AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 need you now (noa)

avatar
Nam Sun
Occupation : lycéen, réaliste et désespéré, voire désespérant à plein temps.
Situation : seul et pourtant, il ressent quelque chose.
Niveau : 3
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Sep - 23:22
need you now
   


Presque une semaine. Oui, sept jours s’étaient écoulés depuis leur rencontre nocturne et l’accident. La chute et les égratignures, Noa et lui qui s’enfuient. Balade nocturne, baisers et caresses au clair de lune. Sun y avait repensé pas mal de fois. Nuit magique, insolite. Pourtant, cette semaine-ci avait été morne. Il n’avait pas pu voir beaucoup Noa, surtout pas chez lui. Les devoirs, de plus en plus nombreux et les professeurs qui ne ménagent pas leurs élèves. Les jours se sont enchaînés sans même que Sun puisse les voir passer. Il a seulement réussi à donner un petit mot à Noa entre deux heures de cours. Son adresse et puis une invitation à venir chez lui. Aucune raison spécifique, juste l’envie de passer du temps ensemble. De se voir, de respirer le même air sans qu’il y ait d’autres personnes autour. Famille absente, les deux incapables accompagnés des jumeaux. Ils sont partis pour le week-end. Direction la maison d’une tante que Sun n’apprécie pas forcément. Il a prétexté une montagne de travail et personne ne l’a retenu. Les Nam n’ont rien d’une famille unie, enfin pas lorsqu’on pense à Sun. Le jeune homme a attendu toute la journée que les cours se terminent. Hâte, envie que Noa vienne. Ou juste qu’il passe le voir en coup de vent, peu importe. Après tout, il lui a manqué. Sun n’est pas doué avec le sentimental mais il sait reconnaître les signes. Son esprit dit Noa, il pense à lui trop souvent. Trop longtemps, surtout que le blond vient même le perturber pendant les cours. Le manque, celui de l’autre. Lui, Noa et ses lèvres. Son sourire naïf, crédule. Noa et sa joie. Il en a besoin. Et cette semaine a ressemblé à l’éternité pour Sun. Noa doit égayer son monde, le rendre plus joli. C’est comme respirer, c’est nécessaire. Un besoin qui devient vital, surtout à mesure que les sentiments de Sun s’intensifient. Amour, il ne sait pas. Il sait juste qu’il tient à lui. Et Sun, il n’a pas envie de mettre de mot sur ce qu’il ressent. Pas d’étiquette, simplement son cœur qui pulse dès qu’il l’aperçoit. Et s’il est plongé dans ses pensées, il en est sorti par quelqu’un à la porte. C’est instantanément qu’il stoppe tout pour aller voir. Un sourire naît lorsqu’il voit Noa. Il est venu.


   

   

   
☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bae Noa
Occupation : lycéen, protecteur des animaux, organisateur de tea parties
Situation : y'a son coeur qui bat, un peu plus vite. comme un premier tourment.
Don : Persuasion
Niveau : 3
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t480-noa-empty-gold#7613
Sam 9 Sep - 0:25
need you now
   

Il a le sourire idiot sur les lèvres. Rien de nouveau. Rien d’inhabituel. Il observe le tableau face à lui, ces derniers jours, il est encore plus distrait que d’habitude. Avant, quand il ne suivait pas, ses pensées étaient seulement dans le vide, écho sourd de néant de son cerveau. Parfois, il lui arrivait de penser à une manifestation pour les droits d’animaux à laquelle il comptait participer. Mais cela s’arrêtait là. A présent, ses pensées vont ailleurs. Quelque chose de différent. Des yeux brillants, des cheveux courts et une silhouette élancée. Et ses joues rosissent quand il se remémore une étreinte, une caresse ou un baiser. Depuis le diner avec sa famille et leur escapade nocturne, Noa n’a pas eu l’occasion de passer beaucoup de temps avec Sun. Il ne s’en plaint pas, même s’il lui manque. Ils sont toujours dans la même classe, Noa peut toujours tourner son regard vers lui et espérer, de temps à autre, recevoir un sourire de la part du brun quand il n’est pas concentré sur les cours. Les examens approchent et Noa n’a pas envie d’autant continuer à déranger Sun aussi. Il sait que pour son ami les études sont importantes. Et assis au fond de la classe, le bout de papier que lui a glissé Sun entre les doigts. Alors quand la cloche sonne la fin de la journée, il se hâte chez lui. Il a même accepté que le chauffeur vienne le chercher, simplement pour faire vite. Il a déjà une idée en tête, parce que Sun lui semble triste ces derniers jours. Impression ou réalité, il ne sait pas encore. Mais il a la solution, du moins c’est ce qu’il pense. On dit que c’est le remède des adultes, mais lui ne veut pas attendre des années pour rendre Sun heureux. Ses parents sont encore au travail alors Noa s’infiltre dans le sous-sol et cherche une bouteille de whisky. Il la cache dans son sac, puis prend des fruits aussi de son potager. De nouveau, il demande l’aide du chauffeur, il ne connait pas l’adresse et ne saurait s’y rendre, refusant d’avoir un téléphone pour se guider comme les autres de son âge. Il sourit déjà devant la porte. Il sourit encore plus quand Sun est face à lui. « Coucou. » Le ton à la fois joyeux et timide. Il plonge dans les bras de Sun et respire son odeur. Une fois à l’intérieur, il pose son sac-à-dos, regarde rapidement les lieux sans y porter trop attention. Ses yeux reviennent automatiquement sur l’adolescent à chaque fois. « Tu as l’air triste ces derniers jours, est-ce que ça va ? » murmure doux alors que sa main vient caresser une joue ronde.



   

   

   
☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nam Sun
Occupation : lycéen, réaliste et désespéré, voire désespérant à plein temps.
Situation : seul et pourtant, il ressent quelque chose.
Niveau : 3
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Oct - 21:15
need you now
   

L'attente. L'hésitation, les doutes. Des sentiments qui l'envahissent, le tourmentent. Et puis il y a la réponse à ses questions. Du moins, c'est ce que son instinct lui dit. C'est lui. Noa. Peut-être qu'il y a comme un pressentiment, une évidence. Et une fois extirpé de ses propres pensées, Sun se lève. Direction la porte, rendez-vous avec le destin. L’amour, si seulement. Et c’est une surprise sans en être une. Noa. Il l’attendait, l’espérait même. Etrange sentiment pour quelqu’un comme Sun. Ça paraît tellement insensé de dépendre d’un autre, de compter sur un être humain. Lien beau, du moins c’est ce qu’il lui semble. Il ne saurait pas en dire plus. Noa a lu son mot. Sourire qui naît dès qu’il le voit. Comme une logique, un truc qui se doit d’être juste parce qu’ils sont l’un en face de l’autre. Et puis Noa sourit aussi alors ça le rend heureux. Oui, heureux. Un bien grand mot mais c’est le cas. Il lui a manqué. Coucou L’esquisse partagée et Sun répond. « Salut. » Mais cette réplique est bien vite étouffée. Noa qui vient dans ses bras, l’enlace. Il met un instant à comprendre et puis c’est tout naturellement que ses bras viennent l’entourer. Noa, contre lui. Leurs corps qui se touchent, leurs odeurs qui se mélangent et la joie qui envahit Sun. C’est presque comme un soulagement qu’il soit là. Les choses ont enfin du sens et la vie lui paraît plus agréable, douce même. Mais leur câlin doit se terminer. C’est la fin, tout se doit d’être brisé. Ils y mettent fin et Sun l’entraîne à l’intérieur. Il referme soigneusement la porte avant de reporter toute son attention sur Noa. C’est perturbant de le voir ici, chez lui. Intime, un lieu où il n’a jamais invité grand monde. Il faut dire qu’avec une famille comme la sienne, ça paraît délicat. Oui, Sun il n’a pas envie qu’on sache de qui il est le fils. Que ses parents ne sont que des lâches, deux pathétiques qui se noient dans leurs démons. Lui-même ne cautionnera jamais ça alors il n’attend pas que les autres le fassent. Heureusement, ils ne sont pas là. Il n’y avait que lui et sa solitude avant que Noa n’arrive. Mais maintenant, le décor reprend vie. Sac-à-dos posé et Sun revient vers lui. Ils se cherchent et se trouvent. Les prunelles qui scintillent ou presque. Ça change. Et Sun, il entend les mots. L’inquiétude. Le beau murmure, amoureux ? La main de Noa vient caresser sa joue et il ne peut que le contempler. Si beau. Si vivant. « C’était pas la grande forme mais ça va mieux...Parce que tu es là. » Il attrape sa main, la prend dans la sienne un peu. Ses doigts jouent avec les siens et il observe ses propres gestes. « Tu m’as manqué. » Il n’ose pas trop croiser son regard à cette confession. Il préfère l’éviter. Sun, il ne se reconnaîtrait presque plus. Peut-être pour ça qu’il assume en relevant la tête. Et aussi en s’approchant pour embrasser la joue de Noa. Proximité troublante. Yeux dans les yeux. « Et toi, est-ce que ça va ? » Intensité. Et Sun, il se met à nouveau à sourire. Il l’entraîne sur le canapé, ils s’assoient et Sun le colle à lui. Noa, refuge. « Qu’est-ce que tu veux manger ce soir ? » Question banale, tout autant que la situation mais Sun est heureux. Plaisir simple, éphémère mais éternel à la fois parce qu’il le partage avec Noa. C’est là toute la différence.




   

   

   
☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bae Noa
Occupation : lycéen, protecteur des animaux, organisateur de tea parties
Situation : y'a son coeur qui bat, un peu plus vite. comme un premier tourment.
Don : Persuasion
Niveau : 3
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t480-noa-empty-gold#7613
Jeu 19 Oct - 1:28
need you now
   


Durant tout l’après-midi, il n’avait cessé de penser à Sun, même quand il n’était assez qu’à une table de lui. C’était différent. De simplement l’avoir là sans pouvoir lui parler, et quand ils étaient seuls et pouvaient jouer, discuter, profiter simplement de la présence de l’autre. On ne le retient plus, quand il fonce vers la porte de la maison de Sun. Il veut le voir, pouvoir enfin passer du temps en sa compagnie. Pour de vrai. Il a le sourire sur les lèvres quand Sun est devant lui et il n’a pas besoin de plus pour fondre dans ses bras. Le corps de Sun contre le sien, son parfum qui chatouille ses narines, sa peau douce. Tout ça lui a tant manqué. Il sent avec plaisir l’étreinte se resserrer autour de sa taille, ça le fait bêtement sourire, rien de vraiment nouveau. La main de Noa vient cherche sa jumelle mais quand leur câlin prend fin. Il veut garder un semblant de contact physique avec l’adolescent. Il observe timidement l’intérieur de la maison de Sun. Il se dit que c’est là qu’il a grandi, qu’il a tous ses souvenirs d’enfant, Noa les espère vraiment être heureux. Il ne lui souhaite que le meilleur, toujours. Il lève les yeux vers Sun, regard pétillant, il sait pas rester en place, il est beaucoup trop excité de l’avoir enfin pour lui. Sa main libre jette le sac à dos et vient s’approcher de la joue de Sun, l’inquiétude palpable. Leurs doigts s’enlacent, jouent et se cherchent doucement. Un peu à leur image. « T’es sûr ? Tu me diras si un truc va mal, hein ? Je sais que je suis con, mais je ferais toujours tout pour t’aider. » Et il faut vraiment être con pour avoir un sourire éclatant sur les lèvres en se traitant de la sorte. Son esquisse s’adoucit progressivement tandis que ses joues se couvrent d’un voile rouge. « Toi aussi, tu m’as beaucoup manqué. » Il ferme les yeux pour profiter d’un innocent baiser sur sa joue. Ils prennent place sur le canapé et Noa ne tarde pas à trouver place contre le torse de Sun. « Ce que tu veux, tant que c’est pas de la viande…d’ailleurs…. » Il quitte le confort de ses bras, juste quelques secondes pour prendre son sac-à-dos avant d’y revenir. « J’ai ramené des fruits…et….ça… » Il ouvre le sac et en sort plusieurs fruits qu’il fait rouler sur table basse, puis la précieuse bouteille d’alcool qu’il montre fièrement. « T’en as déjà bu ? Les adultes en boivent quand ils sont tristes, mais je vois pas pourquoi on devrait attendre d’être plus vieux pour le faire. » Pourtant son sourire est innocent. Il n’a jamais eu l’envie d’en goûter avant, mais si ça peut aider Sun à se sentir mieux, pourquoi pas ?

   

   

   
☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
 
need you now (noa)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: NAM-
Sauter vers: