AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Movie time (suite) [feat. nam ji hoon]

avatar
Chae Min Hyun
Occupation : Formation comme aide-soignant / travaille dans un centre pour enfants handicapés
Situation : non mais allô... quoi ? tu veux que je réponde ? sérieusement ? non je ne kiffe pas Nabilla.
Don : Hyperempathie
Niveau : 1
Multicompte : seul & unique
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1249-chae-min-hyun-tu-mesures-ta-vie
Sam 23 Sep - 18:05

(+ tenue) Lorsque mes bras s’enroulent autour de sa taille, je sens mon cœur bondir de joie dans ma poitrine. Un petit pas Min Hyun, un grand pas pour nous deux. Il y a des choses qui ont pas forcément besoin d’être dites parce que nous nous connaissons depuis longtemps mais avouons que cela nous ferait du bien de prononcer à voix haute ce que nous désirons. Mon entourage attend désespérément que nous cessions de jouer au chat & à la souris. Mes grands-parents deviennent dingues quand ils essaient de savoir où nous en sommes tous les deux. Je ne compte plus les longs sermons de mon papy ou les encouragements de ma mamie. Ils ne se rendent pas compte qu’il est difficile de risquer ce que nous partageons. Je deviendrai quoi si jamais Ji Hoon me repoussait ? Donnez-moi une corde immédiatement ! Je ne souhaite pas connaitre cette possibilité. Une enveloppe & le tour sera joué ! On ne peut pas forcer les gens à nous aimer… mais il est douloureux de voir l’homme que l’on aime vous repousser. Je voudrais parfois mieux maitriser mon don ainsi je pourrais sonder Ji Hoon & peut-être trouver une lueur d’espoir qui me donnerait la force de me jeter à l’eau… parfois j’aimerai…

Son dos pressé contre mon torse, je ferme les yeux quelques secondes avant d’embrasser son cou. Le doux contact de sa peau sur mes lèvres. Cela me rend dingue ! Je retiens ma respiration quand il se tourne vers moi pour essayer de me répondre. Suspendu à ses lèvres, mon cœur cesse toute activité. Je suis seulement un corps sans âme. J’attends… Il veut quoi ?????? Ji Hoon compte me rendre fou encore longtemps ? Sa demande est pas clairement formulée mais elle est craquante. Comment ne pas accepter ? Il semble être au bout de sa vie alors que la mienne vient d’exploser en millions d’étoiles filantes. Je caresse tendrement sa joue & plonge mes yeux dans les siens. Je pourrais rester ainsi toute une éternité. Une fraction de seconde… est-ce bien raisonnable ? Allons-nous pas tout gâcher en franchissant cette limite ? Je balaie dans un coin de ma tête ces questions totalement incongrues. Il est temps de faire voler en éclats cette frontière. « tout ce que tu voudras… » Je me penche vers sa bouche & presse mes lippes contre les siennes dans un tendre baiser. Ce contact achève toute forme de vie en moi. J’en avais tellement rêvé ! ENFIN !

Ma main abandonne sa joue pour caresser sa nuque & l’emprisonner entre mes doigts. Ma langue vient goûter ses lèvres avec curiosité puis gourmandise. Elle réclame même un baiser plus approfondi, désirant danser avec sa jumelle. Le monde peut cesser toute activité autour de nous. Je m’en moque éperdument. Je gémis faiblement contre ses lèvres, laissant toutes mes émotions retenues se libérer. Interrompant notre premier baiser pour reprendre mon souffle, je frotte mon nez contre la ligne de sa mâchoire. « serait-ce le film qui te donne des idées ? » Je cherche seulement à détendre l’ambiance entre nous. Je lui vole un autre baiser… on sait jamais comment il réagira !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nam Ji Hoon
Âge : 23
Occupation : Étudiant en Sciences-Politique.
Quartier : Gangseo
Situation : Célibataire.
Don : Médiumnité.
Niveau : 2
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t93-nam-ji-hoon-you-never-walk-alone#
Mer 27 Sep - 1:08

   
movie time
min hyun & ji hoon
Je me demandais si Min Hyun pouvait entendre mon cœur battre. Probablement, je n'entendais que ça en réalité. Ma demande était tellement maladroite et gênante que je regrettais presque de l'avoir formulée. Presque, parce qu'une majorité de moi était enfin ravie. Enfin ravie que je cesse de me cacher, que je cesse de tourner autour du pot. Même si je ne lui ai pas clairement dit que je voulais qu'il me dévore les lèvres sur la plage d'une manière sauvage comme dans les films américains, j'avais tout de même réussi à lui faire comprendre que notre amitié n'était clairement plus suffisante. Du moins je l'espérais. J'avais un réel petit doute sur le moment, lorsqu'il se fige et m'observe pendant des secondes qui semblaient être une éternité, j'ai presque cru qu'il allait me rire au nez et que je ne doive m'enfuir, jambes à mon cou. J'ai réellement peur de me prendre un râteau, c'est la première fois que je tente de faire comprendre quelque chose de cet ordre là, alors je ne pouvais pas du tout appréhender sa réaction. Il était tellement imprévisible et taquin que s'il se mettait à rire, bien que cela anéantirait mon petit cœur, je n'en serais pas étonné. Mais lorsque sa main sur pose sur ma joue, et que son doigt caresse machinalement ma peau, je comprends qu'il était bien sérieux et que ma demande avait été suffisamment claire. Ses quelques paroles suffisent à me faire fermer les yeux, je n'ai pas peur de ce qui adviendra de notre relation, ce que je ressens est tellement fort que je n'ai pas peur de gâcher notre amitié... Puisqu'elle n'a jamais réellement existé. Elle n'a jamais été juste une amitié, il y a toujours eu plus. Nous ne savions juste pas comment faire avancer les choses.

Ses lèvres finissent enfin par rencontrer les miennes, et c'est presque instantanément que mes poings se referment sur eux-même. Je veux du contact, je veux m'accrocher à lui, mais notre position ne me le permet pas. Je me concentre sur le baiser, sur la sensation de ses lèvres contre les miennes, sur le goût de ses lippes, et je ne peux que prier pour qu'il ne s'agisse pas d'un énième rêve. C'était si réel, si agréable, j'avais le cœur au bord de l'explosion. Je bouge maladroitement mes lèvres contre les siennes, avant de finalement suivre ses mouvements et pouvoir encore plus profiter du baiser. Sa main se glisse sur ma nuque, et j'ai presque envie de me retourner pour lui grimper dessus -je n'oserais jamais- cependant j'ai beaucoup trop peur de rompre l'instant présent pour faire ne serait-ce que le moindre mouvement. Tout ce qui m'importe actuellement, c'est ses lèvres contre les miennes, et le bonheur qu'il me procure. Un gémissement lui échappe et je sais que je dois probablement être plus rouge que jamais. Lorsqu'il met fin à l'instant le plus beau de toute ma vie -je n'exagère rien-, je me met immédiatement à regretter la sensation à présent évaporée. Encore... J'en veux plus, je t'en prie Min Hyun...!

J'avais envie de lui hurler que je voulais qu'il recommence, mais les précédents efforts étaient probablement le maximum que je puisse faire. Son nez rencontre la limite de ma mâchoire, me faisant frissonner, alors qu'il en revient au film. Je l'avais complètement oublié. Je n'ai pas le temps de répondre que ses lèvres rencontrent les miennes le temps d'un millième de seconde, et je ne peux m'empêcher de faire la moue. Je veux vraiment qu'il recommence. Je m'en fiche du regard des autres, il doit probablement y avoir un tas de personnes qui nous maudissent actuellement, mais je m'en fiche ! Je... Je veux qu'on recommence. Je ne me comporte pas comme un enfant à la demande d'une sucrerie, même si ses lèvres y sont clairement semblables, mais j'ai cette sensation au creux de mon estomac qui visiblement ne partira pas tant que mes désirs ne seront pas assouvis. Et mon plus grand désir, c'est lui. Alors je me retourne maladroitement, lui faisant face en triturant mon haut. J'essaie de me faire tout petit pour ne pas gêner les personnes qui nous entourent, et murmure : « Dis... On va... On va pas arrêter de se parler hein...? Min Hyun-ah, je veux encore... Je... Je veux recommencer, je veux encore faire ça...! S'il te plaît... Je... », mon regard se balade timidement autour de nous. « Partons de cette séance, éloignons-nous et recommençons... Je veux... C'était... Je t'en prie... », suppliais-je, torturant fortement mon haut. J'étais tellement désireux -et pathétique-, j'avais tellement besoin que nous recommencions, j'étais faible et j'espérais vraiment qu'il n'était pas en train de regretter ce qu'il se passait. « T-Toi aussi tu veux, hein...? »
electric bird.

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chae Min Hyun
Occupation : Formation comme aide-soignant / travaille dans un centre pour enfants handicapés
Situation : non mais allô... quoi ? tu veux que je réponde ? sérieusement ? non je ne kiffe pas Nabilla.
Don : Hyperempathie
Niveau : 1
Multicompte : seul & unique
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1249-chae-min-hyun-tu-mesures-ta-vie
Mer 4 Oct - 12:07

(+ tenue) Lorsque mes lippes rencontrent les siennes, il y a une explosion dans ma cage thoracique comme si on venait de lancer un grand feu de joie… une sensation pas franchement désagréable ! Je devais carrément avouer que cela deviendrait une addiction. Une petite voix hurle au fond de mon être « ENFIN ». Il nous en avait fallu du temps mais nous étions pas réellement prêts pour quelque chose entre nous. On se planquait derrière une jolie façade amicale. Malheureusement elle existait pas ! Je suis plutôt heureux que Ji Hoon réponde à mon baiser sinon quel embarras ! J’aurais inventé une excuse bidon pour sauver mes fesses de cette situation. Maintenant je pouvais tout ça ! Mon cœur bondissait de joie dans ma poitrine comme un Minipouce sous extasie. Il ne savait pas comment se stopper mais en même temps il en avait pas envie. Je me sentais tellement soulagé & heureux. Ji Hoon… ses lippes étaient douces. Elles avaient même une touche sucrée & épicée complètement addictives. On en redemandait ! Nous étions pas dans une position confortable pour approfondir ce moment mais on faisait comme on pouvait…

Quand mon doux amant me regarde en changeant de position, je retiens ma respiration & attends son verdict. Il a encore envie ?! Mon petit organe cardiaque fait un bond… puis deux avant de stopper tout battement. Il me regarde comme si je détenais LA solution. Il a probablement pas tort ! Je pose ma main sur sa joue pour caresser délicatement celle-ci. Je ressens un émoi qui envahit chaque centimètre de mon être. Je prends le temps de lire dans son regard… enfin je tente ! Un sourire. Je me lève en prenant sa main pour l’emmener plus loin sur la plage. « On sera mieux juste tous les deux… » Mes doigts s’entrelacent aux siens. Je ressens mes premiers émois… il est beau ! L’homme dont je suis totalement dingue… OMG ! Il est tellement beau ! Heureusement que personne entend ce qui se passe dans ma petite tête sinon on me prendrait pour une adolescente en pleine croissance hormonale. Je pourrais sautiller sur place juste parce que je suis excité ! Remarque en rentrant cela risque de se passer ainsi ! Ma chambre… mon sanctuaire…

Estimant que nous sommes assez loin, seuls désormais sur la plage, je continue de serrer ses doigts tout en marchant au bord de l’eau. Il faudrait que je vire mes baskets sinon elles vont mourir dans peu de temps avec le sel. Je les enlève & les garde dans ma main libre. Cela fait du bien de sentir sa peau contre la mienne. « pourquoi on se parlerait plus ? » Je me stoppe brusquement avant de me tourner vers Ji Hoon. Mes baskets tombent dans le sable alors que mes mains se posent sur son cou, caressant sa peau. « tu es trop indispensable… jamais je pourrais me passer de toi… » Je me penche pour effleurer sa bouche puis plaque furieusement mes lèvres contre les siennes. Je le rapproche de moi alors que je dévore ses lippes charnues & sensuelles. Reprenant mon souffle, je garde mon doux Ji Hoon contre moi. « j’ai envie de rester collé contre toi… pour toujours… enfin je me débarrasserai bien de mes vêtements… » Mon nez se frotte contre le sien. « je suis accro… à tes lippes… toi… plus besoin d’embrasser mon coussin la nuit quand je rêve de toi » Je me marre à cette révélation puis embrasse à nouveau mon compagnon. Il se passe quelque chose en moi indescriptible. Je suis sujet à toutes sortes de sensations & impossible de mettre des mots sur chacune. Ji Hoon est plein de ressources… mais il a surtout un sacré pouvoir sur moi. M’écartant de lui, je plonge mes yeux dans les siens « si tu continues à être aussi sexy… & à m’embrasser de cette façon, je suis pas certain que tes vêtements resteront sur toi… » Je lui mordille la lèvre inférieure « j’ai plutôt envie de te les retirer & sentir ta peau contre la mienne »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nam Ji Hoon
Âge : 23
Occupation : Étudiant en Sciences-Politique.
Quartier : Gangseo
Situation : Célibataire.
Don : Médiumnité.
Niveau : 2
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t93-nam-ji-hoon-you-never-walk-alone#
Mar 31 Oct - 1:05

movie time
min hyun & ji hoon
Je n’avais jamais ressenti ça. Bon, je devais avouer que je n’avais jamais réellement eu d’expériences concernant les baisers. Mon palmarès n’était pas fou, et j’espérais sincèrement que celui de Min Hyun ne l’était pas non plus, même si les chances étaient faibles en vue de comment j’en redemandais suite à notre premier baiser. J’avais encore envie, et je me fichais de paraître pitoyable. En fait, non. Je ne m’en fichais pas, mais je ne pouvais pas me retenir… Le supplier de recommencer me semblait essentiel à ce moment-là. J’étais soudainement dépendant de ce nouveau goût, cette sensation particulièrement agréable, il me semblait déjà impossible de m’en passer. C’est probablement la première fois que j’arrive à exprimer mes envies aussi clairement, toujours timidement, mais dans un laps de temps qui me parait relativement minime comparé à mon moi du quotidien. J’aurais mis probablement trois bonnes heures à supplier quelqu’un de m’embrasser, mais là c’était tout naturel, et évidement, incroyablement vital.

Son regard se plonge dans le mien, et soudainement il me sourit, se levant tout en prenant ma main dans la sienne. Je me laisse faire, comme si j’étais son pantin, dans l’espoir que je puisse de nouveau goûter à ses lèvres, le sentir contre moi, pouvoir enfin faire ce que nous ne pouvions auparavant. Alors qu’il m’entraîne, il me fait savoir qu’il partage mes pensées et qu’également d’après lui, nous serons mieux juste nous deux, un peu plus loin. Ses doigts s’entrelacent aux miens, et je suis à présent gêné d’avoir des doigts boudinés quand les siens sont si fins et parfaits. Je rougis furieusement, tandis que nous marchons sur le bord de plage. Je me soucis très peu de l’état de mes chaussures, alors que Min Hyun lui, retire les siennes pour les protéger. Je suis bien trop timide et bien trop obnubilé par la situation pour tenter quoi que ce soit. Je sais que si j’essaie de retirer mes chaussures aussi habilement que lui, je finirais au sol lamentablement, pour me noyer dans le sable et ma honte. Je ne préfère pas tenter, même si l’idée que Min Hyun me surplombe si je viens à m’étaler au sol me frôle l’esprit le temps d’une seconde. Après quelques secondes, la voix de mon « ami » retentit dans le silence accompagné du bruit apaisant de la mer, pour poser une question que j’imaginais rhétorique, ne m’exprimant pas à la suite de celle-ci. La déclaration qui suit vient enflammer mes joues -si c’est encore possible- et mon cœur, presque trop brutalement.

Indispensable. Min Hyun m’a qualifié d’indispensable, et je refrains violemment mon envie de lui sauter au cou pour le remercier, pour l’embrasser, pour exprimer ma joie. Il ne pourra jamais se passer de moi ? Ces quelques paroles me rendent encore plus faible que je ne le suis déjà, et je sens mes jambes être sur le point de me lâcher. Nous étions face à face lorsque son visage se penche presque trop dangereusement vers le mien, m’obligeant à couper mon souffle par reflexe. Ses lèvres frôlent les miennes, et je laisse échapper un couinement de supplication, alors qu’il vient mettre fin à mes souffrances en plaquant brusquement ses lèvres contre les miennes, me volant un gémissement étouffé par nos bruits buccaux. Mon corps se colle contre le sien, et mes bras viennent prendre place autour de sa nuque, notre baiser prenant beaucoup plus d’intensité. Mes jambes sont vraiment sur le point de lâcher lorsque nous finissons par nous séparer, haletants. Ce goût, cette sensation, tout cela avait réveillé en moi un nouveau Ji Hoon, complètement dépendant de baisers, de Min Hyun. Les paroles qui suivent me font entrouvrir la bouche l’espace d’une demi seconde, avant qu’il ne m’avoue ses pratiques nocturnes. Je ne peux m’empêcher de rire légèrement, me moquant gentiment de son aveu. « Trop mignon… Mais maintenant tu… Tu m’as moi, autant que tu le souhaites… », susurrais-je, avant qu’il ne vienne s’emparer de mes lèvres une nouvelle fois. C’était sauvage, sensuel, presque érotique. Je suis à sa merci, je suis complètement sien. Lorsqu’il se détache, je me retiens de couiner pour qu’il ne recommence. Je suis lamentablement désireux, mais je ne peux m’en empêcher. Son regard dans le mien, je le dévore timidement du regard, sa beauté affligeante n’étant qu’augmentée par la lumière du clair de lune. Ma lèvre inférieure se retrouve prisonnière de ses dents, et je gémis faiblement en m’accrochant un peu plus à lui. Ses paroles me rendent fiévreux, et je me maudis d’être beaucoup trop prude pour entamer quelque chose d’encore plus intime entre nous. « Je… On pourrait se… S’embrasser encore… Beaucoup… Et… Ensuite… Plus… Mais… P-Pas si tôt… », murmurais-je timidement. Ce n’est pas moi qui parle. C’est le Nam Ji Hoon qui rêve d’une première fois sauvage mais romantique, celui qui veut gémir et prendre son pied dans un endroit où il ne risquera pas de se faire surprendre. Mais c’est aussi un Ji Hoon qui espère avoir un quotidien chamboulé par la spontanéité de son vis-à-vis, qui jettera ses plans à l’eau pour en créer de nouveaux qui seront tout aussi parfaits. Un Ji Hoon qui trouve son courage dans les bras de celui qui le rend fou. Et c’est ainsi que je viens plaquer de nouveau mes lèvres gonflées par nos précédents échanges contre celles de Min Hyun, tirant faiblement ses mèches de cheveux. Je me détache, passant ma langue sur les lèvres du brun, les joues enflammées avant de nicher mon visage dans le creux de son cou, la gêne et l’embarras s’emparant de moi. Qu’est-ce qui me prends ?!
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Movie time (suite) [feat. nam ji hoon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hello dear sir. feat Cha Il Hoon
» This is the time and place feat.Maxie [Event Eclipse]
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» My first movie :p

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: NAM :: Plage Gwangalli-
Sauter vers: