'il voudra qu'elle stoppe qu'elle lui avait fait, ce qui est possible, pour la replonger après dans le même état ? Ceci serait extrêmement sadique, mais ça n'aurait rien de bien étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Criminel Junior
Quartier : Busanjin
Situation : C'est compliqué
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 7
Multicompte : Dang Hyeon Tae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Lun 9 Oct - 5:28

Monsters are real
We look just like people


Je regarde ma partenaire s’accroupir à côté de moi, la tête de la fille entre nous deux. On dirait qu’on est en train de faire un sacrifice humain, une messe noire. Le genre de truc ridicule que les gens pensent qu’on fait. Ça sert à quoi, un sacrifice humain, dites-moi? Si on croyait en un Dieu, on serait pas ici à faire ce qu’on fait. À torturer une âme peut-être innocente, peut-être pas - ça aussi, ça nous importe peu.

In Na a pas hésité longtemps, ma proposition était trop alléchante pour qu’elle veuille y résister. Un frisson parcourt mon corps tandis qu’elle pose sa main sur la tête de l’autre. Elle m’a déjà montré ce que ça fait, j’en ai vu assez pour être très inspiré par ce qui s’en vient. Et puis ça commence.

Comme si des fleurs lui sortaient de la tête, des tiges commencent à sortir du crâne de la serveuse, se tortillant dans tous les sens. On dirait des vers pendant un moment, mais ils grandissent rapidement, s’étendent sur le corps de leur propriétaire, s’enroulant autour d’elle à la manière de serpents. Je ne les reconnais pas, il n’y a rien de naturel en eux. Des émotions impossibles, synthétiques, inventées par In Na. Je laisse mes doigts glisser sur le plus gros tronc, magnétisé par son apparence. Sous ma paume je peux sentir le froid qu’il dégage, dévorant tout ce qu’il y a de plus heureux dans celle qu’il entoure. Terreur. Un autre, à côté d’elle, est plus rapide, tournoyant autour de sa gorge, étranglant sa victime. Je l’effleure, les yeux brillants, sans savoir à quoi m’attendre. Panique. J’attrape le prochain avec enthousiasme, le sentant palpiter entre mes doigts comme un coeur qui bat. Horreur. Un à un, je les identifie. Ils sont tous là. Tous les sentiments les plus négatifs, les plus horribles qu’une personne peut ressentir. Ils sont tous là et on n’a pas eu besoin de lui faire peure pour que ça arrive. J’attrape la main libre d’In Na dans le mienne, complètement obnubilé par ce qu’elle est en train de faire.

Et tandis que les cordes imaginaires se resserrent autour d’elle, je peux la voir combattre. Entre les liens qui l’asphyxient, ses émotions à elles virent complètement folles. Je les vois jaillir en jets dès qu’elles ont l’espace pour, explosions de malheur qui contribuent à l’entraîner plus profondément dans ce monde virtuel. Retenant ma respiration, je resserre ma main autour de celle de ma partenaire, prévoyant la suite. Je sens une dernière tension s’emparer des sentiments qu’In Na génère. Ils se tendent, gros comme des troncs d’arbres, imbriqués les uns dans les autres, à travers elle, se nourrissant de sa vie comme des sangsues énormes. Elles commencent à frémir, toutes en même temps, comme au bord de l'extase. Sans réfléchir, je me laisse glisser aux milieu d’elles, les yeux fermés, les sentant vibrer contre moi au même rythme que mon coeur. Elles se nourrissent de moi et je me nourris d’elles, dans une symbiose totalement parfaite. La tension est insoutenable, augmentant d’un cran à chacune des pulsations qui nous parcourent. La fracture arrive brusquement, m’arrachant un cri, une exclamation de surprise autant que d’euphorie. C’est un dernier souffle qui vient faire s’éclater chacune des émotions qui essayait de s’échapper, des geysers de toutes les couleurs qui annoncent un état psychologique complètement dévasté. C’est magnifique. Une pluie de cendres tombe sur nous comme une première neige.

Je rouvre les yeux, de retour à la réalité de ce monde physique. In Na s’est éloigné, je remarque distraitement, mon regard encore fixé sur la fille. C’était parfait, absolument parfait. Un spectacle d’atrocités que je ne serais jamais capable d’accomplir tout seul. Un monde de nouvelles possibilités. Toujours haletant, je me laisse tomber vers l’arrière, m’asseyant sur l’asphalte froide.

La serveuse ne bouge plus, hormis sa poitrine qui continue de se soulever à rythme irrégulier. Son visage est tiré dans une expression incompréhensible, quelque chose qui dépasse l’entendement humain. Je lui pousse la joue du bout du pied sans qu'elle ne réagisse. Un rire s’échappe de ma gorge tandis que je me relève tranquillement, toujours incrédule face à ce qui est arrivé. In Na reste planté là et je la rejoins, un sourire fendu d’oreille en oreille. “T’es tellement parfaite...” Je lui prend le visage entre mes mains et l’embrasse, sans expliquer quoi que ce soit, juste complètement satisfait et voulant la remercier.

Je la relâche après un instant, avant qu’on s’échauffe et qu’on perde le file de la soirée. Y a tout le temps de faire ça après. Avec un dernier clin d’oeil, je prends le chemin d’un container vide, une cigarette déjà accrochée entre mes lèvres. J’ai plus envie de voir du sang depuis notre autre nuit, alors c’est mon tour de m’éloigner.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhee In Na
Âge : 26
Occupation : Criminologue
Quartier : Buk
Situation : C'est compliqué
Don : Bien et Mal
Niveau : 5
Multicompte : Kim Sun Hi & Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1316-rhee-in-na-l-ange-diabolique-ou
Lun 9 Oct - 14:48
Lentement mais sûrement, la pauvre fille commença à sombrer vers son Enfer. Même avec toute la bonne volonté du monde, elle ne pouvait pas y échapper. Personne ne peut échapper à son pouvoir, personne ne peut y résister. C'est une chute obligatoire vers les entrailles de la terreur, vers les choses les plus sombres et cachés qui sont enfouis en nous. Cette file allait goûter à la terreur extrême, voir ses pires phobies s'éveiller, même celle qu'elle ne soupçonne pas. C'est ainsi que ça se passe, c'est incontrôlable tout ça à cause de In Na. Pour sa part, elle ignorait ce qu'elle pouvait ressentir, tout ce qu'elle sait c'est qu'elle n'allait pas bien. Un simple regard jeté sur elle suffisait à le comprendre avec son corps prit de soubresaut, sa gorge étouffant des cris qui ne parvenaient pas à être audible. Son âme était emprisonnée dans son corps tout le temps que durera cette affreuse terreur. Ce pouvoir était un grand mystère pour elle, elle n'avait qu'une vague idée de ce qu'il pouvait provoquer pour avoir entendu les paroles de certaine de ses victimes qu'elle avait sorties de cet état.

Sa main libre se retrouva prise dans celle de Boon No. Ceci l'a surpris, mais elle ne relâcha pas pour autant son attention. Peut-être qu'elle devra lui dire à l'avenir d'éviter de la toucher de la sorte quand son pouvoir est en cour d'exécution. Pour le moment, elle contrôle, mais ce n'est pas toujours parfait. C'est une chance que ce nouveau contact n'agisse pas sur lui. Ne pouvant s'attarder sur ce fait, elle l'ignore, terminant son vil petit spectacle avant de finalement cesser de la toucher. La laissant tout de même plongée dans son Enfer. Son regard se pose sur son comparse qui à l'air d'examiner sa victime qui reste dans un état qu'on pourrait qualifier de psychotique peut-être. Ceci semble l'amuser vu la manière dont il s'époumone en riant. Serait-il satisfait du résultat ? Il l'abandonne et rejoins la tueuse, sourire aux lèvres, l'air plus radieux que jamais. In Na reste encore incrédule, n'étant pas certaine de ce qu'il vient de se passer. Un compliment sort de sa bouche, des paroles qui sonnent doucement à ses oreilles, faisant disparaître la dernière touche de jalousie qu'elle pouvait encore ressentir pour faire place à une certaine satisfaction et fierté. Jusque là, il n'a jamais dit de telles choses. C'était beau à entendre, ça lui donnait l'impression de lui appartenir et ce sentiment était des plus gratifiant et excitant. Mieux encore, il vint l'embrasser. Serait-ce un rêve ? Ses yeux se fermèrent automatiquement, transporté par ce baiser qu'elle savoura plus qu'elle ne le devrait. Comme à chaque fois, elle se questionne, elle se demande pourquoi il lui fait autant d'effet. Cet homme l'ensorcelle à chaque fois qu'il l'embrasse et elle aime ça. Si seulement ceci aurait pu durer plus longtemps. Mais ses douces lèvres quittèrent les siennes, s'enfuyant loin d'elle, la frustrant profondément. Pourquoi tout ce qui est bon est tellement court ? Reviens pensa t-elle. Reste et embrasse moi jusqu'à ce qu'on en meurt. Silencieuse, encore sur un petit nuage, elle observa son amant partir pour la laisser jouer.

A cause de lui, elle n'avait presque plus envie de jouer. Elle qui aurait pu passer des heures à torturer cette pauvre fille allait devoir faire ça rapidement pour retrouver son prince des ténèbres. Il a été gentil avec elle, alors elle ne peut pas se présenter à lui couverte de sang. Elle sait qu'il n'aime pas ça, alors elle va faire un effort et la tuer proprement. Avant tout, sa victime allait sortir de son cauchemar, la tuer dans cet état n'a rien d'amusant. Elle aime voir l'étincelle de vie s'éteindre dans les yeux d'une personne mourante. Sa main se posa sur son visage, son pouvoir prenant l'effet inverse, insufflant du positif pour la tirer de son cauchemar et lui redonner un peu de poil de la bête. De nouveau totalement consciente, sa peur était toujours là, mais elle était perdue et déboussolé. Pauvre créature, c'est loin d'être terminé. "Tu devrais t'estimer heureuse, je vais t'accorder une mort douce !" souffle-t-elle tout en enfilant une paire de gant. Elle avait pensée à la strangulation, mais ceci laisse des marques sur le coup et avec ses petites mains de femme, la police partira rapidement sur le fait que le tueur est une femme. Il lui faut une idée différente... Quelque chose qui soit différent du meurtre. La tueuse s'écarte un instant, ramassant une bouteille de bière vide puis l'explosa contre un mur sans la moindre pitié. Les bouts de verres brillaient sur le sol, elle s'empara du plus gros et se saisit de la main de sa victime pour lui faire tenir l'objet tranchant afin d'y disposer ses empreintes. Les pleures et les supplications de la fille devenaient une torture, ce qu'elle peut détester ça. Elle reprit son arme de fortune et entreprit de taille les veines de celle-ci. Dans la longue de son avant bras, elle inséra le verre tranchant, laissant une vague de sang rougeoyante sortir de la profonde coupure alors que la fille se mit à crier de douleur. Le geste était précis, sans que ce soit parfait. Personne ne se tranche les veines avec la précision d'un chirurgien. L'autre bras allait y passer aussi, elle fit ça plus grossièrement, un poil moins profond et d'une manière plus tremblante imaginant qu'une personne ayant déjà fait le premier poignet ne pouvait pas parvenir à trancher l'autre d'une manière aussi net. Le sang se mit aussi à couler à flot. La police va croire à un suicide. Vu les coups et blessure, ils penseront qu'elle était sûrement persécutée par des gens. Après avoir subi trop de douleurs et d'humiliations, elle aura préféré mettre fin à ses jours en se tranchant les veines. Les flics sont trop cons pour chercher plus loin quand quelque chose d'évident est sous leurs yeux. A présent, elle va doucement périr, en moins de cinq minutes elle finira par passer dans l'autre monde. Son regard la fixait, elle semblait chercher un peu de compassion, de l'aide auprès de son bourreau, mais c'est perdu d'avance. Sa vie lui échappa, ses paupières de plus en plus lourdes finirent par ce fermer et son dernier souffle de vie s'échappa à travers ses lèvres.

La tueuse sans cœur observa son œuvre, c'était presque poétique pour une fois. Satisfaite, elle s'éloigna, retirant ses gants qu'elle rangea dans un sachet à l'intérieur de son sac. A présent, elle voulait retrouver son Prince des Ténèbres et profiter de sa bonne humeur. En quelques minutes, elle le retrouva, caché derrière un conteneur. Est-ce qu'il sera surpris de la voir impeccable et sans la moindre goûte de sang ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Criminel Junior
Quartier : Busanjin
Situation : C'est compliqué
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 7
Multicompte : Dang Hyeon Tae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Jeu 12 Oct - 6:30

Monsters are real
We look just like people


Adossé contre le conteneur je tire sur ma clope, toujours souriant. Ça va être difficile de dépasser ça maintenant. Peut-être que si on étirait leur douleur sur des jours… Est-ce quelqu’un peut mourir d’avoir trop peur? Je frissonne, l’idée en stimulant d’autres à l’intérieur de ma tête - mais je suis repu pour l’instant, et laisser courir mon imagination ne serait que de la gourmandise. Et c’est pas ça mon dessert aujourd’hui. Avec une In Na rassasiée dans les environs, c’est pas que des bonbons mentales que je veux avoir. J’écrase mon mégot par terre, laissant la fumée que j’ai encore dans la gorge s’échapper par mon nez.

J’entends ses pas avant de la voir. Elle a fait vite la petite! Elle est impatiente pour autre chose, vous croyez? Y a un truc qui l’enthousiasme plus que de tuer une meuf évanouie? Une flamme brille dans ses yeux et je sais que je dois avoir le même regard: une once de folie, une once de désir. La nuit avait été parfait et ça allait finir sur une note magistrale. “Déjà fini?” je lui demande en approchant, laissant mes mains glisser dans son dos. Elle est pas barbouillée de sang comme à son habitude. Elle crève pas de jalousie non plus. Si elle pouvait ronronner, j’imagine qu’elle le ferait. Et putain, moi aussi probablement. Mes doigts glissent dans les poches arrières de son jeans, la tirant vers moi, enfonçant mes lèvres entre les siennes. Y ce lien terrible entre destruction et création, entre tuer une fille entre deux conteneurs et des bouteilles de bière vide et puis baiser une tueuse en série à même le sol. Dire qu’il y en a qui passent leurs soirées calés confortablement dans leur sofa à écouter des feuilletons. Ha ha. La vie pas si secrète des psychopathes de votre quartier.

18+:
 


©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 27
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Ven 13 Oct - 19:03

Monsters are real
We look just like people


-....et là mon fils renverse son assiette de purée, je te dis pas il y en avait partout....

Au secours. Depuis une demi-heure mon collègue n'arrêtait pas de me bassiner avec ses histoires inintéressante familiale. Raison pour laquelle je n'aimais pas faire les rondes. Si au moins on pouvait les faire seuls, mais non il fallait être minimum deux. Et comme je n'avais pas de chance je me coltinait souvent le père de famille pour m'épauler. Autant dire qu'à la fin du travail j'avais un mal de crâne énorme. Surtout qu'il attendait même pas un conseil ou quoi de ma part. Non, non il avait juste besoin de raconter sa vie. Et j'avais déjà essayé de lui dire de se taire mais après...il était partie en mode " pourquoi t'es aussi méchant ? "," pourquoi t'a pas d'amis ?" etc...
Donc depuis je préférais nettement le laisser parloter plutôt que de subir un interrogatoire aussi subtil sur ma vie privée.
Et comme si Dieu avait entendu ma prière, j'apercevais une jeune femme courir vers nous. Enfin, un fantôme plutôt vu qu'elle venait de passer à travers le lampadaire. Elle avait l'air terrorisé. Vu mon expérience avec l'outre monde, met avis qu'elle venait juste de se faire tuer par quelqu'un - ou quelque chose. On peut dire des humains, mais les animaux aussi pouvaient faire des dégâts si on les titillaient.
N'écoutant que ma courage - ou ma curiosité - je me mettais à courir aussi d'où elle venait sans prévenir mon collègue. Qu'est ce que j'aurai pu bien lui dire en plus ? " hé je viens de voir un fantôme, il doit y avoir un meurtre là bas" Non, vraiment mon don n'était pas quelqu'un que je pouvais utiliser dans mes justificatifs. Aussi bien dans ma vie personnelle qu'au travail. Ce qui était frustrant vu qu'on avait la victime en guise de témoin pour désigner le coupable. Du coup j'étais obligé de trouver des preuves tout seul. Et ce n'était pas évident. J'entendais un rire diabolique et sortais mon arme à feu, au cas où je tomberai sur un cinglé - ou peut être était ce le tueur en série qui sévissait depuis quelque temps dans la ville.

Qu'est ce qui était le plus gênant ? Tombé sur un couple en train de copuler dans la rue ou bien connaître les deux personnes ? L'un étant un avocat et l'autre une collègue ? Aish. Sérieusement, j'avais un doute que la jeune femme sois morte en ayant vu ça. Quoique y'avait de quoi faire une attaque en tombant sur ça.

- Sérieusement, vous pouvez pas faire ça dans un hôtel comme tout le monde ?

Demandais je tout en rangeant mon arme. Peut être qu'ils avaient vu ou entendu quelque chose ? Je ne risquai rien à poser la question de toute manière. Je n'avais pas trop bien vu à quoi elle ressemblait mais j'avais surtout noté sa tenue...légère ?

- Avant de faire vos petites affaires, vous avez pas croisé une jeune femme brune, cheveux long, mini jupe et... avec des créoles ?


©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhee In Na
Âge : 26
Occupation : Criminologue
Quartier : Buk
Situation : C'est compliqué
Don : Bien et Mal
Niveau : 5
Multicompte : Kim Sun Hi & Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1316-rhee-in-na-l-ange-diabolique-ou
Ven 13 Oct - 21:33
Oui, elle est déjà de retour. Elle aurait pu le faire poireauter plus longtemps, mais son petit meurtre n'avait pas durée longtemps. Le fait qu'il ne viole pas la fille, qu'il ne la touche même pas, tout ça avait fait plaisir à In Na. C'était comme un cadeau qu'il lui faisait, du coup, elle voulait lui rendre pareille sans le faire attendre et en venant sans être couverte de sang. C'est sûr, il va apprécier. Ce soir, se sera une soirée sans la moindre engueulade. Son regard se fit surpris de la voir arriver si tôt, mais elle savait que ce n'était pas pour lui déplaire. Sa tête bouge de haut en bas quand il lui demande si elle a déjà fini. De même, son visage affiche un petit sourire et son cœur s'enflamme presque quand il s'approche d'elle pour l'attraper. Puis, il y a ce baiser qui annonce le top départ des festivités entre eux. Comme à chaque fois, elle le savoure, elle le prolonge tout en passant ses bras autour de son cou pour ne plus le quitter. Ce soir, il est vraiment à elle, rien qu'à elle, c'est un sentiment si satisfaisant qu'elle en ressent une joie inexplicable.

Spoiler:
 

Tout ça avant jusqu'à entendre une voix. Une voix qui arrive vraiment au mauvais moment alors qu'ils sont loin d'avoir terminé. Tout ça pile quand elle sentait son petit plaisir s'approcher de l'extase. Elle aurait eu envie de foudroyer la personne à qui appartenait cette voix, mais rapidement elle constata que c'était un policier. Oh ! Ils vont peut-être avoir des problèmes. Pire encore, ce flic n'est pas un inconnu. In Na n'as pas honte, mais ressent un certain malaise qu'elle cache du mieux qu'elle peut. Son regard se tourne vers Boon No, elle se mord la lèvre inférieure, partagé entre l'envie de l'ignorer pour continuer sa petite affaire et de vraiment s'arrêter pour respecter la loi. Malgré tout, un petit rire lui échappe, a quoi bon trouver un hôtel... L'endroit où ils se trouvent n'est généralement pas fréquenté, sauf par ce voyeur de Min Kyo Ji. Et si elle lui demandait s'il voulait regarder, hein ? Si elle n'aurait pas son honneur et son boulot à protéger, elle l'aurait peut-être fait. Un soupire lui échappe et avant de se lever pour s'habiller, la jeune femme dépose un bref baiser sur les lèvres de son amant, se fichant pas mal si c'est un moyen de narguer son pseudo collègue.

Pendant qu'elle fermait son jean, elle entendit la question de Kyo Ji. Il faisait la description de la fille qu'elle avait tué. Son corps a déjà été retrouvé ? C'est pour ça qu'elle n'aime pas les laisser traîner derrière eux. Gardant son air innocente, elle jeta un regard à son partenaire puis observa l'officier de police. "Désolé. je crois qu'on étaient un peu trop occupé pour faire attention si quelqu'un d'autre." Histoire de jouer le jeu, de faire l'innocente un peu honteuse, elle afficha un sourire légèrement gêné rougissant un petit peu. "Pourquoi cette femme est recherchée ?" demande-t-elle avec une innocence parfaite en se rapprochant de son amant comme si d'un coup elle était un peu inquiète que cette femme puisse être une criminelle ou quelque chose dans le genre. Sauf qu'elle connaît la vérité, mais elle joue le jeu, elle passe pour la gentille In Na, la parfaite criminologue dont la chose la plus folle qu'elle ait pu faire et d'avoir un ébat passionné en pleine rue... Intérieurement, elle avait envie de rigoler à plein poumon, mais ceci n'était pas possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Criminel Junior
Quartier : Busanjin
Situation : C'est compliqué
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 7
Multicompte : Dang Hyeon Tae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Sam 14 Oct - 6:44

Monsters are real
We look just like people


C’est dans un dernier baiser que ma nuit parfaite s’effondre. Y a plusieurs trucs que j’aime bien entendre quand je baise. Une réprimande sur un ton sarcastique n’en fait pas parti. Je l’avais pas entendu arriver cet enfoiré, j’avais la tête ailleurs. J’ai envie de lui crier de dégager, de foutre le camp, pour qu’on puisse reprendre nos activités. C’était une fête privée s’il avait pas remarqué. Mais l’uniforme et l’arme pointée sur nous me font rester muet: j’ai envie de tirer un coup, mais si lui aussi, je serai pas très avancé. Le canon s’incline et disparaît de ma vue, de retour dans son étui. On s’est fait prendre, mais pas encore pour le vrai crime.

Je me relève à la suite d’In Na, détaillant l’agent du regard tout en remontant mon pantalon. On s’est déjà croisé au poste, c’est souvent lui qui fait la paperasse. Un pousse-papier. J’en ai presque peur. Mais qu’est-ce qu’il fout ici, c’est n’importe quoi. Je lui fais un petit sourire désolé, du genre ahh, c’est embarrassant tout ça, mais tu sais dans le feu de l’action on a pas toujours le temps de se rendre à l’hôtel... Mes yeux glissent sur son uniforme. Min Kyo Jin épelle les petits caractères étalés sur sa poitrine. Toujours pratique la façon donc la police étiquette ses chiens, je leur en suis très reconnaissant. Faudrait pas oublier ceux qui en ont trop vu, hein?

L’agent Min ouvre la bouche à nouveau, dans ce que j’espère être des au-revoir rapides - il va quand même pas nous donner une amende pour outrage public à la pudeur, c’est pas comme si y avait des tas de gens qui traînait aux alentours. Mais sa question retient mon attention. Je sais pas ce que In Na a fait du corps, cependant il semble y avoir un problème sur le moment. Est-ce que quelqu’un nous a vu et a appelé la police? Nous a vu avec l’autre thon, je veux dire. In Na répond avant moi et je contente de sourire et d'acquiescer. Elle joue à un dangereux en lui répondant comme ça, on sait pas ce qu’il sait. Elle a remarqué qu’il est seul? In Na travaille pour la police, elle sait comment ils fonctionnent. Par équipe. Comme nous deux. Lui aussi il a un partenaire. Est-ce qu’In Na s’est débarrassé du corps? J’enroule mon bras autour de sa taille dès qu’elle est à ma portée. Dis-moi que tu t’es débarrassé du corps! Je n’aime pas sa question. Son ton est effrayé mais je vois très bien que ça l’amuse. Je vous avais dit qu’elle adore flirter avec le danger. Pas d’improvisation mon cul! C’est dans quel plan qu’on se fait prendre par la police déjà In Na, tu veux bien me rappeler?

Peut-être que ça la dérange pas d’être vue avec moi, mais c’est un problème. Si un de nous deux se fait prendre, ça peut entraîner l’autre dans sa suite. C’est impossible de reculer pour l’instant, difficile de prétendre à l’agent qu’on ne se connait pas quand on était emboîtés l’un dans l’autre il y a quelques instants. C’est embêtant. Mais pas de raison de lui laisser savoir, j’affiche le même rôle que d’habitude, l’avocat pris dans ce rôle contre son gré, doué mais pas trop, cool mais pas trop. “Vous voulez qu’on vous aide à la chercher?” Question de l’emmener aussi loin que possible du lieu du crime. Dans le cas où son partenaire est pas déjà avec le corps. Là ça pourrait être un peu plus merdique.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 27
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Sam 14 Oct - 22:43

Monsters are real
We look just like people


Je n'étais nullement gêné d'avoir interrompu une partie de jambe en l'air. De toute façon ce n'était pas l'endroit pour faire ce genre de choses. Non mais sérieusement faire ça derrière une poubelle et sur le béton, quelle idée ? Il me semblait que le métier d'avocat devait suffisamment payer pour s'offrir une chambre d'hôtel, pareil pour celui de criminologue. En tout les cas, ils gagnaient plus que moi c'était certains.  Mais j'avais une chose plus importe à faire actuellement que les sermonner là dessus. Ou leur coller une amende. On était peut être pas dans le quartier le plus "mignon" de la ville mais ce n'était pas une raison pour faire le show dehors. Enfin, quitte à tomber sur eux et les emmerder jusqu'au bout, autant les interroger sur la jeune femme que j'avais vu.
In Na répondait la première, prenant une mine effrayé et innocente. Euh...c'était vraiment bizarre. Elle étudiait le profil des criminels comment elle pouvait se retrouver d'avoir peur d'un potentiel danger ? J'avais surement loupé quelque chose. Ou alors elle jouait la comédie, mais pour quelle raison ? Pour avoir du réconfort de la part de l'avocat ?

- Et bien elle...

Zut. Je ne pouvais pas dire que j'avais vu son fantôme qui dégageait de toute son âme le mot "help". J'étais à court d'idée n'ayant pas pensé à préparer quelque chose au cas où on me poserait des questions. D'habitude j'avais le temps de me préparer, sortir la réponse la plus plausible qui pouvait être. Cela dit, j'avais aussi l'image des deux couchés par terre encore à l'esprit. Qu'est ce qu'ils avaient tous à faire ce genre de chose quand je passai dans le coin sérieusement ?

- Ses amies l'on vu sortir du bar avec quelqu'un, et comme elles n'avaient pas de nouvelles au bout d'un moment elles ont essayé de l'appeler mais sans succès...Du coup elles ont appelé la police et comme j'étais dans le coin...


Il m'avait fallu dix secondes pour sortir un mensonge aussi banal. Cela dit la banalité était aussi la meilleure pour tromper. Je savais qu'on disait " plus c'est énorme mieux ça passe" mais je n'avais pas deux abrutis finis en guise d'interlocuteurs. Surtout que je les connaissais, plus ou moins. Moins que plus d'ailleurs. Boon No m'avait proposé de m'aider à la chercher. Je ne tenais pas à me faire disputer encore une fois par mon supérieur parce que j'avais emmené un civil sur une scène de crime. Encore In Na c'était son métier, à peu près.

- Non c'est bon je vais vous laisser continuer vos petites affaires...dans un endroit plus approprié cette fois


Pas ici quoi. Dans un lieu clos de préférence. Entre quatre murs. Alors que j'allai leur dire aurevoir, mon talki walkie se mettait à grésiller.

- Euh...Kyo Ji...j'ai trouvé un cadavre, t'es passé où ?

Ah enfin mon collègue servait à quelque chose ! Bon j'espérais qu'il s'agissait du cadavre de la jeune femme et non de celui d'un pigeon. Je lui donnais ma localisation et lui demandais la sienne. Oh, il était juste à côté. Mon regard glissait sur les deux tourtereaux en même temps que j'indiquais à mon camarade que j'arrivais.

- Vous êtes certains de n'avoir pas entendu un cri ?

Demandais je en fronçant les sourcils après avoir raccroché. Peut être qu'on était dans une bulle quand on faisait l'amour ? J'en savais trop rien. Je l'avais fait qu'une seule fois et je n'avais rien ressenti de magique.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhee In Na
Âge : 26
Occupation : Criminologue
Quartier : Buk
Situation : C'est compliqué
Don : Bien et Mal
Niveau : 5
Multicompte : Kim Sun Hi & Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1316-rhee-in-na-l-ange-diabolique-ou
Dim 15 Oct - 18:18
Le tout était à présent de savoir ce que le flic savait. Le corps n'avait pas encore découvert, c'était certain. Sinon, il aurait probablement parlé de ça. Mais dans le doute, ni Boon No, ni elle ne peut parler d'un hypothétique cadavre, ceci pourrait être le doute à Kyo Ji et leur créer des problèmes. De toute manière, même si le corps de la fille est retrouvé, ils ne craignent rien. Cette fois-ci il n'y a pas eu de viol. Non, elle s'est juste fait frapper ce qui pourra faire penser à de la maltraitance, des personnes l'ayant peut-être agressé. Et pour le reste, In Na a utilisé son pouvoir ce qui ne laisse aucune trace sur les corps. Sa mort à d'ailleurs l'air d'un parfait suicide. Cette pauvre serveuse c'est taillé les veines avec un morceau de bouteille de bière. Elle sait très bien ce que dira le légiste dans son rapport, avant de la tuer, elle a rapidement fait son analyse elle-même et si on lui demande son avis, elle dira précisément ce qu'elle a imaginé. Une pauvre fille qui était certainement persécutée, les choses ont dérapé ce soir là, assez pour que l'humiliation soit assez forte et qu'elle décide d'en finir. C'est simple et efficace !

Le flic se mit à réfléchir à la question d'In Na. Le simple fait qu'il ne réponde pas du tac au tac la fait rire intérieurement. Il pense vraiment pouvoir tromper une criminologue en inventant une histoire à dormir debout ? Cependant, elle ne dira rien et fera comme si elle le croyait. Des amis l'auraient vu partir, mais il lui semblait que c'était une serveuse, donc les amis devraient être des collègues et encore elle doute que ces gens là ce fiche d'elle. Mais n'ayant pas plus de renseignement sur la chasse de Boon No, elle ne dira rien. C'est lui qui doit faire attention et ne pas se vendre d'une manière ou d'une autre. Elle le sait assez intelligent pour faire attention à ce qu'il dira.

Son comparse proposa d'aider à trouver a fille. Oh quel bon cœur ! C'était presque étonnant de le voir comme un chevalier servant voulant aider la police. Mais l'officier ne voulait pas de leur aide, préférant les laisser vaquer à leur occupation. Ceci arracha un petit sourire gêné à In Na, bien entendu ceci était de la comédie, histoire de montrer qu'elle avait un minimum honte devant son collègue. La radio se mit à fonctionner et le duo diabolique pouvait entendre qu'un corps avait été trouvé. Serait-ce celui de la fille ? Certainement, elle doute qu'un autre tueur en série traîne dans le coin également ce soir. Cette annonce aurait pu la faire stresser, mais elle resta calme et naturel. De toute manière, il n'y a aucune preuve contre eux, aucune empreinte. La conclusion sera le suicide. Histoire de faire comprendre à son partenaire qu'il n'y avait vraiment aucun soucis à ce faire, elle chercha l'une de ses mains pour l'attraper. C'était un geste innocent, le genre de choses qu'un couple peut faire. Mais là, c'était uniquement pour lui signifier que tout allait bien. La nouvelle question du flic la fit hocher la tête de manière négative, non aucun cri ! "On est sur place depuis pas très longtemps en fait... et non, désolé, je n'ai rien entendu ? Et toi Boon No ?" demande-t-elle en le regardant avec un air tout à fait innocent et interrogateur. Pour le moment, aucun d'eux ne sait de quel sexe est le cadavre retrouvé, donc il faut rester vigilant pour ne pas se vendre. "Kyo Ji, est-ce que vous avez besoin de moi ? S'il y a un cadavre, c'est peut-être criminel ? Je n'aime pas voir ça, mais c'est hélas bien plus parlant de voir une scène de crime pour moi." Pourquoi In Na ne pourrait pas être le genre de personne à détester voir un cadavre ? En même temps, qui aime ça ? Son boulot c'est plus d'enquêter sur les suspects, de faire leur profil en leur parlant histoire de cerner leur personnalité. Bien sûr, elle fait la même chose pour les tueurs en série qui sont encore en liberté et là, elle doit généralement voir les photos des scènes de crimes. Mais des photos, c'est différent de la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Criminel Junior
Quartier : Busanjin
Situation : C'est compliqué
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 7
Multicompte : Dang Hyeon Tae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Mer 18 Oct - 0:13

Monsters are real
We look just like people


Il sait pas mentir. Peu importe le fait qu'on ait eu notre vie entière pour pratiquer; peu importe le fait qu'on sache déjà la vérité: l'agent Min reste un très mauvais menteur. Quand on cherche quelqu'un, on a tendance à crier son nom, non? On était bien occupé avec In Na mais je reste persuadé qu'on aurait entendu un truc si monsieur s'était promené en appelant un prénom. Non, il était arrivé à la course, presqu’en silence, pas comme s’il cherchait quelqu’un mais plutôt comme s’il poursuivait quelqu’un. Et, dites moi si je me trompe mais… Depuis quand on sort son arme lorsqu'il n'y a pas de danger apparent? Y a des règles strictes là-dessus.

Il refuse mon offre, bien entendu. Ça serait pas sage pour lui d’impliquer des civils - enfin, un civil, In Na fait quand même partie de leur équipe, aussi ironique que cela puisse paraître. Je veux insister, lui imposer mon aide, quand son talkie se met à émettre des mots que je ne voulais pas entendre. Je le toise, attendant la suite, affichant un air un peu surpris. Mais de la surprise, il n’y a personne qui en a ici. J’observe Kyo Ji et j’attends que quelque chose se détache dans ses émotions: les gens ont tendance à réagir quand on leur annonce qu’il y a un corps mort dans les environs. Alors pourquoi pas lui? Pourquoi ça l’étonne pas, pourquoi on dirait qu’il s’y attendait.

Je sens In Na glisser sa main dans la mienne, la serrant brièvement. Ça pourrait vouloir dire n’importe quoi mais je vois qu’elle ne s’affole pas. On est pas dans la merde, on est juste au mauvais endroit au mauvais moment. Mauvais concours de circonstances monsieur le juge! Je reprends l’échange comme In Na me lance la balle, jonglant une expression un peu choquée avec un ton préoccupé: “Non, rien du tout.” Ou juste In Na, devrais-je lui dire? Non, ça serait déplacé de lui faire une blague, je sais. Faut pas rire devant les morts.

Ma partenaire se propose pour aider ses collègues. Ça devrait la réjouir de monter un faux dossier sur ce qui aurait pu se passer. Leur dire exactement ce dont elle avait prévu qu’ils voient, qu’ils pensent. Est-ce que c’est dangereux? Elle est pas du genre à faire un faux pas. J’attends de voir ce que l’autre va dire. Est-ce qu’il peut l’empêcher de voir la scène du crime? Elle va en voir des photos de toute façon, non? Si c’est classé comme un meurtre, bien entendu. Alors j’attends de voir ce que Kyo Ji va lui répondre - de toute façon, on doit rentrer ensemble. Et puis, y a un truc qu’on a pas tout à fait fini.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 27
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Jeu 19 Oct - 21:27

Monsters are real
We look just like people

Est ce qu'ils avaient gobé mon mensonge ? Si ce n'était pas le cas, ils avaient pas posé plus de questions et ça m'arrangeait bien. Le fait par contre qu'ils n'aient rien entendu tous les deux ne me satisfait pas vraiment. J'espérais que l'assassin n'était pas encore dans le coin sinon j'aillai me retrouver avec d'autres cadavres sur les bras. Vu qu'on patrouillait à pied mon collègue et moi, ce n'était pas la lumière des gyrophares ni la sirène qui l'aurait fait fuir. Par conséquent, se posait un deuxième soucis. Je ne pouvais pas laisser l'avocat et sa copine comme ça, alors qu'il y avait des risques. Je pourrais toujours justifier la raison de la présence de Boon No par ça. In na se proposait en plus de venir donner un coup de main. Si je refusais on allait encore m'accuser de vouloir m'occuper des dossiers tout seul. D'ailleurs je ferai mieux de me dépêcher d'aller rejoindre l'agent Bong qui devait être en train de s'impatienter. Oui, en plus de me raconter sa vie il avait zéro patience en matière d'attente.

- D'accord on y va. Vous aussi monsieur Choe


J'étais loin de me douter que les deux personnes que je voulais en sécurité était en réalité le fameux criminel que je craignais être encore dans les parages. Je ne pouvais pas non plus deviner, il n'y avait pas la morte pour les pointer du doigt. On rejoignais rapidement mon collègue qui n'était pas du tout loin et je lui expliquais brièvement pourquoi le couple était avec moi - en zappant la partie où je les avaient trouvé en train de s'envoyer en l'air bien entendu. Je m'approchais ensuite du cadavre, reconnaissant sans surprise la jeune femme que j'avais vu courir.

- Le légiste est en route mais j'ai vu des bleus et visiblement elle se serait taillé les veines...La pauvre, elle avait surement pas dû supporter d'être traiter ainsi...

Je me retenais de rétorquer que ce n'était pas un suicide. La dernière fois, ça n'avait pas vraiment joué en ma faveur. Une deuxième affaire "Park" , non merci. Je n'avais même pas encore clos la première. Et puis là non, c'était vraiment trop gros. Déguiser un meurtre en suicide sanglant comme ça. Je fouillais dans les poches du cadavre et finissait par trouver son porte-feuille. Lee Hya Na. 26 ans. Je trouve son badge de serveuse du bar. Un client mécontent ? Je me massais l'arrière de la nuque avant de m'arrêter en entendant des pleurs. Enfin, vous savez ceux des fantômes. J'espère que c'est l'âme de Lee Hya Na qui est revenu sur son dernier lieu.

- Qu'est ce que vous en pensez In Na ?

Demandais je en me redressant avant de m'éloigner un peu pour lui laisser le champ libre. Je regardais autour de moi pour voir si il n'y avait pas la morte qui apparaissait. Vue de l'extérieur j'avais surtout l'air de craindre qu'un fou furieux nous tombe dessus. Du moins c'était ce que je supposais vu que mon collègue s'était approché de moi, posant sa main sur mon épaule ce qui m'avait fait légèrement sursauter. Il m'assurait ensuite que je n'avais rien à craindre, que les autres allaient pas tarder et patati et patata. Laisse moi tranquille, j'ai un rencard avec un fantôme !

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhee In Na
Âge : 26
Occupation : Criminologue
Quartier : Buk
Situation : C'est compliqué
Don : Bien et Mal
Niveau : 5
Multicompte : Kim Sun Hi & Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1316-rhee-in-na-l-ange-diabolique-ou
Ven 20 Oct - 0:18
Tel un parfait petit couple d'innocent, ils n'eurent aucun mal à dire qu'il n'avait rien entendu. Pauvre petit policier, si seulement il pouvait se douter qu'il avait devant lui un couple des plus machiavéliques. Ce n'était pas parce qu'ils étaient dans le coin, qu'ils doivent forcément avoir entendu quelque chose. Le policier avait reçu un appel sur sa radio et nécessitait qu'il vienne voir, car un corps avait été découvert. Oh c'est le cadavre refroidissant de la pauvre petite serveuse qui vient d'être découvert. L'enquête va donc débuter ce soir. Mais pas de panique, bien que le corps n'ait pas été caché, ceci avait parfaitement l'air d'un suicide et personne ne pourra en dire le contraire. In Na a tout prévu et même si des gens sont suspicieux, ce n'est pas bien grave, car au final on demandera son avis et qu'elle pourra imposer son idée sur la mort de la demoiselle.

Kyo Ji accepta que le duo l'accompagne, c'était bien étrange qu'il le fasse, surtout pour Boon No. In Na ça peut se comprendre vu qu'elle est au sein de la police, même si elle ne porte ni arme, ni badge. Qu'importe... Son partenaire allait bientôt découvrir la scène de crime et sûrement être surpris de la mise en scène. Quoi qu'elle ne parlerait pas de mise en scène... Car au final c'est elle qui l'a tué en lui taillant les veines, c'est juste la vérité qui sera très mal interprétée. En quelques minutes, le trio arriva sur place. La femme était toujours allongée sur le sol, exactement dans la même position que quand elle l'avait laissé. Son sang s'était répandu quand une grande flaque autour de ses bras. Jouant toujours la comédie à la perfection, elle afficha une grimace, le genre qu'on fait quand on découvre un mort. C'est typiquement le genre d'expression que pourrait avoir n'importe qui, même un policier arrivant sur une scène de boucherie. "Tout ce sang..." souffla-t-elle en observant le liquide rouge sur le sol. Elle s'approcha, mais garda une bonne distance pour ne pas polluer la scène, la demoiselle connaît tout de même les règles. Le collègue de Kyo Ji qu'elle connaissait, l'avait salué et indiqué l'arrivée du légiste d'ici peu de temps et sûrement d'une équipe d'enquêteur. Le premier policier lui demanda ce qu'elle pensait de tout ça. C'est à elle de jouer !

La criminologue se rapprocha un tout petit peu pour regarder. Son regard balaya le cadavre l'inspectant dans les moindres détails. "Au vu des marques sur son corps, elle a été battue. Je de nombreuse marques, ça me fait penser qu'elle a pu être agressé ? Peut-être un agresseur qu'elle connaissait. Je pense à de la persécution, quelque chose de répété. Et cette fois ça a dû aller trop loin." Elle prend son temps, pas la peine d'aller trop vite, ça ne servirait à rien. Réfléchir et inspecter comme si c'était la première fois qu'elle vouait le corps. Pour observer l'un des poignets de plus près, elle se baissa histoire de tirer une nouvelle conclusion. "Elle devait être à bout, assez pour vouloir en finir. La pauvre, c'est tellement triste. Il faudra voir le rapport du légiste, mais je pense que ça confirmera mes pensées. Ca ressemble à un suicide, mais on ne peut pas exclure que ce soit un crime. Si elle s'est suicidé, c'est parce qu'elle a été poussée à bout. Cette affaire risque de prendre du temps." Voilà ! Elle dit clairement que c'est un suicide, mais évoque la possibilité d'un crime.

La jeune femme se releva doucement et retourna auprès de Boon No, elle espérait que les conclusions lui plaisaient. Au final, ils n'ont même pas besoin de mettre ce crime sur le dos de quelqu'un. Cela sera classé sans suite et au pire même si la police recherche la personne qui l'a frappé, ils ne trouveront pas ou soupçonneront quelqu'un de son entourage qui s'en sortira sûrement sans problème. "Kyo Ji, est-ce qu'on peut vous aide à sécuriser les lieux ?" demande-t-elle. Quand elle dit ça, elle porte d'installer les petites banderoles pour délimiter un périmètre et empêcher les gens de s'approcher pour jouer les curieux et préserver la scène de crime. Elle se permit un peu après de regarder son amant, un regard que lui seul pouvait voir et qui lui indiquait qu'il n'y avait aucune raison de s'inquiéter. Pour une fois, ce crime était propre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Criminel Junior
Quartier : Busanjin
Situation : C'est compliqué
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 7
Multicompte : Dang Hyeon Tae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Sam 28 Oct - 2:30

Monsters are real
We look just like people


Il est… inquiet? C’est difficile à dire: ses émotions sont complexes, ambiguës. Je comprends pas pourquoi il réagit comme ça, comme si les informations qu’il recevait générait des idées complètement obscures dans son crâne. Il est pas bien? Il est parano? Quelqu’un qui s’attend toujours au pire serait pas nécessairement surpris de se retrouver devant un cadavre à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Mais il y a quand même quelque chose qui cloche.

L’agent Min décide qu’on doit le suivre. J’hausse un sourcil en lançant un regard à In Na, sans répondre au policier. Il n’est pas suspicieux; il n’y a pas de doute qui s’extracte d’entre ses émotions. Alors pourquoi nous garder à vue? C’est une question qui reste sans répondre tandis que je suis les deux collègues, retournant sur la scène d’un crime auquel je n’avais que très peu participé. Je m’incline brièvement en rencontrant l’agent Bong, écoutant l’agent Ming nous présenter, comme de nouveaux personnages dans cette scène de crime bizarre.

Crime? Pas pour l’instant. Je laisse les pros se pencher sur le casse-tête qu’In Na a construit et m’allume une cigarette plus loin. Et puis j’observe Kyo Ji, parce qu’il est bizarre, il cache quelque chose, et j’aime pas ça. L’agent Bong est triste, un peu, il a pitié de cette fille qui vient de se suicider. Un thon de moins sur terre, une perte immense pour l’écosystème. Est-ce que c’est pire de tuer une espèce en voie d’extinction? In Na n’a aucune pitié, moi non plus. Et Kyo Ji non plus. Il est pas triste. Ses émotions s’agitent tandis qu’il garde un visage neutre. Je suis trop loin pour en distinguer les nuances, mais je devine des traits d’objection. Et d’autres trucs qui vont et viennent, apparemment sortis de nul part. Il demande l’avis d’In Na mais ça ne l’intéresse pas. Il part, regarde autour de lui, cherche quelque chose. Quelqu’un? S’il pense qu’il y a un danger qui rôde pas trop loin, il a raison. Mais c’est pas un chien, il ressentirait pas ce genre de truc naturellement. Alors quoi?

Je suis pas le seul à trouver qu’il agit de façon bizarre: l’agent Bong s’approche de son collègue dans un élan d’amitié fraternel à sens unique. Il pense que l’autre a peur des morts? In Na revient près de moi et je dois interrompre mon enquête pendant quelques instants. Elle continue à jouer sans remarquer qu’un joueur ne suit pas tout à fait les règles. Un adversaire. Un adversaire qui n’est pas méfiant. Alors quoi? Qu’est-ce que ça veut dire? Un policier qui cherche une jeune femme avec une description très précise, sans crier son nom, qui court avec son arme sortie, et qui n’est pas surpris de retrouver un cadavre tout près. Réfléchis, Boon No. C’est comme s’il savait que quelqu’un était mort ici. Est-ce que quelqu’un m’aurait vu sortir avec la fille? Est-ce que la police aurait reçu un autre genre d’appel? ‘J’ai vu quelqu’un se diriger par là et j’ai entendu crier.’ Mais, dans ce cas, l’agent Bong devrait être sur la même page. Il devrait pas être en train de s’appitoyer sur le sort d’une fille qui vient de se suicider. Ça a aucun sens.

In Na me tend un rouleau de ruban que j’attrape. Elle jubile intérieurement, certaine que tout est sous contrôle, me souriant d’un regard. Tout va bien. Elle veut sécuriser les lieux, j’aimerais mieux qu’on sécurise cette situation. Mais pas moyen de lui faire comprendre ce qui se trame avec un clin d’oeil. Je prends le rouleau et m’approche des agents avec un air soucieux. “Vous croyez que c’est la fille que vous cherchiez?” On va régler une question tout de suite: d’où est-ce que cette information sur la fille leur vient?

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 27
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Dim 29 Oct - 21:19

Monsters are real
We look just like people

Le fait qu'In Na pensait que la victime s'était suicidé, ne m'étonnait pas. Tout avait été laissé pour faire croire que la jeune femme s'était donné la mort. Sauf qu'une personne qui décide de mourir ne se mettait pas à courir comme une folle au milieu de la rue et "crier" à l'aide. Au fond j'avais simplement posé la question à ma collègue par pure politesse. La défunte Lee Hya Na s'était fait tuer, je ne savais comment, et on avait maquillé ça en suicide. Le dossier serait surement clos dans deux jours, fautes de preuves. Peut être qu'on chercherait, ou ferait mine, de trouver la personne qui était responsable des bleus. C'était compliqué d'avoir le don de pouvoir aider les pauvres âmes sans avoir les moyens de l'exprimer. Il y avait seulement deux personnes au courant de mes facultés et je ne comptais pas les crier au monde entier. Et si c'était un mutant qui avait tué la jeune femme ? Après tout ils étaient pas tous forcément des gentils. Min Oh était capable de contrôler l'air par exemple. Qui sait si à Busan une personne n'était pas capable de tuer des gens sans laisser de trace ? Je n'aurai surement jamais de réponses à ces questions mais si je trouvais la fantôme de la victime, elle pourra au moins me décrire son agresseur.
J'espérais la voir apparaître en m'éloignant un peu des personnes présentes. Certains fantômes n'aimaient pas quand il y avait du monde. Mais il n'y avait rien à l'horizon. Mon comportement inquiétait d'ailleurs Bong. Je n'étais pas à mon premier cadavre, il devrait le savoir. Ou peut être que mon teint blanc indiquait que j'étais malade à ses yeux. In Na s'était approché après son inspection du corps pour se proposer à aider à sécuriser la scène. Franchement, il n'y avait personne dans les parages et ça serait une perte de temps. Mais c'était les règles.

- On peut faire ça le temps que l'équipe arrive

D'ailleurs ils en mettaient du temps. Je savais que les effectifs étaient réduits mais tout de même. Je n'avais pas envie de passer toute la nuit à attendre l'équipe scientifique. Boon No s'était aussi joint au petit travail me demandant au passage si c'était la fille que je cherchais. Ah oui, c'était vrai que je les avaient interrogé là dessus. J'avais joué en solo et du coup mon coéquipier n'était pas au courant de cette affaire. Ca allait être difficile de recoller les morceaux. D'ailleurs Bong me regardait d'un air interrogateur, ne comprenant pas de quoi parlait l'avocat. De toute manière, mentir n'allait pas m'avancer à grand chose.

- Oui, elle ressemble en tout les cas à la description que l'on m'a faites

Déclarais je tout en défaisant un rouleau. Un long gémissement de douleur me cassait soudainement les tympans et par réflexe je plaquais mes mains sur mes oreilles. Oh bon sang, c'était sur qu'elle voulait vraiment pas mourir celle là. C'était tellement fort, qu'elle devait être toute proche. Je jetais un coup d'oeil au cadavre derrière nous et laissais mes mains retomber le long de mon corps en voyant le fantôme de la victime, essayer de se recoller avec sa forme corporelle. C'était à la fois une vision assez drôle et triste. Pour elle, bien sur. Elle avait fini par abandonner en voyant que ça ne fonctionnait pas et nos regards s'étaient ensuite croisés. Comme toute âme, il n'y avait rien dans ses prunelles mais je pouvais ressentir toute sa peine, sa frustration et une petite dose de haine. Surement envers son assassin. Elle s'était ensuite envolé vers moi avec son gémissement plaintif insupportable. Et cette connasse osa me passer à travers ! C'était vraiment le truc le plus insultant !

- Ya ! Reviens ici !

M'écriais je en oubliant complètement que je n'étais pas seul. Alors qu'elle continuait son petit chemin je me mettais à courir derrière elle, manquant de peu de rentrer dans un conteneur. Évidemment, cette garce, elle, elle passait à travers les murs. Raison de plus pour me mettre à l'insulter encore une fois.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhee In Na
Âge : 26
Occupation : Criminologue
Quartier : Buk
Situation : C'est compliqué
Don : Bien et Mal
Niveau : 5
Multicompte : Kim Sun Hi & Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1316-rhee-in-na-l-ange-diabolique-ou
Dim 29 Oct - 22:13
On lui avait demandé une analyse, chose qu'In Na fit rapidement. Elle constata ce qui lui sautait bien entendu aux yeux, chose que n'importe qui pourrait voir à l'évidence. Son expertise n'était pas erroné, il y avait 90% de chance qu'un autre criminologue tire les mêmes conclusions. D'ailleurs, c'est le légiste qui confirmera tout ça. Et il n'y a aucun doute que ce meurtre passera pour un suicide. Au cas où, elle avait tout de même signalé qu'il était possible que ça puisse être un crime, car tant que rien n'est sûr à 100%, toutes les thèses sont possibles. Pour le reste, elle ne pouvait rien dire d'autre. Dresser un portrait psy du tueur... Impossible, pour elle ceci est un suicide tout simplement. Ce qu'elle fera, c'est émettre le possible portrait psychologique de où des personnes l'ayant poussé à mettre fin à ses jours. Elle a déjà réfléchi. Elle parla d'une bande de personne, assez nombreuse pour se sentir puissante face à une pauvre fille impuissante. Il serait possible d'inclure des femmes, mais elle restera que sur la gente masculine. Vous savez... pour le fait qu'ils se soient senti fort et le besoin d'impressionner le reste de la bande. Des femmes n'auraient pas forcément apprécié de voir leurs amis s'en prendre de la sorte au même sexe que le leur, risquant d'imaginer que ça puisse leur arriver un jour si elles font quelques choses de mal. In Na posera la possibilité que ce soit des collègues de boulot à hauteur de 30%, soit un pourcentage très faible, mais qui laisse une possibilité. Pour le reste, ceci pourrait être des clients réguliers, des voisins, des connaissances, voir même des personnes ayant été au lycée avec elle. Les agresseurs ne lui sont donc pas inconnu, elle aurait même été soumise à ces gens là, d'où le fait qu'elle soit venue sans broncher jusqu'ici. Dans son histoire, elle pourra dire qu'il n'y avait jamais eu de violence extrême avant. Cette fille, elle l'imagine parfaite dans le rôle de la bonniche, voir même de l'esclave sexuel. Ce qui pourrait expliquer que tout ça accumulé, en plus des violences extrêmes ayant eu lieu ce soir, l'aurait poussé à en finir avec la vie. Oui, c'est parfait ! C'est ce qu'elle va écrire, ce qu'elle proposera en sachant que la vérité ne verra jamais le jour. Peut-être qu'elle est trop confiante, mais qui peut prouver le contraire ? In Na connaît très bien le système, elle sait comment les enquêtes sont réglées. Ainsi, elle ne risque rien. D'ailleurs, aucun flic ne voudra s'attarder sur cette affaire. Le suicide sera déclaré et l'affaire sont classées, un point c'est tout. Il se peut que son entourage soit suspecté, mais ça n'ira pas plus loin que quelque interrogatoire. L'affaire est donc déjà close !

Kyo Ji n'avait pas vraiment écouté son histoire, mais l'agent Bong l'avait fait et juste à voir les hochements de tête qu'il faisait, il y croyait dur comme fer. Voilà déjà un idiot qui croit la thèse du suicide, les autres feront de même, c'est une évidence. En attendant l'équipe scientifique et les renforts, il fallait sécuriser les lieux. Les sirènes des voitures de polices vont attirer les badauds dans compter les journalistes qui vont aussi les suivre. C'est pour ça qu'il est important de sécuriser les lieux, bien que ça arrangerait In Na que la scène de crime soit contaminé et donc toutes les preuves irrecevables. Boon No parlait avec le jeune policier, mais elle ne faisait pas trop attention à leur conversation. De son côté, elle était déjà en train de délimiter le périmètre. Ce n'est qu'un peu après qu'elle entendit Kyo Ji crier ce qui la fit se retourner rapidement pour l'observer et fuir les lieux comme si le diable était à ses trousses. Quelle mouche l'a piqué ? Interloqué, elle regarda Bong puis son partenaire de crime. "J'ai raté quelque chose ? Qu'est-ce qu'il lui prend ?" La question était surtout adressée à l'autre policier et donc coéquipier du jeune homme. L'agent lui répondit qu'il était bizarre et que ça lui arrivait de péter un plomb sans qu'il ne comprenne pourquoi. "Je trouve ça inquiétant. Il serait peut-être bon de lui faire passer une évaluation psychologique ?" La jeune femme ne disait pas ça méchamment, mais plus en tant que professionnel qui connaît la psychologie des gens. "Agent Bong, vous pouvez terminer, nous allons voir si tout va bien." propose-t-elle tout en s'approchant de son amant et lui faisant signe de tête de la suivre pour essayer de retrouver ce crétin de flic qui a l'air de perdre la boule. "Tu as vu de quel côté il est parti ? Jusqu'ici, j'avais jamais fait attention à quel point il est bizarre..." Quoi qu'il arrive, elle devait surveiller ses paroles des fois que Kyo Ji ne soit pas loin. Du coup, elle joue le rôle de la collègue un peu inquiète et qui se pose simplement des questions, chose normal que n'importe qui ferait à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Choe Boon No
Âge : 24
Occupation : Avocat Criminel Junior
Quartier : Busanjin
Situation : C'est compliqué
Don : Amplification des sentiments
Niveau : 7
Multicompte : Dang Hyeon Tae
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t783-choe-boon-no-it-s-always-worse-t
Sam 4 Nov - 13:39

Monsters are real
We look just like people


Surprise. Bong, il a la surprise qui lui sort par les oreilles, des geysers d’étonnement face à ma question et la réponse de son coéquipier. Apparement, quelqu’un n’était pas au courant qu’une fille était recherchée. C’est qu’ils n’auraient pas reçu un appelle des amies de la fille, ces poulets. Ça n’empêche pas l’agent Min de me répondre du tac au tac, avec l’assurance d’un naturel: il a du talent le petit, ça m'impressionne presque. Mentir comme on respire n’est pas donné à tout le monde, il a beaucoup de pratique, c’est clair. Alors qu’est-ce qu’il cache. Comment il savait que cette fille était là? Comment il savait qu’un meurtre avait eu lieu?

Ses bizarreries ne s’arrêtent pas là. Tandis qu’il s’apprête à étendre des rubans à son tour, Kyo Ji devient tout crispé et se plaque les mains sur les oreilles. Je jette un rapide coup d’oeil à In Na, mais elle ne nous prête pas attention. Allô chérie, on a Sherlock Holmes qui fait une crise là. Le jeune policier se retourne, comme en transe devant la fille morte. Il agit si bizarrement que je reste interdit, les yeux écarquillés. Et il crie. Et il court. Reviens ici? Mais à qui il parle? Il voit des trucs? Je regarde l’agent Bong qui est aussi abasourdi que moi. Ma compagne nous retrouve et pose les questions qui me brûlent les lèvres. Elle propose une évaluation psychologique. Elle pense qu’il est dérangé, vraisemblablement. Oui, logique, il parle tout seul et court avec son pistolet brandit devant lui. Le truc c’est que moi aussi je vois des choses qu’ils ne voient pas. Ça peut être dangereux de tout mettre sur le dos de la folie, elle devrait le savoir In Na. Je la suis comme elle me le demande, après tout je suis plus sur mon territoire, les poulets ont pris le contrôle de la situation - ou, du moins, ils pensent l’avoir pris.

Il est parti par là.”, je lui réponds en pointant une direction du menton. Il est bizarre, oui, mais pas dans le sens où elle l’entend. Je reste sur mes gardes, les sourcils froncés, marchant en silence. C’est une traque là, carrément. Pas comme si lui se cachait, on l’entend parler en tournant un coin. Je fais signe à In Na d’arrêter. “Écoute.” je lui murmure, m’adossant à un conteneur. Lui, il doit être de l’autre côté? Mon coeur me bat dans la gorge tandis que je laisse un sourire grimper sur mes lèvres. C’est la première fois qu’un truc comme ça se produit, qu’on se fait plus ou moins prendre. Oui, il y a des enquêtes de la police, parfois. Mais je les vois jamais comme ça, à se casser la tête devant moi, avec tous les morceaux du puzzle dans les mains sans être capables de le refaire dans le bon sens. Malgré mon excitation, je me concentre pour entendre ce que l’autre policier est en train de raconter - si c’est bien lui et pas une autre âme perdue de plus!

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Kyo Ji
Âge : 27
Occupation : fonctionnaire de police & bénévole au refuge pour animaux
Quartier : Gangseo
Situation : éternellement célibataire
Don : Médiuminité. Je vois et parle aux morts
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1356-min-kyo-ji-i-believe-in-nothing
Dim 5 Nov - 19:59

Monsters are real
We look just like people

Je savais que je creusait ma propre tombe en partant comme ça. Mais c'était plus fort que moi. Trouver un fantôme ce n'était pas tâche facile. Il y en avait qui se baladait tranquillement bien sur mais d'autres qui refusaient de se montrer. La défunte avait vraiment du mal à accepter sa mort. J'espérais simplement que sa peine ne se transformerait pas en haine contre ses ravisseurs. C'était très long à calmer quand ils étaient comme ça et ils arrivaient à communiquer avec le monde des vivants. Un danseur avait failli finir mort écrasé par un projecteur. Il était donc urgent pour moi de retrouver Lee Hya Na avant qu'il ne soit trop tard. Même si elle était terrorisé je devais gagner sa confiance pour la faire parler. Si son assassin était encore dans le coin, il pouvait très bien sévir à nouveau.
Heureusement comme on se trouvait dans un vieux entrepôt portuaire il n'y avait personne. Juste des personnes assez bizarres pour faire l'amour quoi. Choses que je ne comprendrait jamais, encore moins dans un endroit aussi glamour. Enfin, les gens faisaient ce qu'ils voulaient de leurs vies mais qu'on vienne pas se plaindre de retrouver après de retrouver des couples morts dans l'eau ou calcinés. Autant dire que Boon No et In Na avaient eu de la chance que le coupable ne les aient pas croisés sinon je me serais retrouvé avec trois cadavres sur le dos. Trois surement en plus, suicide, d'après les rapports de polices. Ce qui voulait dire trois fois plus de boulots pour moi. Je ne démordais pas sur le fait que la demoiselle s'était faite tué. Même si elle répondait pas au standard de la beauté de la société elle ne méritait surement pas de mourir ainsi.
En tout les cas, Lee Hya Na avait bien compris qu'elle était capable de passer à travers les murs. A chaque fois que je l'apercevais elle disparaissait, mais ses pleurs me montrait le chemin. Jusqu'à ce qu'elle se décide enfin de s'arrêter, et je pouvais reprendre mon souffle. Je m'approchais doucement d'elle, tandis qu'elle s'était "assise" sur une caisse. Elle continuait de gémir, ce qui était énervant à la longue et surtout me faisait mal aux oreilles.

- Je te veux aucun mal ok ? Je veux juste savoir ce qui s'est passé

J'avais levé les mains en signe d'apaisement. Parler l'avait fait au moins arrêter de pleurer. Le fantôme s'était ensuite redressé pour voler jusqu'à moi. Je m'attendais à ce qu'elle refasse le même coup que tout à l'heure mais non. Elle s'était arrêté juste devant moi.

- Tu es mort aussi ?

...Ok elle avait pas fait maths supp celle là. Je secouai la tête et passai doucement ma main à travers son épaule pour lui montrer.

- ooh...ils t'ont pas encore tué alors
- Qui ça "ils" ?
- Ton ami et sa copine

Un ami ? Quel ami ? Le seul que j'avais c'était Min Ho et si c'était un meurtrier je le saurais. De toute manière il n'était pas là. Je soupirai avant de reprendre d'un ton qui se voulait calme.

- Tu peux être plus précise ?

Lee Hya Na me regardait comme si j'étais un abruti avant de se mettre à rire. En fait je préférais quand elle pleurait. Mon dieu, c'était encore pire une âme qui rie. J'étais obligé de plaquer mes mains sur mes oreilles et cette idiote s'envolait à nouveau.

- Reviens j'ai pas fini !

Je lui courrais à nouveau après avant de tomber sur Boon No et In Na. Oh merde. Est ce qu'ils m'avaient entendu ? J'allai encore passer pour un fou aux yeux de deux autres personnes. Je prenais un air gêné alors qu'on entendait enfin les sirènes de police.

- On devrait y retourner avant que Bong ne s'inquiète


Ca devait surement être déjà le cas, même si j'étais bien connu pour mes départs précipités et non avertis.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 
Soft-Serve Nightmare | ft. Rhee In Na & Min Kyo Ji
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sweet Nightmare} Manni
» Nightmare | Solitaire Sadique { nouveau perso' } | MANQUE LE KIT |
» Un ange tombé du ciel ? Soft Fury présentation
» [A.C] On ne sais jamais ce que la vie nous réserve [Adriam]
» You were my nightmare, but now, I love You... [PV:Janny ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: GANGSEO-
Sauter vers: