AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 still falls the rain ♠ feat. oh na eun

avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Jeu 20 Juil - 2:48
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

flashback - fin 2016 (20 ans)

Habituellement, c'est vers l'alcool que je me tourne pour tenter d'étouffer quelconque souffrance psychologique que je peux vivre, ou tenter d'oublier un événement. Ou même tenter d'arrêter de réfléchir tout court, faire le vide dans mon esprit. L'alcool, ce liquide démoniaque que j'ai découvert peu de temps suivant mon arrivée à Busan et qui m'avait déjà adopté. J'étais sous son emprise, que je le veuille ou non. Que je le réalise ou non. Mais avant l'alcool, il y avait la nuit, et la pluie. Les escapades nocturnes à Séoul lorsque j'ouvrais la fenêtre de ma chambre et que je me glissais dehors en douce pour ne pas éveiller les soupçons de ma mère. Le silence de la capitale, l'air frais de la nuit, la seule lueur des étoiles et parfois même la douce pluie nocturne qui tombait goutte par goutte sur ma peau me procuraient assez de sensations physiques ou de bien-être psychologique pour que mon âme se porte mieux. Avec le temps, ce n'était plus assez, et l'alcool est entré en jeu.

Mais voilà quoi, j'avais laissé mon porte-monnaie dans la chambre de Rosalee, et je n'avais plus de soju. Elle dormait à cette heure, bien qu'il était quand même tôt, et je ne voulais pas oser la réveiller. Alors, fuck l'alcool. La balade nocturne ce sera.

Écouteurs aux oreilles, j'écoutais des chansons d'un genre particulier, ou d'un mood particulier. Comme la série de chansons nommées Paranoia de Epik High. La musique enveloppait mon être et aidait mes pas à se guider seuls, dans la nuit (ou devrais-je dire la soirée), vers un endroit encore inconnu à ce jour. Une heure passa, et seul la brise du faible vent qui s'était pointé le bout du nez accompagnait ma marche. Une odeur de pluie est apparue dans l'atmosphère, et le vent s'est levé d'une drôle de manière. Il pleuvra bientôt, je le sens. C'est encore mieux. J'avais fait exprès de me procurer des écouteurs et un étui de téléphone cellulaire qui repoussaient un minimum l'eau pour me permettre de marcher plus longtemps sous la pluie, et aujourd'hui sera le bon moment de l'essayer. Quelques gouttes commencent à tomber. Les passants se précipitent au premier abri qu'ils trouvent. La pluie ne me fait pas peur, je continue ma route sans broncher.

La température était clémente aujourd'hui, mais l'arrivée de cette pluie a fait chuter le mercure drastiquement. Habituée aux balades qui peuvent durer plusieurs heures, je m'étais habillée chaudement même si la ville n'a pas vu un seul flocon de neige, pour l'instant. C'est mon premier véritable hiver à Busan et je ne sais pas trop à quoi m'attendre. Vais-je voir de la neige ici? À Séoul, il y en a, du moins. Mais Séoul c'est au Nord et Busan, au Sud. Tout peut arriver. Je n'aurais jamais pu imaginer une telle averse à une telle période de l'année. Même si j'adore la pluie... ça commence à être excessif. Je me suis étouffée avec un peu d'eau qui est entré dans ma bouche alors que je prenais une grande respiration. Bravo Yu Jin.

Est-ce que je pourrais m'abriter à quelque part? Je regarde autour de moi. Des bâtiments industriels. Quel quartier était-ce, déjà? Je ne me souviens plus. Ce n'est pas trop grave, ça importe seulement que lorsque je voudrai revenir chez moi. En attendant, je ne trouve nulle part pour m'abriter, alors je continue ma route. Un autobus passe à côté de moi et évite de justesse une énorme flaque d'eau qui aurait pu me tremper de la tête aux pieds si le chauffeur aurait été le moindrement vicieux. J'ai soupiré, soulagée. J'ai toutefois sourcillé en voyant le bus s'arrêter à un arrêt un peu plus loin, et se vider entièrement de sa clientèle. L'arrêt ne semble pas être un terminus. C'est étrange. J'hausse les épaules. Je n'avais pas trop envie de m'en faire avec cela. Ce n'était pas mon problème, me dis-je avant de me heurter à quelque chose. Ou quelqu'un?

« Oh je... je suis désolée! Vous ne vous êtes pas fait mal? » J'aurais dû regarder devant moi, eh merde. Bravo Yu Jin, tu peux être fière de toi! J'ai levé la tête, paniquée, regardant la jeune femme qui se trouvait en face de moi, la suppliant presque du regard pour ne pas qu'elle se fâche contre moi.
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie


Dernière édition par Kang Yu Jin le Dim 30 Juil - 6:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oh Na Eun
Âge : 20
Occupation : Etudiante en deuxième année d'Art
Quartier : Nam
Situation : Secrètement amoureuse de son ami d'enfance depuis... bah depuis l'enfance en fait.
Don : Contact curatif
Niveau : 4
Multicompte : Shin Ha Yi (Kyungri)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t748-oh-na-eun-pacify-her
Mar 25 Juil - 2:31
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

Flashback - fin 2016

Mon moral en avait pris un certain coup ces derniers temps, je dois l’avouer. Ce n’était pas toujours facile mais je me devais d’offrir mes plus jolis sourires à Jin Ho à chaque fois que j’en avais l’occasion : c’est-à-dire casi tous les jours. Tous les jours en fait, c’est tellement rare lorsqu’on ne se voit pas. Et c’est très bien comme ça. Puisque j’ai ce besoin de le voir constamment. Et je ne suis pas du genre à beaucoup déprimer en réalité, ça ne m’arrive que très peu souvent. Tellement peu souvent que je ne sais jamais vraiment trop comment gérer ces baisses de moral. Alors, ce soir j’avais attrapé mon sac à dos et j’étais venu saluer mon grand frère encore levé dans le salon. Je lui disais qu’il fallait que je sorte, et que je prenne l’air. Evidement je devais batailler pour qu’il me laisse partir. Je devais déjà me changer pour porter un pantalon un peu plus chaud ainsi qu’un pull en laine et je devais lui donner de mes nouvelles très souvent par téléphone. Il n’est pas habitué à me laisser sortir seule le soir. Il était même persuadé que j’allais rejoindre Jin Ho. Mais pas cette fois.

Sortir, je pense que c’est ce qui me fera le plus grand soin. Alors après avoir enlacé mon grand frère, je me dirige vers la porte d’entrée que je ferme immédiatement après pour ne pas refroidir l’appartement qu’on a déjà beaucoup de mal à réchauffer en hiver, habituellement. Je laissais mes petits pieds et mes fines jambes me guider jusque des petites ruelles que je ne connaissais pas, lorsqu’un bus passa. Mon instinct me disait que je devais monter dedans, au risque de me prendre une averse ou bien, quelque chose comme ça.  

Assise au fond du bus, j’avais sorti mes écouteurs de la poche de mon pantalon, et j’avais laissé la lecture aléatoire se défiler d’elle-même, toute seule. Yonghwa Bridge de Zion T. Elle fout un peu le cafard cette musique, et ce n’est peut-être pas ce qu’il me faut là, tout de suite, pour me sentir un peu mieux. Les yeux dans le vides, ma tête était tournée vers la vitre, de plus en plus de personnes montaient dans le bus. Avaient-elles le même pressenti que moi ?

Je me perdais, encore et toujours un peu plus dans mes pensées, je partais tellement loin que mon cœur remuait et me faisait mal quelque fois. Sans vraiment le vouloir, sans même le contrôler, une petite larme naissait sur le coin d’un de mes yeux. Heureusement, mes cils la retenaient, de manière à ce qu’elle ne dégringole pas le long de ma joue porcelaine. Du bout de mon ongle, je venais la recueillir pour l’essuyer ensuite sur le tissu au-dessus de mon genou. Personne ne m’a surement remarqué, et c’est tant mieux.

Le bus passait dans des endroits que je ne connaissais pas, disons que je n’avais même pas remarqué de quel numéro il s’agissait. Et ce n’était pas si important que ça, je retrouverai bien mon chemin à un moment où à un autre. Mon attention était toute tournée vers la fenêtre. Et des goutes commençaient à longer le long de la vitre. Super… je n’ai prévu aucun parapluie. Bon eh bien tant pis, je suis bonne pour attraper un vilain rhume et pour inquiéter Jin Ho à cause de ça. Il commençait à sacrément pleuvoir en fait et, à travers mes écouteurs, j’entendais la voix du conducteur. Je les enlevais alors, écoutant la fin de l’annonce. « Je m’excuse. Le chemin étant trop dangereux à emprunter à cause de la pluie je vais devoir arrêter le trajet du bus ici. En espérant que vous compreniez. Je m’excuse à nouveau, c’est pour des raisons de sécurité. Bon… et bien pas le choix, n’est-ce pas ? Je range mes écouteurs, puis garde mon téléphone avant de suivre le mouvement et de sortir du bus comme le faisait tous les passagers.

« C’est pas vrai ça… » je commençais à courir vers une direction totalement inconnu, pianotant approximativement sur mon téléphone de manière à tenir au courant mon grand frère. « Je vais bien t’en fais pas. » c’est suffisant, on va dire. De toute façon il devra se contenter de ça. Je zigzaguais sans vraiment faire attention en rangeant mon téléphone lorsque mon corps entra dans quelque chose, ou celui de quelqu’un d’autre.

Je manquais que tomber, en fait mon équilibre était plutôt à cause du sol glissant et du fait que je ne sois pas préparée à entrer dans quelqu’un, mais je me rattrapais au dernier moment, manquant de finir les fesses au sol, trempées. Ouf, je ne me suis pas faite ridiculiser à 100%. Je me tournais vers cette petite voix. « Oh je... je suis désolée! Vous ne vous êtes pas fait mal? » Je remarquais ensuite son regard suppliant de ne pas la crier et cela me faisait doucement sourire. Je me rapprochais d’elle, alors que mes cheveux commençaient à se tremper à cause de la forte pluie qui tombait sur nous. « Je m’excuse aussi puisque je suis en tort ! Je n’aurais pas dû envoyer de message en courant dans ce genre de situation... » J’avais ce sentiment que quelque chose dans mon sac pouvait nous être utile. Je l’ouvrais alors et miracle ! Un parapluie. Certes c’était un petit parapluie rétractable, mais il devait surement être assez grand pour nous deux. Je le sortais, et l’ouvrait, tournant mon dos à la jeune fille désolée histoire de ne pas lui faire mal. Une fois ouvert, je le plaçais entre nous deux de manière à nous couvrir. « Je suis Naeun. Et euh… je dois t’avouer que je ne sais pas vraiment où on est. Est-ce que tu pourrais m’aiguiller s’il te plait ? » Je m’attendais à une réponse plutôt claire, puisque je pensais être la seule idiote à me balader sans pression une soirée d’hiver dans un lieu que je ne connais pas lorsqu’en plus il pleut chamade. Mais peut-être pas, en fait.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Jeu 27 Juil - 0:37
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

flashback - fin 2016 (20 ans)

Le seul signe de vie que j'ai croisé, hormis les quelques voitures ou camions qui conduisaient un peu trop dangereusement pour la température (sans compter les maintes fois où j'ai failli être détrempée par l'eau d'une flaque où une voiture a roulé trop rapidement) fut cet autobus bondé qui s'est arrêté un peu plus loin, se débarrassant de son contenu. Pourtant cet arrêt n'a rien d'un terminus. C'est curieux, mais je ne m'y suis pas trop attardée. Je préférais continuer mon chemin, zigzaguer entre les flaques d'eau, sentir la pluie ruisseler sur ma peau, rester dans mon monde à moi au rythme de la musique que j'écoutais. Tout ce qui a de plus normal pour moi, mais tout ce qui a de plus bizarre pour les autres. Toutes ces personnes qui se firent jeter de l'autobus couraient, cherchant quelconque abri pour réussir à ouvrir leur téléphone et appeler un taxi ou un proche. Et certains me lancent un drôle de regard lorsqu'ils voient que je marche sans tracas. Bon, peut être que j'attraperai un rhume. Au point où j'en suis, je m'en moque bien franchement.

Un obstacle. Au départ je croyais avoir heurté un lampadaire, comme j'ai fermé les yeux pour tousser. La grande championne que je suis s'est étouffée avec l'eau de pluie. Non seulement j'avais perdu le souffle pour une raison absurde, mais j'aurais été la risée des passants si j'avais été assez distraite pour foncer dans un objet. Savoir que l'obstacle était en fait une personne aurait pu me rassurer, mais en même temps j'étais effrayée. Je me suis excusée immédiatement, mais la jeune femme basculait dangereusement vers l'arrière. Mes réflexes n'étaient pas assez rapide alors bien que j'ai fait un pas vers l'avant pour attraper ses bras, ça n'a servi à rien. Heureusement qu'elle a repris son équilibre, je me serais sentie coupable à vie sinon.

« J'ai tort aussi, je ne regardais pas où j'allais. Heureusement que tu ne t'es pas blessée... »

Elle ouvrit son sac et je la regardais, curieuse. Un parapluie? Ça pourrait m'être utile, dans des situations où comme aujourd'hui la pluie se déchaînait un peu trop. Je croyais qu'elle l'ouvrait pour elle et qu'elle continuerait son chemin. Visiblement j'avais tort, et rapidement j'étais à l'abri des gouttes de pluie. L'attention me fit sourire timidement. J'avais envie de lui dire que ce n'était pas nécessaire et que la pluie ne m'importunait pas, mais en même temps je n'osais pas refuser.

« Na Eun? C'est joli, comme nom... moi c'est Yu Jin. » J'ai souris doucement en réfléchissant à sa remarque suivante. Elle devait faire partie de ceux qui ont dû descendre en urgence de l'autobus. Qu'est-ce qui s'est passé, de toute façon? Est-ce que le chauffeur a décidé qu'il pleuvait trop, ou est-ce que l'autobus a eu un problème technique quelconque? Mais... dans ce cas, pourquoi le chauffeur n'a-t-il pas gardé tout le monde au sec, à l'intérieur, au lieu de les jeter au beau milieu de nulle part? Décidément c'est un égoïsme... J'ai regardé autour de moi pour essayer de comprendre où ce nulle part en question se trouvait. « Je sais pas trop en fait. C'est lequel le quartier industriel, déjà? Geong... Gangseo? Ça y ressemble, en tout cas. »

La pauvre Na Eun devait espérer que je lui donne l'heure juste sur sa position géographique. Malheureusement, je n'en savais rien non plus, à part ce que mes observations pouvaient me dire. C'est vrai quoi, à part Gangseo, où trouve-t-on des bâtiments industriels? Certainement pas à Buk en tout cas. C'est bien trop historique, les compagnies qui veulent s'y installer n'osent pas trop changer l'atmosphère visuelle y régnant. C'est beau, Buk. Je suis contente que l'université s'y trouve, bien franchement. À Séoul, mes balades nocturnes étaient surtout accompagnées des lampadaires et de la faible lueur de la lune et des étoiles si elles daignaient s'afficher.  À Busan c'est si différent, comme paysage. J'ai souris à cette pensée, même si cela voulait clairement dire que je me perdais dans mon esprit encore une fois.

« Ça fait quelques temps que je marche et j'ai pas encore croisé d'endroit où s'abriter... alors uhm, si tu veux te cacher de la pluie, je te conseille pas d'aller par là. » Je pointe la direction inverse, celle d'où je viens. C'est sans doute là que je devrais aller si je veux retourner chez moi, mais j'avais l'impression qu'il serait mieux que je continue ma route. De toute façon, la pluie ne me dérangeait pas. Peut-être qu'elle dérangeait Na Eun, par contre. « Moi je continue ma balade par là. Je crois pas qu'il y aille des hangars jusqu'à l'infini, tu peux me suivre si tu veux. » Sa décision m'importait peu, mais sans doute ce serait plus agréable de marcher à deux. Et même si la pluie me fait du bien, l'averse est peut être un peu trop intense pour que je n'essaie pas de m'abriter.
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oh Na Eun
Âge : 20
Occupation : Etudiante en deuxième année d'Art
Quartier : Nam
Situation : Secrètement amoureuse de son ami d'enfance depuis... bah depuis l'enfance en fait.
Don : Contact curatif
Niveau : 4
Multicompte : Shin Ha Yi (Kyungri)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t748-oh-na-eun-pacify-her
Ven 28 Juil - 2:30
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

Flashback - fin 2016

Je n’avais pas vraiment fait gaffe à ce qu’il se trouvait à l’extérieur du bus. En réalité, il faisait trop sombre, le ciel était tout couvert donc forcément qu’on ne voyait pas grand-chose – de plus l’heure se faisait de plus en plus tardive – et les gouttes de pluie dégringolaient le long des vitres, m’empêchant alors de bien observer dehors. J’aurais surement compris bien avant que le quartier dans lequel le bus passait m’était totalement inconnu, peut-être que j’aurai dû être un peu moins insouciante ou inconsciente pour une fois au moins dans ma vie.

Je pensais que la pluie allait cesser. Mais il n’en était rien, bien au contraire. Les goutes frappant le toit du bus se faisaient de plus en plus lourdes me semblait-il, et le conducteur avait jugé plus prudent de nous laisser ici. De nous faire descendre du bus et de nous laisser nous débrouiller pour nous trouver un endroit à l’abri. Je n’avais pas vraiment relevé sur le moment, mais j’aurai tellement préféré rester dans le bus, d’autant plus qu’il faisait demi-tour… m’enfin. C’est du passé.

Et finalement, je n’aurai peut-être pas préféré rester dans le bus, puisque je n’aurais certainement pas pu rentrer dans cette jeune femme qui s’avançait vers moi alors que je m’apprêtais à tomber. Elle ne s’attendait pas à ce que je perde l’équilibre alors, bah elle n’avait pas vraiment réagi. Mais son visage était tellement mignon à ce moment-là, qu’évidement pour rien au monde je ne lui en voudrais. Je lui souriais simplement à sa petite phrase. Je suis forte, je n’en n’ai peut-être pas l’air… enfin. Je suis « forte ». Tout est relatif, n’est-ce pas ? Disons que le patin artistique m’aide beaucoup pour tout ce qui est travail d’équilibre, et tout ça.

J’ouvrais donc mon sac et y trouvait un parapluie. Moi qui étais certaine ne pas en avoir sur moi. J’étais comme vraiment surprise, et étonnée. Mais bon, disons que le ciel était avec nous au moins pour cette fois. Je l’ouvrais, et le plaçais entre nous de manière à ce que nous soyons toutes les deux couvertes. Nous sommes en hiver, il est super facile de tomber malade. Il ne neige pas, mais les températures ne sont pas encore suffisamment clémentes pour nous permettre de nous balader sous la pluie et de rentrer mouillée de la tête au pied à la maison. Le soir en plus ! Je me présentais alors, lui demandant où nous nous trouvions, n’en ayant pas la moindre idée. Un sourire se dessinait sur mes lèvres alors qu’elle complimentait mon prénom. « Merci beaucoup haha. Mes parents ont fait un excellent choix… et toi Yu Jin, ton prénom est vraiment joli aussi, je l’aime bien ! » Disais-je alors resserrant tout doucement la poignée de mon parapluie. Elle cherchait un peu partout autour de nous, et je pense que je devais faire de même. Partir à la recherche d’un panneau qui indiquerait où nous sommes. Puis elle le détermine d’elle-même.
« Gangseo, c’est ça ! » Je l’avais vu marqué sur un petit panneau alors que Yu Jin venait de le prononcer. Et donc, il y a des choses bien sympathiques, un peu plus sympathique que ce quartier industriel ? Comment allais-je rentrer si tard jusqu’à chez moi ? En tout cas, me retrouver seule ici ne m’inspirait pas confiance. Du moment que me retrouvais près de cette jeune fille, je pouvais me sentir déjà un peu plus en sécurité. D’ailleurs elle m’indiquait une direction à ne pas suivre si je souhaitais m’habiter de la pluie. Très bien, écoutons-là. Nous trouverons surement quelque part où se poser. Ou alors je… vais surement trouver un endroit.  « Je n’irai pas alors ! » Et me voilà en train de lâcher un léger rire gêné. Je n’irai pas par-là, c’est clair et net. Elle pointait une nouvelle direction, et me disait qu’elle y allait. Je voulais la retenir vraiment, jusqu’à ce qu’elle me propose de la suivre. « Je ne te suis pas parce que je veux te stalker ou quoi que ce soit du genre… » j’étais pas très rassurée, est-ce qu’elle va croire en mes mots. « En fait j’suis juste pas très sereine à l’idée de me trouver ici, toute seule. » allons-y toutes les deux, je pense que ça sera toujours mieux. Puis nous nous séparerons quand nous auront fait un bout de chemin suffisant ensemble. J’emboitais le pas avec elle alors, en direction de là où elle devait se rendre. La pluie tapait contre mon parapluie cette fois. J’avais surement bien fait de venir avec elle, si ça se trouve, elle serait tombée malade et les jours suivant seraient un vrai supplice.

On suivait les lumières, les gens. On essayait de rejoindre une partie de Busan qui semblait plus vivant bien que le temps ne soit pas au rendez-vous. Et puis c’était assez triste de marcher comme ça sans vraiment rien dire. Mais je n’aime pas beaucoup parler alors que je marche. En général, j’écoute de la musique. Peut-être que je me fais passer pour une personne totalement associable, et ça me désole. Mais je ne suis tellement pas habituée à discuter sous la pluie. Ce petit café qui nous laisse découvrir une partie plus active de la ville semble nous sauver la vie. Je tapote alors doucement le bras de Yu Jin, puis lui indique ce petit café qui semble être si mignon à l’intérieur, dans lequel on s’y sent bien, et bien au chaud surement, du bout de mon doigt.
« Dis, est-ce que tu aurais le temps pour un petit café, ou bien un chocolat bien chaud ? »
Surement était-elle occupée, peut-être qu’elle allait quelque part et qu’on l’attendait. Je ne m’attendais pas particulièrement à une réponse positive de sa part mais, j’avais l’espoir qu’on y aille.


©junne.


Dernière édition par Oh Na Eun le Lun 31 Juil - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Dim 30 Juil - 22:03
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

flashback - fin 2016 (20 ans)

Naturellement, parce que je suis Yu Jin et que je suis idiote, j'ai foncé dans quelqu'un. Sans doute une personne qui sortait de ce bus qui a été vidé d'urgence. À mon avis, c'est de l'égoïsme. Il aurait pu laisser tout le monde à l'intérieur pour au moins les protéger de l'averse, mais non. Tant pis, ce qui est fait est fait. J'étais un peu trop sous le choc pour être capable de réagir et aider la jeune fille alors qu'elle basculait vers l'arrière, ainsi je fus soulagée lorsque je la vis reprendre son équilibre. Elle n'était pas en colère contre moi, et je fus rassurée davantage. Même qu'elle a eu la bonté de me couvrir de son parapluie, en même temps qu'elle. Est-ce que j'avais réellement mérité autant de bonté?

« Hehe... merci! Je crois... je crois que ma mère a voulu choisir un nom qui fait international. C'est facile à dire pour les étrangers aussi. » C'est vrai, quoi. Yu Jin, c'est un peu l'équivalent du nom anglais Eugene. Tous deux sont unisexes, en plus. C'est comme si ma mère avait deviné que j'allais avoir besoin d'un nom qui faciliterait le tourisme ou quelque chose comme ça. Comme si elle savait que j'allais avoir un don relié aux langues, ou que j'allais vouloir devenir traductrice. Peut-être que ça aurait été différent si j'avais eu un père. Peut-être qu'il n'aurait pas voulu d'un nom unisexe, je ne sais pas trop. Je ne le saurai jamais.

Où on se trouve? Bien franchement, aucune idée. Je tourne autour de moi, et regardant tous ces bâtiments industriels, je devine qu'on se trouve dans Gangseo. Quelque chose du genre. Je ne connais pas encore très bien les noms des quartiers, alors peut-être que je l'ai massacré. Surtout que je ne viens pas par ici très souvent. Malgré qu'il y a un quartier Gangseo à Séoul. Peut-être que c'est pour ça que j'hésite autant avec le nom? Enfin, peu importe où on se trouve, j'ai bien fait savoir à Na Eun qu'il ne fallait pas qu'elle aille dans une certaine direction si elle voulait être à l'abris. Je marche depuis des heures et je n'ai rien croisé, alors elle ne croisera rien non plus. De toute façon, il n'y a qu'une autre direction vers où aller: celle vers où je marche. Alors je propose à Na Eun de me suivre. C'est plus agréable de marcher à deux, non?

« T'en fais pas, je te prends pas pour une stalker loin de là! » Je lui ai souris tout doucement pour lui montrer que je lui faisais confiance et qu'elle n'avait rien à craindre avec moi. Je suis probablement loin d'avoir l'air intimidante, mais parfois mon expression faciale peut donner l'impression que je me fous des autres. C'est surtout que je suis concentrée à essayer de ne pas me détester. « Alors si ça te rassures, ça me ferait plaisir de t'accompagner aussi longtemps qu'il le faut. »

Je bénissais silencieusement le parapluie que Na Eun avait sorti, alors que j'entends les gouttes frapper avec un peu plus de violence sur le matériel qu'il compose. Le vent devient un peu plus froid, les quelques gouttes d'eau qui parviennent à m'atteindre me semblent glaciales. Probablement que j'aurais attrapé quelque chose d'assez sauvage si j'étais resté quelques minutes de plus sous cette pluie, sans protection. Ça m'apprendra de sortir sans parapluie à cette période-ci de l'année. Il faudra que je me souvienne que c'est la pire idée que j'aurais pu avoir. Justement, je sens ma gorge s'emballer un peu... une petite douleur de fond, et j'espère qu'elle n'est que passagère. Nous marchions toutes les deux dans le silence, suivant les lumières et à la fois les quelques autres personnes qui bravaient la pluie pour trouver un abri quelconque au lieu d'attendre qu'un taxi ou un proche vienne les chercher. Le silence aurait pu être lourd, mais il m'était étrangement confortable à ses côtés. Étrangement naturel. Je me suis même débarrassée de mes écouteurs pour les ranger dans ma poche, pour ne pas avoir l'air complètement associable à ses côtés. Peut-être aurais-je dû lui offrir d'écouter un peu de musique avec moi. Mais il est trop tard, puisque Na Eun attire mon attention vers le premier établissement digne de ce nom sur notre chemin. Un café.

« Oh mon dieu oui, je ferais n'importe quoi pour un chocolat chaud. On y va alors? »

Comme c'est Na Eun qui tient le parapluie, je l'ai suivie jusqu'à ce que nous arrivions à la porte. Par politesse j'ai ouvert la porte moi-même, et je l'ai laissé entrer d'abord. C'est elle qui m'a sauvé d'une grippe certaine avec son parapluie, et c'est elle qui m'a montré l'existence de ce café alors je lui devais une fière chandelle. Peut-être pourrais-je lui payer ce qu'elle prend? Une fois à l'intérieur, j'ai immédiatement senti mon corps se réchauffer. L'atmosphère chaleureuse du café m'enveloppait, et si je le pouvais j'y resterais probablement des heures et des heures. Je cherche autour de moi un endroit où nous pourrions nous asseoir, et je pointe à Na Eun une table libre dans le coin du café, là où nous pouvions nous installer sur des banquettes. J'emboite le pas, et je me surprends à tousser un peu. Oh merde.

« Tu crois qu'ils ont... je sais pas, des couvertures? J'ai un peu froid », dis-je en rigolant alors que je venais tout juste de m'asseoir. J'ai ramené mes bras vers moi, essayant de me réchauffer le plus possible mais je suis complètement trempée. Bravo, Yu Jin! J'ai au moins commencé par enlever quelques vêtements, comme mon pull, n'ayant pas été assez prévenante pour mettre un manteau. Au moins je n'aurai pas trop froid. Ou du moins, pas autant.
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oh Na Eun
Âge : 20
Occupation : Etudiante en deuxième année d'Art
Quartier : Nam
Situation : Secrètement amoureuse de son ami d'enfance depuis... bah depuis l'enfance en fait.
Don : Contact curatif
Niveau : 4
Multicompte : Shin Ha Yi (Kyungri)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t748-oh-na-eun-pacify-her
Lun 31 Juil - 0:15
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

Flashback - fin 2016

Le fait qu’elle me fasse confiance m’avait comme naturellement fait naitre un petit sourire sur le visage. Heureusement, je ne suis pas bien méchante. Disons que ce n’est pas vraiment mon but, de l’être. Et puis même, cette jeune fille m’a l’air tellement gentille. J’aimerai vraiment apprendre à la connaître. Du coup, je pars du principe que d’accepter de faire un petit bout de chemin avec elle semble être une bonne idée. Si je l’avais laissé là, surement qu’elle aurait attrapé un vilain virus pas marrant à supporter surtout en cette période de l’année. Je souris davantage à ses mots : le plaisir est tout simplement partagé.

Nous marchions en fait, sans but précis pour ma part, jusqu’à ce que nous puissions nous séparer lorsque l’une d’entre nous sera arrivée à destination, ou du moins pas très loin. Alors nous avancions dans le froid, c’était franchement prévisible mais bon, les températures cette après-midi avaient été plutôt clémentes du coup, j’avais espoir que ce soir il était possible de se balader sans que la météo ne nous agresse et visiblement, j’avais tout faux. Le léger vent qui ressemblait un peu plus à une brise d’abord, qui allait se rafraîchir par la suite. Puis la pluie glaçait qui nous tomber dessus. En fait, on avait tout simplement pas de chance. Alors, nous marchions assez collée l’une à l’autre pour que le parapluie puisse nous couvrir toutes les deux. Je devrais surement investir dans un plus grand, c’est toujours plus pratique. Silencieusement. Le silence était loin de me déranger, mais ce petit café juste devant nous me faisait de l’œil. Je lui proposais qu’on y aille, puis elle m’affirmait qu’elle voulait vraiment un bon chocolat chaud. Nous nous sommes dirigées vers l’entrée alors puis, elle m’ouvrit la porte. J’entrais, refermant mon parapluie, le laissant à l’entrée.

Personne ne va me le piquer, j’en suis persuadée. Alors, je me retourne puis remarque Yu Jin s’approcher d’une table et de banquettes. Elle se met à tousser et je le remarque tout de suite. Elle n’avait pas toussé du chemin, elle doit tout juste tomber malade… je m’approchais d’elle, puis elle s’adressait à moi avant même que je ne m’assois. Oui, c’est vrai. Des serviettes ne seront pas de refus. « Oh oui. Attends-moi là. » Je profitais du fais que je n’étais pas assise pour aller en réclamer à un serveur que j’avais réussi à attraper en plein service. Je lui demandais alors s’il était possible que l’on nous fournisse deux serviettes, et c’est par grande surprise qu’il me répondait que oui. Je devais simplement aller m’assoir, il nous en apporterait. Je m’exécutais alors, puis informais Yu Jin de cet échange. « Un serveur arrive avec des serviettes. C’est étrange, j’étais certaine qu’il allait refuser. » Mes yeux observaient le pull tout mouillé de la jeune fille, ainsi que ses cheveux trempés. La pauvre, elle va vraiment finir malade à cette allure. Je fouillais à nouveau dans mon sac. Puis sortait une plaquette de médicament qu’on ne prescrit même pas, le genre de médicament de base qu’on prend lorsqu’on a un mal de crâne naissant. « Tiens, peut-être que ça pourra faire effet, et retarder le développement d’une petite toux… » espérons que ce ne soit qu’une toux d’ailleurs. Je m’inquiétais, alors que nous venions à peine de nous rencontrer. Aigoo… je plaçais la plaquette devant elle, puis soupirais doucement. « Si seulement mon don était utile dans ce genre de moment. » Il soigne les blessures oui, mais il ne doit pas soigner les maux. J’affiche une moue sur mon visage, j’étais un peu déçue. Mais rapidement un sourire réapparait lorsque le serveur revient vers nous. « Pour mesdemoiselles. » commençait-il. J’attrapais les serviettes, puis en tendait une à cette jeune fille que je considérais déjà presque comme une amie. Comme une bonne connaissance, au moins. « D’ailleurs, vous avez une idée de ce que vous voulez ? » je regardais Yu Jin, puis le serveur à nouveau. « Deux chocolats chauds s’il vous plait. » Je regardais Yu Jin à nouveau. « Il faudrait peut-être que tu manges quelque chose si tu comptes prendre les médicaments, ce n’est pas bon quand tu n’as rien dans l’estomac… » Le serveur était simplement planté devant nous, petit calepin à la main, à attendre ce qu’on allait lui commander d’autre.



©junne.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Mar 1 Aoû - 6:03
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

flashback - fin 2016 (20 ans)

Mon regard s'est dirigé vers une banquette libre dans le fond du café. Un endroit pour nous asseoir, c'est sans doute la troisième chose dont j'ai le plus besoin. La première, être au sec et au chaud. La deuxième, boire quelque chose. La troisième, donc, me reposer. Je m'asseois donc en premier, et à voix haute je me suis demandée s'ils avaient des serviettes à disposition. Je m'attendais fermement à ce que la réponse soit non, mais Na Eun a réussi à attraper un serveur au vol. Toutes deux nous fûment surprises de sa réponse positive.

« Ils ont été prévoyants, je crois bien... », dis-je en riant faiblement.

Pour essayer de minimiser les dommages d'hypothermie ou de rhume quelconque, j'ai eu l'idée de retirer mon pull. Il est détrempé, c'est affreux. J'aurais vraiment dû être plus prévoyante et traîner un parapluie ou un manteau imperméable avec moi. Mais non, j'ai eu des réflexes d'été, pas des réflexes d'hiver. Et j'en paierai le prix. Finalement, j'ai entouré mon corps de mes bras en attendant de pouvoir me réchauffer à l'aide d'une serviette, et j'ai regardé avec attention Na Eun alors qu'elle sortait quelque chose qui ressemblait à une plaquette de médicaments. Est-elle malade? L'espace d'un instant je me suis inquiétée, jusqu'à ce que je me rende compte qu'en fait, elle les a sorti pour moi. Est-ce que je méritais autant de bonté?

« T'es certaine que je peux prendre ça? Je voudrais pas te priver de médicaments importants... » Mais en même temps, avec ce mal de tête qui s'en venait, mon petit mal de gorge, et la toux qui s'est pointé le bout du nez; je n'ai pas vraiment l'impression que j'avais le choix. « En tout cas merci beaucoup, Na Eun, c'est super gentil. » Toutefois, sa prochaine remarque précédée d'un soupir m'a fait relever la tête d'un coup sec. Peut-être un peu trop rapidement, en fait. J'ai senti un petit malaise arriver, mais il est reparti aussi vite qu'il a voulu s'installer. Heureusement pour moi. « Ton don... » Bien franchement, je n'ai aucune idée de quel genre de don qu'elle pouvait bien parler, mais son aisance à parler de son don en public comme ça, ou à quelqu'un qu'elle connait à peine m'éblouissait. Comment j'aimerais avoir autant confiance en moi! « Je sais pas comment tu fais pour être capable de dire tout bonnement que tu as un don, en tout cas moi j'essaie de le cacher le plus possible... on m'a tellement rejetée à cause de lui... »

Rapidement, le serveur et revenu, serviettes à la main. Elles me semblaient presque être comme des sauveuses du monde, et je les regardais avec des étoiles dans les yeux. J'ai agrippé celle que Na Eun me tendait et je me suis empressée de m'y enrouler, cherchant à me réchauffer. Puis j'ai levé les yeux vers Na Eun alors qu'elle commandait déjà quelque chose à boire pour nous deux. J'ai hoché la tête en écoutant son conseil. C'est vrai. Un médicament de ce genre, peu importe s'il trouve dans la section vente libre ou derrière le comptoir, doit être assez puissant pour foutre en l'air un estomac non préparé.

« Je prendrai un croissant s'il vous plaît... », arrivai-je à dire avant que ma phrase soit coupée nette par une nouvelle quinte de toux. Je suis arrivée à reprendre le contrôle de ma gorge, et j'ai ris à moi-même. Un rire de malaise, un peu désespéré. « Ah sérieusement... toi tu voulais quelque chose d'autre? »

J'ai donc laissé Na Eun terminer, et le serveur s'est éclipsé, nous laissant donc à nouveau seules. Je mourrais d'envie d'engloutir ce médicament le plus rapidement possible, mais je suis incapable de le faire sans quelque chose à boire. Il me faudra attendre que le chocolat chaud arrive, alors. Prendre mon mal en patience. Soudainement, je fus prise d'un vent de panique. Mon porte monnaie est dans la chambre à Rosalee. « Fuck... » j'ai chuchoté à moi-même alors que j'ai agrippé mon téléphone cellulaire. J'y avais attaché une petite pochette pour y ranger des cartes lorsque je ne pouvais pas traîner mon porte-monnaie avec moi. Est-ce que par hasard j'y aurais laissé ma carte de débit..? J'ai poussé un soupir de soulagement lorsque j'ai vu le plastique familier sortir de la pochette. Okay, j'avais de quoi payer. Je me serais sentie coupable de devoir laisser Na Eun régler l'addition, surtout que je lui ai déjà causé un peu de soucis. Mais ça, ça veut également dire que j'aurais juste pu aller à l'épicerie la plus proche pour aller me chercher de l'alcool, et je ne serais pas tombée malade. Mais je n'aurais pas rencontré Na Eun non plus. Deux maux pour un excellent bien, en somme.

« Tu... tu as parlé d'un don... c'est quoi exactement? Je m'excuse si c'est indiscret, je suis un peu curieuse. » J'ai raclé ma gorge, sentant que ma voix se brisait un peu à cause de la toux. « Je te dirai le mien aussi si tu veux. »

En disant cela, le serveur est revenu avec notre commande. J'ai immédiatement entouré mon chocolat chaud de mes mains, recherchant sa chaleur pour me réchauffer bien que la serviette faisait un bon boulot pour l'instant. Puis j'ai avalé le médicament, avant de prendre une bouchée de croissant. J'espère qu'il fera effet bientôt, parce que je sens déjà le mal de tête s'approcher avec force.
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oh Na Eun
Âge : 20
Occupation : Etudiante en deuxième année d'Art
Quartier : Nam
Situation : Secrètement amoureuse de son ami d'enfance depuis... bah depuis l'enfance en fait.
Don : Contact curatif
Niveau : 4
Multicompte : Shin Ha Yi (Kyungri)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t748-oh-na-eun-pacify-her
Ven 4 Aoû - 0:40
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

Flashback - fin 2016

C’était vraiment une bonne idée de s’arrêter dans ce petit café. On s’y sent bien, il fait bien chaud et puis les serveurs sont géniaux ! Accepter une telle proposition – pas si grande en fait mais dont une réponse négative ne serait même pas étonnante – c’est tellement bien. J’étais contente d’avoir conduit Yu Jin ici, avec un peu de chance elle se remettra rapidement.

Je revenais donc à la table, pour m’assoir juste en face de mon amie. Comme elle dit, oui. Ils étaient très prévoyants et devaient s’attendre à ce que des gens leurs demande un tel service avec le temps absolument laid qu’il fait dehors. Je souriais simplement à ce qu’elle me disait, déboutonnant mon petit veston avant de le déposer sur le dossier de la chaise. Ah, on se sent tellement mieux comme ça. Je me retrouve en t-shirt mais c’est toujours plus agréable que de porter quelque chose de lourd puisqu’il est mouillé. Je me balade toujours avec des médicaments antidouleur puisqu’on n’est jamais à l’abris d’un petit bobo. Alors tout naturellement je sors ma plaquette encore pleine à Yu Jin pour qu’elle puisse se servir. Je le voyais bien qu’elle n’osait pas, mais j’étais vraiment contente qu’elle finisse par accepter. En espérant que ça l’aide… « J’en ai tout plein chez moi t’en fais pas ! Et puis je peux en racheter à la pharmacie juste en bas de chez moi à moindre prix. » Je lui disais que ce n’était rien du tout alors qu’elle venait tout juste de me remercier. J’avais parlé de mon don, peut-être un peu trop fort. Et elle semblait ne pas l’avoir ignoré. Elle engageait donc le sujet, mais j’étais plutôt sereine à ce sujet. J’en parle pas souvent, alors je dois vraiment réfléchir à ce que je vais dire.

« Euh… ah ? On t’a rejeté ? A cause de ton don ? Mais qui a osé faire ça ? » Je comprenais pas vraiment, qui peut rejeter quelqu’un qui a un don ? J’en ai jamais parlé à personne en fait, alors personne ne m’avait rejeté pour ça. Mon frère le savait, Jin Ho aussi mais puisqu’ils sont très proches de moi, je pense que c’est pour ça qu’ils n’ont pas été effrayés et qu’ils ne m’ont pas rejeté. « Mais… » le serveur arrive donc et nous donne les serviettes. Elle s’enroule dedans ce qui fait apparaitre un petit rictus sur le bord de mes lèvres. Elle avait suivi mon conseil. Génial. « Non, non. Juste un chocolat chaud ça m’ira, c’est parfait. » j’ai mangé juste avant de partir, donc je n’ai naturellement pas faim. Puis je dois faire attention à ma ligne quand même.

Le serveur s’éloigne, nous laissant à nouveau toutes les deux. Je vois rapidement Yu Jin paniquer, je ne comprends pas très bien. Mais elle semble se calmer tout aussi rapidement, ça ne doit pas être si grave alors. Tant mieux. « Oh, oui ! Euh, mon don… » je commençais donc à réfléchir à comment l’expliquer. Elle n’est pas bête, si je le dis simplement elle comprendra bien. « J’ai le don du soin curatif… » je toussotais légèrement, me raclant simplement la gorge. Le serveur arrive avec nos commandes et je le remercie en baissant la tête. Il s’éloigne, et je continue alors. « C’est euh… je peux soigner les gens avec un simple contact. » c’est suffisant, non ? Puis tout est dit dans le nom du don. « Je ne vais pas te forcer à m’en parler vraiment. » j’apportais alors la tasse à mes lèvres, puis soufflait légèrement dessus. « Tu fais ce que tu as envie mais saches que je ne me moquerais pas de toi, je ne te repousserais pas non plus. Je comprends toujours pas comment ils ont pu-… passons. » je ferme les yeux, puis déguste une première gorgée de mon chocolat chaud. Je soupire légèrement dans ma tasse : « Que c’est bon. »

©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Mar 22 Aoû - 22:09
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

flashback - fin 2016 (20 ans)

Aujourd'hui j'ai appris deux bonnes leçons. Un, ne jamais sortir sans parapluie ou vêtements de rechange. Deux, ne pas sortir sous la pluie en plein hiver. Franchement, qu'est-ce qui m'a prit? Mais bon, il est trop tard pour m'acharner sur mes mauvaises décisions. J'ai accepté les médicaments que Na Eun m'a donné en espérant qu'ils coupent peu importe quelle connerie que j'ai pu choper en étant idiote, même si au départ je me sentais un peu coupable. Heureusement ce ne sont pas des médicaments importants, ils sont en vente libre selon elle et elle peut en acheter quand elle en a besoin. Mais une autre chose a attiré mon attention. Na Eun semblait parler de son don super candidement, comme si elle n'avait pas peur. Peur du rejet, tout ça. Elle ne l'a sans doute jamais vécu... ou peut-être qu'elle ne se laisse pas intimider par les intolérants. J'aimerais arriver à parler du mien avec autant d'assurance, mais voilà, je n'ai pas cette confiance en soi.

J'ai osé admettre à Na Eun la raison du pourquoi j'étais surprise qu'elle parle de son don sans peur. Le rejet, ça fait du mal. Surtout quand ta première expérience de rejet face à ton don vient de la deuxième personne à qui tu en as parlé, ta meilleure amie du moment et également ton premier amour. Ça m'a tellement blessée que ça m'a prit plusieurs années avant d'oser en parler à quelqu'un d'autre. Il n'y avait que Min Ki à Séoul qui savait l'existence de mon don, parce que je savais l'existence du sien. J'aurais aimé que Seul Gi m'accepte. Mais non, elle m'a regardé comme si j'étais un monstre. « Ma... mon ancienne meilleure amie, notamment. » Je n'ai pas vraiment eu le temps de continuer sur ma lancée, et je ne voulais pas admettre que j'étais amoureuse de celle qui m'avait rejeté non plus. Le serveur s'est approché avec des serviettes. Sans vraiment réussir à arrêter de grelotter, j'ai pris la serviette que Na Eun me tendait et je m'y suis emmitouflée, cherchant à me réchauffer le plus possible. J'ai commandé un chocolat chaud et un croissant, et Na Eun un chocolat chaud seulement. J'espère que le tout arrivera rapidement.

L'espace d'un moment, j'ai paniqué en ayant oublié que j'avais laissé mon porte monnaie dans la chambre de ma meilleure amie. Mais mon anxiété s'est rapidement dissipée quand j'ai trouvé ma carte de banque dans la petite pochette de mon téléphone cellulaire, ce qui veut dire que je pouvais payer et que Na Eun n'aurait pas à le faire pour moi. Ça aurait été un peu embarrassant, et je me serais sentie coupable à jamais. Mais une fois cette situation réglée, je me suis remise à parler à Na Eun de son don. J'étais curieuse, maintenant. Que pouvait-elle faire? Elle mentionna que c'était le contact curatif, et son commentaire d'un peu plus tôt faisait du sens maintenant. Elle ne peut pas guérir les maladies, seulement les blessures. C'est bien plus utile que le mien. Entretemps, le serveur est revenu et j'ai avalé les médicaments que Na Eun m'avait donné.

J'ai souris timidement et tristement lorsque Na Eun s'est emportée, visiblement en colère de réaliser que certaines personnes nous détestent, nous qui sommes nés avec des dons. "Dons", ouais. Une malédiction parfois, un fardeau. On ne choisit pas notre ADN, après tout. « Ça va, t'en fait pas », dis-je pour tenter de la rassurer. Elle avait révélé son don, et j'avais mentionné que j'en avais un... alors pourquoi ne pas parler du mien? Je peux lui faire confiance, après tout. « Moi mon don c'est de pouvoir comprendre toutes les langues, et les symboles et les signes... c'est ironique que ça soit grâce à mon don que je me sois faite une amie, et qu'à cause de lui je l'ai perdu. » C'est vrai, il n'y a qu'une personne avec un don comme le mien qui aurait pu comprendre que le dessin que Seul Gi avait fait était un papillon. Il ne ressemblait à rien, qu'à un tas de lignes et de couleurs abstraites. L'art, quand on a cinq ans...

La porte du café s'est subitement ouverte, poussée par le vent. Cet orage était décidément une véritable tempête. Une tornade? Je ne sais pas, mais ça commençait à faire sérieusement peur. Les serveurs se sont attardés à tenter de garder la porte fermée, et j'ai replacé ma serviette pour tenter de conserver ma chaleur. Je grelottais toujours... je devais faire pitié à regarder. Heureusement que le chocolat chaud me réchauffait, en plus d'être divinement bon. « C'est vrai que c'est bon... c'est un peu loin de chez moi mais je reviendrai sûrement ici un jour, quand il fera un peu plus beau... »
©junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oh Na Eun
Âge : 20
Occupation : Etudiante en deuxième année d'Art
Quartier : Nam
Situation : Secrètement amoureuse de son ami d'enfance depuis... bah depuis l'enfance en fait.
Don : Contact curatif
Niveau : 4
Multicompte : Shin Ha Yi (Kyungri)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t748-oh-na-eun-pacify-her
Dim 3 Sep - 19:55
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

Flashback - fin 2016

Alors c'est vrai que j'avais une certaine aisance à parler de mon lien. Jamais on ne m'a rejeté par sa faute, et je pense que c'est tant mieux. Autrement je me serais sûrement renfermée sur moi même, je me serais certainement traité de monstre. Mais je n'aurai jamais menti à son sujet. C'est tout simplement pas dans mes capacités. J'aurais détourné le sujet pour m'en éloigner au maximum, mais c'est tout. « Ah oui... » Elle m'annonce finalement qui est donc cette personne qui l'a rejetée. « Ta meilleure amie... » c'est pas personne. Je comprends donc son désarroi à parler de ce que le destin lui a donné. « Je comprends. » Dis-je en attrapant ma tasse. Je suis curieuse, vraiment beaucoup. Mais je n'insisterait pas si elle ne veut pas se confier à moi. Elle me fait tout de même confiance en acceptant mes médicaments... et c'est donc naturellement qu'elle se confie à moi sur son don. Je suis éblouie, elle est tellement chanceuse. « Tu as ce don ? Et tu es rejetée ? C'est pas vrai-...
La porte s'ouvre en grand, le personnel tente de la refermer. Un frisson parcourt mon corps dans un sursaut. Mon dieu, une tempête se prépare ? On est à l'abri ? Personne ne semble nous mettre à la porte, pas comme ce conducteur de bus plus tôt, tsk. Espérant que ce ne soit rien de grave... j'ai peur, tellement peur que j'en oublie ce que je voulais dire. Je lui sourit tendrement, puis bois à nouveau dans la tasse que j'ai failli laisser tomber dans ma stupeur. Lorsque les mots me reviennent, je la repose sur la table. « Je suis tellement désolée que tu sois tomber sur une personne qui ne mesure pas la chance qu'on a d'avoir ces dons. Vraiment. Il est sublime, et vraiment top. Tu peux t'en servir pour plein de chose ! Et il n'a rien de négatif à mon sens. Tu sais, en te cachant ainsi à cause de lui ne suis quasi-certaine que tu as loupé pleins de gens super avec qui en discuter, avec qui l'utiliser. Regarde, si je n'avais pas abordé le sujet on aurait pris ce chocolat et je ne sais pas ce qui se serait passé ensuite. Mais là je sais, maintenant que tu me l'as dit j'ai encore plus envie d'apprendre à te connaître et de devenir ton amie. Non pas que simplement ton don m'intéresse, mais il te rend unique. Et j'aime ça, moi, les gens uniques. »
Je me tais, je pense avoir assez parlé... non ? Mon doigt frottant le rebord encore chaud de la tasse, je suis intriguée par ce qu'elle me raconte en dernier. « Dis, t'as une manière de rentrer chez toi ce soir ? Vu le temps je pense qu'à pieds c'est pas la solution adéquate, surtout si tu habites loin... »

©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Dim 24 Sep - 6:08
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

flashback - fin 2016 (20 ans)

C'est étrange à dire, mais ça me fait un peu de bien de voir que Na Eun semble compatir à cette petite douleur interne que je vis depuis cette première rejection. Je n'ai pas l'impression qu'elle a déjà vécu de quoi de similaire, mais elle n'a pas l'air de prendre ce que je dis à la légère. Elle comprend, et elle semble même désemparée de savoir qu'on m'a rejeté juste parce que je suis omnilinguiste. Tout ça parce que j'ai tenté d'expliquer à ma meilleure amie que parfois j'étais capable d'écouter mon drama japonais et de comprendre tout ce qu'ils disent même si j'oublie d'activer les sous titres. Quelle idiote j'étais, au final, d'avoir osé vouloir faire confiance à une fille qui partageait ma vie depuis... quoi, une dizaine d'année? Une des personnes les plus importantes pour moi. Au moins, Min Ki ne m'a pas rejetée, lui. Enfin ça aurait été étrange, il a un don lui aussi. Toutes deux nous furent surprises par la porte qui s'ouvrait à la volée à cause du vent, et nous observions les employés tenter de la refermer pour garder tout le monde au sec. Quelle drôle de tempête, vraiment. Je ne me rappelle pas avoir déjà vu de quoi de tel. Même cet orage dans lequel je fus prise quand j'ai trouvé Gyeojin dehors derrière les résidences de l'université n'était pas aussi violent, et on a perdu l'électricité.

Avec attention j'ai écouté ce que Na Eun avait à dire lorsque nous reprirent finalement nos esprits. Elle semblait partie sur un monologue, mais tout ce qu'elle dit fait du sens. Elle a raison, après tout. Sans ce don, je ne serais pas en train d'étudier le japonais, et je n'aurais pas trouvé ma voie: traductrice. Et sans ce don, je ne me serais pas faite une amie aujourd'hui. Du moins, j'espère que nous pourrons garder contact. J'espère qu'elle pense de même aussi. C'est en pensant cette dernière phrase que je l'entends dire qu'elle souhaitait me connaître un peu mieux, et j'ai souris timidement en baissant la tête. J'ai parfois l'impression que les gens mentent lorsqu'ils disent qu'ils s'intéressent à moi, même si c'est rarement le cas. Merci... ce que tu me dis, ça me touche beaucoup. « Vraiment, merci. Je ne savais pas trop quoi dire de plus à part des remerciements. » En quelques mots, Na Eun avait réussi à dissiper certaines inquiétudes que j'avais cachées au fond de moi-même. Du moins, temporairement. « Moi aussi j'aimerais beaucoup apprendre à te connaître... tiens, tu peux entrer ton numéro dans mon téléphone si tu veux! », ajoutai-je en lui tendant mon portable.

J'ai froncé les sourcils en buvant une nouvelle gorgée de mon chocolat chaud alors que Na Eun me demandait si j'avais un moyen de transport pour revenir chez moi. Non, la réponse est non. À part un taxi ou un Uber, je n'avais pas vraiment de moyens de rentrer chez moi... surtout que Buk, ce n'est pas la porte à côté. Gangseo, c'est loin. ... « Non, pas vraiment. À moins que tu connaisses un passage secret pour me rendre à Buk rapidement? », ajoutai-je en rigolant. « J'habite aux résidences de l'université. Mais j'y pense, toi non plus t'as pas de moyen de retourner chez toi? T'habites pas aussi loin que moi j'espère? »
junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oh Na Eun
Âge : 20
Occupation : Etudiante en deuxième année d'Art
Quartier : Nam
Situation : Secrètement amoureuse de son ami d'enfance depuis... bah depuis l'enfance en fait.
Don : Contact curatif
Niveau : 4
Multicompte : Shin Ha Yi (Kyungri)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t748-oh-na-eun-pacify-her
Mer 25 Oct - 16:05
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

Flashback - fin 2016

C’est fou cette histoire, comment pourrait-on rayer une personne de sa vie si cette personne est différente. Elle, Yujin, elle n’a franchement pas l’air d’être mauvaise. Aux yeux de Na eun, de ce qu’elle peut voir là, ce soir, c’est qu’elle est toute de douce et que son don n’a pas l’air de causer énormément de soucis autour d’elle. Elle est gentille, agréable, et ne semble pas vouloir causer le moindre problème à autrui. Le cœur de Na eun se serre, jamais elle ne comprendra tout ça, elle pense. La main devant sa poitrine, Na eun lui fait signe de ne pas la remercier. Tout ce qu’elle disait précédemment ce n’était pas simplement pour lui faire plaisir, c’était réfléchis et ça avait pour but premier de la réconcilier avec elle-même, elle devait sans doute s’en vouloir, se sentir monstrueuse d’être comme elle est or, elle ne devait absolument pas ressentir tout ça envers elle-même.

« Dis-moi simplement que tu n’auras pas peur d’affronter cette question si on te la pose un jour. » celle qui caresse les lèvres de tout un chacun, est-ce que tu as un don, toi ? C’est ce qu’elle lui disait en attrapant le téléphone de son amie. « Oh, super, pas de soucis. » elle était contente de pouvoir s’échanger son numéro. Dans la partie contactes, Na eun y inscrit son nom, avec un petit émoji mignon, ainsi que son numéro. Elle le redonne à sa propriétaire, un large sourire dessiné sur les lèvres. « Voilà, quand tu seras arrivée chez toi, tu m’enverras un message avec ton nom, et comme quoi tu es bien arrivée ? » d’une pierre, deux coups, comme on dit. Non seulement elle aura le numéro de Yujin, mais en plus elle aura la certitude qu’elle sera bien rentrée chez elle. Et une fois à ce moment-là seulement, elle pourra se reposer. Espérons que son mal de gorge n’empire pas…

Un passage secret ? Na eun sourit à la référence enfantine à ce qu’elle appelait auparavant les petites ruelles qui menaient à chez elle. « Non, pas du tout… » elle cache son visage de ses mains, s’évadant un peu. Elle ne connait pas du tout Buk, elle est venue ici de manière totalement… random, elle aurait surement dû se renseigner avant. « Mais j’ai un grand frère avec un permis ! » ça aide toujours. Elle attrape son téléphone et sans même regarder l’écran, elle appelle son fameux taxi personnel. « Oppa, je suis à Buk avec une amie, on a besoin de rentrer… ou-… o-… laisse-moi pa-… » elle regarde Yujin en soupirant silencieusement, elle se fait crier alors si en plus il l’entend soupirer… « Je sais que je ne devais pas m’éloigner mais… bon, on est dans ce café que tu aimes bien, dont tu me parles tout le temps mais où tu ne m’amène jamais ! » et voilà qu’elle raccroche, histoire de le faire culpabiliser. « Voilà il arrive. Tu n’inquiètes pas, il n’est pas méchant juste… il est super protecteur envers moi. » elle se met à rire, après tout c’est vrai ; elle est la dernière famille qu’il lui reste.


©️junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kang Yu Jin
Âge : 21
Occupation : Étudiante (langue étrangère appliquée) / Assistante et modèle photo pour Hyun Su
Quartier : Haeundae
Situation : She makes my heart beat loud enough to make me feel alive ♥
Don : Omnilinguisme
Niveau : 9
Multicompte : Ryu Lucas, Lee Dae Won, Nobira Takuya, Ban Min Hwan
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t212-kang-yu-jin
Jeu 26 Oct - 21:26
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

flashback - fin 2016 (20 ans)

Elle ne veut pas de remerciements, qu'elle dit. Elle met sa main devant sa poitrine, limite elle secoue la tête . Tout ce qu'elle veut c'est que je n'aie plus peur de cette question. T'as un don, toi?, question parfois suivie d'un Parce que moi ceux qui ont des dons hein, ils devraient être enfermés ou autre phrase bizarre de la sorte. Des sottises. Parfois certaines personnes mentionnent qu'elles auraient aimé en avoir un. Parfois d'autres disent qu'elles en ont un, comme si ce n'était pas effrayant. J'envie leur courage, son courage comme Na Eun est comme ça également. Mais les quelques mots bienveillants et réfléchis que ma nouvelle amie prononçait suffisaient pour me donner ce courage dont j'avais tant besoin, même si ce n'est qu'une infime quantité. Armée de celui-ci, bien qu'inquiète, j'ai hoché la tête. J'essayerai de ne plus avoir peur de ce que je suis. Et si ce n'est pas pour moi, au moins ça sera pour elle.

Je lui ai tendu mon portable pour qu'elle entre son numéro dans mes contacts. Hors de question que je perde de vue cette personne qui venait déjà de faire une différence dans ma vie même après quelques minutes seulement. Elle a mit un emoji à côté de son nom, comme si elle avait deviné que j'allais le faire. Le sourire aux lèvres, j'ai immédiatement ouvert une conversation par message texte avec elle.

[text - naeun shy:] poop poop poop

Je riais tout doucement, mais mon rire fut interrompu par Na Eun qui proposa de lui envoyer un message que lorsque je serai arrivée. Oops! À force de passer du temps avec des tornades comme Rosalee, on devient une tornade nous même. « Booon j'ai un peu précipité les choses MAIS je t'enverrai quand même un message chez moi promis! », lançais-je en riant. Mais il y avait un problème. Rentrer, oui, mais comment? Est-ce que Na Eun connaissait des passages secrets? Ou est-ce qu'elle avait le don de la téléportation si ça existe et si on peut en avoir plus qu'un? Aucune de ses réponses, la bonne était: Le Grand Frère avec le Permis™. Du coup, ça nous sauverait bien la vie à toutes les deux s'il pouvait venir nous chercher.

Elle tente le coup... je fronce les sourcils, j'envoie des ondes positives par la pensée à Na Eun en espérant que son frère accepte... ça semble difficile, mais il arrive je crois. Bien sûr ça a prit une petite dispute mais c'est comme ça les relations fraternelles, non? Enfin, je crois. « T'en fait pas, je doute qu'il soit méchant. Et puis... » J'ai baissé les yeux, un peu triste. Je n'ai pas eu cette chance, moi, d'avoir grande famille. Peut-être que ma vie aurait été différente si j'avais toujours eu un frère ou une soeur. « Perso je suis enfant unique, alors je t'envie un peu. J'ai toujours voulu un frère ou une soeur! Mais bon, j'ai ma mère, et je suis proche de deux de mes cousins alors ça me convient. » Woo Shin était presque comme mon frère; sa soeur un peu moins mais je ne lui parle pas assez. Je devrais tenter de reprendre contact... et Young Il c'est un peu pareil, même si nous sommes un peu moins proches. Alors dans un sens, j'ai une grande famille aussi, non?
junne.

_________________
i sing to the rain, i swear to the rain
can you feel it too? ▬ can you feel it by looking at my eyes? does your breath stop when you’re next to me? does your head go blank and dizzy? a feeling that wraps around your body like hot fireworks; do you feel the same way?
(c) bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oh Na Eun
Âge : 20
Occupation : Etudiante en deuxième année d'Art
Quartier : Nam
Situation : Secrètement amoureuse de son ami d'enfance depuis... bah depuis l'enfance en fait.
Don : Contact curatif
Niveau : 4
Multicompte : Shin Ha Yi (Kyungri)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t748-oh-na-eun-pacify-her
Dim 12 Nov - 2:22
still falls the rain
kang yu jin & oh na eun

Flashback - fin 2016

Elle est mignonne, Yujin. C’est ce que je pense, lorsqu’elle m’annonce qu’elle avait déjà envoyé un message. Tant pis, plutôt tant mieux, ça signifiait qu’elle était enjouée à l’idée de s’échanger nos numéros. Ca me fait plaisir, ça me rend heureuse. Je décide d’appeler mon grand frère pour qu’il puisse venir nous chercher toute les deux. On se dispute un peu, comme à chaque fois lorsque je ne l’écoute pas, mais je reste certaine qu’à peine l’appel terminé, il avait déjà démarré le moteur. D'ailleurs, lorsqu'on entrera dans la voiture, j'en proffiterais pour energistrer son nom dans mon téléphone. Je n'ai qu'une hâte, c'est choisir l'émoticon qui lui irait à merveille.

Je regarde Yujin, et lui annonce la merveilleuse nouvelle. Elle semble contente, mais baisse le visage lorsqu’elle me parle de sa famille. Mon cœur loupe d’un battement, il se pince, mais je lutte pour ne pas laisser la douleur envahir mon visage et effacer mon sourire. « Oh, tu sais, les grands frères et les grandes sœurs… je pense que c’est un peu comme un deuxième parent. C’est ceux qui aident à nous éduquer. Je passe ma main sur la table pour venir relever son visage, pour qu’elle puisse me regarder, et que mon sourire l’atteigne. « Mon grand frère, c’est les deux parents que j’ai perdu. » Mes yeux s’entreferment, le serveur arrive vers nous, remarquant nos vers vides. Vous désirez quelque chose ?Pas pour moi, ça ira. Merci bien en continuant de sourire, je me retourne vers Yujin. « Tu veux quelque chose d’autre ? Je pense que mon frère ne va pas tarder, on n’habite pas si loin non plus, en voiture c’est plutôt rapide, tu devrais ne pas hésiter longtemps si c’est le cas ! » je lâche son mentons, pour venir attraper mon sac à main, et pour y sortir naturellement mon portemonnaie, heureusement qu’il me reste un peu de monnaie !



©️junne.
Revenir en haut Aller en bas
 
still falls the rain ♠ feat. oh na eun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche de Rain Maniko
» | When Darkness Falls
» MILLA ♣ set fire to the rain
» AZS Ҩ Nobody, not even the rain has such small hands
» Présentation de Blue Rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: GANGSEO-
Sauter vers: