AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Like a whisper in my ear

avatar
Han Ji Soo
Âge : 25
Occupation : écrivain sous le nom d'Omega & guitariste compositeur des Døubt
Quartier : Buk
Situation : célibataire au coeur morcelé
Don : il perçoit tout grâce à une acuité des sens
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t991-ji-soo-night-can-drown-out-the-l
Sam 26 Aoû - 23:08

Like a whisper in my ear
jisoo & hyejin

Les mauvaises périodes font les mauvaises relations. Si le jeune homme avait pu tourner la page d’une période un peu chaotique qui l’avait mis à mal, autant dire que ce n’était pas le cas de d’autres. Il avait eu bon espoir de revoir ce vieil ami qu’il avait côtoyé au lycée. Ca a pourtant été la plus mauvaise rencontre qu’il pouvait bien faire. Toute la journée il s’était isolé, alimentant l’incompréhension des autres membres du groupe. Pas d’explication. Un mutisme qui lui était habituel mais qui était pourtant bien différent. Pour excuse il avait dit qu’il avait besoin de repos et de concentration. Ils avaient bien assez répétés comme ça, et autant dire que c’était littéralement au-dessus de ses forces que d’avoir à être avec les doubts toutes la journée précédant la représentation. Alors il avait pris un peu de repos, se préparant psychologiquement à la représentation qui arrivait. Sur scène, il regrettait tout de suite ne pas avoir annulé le concert. Bien que leurs apparitions sur la scène du jazzy étaient de plus en plus courante, il aurait bien eu du mal à annuler ne serait-ce qu’un concert. Qui représente en soit une énième chance de toucher de nouvelles personnes. Son regard était vide. Ses mouvements automatiques. Son corps figé de douleur et son esprit embrumé, ailleurs. Jisoo était bien loin du spectacle que ses camarades étaient en train de mener plus ou moins sans lui. D’habitude pourtant plutôt calme et réservé sur scène, il l’était d’avantage ce soir. Il ne savait quoi répondre aux regards interrogateurs que ses amis lui lançaient discrètement. Visiblement inquiets pour lui. Le musicien se contentait de hausser les épaules avant de se reconcentrer sur sa prestation. D’habitude pourtant à l’écoute de chaque détail, chaque arrangement, chaque réaction qu’il pouvait percevoir dans le public. A l’affut de la moindre amélioration à faire. Pour ainsi dire, chaque concert était pour lui surtout un moyen de jauger les réactions du public. Il en oubliait parfois même de profiter de ce moment durant lequel il devrait se sentir envahi par l’ambiance et enivré par la scène. Autant dire que ce soir plus que jamais son esprit était complétement ailleurs et il avait bien du mal à profiter de ce moment pourtant exceptionnel. Le regret. Voilà ce qui l’animait ce soir. Le regret d’être là, plutôt qu’allongé à se reposer. Le regret d’avoir alimenté la discussion avec cette vieille connaissance qu’il avait recroisé la veille. Le regret de l’avoir croisé ou même de l’avoir connu un jour. Il en avait fait des conneries Jisoo, et il connaissait bien ce sentiment de haine qu’il avait pu voir naître dans le regard de son interlocuteur. L’homme avait fini par remettre une vieille histoire sur le tapis et Jisoo avait compris. Qu’il n’avait pas du tout tourné la page. Il regrettait de ne pas s’être méfié de ce mélange d’odeurs peu recommandables qui lui collaient à la peau, lui indiquant qu’il était loin d’avoir raccroché. Jisoo avait compris qu’il allait lui sauter à la gorge et une seconde après c’est ce qu’il avait fait. Heureusement pour lui, encore aujourd’hui il était plus fort que lui. Les quelques coups que les deux hommes s’étaient échangés avaient suffi pour le lui faire comprendre. En tous cas c’est ce qu’il avait cru. Jusqu’à ce qu’ils se séparent, s’affrontent du regard quelques secondes et s’éloignent. Il ne s’était pas méfié qu’il l’attaque en traite jusqu’à ce qu’une bouteille sortie de nulle part venait s’écraser dans son dos.

Jisoo se laissait mourir sur le canapé, écrasé par cette douleur lancinante  d’autant plus horrible après le concert. Il avait forcé à rester debout pendant si longtemps. A vouloir offrir un concert à ces spectateurs et les quelques fans qui venaient régulièrement. Il n’aurait pas pu annuler malgré la douleur qui traversait son corps et les quelques ecchymoses qui sortaient suite à la bagarre. L’ancien bad boy avait du mal à jeter un œil à son dos et à constater les dégâts s’il y en avait. Dans tous les cas, il préfère restait amorphe allongé sur le ventre à attendre que la douleur endolorisse son corps et qu’il tombe de fatigue. Cette fatigue accumulée commençait à le gagner quand il se décidait à se glisser sous la douche. Chose qu’il allait faire avec toute la mauvaise foi du monde quand il entendait quelqu’un frapper à la porte. C’est le pied trainant qu’il allait jusque-là et en ouvrant la porte, il reconnu l’odeur de Hyejin avant même de la voir. C'était la première fois qu'elle se pointait chez lui et il anticipait en s’appuyant contre la porte pour cacher sa blessure à l’arcade et dissimuler son attitude bancale derrière celle-ci. « Hyejin.. » Il se frotte le visage légèrement embarrassé. « Désolé, j’avais oublié si on avait prévu de se voir » Il n’en avait aucune idée, pour le coup mais ça ne serait pas la première fois qu’ils prévoient de se voir après une représentation. C’est souvent dans ces timings là qu’ils de voient d’ailleurs. Parce qu’elle vient à beaucoup de leurs représentations avec sa meilleure amie. Mais ce soir était le mauvais soir.  « Je tombe de fatigue, ça t’embête si on reporte à une prochaine fois ? » la question était rhétorique mais il espérait réellement qu’elle accepte sans demander son reste. Dans tous les cas il était hors de question qu'elle entre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noh Hyejin
Occupation : Coursière calembredaine
Quartier : Haeundae
Situation : Célibataire
Don : Télépathie
Niveau : 1
Multicompte : Hyunseok & Taeyeon
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t1035-yah-move-move-get-out-of-well-t
Jeu 31 Aoû - 1:38

JISOO & HYEJIN

LIKE A WHISPER IN MY EAR


Comme à chaque fois que Doubt jouait, Hyejin et Nami étaient fidèles au poste.  C’était bien une des seule choses pour laquelle Jin pouvait être reconnaissance de Nami (ahah quelle amie ingrate cette Hyejin): l’avoir forcé à toujours venir avec elle aux concert des gars avait fait naître en la petite campagnarde une passion pour la musique qu’elle ne s’était jamais vraiment connue jusqu’à présent… mais elle devait l’avouer… surtout une passion pour le beau Jisoo.  

Pourquoi lui en particulier alors que le groupe n’était composé que de beaux gosses?  Well… ça aurait pu être difficile à dire pour quiconque de s’expliquer, mais pour Hyejin c’était simple: Entre elle et Jisoo… il y avait cette étrange connection … voir complètement inexplicable.  Souvent, lorsqu’elle se pointait au Jazzbar dans le but de les écouter jouer, il n’était franchement pas rare pour elle de n’entendre que deux ou trois notes de toutes les compositions jouer dans la soirée… à vrai dire, tout ce qu’elle pouvait entendre c’était Jisoo.  Non non… elle n’était pas de ces fans finis weird as fuck qui n’avait yeux que pour le grand ténébreux calme.  Non… c’était bien plus que ça, elle n’entendait littéralement que lui… ou pour être plus précis, que ces réflexions.

Jamais jusqu’à présent dans sa vie Hyejin n’avait été confronté à ce genre de situation et même depuis le temps, leur étrange connection la fascinait… et l’effrayait à la fois.  Elle se sentait mal d’avoir percé aussi aisément tous les secrets du grand brun.  Elle se sentait mal d’avoir espionné malgré elle son intimité, ces sombres pensés qu’il ne voulait certainement pas partager.  Depuis le temps, sa honte et son impuissance n’avait cessé de grandir.  Elle était à la mercie de son don… et lui aussi.

Ce soir par contre… le tout était insoutenable.  Jisoo n’était pas là… du moins physiquement il était présent sur scène, mais mentalement, Hyejin le savait à 1000 lieux d’où il se trouvait.  Il ne cessait de ressasser le passé jusqu’à en donner une migraine à la pauvre brunette et, lorsque le concert se termina, d’un vague signe de main vers Nami, Hyejin se sauva du bar pour se rendre directement chez le brun… sincèrement ce soir c’était atroce.  Elle pouvait pratiquement suivre au travers la ville ses réflexions s’en était épuisant.

Migraine plus grosse que jamais, c’est une Hyejin épuisée qui cogna à la porte de l’appartement de Jisoo et lorsque celui-ci lui ouvrit visiblement mal à l’aise (well c’était aussi écrit de long en large dans sa tête), et déjà prêt à lui fermer la porte au nez, la campagnarde soupira.  Sans laisser le temps à Jisoo de réagir, elle repoussa doucement la porte de son appartement pour s’y glisser en secouant son sac dans un bruit de bouteille cognant l'une contre l'autre.

«Toi.  Moi. Mr. Soju… t’as pas ton mot à dire… t’en a DÉFINITIVEMENT de besoin.» conclu-t’elle en passant à côté de Jisoo, lui tappotant avec solidarité d’un “bro” l’épaule pour allez s’installer sur le bras sur sofa du grand brun. «Tu as trois choix Soo.  Tu peux m'en parler, tu peux me laisser deviner... ou tu peux laisser le passer de côté ce soir et cesser de réfléchir, ça serait pas mal chill you know!»

Ce n'était peut-être pas la meilleure méthode pour soulager Jisoo, mais Hyejin n'avais jamais été particulièrement délicate en générale... elle était maladroite dans ses mots, mais ses bonnes intentions étaient définitivement là.  Elle voulait aider le brun et, peut-être par la même occasion se permettre à elle aussi de respirer deux minutes.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Han Ji Soo
Âge : 25
Occupation : écrivain sous le nom d'Omega & guitariste compositeur des Døubt
Quartier : Buk
Situation : célibataire au coeur morcelé
Don : il perçoit tout grâce à une acuité des sens
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t991-ji-soo-night-can-drown-out-the-l
Mer 4 Oct - 23:15

Like a whisper in my ear
jisoo & hyejin

Jisoo se détestait de ne pas profiter du concert. Il soulevait l’interrogation, pas seulement de ses camarades de scène, mais aussi de quelques spectateurs. Il pouvait voir ses regards interrogateurs qui se pointaient vers lui. L’échine courbée et l’attitude plus fermée qu’à son habitude. Jisoo a pourtant la réputation du gars calme du groupe, ça se sent à deux kilomètres qu’il est le daron du groupe en quelque sorte et ça lui v bien comme ça. Parce qu’il est d’un naturel calme de toute façon. Mais aussi prévoyant. Alors ça ne lui ressemblait pas vraiment de ne pas faire attention plus que ça aux réactions du public. C’était un vrai supplice d’être là ce soir. Plus que d’habitude. Parce qu’à chaque représentation il doit avoir un mental de fer pour supporter ces flots incontrôlables d’informations qui le submerge. Sauf qu’en plus d’avoir à endurer ça, aujourd’hui venait s’ajouter la douleur à l’équation. La douleur physique et ce dos qui le lançait en permanence. Mais aussi une certaine torture morale parce que bien malgré lui il repensait à cette rixe de la veille et les plus vieux souvenirs qu’il a avec ce gars. Si Jisoo a toujours été une bonne personne, il ne s’est pas toujours comporté comme il le fallait. Et ça période sombre revenait le hanter parfois. C’était idiot de sa part d’accepter que de revoir ce gars alors qu’il avait coupé les ponts avec tous ceux qu’il avait côtoyé. Mais ce qui était fait était fait. C’était surement la première fois où l’homme se sentait soulagé à ce point que le concert se termine. Pour échapper à des quelconques questions de la part de sa bande, il se contentait de leur dire qu’ils se verraient le lendemain et s’éclipser vite fait bien fait.

Une fois arrivé chez lui, Jisoo ne savait que faire d’autre que de s’étaler de tout son long sur le canapé en attendant qu’il tombe de sommeil. Il restait comme ça de longues minutes, complètement amorphe et vidé de toute énergie. Le guitariste était lessivé de tant d’efforts pour une soirée. Et bien qu’il ait simplement envie de mourir sur le canapé, il s’étonnait de trouver la force de se lever. Parce qu’il l’idée de claquer son corps sous de l’eau froide lui ferait du bien avait traversé son esprit. C’est quand il passait près de l’entrée qu’on frappait à la porte. Etonné et un peu irrité, Jisoo se trainait pour aller ouvrir et l’odeur de Hyejin emplissait ses narines à peine il eut le temps d’ouvrir la porte. Tant bien que mal il dissimulait sa silhouette bancale derrière la porte et demandait gentiment à Hyejin de tourner talon et rentrer chez elle.  Il n’avait aucun souvenir qu’ils aient prévu une rencontre mais si c’était le cas, ce n’était pas du tout le moment. Le problème avec elle c’est que Jisoo ne peut rien cacher. Autant dire que ça l’agaçait déjà qu’elle entre en ignorant complètement ses propos. Une grimaçait se peignait sur son visage alors qu’une main s’écrasait sur son épaule. Un soupire douloureux s’échappa de ses lèvres. C’est le pied trainant que le jeune homme amenait sa carcasse jusqu’au salon et choppait deux verres à digestifs. C’est avec toutes les précautions qu’il s’asseyait sur le canapé sans y poser son dos. « J’imagine que t’as déjà deviné, de toutes façons » L’intimité elle ne connaissait pas ça Hyejin. Il comprenait bien qu’elle n’y pouvait rien mais c’était fatiguant de la savoir toujours dans un coin de sa tête.  Sans gêne aucune il se saisissait d’une première bouteille de soju et remplissait les deux verres avant d’en tendre un à Hyejin. Un peu d’alcool n’était pas de refus et c’est sans trainer qu’il l’avala. « Tu peux vraiment rien y faire ? » Qu’il demande distraitement en parlant de ce truc qu’elle avait avec lui. Ils n’en avaient jamais réellement parlaient, mais il avait cru comprendre qu’elle entendait sa tête plus que les autres. Ça lui faisait une belle jambe. Ji soo n’avait pas spécialement envie de parler de la rencontre qu’il avait fait la veille, mais il n’y avait pas besoin de lire dans sa tête pour remarquer qu’il s’était battu. Cela dit, ça le dérangeait un peu qu’elle fasse le lien entre l’incident de la veille et son passé. Laisser le passé de côté. Facile à dire. Elle savait qu’il en était dépendant, et qu’il ressassait sans cesse. Et cette mauvaise manie n’avait pas manqué de révéler certaines choses à la brune. « Je suis qu’un idiot. » qu’il laissait échapper. « J’ai senti pourtant. Je sais pas pourquoi j’ai espéré. »  Il avait espéré que cet imbécile ait décroché, qu’il ait tourné la page, qu’il ne le haïsse plus. Et le jeune homme avait eu confirmation qu’il le haïssait encore. Il remplissait de nouveau les verres en se tortillant, incapable d’être assis confortablement. « Viens-ici, tu fais pitié assise là » qu’il l’invitait d’un geste du menton à s’installer plutôt sur le canapé. « J’espère au moins que j’étais correct sur scène » soupirait-il, déçu de sa prestation fantomatique.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Like a whisper in my ear
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Whisper [Une pouliche chez les Cow-Boys]
» Every whisper of every waking hour, I'm choosing my confessions, trying to keep an eye on you, like a hurt, lost and blinded fool. ₪ 22 mars, 18h22
» can you whisper as it crumbles and breaks, as you shiver, count up all your mistakes (10/04, 9h21)
» Blake Whisper † « Blood will have blood. »
» Indian & White Party (PV EI, RK, PS)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: BUK-
Sauter vers: