AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Flashback : Le son d'une rencontre [feat. Han Ji Soo]

avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Ven 14 Juil - 0:01
Ce soir-là, elle avait entendu parler d'un concert, celui d'un groupe dont le nom lui était totalement inconnu. En même temps, elle n'écoute que très peu la musique qui peut passer à la radio. Peut-être parce que c'est beaucoup trop commercial et que ça ne lui ressemble pas. C'est juste de la musique pour vendre de la musique. Au final, il n'y a que très peu d'émotions qui passent. Ce doit être pour ça, qu'elle préfère les groupes peu connus, les chanteurs qui sortent de nulle part et qui sont inconnus pour le reste du monde. Pourquoi devoir toujours écouter les "grands", ce ne sont pas forcément des bons et encore moins des génies. Il y a tellement de groupe K-pop ou simplement des groupes étrangers ou chanteur qui n'ont pas tellement de talents. Tout est étudié pour que ça plaise à un maximum de gens avec un air qui revient en boucle et se retient facilement à tel point qu'on le déteste au début. Mais à force de l'écouter on devient accroc. Ceci n'est pas de la musique, du moins pas d'après Sun Hi. C'est pour cette raison que quand elle a découvert la synthwave, elle est tombée amoureuse de ce genre totalement inconnu du grand public. Rien de mieux que ce style qui sort des sentiers battus, de l'électro inspiré des années 80. C'est en quelque sorte faire du neuf avec du vieux, elle aime se concept, sans pour autant reprendre les chansons, c'est juste de l'inspiration.

Sa collègue lui avait parlé de ce groupe passant en concert le soir même, Doubt. Ayant une place supplémentaire, elle l'a proposé à Sun Hi pour la faire sortir un peu. C'est que ça se voit tant que ça, qu'elle reste le plus souvent chez elle ? La presque aveugle avait hésité, avec le bruit et les gens, elle risque d'être malmené, mais la jeune femme lui assura qu'elle sera là pour l'aider. Sincèrement, elle n'y croyait pas, mais finalement elle accepta, ne serait-ce que pour avoir un peu la paix. Ainsi, elle se retrouva en fin de journée à devoir se changer rapidement pour être embarqué vers un petit bar où avait lieu le concert. C'était dans le centre-ville, son amie l'attendait devant, enfin c'est ce qu'elle avait dit. A la base, elle voulait venir chercher Sun Hi chez elle en voiture, sauf qu'elle refuse de monter dans des véhicules depuis l'accident qui l'a rendu malvoyante dans sa jeunesse. Son GPS lui est d'une grande aide pour se déplacer et la ville n'est plus un terrain inconnu à présent. Arrivée devant, elle avait appelé au téléphone sa collègue pour qu'elle la retrouve. Une fois fait, tout allait se passer à l'intérieur.

Le concert commença à l'heure. Contrairement à ce qu'elle pensait la musique qu'il jouait était mélodieuse. Ses oreilles se régalaient de ce son, bien que ce ne soit pas forcément son style à la base. Les chansons s'enchainaient et elle pouvait entendre les gens très enthousiastes en sentir l'air bouger autour d'elle, indiquant que certains devaient être en train de danser. Pour sa part, elle ne faisait pas ce genre de choses, danser serait dangereux, surtout avec tout ce monde autour d'elle. Elle préféra rester assise avec un verre de bière à la main pour profiter de la musique. Son amie avait disparu au bout d'un moment, laissant seule la pauvre Sun Hi. A la fin du concert, elle attendit un peu, mais personne ne semblait venir et elle avait envie d'aller aux toilettes. La jeune femme se résigna à y aller seule. Sa canne d'aveugle en main, elle fit son possible pour avancer dans une direction tout en étant bousculé par les gens, qui continuait de boire et de danser dans le bar. Personne ne faisait attention à elle, comme toujours, elle devait avoir l'air d'être invisible. Finalement, elle se prit un mauvais coup, quelqu'un la bouscula et elle se retrouva sur le sol, sans sa canne qui avait dû rouler plus loin. Dans le désespoir, elle tenta bien de demander de l'aide, mais le son était trop fort et les gens trop concentrés sur leur danse pour faire attention à une demoiselle étant en détresse sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Han Ji Soo
Âge : 25
Occupation : écrivain sous le nom d'Omega & guitariste compositeur des Døubt
Quartier : Buk
Situation : célibataire au coeur morcelé
Don : il perçoit tout grâce à une acuité des sens
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t991-ji-soo-night-can-drown-out-the-l
Ven 21 Juil - 11:14

Le son d'une rencontre
jisoo & sunhi

Concrètement, Jisoo jubilait de se trouver là ce soir. Voilà quelques mois qu’ils s’étaient fait une petite place sur la scène du 302 mais décrocher une première partie d’un petit concert c’était tout simplement le jakpot pour le brun. Voilà que se concrétisaient tout doucement ses envies d’en vouloir plus. L’écrivain songe de plus en plus à donner à Doubt de l’envergure. Il a échoué et surtout vite baissé les bras en voyant une bien piètre carrière d’avocat se profiler sous ses yeux. Et pour autant qu’il s’épanouisse réellement dans son rôle d’écrivain, il faut dire que ça ne le comble pas réellement. La musique c’est ce qu’il a dans le sang, c’est une histoire familiale, un héritage qu’il chérit depuis toujours. Peut-être même ce qui lui permet de garder le souvenir de sa mère toujours aussi présent après toutes ces années. S’il s’implique autant dans la musique, c’est surement pour honorer ce que sa mère lui a transmis et chérir son souvenir chaque jour un peu plus. Il y a peu, les doubt ce n’était que de piètres covers. Tout ce qu’il y a de plus frustrant pour un musicien, mais certainement ce qu’il y a de plus enrichissant. Cela étant, le guitariste avait composé suffisamment de chansons pour pouvoir les jouer ce soir. Si bien que ce concert ressemblait réellement à un concert à ses yeux. A leur concert. Où ils pouvaient principalement jouer leurs propres chansons. Ce n’était qu’une première partie, et Jisoo se rendait bien compte qu’il n’était pas chose aisée d’attirer l’attention des gens qui ne sont pas venus ici pour eux. Mais il savait qu’il pouvait compter sur le charisme de leur nouvelle chanteuse. Joy, il l’a connait depuis bien longtemps en fait, et la vie avait voulu les rassembler dans un projet commun. La foule semblait écouter attentivement Joy et Jisoo n’en était que ravi. Lui c’est le gars qui reste un peu en retrait, qui reste plutôt calme tandis qu’il joue et se contente d’observer attentivement son groupe, mais surtout la réaction du public. Les autres membres du groupe ont le charisme nécessaire pour faire vivre leur présence sur scène et il préférait ne pas avoir à jouer de rôle.

Leur partie s’était déroulée sans embuches, il était plutôt ravi de leur prestation et de l’intérêt qu’ils avaient su susciter dans le public. Bien évidemment, il avait pu capter les réactions des uns et des autres, et n’avait reçu que des retours positifs. Quelques commentaires ravis à la fin de leur prestation qui le faisaient doucement sourire. Voilà une mission bien accomplie qu’il se félicitait intérieurement. Ils avaient su capter l’attention de quelques-uns de ces spectateurs et il avait bon espoir qu’ils se manifestent la prochaine fois qu’ils entendent leur nom. Ji Soo était heureux après cette prestation, qui d’avantage que d’habitude avait su le faire vibrer et l’emporter dans cet ailleurs qui n’existe que sur scène. A peine la dernière chanson achevée, les membres saluaient le public et Jisoo déposait sa guitare contre la baffle et s’éclipsait aussitôt, sans s’attarder sur scène. Il attendait quelques instant dans les loges que les autres viennes, le temps de fumer une clope à l’arrière de la salle. Comme à son habitude, il félicitait les membres du groupe pour leur travail et précisait qu’ils feront un point le lendemain, à tête reposée. Après quoi il s’éclipsait tout aussi vite pour venir se camoufler parmi la foule. Bien qu’il reste dans un coin de la salle histoire de passer inaperçu, il trouvait ça plutôt bête de ne pas profiter un peu du spectacle. Cela dit, parmi toutes les informations qu’il pouvait percevoir, son oreille n’avait pas pu passer à côté d’une douce voix qui appelait à l’aide au beau milieu de la foule. Il l’avait cherchée des yeux pendant quelques secondes mais ne voyait rien. Personne ne semblait y faire attention et il pouvait ressentir sa détresse. Il ne parvenait pas par contre à comprendre pourquoi elle ne pouvait se relever.  Mais il se disait qu’elle avait beaucoup de chance que dans tout ce vacarme, lui pouvait l’entendre. Pressé, il s’aventurait parmi la foule, s’aidant de son oreille aiguisée pour retrouver la jeune femme. Le guitariste arrivait  vite à elle et s’empressait de s’accroupir à son niveau. « Tout va bien ? » qu’il lui demande gentiment tout en l’observant. Heureusement elle n’était restée là que quelques secondes avant que son cœur bienveillant ne vole à elle. Il lui tend la main pour l’aider à se relever. Elle ne la saisit pas. Il fronce les sourcils un instant et tente de mieux percevoir la situation  avant de finalement comprendre pourquoi elle semblait si déboussolée. « Je vais vous aider. J’attrape vos mains. » Il lui précise pour qu’elle ne soit pas surprise et l’aide alors à se lever en glissant finalement un bras derrière son dos, faisant barrage de son corps pour qu’elle ne se prenne pas plus de coups. Le guitariste l’emmène à quelques mètres, à l’écart de la foule. « Vous serez mieux ici. Vous êtes blessée ? » C’est bien le pire endroit où l’on peut se retrouver durant un concert, le sol, et il avait peur qu’elle se soit pris un mauvais coup. Ce qui est en fait, très probable étant donné le nombre de gens agités qu’elle avait autour d’elle. D’autant plus qu’il est tout à fait courant de sortir d’un concert avec quelques coups sans même avoir rencontré le sol. « Vous alliez quelque part ? Je peux vous guider. » Il comprenait bien qu’elle ne s’était pas retrouvée au milieu de la foule volontairement, avec plus aucun repère pour se guider.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Ven 21 Juil - 23:50
C'est dans ce genre de moment qu'elle déteste ce qu'elle est, une pauvre aveugle totalement inutile. Il suffit d'une bousculade et la voilà perdue ! Si ceci n'est pas pitoyable ! Sauf que même si elle se relevait, elle aurait bien du mal à savoir où aller. La musique si forte est assez déstabilisante, l'empêchant de repérer certains sons qui pourraient lui indiquer la présence d'une sortie ou quelque chose de ce genre-là. De plus, sans sa canne, il lui est très difficile de se déplacer, elle en a besoin pour être sûre qu'il n'y a pas d'obstacle devant ou qu'elle ne fonce tout simplement pas contre un mur. Tout ça, c'était la faute de son amie. Elle sait très bien que Sun Hi est presque aveugle. Vu le peu de luminosité pour le concert, elle ne voyait rien. Pour le coup, la nuit, elle devient vraiment aveugle, alors que le jour elle peut distinguer un peu la lumière et des couleurs très, très floues. La jeune femme se sentait mal, totalement délaissait et elle avait beau demander de l'aide, personne ne bougeait le petit dos. Si ça continue, elle risque de se faire piétiner. D'ailleurs, un crétin lui marchant sur la cheville ce qui lui arracha un petit cri de douleur. Le mec ne s'arrêta même pas, il continua, surement trop alcoolisé pour se rendre compte qu'il avait marché sur quelque chose de vivant. Les larmes commençaient à lui monter, plus jamais elle ne sortirait avec qui que ce soit. Autant rester cloitré chez elle, même si c'est pour être seule comme toujours, c'est tellement moins risqué.

C'est à croire que ce monde n'est pas encore totalement perdu. Une voix s'adressa à elle, ce qui la fit lever la tête en sa direction. Ceci devait être un homme, il s'inquiétait pour elle. La jeune femme voulait dire que ça allait, mais une larme roulant sur son visage venait de la trahir, quelle ingrate celle-là ! L'inconnu allait l'aider et au fond d'elle-même, elle le remerciait, c'était un peu comme un héros. A croire que toutes les personnes qui lui viennent en aide porterons ce titre, un peu comme Lucas. Elle sentit les mains de son sauveur attraper les siennes et la tirer vers le haut pour l'aider à se relever. Bien qu'elle soit toujours perdue, elle se sentait tout de même plus rassuré. Au final, elle se retrouva presque collé à lui dans cette foule toujours bien trop animé. Le simple fait qu'il la protéger de la sorte lui fit chaud au cœur, c'est tellement rare que quelqu'un soit si gentil avec elle. Sans rechigner, elle le suivi en silence, tout en boitillant un peu, tenant fermement l'un de ses bras pour ne pas le perdre. A présent, ils devaient être un peu à l'écart, il lui semblait ressentir bien moins d'activité autour d'elle, l'air semblait bien moins brassé. "Merci beaucoup de m'avoir aidé !" confit-il enfin tout en adressant un sourire à cet homme, bien que ne soit pas sûr de regarder dans sa direction, le bruit ne l'aidait pas à bien se concentrer. "Je crois que ça va, je me suis juste fait mal à la cheville." Ça s'était la faute du crétin de tout à l'heure, elle espérait que ce n'était rien de grave. Le muscle devait être meurtrie, l'hématome était surement en train de se faire, raison pour laquelle c'est douloureux et l'empêche de bien poser son pied pour s'appuyer dessus. Sun Hi présuma qu'il avait peut-être remarqué son handicap, il avait l'air de vouloir l'aider et même la guider, c'était l'indice qui lui avait mis la puce à l'oreille. "Eh bien, si ça ne vous embête pas, j'aimerais bien trouver les toilettes et après, si vous voulez bien me montrer la sortie de cet endroit, je vous en serais grandement reconnaissante !" C'était un peu dérangeant de devoir lui demander de l’escorter aux toilettes, mais sa vessie était en mode "état d'urgence" et il fallait vraiment qu'elle aille faire pipi. Une fois fait, elle va surement envisager de quitter cet endroit. Hélas, sans sa canne, elle ignore comment elle va faire, d'autant plus que c'est à peine si elle arrive à marcher avec sa cheville endoloris.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Han Ji Soo
Âge : 25
Occupation : écrivain sous le nom d'Omega & guitariste compositeur des Døubt
Quartier : Buk
Situation : célibataire au coeur morcelé
Don : il perçoit tout grâce à une acuité des sens
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t991-ji-soo-night-can-drown-out-the-l
Mar 25 Juil - 16:31

Le son d'une rencontre
jisoo & sunhi

Ji soo remarquait bien que personne ne faisait attention à la demoiselle et ça le désolait. Il remerciait son don pour l’avoir entendu avant qu’elle ne se fasse piétinée par la foule. En tant que musicien, Jisoo était aussi amateur de concert, et si celui si était pourtant un petit évènement, il savait mieux que quiconque que ça n’a rien de reposant.  Après avoir compris la condition  de la brune il se doutait que ça l’était encore moins pour elle finalement. S’il pouvait comprendre qu’est-ce qui avait bien pu l’attirer ici, il ne comprenait pas par contre comment avait-elle pu venir seule. Mais cela étant, elle l’était, et lui semblait bien le seul à s’en préoccuper. Le guitariste s’approchait alors d’elle pour lui offrir son aide. Malgré la pénombre il pouvait percevoir cette larme qui coulait sur sa joue et ça le peinait bien plus qu’il ne voudrait bien l’admettre. Elle restait mutique tandis qu’il se saisissait d’elle et la guidait au mieux au travers de la foule. Sa main serrait son bras et il pouvait sentir de ce contact tout l’espoir qu’elle plaçait en lui pour la sortir de là. Tant bien que mal Ji soo l’amenait sur la côté de la salle avant de s’assurer que tout allait bien. Elle finissait alors par lui adresser la parole et le remerciait de l’avoir aidé. Son sourire maladroit l’attendrissait et comme un idiot il lui souriait en retour. Jisoo était tout de même rassuré d’entendre sa voix. Il en était presque venu à penser qu’elle était également muette. « Je vous en prie » Plutôt ravi de voir qu’elle a l’air d’aller mieux et semble bien moins déboussolée mais pas étonné de savoir qu’elle avait dû recevoir un mauvais coup. Ji Soo reste silencieux reprenant ses habitudes de laisser son visage s’exprimer plutôt que sa voix oubliant complètement qu’elle ne peut pas le voir son visage justement. Pourtant il est visiblement navré pour son pied et tout à fait en réflexion sur ce qu’il pouvait bien faire pour lui faciliter la tâche. Pour le moment il se contente de lui proposer de la guider, supposant qu’elle s’était retrouvée au milieu de la foule en tentant de se rendre quelque part. Le brun a bien du mal à réprimer un petit rire lorsqu’elle lui demande de l’amener au toilette si ça ne l’embête pas. Il peut comprendre sa gêne à lui demander ça mais ça la rend plus attendrissante qu’autre chose. « Pas de problème, allons-y » Jisoo se saisit doucement de nouveau de son bras pour la guider pendant les quelques mètres qui les séparent des toilettes. Ils longent au mieux le mur pour éviter de croiser trop de monde jusqu’à la porte en question. « Voilà la porte des dames, je vous attends ici » il posait sa main sur la porte pour qu’elle se rende compte du lieu. Il se voyait mal l’accompagner jusqu’à l’intérieur en tous cas. Il attendrait sagement qu’elle sorte de là. Le brun mettait cependant ce laps de temps à contribution pour balayer la salle du regard, se demandant si la demoiselle n’avait pas perdue une canne dans la foule. Etant donné la façon dont elle semblait déboussolée et les signaux que sa gestuelle lui envoyait, il pouvait comprendre qu’elle ne voyait rien ou en tous cas pas grand-chose. Soit elle était venue avec quelqu’un, soit elle avait au moins une canne ou un chien. Il n’avait  pas noté de présence animale dans la salle, ni même d’odeur sur elle. Ne voyant rien, Jisoo arpentait rapidement la foule en gardant l’oreille tendue vers la porte et tous ses sens en alerte pour percevoir quelque chose. Peu de temps après il entendait quelque chose rouler sur le sol et voyait alors une canne blanche en s’approchant. Il avait donc bien supposé et il n’était pas peu fier de lui rapporter son guide. L’air de rien il revenait devant les toilettes peu de temps avant que la demoiselle n’en ressorte. « J’ai trouvé ça, j’imagine que c’est à vous » Il attrape sa main pour lui glisser alors la canne dedans. Il était maintenant temps pour lui de l’accompagner à la sortie mais si elle boitait déjà toute à l’heure il remarquait déjà que c’était pire. Heureusement que les toilettes n’étaient pas bien grands car elle avait dû avoir du mal à se déplacer toute seule à l’intérieur avec cette cheville. Jisoo réfléchissait quelques secondes avant de finalement penser à une alternative. « Votre cheville commence à gonfler, est-ce que vous voulez vous reposer un instant à l’arrière de la salle ? » Il pouvait facilement l’amener dans la loge, les autres membres du groupe devaient être déjà partis. « J’ai tout mon temps et il serait préférable d’y appliquer un peu de glace avant que vous ne croquiez votre pied en forçant dessus » La porte des loges était à peine là sur leur droite et il n’y avait pas loin à elle. D’ailleurs ça lui ferait du bien à lui aussi de mettre un peu en sourdine le brouahaha du concert car il risquait encore d’avoir une sacrée migraine. « enfin si vous avez encore un peu de confiance à m'accorder » qu’il lâche un peu désabusé se rendant compte que sa proposition peut inquiétante. Encore une fois il oubliait complétement qu’elle ne pouvait pas savoir qu’il était un membre du groupe précédent et qu’il était donc normal qu’il aille en loge et surtout qu’il n’avait rien de malhonnête. . « Sinon je vous appelle un taxi »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Mar 25 Juil - 21:04
Cette soirée, elle s'en souviendra longtemps, bêtement abandonné par une soit disant amie. Comment est-ce qu'elle peut faire confiance aux gens après ça ? La seule personne qui ne l'aurait jamais laissé tomber de la sorte, c'est Lucas. Pourquoi les autres ne peuvent pas être aussi gentil et attentionné que lui ? Est-ce si difficile ? C'est vrai, elle est un véritable poids, elle ne voit presque plus rien et n'en parlons pas la nuit ! Depuis qu'elle est malvoyante, elle a appris à se débrouiller seule, mais certaines choses de la vie restent difficiles sans assistance. Assister à un concert fait partie de ça. A croire que les simples amis ne sont pas capables de comprendre ça et qu'ils ne doivent pas avoir beaucoup d'empathie pour elle. Tant pis, à l'avenir, elle continuera de compter sur elle-même, oubliant un peu plus le monde extérieur. Par chance, quelqu'un eue la bonté de l'aider et c'est loin de courir les rues. Dans ce bas monde, il reste encore quelques héros.

Sun Hi était obligée de le remercier, elle ne pouvait pas ignorer son brave sauveur. Mais, il allait encore devoir l'aider, car elle devait vraiment aller aux toilettes. C'était une demande gênante, hélas, elle ne savait pas où elle se trouvait ce qui rendait ce qu'elle voulait faire impossible sans une petite aide. Le jeune homme fut compréhensif, il ne se moqua pas et la conduisit jusqu'à la porte. Pour la suite, elle pouvait se débrouiller. Un "Merci" sorti de ses lèvres avant qu'elle n'ouvre la porte et pénètre dans ce lieu qui avait une affreuse odeur. S'aidant du mur, elle boitilla, cherchant un toilette libre, le troisième l'était. Là encore, un gros désavantage de la cécité, c'est de ne pas pouvoir constater l'état de ce lieu. Est-ce que la cuvette était propre ou pas du tout ? Dans ce genre de moment, il ne vaut mieux pas être délicat. La demoiselle avait tout de même une astuce, essuyer en premier lieux la cuvette avec du papier, puis installer du papier tout autour pour s'asseoir dessus et éviter de mauvaise surprise. Après s'être lavé les mains, elle se dirigea vers la sortie qui n'était pas difficile à trouver vu que la musique tambourinait juste derrière.

Après avoir fait du cloche pied jusqu'à la porte, elle retrouva son sauveur qui lui donna quelque chose, sa canne d'aveugle qu'elle avait perdu dans sa chute. Un doux sourire vint illuminer son visage, elle qui pensait ne pas pouvoir la retrouver. "Merci ! Merci beaucoup ! Vous me retirez une épine du pied en l'ayant trouvé. Sans elle je suis perdue !" L'aveugle s'appuya un peu contre le mur pour reposer sa cheville, alors que son mystérieux super héros, lui indiquait qu'elle était en train de gonfler. A ceci, elle grimaça, c'était vraiment sa chance ! Il manquerait que ce soit une entorse ou quelque chose de plus grave. Du coup, l'homme lui proposa de se reposer dans l'arrière salle. Mais quelle arrière salle ? En même temps, elle ne connait pas les lieux, alors elle ne peut pas vraiment savoir. Quoi qu'il en soit l'idée de la glace était bonne, ça permettrait de stopper le gonflement et d'anesthésier un peu la douleur. "Eh bien... heu, c'est que je ne veux vraiment pas vous déranger plus. Vous en avez fait déjà beaucoup." En disant ça, elle était un peu hésitante, voir timide. Elle n'aime pas vraiment avoir l'air faible, mais là elle n'y peut rien, c'est vraiment le cas. Ce jeune homme n'avait pas d'intention malsaine, du moins au ton de sa voix, elle le sentait sincère. Mais, ça reste difficile pour elle d'accorder pleinement sa confiance aux autres, plus encore aux hommes. Sauf qu'il parla de lui appeler un taxi et ça il en était hors de question, sa réaction fut d'ailleurs un peu exagérée. "NON ! PAS UN TAXI !" Sa voix avait pris une intonation beaucoup plus forte, elle ne criait pas, mais c'était autoritaire et à la fois craintif. Tant qu'elle peut éviter de monter dans un véhicule ça lui convient. Son accident l'a traumatisé et elle aimerait éviter une crise d’angoisse en plus ce soir. "Désolé... je ne voulais pas m'emporter. Je veux bien me reposer un peu avec de la glace, si ça peut faire dégonfler ma cheville, j'arriverais peut-être à rentrer à pied chez moi." Cette fois, elle avait repris sa voix normale, plus douce et avec une nuance d'excuse. Ainsi, elle remettait son destin du moment entre les mains de cet homme dont elle ne connait toujours pas le nom.

Une nouvelle porte fut poussée, quand elle fut refermée, la musique sembla s'étouffer derrière et ce regain de silence était fort agréable. Suivant son sauveur, elle boitait toujours et faisait son possible pour ne pas trop s'appuyer sur son pied blessé. "Est-ce que vous travaillez ici ?" demande-t-elle par curiosité, car l'endroit avait l'air vraiment calme et inaccessible au public.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Han Ji Soo
Âge : 25
Occupation : écrivain sous le nom d'Omega & guitariste compositeur des Døubt
Quartier : Buk
Situation : célibataire au coeur morcelé
Don : il perçoit tout grâce à une acuité des sens
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t991-ji-soo-night-can-drown-out-the-l
Lun 21 Aoû - 2:05

Le son d'une rencontre
jisoo & sunhi

Ji soo est agacé de constater qu’il est bien le seul à se soucier de cette demoiselle. S’il était conscient de mieux percevoir son environnement, il ne concevait tout de même pas qu’on laisse une demoiselle au sol se faire piétiner sans sourciller. Il avait eu sa période bad boy, il faut le dire, il n’en a pourtant jamais perdu son altruisme. Il était évident pour lui de lui venir en aide, et une fois qu’il eut compris sa cécité, la guider à travers la foule s’était imposé à lui. D’autant plus qu’elle semblait avoir était blessée dans la foule alors même s’il pouvait percevoir sa gêne, il était hors de question pour lui de la lâcher. Peut-être qu’il en fait trop parfois, Jisoo. Peut-être qu’il pense trop aux autres, qu’il veut trp bien faire. Mais c’est comme ça qu’il a toujours été, à s’inquiéter des autres davantage que lui-même. L’homme considérait qu’être diligent c’était aussi se préoccuper de l’autre. Et s’il ne connaissait absolument pas cette jeune femme, il n’en demeurait pas moins inquiet de sa situation. Si bien qu’il l’accompagnait aux toilettes sans sourciller, bien qu’il faut l’avouer, amusé de la tournure de la situation. Cela étant, il avait profité de ce petit moment pour arpenter la salle, se demandant si la demoiselle n’avait pas initialement une canne pour se guider, avant de se submergée par tous ces gens en émoi. Plutôt fier d’avoir visé juste, il attrapait sa main pour lui y placer l’objet. Jisoo pouvait voir à quelle point elle était heureuse de pouvoir la récupérer et comme une enfant il était heureux lui, d’avoir fait ça pour elle. S’il ne pouvait absolument pas imaginer ce que c’était, de ne pas voir, il pouvait supposer que ce guide était quelque chose de nécessaire. Surtout dans un lieu comme celui-là. Un sourire étire ses lippes. « C’est ce que je me suis dit ». Evidemment qu’elle est perdue sans. Mais pour autant la situation n’était pas complétement réglée. Elle avait visiblement du mal à marcher, et il pouvait voir l’hématome sortir doucement. Comme un imbécile il avait dit que sa cheville commençait à gonfler. Inquiet pendant quelques secondes, il était finalement rassurer de voir qu’elle ne notait pas l’étrangeté de la chose. Evidemment qu’avec l’éclairage de la salle on pouvait difficilement voir ce genre de détail, à moins de s’approcher réellement de la cheville en question. Cela dit, il pensait vraiment qu’il était préférable de prendre soin de ce pied avant toute chose. Elle semble gênée de le déranger davantage. Il sourit. «  Je vous ai dit. J’ai tout mon temps » qu’il répète doucement. Et c’est tout ce qu’il y a de plus vrai. Par contre, d’après lui il n’en a pas fait assez. En tous cas il aurait bien mauvaise conscience de la laisser là au milieu d’une salle de concert frénétique avec une cheville pareille et des yeux qui ne semblent pas faire leur travail. Il pouvait supposer d’un autre côté, que son hésitation venait de sa demande peut être un peu incongrue. Il pouvait comprendre qu’elle se méfie, ce serait normal. Surtout lorsque l’on ne peut pas tout percevoir, d’autant que le visage de quelqu’un révèle souvent ses intentions. Alors finalement, il lui propose un taxi comme dernière alternative. C’était selon lui la solution la plus sécure à proposer à la jeune femme. Il ne s’attendait pas par contre à ce qu’elle hausse le ton à ce point. Ses sourcils se froncent, étonné de cette réaction inattendue. Jisoo se frotte la nuque, embarrassé de l’avoir contrarié. Est-ce qu’elle n’aimait pas les taxis parce qu’elle n’avait pas confiance ? Ou était-ce plus grave ? Il restait planté là comme un idiot, interdit, ne sachant quoi dire avant qu’elle ne reprendre la parole, s’excusant. Elle acceptait la glace et se disait qu’elle rentrerait à pied. « Très bien » Pour tout dire il n’était pas rassuré de la savoir rentrer seule étant donné l’heure qu’il était déjà, mais il gardait cette préoccupation pour plus tard.

Il reprenait ses vieilles habitudes de rester silencieux et se contentait de placer la main de la jeune femme sur son bras pour qu’elle puisse le suivre en s’appuyant sur lui. A peine à quelques mètres il tapait le code sur la poigné pour la déverrouiller et entrait dans les coulisses du concert. Par chance leur loge se trouvait juste là car les lieux étaient en fait plutôt petits. « Plus ou moins oui. Pour ce soir un tous cas. » Il la guide alors jusqu’au canapé pour qu’elle prenne ses aises. « Voilà » qu’il fait doucement. C’était la première fois qu’il jouait dans cette salle mais comme toujours il était arrivé à l’avance histoire de repérer les lieux. L’homme place un coussin sur la table basse, et sans s’annoncer se saisit doucement de la jambe de la jeune femme pour y poser son pied. Sans penser aucunement que cela puisse étrange gênant. « Je vous laisse le soin de retirer votre chaussure » Dans le congélateur il attrape quelques glaçons qu’il place dans un torchon avant de venir le poser doucement sur sa cheville. Il avait vu ce bel hématome ainsi que le gonflement et pensait qu’elle avait bien fait d’accepter. Ji soo se laisse lourdement tomber sur le second fauteuil, juste en face en soupirant après avoir jeté sa veste sur l’accoudoir. Ce n’est qu’à ce moment qu’il réalisait réellement qu’elle ne pouvait pas le reconnaitre. « Excusez mes manières, c'est que.. je suis pas très bavard habituellement. » Et il oublie. Qu'elle ne perçoit pas ses émotions, qu'elle ne voit pas ce qu'il fait, ou qui il est. L’homme se frottait le visage rigoureusement pour évacuer la fatigue du spectacle qu’il venait d’offrir. « Han Ji Soo. Je jouai dans le groupe précédent. Vous êtes dans la loge, les autres semblent déjà tous partis ». Il espérait que ces quelques mots puissent la rassurer et alimenter la confiance qu’elle plaça en lui. S’il souffrait souvent d’insomnie, il pouvait par contre étonnement s’endormir dans d’étranges circonstances. Alors pour accuser le contre coup, il se relevait pour se servir un whisky. Tandis que le mélange brunâtre coulait dans le verre il se tournait vers elle. « Est-ce que vous voulez à boire ? » Il secouait la tête frénétiquement avant d’avaler une partie de son verre. «  Je suis désolé, j’ai bien conscience que tout ceci est très bizarre mais je ne pouvais pas vous laisser là-bas sans rien faire. » Aussi fou que cela puisse paraitre il voulait juste s’assurer qu’elle soit saine et sauve avant de rentrer chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Lun 21 Aoû - 23:55

La pauvre Sun Hi n'avait pas l'habitude qu'on se préoccupe autant d'elle. Les gens ont tendance à l'éviter ou l'ignorer. Voir quelqu'un avec un handicap, ça doit avoir un côté dérangeant et s'il y a bien une chose que les gens n'aiment pas forcément faire, c'est imaginer leur vie à sa place. Dans leurs petites têtes, tout un tas de questions doivent fuser. Du genre, comment-fait elle pour réussir à marcher sans tomber ? Est-ce qu'elle peut se faire à manger ? C'est possible d'avoir un emploi quand on est aveugle ? Vous voyez, ce genre de questions idiotes, mais qui leur fait peur. Car s'imaginer aveugle, c'est entrer dans un monde inconnu et l'inconnu quoi qu'il arrive, ça fait peur. Heureusement, il y a des gens qui sont altruistes, comme ce garçon qui est venu à son secours. C'est à croire qu'elle va avoir une véritable collection de super héros un de ses jours. Quoi que ceci la peine, avoir constamment besoin des autres, c'est assez vexant et pourtant sans eux, sans leur aide, elle serait tellement seule. Alors, elle ne peut qu'apprécier ce jeune homme et le remercier, surtout qu'il prend sur son temps pour l'aider.

Après l'avoir conduite aux toilettes, il lui avait proposé d'appeler un taxi qu'elle refusa un peu trop violemment. Les voitures lui font peur, du moins tout ce qui roule avec un moteur. C'est un vieux traumatisme qu'elle n'a pas encore réussi à oublier. A la place, il lui propose de se reposer dans les loges tout en profitant d'un peu de glace pour essayer de faire dégonfler sa pauvre cheville qui devient de plus en plus douloureuse. Pour l'heure, elle arrive encore un peu à poser son pied, mais elle peut de moins en moins s'appuyer dessus pour se déplacer. L'aveugle espère que ce ne soit pas bien grave, mais avec sa chance...

En la compagnie de son mystérieux sauveur, elle passe une porte et une fois cette dernière passée, le son de la musique devient plus sourde et lointaine. Ça fait du bien de retrouver un semblant de calme. Tenant son bras, elle le suit et finit par s'asseoir sur un canapé ou un fauteuil, elle ne saurait le dire pour le moment. Sa jambe blessée et alors soulevé pour être posé sur un support, peut-être une sorte de banc, de tabouret une table basse ? La jeune femme ne demandera pas, jugeant que l'information était tout à fait inutile. D'après la manière dont se comportait le son ici, la pièce ne devait pas être très grande, certainement sans fenêtre, comme beaucoup de loge. Sun Hi aurait pu demander à la réponse du jeune homme ce qu'il faisait ici, même si ce n'était que pour ce soir. Mais elle avait hésité, ce ne sont peut-être pas ses affaires après tout ? Peut-être qu'il rend juste service au patron.

Comme demandé, elle retira sa chaussure et la posa au pied de là où elle était assise pour ne pas avoir du mal à la retrouver après. Le jeune homme lui déposa la glace sur sa cheville ce qui la fit frissonner et échapper un petit cri de douleur en même temps. Elle entendit du mouvement devant elle, présumant que lui aussi venait de prendre place. Ainsi, elle pouvait deviner approximativement où il était et laisser son regard vide dans cette direction. "Ne vous inquiétez pas, je vous suis reconnaissante de m'avoir aidé !" répond-t-elle au fait qu'il s'excusait de ne pas parler beaucoup. C'est juste après qu'elle apprit ce qu'il faisait ici. C'était un des membres du groupe qui avait joué juste avant. Ceci l'a surpri, elle ne s'attendait pas à être aidé par une star ? Le mot est peut-être trop fort ? Du moins, même s'il n'est pas connu, il pourrait avoir le comportement d'une rock star et se ficher pas mal d'elle, ce qui n'est pas le cas. Sun Hi se sentit un peu confuse, elle était désolée de ne pas pouvoir le reconnaitre. "Oh, je suis désolé de ne pas m'en être rendu compte. Je suis heureuse de vous rencontrer," dit-elle en pensant aux ordres de fans qui pourraient être dessus d'apprendre que leur préféré, Han Ji Soo était en tête à tête avec une aveugle qui ne peut pas la reconnaitre. Cette simple idée la fit frissonner d'effroi, les fans peuvent être de vrais monstres des fois. "Je suis Kim Sun Hi. J'aimerais pouvoir vous dire que je suis une fan ou quelque chose comme ça, mais jusqu'à tout à l'heure, je ne connaissais pas votre groupe. C'est une collègue qui m'a fait venir... si j'aurais su comment ça allait finir pour moi, j'aurais surement refusé..." avoue-t-elle tristement. Le concert était vraiment super, elle avait aimé les morceaux, mais disons que pour la suite, s'était assez dégoutant que son collègue ait disparu comme ça. Vous pouvez être sûr qu'elle va se prendre une rouste quand elle va la croiser au boulot.

Ji Soo proposa un verre à Sun Hi, elle refusa poliment. "C'est gentil, mais je n'en ai pas vraiment envie." Elle était trop contrariée pour boire quoi que ce soit. "Oh non, ne vous excusez pas. Vous n'avez rien fait de mal. Vous êtes le seul venu m'aider. Les gens sont d'un égoïsme... Sans vous, je crois qu'ils auraient continué à me piétiner." Cette idée était effrayante, imaginer les gens danser et sauter sur son pauvre corps, ne s'en rendant même pas compte et imaginant peut être avoir marché sur le pied d'un autre. Un soupire lui échappa, c'est bien pour ça qu'elle évite ce genre de lieu bondé et qu'elle préfère rester chez elle. "Alors, comme ça, vous faites partie du groupe. Quel est votre rôle ?" décide-t-elle de demander pour oublier sa mésaventure et ainsi en apprendre plus sur son sauveur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Han Ji Soo
Âge : 25
Occupation : écrivain sous le nom d'Omega & guitariste compositeur des Døubt
Quartier : Buk
Situation : célibataire au coeur morcelé
Don : il perçoit tout grâce à une acuité des sens
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t991-ji-soo-night-can-drown-out-the-l
Sam 26 Aoû - 0:29

Le son d'une rencontre
jisoo & sunhi

Etant donné la réaction de la demoiselle lorsqu’il lui proposait de lui appeler un taxi, il pouvait comprendre qu’elle ne prenait pas beaucoup la voiture. Ou peut-être uniquement les taxis. Il ne saurait dire si la peur qui l’avait envahi de cette manière était liée aux taxis précisément ou aux véhicules en général. Ça lui était apparu comme la meilleure des idées pourtant, mais il l’accompagnera dans les loges comme il avait proposé. Impossible pour lui de prévoir ce que ça pouvait bien donner, si elle sera gênée ou si elle saurait se détendre un peu. Pour être honnête il appréhendait. Qu’une ambiance lourde et pesante s’installe et que la situation soit plus étrange qu’elle ne devrait l’être. Pour autant, même si tout ça était très bizarre, il fallait bien qu’il s’occupe d’elle. Conscient que tout le monde n’agirait pas comme lui, ça ne faisait que renforcer son altruisme. Il semblerait d’ailleurs que ses bonnes intentions étaient perceptibles car la demoiselle ne paraissait pas si méfiante que ça. En tous cas bien moins qu’il n’aurait pu l’imaginer alors ça le soulageait. Le musicien l’avait alors amené à l’ailleurs de la salle, laissant la jeune femme boiteuse prendre appui sur son bras. Alors que celle-ci s’installait sur le canapé, Jisoo se délectait de la manière dont le brouhaha s’était estompé. La salle n’était pas insonorisée, mais tout de même l’air était bien plus agréable dans cette pièce. A la fois pour profiter d’un peu de fraicheur mais aussi de presque silence. Il avait bon espoir que la jeune femme n’entend plus grand-chose du concert qui se déroulait à peine quelques murs au-delà. Lui, évidement entendait encore un peu trop à son goût mais Jisoo ne connait pas le silence. Cette réflexion l’amène à se questionner sur les autres sens de son interlocutrice. Ne dit-on pas que lorsque l’on perd un sens, les autres en sont décuplés ? Il serait alors tout à fait curieux d’en savoir un peu plus. C’est après de longues minutes de silences, installé sur le canapé depuis un moment que Jisoo se souvient alors de la condition de la jeune femme. Il se sent alors désolé d’avoir oublié. D’agir comme à son habitude. Dans le silence. Dans les quelques expressions que son visage laisse paraître. Car il est conscient, depuis des années, qu’il n’est pas quelqu’un d’expressif. Qu’il inspire parfois la méfiance aux premiers abords et se demande si elle l’aurait suivit si elle avait vu. Jisoo prend alors la peine de s’excuser auprès d’elle et de se justifier. De lui dire qu’il ne parle pas beaucoup. Que tout ça n’est pas dû à une gêne quelconque qui émanerait de la situation. Pour tout dire le jeune homme n’est pas le moins du monde gêné. Ca ne le dérange absolument pas de prendre soin d’une inconnue dans sa loge comme si de rien n’était. « C’est normal. » Pour lui en tous cas. « Enfin je pense. » Ça devrait l’air tout au moins,  il n’aurait pas dû être le seul à se préoccuper d’elle. Le musicien en profite alors pour rattraper son impolitesse et enfin se présenter à elle et par la même occasion répondre un peu plus précisément à une interrogation qu’elle avait eue.

Sa réaction le fit sourire et il ne pu réprimer un rire amusé. « Ne vous inquiétez donc pas. Je ne pense pas qu'on soit si connus que ça vous savez. » Il faut dire que les doubt ne sont pas encore tant connu que ça, en tous cas pas encore comme il le voudrait. Il est vrai que certains fans sont déjà bien installés mais il est loin d’être reconnu à tous les coins de rues, et heureusement soit dit en passant. « Vous ne pouviez pas savoir. Mais c’est vrai que j’ai oublié pendant un instant, que vous ne m’aviez pas vu sur scène » S’il avait réfléchit un peu plus il se serait sans doute présenté plus tôt. Elle se présentait alors à son tour, et avouait qu’elle ne connaissait pas le groupe. « Je comprends. Je me demandais justement si vous étiez venue seule, je trouvais ça étrange. » Il réfléchissait un instant, son regard se posait sur la guitare avant qu’il reprenne. «  J’espère que malgré tout vous avez pu apprécier le son. » il ne pourrait qu’en être plus heureux qu’elle ait apprécié ses chansons. C’est peut-être un peu égoïste de sa part mais  étant donné qu’il compose toutes les chansons des doubts il les considère comme ses chansons, bien que l’interprétation soit tout aussi importante. L’homme se relevait pour se servir un verre. C’était surtout une manière pour lui de se tenir éveiller et d’oublier la fatigue. Il avait eu une grosse journée et avait tendance à avoir beaucoup de mal à dormir les soirs précédent les représentations alors maintenant le stress retombé, difficile de ne pas tomber de fatigue. Il lui propose à boire par politesse et finit par s’excuser de l’étrangeté de cette situation. Elle marque un point en soulevant l’égoïsme de ces personnes qui l’auraient certainement laissé au sol encore maintenant. « Je n’espère pas » qu’il fait pour ne pas la démoraliser d’avantage en acquiesçant ses dires. Il avait bon espoir de penser que quelqu’un aurait également réagit. « Et bien sur scène je suis un des deux  guitaristes que vous avez pu entendre. Et puis à côté de ça je suis le compositeur. » C’était peut-être pour lui le plus important. Il aurait bien eut du mal à accepter ce rôle dans le groupe s’il n’avait pas été sous cette double casquette. « J’ai bon espoir qu’un jour l’on puisse tous gagner notre vie grâce au groupe » c’était devenu son nouveau but depuis deux ans. Jisoo prenait quelques gorgées de sa boisson et prenait le temps d’observer avec un peu plus d’attention la jeune femme. Jusqu’à maintenant il craignait qu’elle ne puisse mal interpréter son regard, mais il avait fini par comprendre. « Et vous qu’est-ce que vous faites dans la vie ? » Pendant quelques secondes, l’homme s’enfoncer dans le canapé pour s’installer plus confortablement et fermait les yeux en soufflant, soulagé que cette journée soit finie. Il entendait encore le son des basses et percevait les vibrations dans le sol. Après quelques minutes de silence, il oser alors exprimer sa curiosité. « Est-ce que vos autres sens sont plus développés ? » demande-t-il le plus naturellement du monde, les yeux clos, oubliant que cette intimité est loin d’être naturelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Sam 26 Aoû - 22:23
La jeune aveugle était contente d'être sortie de cette salle bien trop animé pour elle. Avec autant de musique, elle avait du mal à se repérer et vu ce qu'il venait de lui arriver, sans l'aide de son sauveur, elle n'aurait surement pas échappé à un séjour à l'hôpital. Même si venir dans les loges avec un parfait inconnu peut être encore plus étrange, voir même effrayant, elle était rassurée. Ce brave homme pouvait être un tordu voulant profiter d'elle, mais elle en doute. Sun Hi ne ressentait pas d'animosité de sa part, juste l'envie d'aider une pauvre victime de cette foule trop excitée par leur groupe préféré. Certes, être seule était quelque peu inconfortable, mais elle cachait cette gêne en espérant que ça ne voit pas du tout. Le fait qu'il prenne soin d'elle était rassurant, s'il aurait voulu lui faire du mal, est-ce qu'il aurait prit la peine de lui proposer de la glace pour sa cheville ? Surement pas. Au pire des cas, elle a toujours son téléphone dans son sac, si seulement elle peut parvenir à l'attraper pour contacter les secours. Quoi que les commandes vocales sont plus rapides et précises que quelqu'un qui doit trouver le pavé numérique pour composer un numéro. De toute manière, il faut arrêter de voir le mal partout, c'est à force de penser négativement qui lui arrivera vraiment quelque chose de mal.

Ce jeune homme était donc l'un des membres du groupe précédent, elle était désolée de ne pas l'avoir reconnu. Mais sans le précieux sens de la vue, il est difficile pour elle de pouvoir reconnaitre quelqu'un. Toutefois, elle peut savoir qui s'adresse à elle quand elle connait la voix, où parfois reconnaitre l'odeur des gens ou simplement le son que quelqu'un peut faire en se déplaçant. C'est un long apprentissage et qui marche uniquement avec les gens qu'elle connait très bien. Elle se présenta aussi par politesse, s'excusant même de ne pas être une fan. C'était la première fois qu'elle venait et entendait ce groupe. "Je suis certaine que vous finirez par être encore plus connu. Il vous faut juste du temps. C'était la première fois que je vous entendais, je suis certaine que vous allez plaire à beaucoup de monde." Sun Hi aime la musique, bien qu'elle soit adepte d'un style assez particulier. Ce groupe bien différent de ce qu'elle fait et écoute était plaisant à écouter.

Elle finit par demander ce qu'il faisait dans le groupe vu qu'elle ne pouvait pas le reconnaitre. C'était l'un des guitaristes, un rôle important pour donner du sens à la mélodie. Mais ce n'était pas tout, il était aussi le compositeur et ça s'était drôlement intéressant. C'est surement le rôle le plus compliqué et le plus important dans un groupe de musique. C'est lui qui donne naissance aux chansons, qui donne un sens à tout ça et quelque part, si les choses ne vont pas, tout peut être de sa faute. "Alors, vous devez être très doué ! Ceci ne fait aucun doute. J'espère de tout cœur que votre musique va percer au grand jour !" Peut-être qu'elle aurait pu ajouter qu'elle compose aussi des musiques, mais c'est un style se trouvant tellement à des années lumières qu'elle préfère garder ça pour elle. Et puis, ce n'est pas comme si la synthwave était connue, hormis pas les connaisseurs de ce genre. De toute manière, ce n'est qu'une passion, le reste du temps, elle ne travaille pas dans la musique. D'ailleurs, il demanda ce qu'elle faisait dans la vie, rien de bien passionnant et d'extraordinaire pour une futur aveugle. "Je suis masseuse thérapeutique. Dans ma situation, mes choix étaient assez réduits. Au moins pour ce qui est de masser, je n'ai pas besoin de voir quoi que ce soit." Au contraire, dans son boulot, elle est même bien meilleure, son sens du toucher étant bien plus aiguisé que les autres. La question de Ji Soo tombait à pic, il se demandait comment ses autres sens réagissaient en l'absence de la vue. Un vague sourire passa sur son visage, elle a la chance d'avoir des sens plus développés comme n'importe quel aveugle. "Oui, mes autres sens compenses ma cécité. C'est quelque chose d'automatique, dès qu'on perd un sens. Sans ça, ma vie serait beaucoup plus compliqué," explique-t-elle. "Mais malgré ce léger avantage, j'aurais préféré garder la vue. Je ne suis pas encore totalement aveugle, mais je ne vois rien d'autre qu'un grand flou coloré. Au moins, je ne suis pas encore dans le noir complet !" Un jour, ceci arrivera, la nuit noire sur sa vie, l'obscurité totale, mais elle a encore un peu de temps avant que ce jour n'arrive. "Je ne connais pas votre groupe, vous pouvez me parler un peu de lui ? Ça fait longtemps qu'il existe ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Han Ji Soo
Âge : 25
Occupation : écrivain sous le nom d'Omega & guitariste compositeur des Døubt
Quartier : Buk
Situation : célibataire au coeur morcelé
Don : il perçoit tout grâce à une acuité des sens
Niveau : 4
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t991-ji-soo-night-can-drown-out-the-l
Jeu 5 Oct - 1:05

Le son d'une rencontre
jisoo & sunhi

Il y avait quelque chose d’étrange dans l’air que Jisoo ne saurait définir. Il ressentait d’une certaine mesure la gêne que la demoiselle pouvait percevoir de par sa posture et tous ces micro-signes qu’il finissait par comprendre.  Mais pour une raison qu’il ignore, Jisoo ne se sentait ni gêné, ni de trop. En tous cas plus maintenant qu’il était avachi dans le fauteuil un verre de whisky à la main. Peut-être que c’était la fatigue qui l’annihilait un peu, mais en tous cas il oubliait un peu trop facilement que c’était la première fois qu’il voyait Sun hi. Elle avait cette délicatesse dans ses mots qui lui faisait penser qu’il avait rarement croisé personne aussi polie qu’elle. C’était peut-être cette douceur que se dégageait d’elle qui le poussait à oublier l’inconnu et apporter son soutien comme il pouvait à une demoiselle aveugle qui venait de se faire piétiner la cheville. Bien que ça lui paraisse normal, évidement. Mais il sentait que ce n’était pas qu’une question d’aider son prochain. Elle lui rappelait quelqu’un mais il ne savait pas mettre le doigt sur qui il s’agissait. Elle lui semblait alors bien plus familière qu’elle ne le devrait, et heureusement elle ne s’en montrait pas offensée. Il ne pouvait réprimer un rire face à la gentillesse de cette demoiselle. « Merci beaucoup » qu’il répondait un peu simplement face aux encouragements sincères qu’elle venait de lui exprimer. Il l’espérait lui aussi, plaire à beaucoup de monde et partager ses chanson. Véhiculer ce que la musique a de si cher à son cœur. C’est avec un peu de baume au cœur qu’il engloutissait un peu plus ce liquide marbré qu’il sentait glisser dans sa gorge. Jisoo se sentait tout de même un peu déçu qu’elle n’ait pu profiter du spectacle que les autres offraient sur scène. Le guitariste avait l’habitude que c’était surtout les autres qui animaient la scène parce qu’il avait cette fâcheuse manie de rester beaucoup trop calme. Ce n’était pas un nerveux Jisoo et dès le départ il avait préféré ne pas jouer la comédie sur scène et restait tel qu’il est. A priori ça lui procure un petit côté mystérieux, et finalement ça l’amuse bien plus qu’il ne l’avait bien voulu. Puisqu’elle n’avait pas pu le reconnaitre, Sunhi lui demandait qui il était dans le groupe. Il n’espérait pas qu’elle se souvienne de son jeu. S’il avait été le bassiste, le claviériste, le batteur ou encore le chanter, elle aurait pu mettre un son sur sa personne, mais malheureusement ils étaient deux guitaristes. Bien que lui soit dit ‘’pincipal’’ et qu’il ait tendance à jouer de son habileté pour faire des effets bien particuliers. Ceux qui connaissent un peu le groupe le reconnaissent sans nul doute rien qu’à la mélodie mais il n’en disait rien à cette demoiselle, de peur de parait vantard ou arrogant. Sa seule précision était qu’il était le compositeur, puisqu’elle avait demandé son rôle au sein du groupe, c’était pour lui bien ça le plus important. Encore une fois la sincérité et la tendresse incroyable de cette demoiselle le faisait défaillir. « C’est très gentil » il souriait comme un idiot, tout à fait satisfait du baume au cœur que cette inconnue venait de lui mettre. Pour ne pas trop garder l’attention sur lui, il lui demandait à son tour ce qu’elle faisait dans la vie.

« Je trouve que ça vous va très bien comme rôle » Le guitariste se doutait que ses gestes seraient aussi doux qu’elle. Et certainement aussi très précis. Ce n’est inconnu de personne de dire que les autres sens des aveugles se précisent pour compenser. Sans se brider d’avantage, l’homme lui demander d’ailleurs si ses autres sens étaient décuplés, histoire d’en avoir le cœur net. C’est sans surprise qu’elle acquiesçait et ça lui faisait tout drôle de s’imaginer qu’elle puisse ressentir certaines choses comme lui les ressentaient. Lui n’avait pas perdu un de ses sens pour avoir cette acuité, et il ne savait pas toujours si c’était un don où une torture perpétuelle. « Je comprends tout à fait, c’est normal » qui souhaiterai perde la vue ? « Mais vous ressentait ces choses que d’autres ne ressentent pas » Il avait ce désir un peu enfoui de savoir comment elle percevait son monde, mais tentait tant bien que mal de laisser sa curiosité de côté. Jisoo ne releva pas à voix haute son triste pas encore mais il résonnait un lui comme une tristesse profonde. « Ça fait un peu plus de deux ans » Sunhi exprimait une certaine curiosité à propos du groupe et il en était touché. « C’était un de ces groupe de garage, on ne faisait que des covers à ce moment-là » Il ricane un peu et se souvient de la férocité avec laquelle il a tout fait pour convaincre Jae de donner une vraie ampleur au groupe. « Ça ne fait pas longtemps qu’on joue sur la scène du Jazzy, c’est pour ça que vous avez du entendre encore une ou deux covers de notre ancien répertoire. » Jisoo voulait vraiment pouvoir vivre de sa musique mais ils avaient encore un long chemin à parcourir. Heureusement pour lui, il a un autre métier à côté car le groupe ne pèse pas grand-chose pour le moment. Le brun se levait pour soulever la glace de sa cheville en oubliant de s’annoncer. « Pardon » s’excusant aussitôt auprès de Sunhi qui avait tressailli légèrement. Il observait avec attention sa cheville et posait doucement sa main dessus pour percevoir à quel point elle avait désenflé. Il se leva pour apporter de nouveaux glaçons qu’il redéposait sur sa peau. « Encore quelques minutes et ça devrait être moins douloureux pour marcher » Son verre vide claqua sur la table, tiraillé entre l’envie de rentre chez lui et s’effondrer de fatigue, et continuer de discuter avec elle toute la nuit. Etrangement, il avait un peu de mal à se dire que d’ici quelques minutes ils repartiront certainement chacun de leur côté sans plus se revoir. Sans refelchir aucunement il relança la conversation. « Ca fait longtemps que vous avez perdu la vue ? » C'était surement très maladroit de sa part mais bizarrement il avait envie d'en savoir plus. Ca le mettait un peu mal à l'aise de lui parler du groupe, il avait l'impression qu'elle en savait sur lui bien plus que la réciproque en l'espace de cette rencontre étrange.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kim Sun Hi
Âge : 27
Occupation : Masseuse
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Clairevoyance
Niveau : 4
Multicompte : Hwang Dae Seo & Jang Saren & Lee Je Ha & Rhee In Na
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t408-kim-sun-hi-peu-a-peu-la-lumiere-
Jeu 5 Oct - 15:11
Discuter avec ce garçon avait l'avantage de ne pas trop lui faire penser à sa cheville endoloris et donc elle en souffrait beaucoup moins. La glace devait également faire effet et atténuer la douleur, alors elle ne pouvait que profiter du moment pour parler plutôt que d'attendre dans un silence gênant et pesant. Les silences c'est toujours pénibles, elle n'aime pas trop ça, surtout depuis qu'elle est malvoyante, ça lui donna l'impression qu'on la juge ou qu'on a pitié d'elle et que la personne en face ne sait pas quoi dire. Là au moins, ce n'était pas le cas, il parlait, elle parlait, c'était une conversation plaisante qui lui donnait l'impression d'être tout à fait normal aux yeux d'un parfait inconnu. Les seules personnes avec qui elle peut supporter l'absence de paroles, ce sont avec ses amis, car elle sait qu'ils ont dépassé depuis longtemps le stade du jugement et de la pitié.

Parlant de la perte de sa vue, le jeune homme se demandait si la demoiselle avait ses autres sens plus aiguisés. C'était le cas, son ouïe est bien plus fine que la plupart des gens, de même pour son odorat, son goût et son toucher. En l'absence de l'un des cinq sens le corps parvient à compenser ça, c'est une machine incroyable le corps humain. Après, elle n'a rien à voir avec Superman qui lui a une vue de faucon, des oreilles capables d'entendre à travers les murs... Ses sens sont juste un peu meilleur que pour un humain parfaitement lambda. "C'est difficile à dire. Disons que je suis capable de sentir une odeur bien avant les autres, ou de sentir quelques choses que les autres ne vont pas sentir. Il en va de même pour les sons. Après, je ne pourrais pas vous dire si mes sens restants sont plus développés, mais je pense que sans la vue, ils sont juste plus concentrés. Mon cerveau n'a pas besoin d'analyser ce qu'il voit, du coup il peut faire plus rapidement et facilement le reste. Enfin, je pense qu'un docteur vous expliquerait ça bien mieux que moi !" Ces explications peuvent paraître étrange, mais c'est difficile à expliquer. Et puis, ça fait maintenant longtemps qu'elle est comme ça, alors c'est souvent difficile de se souvenir comment réagissait tous ses sens quand elle avait encore la possibilité de voir.

La demoiselle put enfin entendre l'histoire ou d'une moins une partie de l'histoire du groupe. Deux ans qu'il existe et comme beaucoup de groupe, il devait être à l'initiative d'un groupe d'amis faisant des reprises de musique dans un garage. L'idée la fit sourire, elle trouve ça courageux et plus courageux encore de se lancer pour enfin faire ses propres sons. Un jour, peut-être qu'ils seront propulsés en haut et qu'ils deviendront des stars, mais il y a aussi le risque qu'ils restent de parfaits inconnus. Au fond, elle espère pour eux que ça marchera, qu'ils feront encore assez d'effort pour ne pas lâcher et aller jusqu'au bout de leur rêve. "C'est intéressant ! J'espère que quelqu'un finira par vous remarquer et vous proposer quelque chose d'intéressant, vous le méritez vraiment. Je ne suis pas une experte de ce genre de musique, mais ça reste vraiment plaisant à entendre." Le monde musicale de la demoiselle est assez loin de ce qu'ils font. Pour sa part, elle préfère l'électro ou du moins la synthwave, un genre bien plus particulier et rare qu'on ne risque pas d'entendre demain à la radio. Mais qu'importe, du moment que les sons la font vibrer c'est tout ce qui compte.

D'un coup, elle sentit la poche de glace bouger ce qui l'a surpris, ce n'était que Ji Soo qui l'avait retiré pour remettre d'autre glaçon. De ce qu'il lui disait, ça avait l'air mieux et sûrement un peu dégonflé. Voilà qui est rassurant, mais elle n'est pas certaine de pouvoir galoper comme une gazelle quoi qu'il arrive. "Merci ! Sans vous, j'aurais une cheville digne de Elephantman !" plaisante-t-elle en sentant la nouvelle poche bien froide se poser sur sa jambe. Le froid la fit frissonner, ce n'est pas vraiment le genre de température qu'elle aime bien, mais elle s'en accommode le temps que ça soigne un minimum sa foulure. La prochaine question ne la surpris pas plus que ça. En général, soit les gens la pose, soit malgré leur envie ils ne le font pas de peur de la gêner. C'est vrai que ça peut être un peu délicat demander ça. Un doux sourire s'afficha sur son visage, histoire de dire montrer qu'elle était apte à répondre. "Oui, ça fait assez longtemps que je suis dans cet état. J'avais douze ans quand on a eu un accident de voiture. Mes yeux ont subit de gros dommages. Je ne suis pas encore complètement aveugle, je distingue seulement un grand flou lumineux et coloré qui s'assombrit au fil des jours. Je sais que je vais finir plongé dans le noir. J'aurais peut être une chance de retrouver la vue avec une opération, mais trouver un donneur compatible n'est pas facile et l'opération et très coûteuse. Alors, pour le moment, je me contente de ça. Ça fait tellement longtemps que je ne vois plus... Un peu plus ou un peu moins, je crois que ça ne changera plus ma vie à présent. On pourrait la croire un peu fataliste, mais ce n'est pas le cas. Elle sait juste que c'est la réalité, qu'une opération pourrait marcher ou échouer. C'est une chance sur deux quoi qu'il arrive. C'est peut-être mieux de finir aveugle que de retrouver la vue et de peut être la perdre de nouveau par la suite. "C'est difficile au début, mais après on parvient à s'adapter. Je parviens à vivre presque comme tout le monde, il faut seulement être astucieux et développer quelques techniques pour se déplacer et utiliser différents objets. Assez parlé de ma vue, je ne voudrais pas vous déprimer avec mon histoire," assure-t-elle, car elle sait que son passé n'est pas forcément très joyeux.

D'elle-même, elle retira la poche glacée et toucha un peu sa cheville, son visage afficha une grimace. La douleur était là, s'appuyer dessus va être compliqué. "Est-ce que vous pouvez m'aider à me lever ?" demande-t-elle pour tester si elle peut marcher où pas.
Revenir en haut Aller en bas
 
Flashback : Le son d'une rencontre [feat. Han Ji Soo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» RP flashback en 1623
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: BUSANJIN-
Sauter vers: