AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Le début de la meilleure colocation du siècle #oupas || Ft. Ki²

avatar
Rivera Saki
Âge : 22
Occupation : étudiante en danse et serveuse au Bleu Art Café
Quartier : Nam
Situation : célibataire
Don : Lévitation
Niveau : 4
Multicompte : Yang Somi ft. Shin Hye Jeong
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t95-rivera-saki-o-i-want-to-be-your-s
Sam 9 Sep - 22:28
Le début de la meilleure colocation

du siècle #oupas

Bae Ki Nam & Rivera Saki

Son regard vagabondait dans la pièce pour voir si tout était bien ranger à sa place… Enfin, rangé, dans le vocabulaire de Saki voulait dire : avoir l’impression que c’est en désordre mais en vérité ça ne l’est pas. Elle savait où se trouvait chaque chose, c’était une véritable organisation, elle espérait que son futur colocataire soit du même avis. Eh oui, la miss attendait patiemment l’arrivée de la personne avec qui elle allait partager son logement, ça lui faisait tout bizarre mais elle avait hâte. Nami avait beau être un gentil chat, être très câline mais elle ne parlait pas et ne faisait rien d’autre que dormir, manger, dormir, jouer, dormir, ronronner et dormir, comme beaucoup de félins. C’est pour cette raison que Saki avait fini par passer une annonce pour un colocataire qui s’était rapidement manifesté. Apparemment, elle avait mal pensé en se disant que ça risquait d’intéresser personne. Pour une fois, elle n’était pas mécontente d’avoir eu tords.
Après avoir esquissé un sourire en voyant que tout était là où ça devait être, la jeune femme alla voir son chat qui lavait sa patte et qui s’arrêta lorsque sa maitresse (ou plutôt son esclave) se mis à sa hauteur. Nami regardait Saki de son air blasé de félin, attendant juste que son humain arrête de l’embêter.

« Nami-chan, un nouvel habitant va venir aujourd’hui. Il va vivre ici alors tu dois être bien sage et pas le faire tourner en bourrique hein ? T’évites de lui planter tes griffounes dans ses pieds, ou de faire tes griffes sur ses jambes, d’accord ? T’as bien compris mini-cat ? »

L’animal observa la jeune femme pendant quelques secondes avant de reprendre sa toilette. Saki fit une moue boudeuse avant de se lever tout en se demandant ce qu’elle pouvait faire. Elle décida d’aller dans la cuisine quand la porte d’entrée se fit entendre. Dans la précipitation, curieuse de voir à quoi son colocataire ressemblait, elle se tourna avant de s’empresser d’aller dans l’entrée mais comme un boulet, elle se prit les pieds dans ses pieds et sa chute pouvait faire concurrence à la grâce d’un éléphant. Elle releva la tête tout en dégageant les cheveux qui étaient sur son visage et offrit un sourire gêné au jeune homme devant elle. Oups.

Faire une bonne première impression, c’était raté.

La jeune femme se baffa mentalement avant de se relever doucement et de s’incliner poliment. Elle essayait de sauver les meubles au mieux même si c’était peine perdue au moins. Quelle maladroite franchement !

« Bonjour, je suis Rivera Saki, étudiante en danse. Tu dois être Bae Ki Nam, je me trompe ? »

Certes, la bouille de ce jeune homme avait beau être placardée sur tous les murs de la ville, elle préférait demander. Il pouvait avoir un jumeau caché ou un sosie après tout !

« Je te fais visiter l’appartement ? Promis, je me prendrais plus les pieds dans… Mes pieds ? »

Boulet Saki : 1 – Adroite Saki : 0.

code by awib. forumactif .com
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bae Ki Nam
Âge : 20
Occupation : Acteur de Drama (et magicien amateur)
Quartier : Nam
Situation : Célibataire.
Don : Technopathie.
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1248-bae-ki-nam-i-don-t-wanna-come-d
Dim 10 Sep - 17:02
Le début de la meilleure colocation

du siècle #oupas

Bae Ki Nam & Rivera Saki

Arrivé devant la porte d’entrée, le jeune coréen vérifia une nouvelle fois qu’il s’agissait là du bon numéro. Point positif, au moins, le nom affiché correspondait à celui qui lui avait été donné. Sa valise à la main, il pencha légèrement la tête sur le côté tout en fixant le digicode. C’est vrai que c’est ainsi que fonctionnait aussi l’ouverture de la porte ... Ki Nam réfléchit un instant avant de se rappeler que la dénommée Rivera Saki, dans leurs échanges de mails, lui avait effectivement transmit le code à utiliser. Par contre, ce genre de chose, c’était très peu pour lui. Il se devait d'optimiser sa mémoire. La polluer de code de ce type n’était donc pas une très bonne idée. Alors il ne les retenait jamais. Seulement, ne pas vouloir retenir le code d’entrée et même ne pas s’en souvenir n’était pas un problème. Après tout, il n’en avait pas besoin, n’est-ce pas ?

Reprenant ses esprits, Ki Nam tira un peu plus sa valise à lui, et tenta une première fois d’ouvrir la porte, en vain. « Hey. J’suis pas un voleur, donc ouvre-toi, s’il te plait. Tu ne veux pas que je te sorte la phrase magique de Sésame quand même. » Murmura-t-il à l’égard de la porte, en fronçant les sourcils, légèrement frustré de ne pas la voir s’ouvrir du premier coup. Il prit quand même l’initiative de toquer, au cas où, mais elle lui avait clairement dit qu’il pourrait entrer directement. Il sentit ensuite la porte se déverrouiller, ce qui lui décrocha un sourire fier. « Merci. » Dit-t-il tout en passant le pas de la porte, sa valise toujours derrière lui. Une fois dans l’appartement, il lâcha un « Bonjour ? » à l’égard de sa possible future colocataire, si elle était présente, ou encore même du matériel électrique. S’il allait vivre ici, il valait mieux faire bonne impression, surtout s’il comptait un jour profiter de son don. Pour cela, il fallait bien que les machines acceptent de se faire contrôler, non ? Mine de rien, il s’agissait pour Ki Nam de quelque chose de très important. Ce n’était peut-être pas des objets véritablement vivant, mais c’était tout comme, en fait.

Lorsqu’il aperçut quelqu’un, il haussa les sourcils face à la scène qui venait tout juste de se dérouler devant ses yeux. D’un côté, il aurait très bien pu essayer de l’aider, de la rattraper, au moins, mais de l’autre, il ne voulait pas non plus se faire entraîner dans sa chute, et de toute façon, il était beaucoup trop loin pour ça. Alors il avait juste observé la jeune femme tomber à ses pieds. Il avait l’habitude d’avoir de nombreuses fans tombant sous son charme (au figuré, cela dit), mais ça ne lui était jamais arrivé aussi rapidement, et encore moins à ce que cela arrive aussi au sens propre. Il ne put cependant s’empêcher de sourire face à la maladresse de sa jolie vis-à-vis. Une fois qu’elle fut relevée, il s’inclina aussi poliment. « Vous ne vous êtes pas fait mal, ça va ? » Demanda-t-il en premier lieu. « Bae Ki Nam, oui, enchanté, Saki. » Il lui offrit un sourire, charmeur, comme il savait si bien les faire. « Je veux bien visiter, oui. Ce serait peut-être plus pratique pour moi, pour m’y retrouver. » Il observa la jeune femme, de la tête au pied, suite à la fin de sa phrase, s’arrêtant au niveau de ses jambes avant de finalement reposer son regard sur son visage. « Ça vous arrive si souvent que ça ? » Questionna-t-il, toujours tout sourire. Enfin, ce n’est pas que ça le dérangeait, lui, mais disons que ça ne devait pas être agréable non plus pour elle. « Je n’ai pas l’impression que vous ayez des problèmes d’équilibre en tout cas. » C'était juste une impression, d'ailleurs. Puis ... Depuis quand pouvait-il sortir ce genre de discours. Aux dernières nouvelles, il n'avait aucune qualification ou quoi ou qu'est-ce pour pouvoir affirmer cela.

code by awib. forumactif .com
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rivera Saki
Âge : 22
Occupation : étudiante en danse et serveuse au Bleu Art Café
Quartier : Nam
Situation : célibataire
Don : Lévitation
Niveau : 4
Multicompte : Yang Somi ft. Shin Hye Jeong
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t95-rivera-saki-o-i-want-to-be-your-s
Mer 20 Sep - 23:40
Le début de la meilleure colocation

du siècle #oupas

Bae Ki Nam & Rivera Saki

Pour faire une première bonne impression bien maladroite, Saki était plus que douée puisque lorsqu’elle avait entendu la porte s’ouvrir, elle avait voulu se précipiter vers elle pour l’ouvrir avant de lamentablement se prendre son pied dans son pied et de tomber aux pieds de son nouveau colocataire. Tellement de pied dans ce monde, c’était à en perdre son latin. Après avoir relevé son visage et l’avoir dégagé des mèches de cheveux qui le cachait, l’empêchant de voir le minois du jeune homme avec qui elle allait partager son appartement. Il fallait l’avoir, il était plutôt mignon et espérait qu’il ne soit pas trop difficile à vivre au quotidien mais elle avait bon espoir. Tout se passerait bien selon elle. Son intuition la tromperait-elle ? Seul l’avenir lui dira et elle ne perdit pas de temps avec des questions muettes sans réponses, le sol n’était pas l’endroit le plus confortable sur terre pour y rester allongée, surtout à plat ventre. Elle se releva pour se présenter, demandant s’il s’appelait bien Bae Ki Nam sans lui demander s’il était bien acteur. Après tout, son visage était placardé sur tous les murs de la ville, à moins qu’il ait un jumeau caché, ça ne pouvait être que lui. Elle demandait vraiment pour demander. « Tout va bien, j’ai les os solides et je me fais rarement mal quand je tombe, c’est plutôt une bonne chose je trouve. » La jeune femme lui sourit avant de se réincliner pour éviter de trop voir son sourire qui allait faire sortir son cœur de sa poitrine. On n’avait pas idée d’avoir un tel sourire franchement !

Se reprenant rapidement, elle offrit aussi un sourire à son colocataire avant de lui proposer de visiter les lieux afin qu’il puisse se repérer au mieux dans le logement. Elle espérait aussi que le bordel organisé dans lequel elle vivait au quotidien depuis des années ne le dérange pas car elle ne se voyait pas vivre autrement. Son esprit était bloqué dans cette idée de rangement, c’était son système pour se repérer facilement dans l’appartement. Saki promit aussi à Ki Nam de ne plus tomber en se prenant ses pieds dans ses pieds et la réponse qu’il donna lui fit pencher la tête sur le côté. « Hm ? Dire que ça m’arrive souvent serait peut-être exagéré, c’est surtout que parfois dans la précipitation, je ne fais pas forcément attention à ce qui peut se trouver sur mon passage. Comme tout le monde je pense, ou du moins, beaucoup de personnes. Je n’ai pas de problèmes d’équilibre qui ont été détectés, j’ai été me renseigner avant de m’inscrire pour faire des études de danse. Je suis juste maladroite. » Sur ces mots, après un nouveau sourire, elle se tourna pour commencer à faire visiter l’appartement mais elle s’arrêta bien vite pour se tourner vers le jeune homme. « Je suis en train de me dire, j’ai déjà un peu commencé tout à l’heure mais je pense qu’on peut se tutoyer… Après tout, nous allons vivre ensemble, ce sera plus conviviale et agréable comme cela, non ? Je vais te faire visiter. » Saki se tourna à nouveau pour aller ouvrir la porte de la chambre libre avant d’aller dans la salle de bain tout en disant, en même temps : « Ici c’est ta chambre. Normalement, elle est lumineuse, plutôt agréable et juste à côté de ma chambre, j’espère que le matelas te conviendra et que le dressing sera assez grand pour tes affaires, sinon on trouvera bien une solution. En face, c’est la salle de bien, viens avec moi je vais te montrer là salle de bain. J’ai libéré des placards et des étagères pour que tu puisses mettre tes affaires. ». Elle montra l’emplacement de chaque chose pour que Ki Nam puisse s’orienter plus facilement. Elle l’emmena dans la cuisine, lui expliquant où se trouvaient les couverts, les aliments, la table, comment fonctionnait les plaques. Une fois qu’elle eut dit ce qu’elle avait trouvé important, elle offrit un sourire au jeune homme. « Je pense que j’ai tout dit sur l’appartement… Sinon, hmm… Je suis plutôt tactile, si je dépasse les limites de ce que tu trouves raisonnable, n’hésite pas à me le dire. Aussi, je vis dans ce qu’on appelle un bordel organisé, j’ai essayé de vivre autrement mais impossible et… Si parfois, tu as l’impression que je lévite c’est une illusion. Une illusion, rien de plus. Rien de moins. » Saki se disait qu’avec un peu de chance, il aurait lui aussi ce qu’on appelle un don et ne la jugera pas, l’aidera même à vivre avec ? Elle ne se faisait pas d’illusion mais elle se disait qu’elle était libre de rêver. « Tu as déjà fait des colocations avant ? Personnellement, c’est la première fois que j’en fait une, j’avoue que je sais pas trop comment il faut s’organiser pour les courses et le reste… » Elle préférait lui en parler pour être certaine qu’il n’y ait pas de malentendu vis-à-vis de la colocation et expliquer ses possibles futures erreurs.

code by awib. forumactif .com
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bae Ki Nam
Âge : 20
Occupation : Acteur de Drama (et magicien amateur)
Quartier : Nam
Situation : Célibataire.
Don : Technopathie.
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1248-bae-ki-nam-i-don-t-wanna-come-d
Jeu 21 Sep - 19:40
Le début de la meilleure colocation

du siècle #oupas

Bae Ki Nam & Rivera Saki

Ki Nam, qui n’avait jamais eu son propre appartement, n’avait pas grand-chose à critiquer sur celui qu’il venait de rejoindre. Chaque pièce était à son gout, au fur et à mesure que Saki les lui faisait visiter, et il était certain qu’il allait s’y plaire. Il ne lui en fallait de toute façon pas beaucoup pour qu’il se sente à l’aise. Et surtout pas quand sa colocataire semblait aussi mignonne, il ne voyait d’ailleurs aucun inconvénient à la tutoyer aussi, et ne l’avait pas fait par pur respect. Lorsqu’elle lui avait fait visiter sa chambre, et s’était inquiétée de savoir s’il y aurait assez de place ou non, il lui avait assuré qu’il n’allait pas être très encombrant, et qu’il n’avait pas non plus énormément d’affaire. Il en gardait d’ailleurs une bonne partie chez ses parents, encore, et n’avait pris que le strict nécessaire pour remplir sa chambre, et, n’étant pas une fille, ses affaires de toilettes ne risquaient pas non plus de s’étaler partout.

« Tout est très clair pour moi, merci de pour cette visite. » Il n’avait rien à redire, et n’avait pas forcément de question. Saki avait, pour lui, tout dit. Il ne put s’empêcher de sourire en coin, cependant, quand elle évoqua son côté tactile, gardant ses remarques pour lui. « Je te le ferai savoir, ne t’en fait pas. » Son regard glissa d'un coin à l'autre de la dernière pièce. La jeune femme faisait bien de lui dire qu'elle vivait dans ce bordel organisé, parce que si elle ne voulait pas qu'il y touche, il valait mieux le lui dire directement. Après tout, Ki Nam était bien l'opposé de la jeune fille, et avait beaucoup de mal avec ce qu'elle pouvait appeler : « un bordel organisé ». Non parce que vraiment, depuis quand un bordel peut être organisé ? Il faut toujours faire des choix dans la vie, et en l'occurrence, soit c'était bordélique, soit c'était organisé. Ça ne pouvait jamais être les deux. Bon, il était quand même celui qui se tapait l'incruste, il était donc, des deux, le seul à devoir réellement s'adapter - même s'il aurait largement préféré tomber sur un appartement des plus clean. Cependant, il avait déjà vu bien pire, et l'appartement restait quand bien même très agréable, et ce « bordel organisé » ne le dérangeait, en fait, pas plus que cela. Dans tous les cas, il aura toujours sa propre chambre pour profiter d'un endroit parfaitement rangé.

« Tes anciens colocataires buvaient à ce point ? Pour vous voir léviter ? » Mais sa question trouva rapidement une réponse. Ou du moins, une information qui rendait complètement impossible son hypothèse. C'était la première fois qu'elle habitait en colocation avec quelqu'un. Néanmoins, dans ses « conseils », Saki avait on ne peut plus attisé la curiosité de Ki Nam qui ne pouvait désormais croire à ce qu'elle appelait « une illusion ». Sinon, pourquoi s'en inquièterait-elle autant ? Il y avait forcément une autre explication derrière cela. Et ce ne serait d’ailleurs pas la première fois qu’il ferait face à ce genre de phénomène surnaturel. La preuve était que lui-même était loin d’être un homme des plus normal au monde. Continuer sur ce sujet pour le moment n'allait pas l'aider à en savoir plus, alors le jeune acteur décida de passer à autre chose, ne lâchant pas pour autant sa nouvelle colocataire des yeux.

Sa main se glissa derrière sa nuque qu’il massa doucement, réfléchissant en même temps. « C’est la première fois que je vais habiter sans mes parents à vrai dire. » C’était peut-être ridicule, mais il n’avait rien à se reprocher. Depuis quand vivre chez ses parents, la vingtaine passée, était quelque chose d’honteux, en fait ? Certes, c’était toujours mieux de ne pas le crier sur tous les toits, mais il n’allait pas non plus le nier. Il n’était pas de si mauvaise foi que ça, quand même. « Je ne sais pas vraiment comment ça marche. » Tout en réfléchissant toujours, il humidifia ses lèvres avant de reprendre. « Je suis sûr qu’on va pouvoir s’arranger tous les deux. Et dans le pire des cas, Google est toujours notre meilleur ami, pas vrai ? » Enfin, pour lui, c’était plutôt « la technologie est ma meilleure amie ». A la limite, google, il s’en fichait pas mal. « Je ne pense pas non plus passer énormément de temps à l’appartement. Enfin, je dis ça, mais tout dépend de mon emploi du temps, je dirai. Mais en tout cas ça ne me dérange pas de partager mes courses avec toi. » Son regard de nouveau planté dans celui de la belle, il eut soudain une idée. « Tu as quelque chose de prévu, ce soir ? J’aimerai inviter ma nouvelle colocataire boire un verre. » Qu’elle ne se méprenne pas, il proposait ça dans le seul but de faire plus ample connaissance. Ce serait quand même beaucoup plus sympathique pour eux deux s’ils apprenaient à se connaître un peu plus, quand même. « Les modalités concernant la colocation peuvent surement attendre un peu ! Je ne compte pas t’embêter, je pense qu’on trouvera rapidement un arrangement. » Finit-il, un nouveau sourire sur les lèvres.

code by awib. forumactif .com
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rivera Saki
Âge : 22
Occupation : étudiante en danse et serveuse au Bleu Art Café
Quartier : Nam
Situation : célibataire
Don : Lévitation
Niveau : 4
Multicompte : Yang Somi ft. Shin Hye Jeong
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t95-rivera-saki-o-i-want-to-be-your-s
Lun 2 Oct - 22:46
Le début de la meilleure colocation

du siècle #oupas

Bae Ki Nam & Rivera Saki

Une fois la visite des lieux terminée, Ki Nam et Saki s’arrêtèrent dans la cuisine afin de parler de l’appartement pour savoir s’il avait tout compris parce que la jeune femme pouvait vite s’emmêler les pinceaux quand elle expliquait quelque chose et qu’elle pouvait parler de son bordel organisé. A savoir un rangement qui paraissait faire que le lieu est désordonné, pas rangé alors qu’il l’est. Heureusement, ce n’était pas non plus trop flagrant mais il fallait rarement s’attendre à trouver une véritable logique dans son rangement… Il n’y en avait pas vraiment et une facture pouvait parfois se trouver aves les revues et son téléphone pouvait parfois se retrouver dans une pièce où il n’avait rien à faire. Malgré les apparences, c’était bien organisée et elle savait toujours où tout se trouvait si on lui demandait. Les plus sceptiques s’en trouvaient parfois surpris, elle avait déjà fait le test.
Une fois les questions sur le rangement réglé, elle avertit le jeune homme qu’il pourrait certainement la voir léviter mais que ce ne serait qu’une illusion. Elle ne voulait pas qu’on sache qu’elle pouvait rester dans les airs pendant un petit temps pour le moment. Et il ne voulait pas qu’il prenne peur et parte… Ce n’était pas son but. « Je n’ai jamais fait de colocation mais on pense parfois que je plane haha. Du coup, c’est vraiment une illusion. » Elle espérait vraiment que ça lui suffirait comme réponse et elle lui demanda ensuite s’il avait déjà vécu avec quelqu’un d’autre de cette manière autre fois. Pour lui aussi c’était une première apparemment et Saki hocha la tête à sa réponse avant de lui répondre. « D’accord, je vois, c’est donc une première pour tous les deux… Je suis sure qu’on va bien s’en sortir. Après tout on est jeune, on s’adapte facilement aux choses nouvelles, non ? » Elle ponctua sa phrase d’un sourire avant de rire légèrement à la remarque de Ki Nam à propos de google parce qu’il n’avait pas tords au fond. C’était une plutôt bonne idée. « On fera un "Ok Google blabla" et on aura la réponse à notre question j’suis sure. C’est tellement beau et pratique la technologie. On dirait pas parfois qu’à une époque on vivait dans des grottes et qu’on devait frotter deux bouts de bois afin d’avoir du feu. C’est fou quoi comment tout évolue… Pourquoi je parlais de ça moi ? » C’était tout Saki ça, parfois elle partait dans des divagation bien à elle et elle se reprenait au bout d’un moment avant de secouer la tête comme pour se remettre bien dans le bain de la conversation précédente. Et aussi pour montrer à son interlocuteur qu’elle avait divaguer. Pauvre Ki Nam, avec une colocataire pareille, il n’allait pas s’ennuyer tous les jours et ce ne serait certainement pas de tout repos… Il fallait espérait que ça ne le dérange pas.

Hochant la tête lorsque le jeune homme lui dit qu’il était d’accord pour partager les courses avec elle bien qu’il ne serait pas toujours à l’appartement, la jeune femme lui sourit. Il semblait être très adorable comme garçon, ça risquait d’être plutôt agréable de vivre avec lui… Surtout qu’il avait un joli visage, ça ne faisait pas de mal de voir ça de temps à autres. « Ça marche donc pour les courses. » Point important : on ne rigole pas avec la nourriture quand on s’appelle Rivera Saki et qu’on est gourmande comme pas deux. Ce n’étais pas quelque chose de compliqué à comprendre mais il fallait le savoir.
A la question de Ki Nam, l’étudiante tapota sa lèvre inférieure de son index tout en faisant mine de réfléchir avant de faire un joli sourire, se trouvant drôle parfois. « En fait ce soir, j’avais prévu de passer la soirée avec mon colocataire, du coup je pense que je suis tout à fait disponible pour aller boire un verre. Envoyons donc balader les formalités, tout ça peut attendre, soyons jeunes, soyons imprévisibles ! » Elle ponctua sa réponse en frappant dans ses mains. « Tu souhaiterais aller quelque part pour boire ou on fait au feeling, je vais mettre une veste comme il risque de faire un peu froid dehors. Il est quelle heure au fait ? On pourrait aller manger un morceau avant. » Saki et son débit de parole c’était surprenant au début mais on finissait par s’y faire au bout d’un moment… Ou peut-être pas…

code by awib. forumactif .com
Revenir en haut Aller en bas
 
Le début de la meilleure colocation du siècle #oupas || Ft. Ki²
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La colocation n'est pas toujours la meilleure option
» Réflexions Pour Une Haïti Meilleure
» Appel a une meilleure distribution des richesses naturelles
» Colocation temporaire à trois(Papa et Mélanie)
» VOTEZ LA MEILLEURE BANNIERE DE PO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: NAM :: Appartements Bada-
Sauter vers: