AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Kiss me deadly (Aden)

avatar
Mejika Mio
Âge : 26
Occupation : Professeur de japonais à l'université de Busan. Elle peut aussi donner des cours particuliers. Malgré elle, elle a également décroché le job de "messagère" pour les fantômes souhaitant communiquer avec leurs proches encore en vie. Plutôt fun !
Quartier : Haeundae
Situation : Un véritable petit électron libre. Fascinant ainsi que parfaitement incorrigible.
Don : Médiumnité
Niveau : 3
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1167-mio-we-going-ko-ko-bop
Mer 13 Sep - 2:43
Kiss me deadly

Aden & Mio

« Hey Mioumiou! Grosse soirée chez moi vendredi soir, tu viendras ? » C’est ce que lui avait demandé son pote via messenger, tandis qu’elle tentait en vain de retrouver Maru, le vieux chat de la maison qui s’était encore planqué quelque part. Abandonnant l’idée de revoir le félin sournois un instant, elle observa l’écran de son téléphone avec un air boudeur. « Je rentre du Japon ce soir là justement, je risque d’être fatiguée. » Expliqua t-elle à son tour, malgré tout embêtée de se priver d’une unième fête d’été avant la reprise du boulot. « Comme tu veux, mais j’ai réussi à convaincre Aden de venir. Il sera certainement déçu. » En lisant la réponse, un fin sourire étira ses jolies lèvres charnues. Sacrée Ho Soo. Il savait comment l’appâter, même un minimum. Cela faisait à présent un mois qu’elle était rentrée au Japon afin de profiter de ses parents vivant toujours dans la capitale nipponne. Sa grand-mère l’avait évidemment accompagnée et resterait même un peu plus longtemps qu’elle au final. Un mois. Cela commençait à faire long quand même. Busan et ses étranges individus lui manquaient. Une toute autre chose également. Mais ça, Mio se garderait bien de le dire à la personne concernée. Elle saurait se faire comprendre autrement que par des mots. Il verrait bien. Est-ce qu’avec ces quatre semaines sans se voir et surtout sans se toucher, il pensait un peu à elle quand même ?

Le fameux vendredi arriva donc. Après des au revoir chaleureux entre ses parents et elle, la jolie eurasienne monta dans l’avion l’arrachant à sa terre natale. Lorsqu’elle arriva à l’aéroport Gimhae situé à l’extrême ouest de Busan, il était déjà plus de 21 heures. Chopant ensuite le premier taxi passant par là, elle fit d’abord un saut chez elle afin de poser affaire et surtout cerveau endormi. Une douche tonifiante, une jolie petite robe et ce fut avec sa propre voiture qu’elle arriva un peu avant 23 heures chez Ho Soo. La soirée était à son apogée, tout le monde s’amusait comme des fous et son arrivée fut rapidement remarquée. Riant face aux exclamations de joie, ce fut une Mio lumineuse et rayonnante qui salua son ami et les autres, contente de les retrouver après tout ce petit temps.

Parlant un instant avec chacun d’entre eux de ses vacances en autre, son regard noisette finit par en capter un autre, masculin, qu’elle connaissait bien. Et tandis que Ho Soo lui parlait vivement, la belle métisse faisait mine de l’écouter bien médiocrement. C’était trop tard. Elle était déjà partie à mille lieux d’ici. Etirant faiblement ses lèvres de façon subtile et discrète, le jeune professeur scruta Aden au loin sans se priver ; le jugeant de ses belles prunelles de biche. Un mélange de joie et d’excitation s’emparait d’elle mais elle tâcha de ne rien laisser paraître, si ce n’est une expression charmante et amusée. Elle pouvait voir le beau mannequin d’habitude si patient bouillir intérieurement en la voyant être le centre d’attention de beaucoup de monde sur le coup. Probablement qu’il préférait être seul avec elle pour la retrouver ? Après quelques minutes interminables, finissant par s’impatienter à son tour, Mio finit par abréger la conversation et se libérer enfin. Tout en s’approchant de l’objet de ses désirs avec un tendre entrain, son visage se sublima de plus en plus. La trouvait-il belle aujourd’hui ? Sans même prendre la peine de le saluer - comme si elle venait de le quitter seulement deux minutes plus tôt - elle proposa simplement, d'une voix aussi mignonne que doucereuse « Tu m’invites à danser? »

Made by Neon Demon


Dernière édition par Mejika Mio le Jeu 19 Oct - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rim Aden
Âge : 25
Occupation : Mannequin. Il débute tout juste dans le métier mais sa popularité ne cesse de grimper, lui permettant déjà de voir de gros contrats pointer le bout de leurs nez.
Quartier : Nam
Situation : Célibataire - du moins, pour le moment. Il est prit entre les griffes d'une jolie japonaise et un certain américain qui joue avec son coeur.
Don : Régénération
Niveau : 4
Multicompte : Aucun.
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1223-rim-aden-be-your-own-god
Mar 19 Sep - 20:39

KISS ME
DEADLY 

Mio & Jongyul.

Jongyul s'était promis de ne jamais faire de soirées avec des personnes qu'il avait pu connaître via son métier de mannequin. Trop de fois il en avait vu avec des résidus de poudre blanche sur le nez ou encore une aiguille dans le bras et de l'alcool remplaçant leur sang. Ayant lui-même eu à faire à la boisson en arrivant à Busan, il avait tendance à éviter de la toucher maintenant. Il se contentait au maximum d'un verre très légèrement dosé et ça lui suffisait. Passer sa soirée avec un ou une inconnue ou encore la tête dans la cuvette ne faisait plus partie de sa vie et c'était tant mieux ainsi. 

Le son de la musique faisant trembler les murs et la mer de corps partiellement dénudés face à lui lui donnait envie de prendre ses jambes à son cou. Mais il se retint. Il connaissait bien la personne organisant cette fête et savait que celle-ci ne le forcerait pas à boire ne serais-ce qu'une goutte d'alcool. Et puis, il savait que Jongyul n'était pas forcément venu pour s'amuser. Il voulait juste voir Mio, puisqu'il avait promis de l'inviter.

La jeune femme était partie en voyage et c'était la première fois qu'il était loin d'elle. Les premiers jours, il n'avait pas prêté attention à l’absence de la jeune femme. Ce n'est pas comme s'il était amoureux d'elle, il pouvait très bien vivre sans que celle-ci soit à ses côtés. Mais après la première semaine écoulée, la présence plus que chaleureuse de Mio lui manquait. Le jeune coréen appréciait passer des moments avec la jeune femme, il se sentait bien à ses côtés. Et puis, il aimait ce jeu du chat et de la souris, qu'ils ne cessaient de jouer. À vrai dire, il ne savait pas qui était le chat, qui était la souris, tant ils se courraient après l'un et l'autre. Dès qu'ils se retrouvaient dans une pièce, la tension était plus que palpable, mais il aimait ça - cette sensation d'être désiré autant qu'il pouvait la désirer.

En apprenant le retour de la jeune femme et en sachant pertinemment qu'elle serait présente - du moins en espérant fortement que comme lui, elle vienne en apprenant qu'il soit présent - Jongyul avait donc sauté sur l'occasion. Et quand Mio entra dans la pièce, les yeux du jeune homme se posèrent directement sur elle puis un petit sourire se forma sur ses lèvres. Celle-ci prenait son temps pour venir à lui mais il était hors de question qu'il cède le premier, aussi désireux qu'il pouvait être. Jongyul resta dans son coin, buvant son soda, sans la lâcher des yeux. Quand finalement ses pas se dirigèrent vers lui, le sourire du coréen s'étira sur ses lèvres, ses yeux plongeaient dans ceux de Mio. 

Oubliant le verre devenu encombrant pour lui, Jongyul le posa sur la table proche de lui pour, sans plus attendre, passer sa main sur la hanche de la jeune femme. Maintenant qu'elle était assez proche de lui, il pouvait se le permettre et rien que ce touché le fit vibrer. La jeune femme lui avait manqué, c'était certain. Le son de sa voix lui parvint aux oreilles comme une musique beaucoup plus douce que celle présente dans la pièce et, avec un sourire ornant une nouvelle fois ses lèvres, il se rapprocha pour passer sa main qui était précédemment sur sa hanche sur la joue de la jeune femme, dans un geste tendre. " Trop impatiente ? " Son sourire devint charmeur alors qu'il se penchait pour venir lui susurrer à l'oreille. " Ça t'a manqué de me sentir contre toi ? " Il aimait taquiner mais il ne pouvait pas dire que Mio n'avait pas l'habitude car c'était leur relation au quotidien. 

Sans vraiment attendre une réponse de la jeune femme, il lui prit la main pour l'amener dans un endroit où moins de corps se bousculaient pour qu'il puisse danser avec elle - petit bémol, il détestait danser. Mais il savait pertinnement qu'ils n'allaient pas réellement danser, que la tension monterait trop vite pour qu'ils restent loin l'un de l'autre et qu'ils finiraient collés. Jongyul avait du mal à attendre pour ce moment.


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mejika Mio
Âge : 26
Occupation : Professeur de japonais à l'université de Busan. Elle peut aussi donner des cours particuliers. Malgré elle, elle a également décroché le job de "messagère" pour les fantômes souhaitant communiquer avec leurs proches encore en vie. Plutôt fun !
Quartier : Haeundae
Situation : Un véritable petit électron libre. Fascinant ainsi que parfaitement incorrigible.
Don : Médiumnité
Niveau : 3
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1167-mio-we-going-ko-ko-bop
Ven 22 Sep - 21:02
Kiss me deadly

Aden & Mio

Dans le fond, sa demande de danser sonnait bien plus comme un doucoureux ordre qu’il ne valait mieux ne pas refuser. Féline, subtile, merveilleusement toxique… Mio défiait le jeune homme de ses grands yeux noisette sans perdre cette esquisse si belle et insolente étirant ses lèvres charnues. Oui, il allait la faire danser. Ou plutôt, il allait feindre de la faire danser. La métisse se souciait autant de la musique que de sa première paire de chaussettes. Tout ce qu’elle voulait, c’était qu'Aden colle son corps contre le sien, déjà sous tension. Elle voulait jouer comme ils le faisaient si bien. Elle voulait être autant souris que chat ce soir. Se brûler les doigts, repousser les limites sans savoir où ils allaient atterrir… n’était-ce pas monstrueusement excitant ? Oh que oui. Et ces retrouvailles se devaient d’être aussi folles que passionnelles. Trois semaines sans le voir, sans le toucher… c’était, étrangement, trois semaines de trop pour la jeune femme. Amoureuse ? Elle vous dirait que non. Mais dépendante, peut être un peu. A force d’être en parfaite symbiose avec un autre être, on finissait par s’attacher à lui, fatalement. Aden était devenu son ami, peu de temps après avoir été son amant. Et à présent, il était un peu les deux mélangés. Un cocktail aussi doux qu’explosif. Bien évidemment, Mio était un fille adorablement difficile et caractérielle. Une vraie tempête. Et avouer éprouver de la dépendance pour ce garçon n’était clairement pas dans ses cordes. Encore moins au principal concerné. Non, cela lui ferait beaucoup trop plaisir…

Trop impatiente ? Il n’avait pas idée. Mais encore une fois, la belle eurasienne préféra garder le silence ; sa moue de femme-enfant pétillant un peu plus en un sourire charmant. Oui elle avait hâte. Hâte de le rendre fou, hâte de se perdre elle-même dans leurs vices, hâte de sentir sa langue sur la sienne et son bassin contre le sien… Elle avait… vraiment, vraiment… très hâte. Et elle savait que le beau mannequin aussi. Il sufissait de voir comment il l’avait reluqué un peu plus tôt. Son regard en avait dit long sur le désir qu’il ressentait rien qu’en la voyant et qui était complètement, fatalement et merveilleusement partagé. Lorsqu’il osa poser ses doigts de velours sur sa hanche, Mio resta stoïque, contrôlant de mieux que possible ses ardeurs. Pourtant, en elle, ça bouillonnait déjà. Seules ses lèvres roses s’étirèrent un peu plus et joliment, tandis que son regard félin plongeait dans celui du jeune homme sans barrières ni gêne. " Ça t'a manqué de me sentir contre toi ? " Murmura t-il suavement à son oreille alors qu’elle profitait que ses yeux ne soient plus dans les siens pour se mordre férocement la lèvre.

« Pas le moins du monde. » Aurait-elle voulu rétorquer, mais Aden décida de faire les choses à sa façon. Ce fut ainsi qu’ils atterrirent dans un endroit plus discret de la maison, où moins de gens dansaient comme de véritables fous furieux. Ne prêtant pas attention au rythme vif et effréné de la musique, la petite métisse n’hésita pas à faire glisser ses bras autour de la nuque d'Aden tout en le défiant sensuellement du regard. Elle bougeait à peine son corps, ne dansant pas réellement au final. Cela n’avait été qu’une excuse, il le savait. « Tu sembles impatient toi aussi. » Constata t-elle simplement avec un sourire malicieux, ses doigts remontant pour se perdre dans ses cheveux courts qu'elle caressa faiblement. « Tu comptes me bouffer des yeux encore combien de temps ? » On pouvait lui retourner la question. Elle faisait de même et ne le cachait pas. Et c'était ça le plus grisant. Ils ne se cachaient rien mais n’avouaient rien également. Tout en le forçant lentement à baisser son visage vers celui de ravissant petit démon qu'elle possédait, Mio colla subtilement sa bouche gonflée d’envie contre l’oreille du coréen. Soupirant en sentant son parfum... adorablement provocante. Elle ne se priva pas pour lui envoyer de tendres doses d’air chaud et sucré. «Bouffes-moi les lèvres, plutôt non? Si tu n'as pas peur de le faire devant les autres, évidemment. » Un défi? Mio... tu joues vraiment avec le feu, là.

Made by Neon Demon


Dernière édition par Mejika Mio le Jeu 19 Oct - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rim Aden
Âge : 25
Occupation : Mannequin. Il débute tout juste dans le métier mais sa popularité ne cesse de grimper, lui permettant déjà de voir de gros contrats pointer le bout de leurs nez.
Quartier : Nam
Situation : Célibataire - du moins, pour le moment. Il est prit entre les griffes d'une jolie japonaise et un certain américain qui joue avec son coeur.
Don : Régénération
Niveau : 4
Multicompte : Aucun.
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1223-rim-aden-be-your-own-god
Mer 4 Oct - 20:28

KISS ME
DEADLY 

Mio & Aden.

L'ancienne vie d'Aden ne lui manquait pas. Les corps s'entremêlant, se chauffant, les soupires devenant de plus en plus bruyants, venant de deux personnes à la foi ou quelque fois, de quelqu'un qu'Aden ne pensait même pas avoir ramené. Toute cette débauche ne lui manquait pas. Il avait arrêté, alors qu'il avait été enivré pendant un temps par toutes les nouvelles sensations qu'il pouvait découvrir à travers le flirt, le sexe. Le jeune homme avait été comme un homme assoiffé dans le désert trouvant un oasis après une longue route. Le sexe avait été une libération pour lui, pour connaître de nouveaux sens, que ce soit autant le toucher, que la vue, l'ouïe ou le goût : il avait tout aimé dans cette partie supposée être intime entre deux êtres aimants. Mais lui, jamais il n'avait aimait une personne avec qui il avait eu ce genre d'actions. Il lui arrivait même de ne pas les voir le lendemain, se réveillant seul, dans un lit froid – mais cela ne le dérangeait pas, puisqu'il ne voulait pas d'attaches.

Maintenant, tout était différent. Il ne vivait plus dans un foyer, mais dans une demeure lui tenant à cœur, avec des personnes importantes pour lui vivant comme ses colocataires. Le jeune coréen ne voulait donc plus tomber dans ce rythme de vie et pourtant, Mio n'avait de cesse de lui rappeler la personne qu'il avait pu être. Il ne se dégoûtait pas, loin de là : passer d'une abstinence absolument à une coucherie tous les soirs, forcément qu'il allait devenir accroc. Qui aurait résisté ? Et ce soir, il sentait qu'il allait craquer – au diable ses sentiments pour Zach, si celui-ci ne voulait pas de lui, la jeune femme elle prendrait Aden sans attendre et dans tous les sens du termes. Même si le visage de l'américain n'avait de cesse de venir le hanter alors qu'ils s'étaient quittés en très mauvais termes, il poussa toutes ses pensées loin de son esprit pour se concentrer sur la demoiselle face à lui ne demandant que son attention. « Impatient ? Moi ? Absolument pas voyons. » Dit-il avec un petit sourire taquin. Ce n'est pas parce qu'il avait des sentiments pour quelqu'un d'autre qu'il ne pouvait pas réagir : il était un homme après tout et vu ce que Mio lui proposer, il n'allait pas dire non. Au fond, il savait que c'était horrible de penser ainsi, d'utiliser la jeune femme comme ça. Mais il espérait juste oublier totalement ses sentiments ainsi.

Elle était jolie, n'avait pas froid aux yeux et avait une pointe d'humour, des qualités qu'Aden appréciait particulièrement. Alors ça ne le dérangerait pas d'oublier le plus jeune pour cette jeune japonaise qui ne demandait que plus venant du coréen. Il n'avait qu'à entendre les paroles qu'elle lui susurrer. « Je peux te retourner la question. » Il la regarda avec toujours le même sourire en coin, un long frisson le parcourant au passage de la main de la jeune femme dans ses cheveux : il adorait qu'on lui touche les cheveux. C'était un de ses points sensibles, mais ça, il ne l'avouerait pas. « Je suis sûr que dans ta tête, je suis déjà attaché à un lit et tu fais ce que tu veux de mon corps. » Aden termina sa phrase en plantant ses yeux dans ceux de la jeune femme, un sourcil légèrement arqué, son corps restant seulement à quelques centimètres de celui de Mio. Il aimait taquiner.

Le souffle de la japonaise contre son oreille l'électrisa encore plus et toutes pensées comme quoi il aurait aimé que ce soit Zach lui faisant ça furent banni de son esprit. Non, il ne voulait pas penser ainsi. Il ne voulait pas agir aussi salement avec la jeune femme : il lui devait au moins le respect, il n'allait pas imaginer un homme à la place de celle-ci juste à cause de sentiments dont il n'avait même pas désiré la présence ! Alors il se prit au jeu, vidant son esprit totalement, ne pensant plus, ne réfléchissant plus aux conséquences de ses actions ou de ses paroles. « T'embrasser devant les autres ne me dérange pas... » Il approcha cette fois-ci son corps de celui de Mio, alors que ses mains se mirent à caresser ses hanches, les frôlant plus qu'autre chose. « Mais je ne suis pas sûr que si on commences, on s'en arrêtera là. »


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mejika Mio
Âge : 26
Occupation : Professeur de japonais à l'université de Busan. Elle peut aussi donner des cours particuliers. Malgré elle, elle a également décroché le job de "messagère" pour les fantômes souhaitant communiquer avec leurs proches encore en vie. Plutôt fun !
Quartier : Haeundae
Situation : Un véritable petit électron libre. Fascinant ainsi que parfaitement incorrigible.
Don : Médiumnité
Niveau : 3
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1167-mio-we-going-ko-ko-bop
Jeu 19 Oct - 14:25
Kiss me deadly

Aden & Mio

Volage et complètement libérée. Voilà ce qu’était Mejika Mio. Au fond, la demoiselle n’attendait rien des hommes. Tomber amoureuse ? Elle ne le voulait pas. Elle ne le voulait plus. C’était arrivé une fois, il y a bien longtemps. Un premier amour. Une véritable histoire, belle et sincère, presque innocente. Une histoire qu’on aurait pu lire dans un manga pour filles. Seulement, lorsque ça s’était terminé, cela avait fait beaucoup trop mal. Elle avait souffert, la petite Mio. Tout comme Woo Shin, certainement. Et tourner la page avait été très difficile. C’est drôle… ils n’étaient que des gosses à l’époque et pourtant… la jeune eurasienne pensait réellement que le coréen serait le bon. Un rêve qui n’avait pu se réaliser, à son grand regret. Elle avait essayé à nouveau avec d’autres. Sans succès. Peut-on se forcer lorsque le cœur n’y est plus ? Non, bien sur que non. Alors, plutôt que faire semblant d’être entichée, elle avait préféré se montrer honnête et jouer cartes sur table avec tous les autres qui suivirent. Elle ne tomberait plus jamais amoureuse. Tout ce dont elle avait besoin, c’était de chaleur humaine. Pas d’amitié et encore moins d’amour. On s’éclatait pour une nuit et on se disait au revoir peut être le lendemain, si le cœur y était. C’était comme ça que Mio avait vécu sa vingtaine jusqu’à présent. Comme ça qu’elle prétendait se sentir le mieux. Épanouie sexuellement. Bien trop indépendante et caractérielle pour avoir besoin de l’amour d’un homme. Bien trop impétueuse pour dépendre de qui que ce soit. Elle vivait la vie sans réfléchir avec une belle insolence… et parallèlement se montrer fièrement comment faisant parti de ces jeunes femmes réussissant leur vie par elles-mêmes.

Sauf qu’avec Aden, c’était différent. Il n’était pas seulement l’un de ces types avec qui elle s’amusait pour une nuit. Il aurait pu le devenir, mais le hasard avait fait que la moutarde avait pris plus que prévu. Ils s'étaient revus, plusieurs fois… et s'étaient surpris à aimer faire autre chose que des galipettes ensemble. Aller au cinéma, se balader dans les rues, embêter l’autre sur son lieu de travail… rire aux éclats en s’envoyant des snaps débiles de leurs têtes. A force, ils étaient devenus amis. Amis et amants en même temps. Une chose que la belle ne connaissait pas jusqu’à présent. Une chose qui, inconsciemment, la ramenait à sa première et unique histoire d’amour avec Woo Shin. Parfois, cela prenait des allures de couple, sans qu’elle ne s’en rende compte sur le coup. Elle avait d’ailleurs gambergé là-dessus durant ses vacances au pays du soleil levant. Et si au final, malgré elle, elle avait trouvé le courage pour tenter une autre histoire ? Et si, sans le vouloir, Aden lui avait donné envie de plus… ?

Son beau regard noisette se fondait dans celui du jeune homme, tandis qu’ils se jugeaient tous les deux tout en laissant la magie opérer, comme à son habitude. Une esquisse coquine et adorable vint discrètement magnifier son visage de poupée métissée. Un doux rire franchit ses lèvres.  « Attacher à un lit ? C’que tu peux être démodé ! Surtout qu'on l'a déjà fait ... » Elle se colla un peu plus contre lui, subtilement. Sensuellement. Sa main caressait toujours ses cheveux courts et joliment coupés. Elle l’encouragea se baisser un peu afin de pouvoir lui parler tendrement à l’oreille. « … Et si on innovait un peu…? » Proposa t-elle dans un murmure léger et agréable. Cette proposition l’amusa elle-même. On aurait dit un vieux couple tentant de rallumer la flamme. Sauf que le feu, il y était déjà. Il les brulaient depuis un moment. Et même si la belle eurasienne était à mille lieux d’imaginer que dans le cœur d’Aden, un autre qu’elle demeurait en réalité, personne ne pouvait nier cette attraction entre eux.  Les doigts du coréen caressant ses hanches la firent joliment frissonner d’envie.  Ce corps, bien plus imposant que le sien et collé contre elle, l’obligea à se mordre adorablement la lèvre. « Mais je ne suis pas sûr que si on commence, on s'en arrêtera là. », qu’il avait dit. En entendant cela, un sourire céleste sublima encore plus la jolie moue coquine et éprise de la petite demoiselle.  Sans prévenir et avec une douce force, elle attrapa la nuque du plus jeune pour rapprocher dangereusement son visage au sien et susurra, dans un souffle envoutant « …Tant mieux.» Deux simples mots qui finirent étouffés contre les lèvres pulpeuses d’Aden, à tout à coup tendrement prisonnières de celles de Mio. Mio qui se mit à embrasser le mannequin de façon lente et terriblement douce, envieuse comme jamais.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rim Aden
Âge : 25
Occupation : Mannequin. Il débute tout juste dans le métier mais sa popularité ne cesse de grimper, lui permettant déjà de voir de gros contrats pointer le bout de leurs nez.
Quartier : Nam
Situation : Célibataire - du moins, pour le moment. Il est prit entre les griffes d'une jolie japonaise et un certain américain qui joue avec son coeur.
Don : Régénération
Niveau : 4
Multicompte : Aucun.
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1223-rim-aden-be-your-own-god
Mer 1 Nov - 17:26

KISS ME
DEADLY 

Mio & Aden.

Depuis qu’elle était entrée dans la pièce, Aden n’avait pas décollé ses yeux de la belle japonaise. Il ne la dévorait pas du regard – du moins pas totalement – mais ses yeux parcouraient son corps comme s’ils le découvraient pour la première fois. Alors que ce n’était pas le cas, loin de là même. Ce n’était pas possible de le nier, Mio était une jeune femme magnifique : autant son visage que son corps était à en faire jalouser les autres filles. Et dire qu’Aden avait la chance d’y faire parcourir ses mains quand il le souhaitait. Et dire que, malgré la possibilité d’une relation plus que bien avec la jeune femme, ses sentiments avaient décidé de se tourner vers un autre. Vers quelqu’un qui compliquerait beaucoup plus la simple relation qu’il aurait pu avoir avec la jeune femme.

Avec Mio, ce serait simple : ils s’entendaient bien, rigolaient comme des amis et s’amusaient au lit comme les meilleurs des amants. Tout pour rendre le jeune coréen heureux, lui faire oublier à quel point son passé avait été néfaste, lui montrer que lui aussi avait le droit au bonheur. Mais son cœur s’était épris de Zach, avec qui la route semblait parsemée d’obstacles. Même s’il acceptait totalement son orientation sexuelle, la vie d’une personne en couple avec quelqu’un du même sexe est toujours plus compliquée que celle d’un hétérosexuel. Et il détestait ça. Lui aussi il voulait connaître la joie de se balader main dans la main avec la personne qu’il aimait sans avoir peur de se faire juger. Et avec Mio, il aurait pu connaître tout ça ! Dans ce genre de moments, il s’en voulait. C’était stupide, car les sentiments ne se contrôlent pas, mais Aden s’en voulait.

Essayant de penser à autre chose, il se concentra sur la sensation du corps de l’eurasienne collé au sien, un sourire ne quittant plus ses lèvres, même si la pensée de Zach ne voulait plus partir de son esprit. « Je sais bien qu’on l’a déjà fait. Si j’en reparle, c’est que j’ai particulièrement apprécié. Désolé que tu me trouves si ordinaire. » Oui, malgré son passé de dépravé, Aden pouvait affirmer qu’il ne s’était pas attendu à en redemander. Être attaché, en un sens, c’était quand même le pied.
 
« Innover ? » Un long frisson lui parcouru la colonne vertébrale. À son tour, il susurra à son oreille quelques paroles. « Fais ce que tu veux de moi. » Aden avait aussi découvert qu’il aimait bien se faire dominer de temps à autre. Et ce soir-là, c’était le cas. Et ce soir-là, il eut ce qui voulut. À peine une phrase plus tard, il sentait les lèvres de la jeune femme contre les siennes et il ne put s’empêcher de cacher son sourire. En début de soirée, c’est ce qu’il avait voulu : être intime avec la jeune femme. Malheureusement, il lui était difficile d’apprécier le baiser. Sans cesse, son cerveau lui renvoyait l’image de Zach, dans cette chambre d’hôtel, le corps contre celui de l’Américain – à croire qu’il avait quelque chose pour les personnes de nationalités autres que coréennes – et ainsi, lui renvoyait tous les côtés négatifs d’avoir la jeune femme collée à lui plutôt que le jeune homme. En répondant au baiser, posant sa main sur la joue de la jeune femme pour approfondir celui-ci, il ne pouvait se retenir de penser à celui pour qui il éprouvait des sentiments. Aden se détestait de faire ça, alors que la jeune femme était parfaite selon lui, mais il n’arrivait pas à s’en empêcher. C’était plus fort que lui et ça lui donnait presque envie de vomir d’utiliser la jeune femme ainsi.


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiss me deadly (Aden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» présentation de kiss me
» oh !? It's You & I ? Let me kiss you !!
» It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: HAEUNDAE-
Sauter vers: