AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Touche doucement tout ce qui se brise [feat. Im Chul Hei]

avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Mar 26 Sep - 12:05
Ce matin là, elle s'était réveillée avec une douce musique, quelque chose qu'elle ne connaissait pas que la radio passait. C'était suffisant pour le mettre de bonne humeur. La jeune aveugle était contrairement aux autres personnes très sensibles au son et à la musique. Il faut dire que son ouïe est devenu son sens principale, remplaçant sa vue qui ne lui sert plus à grand chose. Certes, elle distingue encore les couleurs, mais le tout dans un grand flou des plus artistique qui ressemble plus à un tableau abstrait qu'autre chose. En plus de ça, elle sait qu'elle va finir par perdre la vue, c'est ce que les médecins lui ont dit. Petit à petit, ce qu'elle voit diminue, c'est encore plus flou et plus sombre. D'ici quelque temps, Sun Hi vivra dans le noir complet, le simple fait de l'imaginer est assez angoissant. Mais c'est sa vie, c'est ainsi. Et le hasard, à moins que ce ne soit le destin, lui a donné un don à la fois super et quelque peu moqueur de sa condition : la possibilité de voir a travers les yeux des autres. Sauf qu'elle n'a aucun contrôle sur ça et qu'à chaque fois que ceci c'est déclenché ce n'était pas prévu. Parfois, elle en vient à se demander si ce n'était pas imagination ?

Aujourd'hui, la demoiselle ne travaillait pas, ce qui expliquait pourquoi elle prenait son temps pour déjeuner et aussi s'habiller. Ne pas être pressé pour une fois c'est plutôt sympathique. D'ailleurs, elle avait prévu un petit programme, sortir un peu en ville pour prendre l'air. Elle s'était déjà prévue un petit circuit sur son téléphone via son GPS vocale. C'est en fin de matinée qu'elle se décida de sortir, il devait être un peu plus de dix heures et demie. Un écouteur à l'oreille pour entendre son GPS et elle se dirigeant à l'aide de sa canne pour aveugle afin d'éviter le moindre obstacle qui pourrait la faire tomber. Pour elle, c'est assez facile de se déplacer, elle a l'habitude maintenant, mais elle se souvient qu'au début elle n'avait absolument pas confiance et qu'elle avait beaucoup de mal à marcher normalement. Il faut croire que le corps humain est capable de beaucoup, même de surpasser certaine peur.

C'est dans le quartier de Nam qu'elle débarqua, en général, elle vient assez peu ici, alors pour une fois, elle avait envie de nouveauté, ça ne pas lui faire de mal. En passant devant une boutique, elle se stoppa, il en émanait une odeur inhabituelle, quelque chose qu'on ne sent plus vraiment de nos jours. C'était l'odeur du bois, du bois frais et travaillé. Pas comme dans ces grandes enseignes ou le vrai bois n'est plus à l'honneur, laissant le plaqué et le plastique prendre le dessus sur la matière noble qu'est le bois. Hésitante, elle finit par se laisser tenter pour entrer. Quelle bonne odeur, ça fait bien longtemps qu'elle n'a pas sentit ça, elle aurait presque l'impression d'être dans une scierie. Du coup, elle s'interroge sur le genre de boutique, parce qu'elle doute qu'une usine de bois ait poussé en plein milieu de Nam. Avançant avec prudence, sa canne balayant devant elle, elle avança sa main libre, tentant de toucher quelque chose qui pourrait la mettre sur la voie afin de savoir ce qu'est ce magasin. Ses doigts touchèrent effectivement quelque chose, ceci semblait plat, verticale et très haut. Le plus difficile pour un aveugle, c'est de savoir ce qu'il touche et là, elle pensait à une possible planche de bois ? A moins que ce ne soit une armoire ? Difficile à dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Chul Hei
Âge : 26
Occupation : Ebeniste
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Electrokinésie
Niveau : 2
Multicompte : Goo Kyongee (aka Barthé; Jung Jeon) et Lim Ludwig (T.O.P.)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1148-im-chul-hei
Mar 26 Sep - 16:15
Atelier vernissage aujourd’hui, j’avais trois meubles à vernir, j’en étais à la première couche appliquée avec précision partout lorsque j’entendis un bruit feutré dans la boutique. Il fallait vraiment que j’achète une cloche, la plupart des gens ne voyaient pas l’intérêt d’appuyer sur ma sonnette sur le bord de mon comptoir. J’allais me nettoyer les mains au savon à bille pour enlever toutes les traces de vernis qui avaient pu se glisser sur mes phalanges. L’atelier sentait bon le vernis à bois, j’adorais autant cette odeur que le reste des essences qui peuplaient mon travail. Je soupirai légèrement avant d’entrer dans la boutique en faisant glisser la porte coulissante séparant les deux parties de mon commerce.

Je trouvai une jeune femme, la main posée sur une commode droite en bois de bouleau, un peu plus haute que la moyenne. Je pris mon sourire commercial.

« C’est une très belle pièce, le bois de bouleau est parfait pour illuminer un intérieur, les gravures sont doublées de bois d’if, encore un bois clair qui donne un très bel effet. » Remarquai-je avec assurance en m’approchant et en dépassant le comptoir qui me cachait la vue.

C’est là que je remarquai sa canne blanche, je me figeai, surpris. Je restai un instant muet avant de reprendre plus calmement, moins commercial, plus amical.

« Si vous glissez votre main vers vous, vous trouverez le coin où sont sculptés des colibris et des pièces naturelles, surtout des assemblages de feuilles de bouleau et d’if. »

Je m’approchai lentement, ne sachant pas trop comment réagir.

« Je m’appelle Im Chul Hei, je suis le propriétaire de cette boutique. Enchanté. » ajoutai-je poliment. « Qu’est-ce qui vous a attiré ici, si je peux me permettre ? » demandai-je positivement curieux.

C’était la première fois que quelqu’un qui me paraissait aveugle entrait dans ma boutique, ça m’intriguait et je trouvais ça terriblement enrichissant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Mer 27 Sep - 1:00

La demoiselle ne se doutait pas qu'elle venait d'entrer chez un ébéniste. Pour le moment, elle avait juste poser la main sur un meuble, cherchant à déterminer ce que c'était. Après tout, ce n'est pas parce qu'un meuble était là que c'était une boutique vendant du mobilier. Mais les différentes odeurs d'odeur de bois la mettait tout de même sur la piste, cette boutique a un rapport avec le bois quoi qu'il en soit. Une voix la fit soudainement sursauter, elle qui était concentrée sur le touché. Sa main vint se poser sur sa poitrine, un simple réflexe à cause de la peur. Son visage afficha un sourire amusé, se sentant idiote d'avoir été surprise de la sorte. La voix de l'homme lui expliqua en quoi était fait le meuble et ce qu'il apportait. Dommage, elle ne pouvait pas voir l'aspect lumineux, ni même contempler les gravures dont il parlait. Sun Hi supposa qu'il avait dû remarquer son handicap, car il lui indiqua ou se trouvait les gravures. Alors, elle écouta son indication et glissa ses doigts pour trouver les gravures. Sous sa peau, elle sentait un certain relief, il lui faudrait se concentrer davantage pour en deviner la forme, mais ça avait l'air précis. "Ça à l'air magnifique," suppose-t-elle en continuant de caresser le bois du bout des doigts.

Son interlocuteur se présenta, il était le propriétaire, ce qui expliquait qu'il soit intervenu pour lui présenter son produit. A l'entendre, il avait l'air sympathique ce qui la fit sourire sincèrement. "Enchanté de vous connaître. Je suis Kim Sun Hi," lui répond-t-elle en s'étant tournée un peu vers lui pour lui faire face, même si elle n'était pas totalement sûre qu'elle regardait dans la bonne direction. "C'est l'odeur du bois quoi m'a attiré ici. J'étais curieuse de savoir ce que vous vendez. Les boutiques ayant ce genre d'odeur c'est plus que rare."assure-t-elle en cessant de toucher le meuble. "Ce sont vraiment de vrai meuble ? Je veux dire, fait dans les règles de l'art, pas à la chaîne dans une usine ?" Ne pouvant rien voir, elle était bien forcée de poser la question. Elle pensait qu'il avait compris qu'elle était malvoyante, de toute manière elle tient toujours sa canne et son regard regarde dans le vide. Difficile de ne pas remarquer ce genre de choses. "J'imagine que vous ne devez pas accueillir bien souvent des malvoyants." En même temps, les aveugles ne court pas non plus les rues. "Est-ce que vous avez le temps pour me décrire votre boutique et ce qu'on y trouve ?" demande-t-elle en souriant en espérant ne pas lui faire perdre son temps. Pour le moment, elle n'a rien besoin d'acheter, alors il pourrait très bien refuser de jouer le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Chul Hei
Âge : 26
Occupation : Ebeniste
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Electrokinésie
Niveau : 2
Multicompte : Goo Kyongee (aka Barthé; Jung Jeon) et Lim Ludwig (T.O.P.)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1148-im-chul-hei
Mer 27 Sep - 9:49
Je vis sa main glisser sur le bois et effleurer lesdites gravures. Elle complimenta et je me sentis rougir. Enfin moi je trouvai ça génial mais ce n’était pas non plus mon meilleur travail, j’étais rarement satisfait de mes créations. Ceci étant, je savais que ça restait de la qualité. Sinon je ne les vendrais pas dans la boutique. Je m’inclinai légèrement devant Kim Sun Hi, même si je savais finalement qu’elle ne pouvait me voir, je le fis par automatisme. Je souris ensuite et pris par automatisme une lente inspiration.

« Oui, je comprends que vous soyez venue du coup, c’est vrai que ça devient rare les ateliers d’ébénisterie, mais le bois a toujours une odeur délicieuse. »

J’écarquillai les yeux et me tendis légèrement, un peu agacé qu’elle soit si surprise avant de me souvenir qu’elle ne pouvait tout simplement pas savoir.

« J’ai quasiment fabriqué tout ce qui se trouve ici, je rénove aussi quelques meubles parfois, même si la plupart vont dans une boutique d’antiquaire de ma connaissance. » Expliquai-je avec douceur.

Je ris doucement, prenant sa remarque pour une blague, j’espérai qu’elle n’allait pas mal le prendre, ce n’était pas une moquerie, mais je trouvai cette remarque un peu ironique. J’étais en général bon public, quel que soit l’humour.

« Ouai, c’est pas courant en effet, la plupart préfèrent éviter d’entrer dans des boutiques comme la mienne, je ne sais pas pourquoi. Mais j’ai un client fidèle qui est venu une fois, comme vous, un vieux monsieur un peu riche qui adoré l’ambiance de la boutique, je venais tout juste d’ouvrir, il n’y avait pas autant de meubles que maintenant. Il m’a passé des commandes qui m’ont permis de bien me lancer et il continue de venir, accompagné de son fils, pour acheter des cadres pour ses tableaux ou des tabourets. Je ne sais pas ce qu’il en fait, mais il reste très fidèle, et son fils aussi m’as acheté des meubles ou m’en a fait réparer. » Je m’interrompis. Elle s’en fichait de ces gens. J’avais pas besoin de lui raconter ma vie. Je me frottai l’arrière du crâne avec un air désolé.

Je tendis la main vers elle. « Vous permettez que je prenne votre main bras pour vous guider et vous montrer ? » proposai-je poliment.

Je comptais la ramener à l’entrée de la boutique et lui en faire faire le tour avec les descriptions, elle pourrait peut-être toucher aussi les meubles et autres objets de la boutique au passage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Jeu 28 Sep - 0:25

Comment ne pas remarquer la douce odeur du bois et de la sève. C'était particulier et bien rare dans une ville comme Busan. Ça lui donnerait presque l'impression de se trouver au milieu d'une forêt. C'est tellement agréable de sentir cette odeur naturelle, c'est tellement plus appréciable que le plastique et sa composition chimique. C'est tout à fait normal qu'elle ait été attiré par ça. Pour la peine, elle n'est absolument pas déçu d'être entrée, même si elle ne peut pas voir, elle imagine un peu tout ce qu'il se trouve. La demoiselle apprit que les meubles se trouvant là, avait tous ou presque, été fabriqué par le jeune homme. Vraiment ? Ce qu'elle aimerait avoir un aperçu de la grandeur de la boutique et tout ce qui se trouve dedans pour être impressionnée par son boulot. "Vous fabriquez vraiment tout ? Je crois que c'est assez rare de nos jours de trouver des ébénistes. J'aimerais tellement voir votre travail, je suis sûre qu'il est fantastique." Le simple fait d'avoir touché l'armoire lui donnait unevague aperçu de ce qu'il faisait, il semblait parfaitement travaillé, ne négligeant aucun détail.

Sun Hi se mit à rire avec lui, même si ce n'était pas une blague, c'était une supposition amusante. Chul Hei avait l'air d'être quelqu'un de vraiment sympathique avec un bon contact, ce qu'elle apprécia grandement. Contrairement à ce qu'il pourrait penser, elle aima son histoire de vieux monsieur restant un fidèle client. C'est beau de voir qu'il y a encore des gens qui aiment le travail artisanal. "Vous en avez de la chance ! Je suis certaine que ce monsieur vous a fait de la pub. Votre boutique est ouverte depuis longtemps ? Je ne passe pas souvent dans ce quartier..." L'aveugle voulait en savoir plus, surtout que la voix de l'ébéniste ne lui donnait pas l'impression d'être face à un homme age comme on aurait pu le penser pour ce métier. Lui, avait l'air jeune, mais elle ne pourrait pas donner d'âge exact, pas plus de la trentaine quoi qu'il arrive.

Le propriétaire de cette charmante boutique lui fit une proposition qu'on lui faisait rarement. En général, c'était elle qui devait demander à être guidé. C'est donc avec un grand sourire qu'elle accepta son bras pour s'y accrocher et le suivre. Quelqu'un d'attentionné et prévoyant, c'était tellement plaisant. "Avec plaisir ! Vous êtes très gentleman, ce rare qu'on prenne autant soin de moi. Les gens ont tendances à m'éviter, ils ne savent pas comment agir avec un aveugle. A croire qu'avoir un handicap, c'est comme la peste..." Elle laissa un sourire sur son visage, elle sait relativiser et heureusement qu'il y a de belle rencontre dans la vie, ça lui permet d'oublier le reste. "Qu'est-ce qui vous a poussé à travailler le bois ? C'est un métier peu commun de nos jours !" Peut-être qu'elle était trop bavarde, mais tant pis, elle avait envie d'en savoir plus et puis c'est toujours mieux d'être sociable plutôt que de faire la gueule, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Chul Hei
Âge : 26
Occupation : Ebeniste
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Electrokinésie
Niveau : 2
Multicompte : Goo Kyongee (aka Barthé; Jung Jeon) et Lim Ludwig (T.O.P.)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1148-im-chul-hei
Jeu 28 Sep - 16:38
Je me grattai l’arrière de la tête, un peu gêné.

« J’en fabrique la plupart oui. C’est vrai qu’on est pas chose courante mais le métier survit quand même. Il y a toujours des amateurs de beaux meubles artisanaux. La plupart de mes anciens camarades de classes avaient fait l’option menuiserie plutôt que l’option rénovation de meubles anciens… Donc disons qu’il y a beaucoup d’ébénistes-menuisiers en réalité. » expliquai-je. « Ce n’est pas aussi incroyable que ce que vous dites, vous savez. »

Il aima le fait qu’elle rit aussi, il aurait très bien pu passer pour un idiot à rigoler bêtement mais en fait non. Il hocha la tête par automatisme.

« J’en suis sûr. J’ai ouvert il y quatre ou cinq ans à la sortie de l’école d’artisannat. Mais c’est passé tellement vite en réalité… Au début, c’était compliqué, mais maintenant j’ai des contacts et les gens du voisinage me connaissent. » Expliquai-je avec un sourire dans la voix.

Elle s’accrocha à mon bras, ce qui me fit rougir mais je souris tandis que je la guidais vers l’entrée de la boutique. Je trouvais dommage que les gens ne soient pas plus civils avec les gens comme elle.

« C’est n’importe quoi, c’est vrai que ce n’est pas habituel, mais vous êtes quelqu’un de normal. C’est la moindre des choses d’être poli et de vous aider. » Dis-je simplement en haussant les épaules.

Mon sourire s’élargit lorsqu’elle me posa la question. Je jetai un regard pensif dans ma boutique chaleureuse, remplie de bois et d’odeurs suaves. Mon deuxième chez moi que j’adorais tellement.

« Mes grands-parents étaient des récupérateurs et bricoleurs. » commençai-je à expliquer tout en me figeant devant la porte de la boutique. « Toute leur maison est une caverne d’ali baba remplie d’objets utiles fait à partir d’objets récupérés et transformés. J’ai appris à aimer manipuler le bois dans leur atelier installé dans leur garage. Donc quand j’ai dû choisir ce que je voulais faire, ça m’a paru tout à fait normal de m’orienter vers le bois. C’est la seule chose dans laquelle je suis vraiment doué. » je m’interrompis.

Je pris une longue inspiration et désignai la boutique face à nous.

« Je nous ai ramené à l’entrée, d’ici la boutique est organisée de manière assez hétéroclite au niveau formes de meubles, mais par vagues de couleurs et d’essences de bois. » Décris-je lentement.

« A gauche, les meubles et autres décorations en ébène noir, ensuite ça va en dégradé avec du chêne rouge du séquoia et autres essences plus sombres, chêne, chêne blanc, if, pin et finalement à droite c’est les meubles clairs en bouleau ou frêne, des bois très clairs. Mon comptoir est au centre et en chêne. »

Je la guidais vers les premiers meubles à notre gauche.

« Certains bois ont un touché particulier, parfois les veines naturelles sont un peu en relief et je les laisse parce que je trouve que ça leur donne du caractère, ici c’est une table en chêne rouge. Une petite table pour un appartement, quatre places maximum. »

Il guida sa main sur le haut du meuble et la posa pour qu’elle puisse en sentir la surface lisse, légèrement striée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Ven 29 Sep - 2:04

Cela doit être un gros boulot de fabriquer un meuble. En fait, elle a du mal à s'imaginer le temps que ça peut prendre, surtout s'il fait ça seul. Et puis, ça doit être complexe, il ne faut pas se tromper dans les mesures et l'assemblage. Est-ce qu'il dessine également des plans de ce qu'il va créer ? Quoi qu'il en soit, elle imagine clairement que ce doit être un long processus. D'après Chul Hei, il y avait bien plus d'ébéniste qu'elle ne pouvait le penser. Peut-être. Disons que c'est un métier très discret qui ne fait pas tellement parler de lui, contrairement aux docteurs ou aux commerciaux qui eux sont légions. "Je suis contente d'apprendre que ce beau métier ne se perd pas !" Au moins un semblant de savoir faire est conservé dans ce monde qui ne fait que s'automatiser, laissant l'humain et ce qu'il sait faire pour laisser les machines prendre le contrôle. Au final, quoi qu'il arrive, c'est toujours l'argent qui prend le dessus et vu qu'un homme à un rendement toujours moins important qu'une machine, les financiers savent comment faire pour s'enrichir toujours plus. A ce rythme là, le monde sera dominé par les machines, les hommes en devenant leur esclaves.

La boutique était récente, bien qu'elle était déjà là depuis assez longtemps pour savoir qu'elle marchait. Le fait qu'il l'ait ouverte après l'école lui indique qu'il doit être assez jeune, peut être un tout petit plus qu'elle. Mais Sun Hi ne posera pas la question, ça ne se fait pas de demander l'âge de quelqu'un. "C'est courageux ce que vous avez fait. Ce n'est pas forcément facile de se lancer et d'ouvrir son entreprise directement après les études. Je suis contente que vous ayez réussi !" C'était la vérité, c'est bien de voir des jeunes réussir. La future aveugle, ne pourra jamais avoir sa propre entreprise, ça serait bien trop compliqué avec son handicap.

Chul Hei joua les guides, au moins, il était plus attentionné que la plupart des gens qu'elle peut croiser. Après, on ne peut rien faire contre les gens qui ignorent la demoiselle juste parce qu'elle est différente avec son handicap. Le mieux reste de ne pas essayer de comprendre ces personnes sans cœur. Assez parlé d'elle et de son problème. Pour l'heure, elle s'intéressait à ce jeune entrepreneur. Sa passion pour le bois lui venait de sa famille. Son histoire était intéressante et plaisante à entendre. Elle pouvait entendre dans la voix du jeune homme toute sa passion, c'était vraiment bien de l'écouter, il lui donnait naturellement le sourire. Durant la discussion, il avait mené la demoiselle à l'entrée de la boutique dans le but de débuter la visite détaillée, ce qui ne tarda pas à arriver. C'est dommage qu'elle ne puisse pas vraiment se souvenir des couleurs des différents bois dont il parlait. A l'âge où elle est devenue malvoyante, elle n'avait pas forcément un intérêt pour les meubles et toutes les essences de bois. C'est quelque chose qu'on découvre en grandissant et quand on commence à vouloir son chez soi en s'intéressant à ce qui pourrait faire bien en guise de table à manger par exemple."J'aimerais tellement pouvoir associer les couleurs aux différents bois. J'ai encore quelques images en mémoire d'une table en chêne, mais j'avoue ignorer l'aspect et la couleur de l'If par exemple." Chul Hei guida sa main vers un meuble, bien qu'elle ne puisse pas voir à quoi sa ressemble, elle peut toujours se donner une idée via le toucher. Tout en écoutant les explications, elle pouvait sentir ce qu'il disait. La table n'avait pas un toucher doux et lisse comme presque tout ce qu'on trouve partout. Il y avait bien les petites déformations faites via les veines du bois. Son sourire ce fit plus grand, c'était une découverte vraiment formidable. "Vous êtes un véritable artiste ! Cette table est intéressante au toucher. Je crois que je pourrais y passer mes doigts dessus pendant des heures. C'est comme si le bois me racontait une histoire." Pendant encore quelques instants, elle laissa sa main courir dessus, suivant les légères striures que formait le bois. "Combien de temps vous avez mis à faire cette table ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Chul Hei
Âge : 26
Occupation : Ebeniste
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Electrokinésie
Niveau : 2
Multicompte : Goo Kyongee (aka Barthé; Jung Jeon) et Lim Ludwig (T.O.P.)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1148-im-chul-hei
Ven 29 Sep - 14:48
Je souris, un peu gêné par son exclamation.

« En vrai ce n’était pas si courageux que ça, j’ai pas mal été aidé et puis je me voyais pas travailler avec des horaires donnés par d’autres. Je préfère aller à mon rythme. Et comme vous l’avez remarqué précédemment, il n’y a pas beaucoup d’ateliers ayant pignon sur rue. » expliquai-je.

Je n’avais pas l’impression d’avoir eu un tel accomplissement. J’étais fier de ma boutique et de son bon fonctionnement mais je ne me sentais ni très courageux, ni très entreprenant. J’avais fait ce qui me paraissait le plus logique selon la manière dont je fonctionnais. C’était la meilleure chose à faire vu que je tenais au travail artisanal le moins automatisé possible. Il se sentait à l’aise dans son univers, surtout s’il lui appartenait.

Il regarda la demoiselle et sourit.

« L’if est un bois avec une couleur chaude, un peu orangée, assez lumineuse. Je trouve ça amusant vu que l’if est souvent un bois qui se retrouve dans les cimetières et qu’il est donc associé à la mort. » Remarquai-je avec un rire dans la voix. Il grimaça. « C’est dommage que vous ne puissiez pas voir, je suis d’accord… Mais je pense que toute expérience sensorielle a son importance avec le bois. »

Il rougit quand elle assura adorer cette table. Il crispa un peu les épaules mais garda un sourire franc. Il haussa les épaules.

« Je ne sais pas, je ne compte pas toujours. Je trouve les tables faciles à faire, je dirais qu’elle m’as pris… hum… peut-être une douzaine d’heures maximum ? Si on compte le choix du bois, le taillage grossier avant de faire les finitions et d’assembler le tout… » Estimai-je à vue d’œil, les yeux dans le vide, réfléchissant à la question à voix haute.

Il regarda autour de lui pour déterminer ce qui lui avait pris le plus de temps dans la boutique et la mena délicatement à un grand vaisselier en pin qu’il adorait. Il guida sa main vers le bois.

« N’ayez pas peur d’en faire le tour, il est très grand, c’est un vaisselier que j’ai réalisé pour une commande il y a un an. Mais la dame a eu des problèmes familiaux dont je n’ai pas les détails et finalement, elle ne l’a pas pris. Personne n’en veut, ce que je trouve triste. Ce doit être le meuble qui m’a pris le plus de temps ici, je dirais environ une centaine d’heures voire plus. Comme je disais, je ne compte pas mais j’avais dû reprendre des choses selon les désirs de la dame donc ç’avait été long. »

C’était toujours intéressant de donner vie aux désirs de quelqu’un, ç’avait été une expérience intéressante malgré sa conclusion peu glorieuse. Mon téléphone vibra je le sortis de ma poche avec mon bras libre.

« Excusez-moi, c’est mon père, je vous laisse un instant. »

Je décrochai et en fait non, je sentis une décharge sortir de mes doigts et griller mon troisième téléphone du mois. Je grognai. J’en avais marre de ça. Ça m’arrivait tout le temps en ce moment. Heureusement que les garanties fonctionnaient, il suffisait de déclarer une surtension venant du chargeur. Je posai le téléphone sur le comptoir en soupirant et retournai vers la demoiselle.

« Désolé, en fait mon téléphone vient de rendre l’âme. Pas grave, vous avez envie de découvrir un meuble en particulier ? » demandai-je.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Ven 29 Sep - 23:56

Discuter avec Chul Hei était intéressant. Même si ça concernait la boutique et le boulot qu'il fait, elle parvenait à apprendre des choses. Le bois est bien un domaine qu'elle ne connaît pas et qu'elle ne connaîtra sûrement jamais à cause de son handicap. En fait, elle se voit assez mal construire un meuble ou faire une quelconque activité artistique manuelle. Manipuler des outils est dangereux, elle pourrait facilement se couper un doigt ou s'écraser la main d'un coup de marteau. De même, elle ne pourrait pas voir la différence entre les bois, sauf avec le toucher. Elle sait qu'ils n'ont pas tous la même duretées, que certains sont plus tendres que d'autres, mais ceci se sent peut-être quand on en taille des morceaux. Dans ses souvenirs, les arbres sont un peut tous les mêmes, vert et feuillus, formant de grandes forêts. Ses souvenirs lui permettent de se rappeller des arbres les plus évidents, comme les sapins, les bouleaux et les saules pleureurs. Oui, ce sont ces trois arbres qu'elle parvient encore à s'imaginer clairement. Le chêne lui semble flou, elle ne se souvient que des bogues pleines de piques qui contenaient les marrons. Alors un arbre comme l'If, c'est sûr qu'elle ne voit pas du tout à quoi il ressemble. Est-il grand ? Petit ? Avec de petites feuilles ? Ceci fera parti des mystères, des détails qui n'ont plus vraiment d'importances. Le jeune ébéniste était assez spécialisé pour lui décrire l'aspect du bois et ce que ceci pouvait donner une fois en meuble. Par ailleurs, elle ignorait que ce bois était associé à la mort. "Alors, les arbres aussi on des significations ? Je savais que les fleurs étaient souvent associées à certaines choses, mais je l'ignorais pour le bois." Pauvre If, c'est tellement triste d'être associé à la mort alors qu'il pourrait sûrement être magnifique en prenant la forme d'un meuble dans un salon.

Pendant qu'elle continuait de toucher la table, le jeune homme répondit à son interrogation. Seulement une douzaine d'œuvre pour ce bel ouvrage. C'est rapide, elle aurait imaginé ça plus long. Mais, il est vrai qu'une table est moins complexe qu'une armoire. Le jeune homme la mena à un autre meuble, c'était d'après lui, celui qui lui avait pris le plus de temps. Vu le nombre d'heures annoncées, effectivement, se devait être une belle bête. Sa main effleura le vaisselier, cherchant quand il allait enfin s'arrêter. Le bois était doux sous ses doigts, s'était plaisant et ça lui semblait chaud et vivant contrairement à du plastique ou du métal. "Vous avez réussi à faire ça tout seul ! J'ai l'impression qu'il est immense. C'est à peine si je peux m'imaginer le poids du bois que vous avez utilisé." Maintenant qu'elle avait une vague idée de la longueur du meuble, elle fit monter sa main pour en déterminer la hauteur, mais elle était trop petite pour en atteindre le haut. Elle était réellement impressionnée. "Wouah ! Il est immense ! J'espère qu'il finira par trouver preneur. Une belle pièce comme ça, c'est dommage que personne ne l'achète. Sans indiscrétion... Combien est-ce qu'il coûte ?" Peut-être que le prix peut freiner les gens ? En même temps, il est fait à base d'un travail manuel rigoureuxet il est surtout unique en son genre. Alors, ce genre de choses ne doit pas être gratuite.

Avant qu'il ne donne sa réponse, son téléphone sonna et il s'excusa pour y répondre. Elle hocha la tête pour le laisser faire. Mais juste après, elle sentit une légère odeur de grillée. Quelque chose aurait eu un court circuit ? Sa réponse arriva sans même qu'elle ne pose la question. Le téléphone de Chul Hei venait de rendre l'âme. "Oh ! C'est donc ça, cette légère odeur de grillé que je sens. Si les téléphones commencent à griller quand on les utilise ça devient dangereux ! Vous n'avez pas été blessé ?" demande-t-elle. La demoiselle avait entendu que certains téléphones avaient des problèmes et qu'en "explosant" certains utilisateurs avaient été blessés. "Si c'est important, vous pouvez utiliser le mien !" propose t-elle si jamais elle peut rendre service. Quant aux meubles qu'elle voudrait voir, elle s'interrogea un instant avant d'avoir une idée. "Est-ce que vous auriez des tabourets de bar ? Du genre assez lourd pour ne pas basculer et avec des pieds droits ?" S'il y a bien une chose qu'elle devrait changer c'est ça. Ses tabourets sont de mauvaises qualités, le genre pas cher, dans un métal léger avec des pieds évasés ce qui fait qui lui arrive souvent de se prendre les pieds dedans. Peut-être qu'il n'a pas ce type d'article, ça ne doit pas être ce qui ce vend le plus. Dans le pire des cas, peut-être qu'elle pourra lui demander un devis pour avoir ce qu'elle désir. Il semble vraiment doué dans son boulot, peut-être qu'il pourrait même jouer avec différents bois pour que ce soit intéressant au toucher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Chul Hei
Âge : 26
Occupation : Ebeniste
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Electrokinésie
Niveau : 2
Multicompte : Goo Kyongee (aka Barthé; Jung Jeon) et Lim Ludwig (T.O.P.)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1148-im-chul-hei
Lun 2 Oct - 10:21
Je souris, amusé de pouvoir pour une fois apprendre quelque chose à quelqu’un plutôt que l’inverse.

« Bien sûr que les bois ont des significations ! En occident par exemple il y des symboles par années de mariages et le chêne est vu comme un arbre fort et aux bases solides… Il est donc associé aux noces de 50 ans ou 60 je ne sais plus, mais sa signification est la force. Le pommier était dans la vision celte, l’arbre de l’amour et de la fertilité. L’if est aussi associé au pouvoir, si vous connaissez Harry Potter… Ce n’est pas sans raison que la baguette de Voldemort est en if. J’avais beaucoup ri lorsque j’avais compris ça. Mais j’étais en colère car l’essence n’était pas respectée dans le film. » Et je repartais dans mes bêtises, je me tus donc.

Je regardais le vaisselier.

« Ouai, il est compliqué à bouger, il fait son poids... » Il fut surpris qu’elle pose la question du prix. Il se frotta la main, gêné. « Il coute 2,5 million de wons. » (nde : Alors j’ai aucune notion du cout de la vie en Corée so je fais des transvasements entre les euros et les wons ^^)

Je soupirai avec amusement. Elle était gentille et très prévenante mais je ne pouvais accepter son offre, c’était adorable mais c’était de ma faute, et si c’était important il me rappellerait sur le téléphone fixe.

« C’est gentil, je vais bien, ça m’arrive tout le temps en ce moment, pourtant mon téléphone n’a rien de spécial… Je vais aérer. »

Je lâchai doucement son bras pour aller entrouvrir la porte de la boutique que je coinçai avec un porte parapluie. Je plissai les yeux en l’écoutant. J’avais déjà fait des tabourets de bar mais je ne voyais pas ce qu’elle voulait dire par pieds droits. Je revins vers elle.

« Pied droit ? Un seul pied c’est ça ? Ou des tabourets à quatre pieds mais en bois droit ? Vous avez une préférence particulière en ce qui concerne la couleur (ou de ce que vous savez de la couleur de chez vous) ? Ou un bois qui vous plairait plus d’un autre, niveau odeurs ou toucher ? »

Mon travail visait à rendre le client heureux, si la demoiselle était aveugle, je devais adapter mon travail à cette particularité et essayer de faire le meilleur pour elle. J’étais prêt à faire un atelier toucher et odorat pour elle si ça pouvait la servir au mieux. Les tabourets de bars, selon les détails qu’elle demanderait, seraient faciles à faire mais prendraient plus ou moins de temps. Dans tous les cas, ce ne sera pas excessif normalement, peut-être 150k environ…

« Si vous êtes vraiment intéressée on peut aller faire un tour dans mon atelier pour que vous puissiez toucher et faire votre choix. J’ai eu un arrivage de bois il y a peu et j’ai donc pas mal d’essences. Vous excuserez l’odeur de vernis, je viens juste de faire la première couche. » Dis-je en reprenant avec hésitation son bras, la laissant décider.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Mer 4 Oct - 1:07

Chul Hei était une véritable mine d'or d'informations en ce qui concerne le bois. En même temps, avec son métier, ça semble normal qui puisse connaître tout ça. Cela serait même bizarre qu'il ne connaisse pas une petite partie des significations des différents arbres. C'est un peu comme un fleuriste, qui se doit de savoir ce que veux dire chaque fleur que l'on peut offrir, même si la plupart des gens l'ignorent et associent uniquement la rose à l'amour. Sauf qu'en fonction du nombre de fleur et de la couleur de celle-ci ce qui est dit est différent. Mais qui s'en soucie, n'est-ce pas ? "J'ignorais que le bois avait tellement de signification, je trouve ça très intéressant. C'est dommage qu'on en parle pas assez." C'est très culturel  et en fonction des différents pays, les significations changent. Sun Hi fera sûrement quelques recherches pour savoir ce que ça veut dire pour la Corée du Sud, histoire de rester cultivé et ça ne fait pas de mal d'apprendre de nouvelles choses.

S'intéressant au prix du vaisselier, juste pour se faire une idée, elle constata que ce n'était pas donné, mais c'est le prix de la qualité, alors finalement, ceci ne la choque pas plus que ça. C'est ce genre de meuble qui peut se transmettre de génération en génération et durer des siècles. Rien à voir avec le mobilier Ikea qui au bout d'une déménagement fait déjà un peu la gueule. Fichu société de consommation qui pousse à acheter uniquement de la merde pour négliger ce qui est beau et de qualité, c'est vraiment dommage. La demoiselle n'aurait pas les moyens de se payer ce meuble ou alors à crédit, sur une longue période. "J'espère qu'il trouvera preneur. Ce prix me parait juste le nombre d'heure et tout le travail effectué." Si seulement elle pouvait le voir de ses yeux pour voir le fruit de ce travail acharné. Mais ce n'est pas le cas, elle ne peut pas le faire.

Quant au téléphone, malgré l'offre généreuse qu'elle lui faisait, il ne voulait pas utiliser le sien. Tant pis, au moins elle a proposé. Alors qu'il aérait pour faire partir l'odeur de grillé, elle sentit l'air frais venir caresser sa peau et chasser l'odeur de ses narines. Pour autant, elle sentait toujours le bois qui était bien trop présent dans ce magasin pour que ça puisse disparaître. La demoiselle expliqua sa problématique avec les tabourets, mais elle s'était mal expliquée, ce n'est pas évident pour elle de décrire ce qu'elle ne voit pas. "En fait, les tabourets que j'ais on les pieds "évasés", ils ne sont pas verticales, ils ont un certain degré d'inclinaison, ce qui fait une base bien plus large. Du coup, je trébuche souvent. J'aimerais un tabouret avec de pieds totalement verticaux afin que ça prenne moins de place." Elle espérait que c'était assez bien expliqué, ce n'est pas comme si elle pouvait sortir un papier et un stylo pour en faire un schéma, quoi qu'elle pourrait y arriver vite fait, juste montrer la forme. Pour le reste, la couleur où le bois à utiliser, elle n'en sait rien. "Je crois que je ne peux que vous faire confiance sur la couleur et le bois. Après, j'imagine qu'en fonction du bois utilisé ceci peut faire varier le prix ? Je n'ai pas forcément des moyens énormes, mais je suis prête à mettre le prix pour quelque chose de bien." Sun Hi pourrait être une cible facile, mais pour une fois, elle fait confiance à la personne avec qui il parle. Sa voix lui semblait honnête, trop honnête pour essayer de l'arnaquer. Pour commencer, il proposait de lui faire toucher différents bois, des fois que l'un d'eux puissent avoir une odeur et un toucher qui puissent lui plaire. Un sourire aux lèvres, elle hocha la tête positivement. "Ceci me semble une bonne idée. En plus de ça peut-être que vous avez des bois qui sont plus adaptés pour faire des tabourets ?" Dans son imaginaire, elle imagine que chaque bois n'a pas la même consistance et que certain son mieux pour des objets plus solides de tous les jours et d'autres peuvent être utilisés pour d'autres choses. Ainsi, elle se laissa guider jusqu'à ce fameux atelier qu'elle ne pouvait voir. L'odeur du bois y était plus fort, du bois en train d'être travaillé, non vernis et non protégé. C'était brute, mais ceci ne dérangeait pas ses petites narines. Justement, c'était plaisant de sentir tout ça. En plus, il y avait l'odeur quelque peu chimique du vernis, mais ça restait agréable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Chul Hei
Âge : 26
Occupation : Ebeniste
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Electrokinésie
Niveau : 2
Multicompte : Goo Kyongee (aka Barthé; Jung Jeon) et Lim Ludwig (T.O.P.)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1148-im-chul-hei
Mar 10 Oct - 11:09
Je me frottai l’arrière du crâne, mal à l’aise.

« Il est peut-être un peu cher en fait, mais c’était censé convenir à la personne comme un gant donc c’est vraiment une question de temps passé dessus, comme vous dites… » Je remarquai.

En réalité si ça ne tenait qu’à moi, la plupart de mes meubles seraient terriblement accessibles. Sauf que je devais bien vivre et tenir les factures de la boutique. C’était le côté que j’aimais le moins dans mon boulot, le côté commerçant. Mais je ne gagnais pas assez pour me permettre d’embaucher quelqu’un pour s’occuper de ça…

Je l’écoutai me décrire ces trucs qu’elle avait et je grimaçais. Je voyais parfaitement de quoi elle voulait parler et j’avais toujours trouvé ça terriblement laid. Mais ce n’était que mon avis personnel et je n’allais pas l’asséner à quelqu’un d’autre. De plus, elle voyait le côté pratique par rapport à son handicap, ce que je comprenais. Je commençai déjà à turbiner dans ma tête pour trouver un design qui lui conviendrait par rapport à sa demande et ses besoins. Quelque chose de simple, bien sûr. Peut-être quelques gravures pour le plaisir des doigts, et l’identification. Le côté « c’est à moi » était toujours important dans mon métier, l’unicité d’une pièce, sa particularité.

Je la guidais vers mon atelier. En réfléchissant à sa question.

« C’est vrai qu’il y a des bois plus souples et d’autres plus durs, mais pour des tabourets on peut allier deux essences pour faire quelque chose de solide. Et ça dépends aussi de la manière dont le bois est travaillé. »

Je la guidais vers mes chutes de bois et la guidai vers le toucher des différents bois. Parfois ils étaient sous forme de planches, parfois c’était des branches ou des rondins que j’avais récupérés et que je taillais selon mes besoins.

« Le premier c’est du chêne. Celui d’après c’est du chêne rouge et le suivant c’est du chêne blanc. »

Je la regardai, je trouvai que le blanc lui irait bien, mais je ne savais rien de son intérieur. Je lui posai la main sur l’épaule et exerçai une légère pression pour la guider vers la suite.

« Là on a de l’ébène et du bouleau, de l’acacia… » Continuai-je à lui décrire au fur et à mesure que je voyais ses mains bouger.

Il y avait une branche en forme de croissant de lune qui se trouvait sur son chemin.

« Attention aux pieds, il y a une branche qui traine. »

Et je ne pouvais pas la décaler, c’était assez agaçant, mais j’étais persuadé de pouvoir l’utiliser entière pour quelque chose. Un jour. Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Mer 11 Oct - 23:51

Il n'y a pas de mal à ce quelque chose de qualité soit cher. Vu le temps passé dessus, le travail doit être plus précis que celle des machines qui divisent le temps de fabrication de plus de la moitié. Alors, ce prix doit être raisonnable, du moins elle le pense. A force de privilégier ce qui n'est pas cher, les gens sont souvent déçus par la suite en constatant que c'est loin d'être parfait. Pour ses tabourets, elle était prête à mettre plus cher que ce qu'elle pourrait trouver à Ikea. Parce que les Suédois, ils sont bien gentils, mais leur meubles en kit, c'est loin d'être du solide. Le premier prix est souvent fragile et ne supporte pas le moindre déménagement. Du coup, elle veut de la vraie qualité et surtout quelque chose d'unique qu'on ne risque pas de retrouver chez chaque ménage du pays et du reste du monde. Sun Hi avait expliqué sa demande, en sachant que ça pouvait sembler hasardeux, étant donné qu'elle ne les a jamais vus, elle imagine juste leur forme en les ayant à maintes reprises toucher pour les déplacer ou s'asseoir dessus. Elle espérait que ce soit clair pour Chul Hei et que ça ne semble pas abracadabrantesque.

Pour choisir le bois, il le mena dans son atelier où elle allait pouvoir expérimenter les différentes textures des bois. Ceci commença avec le chêne. La demoiselle fut surprise d'apprendre qu'il y en avait du rouge et du blanc sans oublier celui qui est "normal". La différence devait être dans la couleur du bois, car au toucher, c'était à peine perceptible. Peu- être que le blanc était légèrement plus doux, alors que le rouge semblait avoir plus de petites nervures. "C'est assez similaire pour moi. Leurs couleurs est-elles vraiment différentes ?" interroge-t-elle. Malgré les années, elle se souvient encore des couleurs, il faut dire qu'elle peut encore en distinguer dans le flou artistique qu'est sa vue. Au bout d'un moment, le jeune homme la guida vers un nouvel en droit pour qu'elle puisse continuer d'expérimenter la texture des bois. Ce fut au tour de l'Ébène, un bois vraiment très doux, bien plus que le chêne. C'était agréable au toucher, mais ça lui donnait aussi l'impression qu'il manquait cruellement de caractère. Le bouleau avait un aspect très rustique, chose qu'elle n'aurait pas pensé de cette essence là. Ceci ne lui convenait pas. Par contre, l'Acacia était vraiment plaisant. La jeune femme ne serait dire pourquoi, sous ses doigts il lui donnait l'impression de lui délivrer une douce chanson. "J'aime beaucoup celui-là. L'Acacia, c'est ça ? Si c'est un bois qui peut être assez solide pour un tabouret, je crois que j'aimerais qu'il y en ait dedans. Peut-être avec du chêne ?" L'aveugle n'est pas du tout une spécialiste, elle parle juste de ses préférences via son ressentit. Après, elle attend ses conseils pour savoir si c'est une bonne idée où pas.

Avant de se déplacer, il lui dit de faire attention à une branche qui traînait par terre. Elle s'aida en le tenant par le bras pour éviter de tomber tout en esquivant cet obstacle. "Si vous avez de meilleures idées d'association de bois, n'hésitez pas. C'est vous le spécialiste. Je n'ai fait que vous parler de ce que j'aime en les ayant touchés. Le bois est tellement vivant et plus plaisant que le plastique. Il est grand temps que je me débarrasse des mes tabourets bons marchés !" Ceux-ci n'était qu'un achat que son père avait fait au début de son emménagement. Un cadeau sans vraiment en être un. Maintenant, si elle peut envisager quelques achats, elle ne dit pas non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Chul Hei
Âge : 26
Occupation : Ebeniste
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Electrokinésie
Niveau : 2
Multicompte : Goo Kyongee (aka Barthé; Jung Jeon) et Lim Ludwig (T.O.P.)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1148-im-chul-hei
Sam 14 Oct - 18:42
Je la regardai toucher délicatement les différents chênes et souris en entendant sa question.

« Ce serait difficile à vous expliquer si vous n’avez jamais vu des couleurs. Le blanc est un peu crémeux presque gris à certains endroits, le rouge au contraire est d’une couleur très chaude, un peu foncée, le chêne classique est d’un marron simple, chaud, terre de sienne. » expliqua-t-il du mieux qu’il pouvait.

Je n’étais pas très doué avec les mots et ça me demandais de bien choisir les termes que je voulais associer aux couleurs. Ce n’était pas facile pour moi, je me sentais un peu hésitant et espérais que j’avais assez bien décrit les choses pour qu’elle comprenne.

Au fil de la visite sensorielle, je la vis se détendre en touchant un bois et devinai qu’elle allait l’aimer. Aussi sa question ne me pris pas au dépourvu, au contraire.

« Je dois avouer que je n’ai jamais fait de tabouret en acacias mais je peux toujours essayer. C’est un super bois pour tout ce qui est commodes et placard, il est clair et peut-être souple ou non selon la manière dont on le traite. »

Je réfléchis un instant.

« La vraie question que je me pose c’est : avez-vous déjà eu quelqu’un qui a jugé les couleurs de votre appartement ? Savez-vous quels tons il y a dedans ? Si cela reste simple, des bois simples, des couleurs modernes, disons que je pourrais m’amuser avec du chêne et de l’acacias, sinon je resterai sur quelque chose de plus classique capable de se fondre dans tout intérieur. C’est selon votre désir, vraiment, et la manière dont vous voulez aborder le… hum… le truc quoi… »

Les mots commençaient à me faire défaut, j’espère qu’elle avait compris où je voulais en venir. Je souris.

« Je suis peut-être le spécialiste, mais non, je n’aime pas imposer mes idées pour une fabrication sur demande. Ce sera votre meuble à vous, et je pense que vous avez fait votre choix et qu’il est bon. » Ajoutai-je doucement en prenant une petite chute de bois et un canif.

Je commençais à tailler grossièrement dedans un tabouret à trois pieds, je les fis évasés mais avec une base solide d’un seul tenant sous le fauteuil pour éviter de se prendre trop facilement les pieds dedans. Je rajoutai des accoudoirs et un petit dossier pour le bas du dos, juste pour voir l’effet et tendis la petite sculpture grossière à ma cliente.

« Cette forme-ci vous irai ? » demandai-je en lui glissant dans la main.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Sam 14 Oct - 20:25
Le jeune homme lui expliqua la différence entre les essences de Chênes, hélas, elle ne parvenait pas vraiment à visualiser. Même si elle avait vu un jour les couleurs, pendant plus d'une dizaine d'année, ça reste difficile d'imaginer un blanc crème ou un marron terre de sienne. Par contre, elle imagine parfaitement la couleur seule et simple, du blanc, du marron, du rouge, du bleu. Ce sont des couleurs qu'elle parvient encore à voir via sa vue totalement flou et difforme. Mais les différentes teintes sont moins perceptibles. Elle se contenta de sourire et de ne pas en demander plus. Au moins contrairement à un vrai aveugle, elle connaît tout de même les couleurs. C'est à se demander si dans vingt ou trente ans elle aura totalement oublié leur aspect quand elle sera plongée dans l'obscurité totale.

Sun Hi pensait avoir choisi le bois, du moins le premier bois, l'acacia, pour le reste, elle lui fait confiance pour accorder le bois qui conviendra le mieux. De toute manière, elle n'est pas bien difficile donc ça ne posera pas problème. Et puis, il pourrait mettre du chêne ou du bouleau qu'elle ne pourrait pas voir la différence. Même au toucher, elle aurait sûrement du mal à reconnaître comme il faut les deux essences. "Alors, l'Acacia sera le bois principal dans ce cas. Je vous laisse accommoder le second bois en fonction de votre envie ou de ce qui s'associe le mieux. Vous avez l'air de bon conseils et très professionnel, je vous fais donc confiance," annonce-t-elle avec un sourire généreux.

Avant de faire un choix définitif, il veut savoir si elle connaît la couleur de son appartement. C'est une bonne question. A vrai dire, c'est une chose dont elle ne s'est jamais souciée. Ce n'est pas comme si elle pouvait profiter de l'aspect déco. Elle pourrait emménager dans un vieil appartement ayant une décoration digne des années cinquante que ceci ne pourrait la déranger. "Je crois qu'il est en grande partie blanc. Il y a peut-être des murs peints, mais comme je ne vois pas grand-chose. Je sais juste qu'il est très lumineux, je voulais un endroit où je puisse tout de même distinguer les formes pour me déplacer un minimum vu que je ne suis pas encore totalement aveugle. Ceci n'a pas vraiment d'importance pour moi, vous savez !" Qu'il se rassure, qu'importe les couleurs, ça dérangera juste les peu de gens qui viennent la voir. Et puis dans le pire des cas, c'est chez elle, les couleurs, les meubles, tout ce qu'il y a ne regarde qu'elle.

Elle l'entend prendre quelque chose et faire quelque chose. Le bruit ne lui disait rien, après tout, elle ne connaît pas les sons qui doivent exister chez un ébéniste. Quoi qu'il en soit, Chul Hei fait quelque chose, assez rapidement et quelques minutes plus tard, il lui donne quelque chose. Elle le prend entre ses mains et commence à le détailler pour en sentir les moindres détails. De même, elle essaie de visualiser la forme dans son cerveau. Pour ce faire, elle ferme complètement ses yeux, histoire de ne pas être parasité par la lumière. Tout doucement, l'image commencer à se former. Il faut imaginer ça plus grand bien sûr, mais semble être un tabouret. "Vous avez fait une maquette aussi rapidement ?!" s'étonne t-elle en continuant d'inspecter le petit objet pour en saisir les différentes formes. "Sur cet exemple là, il sera possible d'intégrer une sorte de petite barre pour poser ses pieds dessus quand on est assit ?" demande-t-elle. Mais elle n'était pas sûre que ce soit possible avec cette forme là. Peut-être qu'il va être obligé de trouver un autre modèle. "Je suis vraiment désolé, si je suis embêtante !" dit-elle avec un petit air gêné sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Chul Hei
Âge : 26
Occupation : Ebeniste
Quartier : Nam
Situation : Célibataire
Don : Electrokinésie
Niveau : 2
Multicompte : Goo Kyongee (aka Barthé; Jung Jeon) et Lim Ludwig (T.O.P.)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1148-im-chul-hei
Sam 28 Oct - 15:34
Il sourit et hocha la tête.

« D’accord, je pense que je vais mettre du chêne blanc dans ce cas, c’est peu courant mais ça ira avec la clarté de votre intérieur, au vu de ce que vous me dites. »

Il réfléchit un peu, essayant de visualiser un intérieur possible en rapport à ce qu’il percevait chez la jeune femme. Il voyait effectivement l’endroit blanc, et certainement confortable, bien ordonné à cause de son handicap. Il sourit et hocha la tête pour lui-même. Le chêne blanc lui ira bien.

Il sourit lorsqu’elle s’exclame, surprise en tenant la maquette grossière et qui ne ressemble à rien. Il rit.

« J’ai juste creusé deux trois trous dans un bout de bois, mais c’est pour vous donner une idée, vu que je ne peux pas dessiner pour vous. »

Il l’écouta et hocha la tête avant de réaliser qu’elle ne le voyait pas. Il avait encore du mal à s’y faire, c’était idiot mais il avait tellement l’habitude… Il secoua encore la tête lorsqu’elle se dit « embêtante ».

« Vous n’êtes pas embêtante ! Il n’y a aucun problème, c’est tout à fait possible, voulez-vous que j’en mette juste sous l’assise, ou entre chaque pied ? »

C’était tout à fait possible, il visualisait de plus en plus le résultat final et ça lui plaisait.

« Ça ne devrait pas être trop dur à faire, donc je ne pense pas que ça irait à environ (100€) la pièce. » remarqua-t-il finalement parce qu’il fallait bien être honnête sur le prix potentiel, il prit un morceau de papier qui trainait et un crayon de bois (tiens, une facture de mon fournisseur d’outils, il faudrait la régler !) et il posa ses chiffres et pour atterrir à un prix proche de ce qu’il avait estimé. « Oui, j’ai (110 €) après calcul. »

Il la regarda d’un air désolé. Trouvant que c’était quand même trop fort.

« J’espère que ça vous convient. » Dit-il d’une petite voix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Mar 31 Oct - 20:29

Le jeune homme fit son choix pour le second bois qui ira avec celui qu'elle avait choisi. Du chêne blanc. Elle ne pourra pas voir la différence, mais elle espèce que ça sera beau, du moins pour toutes les personnes capables de voir quelque chose et qui viendront chez elle. Mais elle ne doute vraiment pas de lui. Il a l'air d'être très professionnel et passionné. Au moins, Chul Hei n'aura pas besoin de réfléchir pendant des heures pour trouver le bois qui collera à ce tabouret.

C'était normal qu'elle soit impressionnée par la mini maquette qu'il avait fait hyper rapidement. Sans ça, elle aurait sûrement eu du mal à imaginer ce qu'il avait en tête. Lui disait que c'était rien, mais c'était loin, très loin d'être rien du tout. Rare sont les personnes qui ont tendance à faire des efforts pour l'aider. En général, on se contente de lui expliquer brièvement et si elle ne comprend pas ou ne parvient pas à visualiser dans sa tête, qu'est-ce que ça peut faire ? "C'est vraiment gentil d'en faire autant pour moi. C'est peut-être pas grand-chose pour vous, mais sans le toucher je visualise difficilement." D'ailleurs, si elle veut s'imaginer à quoi ressemble une personne, elle doit toucher son visage. Ceci arrive rarement, car elle ne va pas faire ça avec chaque personne qu'elle rencontre, ça serait déplacé. Mais avec les personnes qui comptent, il lui arrive de demander, car elle veut pouvoir les imaginer.

Quant à sa demande, elle était possible, elle pouvait avoir une sorte de repose pied sans problème. Contente, elle afficha un sourire et il lui demanda si elle n'en voulait qu'un ou sur chaque côté. Bonne question, elle ne sait pas vraiment ce qui est le mieux. Peut-être au moins sur le devant et les côtés droit et gauche si jamais elle se tourne, non ? Vu qu'il y a un dossier, ça semble inutile d'en avoir un derrière. "Entre chaque pied, ça me semble bien !" confirme t-elle en essayant une fois de plus de s'imaginer son tabouret terminée.

En même temps, l'ébéniste commença à voir le prix que ça pourrait coûter. C'est vrai que c'est une bonne idée d'en parler, car il va bien falloir le payer. Il estima que ça devrait coûter un peu plus d'une centaine d'euros pour une seule pièce. Ceci lui semble convenant, surtout que c'est fait main, avec du beau bois, pas comme ces choses faite dans des usines à la chaîne. Au moins, ces meubles auront une âme. "Ça me semble parfait ! Si vous me laisser payer en deux ou trois fois, je ne vois pas de problème." A 100€ la pièce, ça risque d'être un peu dur de sortir plus que ça en une fois. En deux fois ça lui semble faisable. "Hum, il m'en faudra 4 pièces. C'est ce que j'ai actuellement sur la partie bar. Je tiens à me débarrasser de ceux que j'ai." En plus de ça, ça lui fait plaisir de pouvoir faire marcher un petit commerçant plutôt qu'une grande distribution. "Ne vous sentez pas obligé de vous presser pour les faire. Vous avez le temps. Est-ce que je dois vous régler quelque chose en avance ?" demande-t-elle simplement. Elle va le faire travailler et pour commencer ce travail, il se peut qu'il désire une petite contribution, ce qui serait parfaitement normal.
Revenir en haut Aller en bas
 
Touche doucement tout ce qui se brise [feat. Im Chul Hei]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HellspawN se remet doucement (tout doucement) aux Orks
» (15/09 - 17h36) On passe nos nuits ensemble après tout (feat. Karisma)
» (f) Kylie Jenner - Touche un membre de ma clique négro, tu verras qu'on est pas tout seul.
» (m) Je suis tombée amoureuse pendant qu’il lisait, comme on s’endort : d’abord doucement et puis tout d’un coup. - Lien amoureux
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: NAM-
Sauter vers: