AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Quelqu'un veut un stickers ? Je propose mes services si vous le voulez. Ft.LeeYon&NaHyun

avatar
Ihm NaHyun
Âge : 21
Occupation : Stripteaseuse au Fuzzy Navel.
Quartier : Nam
Situation : Lesbienne célibataire en couple officieux avec son vibromasseur.
Don : Nyctalopie
Niveau : 2
Multicompte : Yoon KiReun (Hani)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t729-ihm-nahyun-o-ft-ahn-hyejin-hwasa
Jeu 29 Juin - 23:02




Quelqu'un veut un stickers ? Je propose mes services si vous le voulez.
Ft. LEEYON&NAHYUN

Aujourd'hui mon professeur d'institutions administratives étaient absent et heureusement pour moi c'était mes dernières heures de cours, donc je venais de finir et je pouvais ainsi profiter de mon temps de pause avant de prendre mon service. Ce qui me fera un bien pour une fois. Ce n'est pas tous les jours que je le pouvais et surtout que j'avais envie de sortir loin de Nam. Mais peut-être que pour une fois mes fans me lâcheront un peu et je pourrais souffler. J'étais assez... Paradoxale sur mon métier. Je l'aimais sans vraiment l'aimer. On va dire que danser et me déshabiller me dérangeais pas plus que ça. Exhiber mon corps, je le faisais que très régulièrement sur mon twitter et... Oui, mais je vais épargner ce détail pour les oreilles chastes qui pourraient traîner. Mais en même temps je ne l'aimais pas,. Car oui, je restais tout de même lesbienne. Danser sur les cuisses d'une belle femme n'est pas dérangeant mais vous imaginez bien que quelqu'un qui assument entièrement son homosexualité ou bisexualité comme vous voulez, ne court pas les rues. Et je penses que je fais parti de l'une des rares qui l'assume pleinement. Donc bref, revenons en à nos moutons. Ce qui me dérangeais le plus était bien de devoir danser sur les cuisses du plus offrant et sentir son... Son... Truc là venir me faire un petit coucou. Petit coucou pour lequel je me serais volontiers passée. Mais c'est ce qui me permettait de payer mes cours de droit, mon appartement, mes courses et mes petits plaisirs à côté. Après il est vrai que j'avais pas mal de « fans » car j'étais l'une des stripteaseuse les plus demandées que l'on pouvait compter sur les doigts d'une main dans le club. J'avais donc souvent des demandes pour quelques petites choses intimes. Avec certains je le prenais plutôt comme un compliment plutôt maladroit, certes mais je leur disais non une fois et il me répondait avec le sourire avant de s'en allait. Comme on dit qui ne tente rien à rien. Mais il y en avait d'autres bien plus lourds et agaçants. Comme il y a environs deux ans, enfermée dans une pièce avec lui ou celui qui me suivait depuis au moins une demi-heure. Il m'avait fait maintes et maintes demande pour que je viennes « sucer sa sucette. » Je veux bien ne pas être spécialement friante du romantisme... Mais quand même. Même si j'étais hétéro... Mais ça m'aurait refroidie à un niveau. Dixit, la nana qui ouvre à sa factrice complètement à oilp. Des fois il faudrait que j'apprenne à me taire.

Cet homme commençait un tantinet à me moudre ce que je n'ai pas. Car oui, au bout du trentième « Non », je peux vous dire que ça en devient saoulant. Je connaissais même son nom... Pour vous dire. Et pendant toute la durée du chemin j'avais essayer de le semer ou de lui répéter une fois de plus qu'il se débrouille tout seul pour faire ce qu'il avait à faire. J'étais finalement arriver devant le bâtiment que je cherchais. J'étais déjà venues quelques fois sans vraiment pouvoir m'y attarder et profiter entièrement de mon temps libre. Mais apparemment, il n'avait toujours pas compris la leçon. Je posas délicatement ma main sur la poignet de la porte pour ouvrir cette dernière et quand je voulu la refermer, je ne pus simplement pas. Son pied la bloquais. Et il avait d'ailleurs couiné quand je lui avais écrasé. Je soupiras avant de rouvrir légèrement la porte pour pouvoir le regarder.

- Bon. Je t'ai dit mille fois non. Je sais pas pourquoi les hommes ne comprennent pas ce mot. A croire qu'ils ont pas été livré avec sa définition. Mais... Alors ne me dit pas qu'en plus de me suivre dans la rue, tu vas en plus me suivre à l'intérieur ? Non par ce que je te jure que c'est vraiment casse bonbon pour rester polie. Pour une fois. Donc maintenant, je t'invite à aller dans le bus pour voir si je n'y suis pas.

Il avait retiré son pied et j'en avais profité pour lui fermer la porte au nez. Mais c'était sans compter qu'il savait ouvrir une porte. Non mais là sérieux... Je vais en faire stickers. Je souffla bruyamment. M'arrêtant en chemin, prête à me retourner pour lui en foutre une. Quand je dis que j'ai des « fans » lourds.
© SunSunCute



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Yon
Occupation : Proprio d'un club d'host
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Aucun
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t995-lee-yon-mirror
Ven 30 Juin - 23:32
Love you girlTic. Tac. Tic. Tac. Doucement le temps passe, alors que tout semble se mettre doucement en place. Une routine que cette femme avait depuis pas mal de temps. Habillée d’un costard gris, elle descend les marches qui la mènent sur son lieu de travail. Elle attache rapidement ses cheveux longs, venant rapidement faire le point sur les employés qui seront présent dans la soirée. Le club ouvrait ses portes en début de soirée et elle avait encore pas mal de choses à faire. Elle s’installa rapidement au niveau de son comptoir, gribouillant sur un bout de papier. Elle voulait passer un nouveau cap, le club n’ouvrait qu’en début de soirée, pour offrir un peu de rêves aux clientes. Mais maintenant elle avait un plus gros projet, pouvoir ouvrir son club comme une sorte de café en journée. Cela n’était pas quelque chose d’impossible, bien au contraire. Il suffisait de faire un peu de paperasse, de trouver des employés pour la journée et ce sera parfait. Elle souhaitait quelque chose de plus frais, qui pourrait mettre en avant des pâtisseries de toutes les couleurs et de magnifiques boissons.

Enfin, elle reposa son crayon. Venant se frotter la nuque, elle n’aimait pas se prendre la tête avec la paperasse quand tout paraissait pourtant si simple. Son regard balaya rapidement la grande salle du club. Elle aimait tellement cette ambiance, élégant, dans un style un peu vintage. Un petit sourire vient alors naître à la commissure de ses lèvres. Quand elle y repensait, tout ce temps à faire des petits boulots, à en baver dans des endroits plus malfamés les uns que les autres. Et maintenant tout semblait tellement plus simple. A chaque fois qu’elle voyait la joie sur les lèvres de ses clientes, elle en était certaine, c’est vraiment ça qu’elle avait toujours voulu faire. Elle se redresse venant allumer la musique, laissant un petit son groovy venir envahir la pièce. Bientôt ses employés n’allaient pas tarder à débarquer, il ne fallait pas qu’elle traîne. Puis doucement, les premiers arrivent et le club ouvre doucement ses portes. Les premières clientes arrivaient ravis et Yon ne pouvait cacher sa bonne humeur. Elle avait l’habitude de garder un œil sur ses employés pour éviter tout débordement, mais pas ce soir. Elle se tourne vers la porte d’entrée, observant la scène qui était en train de se passer sous ses yeux. Elle hausse ses sourcils, elle savait très bien qui était la femme devant ses yeux. Nahyun, elle plissa les yeux pour comprendre. Et il ne lui fallut pas plus longtemps pour comprendre ce qui était en train de se passer.

En quelques secondes, elle s’avança d’un pas décidé. Et quand la brune s’apprêtait à se retourner, Yon la tira alors rapidement derrière elle. Formant comme une sorte de barrière entre la jeune femme et l’homme inconnu. Elle croisa les bras sur son torse, ne comptant pas le laisser entrer.

« Bonsoir monsieur. Je suis navrée mais la clientèle masculine n’est pas autorisée dans notre établissement. » Elle marqua une pause, avant de froncer les sourcils et de continuer. « Et si jamais vous avez quelques choses contre ça, je peux appeler les flics pour vous pour harcèlement. »

Il n’y avait rien de plus à dire, elle se contentait d’être tranchante, directe. L’homme marmonna dans sa barbe, injuriant les jeunes femmes. Mais il finit par lâcher l’affaire, quittant l’établissement. Mais Yon n’était pas détendue pour autant, elle savait qu’il allait recommencer. Et que a prochaine fois cela pourrait devenir de plus en plus dangereux. Elle reste un moment anxieuse avant de se retourner rapidement vers la Nahyun. Elle posa ses mains sur ses épaules, la regardant dans les yeux.

« Il faut absolument que tu arrêtes ce boulot. »

Elle la secoue un peu, avant de secouer doucement la tête. Déjà rien que le fait que madame se trémousse sous les yeux de vieux dégueulasses, cela la mettait hors d’elle. Comment la femme pouvait se faire rabaisser de la sorte ? Raaah, elle en bouillait rien qu’à y penser. Elle attrape son bras avant de la tirer dans la grande salle du club venant l’installer au comptoir pour se placer juste en face d’elle.  

« Tu te rends compte ! La prochaine fois pourrait être bien pire. »

© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ihm NaHyun
Âge : 21
Occupation : Stripteaseuse au Fuzzy Navel.
Quartier : Nam
Situation : Lesbienne célibataire en couple officieux avec son vibromasseur.
Don : Nyctalopie
Niveau : 2
Multicompte : Yoon KiReun (Hani)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t729-ihm-nahyun-o-ft-ahn-hyejin-hwasa
Sam 1 Juil - 1:00




Quelqu'un veut un stickers ? Je propose mes services si vous le voulez.
Ft. LEEYON&NAHYUN

Ma main me démangeait. J'en avais vraiment ma claque de ce petit con. Il fallait bien dire ce qu'il en ai. Et me sortait pas qu'une femme ne doit pas dire de vulgarités ou je vais vous la mettre quelque part qui ne voit jamais la lumière. Mais heureusement pour lui, mes doigts n'eurent pas le temps d'atteindre sa joue, malgré que cela m'aurait fait un bien fou, car juste avant la belle propriétaire des lieux me mise juste derrière elle, ou se mis juste devant moi comme vous préférez. Tant mieux pour lui. J'avoue que mes yeux ne restèrent pas innocent très longtemps. On va dire qu'ils décrivirent une certaine ligne, s'attardant sur une partie de son corps forte intéressante à mon goût. Quoi ? Elle me voit, j'en profite hein. Oui je suis une profiteuse et alors ? Ça vous poses un soucis ? Bon bah alors. Et puis je trouvais les masculine forte séduisante. Surtout quand leur petit cul est aussi bien moulé dans un pantalon de costume.

Mais il est vrai que mon petit soupir était autant pour le plaisir visuel que je prenais que pour le fait que tu m'ai sauvée des griffes de ce petit pervers de bas étages. Bas étage ? Oui, j'ai quand même eu bien pire. Même si j'en parlais que très peu, Ce n'était ni le premier ni le dernier d'homme que j'aurais dans les jours à venir. J'étais bien assez connue pour que de nouveaux clients se pressent au club pour voir la fameuse NaHyun ou que d'autres me connaissent autant physiquement que de nom car ils pouvaient l'entendre un peu partout. En gros... Ouais, c'est un peu comme une vie d'idole mais en relativement très différent. Ma contemplation sur son fessier s'arrêta en entendant l'homme s'éloigner. Un petit sourire narquois se posa sur mes lèvres, alors que je déplaça un peu mon visage pour qu'il puisse me voir avant de lever ma main et ainsi lui faire un petit coucou. Non je le nargue pas du tout pourquoi ?

Puis je resta alors un petit moment derrière Yon avant que ses mains ne se posent sur mes épaules, levant alors mon visage vers toi et plongeant mon regard dans le tiens, que tu avais jolie d'ailleurs.

- Je veux bien, mais va trouver un boulot qui me permettent de payer mes études de droit, mon appartement et mes petits plaisirs à côté. Et j'accepte volontiers. Bon et aussi par ce que c'est toi.

Un petit rire me prit alors à la gorge avant que je sois tirée jusqu'au comptoir pour que finalement elle m'assoit derrière celui-ci. Je vins croiser les jambes, posant mes mains croisées sur mes genoux avant de relever ma tête vers toi, un petit sourire aux lèvres avant de lever les yeux au ciel.

- Tu t'inquiète pour rien, ma belle. Et puis j'ai déjà eu pire...

Je vins poser finalement mon coude sur le comptoir pour poser ma joue sur le bout de mes doigts et ainsi lever les yeux au ciel. Je ne l'avouerais peut-être jamais mais cela me fait plaisir que tu t'inquiète pour moi. Tu étais peut-être l'une des premières personnes à le faire après des années mais en même temps je ne voulais pas que tu te fasses tout un sang d'encre pour moi.

- Au pire du pire, il est devenu mococouille et puis de toute façon, je rappelle que pour la police le viole n'existe pas. Pour eux tu « fais ta première fois. ». Alors je veux bien vierge de toute vraie verge mais quand même. Se serait pas le premier truc que je prends entre les cuisses, même si c'est en plastique, on s'en fou. Ou alors encore mieux que « de toute manière », tu « es consentante sinon tu ne te serais pas aller avec lui. ». Tu voulais juste te faire brimer.

Un long soupire plus théâtrale s'échappa de mes lèvres. On me disait souvent être un peu trop fataliste et réaliste. A être trop je m'en foustiste ainsi que prendre beaucoup de choses à la légère. On pensait ce qu'on voulait de moi mais je penses que des fois il vaut mieux arrêter de s’apitoyer sur son sort pour pouvoir vivre. J'ai qu'une seule vie, je ne sais pas quand elle s'arrêtera donc laissez moi un minimum prendre que les moments importants et plus joyeux de ma vie tout en laissant les autres de côté. Alors oui, je confirme je suis franche, crue et direct. Peut-être de vilain défauts mais apparemment, il était possible de me supporter comme cela.

- Et puis soyons réalistes, pour les hommes nous sommes et resterons des morceaux de viandes, bonne que pour vider leurs couilles.

Je vins alors me redresser pour venir détacher mon chignon pour n'en faire qu'une queue de cheval, que je vins faire tomber sur mon épaule, le noir contrastant avec le haut beige-marron clair que je portais qui tombait sur mon épaule, la découvrant entièrement. Je portais pour le reste une jupe mi cuisse bien assez prêt du corps pour pouvoir mouler comme il fallait mes formes et pour parfaire le tout, une paire de louboutins noire. Quoi ? C'est la vie les chaussures, ok ?

- Et ils ne comprennent pas le simple fait que tu sois lesbienne, a croire qu'il faut que je m'accroche la définition au cul, ou le mot non.
© SunSunCute



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lee Yon
Occupation : Proprio d'un club d'host
Quartier : Busanjin
Situation : Célibataire
Don : Aucun
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t995-lee-yon-mirror
Jeu 6 Juil - 16:02
Love you girl
Lee Yon, protectrice de ces femmes en détresse. Et quand cela touche des femmes qu’elle connait, forcément l’envie de sortir les griffes devient irrésistible. Mais bon, comme elle le pensait ce genre de mec n’est pas du genre à se laissait avoir par une simple menace. Bien sûr que non, pour eux la femme n’est qu’un objet qui sert à assouvir leur envie. Rien que de penser à cela, Yon avait envie de foutre une bonne raclée. Fine mais casse-cou, les arts martiaux sont un magnifique atout dans ce genre de circonstance. Elle ne se montre pas faible et fonce simplement dans le tas. Comme avec cette autre affaire, ce yakuza qui voulait reprendre son club. Ils ne doutent vraiment de rien. Elle laisse un soupir s’échapper d’entre ses lèvres. La question n’était pas là. Non. Nahyun, une femme qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui fait un métier dangereux, la plaçant comme un simple bout de viandes devant des loups affamés. Et elle était bien décidée à garder ce genre de boulot. Yon se crispe légèrement, cela faisait un moment qu’elle essayait de la dissuader. Mais bon c’était peine perdue.

« Travailler dans ce genre d’endroit… Bien sûr que je vais te trouver un autre truc et à ce moment-là tu ne pourras plus refuser. »

Il lui suffisait de trouver un métier, quelque chose où son amie pourrait se sentir plus en sécurité. Quelque chose où Yon pourrait éviter de s’en faire pour elle. Il faut dire qu’une fois elle l’avait suivi au boulot parce qu’elle avait remarqué un mec louche. Elle avait réussi à lui foutre un pain avant la catastrophe, mais Yon ne lui avouerait sûrement jamais. Protectrice mais tout de même discrète. Elle attrape différentes bouteilles, entreprenant de leur faire un petit remontant. De son côté la belle d’en face ne pouvait s’en doute pas retenir tout cela pour elle. Ses lèvres se mouvaient, elle parlait avec franchise, des fois peut-être un peu trop. Il n’était pas étonnant que Yon se stoppe un peu étonnée par ses propos, mais d’un autre côté elle aimait beaucoup ce côté de la brune.
Mais quand celle-ci commença à parler de viole et du fait que ce ne serait pas bien grave que cela lui arrive. Yon ne put s’empêcher de taper le shaker sur le comptoir. Penser de la sorte, elle trouvait cela complètement déraisonnable. Elle se penche légèrement sur le comptoir, fronçant les sourcils venant capter son regard.

« Non mais je me fiche clairement de ce que pense les autres. Mais toi je refuse que tu acceptes ça de la sorte. Non mais un viol reste un viol et je ne veux pas que tu en arrives à ce point ! »

Elle se redresse rapidement, cela l’énervait. Affichant une petite moue contrariée, elle vient finir son cocktail, elle vient placer le mélange d’une couleur pourpre devant la petite brune. Lui faisant signe de se faire plaisir. Elle en profite pour ranger les ustensiles avant de s’accouder à son comptoir. Reprenant de sa voix grave et légèrement rauque.

« Les hommes sont des pourritures c’est bien connu. Puis ils ne comprennent pas qu’une femme peut aimer une femme. Parce pour eux une femme a forcément besoin d’un homme. » Elle lâche un soupir. « Franchement… Tu as bien raison de préférer les femmes. Ca existe pas des boites de strip pour lesbienne ? Ca se serait vraiment mieux. »

© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ihm NaHyun
Âge : 21
Occupation : Stripteaseuse au Fuzzy Navel.
Quartier : Nam
Situation : Lesbienne célibataire en couple officieux avec son vibromasseur.
Don : Nyctalopie
Niveau : 2
Multicompte : Yoon KiReun (Hani)
Voir le profil de l'utilisateur http://awib.forumactif.com/t729-ihm-nahyun-o-ft-ahn-hyejin-hwasa
Jeu 6 Juil - 21:35




Quelqu'un veut un stickers ? Je propose mes services si vous le voulez.
Ft. LEEYON&NAHYUN

Évidemment que j'aurais bien voulu changer de boulot mais je n'avais pas réussi une seule fois à trouver un autre boulot avec la même paie. Non par ce que c'est bien gentil mais je fais comment pour acheter mes produits dérivés de mes jeux vidéos préférés et mes chaussures. C'est important pour ma vie, je rappelle que ce détail est très très important pour ma santé mentale. Vous allez me dire que je suis proche de l'argent. Je vais surtout dire que j'aimerais vivre confortablement tout en continuant de me faire plaisir mais aussi aux gens qui m'entourent et qui me sont cher.

Je remis correctement ma jupe avant de lever les yeux vers toi à sa réflexion. Un léger sourire se dessina sur mon visage. Elle était vraiment un amour quand tu Yon s'y mettait. Toujours à chercher à me protéger par tous les moyens possible. Elle était bien l'une des rares personnes à le faire. Oui j'avais des amis mais qui ne s'inquiétaient pas spécialement pour mon cas. On va dire que c'est des amis de FAC, donc que l'on se perdra de vue une fois nos études terminées. Ou que je les arrête avant pour ma part. Oui, cela faisait deux ans que j'étais dedans et que cela commençait à me faire chier. Littéralement. Non sérieusement, c'était plus fatigant qu'autre chose, avec leur numéro de loi, les lois à apprendre par cœur pour finalement avoir un petit jugement de merde qui ne sera pas vraiment intéressant.

- Alors je te mets au défis de trouver quelque chose où je ne pourrais dire non.

Un petit rire fluet me prit à la gorge. Je suis bien curieuse de voir ce qu'elle allait me dégoter. Puis alors que j'ouvrais la bouche pour rajouter quelque chose, ma voix se perdit lorsqu'une belle jeune, aux formes que je qualifierais de généreuses et parfaitement mis en valeur fit son apparition. Mes yeux décrivirent son corps alors que ma lèvre fut rapidement bloquée entre mes dents pour ensuite la lâcher et suivre cette charmante jeune femme du regard. Ce dernier d'ailleurs, se posant bien vite sur ses fesses avant qu'elle ne se retourne pour s'asseoir et ainsi montrer son si jolie décolleté. Après un petit soupire, je secoua doucement la tête pour poser mes prunelles de nouveau sur personne de la belle patronne. Trop de belles femmes autour de moi aujourd'hui. Entre Yon et elle. Je peux pas rêver mieux.

- Tout compte fait... Tu cherche pas des employés toi ? Non par ce que sinon... Je dirais pas non.

Un second rire s'éleva de ma bouche. Il est vrai que cela ne me dérangerait pas autant pour les belles demoiselles que je pourrais y croiser tout comme pouvoir profiter un peu d'elle. Oui j'avoue que j'étais en petit... Kiff ? Sur la belle demoiselle depuis quelques temps. Pas à en perdre mes habitudes non plus mais il est vrai que des fois je voulais profiter juste d'elle.

Quand elle frappas le comptoir du shaker, ne m'y attendant pas du tout, je sursauta en poussant un petit couinement, ma main venant se posant sur ma poitrine à l'emplacement de mon cœur. Non mais ça va oui ?! Tu pourrais éviter de me faire peur comme ça ?! Penses à mon petit kokoro qui va pas tenir si tu continus comme ça. Puis à tes mots un sourire m'échappa. Elle était pourtant en train de me faire une leçon de moral mais ses mots, ses mots qu'elle venait de prononcer venait de m'atteindre droit au cœur.  Je soupira doucement alors que je m'amusais avec un sachet de sucre entre mes doigts.

- Je sais que ça reste un viol. Mais imagine si je me le ressassait sans cesse. Je m'arrêterais de vivre. Et je n'ai qu'une seule vie. Donc je préfère me dire que ce qui s'est passé, est passé. Cet homme ne sera de toute façon pas punis car pour la police cela n'existe pas et qu'en temps que strip-teaseuse, je l'ai cherché. A ton avis pourquoi en Corée on entend pas parler de viol ou tentative de viol sur les strip-teaseuses ? Et puis, quand il se branle maintenant il peut penser à moi.

Et oui, malheureusement, nous avions abandonnés le simple fait d'appeler la police pour juste un simple harcèlement. Ils ne se déplaçaient même pas pour ça. Donc autant être forte. Je vins alors prendre le cocktail que Yon m'avait préparé pour le mener à mes lèvres et ainsi en boire quelques gorgées. Me voilà donc à savourer ce délicieux brevage avant de sans m'en rendre compte, prendre le sachet de sucre dans ma main comme une cigarette et le mener à ma bouche. Je me rends compte rapidement de ce geste de manque et je vins poser sans vraiment de douceur ma main sur la table pour ensuite la passer sur mon visage en soupirant. Bordel de merde. J'y arriverais jamais. J'avais envie de fumer, surtout avec ce qu'elle m'avait préparé. Puis je leva les yeux vers la jeune femme poussant le sucre de mes doigts. Ça va aller NaHyun, ça va aller.

- Ah, j'aimerais bien que cela existe mais malheureusement, non. J'ai cherché pourtant. Mais le simple fait d'assumer et complètement dingue pour beaucoup alors imagine une boîte de strip-tease gay ? Bon après moi je veux bien. Danser sur les genoux de belles demoiselles.

Je ris de nouveau de bon cœur avant de reprendre mon verre entre mes doigts et ainsi pouvoir me délecter de ce cocktail.

- Tu as mis quoi dedans, ma belle?
© SunSunCute



Revenir en haut Aller en bas
 
Quelqu'un veut un stickers ? Je propose mes services si vous le voulez. Ft.LeeYon&NaHyun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau depart [avec Ryu Shingen, si quelqu'un veut nous rejoindre il peut]
» Quelqu'un veut gouter ... à ma folie ?
» F*ck Yeah, Erwan Kaiss [Si quelqu'un veut s'amuser à répondre, libre à lui]
» Lehahel cherche guilde(si quelqu'un veut de lui)
» Quelqu'un veut-il jouer avec une sénatrice Farghul ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Wonder in Busan :: BUSAN :: BUSANJIN-
Sauter vers: